Partagez | 
 

 Deux belles fleurs (Minati)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 815
Date d'inscription : 04/10/2014

Message#Sujet: Re: Deux belles fleurs (Minati)   Dim 8 Nov - 10:32


Deux belles fleurs
M

inati avait une confiance absolue en Latika, une trop grande confiance, c'est certain. Elle ne réalisait certainement pas le double jeu auquel elle jouait, elle se contentait d'éprouver le respect le plus sincère et l'admiration la plus profonde pour cette femme qui voulait, pourtant, la perte de son père, et de toute la famille royale par voie de conséquence, donc la sienne également. Minati voyait dans Latika une amie et un soutien, et quand la "jeune" femme lui affirmait qu'elle pouvait compter sur elle, la princesse n'y voyait ni malice, ni condition, juste une affirmation sincère et une promesse, celle de ne pas être seule. Car oui, quelque part, Minati se sentait plutôt seule. Elle était comblée de tous les cadeaux que lui offrait son sultan de frère, mais la solitude demeurait. Ce n'était pas faute d'avoir multitude de frères et soeurs, pourtant, mais elle leur parlait à peine. Elle était la première, elle était la favorite, cela, sans surprise, attisait les jalousies, et on ne pouvait pas dire que Minati, avec son attitude orgueilleuse et exigente, ait fait quoi que ce soit pour s'attirer la sympathie de sa famille. Elle pouvait en convenir tant qu'elle avait celle de ses parents, mais elle avait le sentiment que ces derniers lui échappaient (mais elle était très exigeante, aussi, il faut bien le dire).

Sur ce point, Latika tentait de la rassurer, lui affirmant que ses parents tenaient à elle et ne voulaient jamais que la protéger. Minati devait bien admettre qu'elle avait sans doute raison. Ses parents étaient exaspérants, mais elle était certaine de rester leur joyau, et s'il devait leur arriver quoi que ce soit, ils seraient dévastés. Elle comptait pour eux, ils comptaient pour elle, mais cela n'ôtait rien à sa frustration et à son sentiment d'être incomprise. Rien d'étonnant à cela, Minati n'était, ni plus ni moins, qu'en pleine crise d'adolescence, et elle ne faisait rien pour s'arranger, rejetant ses propres erreurs sur tous les autres. Elle esquissa tout de même un léger sourire, elle ne pouvait détromper son interlocutrice, et cette-dernière était parfaitement parvenue, en quelques mots seulement, à la rassurer.

-T'as sans doute raison.
finit-elle par admettre dans un léger sourire. Mais ils ont une drôle de façon de me le montrer, en ce moment.

En agissant comme des parents normaux et responsables, donc, mais Minati n'était pas habituée à cela. Du moins pas de la part de son sultan de père qui, en règle générale, satisfaisait au moindre de ses désirs pour peu qu'elle le formule.

-En tous cas merci, je me sens plus rassurée, maintenant.
dit-elle dans un léger sourire. Je ne vais pas prendre plus de ton temps, je suppose que tu dois être occupée.

À quoi ? Minati n'en savait rien, mais elle savait que Latika avait déjà pris beaucoup de son temps pour l'écouter se plaindre, Minati n'avait guère l'intention d'en abuser encore davantage.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 750
Date d'inscription : 11/01/2015

Message#Sujet: Re: Deux belles fleurs (Minati)   Mar 1 Déc - 21:44

Minati & Latika
Deux belles fleurs.
Le but de Latika n’était pas d’entièrement opposer Minati à ses parents, elle souhaitait simplement s’en faire une alliée. La « jeune » femme voulait que la princesse sache qu’elle pouvait compter sur elle à tout moment, ainsi elle l’avait dans la poche et c’était justement ce dont elle avait besoin. Elle parvenait à atteindre le sultan parce qu’elle était proche de lui, très proche, mais elle savait que ce n’était pas que comme cela qu’elle obtiendrait tout ce dont elle avait envie. Elle espérait qu’avec Minati en plus dans son jeu, elle pourrait ajouter bien plus d’atout dans ses manches. Et pour son rôle, pour avoir la bonne image, elle ne pouvait pas s’empêcher de tenter de défendre un peu les parents de la princesse. Latika ne croyait pas complètement ce qu’elle disait – même si elle savait qu’elle n’avait pas tort quand même – mais il fallait que Minati le croit. Latika afficha un sourire quand Minati lui affirma qu’elle devait sans doute avoir raison, elle se retint de préciser qu’elle avait toujours raison. Ce n’était pas le moment de sortir un peu du rôle qu’elle s’était donné.

« Tout redeviendra à la normal, j’en suis certaine ! »

Pour cela, les parents de Minati devraient redevenir des parents pas responsables, mais ça Latika n’y comptait pas trop encore. Le sultan avait eu l’habitude de couvrir sa fille de cadeau, de répondre à tous ses caprices, alors forcément dès qu’il ne le faisait plus cela perturbait la princesse. Mais elle ne faisait pas vraiment le poids contre les évènements de la guerre et donc la monté au pouvoir de son père. Le sourire de la « jeune » femme ne quitta pas son visage alors que Minati la remerciait de nouveau, affirmant qu’elle se sentait rassurée. C’était le but et Latika était vraiment contente d’y arriver.

« Je suis contente que tu te sentes plus rassurée. » Elle l’était vraiment, mais ce n’était évidemment pas pour les bonnes motivations qu’on pouvait croire. Elle avait évidemment les mauvaises intentions qu’on lui connaissait, même si Minati n’était pas une personne désagréable à ses yeux. Elle avait même de l’affection pour elle, autant qu’elle était capable d’en avoir pour d’autres personnes que ses frères. Depuis un moment maintenant, son cœur s’était transformé en morceau de pierre. Cela ne servait évidemment pas de préciser qui était responsable de ce détail, quoi que son cœur n’était pas si tendre que cela à l’époque. Du moins, pas avec tout le monde. « Passe une bonne journée Minati, j’espère qu’on va rapidement se recroiser. »

Dans ce palais, ce n’était pas forcément évident de se croiser en réalité. Outre le fait qu’il était très grand, il y avait surtout énormément de personnes. Mais Latika allait quand même faire en sorte que son chemin recroise rapidement celui de la princesse, du diamant du sultan, simplement parce qu’elle espérait que la jeune femme décide de venir vers elle en cas de besoin. Peut-être qu’elle n’aurait pas besoin, mais dans le doute, Latika préférait largement qu’elle vienne vers elle dans ce cas.

_________________
La vengeance est un plat qui se mange froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Deux belles fleurs (Minati)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Deux belles fleurs (Minati)
» Même les plus belles fleurs finissent par se faner... [PV Ana - Margot]
» Les belles fleurs s'épanouissent à la nuit tombée [Solo|Modéré] 09/08/2020
» Les retrouvailles de deux jeunes fleurs [pv Hikari]
» L U L L A B Y •• faire l'amour dans les champs excite les fleurs.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: Le royaume du bout de l'océan :: Le palais de Barbãda :: Les chambres & autres pièces-