Partagez | 
 

 Deux pour le prix d'une (Nathaniel et Latika)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Rebellion
Messages : 1793
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Deux pour le prix d'une (Nathaniel et Latika)   Ven 23 Oct - 0:00

Eleonore & Nathaniel & Latika
Deux pour le prix d'une
Comme depuis qu'elle avait pris de bateau et qu'elle avait traversé l'océan pour rejoindre le royaume du bout de l'océan avec Nathaniel, Eleonore se contentait principalement de le suive sans trop poser de questions. Du moins, elle en posait pas plus que d'habitude, elle se retenait même un peu au final. Elle se contentait en grande partie d'observer ce qu'elle voyait, d'imprimer tout ce qu'elle pouvait découvrir de ce monde qui ne ressemblait en rien au sien. Elle n'avait jamais cru possible qu'un autre endroit puisse être à ce point différent de Féerie, en même temps elle était incapable d'imaginer un autre endroit que son monde avant aujourd'hui. Et dire que cet endroit, avant tout cela, elle en entendait parlait quand une personne quittait son monde pour se marier et vivre une vie merveilleuse ailleurs (elle pensait évidemment à Victoria), il n'y avait pas de vie merveilleuse dans ce monde. Du moins, pour le moment, Eleonore n'avait rien vu de ce genre. Quand Gorav, l'homme qu'ils avaient rejoint dès leur arrivé, leur avait fait la visite du royaume, Eleonore avait en effet compris où il voulait en venir avec ses propos.   Ce monde avait tout à envier à Féerie, même si cet endroit n'était pas parfait, la vie y était quand même bien meilleure. Elle se trompait peut-être en disant cela, mais elle pensait avoir de la chance d'être née où elle était née. La rebelle ne savait vraiment pas quoi penser de tout ça, elle ne pouvait pas encore complètement adhérer à l'envie de Nathaniel de provoquer une guerre entre les deux mondes, mais elle comprenait bien plus pourquoi le royaume du bout de l'océan méritait une revanche. Mais si c'était pour que les situations s'inversent, ce n'était pas une bonne solution.

Comme souvent donc, Eleonore se contentait de suivre presque aveuglément son compagnon de fortune. Ce dernier lui avait demandé de venir avec lui, quelque part, sans qu'elle ne parvienne à lui tirer les vers du nez. C'était comme ça souvent, il était si mystérieux. Par moment, la jeune femme ne pouvait pas s'empêcher de se demander ce que l'ancien prisonnier pouvait bien avoir dans la tête (sans avoir pour autant envie d'aller voir, elle avait bien trop peur de ce qu'elle pourrait y trouver). Elle décida donc de le suivre comme d'habitude, sans en savoir plus, attendant le moment où ses questions auraient le droit à des réponses. Une chose était certaine depuis qu'elle avait rencontré Nathaniel, Eleonore avait augmenté son degré de patience. Elle l'était déjà autrefois, sauf quand elle n'était qu'une petite fille bien sûr, mais elle avait clairement pu s'améliorer dans ce domaine depuis qu'elle avait l'occasion de "discuter" avec l'ancien prisonnier. Ca l'agaçait bien sur quand il ne lui répondait pas, mais elle tentait du mieux possible de ne pas lui montrer, simplement pour ne pas lui donner se plaisir. Elle savait parfaitement qu'il jouait avec ses nerfs et il était très fort pour ça. Les deux camarades arrivèrent donc devant une maison, Eleonore avait la gorge en feu à cause de ce climat et elle espérait pouvoir y trouver un accueil aussi agréable que celui de Gorav (même s'il avait été un peu spécial, il avait quand même offert à ses invités de l'eau). La porte s'ouvrit alors sur une femme, qu'Eleonore ne put s'empêcher de scruter du regard, alors qu'elle la toisait de ses yeux.

« Toi... Encore ? »

La femme s'adressa à Nathaniel sur un ton sec, qui donnait le sentiment à Eleonore de ne vraiment pas etre accueillant. Quelque chose lui disait qu'elle n'aurait pas son verre d'eau si rapidement qu'elle le pensait et sa gorge le regrettait amèrement.
Code by Gwenn

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 3948
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Deux pour le prix d'une (Nathaniel et Latika)   Dim 25 Oct - 14:52


Deux pour le prix d'une
C

e n'était peut-être pas le moment le plus approprié, pas alors que les certitudes d'Eleonore se voyaient plus ébranlées que jamais et qu'il savait avoir perdu une partie de l'étrange confiance qu'il avait su gagner de sa part. Mais le temps pressait. Nathaniel était las d'attendre, et il avait bien l'intention de précipiter les choses. Pour cela, il n'y avait pas mille manières de procéder. Eleonore avait rencontré Gorav, il était temps qu'elle rencontre Latika, même s'il pressentait déjà que cette rencontre-ci serait moins sereine que la précédente. Est-ce qu'il l'appréhendait ? En vérité, il aurait sans doute dû l'appréhender bien plus que cela, car il agissait avec beaucoup de légèreté et de détachement en invitant Eleonore à le suivre sans prévenir au demeurant Latika de sa visite (en même temps, porter du courrier jusqu'au royaume du bout de l'océan n'était pas une mince affaire, c'est rien de le dire), mais il était, au fond, plus curieux qu'anxieux à l'idée de faire se rencontrer ces deux femmes au tempérament similaires. Il n'avait aucune idée de la manière dont les choses se dérouleraient entre elles, si elles seraient capables de s'entendre ou non, mais l'un dans l'autre, il fallait tout de même que cela arrive un jour, à un moment ou à un autre, autant que ce soit le plus tôt possible, qu'ils puissent ainsi passer aux choses sérieuses.

Ils avaient à nouveau pris l'embarcation, donc, pour ce périlleux voyage à destination de l'autre monde, celui de l'autre côté de l'océan, et arrivèrent une fois de plus (assez miraculeusement, comme à chaque fois, au demeurant) à bon port. Ils durent marcher plusieurs heures dans le caniar avant d'atteindre la demeure de Latika. Nathaniel, autant qu'Eleonore, subissait les affres de la soif, mais pas au point, tout de même, que son éternel sourire ait su se décoller de son visage, et il demeurait là, propre et entièrement intact, quand il vint frapper à la porte de son ancienne maîtresse. Cette-dernière l'accueillit exactement ainsi qu'il l'avait présumé, et le sourire de Nathaniel ne fit que s'élargir un peu plus, si elle se montrait agressive, il considérait que c'était bon signe. C'était si elle avait dû se montrer enjôleuse que le fugitif se serait posé des questions.

-Oui, encore. J'ai fait aussi vite que j'ai pu.
répondit-il toujours du même ton léger. Il se tourna ensuite vers Eleonore. Latika, je te présente Eleonore, mon... ancienne gardienne. Faible résumé de la situation. Princesse, je te présente Latika, une... vieille connaissance. Il sourit de plus belle. Ce n'était sans doute pas le meilleur moyen de les présenter l'une à l'autre, mais c'était justement parce que ce n'était pas le meilleur moyen qu'il décidait de Tu nous fais entrer ? Je meurs de soif.


code by Mandy



_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 782
Date d'inscription : 11/01/2015

Message#Sujet: Re: Deux pour le prix d'une (Nathaniel et Latika)   Jeu 12 Nov - 12:50

Eleonore & Nathaniel & Latika
Deux pour le prix d'une
Ce n’était pas si surprenant que cela pour Latika de retrouver Nathaniel sur le pas de sa porte, encore une fois. La « jeune » femme se doutait bien qu’ils seraient amenés à se revoir, au vu de la dernière conversation qu’ils avaient eu. Elle regrettait simplement de ne pas être prévenue, encore une fois. Nathaniel avait apparemment une grande chance, puisqu’encore une fois il venait la trouver en l’absence de ses frères. Il valait mieux pour lui qu’il tombe sur elle, plutôt que sur un autre Zaani, il avait moins de souci à se faire. Du moins, pour le moment, parce que Latika n’oubliait rien de ce qu’il lui avait fait. Elle n’était pas plus que cela surprise, cependant elle était quand même étonnée de le trouver en compagnie d’une jeune femme. Le regard de Latika se posa sur elle, rapidement, elle n’avait vraiment pas fière allure. Et quelque chose disait à la maîtresse du sultan que ça n’avait pas qu’un rapport avec son voyage dans son royaume. Elle était féerienne, évidemment, et elle ne ressemblait vraiment à rien. Avec son visage creux, ses cheveux sales, elle avait le sentiment d’avoir un cadavre sous ses yeux. Nathaniel la présenta sous le nom d’Eleonore, son ancienne gardienne. Ca ne l’avançait pas vraiment si qui elle était (et ce qu’elle faisait avec Nathaniel au passage). Quand il l’a présenta, Latika tiqua sur la manière qu’il avait de l’appeler. Princesse ? Est-ce que ça signifiait quelque chose, ou est-ce que c’était juste un nom qu’il lui donnait ? Elle n’en savait rien et la « jeune » femme ne savait pas vraiment si elle avait envie de le savoir. Parce qu’en plus, il se contentait de la qualifier de vieille connaissance. Il ne manquait vraiment pas d’air. Elle observa un instant le visage de Nathaniel, où se logeait son fameux sourire, avant de finalement se décaler pour les laisser entrer chez elle.

Elle déposa un pichet d’eau et deux verres sur la table, laissant le loisir à ses « invités » de se servir eux même. Elle n’allait pas en plus faire le service quand même, il ne fallait pas trop attendre d’elle. Elle s’installa dans un fauteuil, tournant de nouveau son regard vers Eleonore qui observait l’eau avec des yeux avides. Latika lui fit un signe de la tête pour lui dire de se servir, ce qu’elle fit dans la foulée, tirant un sourire à la « jeune » femme. Ces féériens et leurs incapacités à supporter le climat du royaume du bout de l’océan. C’était qui cette fille ? Latika se posait de plus en plus la question.

« Qu’est-ce que tu veux ? »

Demanda-t-elle finalement à l’adresse de Nathaniel, n’aillant aucune envie d’adresser la parole à sa… camarade. Si l’homme se trouvait chez elle, en compagnie d’elle, c’était qu’il devait avoir quelque chose en tête et Latika avait envie de le savoir. A moins qu’il ne soit venu que pour lui présenter l’autre ? Elle préférait ne présumer de rien avec son ancien amant.
Code by Gwenn

_________________
La vengeance est un plat qui se mange froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 3948
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Deux pour le prix d'une (Nathaniel et Latika)   Sam 14 Nov - 0:14


Deux pour le prix d'une
L

atika les invita à rentrer, et, sans avoir à se faire prier davantage (preuve était faite que Nathaniel avait obtenu au moins partie de ce qu’il voulait, elle aurait pu le tuer, autrement, avant même de lui laisser mettre un pied à l’intérieur de sa maison), déposa sur la table de quoi boire. Avant de pouvoir prêter attention à toute autre chose, le fugitif se servit un grand verre d’eau, dont il but le contenu en une seule fois, avant de s’en servir encore un autre tout en acceptant de répondre à la question – plus que légitime, au demeurant – de son interlocutrice. Que faisait-il là ? Il y avait de quoi se poser la question, en effet. Car, après tout, à force de venir sans s’annoncer, et vu la nature de leurs relations, il valait mieux qu’il ait de bonnes raisons de frapper à sa porte. Mais Nathaniel aurait bien pu le faire sans raisons précise. Pour le principe, pour le jeu… peut-être pour avoir une autre occasion de la revoir, aussi, qui sait ? Tout semblait avoir été dit dans leur dernière conversation, et s’il n’avait pas de plus amples informations à communiquer à son interlocutrice, il n’y avait techniquement pas d’intérêt à ce qu’il revienne la voir. Il était encore trop tôt pour que ce soit le cas, bien sûr. Mais Nathaniel se moquait bien des convenances ou de ce qui devrait être « logiquement » fait… au contraire, il préférait, et de très loin s’épargner toute logique, quoi qu’il fallait bien savoir, ne serait-ce qu’un peu, agir en stratège lorsque l’on décidait de détrôner non pas un dirigeant mais deux, et de déclencher ni plus ni moins qu’une guerre en bonne et due forme. Une perspective qui avait de quoi vous donner le vertige, mais que Nathaniel abordait avec une légèreté qui confinait à la plus pure des folies. En même temps, qui pourrait douter du fait que Nathaniel était, tout de même, un cador parmi les plus fous des fous ?

-Je tenais à vous présenter, c’est tout.
Affirma le fugitif, dans cet éternel sourire qui le caractérisait (malheureusement), trop bien. Eleonore m’a aidé à quitter la prison, c’est à elle que nous devons nos projets à venir. Nathaniel était convaincu que la jeune femme n’apprécierait pas être présentée comme celle sans qui la guerre en préparation n’aurait pas été possible, mais c’était bien pour cela, parce que ça la dérangerait, qu’il parlait d’elle en ces termes. Elle jouera un rôle déterminant dans l’affaire qui nous intéresse, il me semblait important que tu fasses sa connaissance. Pour ça, et pour confronter, au final, les deux jeunes filles (quoi que l’une fût bien plus jeune que l’autre), qui avaient potentiellement su faire flancher son cœur déraisonnable. Pour peu qu’il ait bel et bien un cœur, ce qui restait encore à prouver. Il tourna ensuite son regard vers Eleonore. Latika est un de nos principaux alliés en cette terre. Même la principale, avec Gorav. Un jour, je te présenterai ses frères, des hommes charmants.

Et ça, c’était de la pure et simple provocation.

code by Mandy



_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1793
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Deux pour le prix d'une (Nathaniel et Latika)   Mar 8 Déc - 22:51

Eleonore & Nathaniel & Latika
Deux pour le prix d'une
Pendant quelque seconde, Eleonore s’était contenté d’observer l’eau qui se trouvait sur la table, avant que l’inconnue ne lui fasse signe de ce servir. Evidemment, la jeune femme n’allait pas se faire prier. Elle ne pouvait pas nier apprécier de faire la connaissance de ce royaume, en grande partie parce que ça lui permettait encore et toujours de voir la vérité de ses propres yeux (même quand cette vérité était vraiment détestable), mais elle ne supportait vraiment pas cette chaleur. Elle ne savait pas comment les habitants de ce royaume pouvaient supporter cette chaleur. Bon en même temps, ils étaient nés là alors ils avaient l’habitude depuis leurs naissances. Ces derniers auraient peut-être du mal à supporter le climat de Féerie, mais ce n’était pas vraiment la question en cet instant précis. Eleonore savourait l’eau qu’elle avait entre ses mains, pendant que Latika demandait à Nathaniel ce qu’il voulait. Cela n’étonnait pas vraiment Eleonore que la jeune femme (qui n’était pas jeune, mais comment pouvait-elle le deviner ?) pose la question directement à Nathaniel. C’était lui qui avait tout le « plan » en tête (s’il en avait un, la rebelle ne pouvait pas s’empêcher de douter par moment), c’était à lui donc qu’il fallait poser ce genre de question. Eleonore ne savait même pas pour quel raison son « camarade » avait décidé de la conduire ici, elle s’était contentée de le suivre comme elle le faisait tout le temps. Elle se posait évidemment bien des questions, elle en avait posé au « jeune » homme, mais il n’avait pas répondu. Ce qu’il faisait à Latika cependant.

Les yeux d’Eleonore ne quittaient pas Nathaniel alors qu’il expliquer qu’il souhaitait surtout les présenter. Evidemment, elle ne comprenait toujours pas où voulait vraiment en venir le leader de la rébellion de Féérie, elle se doutait qu’elle devait attendre un petit peu avant de comprendre. Comme toujours en réalité, elle commençait quand même à avoir un peu l’habitude de la manière dont Nathaniel la traité. Comme la remarque qu’il fit sur son rôle dans la guerre qui était en train de se préparer. Evidemment, quand il parlait des projets à venir, il mentionnait la guerre entre les deux royaumes que la jeune femme continuait à trouver bien trop dure. Elle ne savait toujours pas si elle devait entièrement faire confiance à Nathaniel sur ce sujet – comme sur bien d’autre – mais quand elle se trouvait en sa compagnie elle avait tendance à se rangeait souvent de son côté. Eleonore ne dit rien pendant que Nathaniel parlait, affirmant qu’elle allait jouer un rôle important. Avant de lui signifiait à elle que Latika était l’un de leurs principaux alliés en cette terre. Le regard de la jeune femme se tourna sur cette dernière, rencontrant ses yeux. Elle ressentit une fraicheur dans son échine avec ce regard, elle n’aimait vraiment pas la façon qu’elle avait de la regarder.

« J’ai tellement hâte que tu recroises le chemin de mes frères Nathaniel. »
Lança Latika en tournant ses yeux vers Nathaniel, pour le plus grand soulagement d’Eleonore qui préférait largement qu’elle tourne son attention sur le « jeune » homme. Mais cela ne fut que de courte durée parce qu’elle reporta son attention sur la rebelle. « C’est quoi exactement ton rôle ? » Son ton était dur. « Je sais pas… »
Code by Gwenn

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 3948
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Deux pour le prix d'une (Nathaniel et Latika)   Ven 11 Déc - 19:37


Deux pour le prix d'une
L

e sourire qui, comme toujours, était juché sur les lèvres de Nathaniel, s'élargit quand Latika lui fit remarquer qu'elle avait hâte que le chemin du fugitif croise de nouveau celui de ses frères. Sans doute ne devrait-il pas paraître si serein à cette pensée, car, en vérité, s'il recroisait le chemin de ses frères (quand il recroiserait le chemin de ses frères), les choses ne se passeraient sans doute pas si bien que cela. Il valait même mieux admettre que s'il s'en sortait vivant et en un seul morceau, ce serait déjà une victoire en soi. Mais ce jour devrait bien arriver. Nathaniel n'avait pas la moindre intention de se cacher des frères de Latika. Au fond, s'ils avaient rencontrés le même sort que lui, c'est sans doute en partie également parce que Nathaniel avait voulu ses retrouvailles. Revenir au royaume du bout de l'océan avait toujours fait partie de ses plans, des la première heure où on l'avait enfermé sur l'île des soupirs, avec autant de certitude que le fait qu'il ferait tomber Edgar du trône qu'il avait acquis, aux yeux de Nathaniel, très illégitimement (quand bien même lui non plus n'aurait pas employé les méthodes les plus acceptables pour parvenir à ses fins).

-Je meurs d'impatience, moi aussi.
affirma-t-il sans se départir de ce large sourire.

Et, bien sûr, le verbe "mourir n'était pas ici employé en vain, il avait bien conscience des risques manifestes qu'il prendrait le jour où il les retrouverait, mais à dire vrai, il comptait sur Latika pour en sortir indemne. Le défendrait-elle après tout le mal qu'il lui avait fait subir. Il ne le jurait pas, mais tant que Adarsh Raddhal serait sultan du royaume du bout de l'océan, il ne pensait pas vraiment risquer grand chose. L'attention de la jeune femme se focalisa alors sur Eleonore, curieuse de connaître plus précisément son rôle. Bien évidemment, la Féerienne ne sut que répondre. Dommage, dans un moment tel que celui-ci, mettre à profit ses talents d'improvisation (mais il fallait encore qu'elle les exerce) aurait été idéal.

-Elle tient son rôle depuis un moment déjà. Le plus amusant c'est qu'elle ne s'en rend pas compte.
répondit-il, comme bien souvent énigmatique. Elle a toutes les qualités que je ne possède pas, tu imagines donc combien elles peuvent être nombreuses. Se dévalorisait-il ? Avait-il une faible opinion de lui-même ? Non, bien sûr que non, il ne voulait pas des qualités d'Eleonore, il préférait laisser Eleonore les avoir pour elle. Ni toi, ni moi, ne saurions mettre tout le monde d'accord. Nathaniel, surtout. Il avait le don de diviser les foules, et il considérait cela comme un pouvoir en soi. Elle, elle le peut. Je l'ai vu à l'oeuvre. Je la vois à l'oeuvre tous les jours.

Et le pire, c'est qu'elle ne s'en rendait pas compte. Ce qui faisait l'unité des rebelles, ce n'était pas Nathaniel, c'était bel et bien Eleonore. D'elle pouvaient dépendre bien des décisions... y compris celles de Nathaniel, d'ailleurs, même si elle devait même moins encore s'en rendre compte.


code by Mandy



_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 782
Date d'inscription : 11/01/2015

Message#Sujet: Re: Deux pour le prix d'une (Nathaniel et Latika)   Lun 18 Jan - 22:57

Eleonore & Nathaniel & Latika
Deux pour le prix d'une
Latika ne put s’empêcher d’afficher un léger sourire quand Nathaniel mentionna son envie « à mourir » de revoir ses frères. L’homme courrait de grand risque à vouloir revoir ses frères, mais en même temps cela lui ressemblait bien. Latika devait bien reconnaitre que son ancien amant avait le goût du risque, qu’il adorait jouer avec le feu. Cela aurait pu être une qualité qu’elle lui trouverait, si elle n’avait pas décidé de ne voir en lui que ses défauts. Enfin, ils avaient le temps encore avant de voir cet instant arriver. A moins que la prochaine fois que Nathaniel vienne chez eux, l’un de ses frères soit présent. Pour le moment, il avait eu assez de chance. En attendant, Latika était plus que curieuse d’en savoir plus sur celle qu’il nommait « Princesse ». La « jeune » femme se demandait bien ce que Nathaniel lui trouvait et quel intérêt elle avait dans toute cette histoire. Quand elle lui posa la question, Eleonore ne sut visiblement pas quoi lui répondre. Latika la trouvait si… fade, sans aucun intérêt. Peut-être qu’elle n’était pas vraiment objective, mais elle n’allait pas s’étendre sur ce sujet. La jeune femme ne lui répondit pas donc, ce fut Nathaniel qui reprit la parole pour compléter sa réponse. Latika tourna son regard vers le « jeune » homme, écoutant sa réponse. On ne pouvait pas vraiment dire qu’il était très clair, mais Latika avait l’habitude avec lui.

L’homme mentionna le fait qu’Eleonore avait toutes les qualités qu’il ne possédait pas, autant dire qu’elle devait en avoir énormément. Quoi que cela dépendait des détails, Latika était certaine qu’elle ne considérait pas toutes les qualités de la jeune femme comme des qualités, elle n’avait pas la même vision du monde qu’elle. La femme se contenta d’adresser un regard amusé à Nathaniel sur ce point, n’aillant rien à ajouter. Elle était parfaitement d’accord sur le fait que Nathaniel était dénué de nombreuses qualités, il avait bien plus de défaut qu’autre chose. Le « jeune » homme reprit en affirmant que ni lui, ni elle, ne pourrait réunir les foules, qu’ils ne pouvaient pas mettre tout le monde d’accord. Alors que la jeune femme qui se trouvait là, qui ne pipait mot, en était capable. Latika ne voyait vraiment pas comment elle pouvait y parvenir, en étant comme ça. Mais si Nathaniel l’affirmait, il devait sans doute avoir raison (c’était une torture pour Latika de le penser) et ça l’agaçait. Qu’est-ce qu’il pouvait vraiment lui trouver ? Sérieusement…

« Parles pour toi, j’ai bien plus d’atout de mon côté pour pousser les autres à me suivre. »
Mais bon, elle voulait bien reconnaitre qu’elle n’était quand même pas capable de mettre tout le monde d’accord. Latika reporta son regard sur Eleonore, elle l’observa longuement pendant quelques secondes. Elle ne parvenait vraiment pas à comprendre ce qu’elle avait cette fille, qui n’était pas à l’aise et qui semblait même rougir d’être à ce point le centre de la discussion. « Si jeune et déjà si importante… » Dit-elle dans un souffle, plus pour elle-même. « Et c’est quoi ton intérêt là-dedans ? » Latika connaissait son but. Elle ne savait pas exactement ce que recherchait Nathaniel en réalité, mais elle avait compris que cela ne servait à rien de chercher à le comprendre. Mais concernant Eleonore ? « Je veux que plus personne ne vive dans le mensonge. » Latika sourit un peu plus. « C’est mignon. »
Code by Gwenn

_________________
La vengeance est un plat qui se mange froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 3948
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Deux pour le prix d'une (Nathaniel et Latika)   Sam 23 Jan - 13:31


Deux pour le prix d'une
N

athaniel se contenta d'esquisser un sourire en coin (ce qui, de sa part, était plus qu'habituel, notons le) quand Latika affirma que, à l'inverse de lui, elle serait parfaitement capable de rassembler autrui son son égide. Au fond, il n'en doutait pas complètement. Elle avait le talent, l'intelligence, la beauté sans pareil, de quoi faire tourner la tête à tous les sultans et à tous les rois, après tout, elle avait effectivement eu un roi et un sultan dans sa poche, et pour cela, elle n'avait eu qu'à battre des cils. Ce qui au fond était dommage, car la demoiselle (enfin, demoiselle) avait bien plus à apporter au-delà de son physique, mais bon, les hommes sont les hommes... Lui-même avait succombé à ses charmes avant de réaliser qu'il y avait plus à découvrir que ce que l'on voyait d'elle. Mais au-delà de cela, Latika n'était pas à ses yeux, non, quelqu'un qui pouvait rassembler la majorité, parce que si les hommes la vénéraient, les femmes avaient pour leur part plutôt tendance à la haïr et à la jalouser. Eleonore ne le prendrait peut-être pas très bien si elle entendait les choses en ces termes, mais elle provoquait bien moins ce clivage d'opinion. Pouvait-on seulement haïr Eleonore Odien ? Nathaniel ne pensait pas même qu'Edgar en soit capable.... Sa soeur jumelle, peut-être ?

Latika se tourna alors vers Eleonore. Nathaniel crut entendre comme une pointe de jalousie dans son propos, et autant dire que ce ne fut pas pour lui déplaire. Ils se retrouvait entre les deux femmes que l'on pouvait sans doute qualifier des plus importantes dans sa vie (ce qui somme toute voulait tout dire), et il jubilait. Il n'avait pas forcément imaginé que cette situation puisse se produire un jour, mais il est certain qu'il en profitait plus que pleinement. La réponse d'Eleonore était très simple, et plutôt innocente, elle fit s'élargir le sourire du fugitif. C'était dit avec une certaine candeur, mais c'était tout de même un fait : c'était bel et bien ce qu'ils cherchaient à accomplir (ou ce dont Nathaniel donnait l'illusion, tout du moins, car au-delà de ses grandes idées, ses motivations étaient, le concernant, surtout des plus personnelles), et ce qu'ils accompliraient. C'était en tous cas en bonne voix. En très bonne voix, même, oserait-il dire. Oui, c'était "mignon", il était normal que Latika accueille les choses ainsi, encore une preuve qu'elle ne pouvait faire un porte-parole aussi digne qu'Eleonore. Trop d'amertume et d'illusions brisées (et la faute à qui, ça...).

-Juste, surtout, et en ce moment, nos deux mondes ont le plus grand besoin de justice. Au-delà de la candeur, il y a une réalité.


Et c'était les esprits les plus idéalistes qui pouvaient mener les plus loyaux et admirables combats. Même s'ils finissaient bien souvent par perdre. Nathaniel voyait en tous cas les choses ainsi.

code by Mandy



_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1793
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Deux pour le prix d'une (Nathaniel et Latika)   Sam 20 Fév - 21:58

Eleonore & Nathaniel & Latika
Deux pour le prix d'une
Eleonore n’arrivait vraiment pas à se sentir à l’aise en compagnie de cette femme. Dès que Latika posait son regard sur elle, elle sentait ses joues rosir et on ne pouvait pas dire que Nathaniel l’aidait beaucoup. Elle appréciait les compliments que l’homme lui faisait, mais elle avait quand même un peu de mal à les entendre. Il disait beaucoup sur elle, sur son rôle, sur le fait qu’elle était capable de rallier tout le monde (contrairement à ces deux personnes qui se trouvaient avec elle), mais elle ne savait pas si elle pouvait vraiment faire tout ça. Elle n’avait rien demandé à personne et pourtant elle se retrouvait avec un fardeau énorme sur les épaules. La seule chose qu’elle avait demandé, c’était de ne pas épouser Gabriel, qu’elle n’aimait pas. Mais elle n’avait pas du tout prévu tout cela. Elle n’avait pas l’intention de reculer pour autant – comme si elle avait le choix de toute façon – mais elle ne se sentait pas forcément à l’aise avec toute cette pression sur ses épaules. Et elle n’aimait vraiment pas la manière dont Latika avait de la regarder. Elle ne comprenait pas ces réflexions qu’elle faisait, le ton qu’elle utilisait pour les faires d’ailleurs. Mais visiblement, ça plaisait assez à Nathaniel pour qu’il sourit de plus bel (comme si c’était difficile pour lui).

Quand Eleonore avait affirmé qu’elle ne voulait plus que personne vive dans le mensonge, elle le pensait vraiment. C’était pour cette raison qu’elle se trouvait auprès de Nathaniel et qu’elle souhaitait renverser Edgar. La jeune femme avait conscience que l’homme avait des comptes différents à régler avec le roi (même si elle ne comprenait pas tout), mais ce qu’elle voulait, elle, c’était rétablir la vérité. Elle ne voulait plus que quelqu’un pense quelque chose, alors que ce n’était qu’un mensonge de la part de la royauté. Parce qu’elle avait vécu dans le mensonge toute sa vie et qu’apprendre la vérité était particulièrement difficile (et encore, le pire était à venir). Elle n’aimait donc pas cette manière qu’eu Latika de dire que c’était « mignon », comme si ce n’était qu’une idéologie d’une gamine. Evidemment, elle ne pouvait pas comprendre le point de vue de la femme. Après les propos de Nathaniel, Eleonore hésita à garder le silence. Et puis finalement, elle reprit la parole d’une voix encore bien trop timide.

« J’aimerais pouvoir aider le royaume du bout de l’océan à retrouver sa gloire d’antan. Vous aidez à sortir de la misère que vous connaissez à cause de nous… »

Eleonore leva son regard vers Latika, qui resta une seconde sans voix après cette phrase avant d’afficher un sourire crispé. La jeune femme la vit tourner ensuite son regard dur vers Nathaniel avant qu’elle ne reprenne la parole.

« Je tiens à ce que les coupables de tout ça paient pour ce qu’ils ont fait oui. »

Evidemment, Eleonore n’était pas capable de comprendre le sous-entendu de la « jeune » femme concernant les coupables, ne pensant pas qu’elle désignait directement l’homme au sourire permanant.
Code by Gwenn

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 3948
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Deux pour le prix d'une (Nathaniel et Latika)   Sam 20 Fév - 22:22


Deux pour le prix d'une
N

athaniel pensait globalement pouvoir anticiper à l'avance les différentes réactions de sa protégée, pas au mot et à l'attitude près, mais suffisamment pour toujours savoir comment agir et toujours savoir quoi répondre... Mais par moments, la jeune femme avait tout de même le don de le surprendre. C'était un bien, en soi, car il était nécessaire qu'elle évolue, et pour cela, il fallait définitivement compter sur ces imprévus, mais tout de même, en certaines circonstances, quand il s'agissait d'être surpris, il fallait espérer l'être agréablement. En l'occurrence, le fugitif le fut bel et bien, et son sourire, si cela était vraiment possible, s'élargit à la remarque de la jeune femme (dont il avait en vérité soupçonné qu'elle ne dirait rien, mais soit, c'était encore mieux ainsi, en définitive). Ce fut d'elle-même qu'elle affirma ce qu'il l'avait invité à penser dès les premiers instants où il lui avait offert de découvrir le royaume du bout de l'océan. C'était effectivement ce qu'il avait affirmé vouloir, lui aussi, rendre à ce royaume son prestige d'antan, même si ses intentions à lui étaient bien plus belliqueuses et toujours, au fond, et à n'en pas douter un seul instant, très personnelles. Latika répliqua aussitôt, et bien que l'ancien prisonnier de l'île des soupirs comprît parfaitement le sous-entendu de la jeune femme, il ne fit pas mine de se sentir visé ou menacé pour autant. Au contraire, il semblait seulement - une fois n'est pas coutume - parfaitement amusé par ce discours.

-Chaque chose en son temps
. finit-il par répliquer à l'adresse de la belle Latika. Les coupables paieront en temps et en heure. dit-il en adressant un regard entendu à la "jeune" femme sans pour autant expliciter une seule fois ce qu'il pouvait bien vouloir dire par là, et sans laisser entendre une seule seconde qu'il faisait partie de ces coupables. Même, qu'il était le plus coupable d'entre tous. Il serait tout de même dommage, dans la précipitation et la soif absolue de vengeance, de négliger l'opportunité de redonner au royaume son prestige d'autrefois. Et tu sais comme moi que ce n'est pas ici qu'elle se trouve.Il marqua une pause, toujours le même sourire aux lèvres. Je crois bien que sur ce point, au moins, nous sommes tous d'accord. Il tourna son regard vers Latika. Parfois, il faut savoir prendre son mal en patience. remarqua-t-il très tranquillement. Et crois-moi, j'en sais quelque chose.

Et pour cause, il avait attendu, beaucoup attendu, beaucoup trop attendu. Il ne comptait plus attendre encore davantage, il avait donné. Autant dire, pourtant, que Nathaniel n'avait jamais été quelqu'un de patient, d'un naturel à tout vouloir à l'instant où il l'avait désiré, et à tout faire pour l'obtenir. Il n'avait pas vraiment changé. Seulement, ces années d'enfermement l'avaient contraint à la planification. Il ourdissait une vengeance qui se devait d'être à la hauteur de ce qu'il avait lui-même enduré. Et pour cela, il ne reculait devant rien, pas même devant ce qui pourrait atteindre à sa propre vie. Revoir Latika en faisait partie.

code by Mandy



_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 782
Date d'inscription : 11/01/2015

Message#Sujet: Re: Deux pour le prix d'une (Nathaniel et Latika)   Ven 1 Avr - 13:26

Eleonore & Nathaniel & Latika
Deux pour le prix d'une
Il était évident, quand on entendait Eleonore parler, qu’elle vivait encore dans un monde bien trop idéal et surtout, qu’elle ignorait tout de la vérité. Latika n’avait aucune idée des mensonges de l’autre royaume et au fond, elle n’en avait que faire. Ce qu’elle savait et ce qui l’importait vraiment, c’était que son monde à elle avait été brisé par l’homme assit justement à ses côtés. La misère qu’ils connaissaient à cause d’eux hein ? Il était clair qu’Eleonore ne mettait dans cette misère en cause que la guerre, mais ce n’était pas le cas. Le royaume du bout de l’océan aurait pu garder sa grandeur et sa richesse si Nathaniel - ici présent – n’avait pas décidé de lui voler quelque chose de précieux en même temps qu’il lui volait son cœur (pour mieux le briser ensuite évidemment). Latika savait parfaitement que le « jeune » homme allait comprendre son sous-entendu, mais que ça n’allait pas être le cas de sa camarade. Elle ne savait donc pas les détails de cette histoire. Savait-elle seulement que Nathaniel avait eu un rôle pendant la guerre ? Elle était certaine que non.

En attendant, Nathaniel ne manqua pas pour sa part de réagir à sa petite provocation. Le sourire de la « jeune » femme se fit plus grand quand l’homme affirma que les coupables allaient payer en temps et en heure les conséquences de leurs actes. Elle avait bien l’intention de faire payer à Nathaniel la fourberie dont il avait fait preuve, tant d’année plus tôt. Malheureusement, encore une fois, la « jeune » femme ne pouvait pas vraiment donner tort à son interlocuteur. Elle savait parfaitement qu’elle ne pouvait pas se venger de suite, parce qu’il fallait qu’elle récupère ce qu’il lui avait volé. Et cet objet ne se trouvait plus en sa possession, autant dire que Latika avait besoin de lui. Il était évident qu’elle ne pouvait pas simplement traverser l’océan afin de se rendre à la rencontre du roi de Féerie, pour récupérer sa convoitise. Latika ne put s’empêcher de pousser un soupir agacé.

« Tu sais bien que la patience n’est pas mon fort. »

Latika aimait bien avoir ce qu’elle voulait, quand elle le voulait, mais ce n’était pas possible actuellement. Elle devait attendre, elle devait patienter pour que les différents éléments se mettent en place. Le regard de la « jeune » femme se tourna vers Eleonore, qui ne disait plus rien maintenant. Elle avait de belles valeurs, elle avait des convictions louables quand même, mais elle était tellement naïve. Il était évident qu’elle allait finir par se brûler par un feu qu’elle n’aurait pas vu venir et Latika en savait quelque chose. Cette fille si insignifiante pouvait-elle vraiment changer quoi que ce soit ? Latika devait bien avouer qu’elle avait hâte de le voir.

« Qu’est-ce qui va permettre de redonner le prestige au royaume ? »

Demanda-t-elle alors finalement de sa petite voix. Le regard de Latika se tourna vers Nathaniel, attend de voir s’il allait répondre.
Code by Gwenn

_________________
La vengeance est un plat qui se mange froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 3948
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Deux pour le prix d'une (Nathaniel et Latika)   Dim 3 Avr - 19:20


Deux pour le prix d'une
U

n léger sourire se déposa sur les lèvres de Nathaniel quand la jeune femme (qui n'était pas si jeune) lui fit remarquer que la patience n'était pas son for. Elle n'avait, en vérité, pas à le lui préciser pour qu'il le sache, et ce pertinemment. L'air de rien, et même si le temps avait passé et qu'elle avait sans conteste changé (déjà, elle avait nettement perdu en naïveté, c'est rien de le dire), il la connaissait tout de même très bien. Comme elle-même le connaissait certainement beaucoup mieux que, qui sait, n'importe qui d'autre, quand bien même elle ne devait pas même en avoir conscience. Oui, la patience n'était pas sa spécialité. Et, aux dernières nouvelles, elle n'était pas non plus celle de Nathaniel. De base. Mais la vie avait décidé de mettre leur patience à l'épreuve, à rude épreuve, même. La prison avait bien forcé Nathaniel à attendre, et même à présent qu'il était libre, il devait réfréner son envie de s'en prendre immédiatement à Edgar pour lui arracher son trône, le plan qu'il avait ourdit derrière les barreaux nécessitait encore qu'il se maîtrise, ce qu'il le veuille ou non. Les plans de Latika également, s'attirer les faveurs du sultan ne se faisait pas en un claquement de doigt, même quand on était aussi volontaire et attirante qu'elle. Et elle l'était sans conteste. Nathaniel ne répondit pas à sa remarque. À quoi bon. Il se contenta de garder le même sourire sur le visage, qu'il ne perdit pas, d'ailleurs, quand Eleonore, curieuse comme à son habitude, posa l'inévitable question. Question à laquelle, bien sûr, il ne pouvait pas répondre. Du moins pas clairement.

-Un objet qu'Edgar a en sa possession. Tu en sauras plus quand nous le lui déroberons.

Ce qui faisait partie du programme, oui, mais pas pour tout de suite, néanmoins. Il adressa un regard à Latika, parfaitement nonchalant. Bien sûr, cet objet renfermait un secret qui lui ferait certainement perdre entièrement ce que sa "princesse" gardait de confiance en lui si elle le découvrait, et Latika savait. Elle savait mieux que personne, même. Mais Nathaniel ne pensait pas qu'elle ébruiterait son secret. Cet objet était son passe-droit, son sauf-conduit, ce qui pouvait le préserver en partie des foudres de Latika, et, qui sait (mais il ne fallait pas trop tenter le diable non plus), de celles de ses frères. Un jour, il faudrait bien qu'elle sache, mais la situation aurait bien évolué, d'ici-là. Pour l'heure, il considérait qu'il n'était pas encore temps qu'elle sache, tout simplement, ne serait-ce que pour lui-même, et Latika en avait sans doute conscience également. Il restait le meilleur moyen de récupérer ce qu'il lui avait fait perdre. Rester à souhaiter qu'il tienne ses promesses, et avec lui, dans ce domaine, rien n'était jamais moins sûr. Absolument rien.


code by Mandy



_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1793
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Deux pour le prix d'une (Nathaniel et Latika)   Jeu 12 Mai - 15:23

Eleonore & Nathaniel & Latika
Deux pour le prix d'une
Eleonore avait un peu pris l’habitude de ne pas tout comprendre de suite de la situation dans laquelle elle se trouvait. C’était comme ça depuis qu’elle avait pris ce bateau pour se rendre sur l’île des soupirs, parce qu’elle avait tenté de s’enfuir avant son mariage avec Gabriel. Depuis cet instant, elle découvrait petit-à-petit ce qu’était le monde qui l’entourait. Son monde, ainsi que celui de l’autre côté de l’océan. Ce royaume que les fables de son royaume racontaient qu’il était beau et qu’on y vivait heureux, alors que ce n’était que pur mensonge. Eleonore pouvait bien voir de ses propres yeux que ce royaume n’était pas beau, mais surtout elle savait que les personnes qui étaient censé s’y être rendu n’avaient jamais fait le voyage. Non, ils ne le faisaient pas, elle ne l’avait pas fait. Autrefois, Eleonore ne pensait pas être capable de faire preuve d’autant de curiosité, mais maintenant il y avait toujours des millions de questions qui trottaient dans son esprit. Elle était constamment penchée sur les paroles de Nathaniel, attendant qu’il lui ouvre les portes de la vérité. Sans lui – parce que c’était bel et bien lui qui lui avait ouvert les yeux – Eleonore continuerait de se voiler la face.

Sauf que par moment, les questions qu’Eleonore posait n’obtenaient pas forcément des réponses claires. La jeune femme se demandait ce qui allait servir à rendre son prestige au royaume du bout de l’océan. C’était donc naturellement qu’elle avait questionné Nathaniel à ce sujet et le jeune homme – qui n’était pas vraiment jeune en réalité – répondit d’une manière bien pale. La jeune rebelle apprit seulement que cette chose qui allait permettre au royaume du bout de l’océan de retrouver sa splendeur était un objet que le roi de Féerie avait en sa possession. Est-ce qu’elle devait être surprise de cette nouvelle ? Sans doute pas non, parce qu’elle ne devait plus vraiment se montrer étonnée dans ce monde. Cependant, la jeune femme n’apprécia pas vraiment d’entendre son camarade lui affirmer qu’elle en saura plus quand ils le déroberont au roi. Elle ne pourrait pas savoir avant ? Eleonore n’appréciait pas quand on la laissait dans l’ignorance et quand elle s’en rendait compte (parce qu’elle se doutait quand même qu’elle ignorait encore un tas de chose sans savoir). La jeune femme ne répondit rien sur le moment, se contentant simplement d’observer Nathaniel qui avait tourné son regard vers Latika. Elle tourna son regard ensuite vers la « jeune » femme, elle avait le sentiment qu’elle savait elle ce qu’il en était. Et ça ne lui plaisait pas plus que cela. Pourquoi ? Elle ne savait pas trop, mais elle se sentait un peu à l’écart de quelque chose là. Latika tourna son regard vers elle et lui adressa un sourire, le genre de sourire qui devait faire tourner énormément de tête.

« D’accord… »

Se contenta-t-elle de répondre donc. Elle aurait pu insister, mais elle ne le faisait pas. Qu’ils gardent leurs petits secrets tous les deux.
Code by Gwenn

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 3948
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Deux pour le prix d'une (Nathaniel et Latika)   Jeu 12 Mai - 16:41


Deux pour le prix d'une
N

athaniel avait su, au moment même de répondre à Eleonore, que cette réponse ne saurait en rien satisfaire son interlocutrice, mais il ne pouvait tout simplement pas lui en dire davantage, sous peine de perdre un peu de l'influence qu'il avait sur la jeune femme. Il pourrait bien éprouver quelques scrupules à sentir de la déception dans sa réponse, et comme l'impression qu'elle n'appréciait pas cette soudaine mise à l'écart, le fait de ne pas être tenue au courant d'une information dont les deux autres personnes en présence avaient connaissance... Ce n'était pas le cas. Au contraire, il s'en réjouissant. La soif de savoir était l'une des premières choses qui avaient su séduire le fugitif chez Eleonore, et la perspective qu'elle puisse reprocher à Latika le privilège d'une information dont il ne disposait pas lui-même lui plaisait également... Un jour ou l'autre, elle saurait, quoi qu'il en soit. Pas tant parce que Nathaniel aurait un jour l'envie de lui révéler cette information précise que parce qu'il ne pourrait pas faire autrement. À ce moment là, il souhaitait seulement que tout soit allé suffisamment loin pour que la jeune femme ne puisse plus faire marche-arrière. Quelques révélations à venir, et dont lui-même n'avait pas encore connaissance à l'heure actuelle, pourraient bien lui faciliter la tâche, d'ailleurs. Dans tous les cas, ce petit air vexé lui allait certes bien, mais ne changerait rien à la décision première de Nathaniel de ne rien lui dire de plus. Pour l'heure. Il tourna plutôt son regard vers Latika, comme si de rien n'était.

-Comment les choses se passent-elles, au palais ?
lui demanda-t-il alors, comme si de rien n'était, avec une évidente nonchalance.

Les présentations étaient faites et bien faites, Latika avait eu tout le loisir de constater le caractère de la nouvelle protagoniste à ne pas négliger dans leur histoire et leurs projets, et Eleonore avait eu le loisir de comprendre que la jeune femme du royaume du bout de l'océan partageaient un lourd secret dont elle n'avait pour l'heure pas droit d'avoir connaissance. L'une comme l'autre de ces informations n'avaient pas nécessité d'être divulguées, mais Nathaniel y avait tenu. Pour instaurer une forme de rivalité entre elles ? Si peu, si peu... N'empêche qu'il avait le sentiment que ce n'était pas complètement inefficace. Ceci dit, puisqu'ils avaient dors et déjà fait tout ce chemin, il semblait utile d'en profiter pour faire preuve d'un minimum de... professionnalisme, dirons-nous, et d'en profiter pour traiter les sujets d'importance, même s'il était fort probable que la situation n'ait pas encore connu de grandes évolutions. Cela pouvait permettre, ne serait-ce que cela, de s'assurer que tous les éléments poursuivaient de converger vers leur victoire prochaine. Que le plan se déroulait sans anicroches, et que chacun tenait son rôle comme il se devait.

code by Mandy



_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 782
Date d'inscription : 11/01/2015

Message#Sujet: Re: Deux pour le prix d'une (Nathaniel et Latika)   Sam 18 Juin - 15:42

Eleonore & Nathaniel & Latika
Deux pour le prix d'une
Latika ne lâchait pas du regard la jeune femme qui se tenait près de Nathaniel et qui n’avait pas en main toutes les informations pour comprendre les situations apparemment. Ce que la « jeune » femme ne pouvait qu’apprécier d’ailleurs. Eleonore avait questionné Nathaniel sur la nature de cet objet qu’avait Edgar en sa possession et qui allait permettre au royaume du bout de l’océan de reprendre sa gloire d’antan, mais ce dernier n’avait pas répondu à la question. Du moins, il ne l’avait pas fait de manière précise et donc la jeune femme se retrouvait toujours avec la même interrogation. Latika ne put s’empêcher de sourire à la réponse de son ancien amant, appréciant qu’il ne lui en dise pas plus. Elle était évidemment bien placé pour savoir de quoi il s’agissait et elle avait envie que ce petit secret reste entre eux. Parce que cet objet n’était autre que le centre de toute l’histoire qu’ils avaient eu en commun. C’était cet objet qui avait poussé Nathaniel à se jouer d’elle, à jouer avec ses sentiments pour le lui voler. Eleonore n’avait pas besoin d’en savoir plus. Latika n’était plus aussi naïve qu’autrefois et donc, elle se doutait que la jeune femme finirait par apprendre la nature de cet objet en possession d’Edgar, mais pour l’heure elle n’en savait rien et c’était très bien comme cela. La brune profitait pleinement de l’air légèrement vexée de l’amie de Nathaniel. Elle ressentait sans doute une rivalité parfaitement puéril pour cette dernière, mais tant pis. Elle n’avait pas l’intention de changer de toute façon. Même si Nathaniel ne méritait évidemment aucune rivalité, il avait perdu ce droit en même temps que la confiance de la « jeune » femme.

Ce dernier ne manqua pas de la questionner alors sur l’avancement des « projets » dans le palais royale, comme si de rien n’était. Latika jeta un nouveau coup d’œil à Eleonore qui n’avait rien perdu de l’air vexé qu’elle arborait avant. C’était encore plus plaisant, même si en soit la maitresse du sultan n’avait pas grand-chose à rapporter à son « camarade ». Les choses avançaient, mais ça n’allait pas bien vite. Et donc, il n’y avait pas eu beaucoup de changement depuis la dernière visite de l’homme pâle dans cette maison.

« J’attends avec impatience d’enfin épouser le sultan. » C’était la dernière étape pour que Latika parvienne enfin à son but, malgré l’avis contraire de ses frères, mais celle-ci trainait un peu trop en longueur à ses yeux. Pour la simple et bonne raison que certaines personnes n’acceptaient pas l’union de la « jeune » femme avec le sultan (sa première femme, par exemple…). Mais Latika faisait tout pour que ce moment arrive enfin de toute façon. « Je m’efforce en tout cas à ce que je deviennes rapidement sa nouvelle femme. » Ainsi, elle allait avoir encore plus de poids dans toute cette histoire. Parce que même si en tant que maîtresse, elle parvenait par moment à influencer un peu le sultan, ça allait être bien mieux une fois qu’elle serait officiellement l’une de ses épouses.
Code by Gwenn

_________________
La vengeance est un plat qui se mange froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 3948
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Deux pour le prix d'une (Nathaniel et Latika)   Mar 21 Juin - 18:48


Deux pour le prix d'une
N

athaniel devinait à l'attitude et aux propos qu'elle n'aurait pas encore grand chose de neuf à lui rapporter quant à l'avancement de la situation. C'était on ne peut plus logique, d'ailleurs. Quand bien même il ne doutait pas de l'énergie que la "jeune" femme mettait à la tâche, ils ne pouvaient pas aller plus vite que la musique. Si Nathaniel était le premier à espérer voir le rythme s'accélérer enfin pour pouvoir réclamer pour de bon ce trône et cette couronne qu'il espérait depuis si longtemps, il savait pertinemment que rien ne serait si simple. Il avait trop patienté pour laisser son impatience prendre à présent le dessus sur ses plans. Oui, il ne s'était pas vraiment attendu à ce que Latika ait quoi que ce soit à lui dire, il l'avait avant tout interrogé par acquis de conscience autant que par curiosité. Qui sait, quand bien même rien ne semblait présager que les choses avaient connu une accélération profitable (ou non profitable, ce n'était pas à exclure), on n'était jamais à l'abri de la moindre surprise. Bonne ou mauvaise d'ailleurs. Latika ne lui apprit effectivement rien de bien neuf, rien qu'il ne sache déjà, du moins, mais il songeait qu'Eleonore, celle au nom de qui il avait organisé cette rencontre, après tout, serait sans doute intéressé d'apprendre cette information qui n'avait pas encore été mentionnée jusqu'alors. Latika était la prétendante du sultan, et il était fort à parier qu'elle finirait par devenir sa femme (il fallait être bien sot pour ne pas en nourrir l'envie en tous cas), le plus vite serait le mieux, car cette possibilité qu'elle aurait alors d'influencer le sultan autant que ses décisions serait alors considérable - et on ne peut plus profitable, cela va sans dire.

-Le sultan serait bien sot de patienter trop longtemps.
répondit-il, son sourire changeant légèrement. Comme quiconque aurait l'idée absurde de te résister.

Y avait-il véritablement un compliment tacite dans son propos ? Tout le laissait imaginer, en tous cas. En même temps, il pouvait difficilement exprimer plus stricte vérité. Le charme de Latika était ce que le fugitif pouvait sans mal qualifier d'irrésistible et de ravageur. Il l'avait vu faire des ravages sur bien des hommes... À commencer par lui, qui s'il avait employé sa relation avec Latika à un escient tout particulier, n'avait pas manqué malgré tout de succomber à ses attraits des plus nombreux. Et bien sûr, s'il se permettait de faire cette remarque, ce n'était pas tant pour flatter l'égo de sa vieille connaissance (elle n'en avait pas besoin, il en était certain), que pour guetter sa réaction autant que celle d'Eleonore. S'il était techniquement ce que l'on pourrait qualifier comme "pris entre deux feux", il s'y brûlait sans nul doute avec un plaisir ce qu'il y a de plus insolent, qui n'était en rien à son honneur.

code by Mandy



_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1793
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Deux pour le prix d'une (Nathaniel et Latika)   Jeu 21 Juil - 22:44

Eleonore & Nathaniel & Latika
Deux pour le prix d'une
Eleonore n’avait pas grand-chose à dire en cet instant, alors que Nathaniel demandait à Latika comment les choses se passaient de son côté. La jeune femme ne savait pas exactement ce que le « jeune » homme attendait de la part de la sulfureuse jeune femme en face d’eux, mais apparemment elle avait aussi sa petite « mission ». Et évidemment, Eleonore était loin d’imaginer qui était vraiment Latika. Elle fut donc bien surprise en comprenant qu’elle était la promise du sultan de ce royaume. Elle allait vraiment épouser le sultan ? Cet homme qui était l’Edgar de ce royaume, elle allait devenir sa femme. N’en avait-il pas déjà ? Eleonore était loin de se douter que cet homme avait déjà beaucoup de femme et que Latika ne serait qu’une parmi d’autre, une sortant clairement du lot ceci dit. Eleonore ne manquait pas de curiosité à ce sujet. Qu’est-ce qu’elle allait faire une fois qu’elle aurait épousé cet homme ? Qu’est-ce qu’elle avait en tête ? La jeune rebelle ne pouvait pas nier se douter que cela allait lui permettre de faire de grande chose. Quelque chose dans l’attitude de Latika, dans sa façon de parler et même de regarder Nathaniel, lui disait qu’elle ne voyait en ce mariage qu’un intérêt sans affection. Qu’est-ce qu’elle allait faire donc ? Eleonore se posait la question et elle hésitait cependant à la poser. Elle n’était vraiment pas aussi à l’aise en présence de celle qu’elle découvrait être la prétendante du sultan, que lors qu’elle était seule avec Nathaniel. Depuis un moment maintenant, elle avait l’habitude de poser des questions à l’ancien forçat. C’était le cas depuis même l’époque où ils se trouvaient sur l’île des soupirs. Et le temps qu’elle mit avant de prendre la parole, Nathaniel le fit.

Il affirma que le sultan serait bien sot de patienter trop longtemps. Eleonore n’avait pas vraiment d’avis sur ce sujet, elle n’avait pas vraiment besoin d’en avoir de toute façon. Mais Nathaniel ne s’arrêta pas là, puisqu’il affirma alors que quiconque aurait l’idée absurde de lui résister serait bien sot. Cette remarque ne manqua pas de titiller Eleonore et elle tourna son regard vers le « jeune » homme, qui continuait de sourire. Eleonore ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’il ne parlait pas seulement des hommes en général. Cela faisait un moment que la jeune femme avait bien compris qu’il y avait quelque chose entre Nathaniel et Latika, mais cette remarque ne manquait pas de l’agacer encore plus que ce qu’elle n’aurait cru. Et elle ne savait même pas pour quelle raison ça l’agaçait d’imaginer Nathaniel avec la jeune femme, dans une position bien proche. Latika ne lâchait pas du regard Nathaniel, elle ne disait rien, mais il y avait une sorte de flamme dans ses yeux.

« Bon, s’il n’y a rien d’autre à dire, on va peut-être pouvoir rentrer non ? »

Lança-t-elle soudainement, sans vraiment de raison et d’un ton qui cachait difficilement ce qu’elle aurait aimé cacher en fait. Mais bon, apparemment, il n’y avait plus rien à ajouter non ?
Code by Gwenn

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 3948
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Deux pour le prix d'une (Nathaniel et Latika)   Ven 22 Juil - 21:42


Deux pour le prix d'une
L

e regard de Latika était aussi intense qu'autrefois, à l'époque où tous les deux étaient amants. Nathaniel pourrait presque se sentir projeté des années en arrière tant bien des choses lui faisaient penser à cette époque qui n'avait pas été glorieuse sur de nombreux points mais qu'il ne pouvait s'empêcher de considérer avec nostalgie (en même temps, juste après cette période, il avait croupi près de vingt ans dans une cellule de l'île des soupirs, rien d'illogique à ce qu'il trouve plus d'intérêt à ce qui avait pu se dérouler avant ces sombres moments de son existence, desquels il avait la ferme intention de se venger) : la chaleur accablante, leur jeunesse apparente, à l'un comme à l'autre, même si elle n'était qu'un feu de paille, l'intensité dans le regard de la prétendante du sultan... De nombreux souvenirs qui ne manquaient pas de le ravir, même s'ils étaient associés à sa trahison, qu'elle ne saurait sans nul doute jamais lui pardonner, et ce à juste titre. Ceci dit, s'il avait laissé planer un sous-entendu certain dans la phrase qu'il avait prononcée à l'instant, ce n'était pas tant pour faire naître cette flamme dans les yeux de son ancienne maîtresse (même si ce n'était pas déplaisant), mais plutôt pour obtenir d'Eleonore quelque réaction que ce soit. Et celle-ci arriva enfin, plus jubilatoire encore que tout ce qu'il avait pu préméditer. Le sourire du fugitif s'élargit en entendant la jeune femme témoigner à ce point de son agacement et de son impatience. il pensait cerner au creux de sa voix une pointe d'agacement qui n'était définitivement pas pour lui déplaire, même s'il la fantasmait peut-être.

- Voyons, Eleonore, on peut bien rester bavarder sans raison, tu ne crois pas ? Je n'aime pas l'idée de devoir me séparer si vite d'une aussi agréable compagnie.

Et son regard, cette fois porté sur Latika, en disait long une fois encore. Certes, Nathaniel ne pouvait pas donner tort à Eleonore, ils avaient passé suffisamment de temps ici, ils n'obtiendraient rien de plus, il serait donc plus que temps de retourner chez eux, sur Féerie, où le reste des rebelles les attendait de pied ferme. Sans compter qu'ils allaient avoir (une fois n'est pas coutume) un long chemin à faire avant d'être de retour chez eux. Alors quand bien même il affirmait que rien ne pressait, il ne pouvait pas vraiment s'attarder davantage. D'autant qu'elle avait parfaitement raison, bien sûr, le plus important avait été dit, les informations avaient été prises et les présentations faites, ils n'avaient pas vraiment de motifs qui puissent justifier le fait pour eux de s'éterniser.

-Ceci dit tu as raison, nous ne devons pas trop tarder si nous ne voulons pas revenir au campement trop tardivement.


Il aimait bien tirer sur la corde, mais il savait quand il fallait cesser d'en abuser tout de même.

code by Mandy



_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 782
Date d'inscription : 11/01/2015

Message#Sujet: Re: Deux pour le prix d'une (Nathaniel et Latika)   Ven 2 Sep - 15:07

Eleonore & Nathaniel & Latika
Deux pour le prix d'une
Latika n’avait pas pris la peine de répondre à la remarque de Nathaniel, puisqu’elle ne jugeait pas utile d’exprimer le fond de sa pensée. Il n’y avait aucun doute sur le fait que l’homme savait parfaitement ce qu’elle pensait de sa remarque. Les sous-entendus de Nathaniel étaient clairs, mais la « jeune » femme savait parfaitement que ses répliques le seraient d’autant plus. Quiconque aurait l’idée absurde de lui résister oui, tout comme il en avait été parfaitement incapable autrefois. Ce qui ne l’avait pas empêché pour autant de la trahir honteusement, comme il l’avait fait. Et elle n’allait pas manquer de le lui faire payer. Si Latika acceptait sa présence dans sa maison, qu’elle ne décidait pas de lui sauter à la gorge immédiatement, c’était pour la simple et bonne raison qu’elle avait besoin de récupérer l’objet qu’on avait volé à sa famille. Le jeune homme – qui était loin d’être jeune encore une fois – s’en tirait bien, parce que Latika avait encore besoin un peu de lui. Mais une fois que ça serait terminé, une fois que leurs affaires seraient conclues, il était évident que Latika allait avoir envie de se venger. Elle devait bien avouer qu’elle appréciait (à petite mesure quand même), les sous-entendus de l’homme sous ses yeux, mais il ne fallait quand même pas qu’il joue trop avec le feu. Même si c’était une part de son caractère qu’elle avait sans doute apprécié le plus à l’époque et qu’elle devait bien avouer apprécier encore maintenant. Elle ne pouvait que reconnaitre que Nathaniel avait de l’audace pour suivre ses convictions, qu’il prenait énormément de risque pour ça. Tout comme elle devait bien avouer trouver amusant la réaction de la princesse de Nathaniel, qui ne manqua pas de faire part de son impatience. Latika osait croire qu’elle entendait de l’agacement dans sa voix, est-ce qu’elle était jalouse ? Latika devrait peut-être prévenir Eleonore qu’elle fréquentait quelqu’un qui n’allait pas manquer de lui planter un poignard dans le dos une fois qu’il en aurait terminé avec elle, mais elle n’allait pas prendre cette peine. Chacun ses soucis. Latika échangea un dernier regard avec le « jeune » homme quand il la considéra comme une charmante compagnie. Pour l’instant, mais ça n’allait pas durer non plus.

« Oh, vous m’en voyez tellement désolée. » Lança-t-elle en sur-jouant évidemment. Elle ne cherchait pas à se rendre crédible, elle n’avait pas besoin de ça. « Mes frères ne vont sans doute pas tarder à rentrer, j’aurais adoré pouvoir te les présenter Eleonore. » Elle tourna son regard vers Nathaniel. « Et ils auraient été tellement ravis de te revoir. »

Latika devait bien avouer qu’elle se demandait comment le retour de ses frères pourrait se passer, si jamais ils trouvaient Nathaniel dans leur salon. Il y avait peu de chance que les choses se passent bien. Ce n’était pas dans les intérêts de Latika qu’ils découvrent qu’elle l’avait revu – parce qu’ils n’étaient évidemment au courant de rien, encore une fois – parce qu’elle avait besoin d’un peu plus de temps. Mais à un moment donné, ça pourrait être drôle quand même.
Code by Gwenn

_________________
La vengeance est un plat qui se mange froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 3948
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Deux pour le prix d'une (Nathaniel et Latika)   Sam 3 Sep - 9:38


Deux pour le prix d'une
O

ui, Nathaniel et Eleonore avaient tout intérêt à s'en aller, à présent que les présentations (amusantes au possible à ses yeux) avaient été faites. Ils n'avaient plus de raisons de s'attarder plus longuement ici, moins encore si les frères de Latika devaient bientôt arriver, d'ailleurs. Ce qui n'empêcha pas le fugitif d'afficher un sourire à l'évocation des frères de la prétendante du sultan, comme s'il n'éprouvait aucune réelle appréhension à l'idée de croiser réellement leur chemin. Était-ce réellement le cas ? Disons que la situation était plus complexe que cela. Nathaniel avait bien la ferme intention de se confronter un jour au reste des Zaani (il n'aurait de toute manière pas réellement le choix), mais le moment n'était pas encore le bon (ne serait-ce que s'il voulait rester encore en vie, et c'était le cas), il fallait donc attendre l'instant adéquat, celui au cours duquel ils seraient contraints de l'épargner en dépit de la haine viscérale qu'il ne pouvait que leur inspirer. Et ce moment n'était pas venu. Il était donc temps pour eux de tracer leur route. D'autant que son argument n'avait rien d'inventé. Ils avaient effectivement beaucoup de route à faire s'ils ne voulaient pas revenir au camp très tardivement. Les rebelles avaient pris l'habitude d'être autonomes indépendamment de leur leader, c'est vrai, mais il devait d'autant plus se rappeler à son rôle, à la fonction qu'il s'était donnée, quand cela était possible.

- Ça aurait été un plaisir de les revoir pour moi aussi,
affirma Nathaniel d'un ton des plus légers. Et ils adoreront Eleonore, j'en suis certain. Dommage, si seulement ils avaient pu être déjà là, soupira-t-il, lui aussi d'un ton un rien exagéré et peu crédible comme l'avait fait Latika quelques instants plus tôt. Quoi qu'ils n'apprécieraient sans doute pas d'apprendre que tu m'as accueilli ici plusieurs fois sans les prévenir, ajouta-t-il, l'air de rien, convaincu que la jeune femme n'avait pas encore parlé de lui à ses frères, qui risquaient de prendre très mal leurs retrouvailles. Une prochaine, fois, j'espère, ajouta-t-il avec amusement.

Au fond, la confrontation de Nathaniel avec les frères de Latika serait sans doute amusante et intéressante, et le fugitif était curieux de savoir comme cela pourrait bien se passer. Même s'il en avait déjà une idée relativement précise. Ceci dit, l'ancien prisonnier de l'île des soupirs savait pertinemment que ce moment n'était pas encore le bon, et qu'ils avaient donc d'autant plus intérêt, Eleonore et lui, à s'en aller, même si rien ne garantissait que les frères de Latika étaient bel et bien sur le retour. Nathaniel ne serait pas vraiment surpris de découvrir qu'il les avait mentionnés uniquement pour le chercher, ce qui ne manquait pas d'être relativement efficace, en effet.


code by Mandy



_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1793
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Deux pour le prix d'une (Nathaniel et Latika)   Mar 1 Nov - 0:38

Eleonore & Nathaniel & Latika
Deux pour le prix d'une
Eleonore avait compris que Latika avait des frères, puisque Nathaniel en avait fait mention plus tôt dans leurs conversations. Mais la jeune femme se rendait compte qu'il y avait quelque chose d'important concernant ces frères. Latika affirma dans un premier temps qu'elle était désolée de savoir qu'ils devaient partie - sans que la rebelle ne croit une seule seconde à sa remarque, elle ne jouait pas aussi bien la comédie que Nathaniel, ou elle n'avait pas cherché à le faire - parce qu'elle aurait aimé pouvoir lui présenter ses frères. Eleonore ne savait pas ce que Nathaniel avait fait à la famille de Latika, mais quelque chose lui disait qu'il avait effectivement fait quelque chose. Et plus précisément à ces frères en question. Nathaniel enchaina à son tour, affirma qu'ils l'auraient adoré. Encore une fois, la jeune femme parvenait à voir l'exagération dans ses propos, comprenant donc qu'il ne pensait pas une seconde ce qu'il venait de dire. Et de son côté, elle ne comprenait pas du tout ce qu'ils se disaient sans le dire franchement. Il y avait tant de sous-entendu dans cette conversation depuis le début, ce qui commençait sérieusement à taper sur les nerfs de la rebelle. Elle n'aimait pas ne pas comprendre. Pendant la majorité de sa vie, Eleonore avait vécu dans le mensonge, dans l'illusion. Maintenant, elle avait ouvert les yeux - grâce à celui qui se tenait à ses côtés d'ailleurs - et elle ne voulait plus ne pas savoir, ne pas comprendre. Pourtant, il y avait encore tant de zone d'ombre encore, dans de mystère. Eleonore observait les deux protagonistes, remarquant le regard noir que la belle Latika (parce que même si elle devait bien avouer qu'elle ne l'aimait pas, elle pouvait difficilement trouver Latika autrement que belle) lança à Nathaniel quand ce dernier mentionna le fait qu'elle n'avait pas parlé de ses visites. Ce qui faisait penser à Eleonore qu'elle n'avait effectivement pas parlé des visites du rebelle à ses frères, lui prouvant encore une fois qu'il y avait quelque chose derrière tout cela. Quelque chose qu'elle ignorait et qu'elle avait envie de savoir. Eleonore hésita, une seconde, mais décida de garder le silence. Si les frères de Latika devaient effectivement bientôt rentrer et que, visiblement, ce n'était pas une bonne chose que Nathaniel les croise, il valait mieux qu'ils s'en aillent. Et franchement, la rebelle devait bien avouer qu'elle avait hâte de partir, même si l'idée d'affronter encore une fois le désert ne lui plaisait pas pour autant. Entre le désert et Latika, cependant, le choix était fait.

« Une prochaine fois, évidemment. »

Lança la sulfureuse Latika avant de se lever pour s'approcher de la porte et les inviter à sortir donc. Eleonore prit le même chemin, tournant une dernière fois son regard vers la jeune femme (qui n'était pas si jeune que cela, mais elle ne le savait pas évidemment). Elle aurait pu ajouter quelque chose, mais elle se contenta de sortir de la maison de leur hôte sans un mot. Elle n'avait rien à ajouter de toute façon et elle était vraiment pressée de pouvoir reprendre la route. Elle ne pouvait pas nier qu'elle appréciait de découvrir le royaume du bout de l'océan, de pouvoir taire ses interrogations. Mais elle avait vraiment envie de rentrer "chez elle" et de retrouver les autres rebelles. Elle n'aimait pas les laisser seuls trop longtemps.
Code by Gwenn

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Deux pour le prix d'une (Nathaniel et Latika)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux pour le prix d'une (Nathaniel et Latika)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Deux pour le Prix d'Un...
» Kago & Dante / Deux pour le prix d'un
» Deux mascottes pour le prix d'une !
» Une question pour le prix de deux ! ( Je blague)!
» et ça fait un pour mon estomac, deux pour ma bite (jordan)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: Le royaume du bout de l'océan :: La plage-