Partagez | 
 

 Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Rebellion
Messages : 630
Date d'inscription : 04/10/2014

Message#Sujet: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   Sam 12 Mar - 21:11


Les personnes de confiance sont si rares
S

emble-t-il qu'Eleonore et Nathaniel étaient repartis dans ce pays du bout de l'océan, celui duquel venait l'homme qu'elle avait rencontré, Gorav. Elle ne pouvait le jurer, en être certaine, mais quand ils disparaissaient plusieurs jours, elle avait fini par en tirer la conclusion qu'ils se trouvaient là-bas. Elle se sentait alors toujours un peu anxieuse. Très anxieuse, même. Ils revenaient à chaque fois, oui. Mais si, un jour, ce ne devait pas être le cas ? Qu'adviendrait-il d'eux. Ils formaient déjà, dans leur ensemble, une véritable équipe de bras cassés, mais alors, s'ils n'avaient plus leurs chefs de file à leurs côtés, que se passerait-il ? faudrait-il compter sur le fantôme ? La fille à qui il manquait un pied ? Sur l'insupportable Victor qui n'était pas spécialement plus âgé qu'elle ? Ils n'iraient nulle part. Elle plongea ses mains dans ses poches et serra la pierre qui s'y trouvait, songeant à celui qui la lui avait confiée sans pour autant trop s'y épancher, de crainte qu'il pense qu'elle veuille le contacter. Dans ce cas, peut-être que ce magicien, Thanil, volerait à leur secours. En attendant, elle devait accepter, comme bien souvent, de vivre dans la plus parfaite ignorance et attendre, attendre encore. La patience n'était pas un problème, elle avait attendu durant tant d'années... Mais ne pas savoir ce que l'on attendait, cela ne manquait pas de compliquer l'affaire. Tout ceci semblait bien vain. Surtout si, en définitive, elle devait être servie sur un plateau à la sorcière dont elle et son frère avaient éveillé l'appétit.

Dans le campement de fortune des rebelles, où Daphnée espérait qu'ils n'auraient plus à rester très longtemps, car cela faisait un trop long moment déjà, Daphnée attendait donc, pendant que les autres vaquaient tous à leurs occupations. Elle ne faisait rien de particulier, assise sur une chaise brinquebalante, elle balançait ses jambes de haut en bas, de bas en haut. Rien d'autre. Son regard fixait un horizon qu'elle n'atteindrait sans doute jamais. Puis elle entendit des bruits de pas, une démarche qu'elle avait appris à reconnaître avec le temps. Un large sourire se dessina aussitôt sur son visage tandis qu'elle se rendait au-dehors. Aussitôt, elle découvrit qui elle avait en effet espéré voir. C'était bien Anthony. La jeune fille se précipita dans les bras du serviteur du roi sans l'avertir. La jeune femme avait besoin d'une compagnie amie, de la présence d'une personne de confiance à ses côtés. Elle était vraiment contente de le retrouver. D'autant que voilà un moment qu'elle ne l'avait pas vu, se contentant d'avoir de ses nouvelles par des intermédiaires. Cela ne lui donnait qu'une maigre idée de comment les choses se passaient pour lui, dont le rôle n'était pas forcément le plus simple. Elle se sentait déjà un peu plus rassurée, maintenant qu'il était là. Même si la jeune fille n'était pas certaine qu'il puisse rester bien longtemps. Comme d'habitude.

-Je suis contente de vous voir. Comment allez-vous ?



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 781
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   Jeu 28 Avr - 9:42

Gorav & Minati
Les personnes de confiance sont si rares.
Anthony devait bien avouer qu'il n'appréciait pas vraiment quand Nathaniel et Eleonore prenaient la décision de se rendre au royaume du bout de l'océan. Enfin, le vieil homme osait croire que c'était surtout le rebelle et non la "princesse" qui avait pris cette décision. En tout cas, les choses revenaient au même, Nathaniel et Eleonore étaient absents et ils laissaient donc les autres rebelles sans défense. Bon, ils n'étaient pas entièrement sans défense, mais on ne pouvait pas dire qu'ils valaient mieux que des louveteaux d'une meute sans le grand loup et la louve pour les protéger. Anthony était anxieux à chaque fois, il craignait qu'ils se fassent découvrir, il craignait pour leur vie. Nathaniel s'arrangeait toujours pour le prévenir quand il partait un long moment, afin qu'il soit au courant et qu'il s'arrange pour veiller sur eux. C'était certes sympathique de sa part, mais on ne pouvait pas dire que le serviteur du roi puisse vraiment les protéger comme il se devait. Si cela ne tenait qu'à lui, l'homme abandonnerait le château dans la foulée pour se rendre au campement et y rester jusqu'au retour des deux jeunes gens - d'apparence en ce qui concernait Nathaniel - parties dans une autre contré. Sauf que ça ne tenait pas qu'à lui et qu'il ne pouvait pas abandonner son poste au château. Pendant un temps, l'homme hésita à prévenir le père des jumelles pour qu'il l'aide dans cette tâche, mais il ne le fit pas. Pas par manque de confiance, Anthony n'avait pas vraiment de raison de ne pas faire confiance à Gwendall, mais parce qu'il craignait encore et toujours les conséquences. Dès qu'il le put donc, l'homme quitta la demeure sublime d'Edgar pour se rendre dans la forêt, un sac de vivres sur ses épaules.

Anthony avançait donc dans la foret, de sa démarche habituel, d'un pas rapide un peu boitant. Il passait son temps à se tourner, se retourner, afin de vérifier qu'il n'était pas suivit. Il se montrait plus prudent encore que quand il se rendait à un point de rendez-vous pour rencontrer Nathaniel, ou Eleonore. Il ne voulait vraiment pas que les gardes d'Edgar découvrent le repère des rebelles. Repère qu'ils occupaient depuis bien trop longtemps à son gout, il était temps qu'ils changent d'endroit. Mais ils ne pouvaient pas vraiment le faire sans le retour des deux voyageurs, ils risqueraient de craindre pour leur vie à leur retour (enfin plus l'une que l'autre). Anthony s'efforça même à faire des détours afin de perdre d'éventuels suiveurs. Quand il fut parfaitement certain de ne pas mettre en danger les rebelles, il se rendit donc à leur campement. A peine s'était-il approchait que Daphnée sortie de la cabane pour foncer dans ses bras. Anthony ne put s'empêcher d'être surpris par ce geste. Il n'avait pas vraiment l'habitude de recevoir ce genre d'affection, même si Daphnée le faisait parfois, mais il était toujours surpris. Elle semblait en tout cas ravie de le voir et cela tira un sourire - ou une grimace, au choix - à Anthony.

« Je suis content de te voir aussi. » Répondit-il, sans perdre son sourire. Il l'était oui, elle était l'une des personnes auxquelles il tenait le plus dans ce groupe de rebelle et il aurait préféré qu'elle ne vive pas tout cela. « Je me porte bien. » Du moins, aussi bien qu'Anthony puisse se porter. « Et toi, comment vas-tu ? Tout se passe bien ? »

Le vieil homme fut bien incapable de retenir la pointe d'inquiétude dans sa voix, puisqu'il était vraiment inquiet. Il l'était constamment les concernant.
Code by Gwenn

_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 630
Date d'inscription : 04/10/2014

Message#Sujet: Re: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   Ven 29 Avr - 16:09


Les personnes de confiance sont si rares
U

n doux sourire, enfantin, empreint de gratitude, et comme on en voyait bien rarement sur le visage bien plus souvent fermé et indéchiffrable de Daphnée étira les lèvres de la jeune fille, simplement parce qu'elle savait qu'elle pouvait totalement y croire quand il lui affirmait qu'il était heureux de la revoir. Elle avait le sentiment certain de compter pour lui, et elle devait bien admettre que c'était là une perspective réellement rassurante. Il y en avait d'autres, pour qui elle comptait, elle en était sûre, Eleonore, par exemple, mais ce n'était pas pareil. Eleonore était comme une grande sœur, pour elle, mais la figure rassurante et de confiance que représentait pour elle Anthony, nul autre que lui n'aurait pu l'incarner. Elle fut aussi heureuse de voir naître sur son visage à lui ce qui ressemblait fort à un fin sourire. Lui aussi, ne faisait que très rarement travailler ses zygomatiques, mais elle était d'autant plus honorée qu'il sache faire cet effort pour elle. Dans tous les cas, oui, elle pouvait être tout sauf mécontente de sa présence, surtout à l'heure où Nathaniel et Eleonore étaient absents. Elle pouvait compter sur les autres, normalement, oui, c'est vrai... Mais elle ne s'y essayait même pas. Et à quoi bon, puisqu'Anthony était à présent là. Elle était heureuse d'entendre qu'il se portait bien, même si elle se doutait que le propos était tout de même à nuancer. Quand on était dans leurs situations respectives, on n'allait jamais vraiment complètement bien, on arriver seulement à atteindre des états similaires au bien-être, et on prenait sagement le parti de s'en contenter.

Elle hocha la tête pour affirmer qu'elle allait bien, comme bien souvent économe en mots, même auprès de ceux à qui elle daignait adresser la parole. Ce n'était ni vrai ni faux, elle avait quelque peu oublié ce que cela faisait d'aller vraiment bien, mais en présence du serviteur du roi, elle pouvait déjà respirer un peu, et se sentir plus protégée. Pour ce qui était du "tout" qui devait bien se passer, eh bien... Elle hésita. Au cœur de ses préoccupations, il y avait tout de même une chose qu'elle apprécierait de partager avec Anthony... Mais elle craignait quelque peu de recevoir à ses questions des réponses en rien désirées. D'un autre côté, les opportunités de discuter avec Anthony, sans l'ombre de Nathaniel pour rôder dans les environs, étaient si rares ! Il fallait qu'elle saisisse l'opportunité au vol.

-Vous étiez au courant ? Pour la sorcière... ?

La question la taraudait depuis un moment, à vrai dire, depuis qu'elle avait connaissance de la vérité. Oh, bien sûr, elle voulait croire que Nathaniel avait agi à l'insu de tout le monde, puisque, après tout, c'était dans ses habitudes, mais la relation qu'entretenait Nathaniel avec Anthony, même si Daphnée n'y comprenait pas toujours tout, était tout de même suffisamment singulière et spécifique pour qu'il ait pu recueillir des informations et des confidences qu'elle-même n'avait pas pu avoir en sa possession.

code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 781
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   Mar 24 Mai - 18:26

Gorav & Minati
Les personnes de confiance sont si rares.
Anthony lisait sur le visage de Daphnée qu’elle allait bien. Enfin, qu’elle se portait bien au vu de la situation dans laquelle ils se trouvaient tous. L’homme se doutait que la jeune fille ne se portait jamais complètement bien et tant qu’elle serait en fuite et qu’elle appartiendrait aux rebelles, elle n’irait pas vraiment bien. Est-ce qu’elle finirait par aller bien un jour ? Anthony l’espérait vraiment, une fois que toute cette histoire serait terminée. Le serviteur du roi espérait vraiment qu’elle allait pouvoir avoir une vie normale une fois qu’Edgar serait arrêté. Il se doutait qu’il allait y avoir des conséquences bien sûr, il se doutait que tout le monde n’allait pas s’en sortir indemne. Mais Daphnée méritait vraiment le meilleur, même s’il n’était plus vraiment objectif la concernant. Mais la jeune fille avait beaucoup trop souffert dans le passé, il était temps qu’elle puisse avoir une vie normale. C’était en partie pour cela qu’Anthony faisait tout ça, parce qu’à cause de son inaction pendant des années, beaucoup de personne avait souffert. Anthony savait donc qu’il devait attendre un moment avant que Daphnée soit vraiment heureuse, mais il espérait que ça allait finir par arriver. Qu’avec de la patience, il pourrait peut-être voir un sourire plus franc sur le visage de la jeune fille. Même si elle souriait quand même un peu en sa présence et le serviteur du roi espérait que c’était simplement sa présence qui le provoquait. Il avait une affection toute particulière pour la jeune rebelle.

Cependant, Anthony attendait aussi de savoir si « tout » se passait bien. Ne pouvait pas être constamment avec les rebelles, le serviteur se faisait souvent du souci. Ce n’était pas en discutant avec Nathaniel qu’il aurait vraiment la réponse à sa question. Eleonore était bien trop touchée ces derniers temps pour qu’il ait envie de lui poser cette question. Daphnée était la mieux placée donc, mais elle ne répondit pas vraiment à sa question. Elle lui en posa à la place une.

« La sorcière ? »

Il ne voyait en effet pas ce qu’elle entendait par ça, mais il avait un très mauvais pressentiment. Daphnée ne parlait jamais pour ne rien dire, elle était bien trop économe en mot. Alors si elle disait cela, c’était que ça avait quand même de l’importance. En plus, elle lui disait cela quand il lui demandait comment les choses se passaient en ce moment pour eux, ça ne pouvait que l’inquiéter encore plus. Et plus encore parce que quand il était question de sorcière et de Daphnée, ce n’était jamais bon. Parce qu’effectivement, le serviteur ne savait pas du tout de quoi elle parlait. Nathaniel avait agis dans son dos, comme bien souvent et c’était évident, il n’aurait jamais laissé passer une chose pareille. Quoi qu’Anthony sache aussi qu’il avait des limites quand il était question de convaincre Nathaniel. L’homme avait eu la promesse qu’une guerre n’éclaterait pas entre le royaume du bout de l’océan et Féerie, mais il ne savait pas s’il pouvait lui faire confiance.
Code by Gwenn

_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 630
Date d'inscription : 04/10/2014

Message#Sujet: Re: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   Jeu 26 Mai - 18:05


Les personnes de confiance sont si rares
D

aphnée esquissa un léger sourire, qui n'avait pour autant rien de vraiment heureux, en entendant la réponse de son interlocuteur. Elle savait que Nathaniel mentait comme il respirait, et qu'il ne fallait se fier à la parole de presque personne, elle savait qu'Anthony savait mentir, lui aussi, puisqu'il prétendait servir encore le roi alors même qu'il s'était rangé du côté des rebelles... Et pourtant, elle était certaine que, à elle, il ne dirait jamais que la vérité. Et quand bien même il aurait décidé de mentir pour la protégé, elle était convaincue qu'elle aurait su lire entre les lignes, qu'il aurait éprouvé trop de surprise à son propos qui ne manquait pas d'être direct pour que quelque chose, dans son attitude, le trahisse. Mais non, les seules émotions que laissait deviner sa réaction, c'était la surprise et l'inquiétude, et c'était effectivement ce qu'elle avait espéré lire en lui. Elle voulait croire qu'il n'avait été au courant de rien, que Nathaniel, comme bien souvent, avait agi dans le dos de tout le monde, et qu'il s'indignerait autant qu'elle de ce qui lui arrivait. Elle espérait aussi, il faut bien le reconnaître, que ces révélations lui permettraient d'influencer Nathaniel dans le bon sens et de lui faire abandonner pour de bon l'idée de la vendre à la sorcière. Il n'y avait que deux personnes au monde capables de faire flancher le fugitif, selon elle, et il s'agissait d'Eleonore (déjà au courant) et de l'homme qu'elle avait sous les yeux.

-Il a promis de me livrer à la sorcière, c'est comme ça qu'il l'a convaincue d'abattre la barrière.
dit-elle d'une voix blanche, ses grands yeux ronds fixés sur Anthony.

Le simple fait d'articuler cette vérité à voix haute lui glaçait le sang. La simple idée que la sorcière, cette femme odieuse et cruelle qui avait minutieusement dépecé son frère son son regard, avant de la "réserver comme dessert", selon ses propres dires, sache qu'elle n'était plus dans ce cellule de l'île des soupirs mais errait dans la forêt, facilement accessible, était une source d'angoisse sans nom. Elle préférait de très loin subir le courroux d'Edgar, l'ennemi de tous, que celui d'Odelle Saurre, qui ne ferait d'elle qu'une bouchée, au sens propre comme au figuré. Elle ne lâchait pas Anthony du regard, un regard qui ne manquait pas d'être un rien suppliant. Elle ne savait pas ce qu'elle pourrait réellement attendre de lui. Quoi de plus, après tout, que la promesse que cet étrange magicien, Thanil, lui avait déjà faite pour sa part ? Elle n'en savait rien. Elle avait juste besoin de se sentir rassuré, de savoir qu'il serait là pour elle. Car Anthony comptait bien plus encore à ses yeux qu'elle ne serait capable de le lui dire, elle qui était si avare en mots.

code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 781
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   Dim 3 Juil - 12:41

Gorav & Minati
Les personnes de confiance sont si rares.
Anthony attendait de savoir ce que la jeune fille entendait par la sorcière, alors qu’elle lui demandait s’il était au courant. Au courant de ? C’était bien là la question. Le vieil homme savait parfaitement qu’il n’était pas au courant de tout. Même s’il était au courant de nombreuses choses, bien plus que la plupart des habitants de ce royaume, il ne savait pas tout. Surtout quand cela concernait Nathaniel, puisque ça devait forcément avoir un rapport avec lui. Si Daphnée lui parlait de quelque chose qu’il ignorait, le serviteur du roi ne pouvait que craindre que cela avait un rapport avec le leader des rebelles, puisqu’elle passait tout son temps en sa compagnie. Ce qui ne le rassurait pas forcément. La dernière fois que la jeune fille avait appris quelque chose à Anthony, c’était l’intention de Nathaniel de provoquer une guerre entre Féerie et le royaume du bout de l’océan, autant dire que ça n’avait pas été pour lui plaire. Même si, étrangement, il ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’il pouvait difficilement faire quelque chose contre cela, au vu des nombreux allées retours que son ancien ami faisait de l’autre côté. Mais concernant ce qu’il allait apprendre maintenant, tout était différent.

Parce que quand Daphnée reprit la parole, le serviteur du roi fut surpris d’apprendre que Nathaniel avait fait pire que ce qu’il pensait encore. Non pas qu’il ne s’attende pas au pire avec lui, bien au contraire, il savait parfaitement qu’il valait mieux le faire pour ne pas tomber de trop haut. Mais quand même, là c’était bien plus que ce qu’il aurait cru. Nathaniel – puisqu’il était forcément question de lui, quand Daphnée disait « il » - avait promis à la sorcière qui avait fait tant de mal à la jeune fille de lui livrer cette dernière en échange de l’ouverture dans la barrière empêchant de se rendre de l’autre côté de l’océan. C’était donc de cette manière que Nathaniel avait réussi à ouvrir le passage… Anthony regrettait de ne pas s’en être douté plus tôt. Il voyait bien que la jeune fille sous ses yeux était vraiment touchée par cette nouvelle, il pensait lire une sorte de supplication dans ses yeux. Elle attendait quelque chose de sa part, évidemment, même si elle ne le disait pas clairement. Sauf que le vieil homme osait croire qu’il était capable de le comprendre, de toute façon c’était forcément ce qu’il ressentait. Pendant quelques secondes, Anthony ne prononça aucun mot, se contentant de regarder intensivement Daphnée. Le serviteur du roi posa alors doucement une main sur l’épaule de Daphnée, dans un geste qu’il se voulait rassurant, même s’il n’était pas forcément doué pour ce genre de chose.

« Je ne le laisserais jamais faire ça… »

Dit-il d’une voix un peu blanche, ne considérant vraiment pas cela possible de laisser Nathaniel faire ça à Daphnée. Il n’était pas question que la sorcière puisse mettre la main sur elle, simplement parce qu’elle avait rendu service au leader des rebelles.
Code by Gwenn

_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 630
Date d'inscription : 04/10/2014

Message#Sujet: Re: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   Dim 3 Juil - 16:15


Les personnes de confiance sont si rares
D

aphnée pouvait au moins être rassurée sur une chose (qui n’était pas rien dans une situation telle que la sienne) : Anthony n’avait effectivement été au courant de rien. Il n’avait pas eu conscience des manigances de Nathaniel, ou du moins pas de celles-ci. Il pouvait bien sûr mentir, il fallait qu’il soit bon menteur pour manipuler le roi, après tout (même si Daphnée avait bien du mal à le croire capable d’autre chose que de la plus grande des honnêtetés), mais elle ne le pensait que sincère avec elle. Quelque chose, dans son attitude, ne lui permettait pas d’en douter. Elle était entièrement convaincue que cette situation l’offusquait, et qu’il n’avait pas l’intention de laisser le chef des rebelles faire. Elle ne savait pas si pour autant il saurait avoir l’influence nécessaire pour arrêter Nathaniel, mais elle se sentait rassurée de savoir qu’il prenait bel et bien son parti dans cette affaire. Elle avait bien conscience que la fin justifiait les moyens, mais elle n’était pas prête à mourir pour le bien de la cause que les rebelles défendaient. Ou du moins si, elle pourrait l’être, mais elle ne voulait pas mourir entre les griffes de la sorcière qui lui avait ôté son petit frère. Pas au prix d’un chantage, d’un marché pour lequel on n’avait, bien sûr, pas pris la peine de la consulter. Elle refusait une telle chose. Elle ne savait pas si la protection d’Anthony lui serait suffisante, oui, mais elle se disait qu’elle était tout de même un début. Elle ne connaissait personne qui sache avoir autant d’influence sur lui sinon Eleonore. Et elle aussi la soutenait. A eux deux, ils feraient peut-être la différence. Sans compter qu’il y avait aussi ce magicien étrange qui avait juré de la protéger à distance. Que pouvait-il réellement faire ? Elle n’en savait rien, mais plus elle se sentait entourée et soutenue, moins le spectre de la sorcière, ce fantôme d’un souvenir lointain encore bien trop présent dans son esprit, l’inquiétait. Ou du moins, elle se sentait capable de se battre contre lui. Un fin sourire s’esquissa sur ses lèvres quand elle vit le serviteur du roi déposer une main sur son épaule. Pour lui, elle savait bien que cela représentait un effort qui n’était pas moindre, il n’était pas des plus démonstratifs, ce geste qu’elle interprétait comme un geste affectueux avait d’autant plus de valeur aux yeux de Daphnée. Il affirmait, par ailleurs, non pas qu’il ferait tout son possible pour l’empêcher d’agir, il affirmait qu’il ne laisserait « jamais » Nathaniel faire ça. Et elle était convaincue que sa détermination n’était pas feinte. Alors elle se sentait parfaitement rassurée. Sa peur ne disparaîtrait pas du jour au lendemain, bien sûr, mais elle se sentait plus à même de la contrer, de la sorte.

-Merci…
dit-elle doucement, avec dans le ton de sa voix toute la reconnaissance qu’elle ne savait effectivement qu’éprouver à son égard. Elle ne saurait trop le remercier de prendre ainsi soin d’elle, alors que rien, en soi, ne l’y obligeait réellement. Que comptez-vous faire ? questionna-t-elle, se demandant de quelle manière il comptait dissuader Nathaniel, s’il en avait déjà une idée.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 781
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   Lun 1 Aoû - 15:22

Gorav & Minati
Les personnes de confiance sont si rares.
Daphnée n’avait pas besoin de remercier Anthony pour ce qu’il faisait, à ses yeux c’était parfaitement normal. S’il ne prenait pas soin de veiller sur les intérêts de la jeune fille, il avait le sentiment que personne ne le ferait (en dehors d’Eleonore peut-être quand même). En tout cas, il avait une nouvelle fois confirmation que Nathaniel n’avait pas l’intention de reculer pour obtenir ce qu’il voulait. Anthony savait bien que son vieil ami n’avait pas l’intention de faire de la dentelle dans cette histoire, qu’il était prêt à tous les sacrifices pour obtenir ce qu’il voulait et voir Edgar tomber de son trône. Mais de là à vendre la vie d’une jeune fille innocente comme Daphnée pour ouvrir la barrière ? Il aurait dû le voir venir, encore une fois Nathaniel parvenait à le surprendre. Mais il ne pouvait pas laisser une telle chose arriver, il n’avait aucune envie de le faire en tout cas. Le serviteur du roi n’avait pas l’intention de laisser cette sorcière remettre la main sur l’enfant qu’elle avait autrefois enlevée, ce qui avait valu à cette dernière un séjour en prison. Même si concrètement, Anthony ne savait pas encore ce qu’il allait pouvoir faire. Le vieil homme s’était contenté d’adresser un sourire à la jeune fille, comme pour lui signifier qu’elle n’avait pas besoin de le remercier. Même si c’était vraiment agréable de ressentir une telle gratitude de la part de quelqu’un. Malheureusement, ces dernières années, on ne pouvait pas dire que le serviteur avait eu le loisir de recevoir de la gratitude d’autrui. Mais forcément, Daphnée avait envie de savoir ce qu’il comptait faire. Bonne question, il se la posait aussi. Parce qu’il devait trouver un moyen de convaincre Nathaniel de ne faire aucun mal à Daphnée, ni maintenant, ni jamais, ce qui n’était pas une mince affaire.

« Je vais trouver quelque chose pour le forcer à abandonner cette idée. »
Comment ? La était toute la question, il allait y réfléchir sérieusement. Mais là, tout de suite, il ne savait pas trop. Il lui fallait un moyen de pression contre le leader des rebelles, ce qui n’était pas forcément évident. Il n’avait qu’un seul souhait actuellement, celui de faire tomber Edgar. « Il faut que je trouve un moyen pour que cette sorcière ne soit plus capable de te faire du mal… »

Il disait cela, en réfléchissant plus à haute voix pour lui que pour la jeune fille. Encore une fois, il ne savait pas vraiment comment s’y prendre, mais c’était une idée comme une autre. Si cette sorcière n’était plus capable de faire du mal à Daphnée, il n’y avait aucune raison qu’il lui arrive quelque chose par son biais. Cela n’allait évidemment pas entièrement la protéger des dangers qu’elle pourrait courir, puisqu’il n’y avait pas que la sorcière qui pouvait lui faire du mal. La forêt était remplie de danger, mais c’était déjà un qui serait loin d’elle. Du moins, s’il trouvait une solution pour ça, ce qui n’était pas encore le cas.
Code by Gwenn

_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 630
Date d'inscription : 04/10/2014

Message#Sujet: Re: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   Mer 3 Aoû - 19:51


Les personnes de confiance sont si rares
D

aphnée aurait aimé entendre une solution miraculeuse s'échapper des lèvres de son interlocuteur, un plan infaillible qui lui permettrait à coup sûr de ne pas douter, de savoir qu'elle allait échapper aux griffes de la sorcière, qu'elle pourrait dormir cette nuit sans entendre son rire atroce, cette rengaine qui était restée imprimée dans sa mémoire et ponctuait chacun de ses cauchemars, sans sentir cette haleine horriblement sucrée, comme quand elle lui avait demandé ce qu'elle devait manger en tout premier. En repensant à cela, en se rappelant la mort de son frère, et ce qu'elle avait elle-même manqué de subir, la demoiselle frissonna et crut sentir la cicatrice dans son dos l'élancer douloureusement. Voilà plusieurs années qu'elle ne lui faisait plus vraiment mal, mais à certains instants, quand elle songeait à la douleur qu'elle avait éprouvée, aiguë, insoutenable, quand elle avait tranché sa chair en lamelles, le souvenir était si vif que la douleur l'était tout autant. Elle ne voulait pas revivre un tel cauchemar. Cette seule pensée faisait poindre des larmes au coin de ses yeux.

Elle n'en voulait pas à Anthony de ne pas lui servir de plan sur un plateau d'argent. Elle savait bien que ce n'était pas si simple, s'il pouvait vraiment y avoir un moyen certain et infaillible d'empêcher la sorcière de s'en prendre à elle, elle l'aurait peut-être déjà trouvé, et rien ne lui venait. Certes, elle avait le soutien de cet homme étrange, Thanil, mais cela suffirait-il ? Elle lui faisait confiance pour la soutenir, elle savait qu'il se tiendrait à sa promesse. Il faisait partie de cette rare catégorie de personnes dont elle savait la parole fiable, à qui elle savait qu'elle pouvait abandonner son destin sans craindre d'être déçue et trahi. Et Anthony avait plus de valeur aux yeux de Nathaniel que beaucoup d'autres, il pouvait réellement parvenir à quelque chose. Mais pas sûr, parfois, que les intentions du fugitifs sachent être tues de quelque manière que ce soit.

-D'accord
, souffla-t-elle doucement. Elle marqua une légère pause. J'aimerais bien repartir avec vous, admit-elle alors tout en sachant cela impossible.

Bien sûr qu'elle ne pouvait pas accompagner Anthony jusqu'au château des Basiel, mais elle aurait aimé pouvoir rester à ses côtés, partir avec lui ou qu'il reste avec elle. Elle se sentait en sécurité, avec lui. Bien sûr, quand il n'était pas là, il y avait Eleonore, mais ce n'était pas pareil... Et puis, Eleonore était souvent des voyages où disparaissait Nathaniel. Et dans ces moments là, elle se sentait vraiment très seule. Ça ne servait à rien, au fond, que de le dire, et c'était assez surprenant de la part de quelqu'un qui ne disait normalement rien, et encore moins quand elle trouvait ça inutile, mais là, angoissée, elle avait surtout besoin d'être rassurée. On l'avait forcé à grandir trop vite, elle avait su surmonter de nombreuses épreuves avec ténacité et indolente, mais à l'évocation de la sorcière, elle redevenait la petite fille perdue dans les bois avec son frère, morte de peur, attirée par des relents de pain d'épice.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 781
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   Mer 21 Sep - 10:08

Gorav & Minati
Les personnes de confiance sont si rares.
Anthony savait parfaitement qu’il ne pouvait pas tout faire comme il le voulait, quand bien même il tenait à protéger la jeune Daphnée. Il n’avait aucune envie que cette sorcière fasse du mal encore une fois à cet enfant et il avait vraiment envie de trouver une solution pour qu’elle ne lui fasse plus rien. Est-ce qu’il y avait vraiment une solution pour s’assurer que la sorcière ne fasse aucun mal à son ancienne victime ? Sans doute, mais il fallait encore la trouver. Et surtout, il fallait y parvenir. Anthony se promettait de se pencher sur ce sujet, même s’il était forcément débordé ces derniers temps. L’étau se resserré autour de la famille Basiel, Gabriel était dans la confidence, les choses s’accéléraient du côté de Nathaniel, Edgar était de plus en plus tendu, Anthony devait donc se montrer de plus en plus prudent. Rien que le fait de se rendre dans le camp des rebelles le mettait en danger, mais il n’avait pas l’intention de s’arrêter. Parce qu’il tenait à les protéger, certain plus que d’autre, il devait bien l’avouer. Et quand Nathaniel et Eleonore décidaient de s’éloigner de trop, il fallait bien que quelqu’un garde un œil sur eux. Est-ce qu’il parviendrait à trouver une solution donc ? Il n’en savait rien, mais rien ne l’empêchait de chercher quand même. Il ne pouvait de toute façon pas rester insensible à la détresse de Daphnée. Il vit son frisson, sans doute quand elle repensa à ce que cette sorcière lui avait fait. Il voyait sa détresse et sa peur dans son regard, dans les larmes qui se trouvaient dans les coins de son œil. Il ne pouvait évidemment pas rester insensible. Même si certain propos de Daphnée le mettait un peu mal à l’aise.

Elle aimerait bien repartir avec lui… ce qui était tout bonnement impossible. Anthony savait parfaitement que Daphnée avait conscience que sa remarque était impossible, elle ne pouvait de toute façon pas croire cela possible qu’elle reparte avec lui. Parce que quand il allait quitter le camp des rebelles, il allait rejoindre le château de Féerie et donc son roi et sa famille. Elle ne serait pas du tout en sécurité en sa compagnie, bien au contraire. Elle serait bien plus en danger même, parce que directement dans la gueule du grand méchant loup. Même si la sorcière qui rodait autour d’elle était sans doute plus dangereuse encore. Anthony ne sut pas quoi répondre sur le moment, mais il finit par reprendre la parole en tentant de se montrer le plus rassurant possible.

« Un… un jour tu repartiras avec moi. » Quand tout cela serait terminé. Un jour, le serviteur du roi voulait croire qu’ils seraient tous en sécurité. « Mais en attendant, je garde toujours un œil sur toi. »

Quoi que Nathaniel avait en tête – savait-il lui-même se retrouver avec tout ce qu’il y avait dans son esprit ? Anthony se posait vraiment la question parfois – il était évident que le serviteur du roi n’avait pas l’intention de le laisser aboutir à ses fins concernant cette sorcière.
Code by Gwenn

_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 630
Date d'inscription : 04/10/2014

Message#Sujet: Re: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   Mer 21 Sep - 17:21


Les personnes de confiance sont si rares
D

aphnée n'attendait rien, absolument rien de la part d'Anthony, ni un refus, ni une promesse, elle avait exprimer ses pensées (elle qui le faisait pourtant si rarement) sans attendre qu'elles trouvent le moindre écho, seulement parce que, à l'heure où elle se trouvait totalement désemparée, exprimer ses désirs, ses souhaits même les plus irréalisables, c'était se rappeler qu'elle était encore capable de rêver, en dépit de la menace qui planait au-dessus de sa tête. Le rêve était une chose importante pour elle. Si elle parlait peu, c'est parce qu'elle se réfugiait bien souvent dans ses pensées et son imaginaire. Les rêves étaient ce qui l'avaient maintenue en vie durant toute sa période d'enfermement, quand elle n'avait plus que les parois humides de sa cage comme horizon. Les rêves étaient une essence et un moteur, et pour une fois, elle avait partagé l'un des siens. Le serviteur du roi aurait pu y opposer un silence total, cela ne l'aurait pas dérangée, elle ne s'en serait pas offusquée, mais il lui répondit, et d'une manière qui ne manqua pas de la surprendre... D'autant plus que quand bien même elle envisageait qu'il puisse lui répondre, elle n'avait pas pensé que ce puisse être de cette manière. Elle tourna ses yeux ronds en direction d'Anthony. Un jour, elle pourrait repartir avec lui... Vraiment ? Peut-être exprimait-il lui aussi un de ces souhaits qu'on ne peut pas réaliser, mais elle aimait l'entendre malgré tout, ça lui donnait de la force, une raison en lus de poursuivre malgré l'épée de Damoclès qui flottait juste au-dessus d'elle. Elle adressa un sourire sincère à son interlocuteur quand il affirma que, quoi qu'il en soit, il garderait toujours un œil sur elle. Sur ce point spécifique, elle était entièrement prête à le croire, et c'était là une pensée rassurante. Elle se sentait défendue et protégée, et ce n'était pas de trop dans les sombres circonstances où elle se trouvait.

-Merci,
répondit-elle sincèrement. Je sais pas si vous pourrez vraiment m'emmener avec vous un jour, ou si je serai encore là... Elle parlait de cette éventualité funeste avec un certain détachement, à vrai dire. En même temps, le destin qu'on lui avait infligé jusqu'alors lui avait appris à être fataliste. Et ce n'était sans doute pas plus mal pour ne pas affronter trop de déceptions. Comme maintenant, où elle pouvait caresser le rêve d'une vie plus sereine dont Anthony et Eleonore ferait partie, sans non plus trop y croire ou s'y perdre. Mais ça me fait plaisir. Elle marqua une légère pause. J'aurais aimé avoir un père comme vous.

Et pour cause, son père, à elle, l'avait abandonnée en pleine forêt, avait scellé son sort. Anthony, dans le souci qu'il se faisait pour elle, dans l'attention qu'il lui portait, avait été plus un père que n'importe qui d'autre à ses yeux.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 781
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   Mer 16 Nov - 23:24

Gorav & Minati
Les personnes de confiance sont si rares.
Anthony n’avait pas l’intention de détourner son regard de Daphnée, il ne pouvait pas s’empêcher de la garder à l’œil. Ecore plus après ce qu’il avait appris de la part de Nathaniel. Le serviteur du roi savait parfaitement qu’il ne devait pas vraiment faire confiance à son ancien ami, à celui qui se trouvait à la tête des rebelles. Il n’avait pas vraiment le choix de le laisser avancer, afin de permettre à ce royaume de mieux s’en sortir, mais il savait que trop bien que les conséquences pouvaient être fâcheuses. D’ailleurs, il avait l’espoir de pouvoir empêcher certaines conséquences. Il savait parfaitement qu’il ne pouvait pas tout faire, mais il avait quand même envie d’essayer. Il considérait que Daphnée n’avait pas besoin de le remercier, c’était normal ce qu’il faisait. Même si, en soit, l’homme faisait un peu de favoritisme puisqu’il ne portait pas la même attention aux jeunes rebelles, mais tant pis. Anthony afficha un léger sourire triste quand la jeune fille précisa qu’elle ne savait pas si un jour il allait quand même pouvoir l’emmener avec lui, et même si elle serait encore là. Anthony n’appréciait pas vraiment cette idée, il n’aimait pas envisager que Daphnée ne soit plus présente, mais en même temps il ne pouvait pas se leurrer sur les risques. Le serviteur lui non plus ne savait pas vraiment s’il allait encore être présent. Peut-être qu’à la fin, il serait mort (comme tant d’autre) et qu’il ne pourrait pas emmener Daphnée avec lui comme il venait de le dire, ce qui au final ne serait que justice. Anthony savait qu’il ne devait pas trop prévoir de chose dans le futur. La seule chose qu’il voulait, c’était que la situation s’arrange, que plus jamais des innocents souffrent (et encore moins par sa faute). Mais ensuite, sa présence n’était pas forcément indispensable. Sa vie avait été longue après tout… il était si vieux…

L’homme décida de ne rien répondre à la remarque de Daphnée. Il ne mesurait pas ses propos comme la jeune fille, mais il ne pensait pas utile d’ajouter quoi que ce soit. Il s’attendait à ce que le silence s’installe, ce qui serait normal, quand elle reprit la parole, affirmant qu’elle aurait aimé avoir un père comme lui. Sans doute que n’importe quel père lui aurait mieux été que son propre père, mais sa remarque toucha énormément le vieil homme. Même s’il ne pouvait évidemment pas être d’accord avec elle. Ce n’était pas contre elle, mais il ne pensait pas que cela puisse être vrai.

« C’est gentil. » Dit-il, visiblement gêné par la remarque de la jeune fille. Il perdait un peu contenance pour le coup, comme cela arrivait souvent. « Mais, je… je ne pense pas que ça t’aurait plu. »

Même si le vieil homme ne pouvait évidemment pas s’empêcher de vouloir protéger Daphnée, il ne pensait quand même pas qu’elle aurait pu aimer l’avoir comme père. Il ne pensait même pas qu’il aurait pu faire un bon père en réalité, pour qui que ce soit.
Code by Gwenn

_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 630
Date d'inscription : 04/10/2014

Message#Sujet: Re: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   Jeu 17 Nov - 17:46


Les personnes de confiance sont si rares
G

entille, Daphnée ne cherchait pas forcément à l'être. Elle était sincère, tout simplement, et c'était très sincèrement qu'elle avait avoué, à sa manière, à Anthony qu'elle le considérait comme une figure paternelle. Et pour cause, c'était bel et bien le cas. L'horreur avait surgi si rapidement dans sa vie qu'elle en avait rapidement perdu tout repère. Ses parents s'étaient mués en monstres cruels quand ils avaient décidé d'abandonner leurs enfants aux vicissitudes du monde par manque de moyens, les abandonnant par la même aux griffes d'une immonde sorcière, et son frère... Malgré tous ses efforts, penser à lui ne la ramenait jamais aux moments heureux qu'ils avaient passés ensemble mais toujours au souvenir cruelle de cette nuit terrible où elle l'avait vu ce faire dévorer, la chair à vif, par cette ennemie qu'elle craignait tant de revoir... La famille, ça ne signifiait plus grand-chose à ses yeux. C'était une notion qui s'était éteinte, s'était progressivement effacée de sa mémoire. Du moins pendant un temps... Mais Eleonore était arrivée... et tout à coup, Dapnée s'était découvert une sœur. Daphnée l'avait sauvée, l'avait libérée de la prison humide et sombre où les jours s'égrainaient dans l'angoisse, et elle avait rencontré Anthony. Elle s'était découvert un père. Quoi qu'il puisse dire, quoi qu'il puisse penser, il en était déjà un à ses yeux. Même si elle ne demandait pas à être une fille pour lui.

-Pourquoi dites-vous cela ?
demanda Daphnée, curieuse, qui ne savait pas se contenter de cette seule explication. Vous avez tort, ajouta-t-elle avec une grande certitude dans la voix. Vous avez été plus un père pour moi que l'homme qui m'a donné la vie, ajouta-t-elle, toujours dans le même élan de sincérité, avec une conviction totale dans la voix. Parce que c'était bel et bien ce qu'elle pensait.

Elle n'attendait pas de lui qu'il change d'avis, ni sur la situation, ni sur lui-même (quand bien même elle apprécierait réellement qu'il s'estime davantage, parce qu'il le méritait), parce que cela faisait après tout partie de ce qu'il était, mais elle voulait qu'il sache, tout simplement, ce qu'il représentait pour elle et la gratitude qu'il lui inspirait par sa simple présence, parce qu'il avait fait énormément pour elle, et parce qu'il était celui, avec Eleonore, qui avait su la garder du bon côté de la frontière qui sépare la raison de la folie. Elle ne lui reprochait pas qu'il ne se sente pas capable de ce qu'il lui avait pourtant déjà prouvé, mais elle avait envie qu'il sache qu'il le ressente comme tel. Il avait un rôle-clé dans sa vie, et cela, rien ne pourrait l'enlever. Surtout que dans une vie qu'elle appréhendait d'être bien courte, elle pensait nécessaire de tenir compte de toutes les variables.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 781
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   Lun 16 Jan - 22:25

Gorav & Minati
Les personnes de confiance sont si rares.
Anthony ne disait pas à Daphnée qu’il ne pensait pas qu’elle puisse aimer l’avoir comme père dans le seul but de se montrer modeste. C’était quelque chose qu’il pensait. La notion de famille avait rapidement disparu dans son esprit, plus précisément la notion d’une famille propre à lui. Parce que ce n’était pas quelque chose qu’il aurait pu avoir sans doute, quelque chose que le destin aurait pu lui offrir. En soit, ça ne le dérangeait pas tant que ça. Du moins, ça ne l’avait jamais dérangé. De toute façon, le serviteur du roi avait une vie bien trop chargée pour qu’il puisse se soucier d’ajouter plus de chose dedans. Il n’avait pas besoin de ça… sans doute. Et en réalité, il ne pouvait pas s’empêcher de se montrer paternaliste avec des personnes qui n’avait aucun lien de famille avec lui. Comme Daphnée, sous ses yeux, ou encore Gabriel qu’il aimait sans doute comme un père devrait aimer un fils. Il ne savait pas trop, ou plutôt il ne voulait pas trop savoir.

Daphnée ne comprenait pas pourquoi il disait ça, le vieil homme le comprenait lui. Parce qu’il se doutait qu’elle ne pouvait pas comprendre, puisqu’elle ne savait pas grand-chose au fond de lui. Raison pour laquelle, justement, Anthony considérait qu’il n’était pas vraiment fait pour être un « père ». Le vieil homme afficha un léger sourire – qui avait tendance à ressembler à une grimace – quand Daphnée lui dit qu’il avait tort. Elle pouvait dire ce qu’elle voulait, Anthony ne pouvait pas la croire.

« Ce n’est pas vraiment difficile d’être un meilleur père que le tien… » Dit-il dans un souffle, d’une voix un peu triste. Il connaissait l’histoire de la jeune fille, il regrettait qu’elle ait vécu tout cela dans sa vie. Et qu’en prime, elle avait été enfermée à cause de cela, parce qu’Edgar voulait que son royaume soit parfait, trop parfait. Anthony n’avait pas envie de remuer le couteau dans la plaie encore béante de la jeune fille, mais il disait la vérité. Son père ne la méritait pas, il n’aurait jamais dû l’abandonner. « Je ne suis pas fait pour ça c’est tout. »

Il le pensait vraiment, c’était quelque chose qu’il avait accepté avec le temps. Ça n’avait pas été son truc d’avoir une famille, il n’était pas destiné à ça sans doute. Au fond, le vieil homme se doutait qu’il ne devait pas avoir de regret, il ne voulait pas en avoir en tout cas.

« Mais si j’avais dû avoir une fille… » Il marqua une pause avant de reprendre. « J’auras aimé avoir une fille comme toi. »

Le vieil homme ne pouvait de toute façon pas nier l’attachement qu’il avait pour la jeune Daphnée, un plus grand attachement que pour les autres rebelles. Tout comme il avait énormément d’attachement pour le prince Gabriel. Il aurait bien aimé avoir une fille comme elle en tout cas, une fille à qui il aurait pu offrir une vie digne de ce nom.
Code by Gwenn

_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 630
Date d'inscription : 04/10/2014

Message#Sujet: Re: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   Lun 16 Jan - 22:44


Les personnes de confiance sont si rares
D

aphnée répliqua par un sourire un peu contraint quand Anthony affirma qu'il n'était pas difficile d'être un meilleur père que celui que la demoiselle avait pour géniteur. Elle ne pouvait malheureusement pas lui donner tort, ni n'en avait envie par ailleurs. Il était évident que ses parents étaient tout sauf des exemples à suivre. Peut-être qu'on pouvait leur trouver des circonstances atténuantes, parce qu'ils vivaient dans une extrême pauvreté, parce qu'ils ne voulaient pas voir leurs enfants mourir de faim, il n'empêche que le résultat était là, ils les avaient abandonnés... Et ils avaient condamné leur fils à la mort la plus atroce que l'on puisse concevoir et leur fille à des années passées dans l'obscurité, dissimulée dans une cage, alors qu'on voulait faire taire sa voix pour que le monde ne sache pas. Vu le peu dont elle en faisait usage, de sa voix, ça avait plutôt bien marché. Même si la demoiselle pouvait se montrer un rien plus prolixe selon son interlocuteur. Comme en cet instant. Avec Anthony, elle n'avait jamais de difficultés à s'exprimer. Elle savait que sa parole était toujours entendue, et ça lui faisait du bien. Pour cette raison, elle ne pouvait voir les choses différemment : il ferait forcément un excellent père, quoi qu'il en dise. Même s'il ne l'était pas dans les faits, il l'était déjà en esprit pour elle, alors qu'il le veuille ou non, quelque part, il était un père exceptionnel aux yeux d'au moins un enfant.

Comment pouvait-il seulement penser ne pas être fait pour ça ? Pour avoir une vie de famille digne de ce nom ? Il était pourtant évident qu'il saurait remplir ce rôle à la perfection. Que la situation ne se soit pas présentée, c'était une autre affaire, à ses yeux, et qui n'ôtait rien au fait qu'elle aurait certainement accompli son rôle à la perfection. Elle allait le contredire une fois encore, avec tout l'aplomb de sa jeunesse, quand le serviteur du roi ajouta que s'il avait dû avoir une fille, il aurait aimé que ce soit elle. Le sourire de la jeune fille s'élargit. Pour elle, ces mots signifiaient beaucoup, plus sans doute que ce qu'il pouvait ou voulait bien l'imaginer. C'était des mots qu'elle avait diablement besoin d'entendre, c'était ce à quoi elle savait qu'elle pouvait se raccrocher au-delà du reste. Sans plus de cérémonie, et sans prévenir, elle serra Anthony dans ses bras.

-Je me fiche de ce que vous pensez
, répliqua-t-elle alors de ce ton qui, de temps à autre, venait rappeler incidemment à son entourage qu'elle n'était jamais qu'une enfant, ce qu'on pouvait aisément oublier tant les circonstances avaient su avoir raison de son innocence et de toute la candeur qui auraient normalement dû la caractériser. Quand je repartirai avec vous, je serai votre fille.

Il avait promis qu'il l'emmènerait avec elle, après tout.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 781
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   Mar 7 Mar - 15:32

Gorav & Minati
Les personnes de confiance sont si rares.
Tout cela ne changeait absolument rien de ce qu’il pensait, Anthony ne pensait pas qu’il était fait pour être père. C’était comme ça, il ne se voyait vraiment pas dans ce rôle, il ne pensait pas que c’était quelque chose qu’il aurait pu avoir. Si le destin avait voulu lui accorder une famille, peut-être qu’il en aurait une aujourd’hui. Peut-être que les choses auraient été différentes… peut-être que, on pouvait refaire le monde avec des peut-être. En tout cas, Anthony ne pouvait pas s’empêcher de croire que ce n’était pas quelque chose fait pour lui, quoi que puisse en dire Daphnée. Mais il était parfaitement sincère quand il affirma à la jeune femme qu’il aurait aimé, s’il avait eu une fille, que ça soit elle. Anthony ne pouvait pas cacher à la jeune fille toute l’affection qu’il avait pour elle. Justement, Anthony n’avait pas d’enfant, c’était peut-être ce qui faisait qu’il avait tant d’affection pour d’autre. Daphnée, Gabriel, ces jeunes gens qu’il avait envie de protéger plus que les autres, qu’il portait dans son cœur plus que les autres. Il les aimait même, comme on pouvait peut-être aimer un enfant. Enfin, cela ne changerait pas vraiment ce qu’il pensait non plus, il n’avait pas envie que ça change quoi que ce soit en même temps.

Anthony fut surpris, cependant, quand la jeune fille s’avança de lui pour le serrer dans ses bras. Pendant une seconde, le vieil homme eut un peu de mal à réaliser, avant qu’il ne resserre l’étreinte. C’était que les gestes d’affections, ce n’était vraiment pas quelque chose dont il avait l’habitude. Dont il avait encore l’habitude pour être honnête. Mais il appréciait cela et il aimait aussi le ton de la jeune fille, quand elle affirma qu’elle se fichait de ce qu’il pensait. Quand elle agissait de la sorte, quand elle parlait de la sorte, le serviteur du roi se rappelait à quel point Daphnée était jeune et qu’elle possédait encore un peu de son innocence dû à sa jeunesse. Cela lui faisait du bien, de le voir. La prison avait volé bien trop de chose à la jeune Daphnée, une grande partie de sa vie, sa voix aussi, même si elle se montrait plus bavarde avec certaine personne. Son innocence, sa candeur. Ce n’était pas juste, mais Daphnée semblait par moment reprendre un peu ce qu’elle avait perdu, retrouver sa place d’enfant. Et alors qu’elle affirmait qu’elle serait sa fille quand il allait repartir avec elle, Anthony ne put s’empêcher de sourire. Cela ressemblait à un caprice, mais ça ne le dérangeait pas.

« Très bien, comme tu voudras. »

Affirma-t-il alors, puisqu’il n’avait pas vraiment le courage de contredire la jeune fille. Elle était beaucoup trop têtu pour lui de toute façon et puis au fond, le vieil homme ne pouvait pas nier que c’était une perspective qui lui plaisait assez. Et cela lui plaisait vraiment que Daphnée se projette ainsi dans l’avenir, qu’elle pense à tout ce qui allait arriver après tout ça. Qu’elle ait espoir, ce qui n’était pas évident. Anthony ne savait pas vraiment s’il avait espoir de son côté.
Code by Gwenn

_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 630
Date d'inscription : 04/10/2014

Message#Sujet: Re: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   Mar 7 Mar - 21:50


Les personnes de confiance sont si rares
U

n fin sourire se déposa sur les lèvres de la jeune fille quand Anthony resserra leur étreinte. Elle savait (ou elle le devinait, en tout cas), qu'il n'était pas des plus simple pour lui que de faire preuve de la moindre marque d'affection, elle ne l'avait jamais vu en faire preuve avec quiconque, en tout cas, et elle aimait l'idée, en cette seconde, de pouvoir être une exception digne de ce nom. Par cette étreinte, elle avait l'impression, l'idée qu'il lui donnait son assentiment, qu'il acceptait de devenir un père pour elle, qu'elle soit une fille pour lui, si bien que des mots qui auraient peut-être pu la vexer un peu, elle les accueillit avec le sourire. Non, ce n'était pas juste comme elle voulait, c'était comme ils voulaient. C'était sûrement s'imposer auprès de lui, mais elle voulait qu'Anthony veuille la protéger tel un père à l'adresse de son enfant, qu'il veuille l'aider à grandir, la soutenir, l'éduquer comme aucun père ne l'avait fait pour elle. Ce qu'elle lui demandait n'était pas anodin, elle en avait un peu conscience, mais en vérité, elle se disait que ce n'était pas grand-chose. On peut tout relativiser quand on menait des vies telles que les leurs. Ce serait déjà une belle et grande chose s'ils sortaient tous les deux de là vivant. C'était loin d'être sûr, même s'ils devaient forcément l'espérer l'un et l'autre. Qui sait, cette guerre durerait peut-être trop longtemps pour qu'elle en sorte encore enfant (pour peu qu'elle le soit vraiment) ? Mais s'ils ne se rattachaient pas à des rêves et des objectifs, il leur restait quoi, exactement ? Finalement, Daphnée s'écarta d'un pas et considéra Anthony du regard.

-Vous savez, j'aimerais bien que vous ayez des rêves, vous aussi.


Comme elle en nourrissait de son côté, grâce à Anthony, grâce à Eleonore... Elle savait que pour lui, son désir de faire de lui sa nouvelle famille quand tout serait fini était plus une utopie, un rêve de gamine qu'il ne fallait pas qu'il tue dans l'oeuf. Mais il pourrait avoir d'autres rêves, non ? Une raison d'être heureux et optimiste, de manière générale. La demoiselle ne savait rien du passé de son interlocuteur, elle n'en savait pas davantage sur ce qu'il souhaitait pour le futur, et elle trouvait ça de plus en plus dommage. Et assez inéquitable, en fait, parce que Daphnée, elle, était transparente pour Anthony. Il connaissait son histoire, il savait ce qu'elle avait vécu, les atrocités qu'elle avait subi, ses parents, Louis, la sorcière, la prison. Il savait ce qu'elle attendait de l'avenir. L'inverse était loin d'être aussi vrai. Peut-être qu'elle se trompait et qu'il en avait, des rêves... Mais il ne le montrait pas, alors.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 781
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   Ven 28 Avr - 23:58

Gorav & Minati
Les personnes de confiance sont si rares.
C’était comme elle voulait oui, Anthony ne pouvait pas répondre autre chose. Oh, le vieil homme pouvait très bien décider par lui-même de considérer Daphnée comme sa fille, mais en même temps s’il le faisait c’était simplement parce qu’elle voulait qu’il le fasse. Bon en même temps, elle n’avait pas besoin de le forcer non plus. Mais il pensait quand même toujours qu’il n’était pas fait pour être un « père » même si c’était juste de cœur. Il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie de veiller sur les autres (après avoir trahi tant de monde autrefois), d’avoir envie de protéger plus encore certaine personne en particulier, mais ce n’était pas comme s’il se considérait vraiment comme fait pour être père. Sauf qu’en même temps, même s’il n’avait pas l’intention de changer d’avis, il savait que Daphnée n’avait pas plus l’intention de changer son avis. La jeune fille était particulièrement têtue, elle avait du caractère. En même temps, avec ce qu’elle avait vécu, c’était normal qu’elle se soit forgée un grand caractère. C’était dans la suite des choses, même si elle restait quand même en partie fragile aussi.

Quand Daphnée reprit la parole, ce fut pour lui dire qu’elle aimerait bien qu’il ait des rêves lui aussi. Anthony ne put s’empêcher d’être un peu surpris par les propos de la jeune fille. C’était que pendant des années, le vieil homme avait quand même eu l’habitude que personne ne se soucie de lui. Pendant des années, Anthony s’était soucié des autres, sans vraiment de retour. Mais en même temps, ça avait été son fardeau pour ce qu’il avait fait, pour les choix qu’il avait fait à une époque où il aurait peut-être pu changer les choses. À une époque, où il avait encore des rêves justement.

« J’en avais autrefois. » Dit-il simplement en réponse à la jeune fille, dans un fin sourire. Oui, il en avait. Depuis, sa situation avait énormément changé et on ne pouvait pas vraiment dire qu’il en avait encore. Mais à une époque, il rêvait beaucoup. Il rêvait beaucoup trop même, disons-le clairement. Peut-être que s’il avait moins rêvé à une période, il aurait pu changer les choses. Se rendre compte avant que la situation ne se déroulait pas du tout de la bonne manière. « Je préfère laisser ça aux autres maintenant. À ceux qui ont encore des raisons de rêver. »

Après tout, Anthony se faisait vieux. Il ne devrait pas vraiment penser de la sorte, mais depuis que la rébellion avait lieu, depuis que tout cela avait commencé, le serviteur du roi se disait qu’il n’aurait pas forcément de place dans le futur. C’était peut-être le cas, peut-être qu’il allait avoir une vie paisible et douce une fois que la guerre allait être terminée, une fois qu’Edgar aurait quitté le trône. Ou peut-être que non et il aurait bien vécu à ses yeux. Il n’était, de toute façon, pas le mieux placé pour avoir une place, il laissait ça à ceux qui le méritaient vraiment.
Code by Gwenn

_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 630
Date d'inscription : 04/10/2014

Message#Sujet: Re: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   Sam 29 Avr - 22:45


Les personnes de confiance sont si rares
A

utrefois, il avait des rêves et des espoirs, Daphnée avait beau s'en douter, elle devait bien reconnaître avoir du mal à imaginer un lui d'autrefois, un Anthony que la vie n'avait pas désabusé, qui croyait encore en son avenir, qui pensait réellement que la vie avait de belles choses à lui réserver. La demoiselle était très curieuse de cet autre lui, même si cet autre lui ne lui aurait peut-être pas plu... parce qu'elle ne s'en serait pas sentie si proche, puisque c'était leurs désillusions respectives qui les avait rapprochés pour commencer. Elle se demandait comment était sa vie, autrefois, quel genre de jeune adolescent il était quand il avait son âge. Est-ce qu'il avait la moindre idée de ce qu'il serait aujourd'hui alors ? La jeune fille en doutait franchement. Il avait été, comme elle, victime de désillusion, et pour être victime de désillusion, en fait... il fallait ne s'attendre à rien. Daphnée savait qu'elle ne le verrait sans doute jamais dans l'état d'esprit où il était autrefois, mais elle avait envie de croire qu'il saurait en retrouver un peu, si du moins la chance leur souriait, si les rebelles parvenaient à leurs fins, ce qui n'avait rien de sûr... mais conserver au moins cet espoir-là, c'était un peu tout ce qui pourrait bien leur rester. Même si ce n'était pas forcément suffisant, que ça ne rattrapait certainement pas des années de déceptions, d'abattement, d'horreur, de torture (psychologique certes, mais c'était sans doute pire encore).

La demoiselle le considéra un moment du regard sans rien dire, comme elle savait si bien le faire avec ceux qui l'entouraient. Il préférait laisser les rêves aux autres, qu'il disait, mais Daphnée trouvait ça réellement dommage. Il devait s'imaginer trop vieux, peut-être. Sans doute considérait-il que l'avenir qu'il construirait appartiendrait aux générations futures. Mais la jeune fille ne voulait pas du tout qu'il s'imagine une chose pareille. Et elle aimait encore moins le voir comme une vieille personne qui renoncerait une fois son dernier objectif accompli. Cette idée l'insupportait franchement. Parce qu'elle voulait encore qu'il soit de longues années après tout ça, qu'il puisse être dans les faits le père qu'elle avait le sentiment qu'il était depuis un moment pour elle, même s'il n'en avait pas eu concrètement l'occasion.

-J'aimerais que vous en ayez encore, des raisons,
dit-elle alors. Et en parlant de cela... elle avait envie qu'elle soit une de ces raisons, une raison d'espérer encore. Mais elle ne pouvait pas imaginer que les choses soient perçues par lui comme elles l'étaient par elle. Pour la simple et bonne raison que, justement, elle était encore très jeune, et lui pas tant que ça. Pourquoi vous avez arrêté ? D'avoir des rêves ?

Elle était trop indiscrète, sans doute, mais elle voulait savoir.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 781
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   Ven 23 Juin - 14:52

Gorav & Minati
Les personnes de confiance sont si rares.
Non, vraiment, Anthony n’avait pas de rêve. Du moins, pas le concernant. Il en avait pour les autres en réalité. Pour Daphnée qui se trouvait devant lui et qu’il espérait voir obtenir une vie sereine et heureuse. Pour Eleonore aussi, qui méritait à son tour d’avoir une vie plus calme et sans tout cela. Pour le royaume du bout de l’océan, qui méritait d’avoir un meilleur destin que ce qu’ils avaient. Pour Gabriel, qu’il avait envie de voir devenir un homme, un roi même, digne et bien meilleur que son père. Oui, il avait des rêves pour les autres. Mais pour lui ? Non, aucun rêve. Il ne parvenait finalement pas très bien à imaginer sa vie après tout cela en réalité. Il ne savait pas s’il allait avoir l’occasion de vivre même. Pour ça, il fallait déjà qu’Edgar ne découvre jamais ce qu’il avait fait, sinon sa tête allait sans doute rapidement quitter son cou. Et si tout se passait très bien, si rien ne venait trahir leurs plans, s’ils s’en sortaient tous… eh bien, il était simplement vieux, très vieux. Pas tant que ça en réalité sans doute, mais Anthony se sentait vieux. Il avait le sentiment d’avoir eu plusieurs vies. Celle autrefois en compagnie de ses amis et de Dorian dans le palais. Celle qui avait suivi la mort du roi et l’ascenssion au pouvoir d’Edgar, ainsi que l’emprisonnement de Nathaniel. Puis celle de maintenant, celle où il avait décidé de trahir son roi pour rejoindre les rebelles et les aider dans la cause. Est-ce qu’il avait encore de la place pour une autre vie après tout cela. Très franchement, il n’en savait vraiment rien. Et il ne savait même pas s’il avait envie que ça soit le cas. Au final, Anthony se sentait vieux et fatigué.

Le vieil homme afficha un sourire quand Daphnée affirma qu’elle aimerait qu’il ait encore des raisons de rêver. Quelque chose lui disait qu’elle pensait un peu à elle ne disant cela. Cela lui plairait vraiment d’avoir une vie avec Daphnée ensuite, de pouvoir continuer à la voir, même de la considérer comme la fille qu’il n’avait jamais eu (et n’aurait jamais évidemment). C’était tentant, mais Anthony ne pouvait pas se permettre d’avoir trop d’espoir non plus. Parce qu’il savait à quel point les rêves étaient fragiles. Il ne sut pas vraiment quoi répondre quand Daphnée lui demanda alors pourquoi il avait arrêté d’avoir des rêves. Quand elle parlait, elle savait vraiment se montrer très curieuse. Il ne lui en voulait pas, il aimait bien la voir ainsi curieuse. Même s’il préfèrerait qu’elle le fasse moins avec lui.

« Parce qu’un jour, on m’a enlevé toutes les raisons que j’avais de rêver. » Parce que Dorian était mort, parce que ses amis l’avait trahit (il croyait encore que Nathaniel était la cause de la mort de Dorian d’ailleurs, parce qu’il avait demandé l’immortalité, ne se rendant pas compte que le vœux d’Edgar n’était pas celui qui lui avait permis d’être sur le trône), parce qu’il avait longtemps été qu’un simple serviteur avec pour seul ambition de servir son maître. « Et maintenant je suis vieux tu sais. Peut-être trop vieux pour rêver encore. » Sans doute même. « À moins que. On ne sait pas toujours ce que l’avenir nous réserve. »
Code by Gwenn

_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 630
Date d'inscription : 04/10/2014

Message#Sujet: Re: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   Ven 23 Juin - 19:36


Les personnes de confiance sont si rares
D

aphnée ne pouvait s'empêcher de se sentir un rien déçue, pas vexée, juste déçue, à l'idée de ne pas pouvoir être l'un des rêves d'Anthony, qui disait ne plus rêver. Pouvoir devenir un père pour elle, c'était son rêve à elle, visiblement pas le sien... C'était un constat qu'elle faisait de plus en plus, dernièrement, elle avait intégré les rebelles à ses rêves parce que c'était tout ce qu'il lui restait, parce qu'elle s'était sensiblement attachée. Mais le rêve d'Anthony n'existait pas, et celui d'Eleonore... il se rapprochait sans doute plus de Nathaniel que d'elle-même. Au fond, elle n'avait peut-être pas sa place ici. Son rêve n'était pas compatible avec la réalité. Anthony ne deviendrait sans doute jamais son père, et Eleonore ne serait jamais sa soeur. Elle ne pouvait pas être à la hauteur de Victoria, peut-être même n'était-elle pas à la hauteur d'Anna non plus malgré tout ce qu'elle avait fait, au fond... enfin... Elle n'était peut-être pas tout à fait prête encore à accepter ce constat, mais il s'imposait de plus en plus, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'avait pas grand-chose de plaisant. Pour ne pas dire rien du tout, d'ailleurs... mais ce n'était pas d'elle qu'il était question, c'était d'Anthony.

Il lui assura qu'on lui avait retiré toute raison de rêver... et une fois de plus, Daphnée regrettait ne pas appartenir, être digne de ce palmarès. Mais que lui était-il arrivé alors ? Rêver... Il avait dû vivre des choses atroces pour ne plus y parvenir. Daphnée, elle, avait vu son frère se faire dévorer sous ses yeux, et elle rêvait toujours, même, elle rêvait plus, pour supporter la douleur, sans aucun doute. Mais elle ne pouvait pas savoir quelles pensées se nichaient au creux de sa tête, elle ne savait rien de ses pensées et de ses regrets... elle aimerait en savoir plus sur lui. Mais elle ne posait pas de questions... elle savait très bien que ces questions n'auraient pas de réponse.

-Je ne vous trouve pas vieux du tout,
répondit-elle sincèrement. Et elle ne mentait pas, elle ne le trouvait pas vieux, effectivement. Certes, il semblait fatigué, avoir trop vécu pour une seule vie, mais elle voulait croire qu'il avait encore de nombreuses années à vivre devant lui, en tout cas elle l'espérait. Et on ne sait jamais ce que l'avenir nous réserve, ajouta-t-elle dans une esquisse de sourire. Et ils étaient bien placés tous les deux pour savoir qu'il suffisait d'un rien pour faire qu'une vie change du tout au tout, définitivement. Il faut juste... lu laisser une chance.

Elle ne voulait pas entendre tant de défaitisme de la part d'Anthony. Il lui avait rendu un peu d'espoir, elle voulait parvenir à faire de même pour lui.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 781
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   Lun 14 Aoû - 11:51

Gorav & Minati
Les personnes de confiance sont si rares.
Anthony afficha un sourire quand Daphnée affirma qu’elle ne le trouvait pas trop vieux.  Il ne pouvait pas réellement la croire, quand bien même le vieil homme se doutait qu’elle était quand même sincère. Elle l’était oui, mais cela ne voulait pas dire qu’elle disait la vérité. Après tout, elle pouvait ne pas le trouver vieux, cela n’enlevait pas le fait qu’il l’était quand même. Il n’était peut-être pas si vieux que cela, en fait, mais il avait le sentiment de l’être énormément. Quand bien même, il ne l’était peut-être pas tant que cela. Mais le fait de voir Nathaniel si jeune, dans un corps qui n’avait pas changé depuis toute ces années, ou encore Edgar en pleine forme – même si ça n’allait peut-être pas durer longtemps – à la tête du royaume, Anthony ne pouvait pas s’empêcher d’avoir le sentiment d’être vraiment vieux. Il se sentait vieux en tout cas, fatigué surtout. Fatigué par la vie en effet, par tout ce qu’il avait vécu toutes ces années, alors qu’il était au service d’un roi qui ne méritait sans doute pas qu’il le soit. En tout cas, Anthony ne pouvait quand même pas nier qu’il appréciait d’entendre Daphnée lui dire qu’elle ne le trouvait pas vieux. Les rôles étaient inversés en cet instant précis. D’habitude, c’était Anthony qui tentait de rassurer la jeune femme, de lui faire comprendre qu’elle ne devait pas baisser les bras, mais cette fois-ci, c’était le cas inverse. C’était au tour de Daphnée de le réconforter. Peut-être que c’était ce dont l’homme avait besoin, peut-être qu’il avait besoin pour une fois qu’on se préoccupe de son état, plutôt que de se préoccuper toujours des autres. En tout cas, il appréciait vraiment.

« Tu as raison. » Dit-il alors dans un fin sourire, appréciait sincèrement les propos de la jeune femme. Il ne se rendait pas forcément compte du fait qu’elle pouvait être déçu par ses propos, il se contentait simplement de dire ce qu’il pensait de cette situation, comme il le pensait, comme il le ressentait. « On a besoin de beaucoup de chance en tout cas. »

Mais, il semblerait que la chance avait peut-être tourné. Au final, Anthony ne savait pas exactement comment les choses allaient se passer, comment les choses allaient se terminer, mais il avait quand même le sentiment que ça pouvait bien se finir. Il ne savait pas comment les événements allaient se dérouler et encore moins les conséquences qu’allaient avoir les actes de Nathaniel, mais de toute façon il savait qu’ils n’avaient pas d’autre choix que de faire ce qu’ils avaient à faire. De faire en sorte que la situation change.

« Il semblerait que cette fois ci, c’est moi qui ait besoin de toi. »

Et il devait bien avouer qu’il appréciait l’idée. Il ne savait pas comment les choses allaient se profiler dans le futur, mais il espérait que Daphnée pourrait être heureuse, parce qu’elle le méritait. Et si jamais c’était le cas, alors ça le rendrait heureux aussi de son côté.
Code by Gwenn

_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 630
Date d'inscription : 04/10/2014

Message#Sujet: Re: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   Lun 14 Aoû - 17:33


Les personnes de confiance sont si rares
U

n fin sourire naquit sur les lèvres d'Anthony, et Daphnée adora le voir sourire. Peut-être que c'était déjà arrivé avant, mais dans tous les cas, elle aimait ça, parce qu'il ne souriait vraiment pas assez, et elle trouvait franchement triste qu'un type qu'elle détestait autant que Nathaniel puisse trouver l'énergie de sourire sans arrêt (même si elle n'était pas vraiment sûre du fait qu'il soit heureux pour autant, en fin de compte, elle pensait cerner un peu le fugitif, surtout après avoir occupé la cage face à la sienne si longtemps sur l'île des soupirs, mais malgré tout, elle ne le cernerait jamais complètement) quand quelqu'un qui le méritait vraiment, comme le serviteur du roi, ait tant de mal à faire cet effort. Quoi qu'il en soit, la jeune fille était fière d'elle, elle avait bien conscience du fait qu'elle avait accompli un petit exploit en parvenant ainsi à le faire sourire, même un peu. Elle espérait qu'à l'avenir, après la guerre, une fois que tout ça serait fini, si ça finissait un jour, cela arriverait plus souvent. Elle veillerait à ce que ce soit le cas, en tout cas, d'une manière ou d'une autre, même si elle ne disposait peut-être pas de tous les moyens nécessaires pour assurer un tel exploit. Elle y croyait quoi qu'il en soit.

Elle hocha doucement la tête quand Anthony fit remarquer qu'ils allaient avoir besoin de beaucoup de chance. Elle était on ne peut plus d'accord sur ce point, il était évident qu'ils n'allaient pas devoir compter sur leur seule force, sur leurs seules compétences, la chamce jouerait aussi son rôle. Malheureusement, on ne pouvait pas dire qu'elle ait si souvent tourné en faveur de Daphnée (et sans doute pas d'Anthony non plus, sinon il n'en serait pas là), mais ça ne l'empêchait pas d'y croire malgré tout. Et de toutes ses forces, même. Pas tant pour elle que parce que le fait d'avoir entendu son interlocuteur mettre si peu d'option sur l'avenir l'invitait à lui prouver qu'il en avait un, et que cet avenir serait beau et lumineux. Elle sourit plus largement quand Anthony affirma alors que cette fois, c'était lui qui avait besoin d'elle. Ces mots lui allaient droit au coeur et la touchaient vraiment beaucoup. Elle comptait bien s'en montrer digne. C'était en tout cas ce qu'elle se disait, pour le moment, mais elle avait sûrement tort.

-Alors vous pouvez compter sur moi,
assura Daphnée, fière de pouvoir rendre ce service à Anthony, fière de pouvoir lui faire comprendre qu'elle tenait à lui et comptait être vraiment présente pour lui. Je serai là.

Sauf que non, il se pourrait bien qu'elle ne soit par là. Parce qu'elle allait décider de partir, justement. Et laisser Anthony derrière elle serait l'un de ses plus grands regrets.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi les méchants sont-ils méchant ? Non c'est pas une question piège...
» Les amis sont plus rares et plus précieux de loin que de près. ♦ KAEL/HEISE
» [Question] Quel sont les Pokémon les plus rares non-légendaires ?
» Les amis sont comme des diamants. Précieux et rares. | Feat Stiles Stilinski
» Créatures rares et nommés - Ered Luyn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: Le pays de Féérie :: La forêt-