Partagez | 
 

 Ce matin, à l'aube, à l'heure où blanchi le ciel... [PV : Ele]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Rebellion
Messages : 83
Date d'inscription : 13/03/2016

Message#Sujet: Ce matin, à l'aube, à l'heure où blanchi le ciel... [PV : Ele]   Jeu 17 Mar - 19:01


Ce matin, je m'étais réveillé très tôt. Si tôt que la nuit n'avait toujours pas retiré son long voile noir et opaque du ciel. J'avais bien tenté de me rendormir mais en vain. Le sommeil m'avait abandonné définitivement et il serait inutile de s'obstiner. Alors, sans un bruit, j'avais quitté la cabane évitant avec une agilité conférée par l'habitude, les corps endormis de mes camarades. Le silence que je trouvais parfois pesant, avait un goût de tranquillité et de nostalgie ce matin. Un goût un peu amer mais agréable malgré tout. Je me faufilais dans la tente où était entreposé la nourriture et me saisissait d'une pomme verte de belle taille. Je me dirigeais tranquillement vers l'arbre le plus grand des environs. Le plus grand, mais aussi le plus solide, il pourrait supporter mon poids sans gêne. Je n'avais peut-être pas une très grande force mais j'étais agile et les branches basses faciliteraient encore mon ascension. Tandis que le ciel commençait à s'éclairer à l'horizon, j'entamais ma montée. A peine une minute plus tard, j'étais quasiment en haut de l'arbre qui devait bien faire sept ou huit mètres de haut. Je décidais de m'arrêter ici. Il serait dangereux de monter plus haut, car les branches se raréfiaient et devenaient de moins en moins solides. De plus, j'étais bien placé ici, juste au dessus des autres arbres, j'avais une belle vue sur le lever de soleil qui devrait arriver dans une petite vingtaine de minutes. Je m'adossais au tronc le plus confortablement possible et passait une jambe de chaque côté de la branche sur laquelle j'étais assis. Ainsi, j'entamais ma pomme en observant l'horizon et repensant à ces derniers jours.

Ma rencontre avec Anna avait été... Marquante. Un jeu étrange de manipulation dans lequel nous nous étions engagés tout les deux sans la moindre hésitation. Et je devais reconnaitre qu'elle était douée. Mais pas autant que moi. Ainsi, je restais le maître du jeu, celui qui avait toutes les cartes. J'étais joueur, manipulateur parfois, comédien. Et jamais je n'avais autant aimé quelque chose que de jouer avec les autres. Je n'avais quasiment pas pu le faire enfermé dans ma prison. Ainsi, depuis notre sortie, je m'éclatais. Mais il fallait reconnaître que je n'avais jamais eu une (ou un) adversaire aussi coriace qu'Anna. J'ignorais dans quoi je venais de me lancer, combien de temps cela durerait mais une chose était sûre. Ce serait passionnant.

Je secouais un peu la tête et observait l'horizon. Le soleil n'était pas encore levé. Toujours est-il, qu'il était peut-être temps de penser à autre chose que Anna, un peu, non ? J'entendis un craquement sous l'arbre et baissais la tête avant d'apercevoir... Oh. Moi qui voulais me sortir Anna de la tête, ça allait être un peu loupé. Quoi que. Au final les deux sœurs étaient très différentes et je ne savais laquelle je préférais... Oubliez ce que je viens de dire. C'est Eleonore, c'est tout. Je lui souris et déclarais avec un grand sourire, parlant assez fort pour qu'elle m'entende malgré les nombreux mètres qui nous séparaient :

"-Salut Eleonore ! Tu montes ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1804
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Ce matin, à l'aube, à l'heure où blanchi le ciel... [PV : Ele]   Mer 4 Mai - 12:38

Liam & Eleonore
Ce matin, à l'aube, à l'heure où blanchi le ciel...
Il était difficile pour Eleonore de trouver le sommeil ces derniers temps. Les révélations qui lui avaient été faite sur la mort de Victoria tournaient encore et encore dans son esprit, elle en revenait à peine d’être tombée sur ce genre de vérité. Anna était l’assassin de s sœur, qui n’était pas vraiment sa sœur en fait. Comment voulez-vous qu’un esprit déjà mille fois torturé puisse parvenir à trouver un peu le calme. Elle ne dormait plus vraiment, elle ne mangeait pas vraiment non plus et elle avait perdu encore plus de poids, alors que ça semblait presque impossible. Elle se forçait à manger un peu quand même, parce qu’elle savait qu’elle devait tenir le coup pour les autres. Elle ne devait pas abandonner les rebelles, elle ne devait pas flancher, parce qu’ils comptaient sur elle. Parce qu’il comptait sur elle-même, mais ce n’était pas ce qu’elle se disait en premier. Elle le savait au fond d’elle que ce que Nathaniel attendait de sa part l’importait énormément, mais elle ne voulait pas le montrer. Elle voulait être là pour tous les rebelles, pour Daphnée, Victor et tous les autres. Elle voulait que ces mensonges soient enfin dévoilés, elle voulait que le roi tombe et plus encore maintenant, elle voulait qu’Anna tombe avec lui. La jeune femme ne savait pas ce que sa sœur espérait en agissant sous les ordres d’Edgar, mais ce qu’elle savait c’était qu’elle aurait tout sacrifié pour sauver la vie de sa petite sœur. Jamais elle n’aurait trouvé le roi dans le but d’épouser Gabriel et donc passé ce marché aussi atroce. Elle n’aurait jamais pu tuer sa sœur – même si elles n’avaient pas le même sang, Eleonore considérerait toujours Victoria comme sa sœur – pour épouser Gabriel, elle avait déjà renoncé à se mariage et avait terminé dans cette prison horrible.

Quand elle eut le sentiment d’étouffer dans cette cabane, Eleonore se leva. Elle savait que Liam s’était levé quelques minutes avant elle, elle ne dormait pas quand il avait quitté les lieux. Quand elle arriva dehors, le soleil n’était pas encore levé. Elle chercha du regard le jeune homme, ne le trouvant pas. Elle espérait qu’il n’avait pas pris la décision de s’éloigner de trop. Parce qu’il serait quand même dommage que quelque chose lui soit arrivé. Eleonore marcha un peu, avant d’entendre la voix de Liam s’élever au-dessus d’elle. La jeune femme leva son regard vers l’arbre et y vit Liam assit sur une branche. Il l’invita à monter. Pendant une seconde, la rebelle observa les branches de l’arbre en se demandant si elle allait réussir à monter. Elle n’était pas vraiment douée. Mais elle pouvait quand même essayer. Eleonore commença donc son ascension, non sans difficultés. Mais au bout d’un moment, elle arriva à la hauteur de son ami, qui était tranquillement en train de manger une pomme.

« Bonjour Liam. » Lui dit-elle doucement, puisqu’elle n’avait pas pris le temps de le saluer précédemment. « Tu es tombé du lit ce matin. »

Affirma-t-elle avant de trouver une position plus ou moins confortable pour s’assoir.
Code by Gwenn

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ce matin, à l'aube, à l'heure où blanchi le ciel... [PV : Ele]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demain, dès l'aube, à l'heure ou... [PV Margot]
» La rosée du matin sur un air de poème [Libre]
» Un matin à la serre [PV with CALIOR]
» L'aube des Fées
» bonjour [pv Petit Matin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: Le pays de Féérie :: La forêt :: Des maisons tapies dans les bois-