Partagez | 
 

 « Poor unfortunate souls. » | Anna & Eléonore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Famille royale
Messages : 200
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: « Poor unfortunate souls. » | Anna & Eléonore   Lun 21 Mar - 14:18

La lune n'était plus qu'un mince croissant ressemblant à un sourire malsain dans l'obscurité du ciel. pas un seul nuage ne venait cacher la multitude d'étoiles scintillantes. Elles éclairaient subtilement le village endormi et formaient de sinistres ombres sur les murs des maisons. Une de ces ombres bougeait seule dans les rues, silencieuse comme un courant d'air. En effet, vêtue de couleurs sombres et d'un chaperon noir, la princesse Anna se faufilait dans les entrailles mêmes de Piquiel jusqu'à la plage. Elle ne tenait pas vraiment à être suivie, ni reconnue. Son coeur tambourinait dans sa poitrine, pris dans une écrasante adrénaline. Elle venait rejoindre quelqu'un. Quelqu'un qui avait pris soin de rester anonyme sur l'invitation qu'Anna avait trouvée sur sa coiffeuse le matin-même. Longtemps elle avait hésité à se rendre au point de rendez-vous, mais la curiosité faisait partie de ses nombreux défauts. Silencieuse, elle s'était glissée hors du lit sans éveiller Gabriel et avait quitté le palais sans avertir qui que ce soit.

Lorsque ses bottes en cuir s’enfoncèrent dans le sable de la plage, l'inquiétude d'Anna gagna en intensité. Elle se mit à se demander si sa fierté ne l'avait pas mise en danger. Elle ne savait rien de la personne qu'elle allait rencontrer...si cette personne était seule ou capable de s'attaquer à la princesse... Tout à coup, la princesse perdait un peu de sa témérité. Elle déglutit en s'avançant lentement jusqu'aux vagues. L'eau salée et l'écume venaient s'étaler doucement sur le sable, sans le décoller, avec un rythme hypnotisant. Étant arrivée la première, Anna demeura immobile un long moment, fixant ce mouvement de flux et de reflux, perdue dans des pensées obscures.

Finalement, un bruit de pas se fit entendre derrière elle, mais elle ne se retourna pas. Elle craignait de reconnaître l'auteur de l'invitation. Était-ce Nathaniel, qu'elle n'avait pas revu depuis leur rencontre dans la clairière ? Elle n'en savait rien, mais au son la personne ne faisait ni la taille ni le poids de l'effrayant homme qu'elle avait connu. Alors qui était-ce ? Sa curiosité et sa peur s'affrontaient brutalement dans son esprit. Ne sachant pas quoi faire, Anna décida donc de rester ainsi et laisser son interlocuteur ou interlocutrice faire le premier pas. Pourtant, une partie d'elle se disait que tourner le dos à un inconnu n'était pas très avisé.

_________________
Dreams are for babies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1794
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: « Poor unfortunate souls. » | Anna & Eléonore   Jeu 5 Mai - 21:12

Eleonore & Anna
Poor unfortunate souls.
Anthony avait tenté de la dissuadé, mais elle ne lui avait pas laissé le choix. Eleonore avait écrit un message anonyme à Anna pour qu’elle vienne à un rendez-vous, un soir, sur la plage près de leur ancien village. Elle l’avait transmis au serviteur du roi, qui n’avait plus eu qu’à le déposer dans les affaires de la princesse en toute discrétion. Anthony ne voyait pas d’un très bon œil ce qu’elle faisait et il avait voulu la convaincre de ne pas « affronter » Anna directement, mais Eleonore n’en démordait pas. Elle avait besoin de parler à celle qu’elle avait trop longtemps considéré comme une sœur, elle avait besoin de lui parler de ce qu’elle venait d’apprendre. Depuis qu’elle avait découvert la vérité, la rebelle ne savait pas vraiment comment réagir. Elle avait eu l’occasion d’en parler avec le serviteur du roi, avec son père, même avec Gabriel, mais pas encore avec Anna. Pourtant, c’était sans doute la personne qu’elle devait rencontrer le plus, la personne qu’elle devait affronter le plus. Parce qu’elle était directement liée avec la disparition de Victoria. Quand Eleonore repensait à cette manière qu’elle avait de jouer la comédie, ça lui donnait envie de vomir. Elle avait berné son monde, elle avait affirmé vouloir l’aider à trouver la vérité sur la mort de leur sœur. Tu parles… elle savait tout depuis le début. La jeune femme ne savait pas vraiment comment elle voulait voir se terminer la discussion, mais il était évident qu’elle ne perdait pas à l’esprit qu’elle souhaitait toujours venger la mort de a sœur. Sa sœur oui, celle qui n’avait peut-être pas le même sang qu’elle, mais qu’elle considérait bien plus comme sa sœur que sa jumelle. Anna n’était plus rien à ses yeux.

Eleonore était assise sur le sable, observant les alentours. Elle était présente depuis des heures sur la plage, attendant l’heure du rendez-vous. Elle portait à sa ceinture la dague de Nathaniel, ses doigts passaient lentement sur la poignée. Elle ne savait pas vraiment pourquoi elle l’avait pris. En fait, elle savait pourquoi, mais elle n’osait pas vraiment se l’avouer. En tout cas, elle l’avait avec elle et elle pouvait très bien l’utiliser, si jamais la situation l’exigeait. La nuit arriva finalement, Eleonore ne bougea pas. Elle avait froid, mais elle ne frissonnait pas. Elle se contentait de fixer la plage et d’attendre encore et encore, pensant à Victoria. Sa petite sœur… Victoria…

Finalement, Anna arriva. Eleonore n’eut aucun doute en la voyant arriver, même si son accoutrement n’était pas forcément pratique pour la distinguer. Mais elle ne pouvait pas se tromper, c’était Anna. Eleonore attendit encore un moment, l’observant s’approcher de l’eau. La jeune femme sentit sa gorge se nouer un peu, son cœur battre rapidement, elle n’était plus si certaine d’elle maintenant qu’elle se trouvait devant Anna. Mais elle ne devait pas se dégonfler, pas maintenant. Alors la rebelle se leva et s’approcha d’Anna qui se trouvait de dos. La princesse ne se retourna pas du tout, alors qu’elle était juste derrière elle. Elle pourrait très bien décider de lui assigner le coup de grâce, pour venger Victoria, maintenant. Sa main frôlait le poignet de la dague d’ailleurs. Mais elle ne le fit pas.

« Ça t’a fait quoi quand tu as tué Victoria ? »
Code by Gwenn


_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille royale
Messages : 200
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: « Poor unfortunate souls. » | Anna & Eléonore   Mer 1 Juin - 16:16

Jusqu'au dernier moment, la princesse ne se douta aucunement de la présence de sa sœur derrière elle. Le bruit des vagues couvrait celui de ses pas et de son souffle. Ce n'est que lorsque ces quelques mots franchirent les lèvres d'Éléonore qu'Anna réalisa dans quel plat elle venait de mettre les deux pieds. Pourtant, elle ne trembla pas d'inquiétude. En fait, elle ne se retourna même pas, au début. Les yeux fixés sur la mer noire où se reflétait la lune, elle se demandait si sa jumelle était venue pour la tuer, comme elle avait tuée Victoria. Une étrange sensation de soulagement l'envahissait, comme si elle avait attendu tout ce temps que la bombe lui explose à la figure. Comme si elle espérait enfin être libérée d'un poids. Elle soupira longuement, puis se décida à répondre, puisqu'il n'était plus question de mentir ni de faire demi-tour.

« Cela n'a pas été sans difficulté. » Répondit-elle.

Ce fut dit sans aucune méchanceté, mais sans aucune compassion non plus. Anna s'était cachée pendant trop longtemps et il était temps pour elle de passer aux aveux. Elle n'en voulait pas du tout à sa jumelle d'être en colère. Elle méritait probablement toute la haine présente, toute la haine à venir, et même toute la haine dont elle ne serait pas témoin. Finalement il tourna légèrement son visage sur le côté. La lumière lunaire souligna les contours de son visage. Ce visage si semblable à celui de celle qui était clairement venue la menacer. Voire même la tuer. Anna aurait pu avoir peur si elle n'avait pas déjà vécu avec ce sentiment toute sa vie depuis sa rencontre avec le roi Edgar.

« Tu ne trouvera aucun soulagement dans ce que tu souhaites entendre, Ely. La vérité te fera probablement plus de mal qu'autre chose. » Ajouta-t-elle sur ce même ton neutre.

Sa voix n'avait au fond plus rien de vivant. Anna avait cessé de se battre au moment même où Ely avait ouvert la bouche sur cette plage. Elle attendait calmement que la tempête éclate. Il était temps pour les jumelles de s'affronter pour de bon.

_________________
Dreams are for babies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1794
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: « Poor unfortunate souls. » | Anna & Eléonore   Lun 11 Juil - 17:11

Eleonore & Anna
Poor unfortunate souls.
Eleonore sentait la colère monter de plus en plus en elle, alors qu’elle s’adressait à sa jumelle sans que celle-ci ne daigne se retourner. Elle pourrait avoir la décence de le faire quand même, elle pourrait au moins lui témoigner un peu de respect après tout ce qu’elle avait fait. Elle avait tué leur sœur et elle avait mentit, encore et encore. Elle lui avait fait croire être perturbée par la nouvelle du décès de leur jeune sœur, elle avait fait croire vouloir se battre à ses côtés. Mais il n’en était rien, Anna était du côté d’Edgar. La main d’Eleonore se serra plus fermement sur la dague de Nathaniel alors que sa jumelle lui affirmait que tuer Victoria n’avait pas été sans difficulté. Comment pouvait-elle parler ainsi de la mort de Victoria ? Comment pouvait-elle évoquer de cette manière le meurtre qu’elle avait commis, le meurtre injuste dont elle avait été l’actrice. Victoria n’était qu’un bébé aux yeux d’Eleonore, elle avait encore toute sa vie devant elle, ce n’était pas juste. Elle ne méritait pas de finir comme ça, pas pour les desseins de sa sœur. Eleonore était vraiment tenté de dégainer la dague de Nathaniel afin de la planter dans le dos d’Anna, cela semblait facile. Mais elle ne pouvait pas s’empêcher d’avoir besoin de plus d’explication, de savoir plus sur la vérité, quoi que puisse penser celle qu’elle avait trop longtemps considéré comme sa sœur.

« Crois-moi, j’ai déjà mal. » Lui rétorqua la rebelle quand Anna affirma que la vérité allait lui faire sans doute plus mal encore. Elle ne pensait pas, parce qu’elle avait découvert que sa jumelle avait pris la vie de leur sœur, rien ne pouvait être pire que ça. Elle avait découvert que sa vie toute entière était un mensonge. Son existence était vouée à la rébellion, à se battre, à avoir faim et à être sale. Elle ne voyait vraiment pas ce qui pourrait être pire. Même la mort n’était finalement plus un fardeau en soit, mais plus une libération. Tout cela, parce qu’Anna avait passé ce marché avec Edgar, parce que Gabriel l’avait choisi et qu’Edgar avait trouvé le premier prétexte pour l’envoyer en prison (ce qu’elle ne regrettait pas au fond d’elle, sinon elle n’aurait jamais rencontré Nathaniel et n’aurait jamais permis aux prisonniers d’être libre). « Pourquoi ? Pourquoi tu as fait ça à notre sœur ? Comment as-tu pu prendre la vie de notre jeune sœur, Victoria ne t’avait rien fait ! Elle ne méritait pas ça ! Tu es un monstre ! »

La voix de la jeune femme se faisait de plus en plus dure, même si elle avait cru que ce n’était pas possible. Elle ne pouvait pas s’empêcher de cracher tout son venin à sa jumelle, ce qu’elle retenait depuis quelque temps maintenant. Elle avait été triste en découvrant la vérité, elle avait été effondrée en se rendant compte que tout le monde lui avait mentit, même ses propres parents. Maintenant, elle n’était plus que colère.
Code by Gwenn

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille royale
Messages : 200
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: « Poor unfortunate souls. » | Anna & Eléonore   Sam 6 Aoû - 19:13

Anna écouta patiemment les remarques acerbes de sa sœur jumelle. Elle ne souhaitait pas particulièrement l'interrompre, même si cette conversation ne menait vraiment pas loin à ses yeux. Que changerait la vérité ? Avouer son crime ne ramènerait pas Victoria à la vie et il n'existait aucune excuse, aucune justification suffisante pour apaiser la douleur d’Éléonore. Quoi qu'elle fasse, la princesse ne serait jamais plus qu'une criminelle aux yeux de sa sœur, alors pourquoi se fatiguer à donner des explications ? Parler, parler, voilà tout ce qu'ils savaient faire Nathaniel et ses petits réfugiés. À les entendre, rien n'était jamais comparable à leur douleur à eux. Comme si rester dans une prison était la souffrance ultime. Mais la souffrance ultime en comparaison de quoi ? Quelle était la norme dont ils se servaient pour juger ? Car oui, juger était forcément plus simple pour eux, puisqu'ils étaient les gentils de l'histoire, les martyres. Anna soupira avec une fatigue évidente. Éléonore avait mal, ça elle voulait bien le comprendre et le croire. mais pourquoi sa douleur à elle n'était jamais prise en compte ? Les dernières paroles de sa jumelles pincèrent son coeur.

« Un monstre dis-tu ? Oui, voilà des mots parfaits. Tu as raison, je suis un monstre. Plus que tu ne peux l'imaginer. Tu débarques avec tes airs de petite fille torturée par la vie et tu te permet de juger les autres sans les connaître vraiment. Qui te donne le droit de décider qui mérite de vivre et qui mérite la mort ? »

La voix d'Anna tremblait malgré tous ses efforts pour se contenir. Elle avait tenu le coup si longtemps, avait serré les dents, dormi dans le néant, vécu dans le peur de faire un faux-pas. Oui, elle avait commis des atrocités, le roi avait su faire ressortir le pire de sa personne, mais au fond d'Anna demeurait la petite fille qu'elle avait été autrefois. Avant toute cette histoire. Avant le drame. Sûrement qu'elle et Ely ne partageaient pas le même souvenir de drame. La princesse avait  les mains crispées et le sang qui battait comme un tambour à ses oreilles, mais la boîte de Pandore était à présent ouverte. Si sa sœur voulait des réponses, elle allait lui en donner.

« Tu te crois plus noble parce que tu suis un fou que tu connais à peine et qui t'as raconté ce qui l'arrangeait ? Tu n'as qu'une partie de l'histoire. »

_________________
Dreams are for babies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1794
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: « Poor unfortunate souls. » | Anna & Eléonore   Mer 28 Sep - 14:09

Eleonore & Anna
Poor unfortunate souls.
Un monstre, c’était bien ce qu’Anna était aux yeux d’Eleonore. La rebelle ne pouvait plus voir sa sœur jumelle autrement, parce qu’elle avait pris la vie de Victoria. D’accord, la jeune femme jugeait peut-être un peu trop rapidement la situation, mais quand bien même, Anna avait quand même tué Victoria. Elle n’avait peut-être pas eu le choix ? Et alors ? Eleonore n’aurait jamais pris la vie de Victoria, elle n’aurait jamais pu vivre avec sa mort sur la conscience. Elle aurait préféré mourir que de devoir tuer Victoria. Anna n’avait peut-être pas tort donc en affirmant qu’elle jugeait sans savoir, mais en même temps Eleonore savait qu’elle avait parfaitement le droit de dire que Victoria ne méritait pas de mourir. D’autre personne oui, comme son reflet qu’elle avait justement sous ses yeux. Nathaniel aussi méritait sans doute de mourir, elle-même le méritait peut-être, Edgar plus que n’importe qui. Mais il y avait certaine personne, comme Victoria, comme Daphnée, comme Gabriel qui ne méritaient pas une seconde de mourir. Et pourtant, c’était sans nul doute les personnes qui souffraient le plus, alors qu’elles ne le méritaient pas. Non, Eleonore n’avait pas le droit de décider qui méritait de vivre ou de mourir, mais elle savait que Victoria n’avait pas mérité de mourir de la main de sa propre sœur. Parce que même si les jumelles n’avaient pas le même sang que Victoria, elle restait leur jeune sœur.

Eleonore serra des dents quand Anna reprit la parole, affirmant qu’elle se pensait noble parce qu’elle suivait un fou qui lui racontait ce qui l’arrangeait. D’accord, Nathaniel n’était sans doute pas sain d’esprit, mais la rebelle n’aimait pas entendre sa sœur affirmer de telle chose à son sujet. Et encore moins sous-entendre qu’elle était incapable d’avoir son propre jugement. Nathaniel mentait comme un arracheur de dent, elle le savait parfaitement. Et si la plupart du temps elle lui faisait confiance, elle mettait toujours en doute ses propos (parce que c’était une chose qu’il lui avait appris d’ailleurs). Sauf que ça, cette histoire, elle l’avait entendu de la bouche d’Anthony. Eleonore avait été le voir pour qu’il lui raconte l’histoire, afin de ne pas se contenter des propos du rebelle. Et elle avait confiance en Anthony, il était justement bien placé pour tout savoir.

« Alors raconte-moi ! »
Rétorqua la jeune femme d’une voix forte. « C’est ce que je te demande ! Dis-moi pourquoi tu as pris la vie de notre sœur. Ne méritait-elle pas ta clémence. Ce n’est pas parce qu’elle n’avait pas notre sang qu’elle n’était pas notre sœur, elle a grandi avec nous. Elle t’aimait et tu aurais dû l’aimer suffisamment pour ne pas lui prendre sa vie. »
Code by Gwenn

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille royale
Messages : 200
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: « Poor unfortunate souls. » | Anna & Eléonore   Lun 27 Fév - 16:59

La jeune femme se tenait droite, les pieds à moitié enfoncés dans le sable froid et humide de la plage. Au dessus d'elle et de sa sœur jumelle, les étoiles et la lune apportaient une lumière suffisante pour qu'elles puissent se voir. Consciente que se laisser aller à ses émotions n'était pas la solution, Anna inspira trois fois, profondément, jusqu'à ce qu'elle soit capable de desserrer ses poings. Elle se devait de rester calme, même si Ely ne pouvait pas comprendre pourquoi. La colère avait tendance à avoir un effet que la princesse que sa sœur n'imaginait pas. Elle l'écouta donc calmement la supplier de s'expliquer, de donner les raisons de son acte. Mais à quoi bon ? Eleonore n'était pas en mesure d'écouter réellement ce qu'elle avait à dire. Dans son esprit, elle avait déjà été jugée pour trahison et condamnée à ne plus jamais être dans son cœur. Eh bien soit. De toute façon, Anna s'y était préparée. Elle avait nourri une haine pour sa jumelle de tous les moyens possible, par jalousie. Si seulement l'amour de Gabriel avait été le seul conflit entre elles, peut-être qu'une trêve aurait été possible.

« Tu ne m'écoute pas, Ely. Je t'ai donné la raison. » Elle marqua une pause.

Devait-elle à présent laisser sa sœur découvrir son secret ? Après cela, elle ne pourrai plus revenir en arrière. Une fois le voile levé, l'horreur de la situation serai à son apogée. Anna pesa de nouveau le pour et le contre d'une telle décision. Elle ne souhaitait pas tout ruiner en agissant à la légère, sur un bête coup de tête. Si Gabriel l'apprenait, il se détournerai d'elle pour de bon. Et en ce qui concerne Edgar...elle était déjà en train de prendre des risques en parlant à sa sœur sans la dénoncer. Des risques indéniables. L'espace d'un instant, elle songea à faire demi-tour et fuir pour rentrer au château, là où sa jumelle ne pourrait pas la forcer à parler. Mais il était trop tard pour ça et la princesse était suffisamment réaliste pour savoir que sa sœur courrait plus vite qu'elle. Lui échapper maintenant n'était plus envisageable.

« La raison, c'est que je SUIS un monstre. J'ai fait des choses horribles, je le sais. Je ne peux pas retourner en arrière. Tout le monde ne peut pas avoir ton courage de cracher au visage du roi. » Souffla-t-elle.

Elle releva les yeux vers sa sœur. Des yeux qui en disaient long. Elle ne pouvait pas entrer dans les détails et lui dire la vérité. Lui dire quelle créature se cachait sous la surface, derrière ses allures de princesse. Anna n'était plus la même. Mais sa sœur ne pouvait pas comprendre. Elle ne le pourrai jamais.

_________________
Dreams are for babies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1794
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: « Poor unfortunate souls. » | Anna & Eléonore   Ven 21 Avr - 15:40

Eleonore & Anna
Poor unfortunate souls.
Eleonore avait un peu le sentiment que cette conversation n’allait mener nulle part. En même temps, la jeune femme savait qu’elle n’avait pas trop à attendre de tout cela, parce que sa sœur jumelle était perdue depuis longtemps. À la base, elle avait eu envie de faire payer à Anna ce qu’elle avait fait à Victoria, mais elle ne savait plus ce qu’elle désirait ou non. Elle aurait aimé des explications. Au fond, Eleonore aurait bien aimé entendre quelque chose de la part d’Anna qui puisse lui faire changer d’avis, qui puisse la convaincre qu’elle n’était pas celle qu’elle découvrait maintenant. Mais alors qu’elle se justifiait, ça ne changeait rien. Anna lui affirma qu’elle lui avait donné la raison, mais elle n’écoutait pas. Si c’était le cas, alors il n’y avait décidemment rien pour sauver la « princesse » de ce royaume. Anna répéta alors qu’elle était un monstre, qu’elle avait fait des choses horribles et qu’elle ne pouvait pas revenir en arrière. Eleonore serra des dents en entendant sa sœur dire qu’elle n’avait pas son courage, celui de cracher au visage d’Edgar. Comme si elle l’avait fait. D’accord, elle avait cru pouvoir s’opposer un peu, mais on voyait comment ça avait terminé. En cherchant à fuir son mariage avec Gabriel, elle avait terminé sur l’île des soupirs. Et sans Nathaniel… elle y serait encore.

« Tu m’as dit que je ne connaissais qu’une partie de l’histoire. Et la seule chose que tu me dis c’est que tu es un monstre. »
Eleonore marqua une pause. « Ça je l’avais bien compris. »

Elle ne pensait évidemment qu’il y avait plus de vérité dans ces propos, que ce n’était pas seulement une métaphore. Mais en même temps, elle ne pouvait pas le deviner.

« C’est sûr que tu as fait des choses horribles. » Le ton d’Eleonore était amer. Comment Anna pouvait simplement dire ça du sort de leur sœur. Elle avait quand même tué Victoria, ce n’était pas rien. « Mais tu as eu ce que tu voulais. Tu as tué Victoria juste pour être l’épouse de Gabriel, j’espère que tu es heureuse. »

Ses mots sonnaient faux bien sûr, parce qu’elle ne les pensait pas une seule seconde. Elle ne pouvait pas l’espérer. Et alors qu’elle avait sa sœur jumelle sous les yeux, elle ne pouvait pas supporter l’idée qu’elle puisse être une seconde heureuse après avoir pris la vie de Victoria. Elle ne la reconnaissait plus, elle ne savait même pas si elle l’avait connu un jour.

« Je te promet une chose Anna… je vais venger Victoria. »
Code by Gwenn

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: « Poor unfortunate souls. » | Anna & Eléonore   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Poor unfortunate souls. » | Anna & Eléonore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ⊱ poor unfortunate souls
» Δ Poor Unfortunate Souls
» ivy (✦) poor infortunate souls
» Poor Unfortunate Soul - Ursula
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: Le pays de Féérie :: Le village Piquiel :: La plage-