Partagez | 
 

 Plaider l'ignorance n'enlèvera jamais notre responsabilité. (Minati et Cliff)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 708
Date d'inscription : 14/10/2014

Message#Sujet: Plaider l'ignorance n'enlèvera jamais notre responsabilité. (Minati et Cliff)   Mar 8 Déc - 11:42

Clifford & Gorav & Minati
Plaider l'ignorance n'enlèvera jamais notre responsabilité.
Quand Gorav avait découvert que Clifford avait enlevé par "méprise" le diamant du sultan, autant dire l'une des princesses du royaume et la préférée de son père, il n'avait pas eu d'autre envie que de tirer tout cela au clair. Gorav était en train de travailler, mais il abandonna ce travail pour suivre immédiatement son camarade vers l'endroit où il détenait Minati. L'homme ne voulait même pas imaginer dans quel état la princesse se trouvait. Si elle devait - si Cliff ne lui avait pas mentit à ce sujet - aller bien physiquement, Gorav se doutait qu'elle devait être particulièrement perturbée. Elle qui n'avait pas l'habitude de sortir du palais qu'on pouvait aisément comparer à une cage dorée, elle était vraiment servie. Gorav ne pouvait pas s'empêcher, en partir, de se croire responsable de cette situation. Si l'ancien serviteur du sultan n'avait pas poussé la princesse à découvrir le monde, peut-être qu'elle n'en serait pas là. Quoi que quand ils s'étaient vu la dernière fois, c'était bien elle toute seule qui avait quitté les murs du palais. Mais bon, il lui avait montré des choses, il lui avait fait découvrir le monde tel qu'il était réellement. Elle avait sans doute eu envie d'en voir plus. Enfin, de toute façon, rien ne changeait à la situation actuelle. La princesse se trouvait aux mains des hommes de Cliff (et Gorav était quand même soulagé de pouvoir faire confiance à l'homme) et il fallait la sortir de là. C'était pour cela qu'ils marchaient tous les deux, pour que Gorav puisse conduire Minati au palais. Du moins, si elle se tenait bien, ce qui était évidemment une autre paire de manche. Il espérait vraiment que la princesse n'allait pas faire trop de caprice, parce qu'elle avait quand même un sale caractère (on se demandait bien de qui elle tenait ça hein... quand on voyait le caractère du sultan). Gorav avait sans doute un peu trop tendance à ne pas se montrer objectif avec la jeune femme, il n'empêchait qu'il avait parfaitement conscience de son caractère et de sa manie d'être bornée. Elle avait eu l'habitude d'être toujours servis, elle ne comprenait pas facilement qu'elle ne pouvait pas tout avoir. Même si l'homme avait tenté de lui montrer la réalité des choses. En tout cas, elle allait devoir clairement apprendre la leçon là.

Gorav suivait Clifford en silence, attendant simplement le moment où il allait pouvoir rejoindre la jeune femme. Il savait parfaitement que son camarade n'allait pas vouloir la laisser partir sans être sur qu'elle n'allait pas causer de problème à lui et ses hommes. L'ancien serviteur allait donc devoir parvenir à la convaincre de bien se tenir. Gorav espérait vraiment être en mesure de tout cela. A chaque fois que l'homme croisait un des hommes de main de Cliff, il lui adressa un signe de tête mais ne disait rien pour autant. Il n'était pas vraiment à l'aise avec ce milieu, même s'il était loin d'être un sain. Il lui était arrivé de voler pour se nourrir et de faire des actions un peu répréhensible (comme vouloir détrôner le sultan, mais ça il le gardait pour lui), il n'avait quand même jamais vraiment fréquenté le milieu de Clifford. Enfin, après un moment qui paru vraiment long à Gorav, ils arrivèrent là où se trouvait Minati. L'homme ne tarda pas à s'approcher d'elle quand il l'a vit enfin.

« Princesse ! »
Au fond, il aurait peut-être aimé que Cliff se soit trompée et qu'il ne s'agissait pas de Minati, mais c'était bien elle. « Vous allez bien ? »
Code by Gwenn

_________________
La vengeance est un plat qui se mange froid, voir glacé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 167
Date d'inscription : 15/06/2015

Message#Sujet: Re: Plaider l'ignorance n'enlèvera jamais notre responsabilité. (Minati et Cliff)   Mer 9 Déc - 9:39


Plaider l'ignorance n'enlèvera jamais notre responsabilité




Et dire qu'au départ, Cliff avait prévu de passer une journée en toute tranquillité dans ses appartements avec une fille ou deux, du tabac et – beaucoup – d'alcool. Mais personne n'avait l'air prêt à vraiment lui foutre la paix et quant à l'emmerder, soyons fous et autant  aller à fond. C'était dans ce genre de moment que Cliff regrettait presque de ne pas avoir eu le temps de rentrer à Féérie à l'époque, même s'il ne doutait pas que sa vie sagement bien rangée de Féérien aurait sans doute était bien moins... intense. Le simple fait de s'imaginer à Féérie, les cheveux courts, se faisant appeler par son prénom – Christopher – et menant une vie simple et routinière avec femme et enfants lui donnait envie de rire.

Arrivés à l'imposante demeure qui servait désormais de quartier général à Clifford, ce dernier mena Gorav dans la cour intérieur avant de prendre l’escalier menant aux coursives. Profitant de la chaleur du soleil, quelques hommes jouaient aux cartes tout en se faisant allumer par des jeunes filles peut vêtues et si entreprenantes que cela trahissait leur activité. L'une d'elle se tourna vers Gorav et le scruta des pieds à la tête avec un air appréciateur mais fut rappelée à l'ordre par l'homme dont elle se trouvait être sur les genoux. Cliff ne prêta pas attention à tout cela. La cour était le lieu de détente de ses hommes et ce qui s'y passait était tout simplement habituel. Ainsi, il se contenta de passer son chemin pour atteindre l'escalier.

La porte derrière laquelle était enfermée Minati était largement reconnaissable et pour cause, c'était la seule – avec celle menant aux appartements de Clifford – à être gardée. Deux types armés de sabres, sabres ressemblant étrangement à ceux de l'armée royale d'ailleurs, étaient assit sur des chaises de par et d'autres de la porte. Ces derniers se relevèrent d'un coup lorsqu'ils virent Cliff apparaître dans l'angle de la coursive. Il n'eut même pas besoin d'ouvrir la bouche pour qu'ils ouvrent la porte de la prisonnière devant lui mais alors qu'il s'apprêtait à entrer, il se fit devancer par Gorav qui se précipita tel une gazelle du désert vers son insupportable petite protégée.

Clifford, n'entra pas immédiatement à sa suite et se tourna vers ses gardes.

Si qui que ce soit tente de sortir d'ici avant moi, descendez-le, ordonna-t-il avant d'entrer sans attendre de réponses. Après tout, que pouvaient-ils dire à part "oui" ? Ses ordres n'étaient jamais enfreins et les ordres de ce genre-là encore moins. C'était l'avantage d'avoir sous son commandement des mercenaires qui vouaient une passion plus que certaine à leur travail.

Entrant dans la chambre, Cliff entendit la porte se refermer derrière lui. Le regard braqué sur la princesse, ce fut toutefois de Gorav dont il se rapprocha pour prendre le bras afin de s'assurer de son attention.

N'oublie pas que tu es ici chez moi, on joue selon mes règles du jeu, lui rappela-t-il sur un ton calme mais implacable.  Le sous-entendu était des plus clair cependant, à Gorav de lui prouver qu'il pouvait effectivement réussir à convaincre la prisonnière sinon quoi, elle ne ressortirait pas de cette chambre transformée exprès pour elle en cellule. Pas vivante du moins.

Ce petit point rappelé, Cliff relâcha Gorav et, bras croisé, alla s'appuyer contre la table, s'y asseyant à moitié, posant à nouveau son regard de glace sur la ravissante mais agaçante princesse sans lui dire un mot.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 900
Date d'inscription : 04/10/2014

Message#Sujet: Re: Plaider l'ignorance n'enlèvera jamais notre responsabilité. (Minati et Cliff)   Mer 9 Déc - 17:00


Plaider l'ignorance n'enlèvera jamais notre responsabilité
E

lle n'en pouvait plus, elle avait épuisé tous ses cris et toutes ses larmes contre ces quatre murs sans que personne ne semble s'en alarmer ou s'en émouvoir, pour celle qui devait généralement en user du centième, voire du millième, pour obtenir tout ce qu'elle désirait, la frustration la gagnait presqu'autant que la peur et le désespoir. Oh, elle ne pouvait même pas dire qu'elle était mal lotie. On lui avait réservée une chambre confortable en guise de prison, et on la nourrissait à sa fin, mais elle se fichait bien d'être mieux traitée qu'un prisonnier lambda (en même temps, c'était normal, en tant que princesse, non ?), elle demandait à ne pas être traitée en prisonnière tout court. Elle voulait rentrer chez elle, c'est tout. Son père lui manquait terriblement, même sa mère et ses frères et soeurs commençaient à diablement lui manquer, c'est dire ! Elle voulait retrouver sa vie, et tout oublier de son expédition ingénue. Ça avait été la pire idée du monde, elle en avait bien conscience, jamais elle n'aurait dû quitter le palais en premier lieu, et on ne l'y reprendrait plus, c'est une certitude. Mais pour cela, encore fallait-il qu'on la laisse rentrer chez elle, et pour le moment, c'était loin d'être une certitude. Elle ne savait pas ce que l'on attendait d'elle, elle ne savait rien du sort qu'on lui réservait, et, dans toute la candeur de celle qui n'a jamais été torturée, elle pensait très sincèrement que l'ignorance était pire que n'importe quelle torture.

Elle tournait en rond dans cette fichue pièce, encore et encore. Elle avait cessé de hurler, vu que cela ne servait visiblement à rien, mais certainement pas de se lamenter sur son sort, et elle était tout à cet apitoiement sur elle-même quand la porte s'ouvrit. Elle osa sourire, son premier vrai sourire depuis ce qui lui semblait être une éternité, quand elle vit Gorav. Ce qui est certain, c'est qu'elle ne s'attendait pas à le trouver ici, mais la perspective qu'il soit venue ici exprès pour la trouver (oui, elle ne concevait pas d'autres cas de figure) lui insufflait une vague d'espoir telle qu'elle n'en avait jamais ressenti. Malheureusement, il n'était pas seul, son séquestrateur était là aussi, et elle n'apprécia pas du tout les mots qu'il prononça à l'adresse de Gorav. Comment ça, ces règles du jeu ? Et comment ça, un jeu ? Un jeu, c'était supposé être amusant, et Minati refusait que l'on s'amuse à ses dépends. Autant affirmer - si cela n'était pas flagrant, de toute manière - qu'elle ne goûtait franchement pas à ce petit jeu. Malgré les apparences, Minati refusait de croire que Gorav était du côté de son séquestrateur, elle plaçait toute sa confiance en lui. Quand Clifford eut lâché le bras de Gorav, Minati se précipita dans sa direction pour se serrer dans ses bras.

-Tu es venu me libérer, pas vrai ?
demanda-t-elle, feignant d'ignorer la présence de Clifford juste à côté, même si elle savait d'avance qu'il ne se laisserait pas si aisément oublier, grand mal lui fasse.






code by Mandy


Dernière édition par Minati Raddhal le Dim 24 Jan - 20:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 708
Date d'inscription : 14/10/2014

Message#Sujet: Re: Plaider l'ignorance n'enlèvera jamais notre responsabilité. (Minati et Cliff)   Lun 18 Jan - 15:59

Clifford & Gorav & Minati
Plaider l'ignorance n'enlèvera jamais notre responsabilité.
Clifford avait visiblement bien traité Minati, mais Gorav n’appréciait quand même pas de la voir enfermé dans cette chambre. Il savait bien que son camarade se contentait de faire ce qu’il faisait d’habitude, mais il aurait aimé que cela ne tombe pas sur la princesse (celle-ci surtout, une de ses sœurs ça l’aurait étrangement moins touché). Gorav connaissait assez Minati pour comprendre qu’elle ne se sentait pas vraiment bien dans cette situation (en même temps, il l’aurait parié), mais il espérait que tout cela allait s’arranger. Ils pouvaient parfaitement arranger cela, si tout le monde mettait du sien. Quand Clifford entra dans la pièce, la porte se referma sur lui avant qu’il ne s’approche de Gorav pour lui attraper le bras et obtenir son attention. Même s’ils étaient amis (du moins c’était ce qu’il pensait), il était clair que Clifford n’avait pas l’intention de perdre la face devant la princesse et son « serviteur ». Gorav savait parfaitement qu’il n’allait pas pouvoir sortir Minati de cette prison saine et sauve, s’ils ne jouaient en effet pas selon les règles du mercenaire. L’homme adressa au chef de clan un regard noir qui lui spécifiait qu’il savait parfaitement, qu’il n’avait pas besoin de le lui rappeler, sans pour autant prendre la peine de prendre la parole. A quoi bon, son regard parlait plus elle. Et au moment où Clifford lâcha le bras de Gorav, ce fut Minati qui se précipita dedans.

« Je suis là pour vous sortir de là oui, Princesse. »

C’était son intention oui, en espérant qu’il n’ait pas trop de difficulté pour cela. Parce qu’il était évident qu’ils n’allaient pas pouvoir quitter cet endroit sans l’accord de Clifford. Gorav inspira longuement avant de lever la tête de la jeune femme pour qu’elle le regarde. C’était très important qu’elle comprenne bien ce qu’il allait lui dire et il espérait vraiment qu’elle ne ferait pas de caprice (la connaissant…).

« Ecoutez-moi. »
Gorav marqua une pause. « Nous pourrons partir d’ici tous les deux à une seule condition. Il faut que vous promettiez que votre père ne sera jamais au courant de l’implication de ces hommes dans votre disparition. Ils vous laisseront partir que s’ils sont certains que vous n’allez en parler à personne. »

C’était aussi simple que cela, Minati n’avait qu’à promettre de ne pas en parler à son sultan de père et elle pourrait sortir. Evidemment, il n’était pas question qu’elle mente et qu’elle décide finalement de tout déballer une fois qu’elle aurait quitté sa prison pour retrouver le confort de sa cage doré. Puisque Clifford et ses hommes savaient qui elle était, il ne manquerait pas de se venger si jamais elle leur apportait des ennuis. Gorav ne lâchait pas du regard la princesse, ne prêtant pas vraiment attention à la présence de son camarade, attendant simplement une réaction de la part de la princesse. Il espérait qu’elle allait réagir d’une manière raisonnable, qu’elle allait se rendre compte de l’importance des mots qu’il lui formulait.
Code by Gwenn

_________________
La vengeance est un plat qui se mange froid, voir glacé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 167
Date d'inscription : 15/06/2015

Message#Sujet: Re: Plaider l'ignorance n'enlèvera jamais notre responsabilité. (Minati et Cliff)   Mer 20 Jan - 17:00


Plaider l'ignorance n'enlèvera jamais notre responsabilité




A bien y repenser, ce jour en particulier ferait certainement partit dans les souvenirs de Cliff comme étant un de ces jours où il aurait eu mieux fait de ne pas quitter son lit. Rester avec la fille, dire à son garde de se débarrasser de la fouineuse inconnue et basta. Mais non, au lieu de ça voilà qu'il se retrouvait embourber jusqu’au cou dans des emmerdes qu'il n'avait même pas cherché au départ pour une fois en plus ! Autant dire qu'il avait hâte d'en voir le bout et la tentation de trancher la jolie petite gorge de la princesse pour être débarrassé une bonne fois pour toute de ce problème devenait de plus en plus forte.

Le regard noir de Gorav ne lui échappa pas un seul instant mais il se contenta de lui répondre d'un haussement d'épaules, pas plus perturbé que cela. Cliff considérait Gorav comme un ami, un des rares voir seuls qu'il avait, mais cela n'empêchait pas à leur relation de pouvoir être régulièrement tendue. C'était comme cela que les choses se passaient dans ce royaume, on devait se méfier de tous pour survivre, même des siens. Surtout des siens.

Quand Gorav annonça tel le chevalier blanc à la Princesse que oui, il était venu la sortir de là, Cliff eut un petit ricanement parfaitement silencieux mais qui agita légèrement ses épaules durant une seconde. Encore fallait-il qu'il soit sûr de ne pas se retrouver avec sa tête sur une pique moins de deux heures après avoir libérer la demoiselle.

Mais il resta silencieux en écoutant le plaidoyer de Gorav, arquant un sourcil. Sérieusement ? Il voulait lui faire croire que ce serait aussi facile ? Qu'elle accepterait bien sagement de ne rien dire juste parce qu'il lui avait demandé ? Clifford avait déjà tenté et le résultat n'avait pas vraiment été celui escompté. Bon, d'accord, il n'y avait pas vraiment mit les mêmes formes mais quand même.

Je tiens juste à rappeler que ces hommes comme tu dis y sont pour rien à la base. Au contraire, je lui ai sauvé la vie à cette royale furie. Sans moi, son cadavre serait entrain de pourrir dans une ruelle, se faisant dévorer par les rats, après qu'elle se soit fait passer dessus par la moitié des hommes des environs
, rappela-t-il tranquillement sans décroiser les bras. Je suis le héro dans cette histoire.Je mérite une récompense, pas une décapitation, ajouta-t-il non sans humour en observant tour à tour Gorav et Minati avec un petit sourire en coin. Je n'ai même pas eu droit à un merci.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 900
Date d'inscription : 04/10/2014

Message#Sujet: Re: Plaider l'ignorance n'enlèvera jamais notre responsabilité. (Minati et Cliff)   Dim 24 Jan - 20:27


Plaider l'ignorance n'enlèvera jamais notre responsabilité
E

nfin, il y avait une lueur d'espoir, juste au moment où la princesse se sentait proche de baisser les bras, s'imaginant qu'elle serait condamnée à demeurer ici, se résignant à ne plus jamais retrouver le palais et les bras de son père. Tenez, même sa mère, en telle situation, lui manquait cruellement, et on ne pouvait pourtant pas dire que son opinion d'elle soit très élevée la plupart du temps. Mais il était arrivé, Gorav était arrivé, et aux yeux de Minati, oui, il était ce chevalier blanc venu la libérer des mains de ses oppresseurs cruels et sans pitié. Il lui laissa néanmoins entendre qu'il y avait quelque condition à sa libération. Elle ne devait surtout pas parler de Clifford et de ses hommes, et de l'implication qu'ils avaient eu dans sa disparition. Le deal lui semblait honnête, elle n'avait pas eu l'intention de lui parler de toute façon. Peut-être que le sultan pouvait lui obtenir vengeance, qui sait, mais dans le doute, elle ne voulait pas courir le moindre risque. Elle n'exigeait pas la moindre revanche. Tout ce qu'elle voulait, c'était retrouver le confort douillet de sa chambre, et rejoindre sa famille. Si ne pas en parler signifiait qu'elle pourrait oublier jusqu'à son nom et aux traits de son visage, alors la demoiselle était plus que ravie de l'enterrer dans sa mémoire inconsciente.

-Je ne dirai rien, c'est promis.
dit-elle d'un ton très sincère, avant que Clifford, à son grand agacement, ne reprenne la parole.

Et de quelle manière la reprit-il ! Minati serra les poings tout au long de son discours. Non, vraiment, il voulait se faire passer pour un héros par-dessus le marché ? Non mais, et puis quoi encore. Si elle avait disparu de la circulation, si le sultan s'inquiétait de la disparition de sa fille, c'était bien de sa faute à lui, et celle de personne d'autre. Qu'est-ce qu'il espérait ? Qu'elle dresse un autel en son honneur ? Ce ne serait alors que pour mieux venir y cracher chaque matin. Non mais c'était pas possible ! Minati avait décidément grand hâte de pouvoir fuir pour de bon cet endroit. Ces lieux lui paraissaient plus oppressants que jamais maintenant que la solution de sortie était si proche.

-Vos remerciements, vous pouvez vous asseoir dessus.
répliqua la princesse d'un ton acide. Vous m'avez enlevée, séquestrée, molestée (bon, sur ce point, elle exagérait clairement les choses, juste une petite fessée de rien du tout, mais elle interprétait les faits comme elle le voulait, d'abord). La meilleure chose qui puisse m'arriver, c'est de ne plus jamais avoir à poser les yeux sur vous. Et pour démonstration, elle se tourna vers Gorav. Aurais-je tout de même le droit de donner à mon père le nom de mon sauveur ?

Après tout, lui qui souhaitait retourner travailler au palais, c'était l'opportunité rêvée pour lui d'y être réintégré. Et avec les honneurs, qui plus est. Le sultan ne pourrait certainement pas refuser de rendre son poste à l'homme qui avait délivré la prunelle de ses yeux.

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 708
Date d'inscription : 14/10/2014

Message#Sujet: Re: Plaider l'ignorance n'enlèvera jamais notre responsabilité. (Minati et Cliff)   Mer 24 Fév - 20:37

Clifford & Gorav & Minati
Plaider l'ignorance n'enlèvera jamais notre responsabilité.
Gorav se doutait bien que cette situation n'allait pas être des plus simples, même s'il espérait vraiment ne pas trop s'attarder sur les "soucis". Malheureusement, l'homme était bien placé pour connaitre le caractère des deux personnes présentes dans cette pièce en dehors de lui, il se doutait que ça n'allait pas être une partie de plaisir du début jusqu'à la fin. L'homme avait donc expliqué à la princesse ce qu'elle devait faire, promettre surtout, afin de partir de cet endroit. Elle ne devait pas en parler à son père, à aucun moment, elle ne devait pas permettre au sultan de retrouver ses "agresseurs". Gorav se doutait bien que ce n'était pas un avantage pour elle qu'il soit au courant de tout, parce qu'elle avait quand même une partie de la responsabilité dans sa disparition, puisqu'elle avait elle-même quitté le palais. Le sultan pouvait être borné - ça il en avait eu vraiment la preuve - mais il ne pouvait quand même pas croire que Clifford et ses hommes soient parvenus à l'enlever dans l'enceinte même du palais. Enfin, il valait mieux pour Gorav qu'il ne présume quand même pas de tout avec le sultan, il savait qu'il pouvait avoir un raisonnement un peu étrange. L'important, c'était que Minati comprenne qu'elle ne devait vraiment jamais divulguer le signalement de Clifford à son père. Quand elle affirma qu'elle ne dirait rien, Gorav croyait en sa sincérité. Il osait croire la connaitre suffisamment pour voir qu'elle était vraiment sincère et qu'elle n'était pas en train de mentir. C'était donc bien partie, mais évidemment Cliff n'avait pas pu s'empêcher de ramener sa fraise.

Quand Gorav l'entendit ramener les honneurs sur sa personne, affirmant que la princesse serait sans doute morte sans lui, il ne put s'empêcher de pousser un petit soupir. Non pas qu'il n'avait pas raison, au contraire même, mais ce n'était pas le moment pour lui de demander des remerciements à la princesse. L'homme savait parfaitement qu'elle n'allait pas bien le prendre et d'ailleurs, elle ne manqua pas de l'exprimer à son tour. Minati ne minimisa pas ses paroles d'ailleurs, affirmant même qu'elle avait été molestée. Gorav faisait confiance à Clifford et il ne pensait pas qu'il avait fait du mal à la princesse, il se disait simplement qu'elle exagérait juste. Ce qu'elle avait l'habitude de faire et puis elle avait en plus, elle venait de vivre une expérience traumatisante pour une princesse qui n'avait pas l'habitude de sortir de sa cage dorée. Il ne pouvait pas entièrement lui en vouloir, mais il espérait que les choses n'allaient pas s'envenimer. Gorav adressa un regard à Clifford, pour lui signifier de ne pas en rajouter plus. Ce n'était pas le moment pour lui d'exiger plus que de voir la princesse partir de son quartier afin de rejoindre le palais, sans qu'il n'ait le moindre souci. Quand Minati reprit la parole, s'adressant directement à lui, Gorav tourna son regard vers elle.

« Vous pouvez faire ce que vous souhaitez me concernant Princesse. »

Il disait cela, mais en réalité, il espérait vraiment qu'elle allait le faire en effet. Même s'il tenait surtout à ramener Minati chez elle, il espérait quand même pouvoir se servir de cette histoire afin de dorer un peu plus son blason et faire changer d'avis au sultan. Il ne pourrait quand même pas refuser au sauveur de sa fille de rejoindre son service au palais, c'était une maigre récompense. Mais c'était ce dont il avait besoin, pour l'atteindre directement.
Code by Gwenn

_________________
La vengeance est un plat qui se mange froid, voir glacé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 167
Date d'inscription : 15/06/2015

Message#Sujet: Re: Plaider l'ignorance n'enlèvera jamais notre responsabilité. (Minati et Cliff)   Mar 8 Mar - 15:49


Plaider l'ignorance n'enlèvera jamais notre responsabilité




La situation était tellement grotesque que Clifford en avait presque envie d'en rire. Ou de se mettre une bonne fois pour toute en colère au choix. Ok, c'est vrai qu'il était – très – rarement le gentil de l'histoire mais dans le cas présent, il l'était bel et bien ! Cela pouvait inconcevable mais le hors-a-loi proxénète qu'il était avait bel et bien sauvé la vie d'une Princesse sauf que contrairement aux contes de son enfance, la princesse en question était bien loin de lui donner un baiser en le remerciant chaleureusement. Alors certes, il n'en demandait pas tant mais tout de même de là à se laisser traiter comme s'il était un monstre dans cette histoire... ça allait bien 2 minutes.

Mais Minati, elle, n'en n'avait qu'après Gorav. Le Grand Gorav !

Cela n'empêcha pas Cliff de la croire quand elle promit de ne rien dire. C'était de la pure folie, il en avait parfaitement conscience mais quelque chose au fond de lui, son instinct, lui disait qu'elle était sincère. Ou tout du moins voulait le croire. Car dans le fond, même si elle étai insupportable, Clifford ne lui voulait pas de mal sinon quoi elle n'aurait plus été en état de parler depuis déjà longtemps.

Je ne t'ai pas enlevé, c'est toi qui est venue Princesse. J'admets t'avoir enfermé mais de là à dire que je t'ai molesté... Cela dit si tu y tiens tant que cela, ça peut toujours s'arranger, ajouta-t-il en faisant un pas, et un seul, en sa direction juste pour la voir réagir mais il ne fit rien d'autre, se contentant de l'observer avec un sourire presque amusé. C'est peut-être ce dont tu as besoin finalement, d'être... molestée.

Il n'arrangeait pas vraiment son cas et il le savait mais il ne le faisait pas sans raison. En vérité, il voulait réellement lui faire peur. Lui donner la peur de sa vie même, la terrifier suffisamment pour lui passer pour de bon l'envie de refiler en douce pour aller fourrer son nez n'importe où. Car cette fois-ci elle était tombée sur lui mais la prochaine fois, elle n'aurait peut-être pas cette chance. Alors s'il devait la traumatiser et la faire le haïr alors soit. Mais ça, il se garderait bien de l'avouer à qui que ce soit. Si un jour on apprenait qu'il avait non seulement épargné la fille du Sultan mais en plus fait en sorte de lui couper sa curiosité, il serait mal. Très mal. Et là même le sort qu'aurait pu lui réserver le Sultan aurait eu l'air enviable.

Il ne put non plus pas retenir un petit rire quand Minati parla de son sauveur. Il avait bon dos le sauveur. Si Clifford n'était pas de lui-même parti le chercher pour le ramener ici pour qu'il arrive à convaincre Minati, il serait encore entrain de trier les poissons sur le quai le Sauveur. Ce n'était pas comme s'il avait bravé moult danger après avoir découvert suite à une enquête minutieuse la localisation de la jeune fille. Mais Clifford ne prit même plus la peine de le relever.

Je peux être sûr de ne pas trouver des gardes devant ma porte à peine seras-tu rentrée donc ?, demanda-t-il pour en avoir la confirmation.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 900
Date d'inscription : 04/10/2014

Message#Sujet: Re: Plaider l'ignorance n'enlèvera jamais notre responsabilité. (Minati et Cliff)   Mer 9 Mar - 20:02


Plaider l'ignorance n'enlèvera jamais notre responsabilité
M

inati adressa un regard entendu à Gorav quand ce dernier lui fit comprendre qu'il pourrait parler de lui au sultan si elle le désirait. Ce regard signifierait qu'elle n'y manquerait pas. Si elle comptait bien dissimuler la vérité à son père (parce qu'elle avait trop les chocottes et qu'elle préférait encore se la couler douce dans son palais que de réclamer vengeance), elle voulait au moins lui apprendre cette vérité là, qui à ses yeux comptait peut-être plus que le reste. Elle avait déjà promis à Gorav qu'elle ferait tout son possible pour lui permettre de revenir au palais, jusqu'ici, ses supplications s'étaient heurtées à un mur (ce qui était très rare de la part du sultan concernant sa fille chérie), mais avec ce nouvel argument, il est certain que son père ne pourrait plus le lui refuser. Il ferait forcément son possible pour remercier l'homme qui avait sauvé la vie de sa fille. Et au final, c'était si peu ) ses yeux que d'accorder à Gorav cette seule faveur.

Elle tourna son regard vers Clifford quand il reprit la parole. Elle se moquait bien de ce qu'il pouvait dire, d'autant qu'il avait beau dire, non, elle n'était pas allée le trouver de son plein gré, loin d'elle une idée à ce point absurde, cette expérience l'avait trau-ma-ti-sée. Elle ne voulait jamais, ô grand jamais, revoir cet homme. Elle serait plus qu'heureuse de ne plus jamais avoir à croiser son regard de nouveau, d'autant qu'elle avait le sentiment qu'il la menaçait. L'impressionnable Minati ne demandait qu'à être éloignée au plus vite de cet homme.

Quand Clifford parla de la molester pour la peine, elle attrapa la manche de Gorav et la serrait fermement, voulant croire qu'il la protègerait, dans tous les cas. Elle approuva de nouveau quand Clifford lui demanda confirmation quant au fait qu'elle n'ébruiterait rien de l'identité de son ravisseur. Tout de même, elle n'était pas suicidaire, loin s'en faut. Elle voulait tout simplement échapper à cette situation une bonne fois pour toutes. Elle le disait, elle le répétait, elle serait muette comme une tombe. Lui fallait-il quelque chose de plus ?

-Oui. Je ne dirai rien à personne.
confirma-t-elle de nouveau avant de tourner son regard vers Gorav. On peut s'en aller, maintenant ?

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 708
Date d'inscription : 14/10/2014

Message#Sujet: Re: Plaider l'ignorance n'enlèvera jamais notre responsabilité. (Minati et Cliff)   Lun 25 Avr - 21:08

Clifford & Gorav & Minati
Plaider l'ignorance n'enlèvera jamais notre responsabilité.
Gorav espérait vraiment que Clifford n’allait pas trop en rajouter, malheureusement il ne pouvait visiblement pas trop compter là-dessus. En même temps, l’homme connaissait son ami, il savait quel caractère il avait. Un caractère bien opposé avec celui de Minati – quoi que Gorav était capable de trouver des points communs entre les deux personnes – ils ne pouvaient évidemment pas s’entendre. Mais en même temps, ce n’était pas ce qu’ils cherchaient à faire. Le but était que Clifford soit certain que Minati ne parle pas de son identité à son père, ce qu’elle ne ferait pas, l’homme avait confiance en la princesse et qu’ils puissent donc s’en aller. Mais Clifford semblait avoir décidé de ne pas lâcher l’affaire sur le fait qu’elle n’avait pas été enlevée par ses soins. La situation était en effet un peu délicate, parce que la princesse ne pouvait en effet pas partir vraiment de cet endroit sans garanti. Mais il était normal que Clifford se méfie des paroles de la jeune femme, il voulait prendre ses précautions. S’ils pouvaient simplement éviter d’envenimer chacun la situation, ça arrangerait grandement Gorav.

L’homme ne répondit rien aux paroles de Clifford, Minati ne le fit pas non plus. Cela ne servait à rien de rajouter de l’huile sur le feu de toute façon. L’important c’était que cette situation s’arrête maintenant, qu’ils puissent s’en aller. La princesse affirma de nouveau qu’elle ne dirait rien à son père, ni à personne. Gorav pensait que la jeune femme était parfaitement sincère dans ses propos, elle aurait bien trop peur de recroiser la route de Clifford de toute façon. Et puis, Gorav avait l’intention de faire en sorte que Minati n’en parle à personne, il osait croire qu’il avait suffisamment d’influence sur la princesse pour ça. Comme le fait qu’elle pourrait bien lui permettre de retrouver sa place dans le palais auprès de son père (même si en soit, il méritait sans doute mieux que de redevenir un domestique). La jeune femme lui demanda alors s’ils pouvaient partir. Gorav tourna son regard vers Clifford, avant de reprendre.

« Tu nous laisses partir ? »

Après tout, l’homme n’avait aucune raison de les retenir encore plus longtemps dans son quartier général. Maintenant que la princesse avait promis qu’elle n’allait jamais informer quiconque de ce qui venait de se passer, il n’y avait pas de raison qu’ils trainent plus dans le coin. Mais Gorav ne pouvait pas vraiment forcer le passage, il voulait être certain que Clifford allait les laisser partir. Parce que même s’il le voudrait, l’homme ne parviendrait pas à les sortir de là sans l’aval de son ami. Il y avait quand même beaucoup d’homme à lui dans son quartier général, il serait bien incapable de se battre contre toutes ces personnes même s’il le voulait. Donc il avait besoin que le chef de la bande lui donne l’autorisation de passer cette porte et de partir de cet endroit, en compagnie de la princesse évidemment. Gorav n’avait pas l’intention de s’en aller sans elle.
Code by Gwenn

_________________
La vengeance est un plat qui se mange froid, voir glacé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 167
Date d'inscription : 15/06/2015

Message#Sujet: Re: Plaider l'ignorance n'enlèvera jamais notre responsabilité. (Minati et Cliff)   Lun 9 Mai - 16:57


Plaider l'ignorance n'enlèvera jamais notre responsabilité




Clifford restait hésitant. La Princesse connaissait son visage, son nom et savait où se trouvait son repère. Il n'avait rien contre le fait de prendre des risques, il le faisait à longueur de journée, mais là ça ressemblait limite plus à un suicide. Mais que pouvait-il faire d'autre ? La tuer ? L'idée en soit ne le rebutait pas autrement en règle général mais là, il s'agissait quand même d'une gamine qui, dans le fond, était innocente et ce même si ce n'était pas l'envie de lui remettre une bonne fessée qui lui manquait. Cliff était un salaud, un enfoiré de première certes, mais il n'était pas un monstre. Pas totalement du moins. Et puis bon, devant Gorav ce n'était pas non plus la meilleure des idées. Clifford était fort, il savait se battre et avait déjà tué à mains nues mais Gorav avait l'avantage indéniable d'avoir été formé dans la garde du Sultan. Et il était assez clair qu'il ne laisserait pas son ami tuer la princesse sans réagir. La seule chose qui le décidait à la relâcher était que la Princesse semblait faire confiance à Gorav.

Très bien..., soupira-t-il. Mais je te préviens Gorav, tu as beau être mon ami, si ta princesse m'attire des ennuis, je t'en tiendrai pour responsable autant qu'elle.

Clifford ne plaisantait pas le moins du monde. Pour lui, Gorav était le garant du silence de Minati dès l'instant où ils quitteraient les lieux, ni plus ni moins.

Après un dernier regard au duo, Cliff fit demi-tour pour ouvrir la porte et interpella l'un de ses gardes.

Escortes-les jusqu'à l'entrée de la ville et assures-toi qu'ils y arrivent sain et sauf.

Cliff s'écarta alors de la porte tout en restant dans la chambre et, d'un signe de la main, invita Gorav et Minati à partir.

Au plaisir de vous revoir tout les deux, ajouta-t-il avec sarcasme en guise d'au revoir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Plaider l'ignorance n'enlèvera jamais notre responsabilité. (Minati et Cliff)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Plaider l'ignorance n'enlèvera jamais notre responsabilité. (Minati et Cliff)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Notre pire ennemi ne nous quitte jamais, car c'est nous mêmes (With Rebecca)
» Jamais mon coeur ne cessera de t'aimer... PV Petite Patte
» L'amitié est toujours une douce responsabilité, jamais une oportunité.
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Les aventuriers vont jamais tout droit...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: Le royaume du bout de l'océan :: La plage-