Partagez | 
 

 Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Rebellion
Messages : 864
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   Mar 21 Nov - 23:26

Gorav & Minati
Les personnes de confiance sont si rares.
Anthony était bien loin de se douter en ce moment que Daphnée envisageait de partir, de s’en aller. Pas seulement du groupe des rebelles, mais du royaume également. Comment pourrait-il s’en douter en même temps, alors que la jeune femme affirmait que le serviteur du roi pouvait compter sur elle. Il l’espérait en effet. Il y avait finalement peu de monde en ce bas monde que Anthony estimait réellement, plus maintenant en tout cas. À une époque, ils étaient plus nombreux parce qu’il était bien plus naïf aussi. Mais maintenant, il avait ouvert les yeux sur ce monde, découvert que la trahison était loin d’être un conte de fée. Autant dire que Anthony était tout simplement incapable d’imaginer que d’ici peu, Daphnée allait disparaître du groupe des rebelles et cela sans même prendre la peine de venir lui dire au revoir ou de le prévenir.

Pourtant, Anthony devrait sans doute le comprendre ou du moins voir quelque chose. Parce qu’il savait bien que la situation n’était pas évidente pour la jeune fille. Il venait de découvrir ce que Nathaniel avait fait après tout, ce qu’il avait promis à cette sorcière afin de pouvoir faire l’ouverture entre les deux royaumes. Forcément, il comprenait bien que Daphnée ne soit pas à l’aise par rapport à Nathaniel – mais en même temps, c’était un peu le cas de beaucoup – et donc, il se doutait qu’elle parlait de lui quand elle affirmait qu’on ne pouvait pas compter sur tout le monde. Il n’y avait pas que lui et en soit, Anthony ne pouvait pas être sûr qu’elle se contentait simplement de parler de Nathaniel. Mais il ne pouvait que le croire, parce que c’était celui qui touchait directement Daphnée. Anthony avait bien compris qu’elle se sentait trahi. Lui aussi s’était senti trahi par Nathaniel et forcément… il savait qu’on ne pouvait pas entièrement lui accorder sa confiance. Que maintenant, même s’ils avançaient visiblement sur le même chemin, le vieil homme ne pouvait pas oublier ce qui s’était passé dans le passé. Et ce n’était pas pour rien qu’il restait quand même en partie sur ses gardes.

« Mais on ne peut pas compter sur personne non plus. » Dit-il alors, dans un fin sourire. Oh, de son côté, il avait passé une partie de sa vie tout de même en ne comptant sur personne, ou presque. Mais les choses avaient changé. Il ne comptait plus sur Edgar depuis bien longtemps, il savait bien qu’il ne pouvait pas entièrement compter sur Nathaniel non plus. « Je ne pense pas qu’on puisse avancer seul. »

Bon, en même temps, il ne pouvait donc pas demander à Daphnée de faire confiance à Nathaniel, surtout que lui-même ne lui faisait pas entièrement confiance. Mais tout de même, le vieil homme ne voulait pas que la jeune fille s’isole complètement. Ce qu’elle allait faire, ou du moins elle allait s’isoler de ceux qui l’entouraient maintenant, en quittant tout afin de rejoindre un autre royaume.
Code by Gwenn

_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 706
Date d'inscription : 04/10/2014

Message#Sujet: Re: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   Mer 22 Nov - 18:44


Les personnes de confiance sont si rares
D

aphnée avait toujours été raisonnablement positive, du moins à son sens. Oh, bien sûr, elle n'accordait qu'un crédit relatif à l'humanité et elle avait appris la défiance naturelle au point de n'accorder la parole qu'à un petit nombre, mais elle n'avait pas oublier de rêve, ni de croire en certains de ces rêves, contrairement à Anthony, qui lui paraissait avoir renoncé à tous les siens de son côté, ce que Daphnée avait toujours trouvé dommage. Pour autant, c'était lui à l'heure actuelle qui se montrait fort et brave quand la jeune fille, de son côté, montrait des signes décourageants de résiliance. C'était bien la preuve, au fond, qu'ils étaient plus que capable de se tirer l'un l'autre vers le haut tous les deux. Et Daphnée ne pouvait que donner raison à son interlocuteur, c'est vrai qu'on ne pouvait pas faire confiance à tout le monde (elle ne commettrait plus jamais l'erreur par exemple de se fier à Nathaniel, c'était même totalement exclu), mais ce serait un tort aussi de se fermer à certaines personnes qui voulaient bel et bien votre bien. Ainsi la jeune fille était-elle convaincue qu'elle pourrait faire jusqu'au bout confiance à son interlocuteur, tout comme en Eleonore. Elle ne leur reconnaissait aucune tare, aucune malice, et elle était fière d'eux à ce titre... et peu désireuse de se séparer d'eux, mais c'était encore un tout autre débat à ses yeux.

-C'est sûrement vrai
, reconnut-elle finalement quand Anthony affirma qu'on ne pouvait pas avancer seul dans tous les cas.

Oui, c'était sans doute vrai. Daphnée avait beau se plaindre de sa condition et du comportement de Nathaniel, elle ne pouvait lui ôter le fait que sans lui, elle serait encore en prison, à l'heure actuelle. Elle avait eu besoin des rebelles, à un moment de sa vie. Seule, elle n'avait pas accompli grand-chose, elle n'avait même rien accompli. Seule, elle n'avait pas su sauver son frère, et seule, elle n'avait pas fait long feu avant d'être enfermé par les gardes du roi Edgar et conduite dans la prison de l'île des soupirs. Et même par la suite, rien ne contredirait les propos d'Anthony. Elle aurait besoin de Gorav pour passer de l'autre côté de l'océan, elle aurait besoin de Clifford pour survivre sous la chaleur du royaume du bout de l'océan.

-Comment vous faisiez avant
, demanda-t-elle, curieuse, une curiosité sans doute déplacée, mais qu'elle ne cherchait pas à taire pour autant, respectant à la lettre à ses propres principes. Quand les rebelles étaient en prison, vous étiez seul, non ?

Ou presque. Il y avait sûrement eu Gabriel, ce prince dont Daphnée ne savait pas exactement quoi penser. Mais quand bien même, sa situation avait eu l'air de se rapprocher d'une immense solitude.
code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 864
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   Ven 12 Jan - 15:56

Gorav & Minati
Les personnes de confiance sont si rares.
Anthony afficha un léger sourire quand Daphnée affirma que c’était surement vrai, en réponse au fait qu’il disait lui-même qu’ils ne pouvaient pas juste avancer seul. Le vieil homme pensait ce qu’il disait, ils ne pouvaient pas réellement avancer seul. Anthony ne pouvait pas demander à Daphnée de faire confiance à tout le monde, surtout pas alors qu’elle se retrouvait quand même en compagnie de Nathaniel et donc qu’il était évident qu’elle ne pouvait pas lui faire confiance. Ils avaient besoin de Nathaniel et Anthony ne pouvait pas nier le fait qu’il y avait quand même une part d’affection de sa part, en rapport à ce qu’ils avaient pu vivre autrefois. Mais il savait bien que Nathaniel était loin d’être digne de confiance et ce qu’il avait fait concernant la barrière, la sorcière qui s’en était pris à au frère de Daphnée. Ce qui n’enlevait pas spécialement ce qu’il venait de dire.

Daphnée lui demanda alors comment il faisait avant, quand ils étaient encore tous en prison et donc que techniquement Anthony était seul. C’était le cas, le vieil homme était seul avant que les rebelles ne sortent de prison, mais en même temps on ne pouvait pas réellement dire qu’il faisait grand-chose non plus. Pendant toutes ces années, Anthony avait suivit les ordres de Edgar, il avait servi le roi, tout en tentant de prendre soin de Gabriel. Concrètement, Anthony n’avait pas le sentiment d’avoir faire grand-chose pendant cette période, en dehors de suivre la route sans réellement chercher à gérer quoi que ce soit. Ce qui était loin d’être appréciable en un sens, ce qui ne le rendait clairement pas fier non plus. Mais il avait attendu que tout cela commence, que Eleonore entre dans la vie de Gabriel, qu’elle soit envoyée en prison et que son passé lui revienne en pleine figure pour enfin reprendre la vie en main.

« Je crois que je ne faisais pas tout simplement. » Quoi qu’il avait quand même tenu le coup, mais ça c’était pour une seule et bonne raison. « Si j’ai continué, c’était sans doute parce que je ne pouvais pas laisser certaines personnes seul. » Gabriel donc, le prince, celui qui n’avait rien demandé à personne et qui pourtant se retrouvait quand même au cœur de ces histoires. « Dans l’espoir qu’un tel moment finisse par arriver. »

Est-ce qu’il y avait cru avant ? Peut-être pas non. Après tout, quand il avait envoyé – puisqu’il était quand même responsable – Nathaniel en prison, il avait cru que ça serait le dernier instant où il poserait ses yeux sur son vieil ami. Ne s’imaginant pas une seule seconde que près de vingt ans après, il poserait de nouveau son regard sur son vieil ami en aillant le sentiment que les années n’avaient pas autant coulé, parce que Nathaniel ressemblerait trait pour trait (ou presque, les mauvais traitements de la prison en moins) à celui qu’il était quand il l’avait vu pour la dernière fois.
Code by Gwenn

_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 706
Date d'inscription : 04/10/2014

Message#Sujet: Re: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   Ven 12 Jan - 19:20


Les personnes de confiance sont si rares
D

aphnée devait bien reconnaître ne s'être jamais posé la question avant ce jour, mais à présent qu'elle s'était imposée à son esprit, elle la taraudait. La jeune fille avait toujours connu Anthony comme il était face à elle, un homme combattif qui prenait d'immenses risques en trahissant son roi et maître, en joignant ses forces à celles des rebelles, avec une immense détermination. Mais il n'avait pas pu être toujours cet homme-là, puisqu'avant il y a peu, la rébellion, en réalité, n'existait pas. Pendant de longues années (près de vingt ans, si elle avait bien compris ?), il avait rongé son frein, il s'était rangé au service du roi Edgar, sans doute pas par conviction mais par peur... Sans doute parce qu'il n'avait personne auprès de qui se ranger pour espérer venger le roi. Elle savait que sa question, pour la peine, était peut-être un peu indiscrète, surtout qu'il n'était pas forcément fier de toutes ces années de servilité... qui avaient servi, bien sûr... Il était normal qu'Anthony ait songé à ses propres intérêts, et c'était une chose que l'ancienne prisonnière ne lui reprocherait certainement pas (d'autant qu'elle s'apprêtait à faire de même). Ce qui comptait, c'était ce qu'il faisait ici et maintenant. Le reste n'avait que peu d'importance, a contrario.

Anthony accepta de lui répondre, donc, et Daphnée ressentit aussitôt que son propos était sincère. Ce qui la toucha, vraiment. Qu'il soit capable de tant d'honnêteté et de spontanéité avec elle revêtait une totale importance à ses yeux. Il n'avait pas fait, tout simplement. Il avait survécu plutôt que vécu. Un peu comme elle, dans sa cellule. Elle aurait pu tout arrêter. Beaucoup de prisonniers le faisaient et finissaient par libérer leurs cages, mais elle avait continué, et elle ne saurait même pas trop dire pourquoi. Elle aussi avait survécu, rien que survécu. Encore qu'il avait un meilleur prétexte qu'elle, il n'avait pas voulu abandonner certaines personnes. Elle ne pouvait deviner à coup sûr de qui il parlait, il y avait trop de pans de la vie de son interlocuteur dont elle ignorait encore tout... dont elle ignorerait peut-être tout jusqu'au bout, d'ailleurs, mais elle pensait forcément au prince Gabriel, ce jeune homme bien trop gentil et innocent pour être le fils de son père. C'était louable d'avoir tenu bon dans l'espoir de le protéger. Elle trouvait ça juste, elle trouvait ça beau. Même si parfois, tous les efforts du monde ne suffisaient pas à protéger du mal les personnes à qui l'on tenait le plus. Clairement, ça, Daphnée en savait quelque chose.

-J'admire votre patience
, lui confia-t-elle avec honnêteté. Parce que c'était bel et bien le cas. C'était dit sans ironie, avec la plus grande honnêteté. Elle vous a réussi.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 864
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   Sam 10 Mar - 15:38

Gorav & Minati
Les personnes de confiance sont si rares.
Ce n’était pas rare pour Anthony de se dire qu’il aurait dû faire telle ou telle chose d’une manière différente, qu’il refasse le court de sa vie en se disant qu’il n’aurait pas dû prendre cette décision à ce moment. Il y avait finalement beaucoup de chose que le vieil homme aurait pu faire, quand il était plus jeune, il y avait des choses qu’il aurait peut-être pu éviter. Anthony avait conscience qu’il ne pouvait pas se contenter simplement de refaire le court de sa vie, de tout repasser encore et encore. Parce qu’il ne pouvait pas changer les événements. Malheureusement. S’il avait fait les choses différemment, peut-être que la situation serait bien différente en cet instant précis. Peut-être… eh bien, peut-être que Edgar ne serait pas sur le trône de Féerie. Mais bon, encore une fois, le serviteur du roi ne pouvait pas changer quoi que ce soit à tout cela.

Et pendant toutes ces années, il n’avait rien fait, avant de finalement reprendre un peu de poil de la bête et de décider d’agir un peu. C’était Eleonore, au final, qui lui avait permis de reprendre un peu les choses en main. Le vieil homme ne savait pas vraiment si ça allait l’aider, réellement, s’il pouvait vraiment faire quelque chose mais… eh bien, oui, il agissait. Il agissait plus maintenant qu’il n’avait agi ces vingt dernières années, même si en un sens il avait quand même gardé un œil sur Gabriel. Est-ce que ça l’avait vraiment aidé ? Au vu du tempérament de Gabriel et du fait qu’il était bien différent de son père, Anthony avait envie de croire que oui, ça avait pu être utile. Daphnée lui affirma qu’elle admirait sa patience. Antony appréciait le compliment, c’était quand même agréable à entendre, mais il ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’encore une fois, Daphnée le voyait sans doute un peu trop « bien » par rapport à ce qu’il était en réalité. Avait-il réellement de la patience ? Ce n’était pas sûr non. En tout cas, le vieil homme ne voyait vraiment pas les choses de cette manière.

« Tu trouves vraiment ? » Demanda-t-il en connaissant déjà la réponse à sa question. La jeune fille sous ses yeux n’était pas le genre de personne à dire quelque chose dans le seul but de brosser quelqu’un dans le sens du poil, si elle le lui disait, c’était qu’elle devait le penser réellement. Sauf qu’en même temps, Anthony ne parvenait pas à réellement prendre au sérieux les propos de la jeune fille. Ce n’était pas juste de la fausse modestie, c’était sincère. « Ce n’est pas comme si j’avais eu le choix de toute façon. »

Du moins, il ne pensait pas l’avoir eu. En réalité, il aurait pu avoir le choix, concrètement, il aurait pu prendre des décisions autrefois. Des décisions qui auraient radicalement changés les choses, mais ça n’avait rien d’évident. Il avait donc fait un choix, celui de se protéger, pendant tout ce temps.
Code by Gwenn

_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 706
Date d'inscription : 04/10/2014

Message#Sujet: Re: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   Sam 10 Mar - 16:05


Les personnes de confiance sont si rares
D

aphnée hocha la tête en réponse à la question d'Anthony, même si elle n'avait sans doute pas besoin de le faire tant la réponse en elle-même était très logique. Daphnée ne disait jamais rien qu'elle ne pense pas, c'était sans doute pour ça qu'elle pensait beaucoup lais, en revanche, parlait très peu. Oui, elle admirait sa patience autant que son courage. Elle devinait que ça avait vraiment dû être dur pour lui que de subir tout ça sans pouvoir prononcer le moindre mot, sans exprimer réellement ce qu'il avait sur le coeur. Quand on passe des années sans pouvoir se confier, on avoisine la folie. Daphnée le savait, parce qu'elle aussi l'avait vécu... et le vivait encore un peu, d'ailleurs, car on ne se remettait pas d'une expérience aussi traumatisante que la leur, on faisait de son mieux, seulement, pour s'en sortir du mieux possible. Daphnée, donc, était sûre de son propos, et elle aurait voulu que Anthony soit sûr de lui, qu'il accepte de la croire. Mais Anthony ne serait pas vraiment Anthony si ça devait être le cas, pas vrai ? Alors elle le laissa faire en espérant qu'un jour, il comprendrait sa valeur. Qu'un jour, surtout, il recevrait du monde la reconnaissance qu'il méritait sincèrement, et plus que beaucoup d'autres. De même, quand il affirmait qu'il n'avait pas le choix, elle n'était pas complètement d'accord. Il aurait pu se rebeller plus tôt, il aurait pu craquer, d'une manière ou d'une autre, mais il ne l'avait pas fait, sans doute par instinct de survie, au final. Il avait eu le choix, et son choix avait été d'attendre le bon moment. Peut-être sans en avoir totalement conscience, mais c'est ce qu'il avait fait malgré tout.

-J'aimerais bien que vous arriviez un jour à me voir comme je vous vois. Vous seriez surpris, je crois.

Surpris, peut-être pas, en réalité, mais peut-être un peu plus confiant, un peu plus sûr de lui, elle n'en savait rien. Elle comprenait que la vie l'ait rendu morose, pessimiste, qu'il se dévalue, et toutes les choses du genre, elle comprenait parce qu'elle n'était pas non plus très optimiste, très enjouée... très heureux... Elle vivait ans la peur constante et le sentiment de ne pas appartenir au monde qu'elle avait choisi, alors elle n'avait de leçons à donner à personne. Mais elle ne pouvait l'obliger à rien. Anthony ne pouvait pas revenir sur son passé, et il avait sûrement trop de regrets pour pouvoir faire autre chose que de se résigner. Se dire qu'il avait eu le choix, c'était peutêtre admettre qu'il aurait pu en faire d'autre et sauver ce qu'il n'avait pas pu sauver. C'était au fond normal qu'il ne préfère pas raisonner de cette manière.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les personnes de confiance sont si rares [pv Anthony :3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Pourquoi les méchants sont-ils méchant ? Non c'est pas une question piège...
» Les amis sont plus rares et plus précieux de loin que de près. ♦ KAEL/HEISE
» [Question] Quel sont les Pokémon les plus rares non-légendaires ?
» Les amis sont comme des diamants. Précieux et rares. | Feat Stiles Stilinski
» Créatures rares et nommés - Ered Luyn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: Le pays de Féérie :: La forêt-