Partagez | 
 

 L'essentiel en enfer est de survivre [pv Ele :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Rebellion
Messages : 630
Date d'inscription : 04/10/2014

Message#Sujet: L'essentiel en enfer est de survivre [pv Ele :3]   Ven 14 Aoû - 20:35

L'essentiel en enfer est de survivre
E

lle ne s'était jamais aventurée jusqu'ici auparavant. À vrai dire, du temps où elle vivait encore en ces terres, elle n'allait jamais très loin. Elle restait dans la masure de ses parents et, à quelques rares reprises, elle et son frère s'aventuraient dans la forêt... Un peu trop loin, parfois. Beaucoup trop loin, même... Son aventure avec la sorcière l'aurait largement vaccinée de l'idée même de s'éloigner de chez elle, ne serait-ce que d'un mètre ou deux, mais elle n'avait pas eu le choix. On l'avait traînée dans cette prison et alors, elle n'avait plus rien vu d'autre que la cage où elle avait passé toutes ces années. À présent, en Féerie, tout lui semblait étranger, et elle paraissait étrangère à tout le monde, également... Comme si tout était à redécouvrir. Sur le principe, cela aurait dû lui plaire, la demoiselle était curieuse, mais difficile d'apprécier comme il se doit tout cet univers qui s'offrait à elle, même après des années d'enfermement, maintenant qu'elle craignait que le passé la rattrape.

Ils avaient élu "domicile" (domicile très temporaire, cela va sans dire) dans la forêt, toujours, mais aux abords d'un village que Daphnée n'avait jamais vu auparavant. Oui, finalement, elle était restée auprès des autres rebelles, Eleonore avait su la convaincre de le faire, mais son esprit n'était pas apaisée pour autant. Elle savait jusque là oublier la sorcière, tant qu'elle se disait que les chances de la revoir étaient infinitésimale, mais ce n'était plus possible, à présent. Car Nathaniel avait parlé à la sorcière, Nathaniel l'avait vendue à la sorcière. Et quoi qu'il puisse lui promettre à présent, la demoiselle était bien évidemment incapable de le croire. Elle se sentait en sursis. Et elle avait le sentiment que ce serait toujours et à tout jamais le cas. Elle avait besoin de s'évader un peu de tout ça. Si elle ne comptait plus commettre la folie de partir et d'essayer de s'en sortir par ses propres moyens, elle préférait quand même s'isoler un peu, comme elle le pouvait. Ce soir là, la nuit était haute dans le ciel quand Daphnée était venue réveiller Eleonore, lui faisant comprendre d'un geste qu'elle voulait sortir et prendre l'air, et qu'elle l'accompagne, bien sûr. Elle la traîna par la main, celle-ci fermement serrée dans la sienne, jusqu'à ce village voisin. Se promener dans ces ruelles n'était pas très avisé, mais Daphnée n'en avait que faire, elle aimait les bruits du village.

Le village était endormi, c'est vrai, et on n'entendait pas grand chose, mais on pouvait tout de même discerner ces échos de vies paisibles dans le murmure de certaines conversations nocturnes, dans le crépitement du feu dans une cheminée, quelque part, et puis, il y avait ces odeurs familières, ces restes de dîners dégustés tantôt. Ça lui manquait. Souvent, elle se demandait où étaient ses parents, ce qu'ils faisaient. Certes, ils l'avaient abandonnée en pleine forêt, et ils en avaient fait de même avec son frère. Mais par moments, elle ne pouvait s'empêcher de se dire qu'ils lui manquaient, malgré tout. Elle tourna son regard vers Eleonore, lui adressa un fin sourire tout en serrant plus fermement sa main dans la sienne. Sa seule famille, c'était elle, maintenant.

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1805
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: L'essentiel en enfer est de survivre [pv Ele :3]   Dim 13 Sep - 11:21

Daphnée & Eleonore
L'essentiel en enfer est de survivre.
Les rebelles bougeaient constamment afin d'éviter de se faire avoir par les patrouilles des hommes d'Edgar. Ce jour, ils avaient trouvés refuge dans un coin de la forêt, près d'un village. Eleonore ne connaissait pas ce village, mais elle n'avait pas vraiment d'autre choix que de s'aventurer aussi loin. Elle ne pouvait pas faire autrement que de voguer dans le pays, bien plus qu'à l'époque où elle vivait avec ses parents et ses soeurs. La nuit avait fini par tomber, après un petit repas léger, que les rebelles avaient pu se partager, et Eleonore était partie se coucher. Ces derniers temps, on ne pouvait pas vraiment dire qu'elle parvenait à s'endormir facilement et à dormir paisiblement. Elle n'avait pas dû passer une seule nuit complète depuis le jour où elle était arrivée à la prison où elle avait été envoyée en tant que gardienne, mais en ce moment son esprit travaillait bien trop. Il y avait plein de chose qui la tracassait, plein de détail qui l'ennuyait. Comme ce qui s'était passé avec Daphnée.

En parlant de la jeune fille, elle vint réveiller Eleonore en pleine nuit. La jeune femme ne lui reprocha aucunement de le faire, bien au contraire. Elle se trouvait justement dans un rêve qu'elle n'appréciait pas, alors ce n'était pas plus mal. En silence, comme d'habitude, Daphnée fit comprendre à l'ancienne gardienne qu'elle avait envie de faire un tour. Elle se leva donc et la suivit. Les deux jeunes femmes prirent la direction du village près duquel elles campaient avec les autres, dans le silence de la nuit. Eleonore savait que ce n'était pas vraiment raisonnable de leur part de se promener comme cela, mais pour une fois ça ne faisait vraiment pas de mal. Ce village était endormi, mais c'était agréable de s'y promener et de profiter de la quiétude de la nuit. Quand elle voyait cela, Eleonore regrettait quand même énormément la vie qu'elle avait avec ses parents. Celle qu'elle pensait ne jamais quitter avant que Gabriel ne vienne ravager sa vie (mais elle ne lui en voulait pas, il n'était pas responsable - et elle ne connaissait que la moitié de l'histoire au final). Eleonore adressa un sourire à Daphnée, qui avait serré un peu plus fortement sa main. Elle était heureuse qu'elle n'ait pas décidé de disparaitre et de les quitter, même si elle comprenait parfaitement son envie de le faire. Elle aurait sans doute pensée à le faire à sa place aussi (quoi qu'elle avait ses propres raisons d'abandonner Nathaniel au final quand même). La jeune femme inspira longuement, sentant l'odeur de gâteau chaud. Elle entraina sa soeur de coeur vers une fenêtre de maison où un plat de cookie était posé (elle se demandait vraiment qui pouvait laisser ses cookies dehors comme ça, mais tant mieux). Elle attrapa deux biscuits, en tendit un à Daphnée, et l'entraina un peu plus loin.

« Tu sais... » Dit-elle doucement, brisant le silence. « Quand tout ça, ça sera fini... j'ai envie de m'installer dans une maison comme ça. » Elle mordit dans le cookie qu'elle tenait dans la main. « Avec comme seule préoccupation, ce que je pourrais faire à diner. » Même si la jeune femme ne savait vraiment pas ce qu'elle pouvait donner derrière des fourneaux. « Des diners qu'on pourrait manger ensemble. »

En gros, la jeune femme sous entendait qu'elle avait envie de continuer de vivre avec Daphnée. Eleonore aimait sa famille, elle adorait ses parents et malgré les soucis avec sa soeur, elle avait énormément d'affection pour elle. Cependant, depuis cette histoire, depuis cette rébellion il y avait quelque chose de différent. Et du coup, Eleonore se sentait bien plus proches de la "muette". Daphnée était sa nouvelle famille après tout, sa nouvelle soeur.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 630
Date d'inscription : 04/10/2014

Message#Sujet: Re: L'essentiel en enfer est de survivre [pv Ele :3]   Dim 13 Sep - 14:23

L'essentiel en enfer est de survivre
T

andis qu'elles avançaient dans le village, un appétissant fumet leur parvint jusqu'à leurs narines. Manifestement, Eleonore l'avait senti, elle aussi, puisqu'elle se dirigea vers le rebord de fenêtre où reposait un plat où refroidissaient des gâteaux à l'aspect délicieux. Daphnée ne mit pas longtemps à imiter la jeune femme et à s'emparer de l'une de ces gourmandises, dans laquelle elle mordit à pleines dents. Elle ferma les yeux, savourant la première bouchée de ce qui lui donnait l'impression d'être le met le plus excellent qu'elle ait jamais goûté de son existence. Alors qu'ils erraient dans la forêt, se laissant balloter par le destin, les rebelles n'avaient que très peu d'occasions de goûter à de véritables festins, même quand la chasse était bonne ou qu'Anthony leur ramenait quelques victuailles venus du château du roi Edgar. Daphnée avait depuis longtemps (car cela datait bien sûr de son emprisonnement) appris à ne pas manger tous les jours, et certainement pas à sa faim. Chaque plat de la sorte avait donc une saveur spécifique et diaboliquement bonne à son palais. Et plus encore quand il était sucré comme ces gâteaux-ci. Daphnée adorait tout ce qui était sucré, et c'était d'ailleurs cette gourmandise sans précédent qui les avaient perdus elle et son frère, à l'époque. Ça n'avait pas été loin de commencer comme ceci, d'ailleurs. Une bâtisse inconnue, et des pâtisseries pour appât. Mais Daphnée ne craignait pour autant aucun danger. Pas plus que ceux qui la menaçaient déjà. Elle était en confiance avec Eleonore, et appréciait de passer cet instant de complicité avec celle qu'elle considérait comme sa soeur. Elle avait beau savoir avoir une épée de Damoclès au-dessus de la tête, elle se sentait protégée et en confiance, parce qu'elle avait Eleonore. Et ce moment d'accalmie où elles n'étaient rien que toutes les deux lui faisait le plus grand bien. Daphnée l'éprouvait dans son âme, son esprit et - autant être honnête - dans son estomac.

Eleonore en profita pour partager avec Daphnée ses rêves, la façon dont elle concevait l'avenir une fois que "tout ça" serait fini. C'est là que Daphnée réalisait que l'optimisme qu'elle appréciait tant chez la jeune femme et qu'elle ne savait pas elle-même avoir. Elle, elle n'arrivait pas à envisager d'après à tout ça. Elle se contentait de voir ce que chaque jour lui apportait, mais connaissait l'enfer depuis tellement longtemps qu'elle avait le sentiment qu'elle ne s'en extirperait jamais. Elle vaquait d'un déboire à l'autre, et c'était tout. Eleonore lui offrait d'autres perspectives. Une vie simple, mais où elle ne manquerait de rien, et une vie où sa nouvelle soeur ne disparaitrait pas de son champ de vision pour autant.  Daphnée, dans un sourire émue, se serra dans les bras de la jeune femme.

-Merci.
Lui souffla-t-elle simplement d'une voix douce et pâle. Tu crois vraiment que ça va s'arrêter ?

Parce que si elle avait fini par oublier le début, elle n'entrevoyait absolument pas la fin. Quand, vraiment cela finirait-il ? Pouvaient-elles vraiment espérer une vie douce et tranquille ? Hors de tout conflit...


code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1805
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: L'essentiel en enfer est de survivre [pv Ele :3]   Mer 7 Oct - 9:49

Daphnée & Eleonore
L'essentiel en enfer est de survivre.
Les bonheurs simples de la vie étaient rares dans la vie des rebelles, le fait de trouver des cookies et de pouvoir les savourer était un évènement en soi. Eleonore appréciait le goût de son met dans sa bouche, elle savourait ce petit cookie qu’elle avait la chance de pouvoir manger en compagnie de Daphnée. Et elle aimait parler de l’avenir en compagnie de la « muette ». C’était évident dans l’esprit de la jeune femme, il était hors de question que son futur s’éloigne de celui de la jeune fille. Quand tout allait se terminer, elles allaient pouvoir ensemble reprendre une vie normale (même s’il n’y aurait rien de pareil à autrefois). Il y aurait toujours des blessures qui allaient avoir du mal à se refermer, qui n’allaient sans doute jamais se fermer d’ailleurs, mais elles allaient quand même pouvoir tourner la page et passer à autre chose. Retrouver un semblant de vie tout simplement, ne plus avoir besoin de fuir et simplement profiter de la vie. Eleonore afficha un grand sourire quand Daphnée vint se serrer dans ses bras, après les paroles qu’elle lui avait dites. Et elle lui demanda alors si elle croyait vraiment que les choses allaient s’arrêter.

Eleonore ne répondit pas de suite, elle se contenta simplement de serrer plus fortement la jeune fille dans ses bras. La jeune femme se faisait peut-être des illusions, mais elle avait quand même envie de croire sincèrement qu’elles pouvaient envisager la suite. En partant évidemment du principe que cela puisse s’arrêter un jour et qu’elles ne perdent pas la vie dans la bataille. Elles étaient quand même dans une bataille dangereuse. Au bout d’un moment, elle finit par reprendre enfin la parole.

« Je crois oui. » Dit-elle dans un soupire, pensant vraiment ce qu’elle disait. « Ça va prendre sans doute du temps et ça ne va pas être facile, mais je suis certaine que ça va s’arrêter. » De toute façon, il y avait forcément un moment ou à un autre, où les choses allaient s’arrêter. Que ça soit dans leur sens, ou dans celui du roi de Féerie, les évènements allaient se stopper à un moment et les changements auront lieu. Eleonore espérait vraiment que les choses allaient aller dans leur sens, qu’ils allaient pouvoir mener à bien cette quête qu’ils s’étaient donnés.

Et une fois que tout cela allait être terminé, elles allaient simplement pouvoir revivre. Et Daphnée méritait vraiment plus que tout le monde de retrouver une vie normale et simple, loin de ces conflits, loin de cette prison et de ces souvenirs qui jonchés son passé. Quand Eleonore voyait tout ce que celle qu’elle considérait comme sa sœur à présent avait enduré dans sa vie, elle avait énormément de respect pour sa force. Parce qu’il fallait vraiment être fort pour endurer tout ça et être encore debout. Tous les rebelles avaient un passif difficile, mais certains plus que d’autre. Et Eleonore se disait souvent qu’elle avait quand même énormément de chance dans son malheur.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 630
Date d'inscription : 04/10/2014

Message#Sujet: Re: L'essentiel en enfer est de survivre [pv Ele :3]   Jeu 8 Oct - 15:25

L'essentiel en enfer est de survivre
D

aphnée apprécia comme il se doit le geste d'Eleonore quand cette dernière resserra leur étreinte. Ces gestes de tendresse et d'affection étaient vraiment très rares, et depuis trop longtemps. Daphnée prenait soin de ne les accorder qu'avec la plus grande des parcimonies, mais elle les appréciait d'autant plus qu'ils étaient rares, justement, et quand ils lui venaient d'Eleonore, ils avaient une valeur toute particulière. Eleonore n'était plus un substitut de soeur, pour la jeune "muette", elle était sa soeur, ni plus ni moins que sa soeur, et avoir l'assurance que, une fois tout cela fini, elles resteraient là l'une pour l'autre lui réchauffait ce coeur qui, elle en avait le sentiment du moins, battait à rebours. Dans tous les sens mais pas le bon. Voilà si longtemps que son existence ne se résumait qu'à une profonde détresse qu'elle avait oublié de croire en l'équilibre, en la douceur, en la normalité, en la simplicité. Eleonore lui offrait la promesse d'une enfance retrouvée, celle qu'on lui avait dérobée en même temps qu'une innocence qui lui manquait bien souvent. Absence d'innocence qui ne pouvait pas lui faire oublier la tragédie de son existence, ni encore le danger auquel elles s'exposaient, et qui pourrait bien contrarier leurs belles promesses. Oui, ça prendrait du temps, oui,  elles affronteraient bien des épreuves, et elles en sortiraient plus fortes, et qui sait, peut-être heureuses, à un moment donné. Le bonheur ne se résumerait plus alors à quelques bouchées de gâteau dérobées sur le bord d'une fenêtre.

-Ça va être long.
considéra doucement Daphnée. Elle avala une nouvelle bouchée de gâteau, puis déposa ses yeux ronds comme des soucoupes sur Eleonore. Tu penses que la vie sera mieux, ici ? Si Nathaniel devient roi, je veux dire... ?

C'était une question qu'elle ne cessait de se poser ces temps derniers, encore plus depuis l'épisode de la sorcière (qu'elle continuait de redouter, car rien ne lui indiquait que, demain, Nathaniel n'irait pas la vendre à son ancienne ennemie). Edgar était un mauvais roi, Edgar devait tomber. Mais Nathaniel n'était pas quelqu'un bien, et pourtant, c'était bien sa prétention, non ? Monter sur le trône.. et qu'arriverait-elle, alors, quand on donnerait à un homme qui avait déjà la folie et le danger, le pouvoir ? Il vaudrait mieux encore Eleonore à sa place. Ou Anthony. Ou même Gabriel... Apparemment, il n'avait pas grand chose à voir avec son père. Pour l'heure, Daphnée (comme d'habitude, à moins de se retrouver en présence d'Eleonore et de quelques rares autres, somme toute) se taisait. N'importe quoi valait mieux que la situation actuelle. Mais s'il fallait caresser l'espoir de connaître une vie paisible, il allait finir par voir plus loin, au-delà. Il serait toujours temps d'aviser plus tard, c'est certain. Mais il allait falloir le faire. Et Daphnée se demandait quelle était l'opinion d'Eleonore sur la situation.


code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1805
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: L'essentiel en enfer est de survivre [pv Ele :3]   Ven 30 Oct - 17:53

Daphnée & Eleonore
L'essentiel en enfer est de survivre.
Eleonore appréciait ce moment de plénitude en compagnie de Daphnée. Les deux jeunes femmes n’avaient pas souvent l’occasion de se retrouver que toutes les deux, de pouvoir simplement goûter à un moment toutes les deux. Ces derniers temps, en plus, il y avait cette ombre malsaine qui plainait au-dessus de la tête des rebelles. La « princesse » ne savait pas vraiment comment le futur allait se dérouler, mais elle avait quand même envie d’avoir un peu confiance dans l’avenir. Sinon, cela ne servait sans doute à rien qu’elle se battre autant depuis qu’elle était sortie de prison. En effet, le temps allait être bien long, mais elles devaient se montrer patientes quand même. Elles n’avaient pas le choix de toute façon, si elles souhaitaient retrouver une vie normale ensemble. Eleonore l’espérait bien de pouvoir retrouver un semblant de vie, même si ça n’allait évidemment pas ressembler à ce qu’elle avait autrefois. Mais au fond d’elle, la jeune femme n’avait aucune envie de retrouver sa vie d’autrefois, quand elle vivait dans le mensonge. Eleonore se concentra sur le gâteau qu’elle avait en main et qu’elle mangeait avec appétit (pour une fois qu’elles avaient l’occasion de manger quelque chose de bon comme ça), au moment où Daphnée l’interrogea sur ce qu’elle pensait de la vie futur. Quand Nathaniel serait roi. La jeune femme baissa son regard vers le sol pendant quelque seconde, réfléchissant à la question de sa camarade.

« Peut-être qu’il n’est pas obligé de devenir roi. »

Dit-elle finalement en relevant ses yeux vers Daphnée. Pendant longtemps, Eleonore avait cru que Nathaniel cherchait simplement à récupérer le trône d’Edgar, mais plus le temps passait, plus elle se disait que ce n’était peut-être pas son but final. Elle ne savait évidemment pas ce qu’il voulait, personne ne pouvait comprendre ce qu’il y avait dans sa tête, mais elle se disait quand même de plus en plus qu’il cherchait peut-être autre chose. Cependant, elle se doutait qu’elle ne pourrait sans doute avoir le fin mot de tout cela qu’au dernier moment. Et si Eleonore répondait cela à Daphnée, c’était qu’elle se demandait vraiment s’ils gagneraient à avoir Nathaniel sur le trône à la place d’Edgar. Ce dernier devait évidemment perdre son rôle de roi, parce qu’il causait bien trop de trouble autour de lui, mais d’autre personne que Nathaniel méritait de prendre sa place.

« Je me dis que ça sera sans doute mieux que Gabriel devienne roi. »

Mais elle n’était peut-être pas objective sur le sujet. Sans les sentiments que Gabriel aimerait qu’elle possède pour lui, Eleonore avait quand même un grand respect pour le prince. Eleonore ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’il était une meilleure personne que son père et Nathaniel rassemblés. Même si la jeune femme avait quand même des sentiments étranges pour le leader des rebelles, elle ne pouvait quand même pas affirmer qu’il était quelqu’un de bien… pas entièrement en tout cas. La preuve avec ce qu’il avait fait avec Daphnée.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 630
Date d'inscription : 04/10/2014

Message#Sujet: Re: L'essentiel en enfer est de survivre [pv Ele :3]   Sam 31 Oct - 18:15

L'essentiel en enfer est de survivre
E

leonore n'avait pas, en soi, répondu directement à la question de son interlocutrice, mais le fait qu'elle ne donne pas de réponse était, au fond, une réponse en soi. Si elle avait cru que Nathaniel pouvait être un bon successeur au trône, elle aurait répondu "oui" directement, mais à la place, elle espérait que quelqu'un d'autre succèderait au roi Edgar. Ce serait la meilleure solution, en effet. Daphnée ne connaissait pas Gabriel Basiel, elle ne l'avait jamais rencontré, et ne savait pas quel type de monarque il pourrait être. Mais elle comprenait bien, parce qu'elle croyait Eleonore sur parole, que le fils était plus juste que le père. Mais Nathaniel laisserait-il faire ? Daphnée en doutait, pour sa part. Elle n'avait pas grand nombre de clés en main pour bien comprendre la situation. À ses yeux, Nathaniel voulait extirper son trône au roi pour se venger, certes, mais pas uniquement. Son but premier était, selon elle, de devenir roi à la place du roi. Pourquoi faire tout ça s'il avait un autre but ? Pourquoi tous ces sacrifices et toutes ces errances ? Et que deviendrait-il, si Gabriel devenait roi, daignerait-il vraiment s'effacer, rester à l'écart ? Et elle ? Qu'est-ce qu'elle deviendrait, elle ? Est-ce qu'elle pouvait vraiment espérer rester auprès d'Eleonore toute sa vie ? Elle qui à présent n'avait plus de famille, plus rien. Daphnée regarda un moment celle qu'elle considérait comme sa soeur, un peu dubitative.

-Je suis presque sûre que le prochain roi ne sera pas un Basiel.


Elle ne savait pas grand chose, Eleonore en savait certainement plus qu'elle de manière générale, mais elle avait le sentiment que le nom de Basiel, celui qu'Eleonore avait failli porter, était à proscrire, et que mettre Gabriel sur le trône, c'était prendre le risque d'un soulèvement général. Et en attendant, Daphnée n'imaginait pas qu'il y ait pire successeur envisageable à Edgar que Nathaniel. Il était pourtant le plus probable. Alors qui ? Elle ne savait pas, et ça lui laissait présager que les choses tourneraient mal, très mal... La solution la plus tangible et solide serait Anthony. Mais Daphnée était sûre et certaine que cela n'arriverait pas. Oui, elle avait bien de la peine à envisager l'avenir de façon positive. Et en même temps, si elle avait Eleonore à ses côtés, ça se passerait bien.

-Le mieux, ce serait que ce soit toi.
déclara-t-elle finalement dans un sourire.

Même si, malheureusement, elle ne croyait pas non plus à cette attitude. Ceci dit, Eleonore était la seule en qui Daphnée pouvait avoir entièrement confiance, la seule dont elle considérait le jugement juste et audible, elle était la seule qui ne saurait nuire à personne. Plus de mensonges, plus de manipulation. L'harmonie et l'équilibre, enfin. Pour Daphnée, qui avait Eleonore pour modèle, la jeune femme serait une candidate idéale à la couronne. Mais elle doutait fort que ce soit dans ses ambitions. Ceci dit, rien n'était fait, encore. Edgar était loin d'être déchu. Qui sait si cela arriverait bel et bien un jour.

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1805
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: L'essentiel en enfer est de survivre [pv Ele :3]   Mer 18 Nov - 16:01

Daphnée & Eleonore
L'essentiel en enfer est de survivre.
Eleonore trouvait cela évidemment normal de réfléchir au futur, même si par moment elle ne pouvait pas s’empêcher d’éviter de le faire. Elle n’avait vraiment aucune idée de comment les évènements allaient se produire, s’ils parvenaient vraiment à retirer le trône à Edgar. C’était le but ultime, celui qui permettrait à ce monde de ne plus vivre dans les mensonges. Eleonore trouvait cela important que le peuple soit au courant de ce qui se passait autour d’eux, qu’ils ne baignent pas dans les illusions. Comme la famille Odien à qui on affirmait que la plus jeune des filles était partie vivre une idylle dans le royaume du bout de l’océan. Bon, l’histoire était plus compliquée que cela puisque la jeune femme ignorait encore énormément de détails qui concernaient directement sa famille, mais c’était l’idée première. Eleonore était tombée de très haut quand elle avait découvert tout ce qu’elle ne savait pas sur ce monde, quand elle avait eu connaissance des horreurs. Comment aurait-elle pu imaginer qu’il y avait cette prison, sur cette île, avec ces personnes en souffrance. Des personnes comme Daphnée qui n’avaient vraiment pas mérité de se retrouver enfermé, simplement parce qu’elle avait vu des choses qu’elle n’aurait pas dû voir (et vécue aussi par la force des choses). Le monde devait changer, Edgar devait tomber, mais la suite était encore bien floue dans l’esprit de la rebelle. Elle y pensait maintenant parce que Daphnée avait lancé ce sujet, mais elle n’avait vraiment aucune idée de comment les évènements allaient tourner. Nathaniel devait-il devenir roi ? Qu’allait-il faire s’il ne le devenait pas ? Aux yeux d’Eleonore, Gabriel ferait un bon roi, mais elle ne savait vraiment pas si on le laisserait faire. En tout cas, Daphnée semblait croire qu’un Basiel ne serait pas sur le trône. En effet, le peuple risquait d’accepter difficilement Gabriel sur le trône après ce qu’il allait apprendre de son père. Et quelque chose chez Eleonore lui disait que c’était agréable de ne pas imaginer Anna en reine non plus, puisqu’elle était quand même sa femme. Elle était en train de penser à tout cela, quand celle qu’elle considérait comme sa petite sœur reprit la parole.

« Moi ? » Demanda-t-elle sincèrement surprise ? Si elle avait l’habitude se sourire, elle l’aurait peut-être fait là. Pas parce qu’elle trouvait l’idée agréable, mais simplement parce qu’elle trouvait cela absurde. « Non je suis pas faite pour ça. » Elle n’avait déjà pas accepté de devenir la princesse du royaume en épousant Gabriel (même si c’était surtout l’idée du mariage et non le fait de devenir princesse qui la dérangeait en réalité), elle ne s’imaginait pas devenir reine. Bien au contraire, elle espérait pouvoir retrouver une vie normale, où elle pourrait simplement vivre au jour le jour. « De toute façon, n’importe qui sera toujours mieux que ce que nous avons actuellement… »

Sauf Nathaniel peut-être donc, Eleonore ne pouvait que partager les doutes de son amie à son sujet. Malgré ce qu’elle pouvait ressentir pour lui, mais c’était bien plus facile de douter de lui quand il ne se trouvait pas avec son si désagréable sourire dans les parages.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 630
Date d'inscription : 04/10/2014

Message#Sujet: Re: L'essentiel en enfer est de survivre [pv Ele :3]   Ven 20 Nov - 18:15

L'essentiel en enfer est de survivre
E

leonore avait beau dire, Daphnée continuait d'être sûre que son interlocutrice ferait une reine idéale. Certes, paysanne d'origine, elle ne savait rien des us et coutumes liés à la royauté, elle n'avait pas les notions de politique normalement nécessaire. Mais ce qu'elle devait entrevoir comme un inconvénient était en vérité un avantage certain. Car elle savait comment vivait le peuple, le vrai, elle avait vu l'horreur que l'on cachait à d'autres, elle en avait vécu plus en quelques mois que beaucoup au cours de toute une vie. Elle avait une infinité de mérites qui faisaient d'elle une femme de pouvoir hors-normes, parce qu'elle utiliserait ce pouvoir à bon escient. Et ce pouvoir en question, elle n'en abuserait pas, la petite fille en était décidément convaincue, elle était naturellement bonne, elle ne se permettrait jamais d'agir comme le faisait actuellement Edgar... et comme se le permettrait sans doute Nathaniel s'il advenait qu'il finisse par prendre sa place (Daphnée espérait vraiment que cela n'arriverait jamais). Elle avait bien plus de mérites et de qualités qu'elle ne s'en soupçonnait (en même temps, son humilité faisait partie de ces qualités en question) à l'origine, ou même encore maintenant. Après tout, Nathaniel avait beau s'imposer comme le chef des rebelles, rien n'aurait été possible sans Eleonore. Ils étaient à présent libres grâce à elle. Et Daphnée ne l'en remercierait jamais assez. Bon, Daphnée n'était peut-être pas complètement objective au final. C'était même sûr. Eleonore était à ses yeux autant une grande soeur qu'un modèle.

-Presque n'importe qui...
souffla-t-elle en guise de réponse.

Elle n'avait pas besoin d'expliciter son propos, il était plus évident qu'elle visait là quelqu'un en particulier, et, depuis le début de cette discussion, elle ne s'en cachait pas, ne voyait pas de raisons de s'en cacher. Il était inutile de débattre trop longtemps au sujet de leur futur roi, le cours de l'histoire était encore trop incertain, qui sait, seulement, si elles survivraient à tout cela ? Déjà que la demoiselle comprenait bien qu'on avait placé une épée de Damoclès au-dessus de sa tête.

-Des fois, j'me dis qu'on devrait juste fuir, toi et moi.


Elle leva ses yeux ronds vers son interlocutrice, il s'y lisait la plus grande des franchises. Elle n'en pouvait plus de Nathaniel et de ses plans absurdes, de ces projets de guerre, de ces spéculations sur le prochain postulant au trône. Certes, ces débats étaient indispensables, et elle avait trop souffert pour ne pas vouloir que les choses changent (raison pour laquelle elle ne faisait que souhaiter de temps à autres quitter les rebelles mais ne s'exécuterait pas pour autant), mais ressentir une telle pression au quotidien était en train de lui devenir intenable, et sa quête de simplicité semblait sans fin. Quand l'auraient-elles, cette vie qu'Eleonore lui promettait pourtant ?

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1805
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: L'essentiel en enfer est de survivre [pv Ele :3]   Mar 15 Déc - 11:41

Daphnée & Eleonore
L'essentiel en enfer est de survivre.
Daphnée pouvait dire ce qu’elle voulait, Eleonore ne se voyait vraiment pas capable de prendre la place de reine. Elle ne pouvait pas nier le fait que c’était en partie tentant, mais ce n’était vraiment pas ce qu’elle désirait. Déjà qu’elle trouvait difficile de devoir porter en partie la rébellion sur ses épaules. La jeune femme savait parfaitement qu’elle n’avait pas le choix et il était hors de question qu’elle arrête tout maintenant, mais elle rêvait bien plus de retrouver une vie sereine. Ces derniers mois, elle avait plus vécu de chose qu’au long de toute sa coute vie. Ces derniers mois avaient vraiment été remplit d’évènement, pas toujours agréable à ses yeux. Elle cherchait la sérénité de nouveau et ce n’était vraiment pas en prenant la tête du royaume qu’elle allait y parvenir. Elle n’avait jamais eu à cœur d’obtenir une vie « meilleure » de la sorte, contrairement à sa jumelle (sur ce point, et sur nombreux autres, les deux sœurs étaient vraiment différentes). Elle aurait pu se laisser tenter par la luxure qu’offrait une place de princesse et épouser Gabriel, mais elle n’avait pas voulu abandonner son âme pour tout ça (ce qu’avait fait Anna au passage, en se faisant même passer pour elle…). Eleonore ne se voyait pas reine non, mais il était évident qu’elle ne pouvait pas laisser n’importe qui prendre le pouvoir du royaume… n’importe qui comme Nathaniel. La jeune femme n’avait pas besoin que Daphnée exprime plus ses propos pour comprendre de qui elle parlait, elle la comprenait parfaitement. Après ce que le « jeune » homme avait fait, il était évident qu’il n’était pas digne de confiance (ce qui n’empêchait pas Eleonore de le suivre pour autant). Le royaume ne s’en sortirait en effet pas mieux si Nathaniel en prenait la tête.

Quand Daphnée reprit la parole, la jeune femme ne pouvait que lui donner raison. Par moment, Eleonore ne pouvait s’empêcher de se dire qu’elle en avait assez de devoir se « battre » comme cela, même si elle savait qu’elle ne pouvait pas tout abandonner. Parce qu’il n’y avait pas que Nathaniel dans l’histoire. Même s’il avait une grande place, ce n’était pas entièrement pour lui qu’elles devaient agir. Dans la rébellion, il y avait surtout de nombreuses personnes qui avaient souffert à cause d’Edgar. Ce roi n’était pas une bonne chose pour Féérie, encore plus quand on avait en partie connaissance de ce qui était arrivé dans le passé (même si Nathaniel n’avait évidemment pas pris la peine de tout raconter à la jeune femme). Il devait tomber du trône et ce n’était pas pour le leader de la rébellion qu’elles devaient le faire.

« On devrait le faire peut-être oui. »
Dit-elle dans un sourire, même si elle ne cachait rien du fait qu’elle considérait que ce n’était pas possible. Eleonore avait déjà retenue Daphnée de partir quand elle avait découvert le sale coup que Nathaniel lui avait fait. « Mais on a bien plus à y gagner si on ne fuit pas. Je ne veux pas qu’un jour de nouvelles personnes se retrouvent enfermé dans la prison. »

C’était quand elle était arrivée sur l’île des soupirs qu’Eleonore avait vraiment constaté l’horreur de cette vie, dont elle ignorait tout. Elle ne pouvait plus fermer les yeux maintenant.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 630
Date d'inscription : 04/10/2014

Message#Sujet: Re: L'essentiel en enfer est de survivre [pv Ele :3]   Jeu 17 Déc - 19:01

L'essentiel en enfer est de survivre
A

u fond, Daphnée aurait voulu que son interlocutrice la prenne au mot, dise avoir envie de s'enfuir avec elle et d'ignorer leurs responsabilités nouvelles en le pensant vraiment, mais elle savait pertinemment que ce n'était pas le cas. Et en même temps, elle savait bien en prononçant ces mots combien ils étaient totalement impossibles. Ils étaient impliqués de trop près dans cette histoire, et ignorer les choses n'était pas la solution. Daphnée, après tout, ne saurait être plus reconnaissante envers la fugitive de ne pas l'avoir ignorée. Sans cela, sans elle, elle serait toujours enfermée derrière les barreaux de sa cage. Elle avait une dette d'honneur envers Eleonore, et une responsabilité totale envers ceux qu'elle abandonnerait si elle renonçait à la cause des rebelles. Elles avaient peut-être le pouvoir de faire de Féerie un monde plus juste et moins manichéen, un monde où son frère aurait pu vivre et grandir, où la sorcière aurait été punie et non pas elle-même. Ce serait lâche, de s'en aller. Mais en même temps, l'avenir lui faisait vraiment très peur. Et l'idée d'un peu de tranquillité, d'un peu de douceur, savait au moins l'apaiser ne serait-ce qu'un minimum. Elle avait raison, bien sûr, elles ne devaient pas fuir, ce serait égoïste. Cette affaire ne faisait pas que les concerner toutes les deux. Elle concernait tous ceux qui pourraient connaître le même sort qu'elle. Au fond, elles agissaient réellement pour le bien commun. L'ennui, c'est que si s'en convaincre n'était pas difficile, rien ne leur assurait emprunter la meilleure voie possible. Il aurait fallu trouver une solution qui s'exempte des vieilles querelles qui pouvaient déchirer le roi Basiel et Nathaniel. mais comment savoir quoi que ce soit de la nature de ces querelles en question ?

-Je sais que tu as raison.
dit-elle dans un sourire. Mais des fois, j'me dis que j'aimerais bien que les choses se passent bien quand même. Sans qu'on soit obligées d'y être mêlées, tu vois ?

Bref, elle aimerait avoir moins de responsabilités. Mais le fait est qu'elle en avait bel et bien, et par la force des choses. Beaucoup d'anciens prisonniers de l'île des soupirs avaient décidé de ne pas suivre Nathaniel dans ses desseins qui confinaient sans le moindre doute à la folie, ils avaient décidé de mener leur vie indépendamment de toute rébellion, même si se reconstruire après être passé par l'île des soupirs semblait tout bonnement impossible. Mais Daphnée était incapable de suivre le même chemin qu'eux. Pour l'instant, elle voulait rester avec Eleonore quoi qu'il se passe et quoi qu'il lui en coûte. Ele se disait qu'elle faisait bien, d'ailleurs, étant donné son entourage. Et Eleonore, à l'instar de Nathaniel, était certainement la personne la plus impliquée dans toute cette affaire. Celle qui ne pouvait définitivement pas prétendre demeurer à l'écart. On l'obligerait à se positionner sur le devant de la scène s'il devait lui venir une telle idée, c'est certain. Tout avait commencé avec elle, et quelle que soit l'issue, cela devait évidemment finir avec elle également.

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1805
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: L'essentiel en enfer est de survivre [pv Ele :3]   Ven 29 Jan - 19:37

Daphnée & Eleonore
L'essentiel en enfer est de survivre.
Eleonore aurait vraiment aimé pouvoir dire à Daphnée qu’elles pouvaient très bien prendre la décision de fuir. Elles pourraient, mais pour cela il faudrait qu’elles parviennent à ignorer tout ce qu’il y avait à côté. Sauf que la jeune femme était incapable de le faire, elle ne pouvait pas abandonner les actions qu’elle faisait avec la rébellion. Cela ne concernait pas que sa vie, ou encore celle de Daphnée, ça concernait celle de toutes les personnes qui vivaient dans ce royaume. Même si la plupart des habitants de Féerie ne s’en rendait pas compte – tout comme elle avant toute cette histoire – ils étaient tous touché par les mensonges d’Edgar. Eleonore ne voulait pas prendre le risque de voir quelqu’un retourner sur cette maudite île, parce qu’il serait considéré comme problématique, comme elle ne voulait pas voir ses amis de la rébellion (ou ceux qui était en prison mais qui ne les avait pas suivi) retourner dans cet enfer. Eleonore ne pouvait pas nier qu’elle avait aussi envie d’avoir une vie un peu plus paisible, mais elle savait aussi qu’elle ne pouvait pas tout abandonner pour autant. Elle comprenait parfaitement Daphnée. La jeune femme n’avait pas vraiment envie de voir la jeune fille s’éloigner (elle ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie de la garder auprès d’elle pour être certaine que rien ne lui arrive), mais elle s’en voulait un peu de lui imposer tout cela. Même si au final, elle ne lui avait pas non plus obligé à les suivre.

« Je comprends parfaitement. » Elle aussi, au fond, aimerait bien que toute la situation se débloque sans pour autant avoir besoin de trop y mettre le nez. Sauf qu’elle était bien la personne le moins capable de s’éloigner de toute l’action. « Tu sais… si jamais tu veux pas continuer, ne t’y force pas. » Elle disait cela, alors qu’elle avait réussi à la convaincre de ne pas partir quand elle avait découvert que Nathaniel avait promis à celle qui l’avait agressé avant son enfermement de la vendre. Eleonore n’avait aucune envie de la voir s’éloigner, mais elle ne voulait pas la forcer non plus. « Si jamais tu ne te s’en pas la force… »

Eleonore disait cela en toute sincérité bien sûr, mais elle n’avait pas pour autant envie de l’entendre lui dire qu’elle allait en effet abandonner la rébellion. Daphnée était en quelque sorte la seule amie que la jeune femme avait aujourd’hui, la personne avec qui elle se sentait le plus proche. Au-delà d’une grande amitié, elle la considérait même comme une sœur de cœur. Elle avait plus de sentiment positif envers la jeune fille qu’envers Anna, qui était quand même sa jumelle (mais c’était compliqué avec Anna ces derniers temps et ça n’allait vraiment pas s’arranger). Elle n’avait donc aucune envie de la voir quitter la rébellion en partie aussi parce qu’elle avait peur que quelque chose lui arrive. Si elle restait, ça ne voulait pas dire qu’elle serait en sécurité – bien au contraire – mais au moins elle l’avait à ses côtés.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 630
Date d'inscription : 04/10/2014

Message#Sujet: Re: L'essentiel en enfer est de survivre [pv Ele :3]   Sam 30 Jan - 14:47

L'essentiel en enfer est de survivre
D

aphnée savait qu'Eleonore la comprenait. Si quelqu'un pouvait la comprendre, c'était bien elle. Elles avaient été jetées dans cette situation. Elles n'avaient jamais rien demandé à personne, et pourtant, elles étaient là. Au cœur d'une rébellion qui peu à peu se transformerait en guerre. Ça n'avait rien d'engageant et d'enthousiasmant, parce que, chaque jour qui passait, et même si la cause (et encore) semblait noble, elles jouaient leurs vies, ni plus ni moins. Comment ne pas aspirer à quelque chose de plus calme et de plus paisible. Après toutes ces années passées en prison, Daphnée aurait rêvé de retrouver un foyer chargé d'amour, un bon feu de cheminée, des plats chauds à chaque repas... Mais île des soupirs ou pas, la vie avait cessé de lui adressé la moindre considération et la moindre issue heureuse bien avant. Quand ses parents les avaient abandonné, elle et son frère, au beau milieu de la forêt, à la merci des bêtes sauvages, quand le chemin du frère et de la sœur avaient croisé celui de la sorcière, quand Odelle Saurre n'avait fait qu'une bouchée de Louis... Elle n'avait rien, rien à part Eleonore... et Anthony. Les deux seuls à lui avoir adressé ce regard empreint de douceur et de sympathie qu'elle ne pensait plus jamais lire dans les yeux de quiconque.

-Où est-ce que j'irais ?
demanda-t-elle à la proposition d'Eleonore, celle d'abandonner les rebelles, de se tenir à l'écart de la guerre.

Bien sûr, que c'était tentant, mais quand la guerre éclaterait, aucun Féerien ne serait à l'abri, c'était évident. Et tous ceux à qui elle tenait, quand bien même ils n'étaient que deux, malgré tous les reproches qu'ils pouvaient faire à Nathaniel, ne l'abandonneraient pas. Quitter la rébellion, c'était les quitter, eux aussi. Et elle était tout à fait incapable d'une chose pareille. Et en effet, où irait-elle. Elle n'avait pas de famille pour l'attendre. Personne pour se soucier d'elle. Par la force des choses, elle était contrainte de rester au cœur des événements. Mais elle pouvait le supporter. Elle pouvait le supporter sur le principe. Parce qu'Eleonore était là. Et puis, il y avait ce magicien qui avait juré de la protéger... Bien qu'elle ne savait trop ce que sa parole pouvait valoir. Elle pouvait agir comme si le choix existait. Mais en vérité, ce n'était pas tout à fait le cas. Ça ne l'était pas du tout, même.

-C'est pas la force qui me manque.
dit-elle dans un léger sourire, un peu triste. Juste la confiance.

La confiance en leur chef, la confiance en leur mission, la confiance dans son espérance de vie. Difficile à vivre au quotidien. Mais elle ferait avec, elle n'avait pas le choix.

-Mais j'ai confiance en toi, alors ça ira.


Et c'était tout ce qu'il lui restait. Elle espérait, vraiment, que cela saurait être suffisant.

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1805
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: L'essentiel en enfer est de survivre [pv Ele :3]   Lun 29 Fév - 22:35

Daphnée & Eleonore
L'essentiel en enfer est de survivre.
Eleonore avait réussi à convaincre Daphnée de ne pas partir après qu’elle ait découvert que Nathaniel l’avait vendu à la sorcière, pour ouvrir le passage entre Féerie et le Royaume du Bout de l’Océan. Et pourtant, maintenant, elle proposait effectivement à la jeune fille de partir, si elle ne se sentait pas la force de continuer. La jeune femme n’avait aucune envie de voir Daphnée partir. En dehors du fait qu’elle tenait à elle et qu’elle aimait l’avoir à ses côtés – les personnes qu’elle supportait se faisait rare quand même – elle craignait bien trop pour elle dans le monde. Comme elle le dit si bien elle-même, Daphnée n’avait pas vraiment d’endroit où aller. En dehors du fait qu’elle était la cible d’une sorcière, elle n’avait surtout aucune famille. Où pourrait-elle vivre ? Nulle part évidemment et elle serait évidemment en danger en dehors de la rébellion. Eleonore aurait bien trop peur pour elle si elle décidait de partir, elle n’aimait pas l’idée. Mais elle ne pouvait pas non plus la forcer à rester, si jamais elle ne se sentait vraiment pas capable de continuer. La situation était compliquée après tout. La jeune fille n’avait vraiment rien demandé à personne – comme la plupart des rebelles en fait, il n’y avait vraiment que Nathaniel de se réjouir entièrement de la situation – et elle se retrouvait dans une telle situation sans l’avoir voulu. Elle méritait bien plus d’avoir une vie normale, d’avoir une vie saine. Mais personne ne pourrait avoir une vie « normale » tant qu’Edgar était au pouvoir et qu’il enrobait le royaume de ses mensonges. Daphnée restait encore et toujours cette jeune fille qui avait perdu son frère à cause d’une sorcière et qui avait été envoyé en prison, sur l’horrible île des soupirs, afin de ne pas ternir la bonne image du royaume. Elle ne pourrait pas redevenir une fille normale tant que le roi serait toujours sur son trône. Eleonore fut vraiment contente de l’entendre lui dire qu’elle n’avait pas l’intention de partir, qu’elle ne manquait pas de force mais de confiance. Sauf qu’elle avait confiance en la jeune Odien. Eleonore afficha un léger sourire (elle n’avait pas l’habitude de trop sourire en même temps).

« Tu peux me faire entièrement confiance. »

La jeune femme ne faisait peut-être pas confiance aux bonnes personnes, puisque malgré les reproches qu’elle savait faire à Nathaniel, elle lui accordait quand même sa confiance (sans doute à tort au final). Cependant, elle n’avait pas l’intention d’abandonner la jeune fille pour autant. Daphnée était trop importante aux yeux d’Eleonore pour qu’elle l’abandonne. Elle ne voulait pas qu’elle soit abandonnée comme l’avait été Victoria et encore, la jeune femme ne connaissait pas encore tous les détails de la vie et la mort de celle qu’elle considérait encore comme sa jeune sœur. Eleonore prit le partie de prendre Daphnée dans ses bras, elle était la seule à qui elle adressait ce genre d’acte d’affection régulièrement. Mais elle en avait besoin, ça lui permettait de se dire qu’il était vraiment important qu’elles parviennent à reprendre une vie normale.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 630
Date d'inscription : 04/10/2014

Message#Sujet: Re: L'essentiel en enfer est de survivre [pv Ele :3]   Mar 1 Mar - 21:49

L'essentiel en enfer est de survivre
D

aphnée afficha un fin sourire quand son interlocutrice lui affirma qu'elle pouvait compter sur elle, avoir entièrement confiance en elle. La jeune fille aimait l'entendre lui parler en ces termes, mais elle n'avait en vérité pas besoin de le lui affirmer pour qu'elle le sache pertinemment. Ce n'était pas simplement parce que c'était elle et qu'elle possédait un lien fort et singulier, toutes les deux, comme en entretiendraient deux sœurs, c'était parce qu'elle était naturellement digne de respect et de confiance. Daphnée n'avait jamais rencontré avant elle qui que ce soit d'à ce point honnête, droit, juste dans ses réflexions. C'est sûr, elle se laisser embrigader dans des histoires qui la dépassaient, elle cautionnait peut-être indirectement ce qui n'était pas tolérable, mais il n'y avait jamais de malice à tout cela. Elle restait sincèrement et profondément humaine, à l'heure où ce pouvait sembler être une tare, être impossible. Daphnée elle-même n'était pas convaincue qu'il lui reste encore beaucoup de cette humanité que la sorcière, pensait-elle, lui avait arraché en même temps qu'elle avait ôté la vie de son frère d'une façon si violente qu'elle peut à peine être concevable. Nathaniel avait raison de s'intéresser autant à elle. Elle n'était comme personne, contrairement à ce qu'elle devait penser, et pour cette raison, Daphnée savait qu'elle pourrait bien être aveugle en plus de muette, avec la jeune femme à ses côtés, elle retrouverait toujours son chemin, quoi qu'il en soit.

-Je sais.
souffla-t-elle simplement, même si ces mots, déjà, n'étaient pas nécessaires (pour une fois qu'elle parlait plus que nécessaire).

La jeune fille apprécia l'étreinte que lui adressait Eleonore. Elle était la seule à qui elle pouvait encore adresser ce genre de gestes d'affection, et ils lui étaient aussi plaisants qu'essentiels. Ils lui rappelaient qu'elle était bel et bien vivante, encore capable de sentiments, d'apprécier la fraternité telle que ce monde avait l'air de vouloir l'éteindre, comme ce monde avait privé Daphnée d'un frère et Eleonore d'une sœur. Si elle n'avait pas Eleonore, au fond, elle ne savait pas ce qu'elle ferait. Plus aucun substitut à sa famille n'existerait pas. Et elle se refusait à considérer aucun autre des rebelles comme des membres de sa famille, ils ne l'avaient de toute évidence pas mérité (du moins selon ses propres critères). Elle resta comme cela un moment, à apprécier ce fragment d'humanité, avant de songer de nouveau à la cruelle et évidente réalité.

-On ferait bien d'y aller.
remarqua-t-elle, maussade, déjà, considérant une perspective si peu engageante.

C'est certain, retourner au campement où se trouvait encore le reste des rebelles n'avait pas grand chose de bien palpitant, et l'idée de croiser le regard de Nathaniel, celui qui admettait sans mal accepter de devenir son bourreau si la situation le nécessitait, imaginer son sourire empreint de fierté quand il la regarderait, elle, n'en décocher aucun, simplement satisfait d'être lui, simplement satisfait d'être un monstre, cela était loin de la ravir. Mais il fallait bien faire avec. Elles n'avaient pas le choix.

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: L'essentiel en enfer est de survivre [pv Ele :3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'essentiel en enfer est de survivre [pv Ele :3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chine: Amérique, va en enfer
» L'enfer n'est jamais la fin [PV]
» Les Feux de l'Enfer
» Retour en Enfer? [Pv Rayquaza]
» L'ENFER EST SUR LA TERRE MAIS LE DIABLE EST EN AFRIQUE DU SUD !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: Le pays de Féérie :: Le reste du pays :: Les villages & habitations-