Partagez | 
 

 Afin de créer une harmonie telle qu'il n'y en a jamais eu en enfer [PV Anna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Rebelle
Messages : 83
Date d'inscription : 13/03/2016

Message#Sujet: Afin de créer une harmonie telle qu'il n'y en a jamais eu en enfer [PV Anna]   Mer 16 Mar - 21:34


J'approchais tout doucement de la date fatidique. Celle qui signerait ma douzième année de solitude. Aux alentours de cette date maudite, j'avais toujours plus de mal à maintenir le masque et je m'isolais énormément. Mes envies de chaos et de mort revenaient toujours lorsque le mois d'avril approchait. Comme une sombre litanie, un écho du passé venu pour me rappeler qui je suis, ce que j'ai vécu et pourquoi je fais ça désormais. Et lorsque le quatrième jour du mois arrive, je redeviens un enfant de sept ans bloqué dans un corps d'adulte. Un enfant dont les pages composant son histoire sont déjà entachées par la tristesse, le sang, la mort et l'abandon. Un enfant qui réclame égoïstement que le reste du monde souffre autant que lui pour se sentir moins seul.

J'avais quitté le camp il y a maintenant une heure. Un poignard dont je savais à peine me servir était camouflé dans ma botte. J'ai déjà fait de mauvaises rencontres au cours de mes balades et même si je ne me suis jamais sorti totalement indemne, j'en suis sorti vivant, ce qui est déjà pas mal. Et souvent, c'était ce poignard qui m'avait sauvé la mise. Je n'aurais pas pu battre un homme entraîné avec, mais je le maniais avec suffisamment de dextérité pour savoir blesser mon assaillant le temps de m'enfuir. Mais je n'aurais jamais pu battre un homme tel que Nathaniel par exemple. Bien trop fort, bien trop puissant, bien trop entrainé. Faudrait peut-être que je me décide à lui demander de m'apprendre dans pas trop longtemps par exemple. Parce que, un de ces jours, je vais vraiment finir par faire une mauvaise rencontre avec un homme, une femme ou un animal bien plus fort que moi et à mon avis, ce jour-là, je me ferais laminé de façon humiliante (pour moi, il va sans dire) et finalement, j'agoniserais, m'étouffant dans mon propre sang. Hum... Sympathique la perspective d'avenir, mais, étrangement, je suis pas sûr de vouloir tenter.

J'arrivais presque à la lisière de la forêt, perdu dans mes pensées lorsque un éclair blond me ramena à la réalité. Je vis une silhouette fin et élancée ainsi qu'une longue chevelure blonde se faufiler entre les arbres. Je la reconnus immédiatement pour la voir tout les jours et plissais les yeux. Comment Eleonore pouvait se trouvait ici alors qu'elle était encore au camp quand j'étais parti ? A moins qu'elle ne m'ait suivi, ce qui n'avait strictement aucun sens, je ne vois pas comment elle ai pu aller plus vite que moi en partant après moi, ayant allongé mes foulées pour m'éloigner au plus vite du camp, me refusant à craquer devant tout le monde. Si pétage de plomb il devait y avoir, je préférais qu'il se fasse au fin fond de la forêt à l'abri des regards et des jugements. J'aimais me donner en spectacle de temps à autre mais certainement pas de cette façon là qui me déplaisait totalement. Briser mon image si durement acquise aux yeux des autres pour un simple déferlement de souvenirs, merci, mais je passais mon tour.

Je suivais rapidement la silhouette qui se faufilait toujours entre les arbres et débouchait dans une clairière étroite et verdoyante où l'ombre des arbres coupaient là lumière pour éclairer paisiblement cette petite étendue d'herbe grasse sans que celle-ci ne devienne aveuglante. J'appelais d'une voix sans émotion, sachant très bien qu'elle n'était pas très loin :

"-Eleonore ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Twilight Princess
Messages : 197
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Afin de créer une harmonie telle qu'il n'y en a jamais eu en enfer [PV Anna]   Jeu 17 Mar - 13:45

La journée était bien entamée lorsque Anna avait pris la décision de retourner dans la forêt située à l'extérieur de Piquiel. Sa dernière promenade là-bas s'était avérée aussi passionnante qu'inquiétante car c'est là qu'elle avait fait la connaissance de Nathaniel. Et tout comme un cauchemar, elle ne pouvait réellement se débarrasser du regard qu'il avait posé sur elle ce jour-là. Sa dame de compagnie avait accepté qu'elle s'y rende sans elle, à condition qu'elle ne parte pas sans un poignard à sa ceinture, pour sa propre sécurité. Si le roi ou le prince apprenaient qu'Anna se promenait régulièrement dans un endroit si dangereux, elle serait probablement grondée, mais la princesse se sentait trop attirée par la clairière pour y résister. Elle avait donc fait seller sa monture favorite (un cadeau de mariage) et s'était éloignée sur les routes pavées qui ondulaient sur le paysage, épousant la forme des collines et des champs.

Un panier en osier autour du bras, Anna avait attachée sa jument hors des bois et s'était enfoncée dans l'épaisse végétation. Désormais, elle ne s'y perdait plus. Elle reconnaissait les endroits où elle s'était autrefois cognée, éraflée, perdue en fuyant une ombre qui n'était autre que son futur interlocuteur. Elle le savait à présent. Et maintenant qu'elle connaissait Nathaniel, curieusement, elle n'avait plus si peur de la forêt. L'homme en lui-même la terrifiait bien plus. Elle marcha d'un bon pas entre les grands arbres jusqu'à la clairière où elle s’installa à genoux pour ramasser des fleurs sauvages. Il y en avait de toutes les couleurs et feraient de sublimes bouquets au château.

Concentrée sur ce qu'elle faisait, la princesse ne s'était pas rendu compte de la présence d'une autre personne derrière elle. Il faut croire que ça devenait une habitude ici. Pour cette raison, elle sursauta affreusement lorsqu'une vois masculine inconnue l'interpella par le prénom de sa sœur. Ou plutôt son prénom officiel, à elle. Personne du peuple ne devait savoir qu'elle n'était pas Éléonore, aussi décida-t-elle d'entrer dans son jeu, ignorant que le jeune homme connaissait réellement sa sœur et serait parfaitement capable de remarquer leurs nombreuses différences physiques. Éléonore était plus maigre et plus sale qu'elle, de par son mode de vie. Anna au contraire était impeccable, vêtue richement et pourvue de courbes harmonieuses.

« Excusez moi... Nous connaissons-nous ? » Demanda-t-elle aimablement.

_________________
Dreams are for babies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebelle
Messages : 83
Date d'inscription : 13/03/2016

Message#Sujet: Re: Afin de créer une harmonie telle qu'il n'y en a jamais eu en enfer [PV Anna]   Jeu 17 Mar - 16:32


Je détaille la jeune fille face à moi et peut décréter en deux secondes chrono que ce n'est pas Eleonore qui se tient ici. Plus richement vêtue, une meilleure mine, un je ne sais quoi de brisé au fond des yeux, des formes plus généreuses... Il me faut quelques instants de plus pour comprendre qui est cette jeune fille qui est le sosie de celle à qui je dois ma liberté. Je souris sarcastiquement. Comme quoi les rumeurs ont toujours un fond de vérité bien plus étendu qu'on ne le croit. Mais dans la rébellion, nous savons tous que c'est Anna, la sœur d'Eleonore qui a prit sa place sur le trône aux côtés de Gabriel "tête-d'ahuri-bonjour". On sait que ce n'est pas Eleonore car celle-ci vit à nos côtés et on sait que c'est Anna parce que... Parce que. La rumeur est partie un jour dans le camp, elle s'est répandue comme une traînée de poudre. Et on a fini par découvrir que ce n'était pas qu'une histoire de bonne femme mais bien la pure vérité. Cependant, c'est comme ce qu'on a vécu en prison. Tout le monde le sait, mais personne ne le dit. Je remplace bien vite mon sourire sarcastique par un sourire aimable et un brin joueur. Moi qui voulait me changer les idées, je vais bien m'amuser. Me servant sans vergogne du talent pour le théâtre que j'ai hérité de ma mère d'après les dires de ma tante quand j'étais enfant, j'incline la tête respectueusement :

"-Veuillez excuser mon impertinence princesse, mais cette forêt n'est pas un lieu pour une lady. Je me suis emporté dans mes propos, l'étonnement de vous voir ici a soufflé le temps de quelques instants les manières qui conviennent lorsque l'on s'adresse à une dame du monde. Vous me voyez navré de ma familiarité et de mon empressement."

Je m'amuse comme un petit fou. Lorsque j'étais enfant, Marie qui était une ancienne servante dans le château de Danne, s'est amusée à m'apprendre les manières de la haute société, les bons mots qu'il convient d'employer lorsqu'on s'adresse à une personne de haut rang, se disant que cela me servirait sans doute un jour. J'aimais la faire rire en appliquant les dites-manières avec elle. Je savais que ça lui faisait plaisir, autant de voir que je retenais ses leçons, que de pouvoir se prendre le temps de quelques minutes, pour une princesse. Et pour moi, elle en avait tout les atours. De longs cheveux noirs, des yeux bleus ciel, une voix mélodieuse, un regard aimant, un caractère à la fois autoritaire et doux... Voilà les souvenirs que je gardais de celle que je considérais encore aujourd'hui comme ma mère. Forcé de voir que ses leçons dont je n'avais rien oublié, me servait aujourd'hui. Je relevais doucement la tête et fis un sourire contrit et désolé à celle qui est considéré comme la princesse de ce royaume. Et pour moi ce n'est pas un compliment. Faire parti de la famille d'Edgar... Brr. Plutôt crever oui. Je crois que même si on me permettait de revoir Marie et Théodore en échange de faire parti de la famille royale, je refuserais. Et je sais très bien que eux-mêmes n'apprécieraient pas. Pourtant, Anna ne fait partie de la royauté que par filiation, ce qui l'épargne relativement de ma haine à l'égard des Basiel. C'est pourquoi je reste courtois. Si ça avait été Gabriel je ne garantis pas que j'aurais été si poli. Et si ça avait été Edgard... N'en parlons pas. Ma langue aurait sans doute déversée les insultes et la haine que j'ai à son égard sans que je ne puisse rien y faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Twilight Princess
Messages : 197
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Afin de créer une harmonie telle qu'il n'y en a jamais eu en enfer [PV Anna]   Jeu 17 Mar - 17:18

Le jeune homme qui faisait face à Anna n'avait pas l'air très âgé. Pas beaucoup plus qu'elle, en tout cas. Peut-être un an ou deux, maximum. Elle pouvait lire dans ses yeux plusieurs émotions très contradictoires qui ne lui permettaient pas de se faire une idée arrêtée sur son identité ou ce qu'il ressentait actuellement. Tout ce qu'elle pouvait savoir en le regardant, c'était que ses vêtements faisaient abîmés et anciens. En fait, elle fit presque immédiatement le lien entre sa tenue et celles portées par sa sœur et Nathaniel. Certes les gens sans le sou existaient un peu partout dans Féérie, mais elle trouvait cela bien trop proche de ses précédentes rencontres dans ce même endroit pour qu'il ne s'agisse que d'une coïncidence. Dès lors, elle su que l'inconnu faisait partie des rebelles cachés dans les bois, et donc, et surtout parce qu'il avait cru la reconnaître en s'adressant à elle de façon plus que familière, qu'il connaissait déjà Éléonore. Il ne pouvait ainsi pas être dupe. Il savait qu'elle n'était pas qui elle prétendait être. Et elle savait qu'il le savait, même s'il prétendait le contraire dans ses paroles.

Son regard eut une petite étincelle de défi puis elle se radoucit visiblement et offrit au jeune homme son plus joli sourire de princesse fragile et innocente. Ce jeune homme lui rappelait curieusement Nathaniel dans son envie de la manipuler, et il aurait pu y arriver s'il n'avait pas commis l'erreur d'arriver après les autres. Le jeune homme était un bon menteur, mais pas suffisamment pour la tromper ou pour s'élever au niveau de Nathaniel. Alors, elle décida de jouer son jeu et d'en faire un passe-temps parfait pendant qu'elle continuait à cueillir ses fleurs sauvages. Les mouvements d'Anna étaient délicats et gracieux, complètement calculés pour donner une impression de haut lignage et de parfaite innocence. Jamais le pauvre ne pourrait imaginer l'obscure personnalité cachée derrière un si fin visage.

« Ne vous excusez pas, je ne suis nullement fâchée par votre attitude. Il est tout naturel d'être surpris par ma présence en un tel lieu. » Dit-elle avec une voix mélodieuse.

La princesse n'était pas demoiselle à s'effrayer pour un rien, car à ses yeux cet inconnu n'était pour le moment qu'un " rien ". Il ne lui apportait aucune aide pour ses projets et elle n'était pas certaine de pouvoir atteindre sa sœur à travers lui, alors jouer avec ses émotions visiblement déjà incertaines semblait être la seule chose amusante à en tirer.

_________________
Dreams are for babies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebelle
Messages : 83
Date d'inscription : 13/03/2016

Message#Sujet: Re: Afin de créer une harmonie telle qu'il n'y en a jamais eu en enfer [PV Anna]   Jeu 17 Mar - 22:51


Je souris lorsque je vis qu'elle avait comprit. Cette fille était visiblement intelligente, le jeu n'en serait que meilleur. Je venais de trouver un adversaire à ma taille et je comptais bien la battre. Si Anna était aussi intelligente que je le pensais, la partie serait sans doute longue, peut-être ardue, mais je gagnerais. Je savais que j'en avais les capacités. Et ça m'occuperait au moins pour une petite heure. Je voyais dans son regard qu'elle avait comprit que je savais qu'elle n'était pas Eleonore. Si les on-dit racontant que la blonde avait déjà croisé Nathaniel étaient vrai, l'air de compréhension qui s'était affiché sur son visage était sûrement dû au fait qu'elle avait comprit que j'étais un rebelle. Elle recomposa bien vite son masque, celui qu’elle devait porter devant le peuple, mais j'avais eu le temps d'apercevoir la lueur de défi qui était apparue dans ses yeux.

J'observais son air avec un désintéressement feint, mais, à l'intérieur, il n'en était rien. J'avais toujours été attiré par les faux-semblants et les travers de la société que nous nous efforçons tous de cacher. Ne pas montrer ses fêlures, ses mauvais penchants, ses doutes, tout cela était un défi de chaque jour que nous relevions sans nous poser de questions. Parce que c'est la société qui veut ça. Mais en l'observant avec attention et un œil habitué à ce genre de choses, je pouvais affirmer sans trop me planter que tout était calculé, de son visage innocent jusqu'à ses gestes délicats. Et la curiosité me prit de découvrir ce qui se cachait sous cette apparence lisse, parfaite, quasi déroutante. Et qui, je l'avouais, me répugnais un peu. Car quelqu'un de trop parfait a toujours quelque chose à cacher. Et ça aussi, j'étais curieux de le découvrir. Je répondis avec un sourire aimable (je vous ai dit, je souris tout le temps mais souvent, c'est pas vrai !) :

"-Je suis tout de même navré. Un tel manque de politesse est une honte. Laissez moi me présenter : on m'appelle Liam."


D'ailleurs, Liam n'est pas mon vrai prénom. A la base, je m'appelle William, mais comme c'était un prénom choisi par mon père, j'ai toujours demandé à Marie, Théodore et les autres de m'appeler Liam. Et aujourd'hui, plus personne n'est au courant de mon vrai prénom hormis moi. Et vous imaginez bien que c'est un secret que je garde jalousement pour moi. Je n'aimerais pas qu'on recommence à m'appeler ainsi. Pour moi, ce prénom était une immondice, car choisi par quelqu'un qui ne voulait pas de moi. Je continuais sur ma lancée, mon sourire toujours vissé aux lèvres :

"-En tout cas, il est fort élégant de votre part de m'excuser ainsi princesse."

Soudain, j'eus une idée. La blonde avait de la répartie, un certain côté manipulateur (mais c'était une évidence au vu de ses actes, même en excluant ceux d'il y a quelques instants) et une intelligence vive. Mais était-elle une de ces prudes effarouchés qui sursautent et s'enfuient dès qu'un autre homme que leur mari les approchent ? Voilà une question à laquelle j'allais me faire un plaisir de répondre. Je m'avançais d'une démarche calme, mesurée et légèrement féline vers elle et en passant à ses côtés, je chuchotais d'une voix chaude à son oreille :

"-Ou devrais-je plutôt dire... Anna ?"

Puis je m'écartais rapidement, un léger sourire sarcastique aux lèvres avec une pointe d'impertinence. Je pouvais faire dans la manipulation mais aussi être beaucoup plus direct. Les deux étaient amusants. Et j'étais sûre qu'Anna serait un très bon divertissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Twilight Princess
Messages : 197
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Afin de créer une harmonie telle qu'il n'y en a jamais eu en enfer [PV Anna]   Jeu 24 Mar - 21:33

Il y avait quelque chose dans le sourire du jeune homme quelque chose de malsain qui déplaisait à Anna. Non pas qu'elle soit effrayée en sa présence, mais elle avait lentement pris goût au fait que son entourage la respecte et se sente mal à l'aise en sa présence. Ou plutôt, en la présence de la princesse Eléonore, rôle qu'elle jouait avec plaisir. Ne laissant aucun terrain à gagner au garçon, Anna demeura campée sur sa position, ne perdant rien de son apparente perfection. Elle continua à ramasser les fleurs sauvages, comme si elle n'avait pas remarquée l'attitude outrageusement provocatrice de l'inconnu. Inconnu, qui au final prit le temps de se présenter. Ainsi donc, il y avait un prénom associé à ce rictus malicieux ? C'était bon à savoir, même si la jeune fille doutait qu'il soit véridique. Quel genre de fugitif stupide donnerait sa vraie identité à la belle-fille du roi ? Et Anna ne doutait nullement de l'intelligence de ce " Liam ". Au contraire. Un sourire s'étira sur ses lèvres lorsqu'il la remercia pour son élégance et sa compréhension. Bien sûr, Anna n'y cru pas une seconde.

« Mais c'est tout naturel. » Répondit-elle.

Son expression de visage respirait la bonté d'âme et la gentillesse incarnée. Deux choses qu'Anna ne possédait clairement pas, pourtant. Elle était juste un très bonne menteuse. Cependant, ce jeu n'était drôle qu'un temps et la question suivante de Liam fissura son masque. Comme prévu, il savait qui elle était, et il n'avait même pas peur de l'admettre. Voilà qui était bien stupide de sa part. Les paupières de la jeune femme se fermèrent en partie alors qu'elle pinçait ses lèvres avec agacement. Non, elle ne lui permettait pas de l'appeler par son prénom.

« Pour toi, ce sera " Votre Majesté ". Nous n'avons pas gardé les cochons ensemble, à ce que je sache. » Rétorqua-t-elle sur un ton incisif.

Ah ça, la princesse ne manquait jamais de répondant. Surtout lorsqu'il était question de son honneur ou sa réputation. Elle n'aimait simplement pas qu'on la traite avec autant de familiarité.

_________________
Dreams are for babies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebelle
Messages : 83
Date d'inscription : 13/03/2016

Message#Sujet: Re: Afin de créer une harmonie telle qu'il n'y en a jamais eu en enfer [PV Anna]   Ven 8 Avr - 8:36

"I walk this empty street
On the Boulevard of Broken Dreams"

Après mes paroles, j'eus le plaisir devoir le masque d'Anna se fissurer, passant d'un visage innocent, aimable et trop parfait à quelque chose de beaucoup plus humain, imparfait et plus beau en un sens. Quelque chose qui me mettait beaucoup plus à l'aise en tout cas. Certains associent beau et bon, arguant que tout ce qui est beau est bon et inversement. Je ne suis pas de cet avis, au contraire même. La preuve avec la jeune femme qui se trouve en face de moi. Elle est belle, je ne vais pas le nier. Cela serait stupide de renier l'évidence. Mais, je doute qu'elle soit fondamentalement bonne, bien au contraire. Elle me paraît complexe, toute en nuances et contradictions. Intéressante. Je repris un sourire respectueux, en totale contradiction avec mon ton ironique avec un soupçon de moquerie. Si l'ironie était bien destinée à Anna, la moquerie était plutôt à destination des codes de haute société et de noblesse que j'avais appris mais toujours haï lorsqu'ils étaient employés sérieusement :

"-Mais bien sûr "Votre Majesté", pardonnez moi, mais je n'ai pas vraiment eu le temps de garder les cochons avec vous ces dernières années."

Le temps, si. La possibilité non. Mais j'allais quand même pas balancé que j'avais été en prison ces onze dernières années, surtout que c'est pas vraiment comme si ça la regardait. En tout cas, la blonde était une bonne distraction, je parvenais à oublier ce qui m'avait amené ici. Enfin... Jusqu'à maintenant. Non Liam. Un peu de focus. On ne laisse pas ses pensées s’échapper, on reste sur le moment présent, c'est important. Je tentais de retenir mes souvenirs avant que je ne revois la porte de bois de ma chambre s’ouvrir sur Marco secouant la tête d'un air désolé. Je fermais les yeux quelques secondes, me concentrant. Lorsque je les rouvrit, c'était le chaos en moi, dans ma tête, mais je ne laissais rien paraître. Les souvenirs défilaient dans mon esprit, je revoyais les murs pourris par l'humidité qui s'entremêlaient à mes mains couvertes de sang aux morceaux de verres incrustés dans ma peau. La faim et la peur creusaient mes entrailles, les pourrissant de l'intérieur, telle une vielle sensation oubliée, putride et grouillante qui revenait vous hanter. Je n'avais pas peur. Je n'avais pas peur. Ce n'est pas réel, ce n'est pas réel, ce n'est pas réel... Respire Liam... Pitié, qu'Anna ouvre la bouche, que ce soit pour me conter le temps qu'il fait ou déverser les pires insultes mais que j'ai autre chose sur quoi me concentrer. Et tandis que je m'écroulais de l'intérieur, je gardais mon masque impassible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Twilight Princess
Messages : 197
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Afin de créer une harmonie telle qu'il n'y en a jamais eu en enfer [PV Anna]   Mer 1 Juin - 15:45

Il aurait pu tirer profit de la mince faiblesse d'Anna, au moment où son masque de parfaite petite princesse s'était fissuré, mais non. En fait, la demoiselle avait même lu dans le regard de son interlocuteur un semblant d'appréciation, chose qu'elle ne pouvait clairement pas comprendre. À ses yeux, le monstre qu'elle était au fond n'avait rien de fascinant ni d’intéressant. Elle se savait incapable de changer, et ce fond diabolique lui permettait de survivre, mais elle n'en était pas fière pour autant. Le jeune homme qui lui faisait face n'avait pas l'air plus choqué que cela par son changement de ton, pourtant. D'abord agacée par sa présence, Anna se dénicha un nouvel interet pour ce Liam dont elle ne savait rien. Rien, hormis ce qu'elle avait bien entendu déjà deviné. Pensive, la princesse recommença sa petite activité printanière, coupant proprement les tiges des fleurs sauvages pour en garnir son panier d'osier. Si elle avait été naïve et bienveillante, peut-être aurait-elle laissé ces plantes là où elles étaient, afin de ne pas les tuer, mais Anna était d'une nature égoïste. Elle préférait écourter la vie de ces fleurs afin de profiter de leur beauté et de leur parfum dans sa chambre, ne serait-ce que pour un court temps. La réponse de Liam ne la laissa pas insensible, mais elle s'efforça à n'en rien montrer. Cependant, elle s'autorisa une remarque bien audacieuse.

« Oui, je doute que tu aies eu la place pour mettre des cochons dans la cage où tu moisissais. » Dit-elle sans ciller.

C'était dit sans dédain et sans méchanceté. Anna ne faisait rien d'autre qu'énoncer un fait indéniable. Elle n'ignorait rien des conditions dans lesquelles vivaient autrefois les évadés de l'Île des Soupirs. Sa sœur avait veillé à lui donner les plus sordides détails de son emprisonnement là-bas, pendant qu'elle jouissait de richesses et gloire. Elle n'en tirait au fond aucune fierté, simplement une absence de sentiments là où elle aurait probablement du avoir de la culpabilité et du dégoût pour sa propre personne. De son point de vue, elle avait fait ce qu'elle devait faire pour atteindre ses rêves, pour survivre, pour s'épargner de la colère du roi qu'elle craignait plus qu'elle ne le laissait voir. Et puis elle avait des secrets à cacher. Trop de secrets. Certains si pénibles et si monstrueux que rien ne pouvait l'en soulager. Certes elle avait été cruelle avec Éléonore. Et criminelle avec Victoria. Tout ça pour des illusions. Pour un bonheur inatteignable. Elle soupira et observa Liam. Pour une fois, elle n'essaya pas de cacher son véritable visage. Ses expressions véritables se dévoilèrent.

« Ne m'appelle pas Anna. Jamais. » Insista-t-elle.

D'où lui était venue cette hantise pour son propre prénom ? Aucune idée. Elle ne pouvait tout simplement plus l'entendre sans sentir de la bile remonter dans sa bouche. Et puis c'était risqué.

_________________
Dreams are for babies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Afin de créer une harmonie telle qu'il n'y en a jamais eu en enfer [PV Anna]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Afin de créer une harmonie telle qu'il n'y en a jamais eu en enfer [PV Anna]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite Harmonie & Boule de Granit
» Présentation de Harmonie Cullen. [validée]
» « N'attendez pas d'être heureux pour sourire, souriez plutôt afin d'être heureux. »
» Quand l'harmonie prend tous son sens. [Terminé]
» Galerie d'harmonie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: Le pays de Féérie :: La forêt-