Partagez | 
 

 L’Histoire n’est qu’une histoire à dormir debout. [pv Isaac]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 815
Date d'inscription : 04/10/2014

Message#Sujet: L’Histoire n’est qu’une histoire à dormir debout. [pv Isaac]   Lun 16 Mai - 17:32


L’Histoire n’est qu’une histoire à dormir debout.
M

inati savait bien que sa mésaventure hors des murs du palais ne datait que d'il y a quelques semaines seulement. Mais elle mettait tant de soin et d'énergie à oublier cette histoire et à la laisser derrière elle que ses souvenirs, basculés dans son inconscient, lui laisseraient presque entendre qu'elle n'avait jamais quitté sa belle et confortable cage dorée. Pour se rassurer sur son sort et oublier ce qu'elle avait enduré, elle n'hésitait à laisser resurgir ce qu'il pouvait y avoir de plus désagréable en son caractère. La gamine capricieuse, qui exigeait d'obtenir tout ce qu'elle désirait en un claquement de doigt était devenue plus exigeante encore. Les épreuves traversées auraient pu lui apprendre l'humilité. Après tout, elle avait été directement confrontée à la misère, à la violence, et aux mœurs peu enviables de son peuple, il n'y aurait rien eu d'illogique à ce qu'elle décide en conséquence d'y prêter plus d'attention et de comprendre combien démesurées étaient ses privilèges en comparaison de ce que l'on accordait à d'autres. Mais non. Oui, elle avait bien conscience d'être chanceuse, mais au lieu d'admettre cette chance et de vouloir changer les choses, elle ne manquait pas la moindre occasion de la savourer plus pleinement encore, se montrant certainement plus désagréable que d'ordinaire. Et le comportement de son père encourageait bien sûr une telle attitude de sa part. Si d'ordinaire il lui laissait déjà à peu près tout passer, c'était plus encore le cas dorénavant, alors qu'il avait craint de perdre sa fille chérie, enlevée par des brigands qui, puisque Minati avait tenu parole et n'avait parlé d'eux à personne, étaient encore libres d'agir et de commettre leurs méfaits dans son royaume. Minati espérait bien que justice soit rendue, qu'elle ait un jour la satisfaction d'apprendre que ces hommes ne pouvaient plus nuire, mais en attendant, elle se sentait protégée et intouchable dans son cocon personnel.

Oui, Minati semblait n'avoir tiré que bien peu de leçons et de profit des épreuves qu'elle avait subies, et dont d'autres seraient ressortis satisfaits et grandis, conscients du mal qui rongeait les hommes à quelques pas d'elle, volontaire pour y faire quoi que ce soit. Minati savait, mais ne voulait pas agir, à croire que, pour qu'un réel déclic sache s'opérer, il fallait avec elle s'y prendre d'une toute autre manière. Cela étant, s'il fallait vraiment trouver un semblant d'avantage et de changement chez elle, il y avait celui-ci : la curiosité de la princesse, encouragée déjà par Gorav et Latika, s'était vue exacerbée alors qu'elle découvrait du monde une facette qu'on avait longtemps négligé de lui présenter. Les questions se bousculaient dans son esprit, étaient légion, même, et elle savait pertinemment qu'une seule personne serait en mesure d'y répondre dans son entourage, possédait tout du moins le savoir nécessaire pour éclairer sa lanterne. Ce fut pourquoi elle partit à la recherche d'Isaac, qu'elle finit par trouver dans la bibliothèque du palais, dont les ouvrages étaient choisis et soigneusement sélectionnés par son père pour éviter toute dérive. Toute connaissance invoulue malencontreusement acquise.

-Bonjour. Je te cherchais.
dit-elle, qui avait pris l'habitude de tutoyer son précepteur depuis sa plus tendre enfance (et qui ne pouvait certainement pas se résigner à bouleverser cette habitude alors que son âge semblait un peu plus chaque année se rapprocher du sien). Tu as du temps devant toi ?

Ce n'était qu'une question dans la forme, pas dans le fond. Elle exigeait, en vérité, qu'il trouve du temps pour elle.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 22
Date d'inscription : 01/05/2016

Message#Sujet: Re: L’Histoire n’est qu’une histoire à dormir debout. [pv Isaac]   Lun 20 Juin - 14:32


     
ft. Isaac & Minati

     
L'histoire n'est qu'une histoire à dormir debout

     

J'étais tranquillement installé à une table de la bibliothèque du sultan. Cette bibliothèque que je me plaisais à parcourir en long, en large et en travers. Et je devais bien avouer que cette bibliothèque était merveilleusement bien fourni... Pour créer des petits soldats à la chaîne. La plupart des livres n'avaient qu'une seule vision du monde, pas de diversité des points de vue, pas de quoi débattre. Pour moi qui adorais ça, c'était vraiment triste à pleurer pour le coup. Du coup, voilà plusieurs mois que j'écrivais mes points de vues, souvent différents et moins extrêmes que les livres, plus... Dilués diront-nous, j'ai pas d'autres mots. Donc j'écrivais mes points de vues sur des parchemins que je gardais et où je notais la référence du livre, l'auteur, le titre etc pour pouvoir les relire dans quelques dizaines d'années... Si je n'étais toujours pas mort bien entendu. En parcourant les allées de la bibliothèque j'avais également pu remarquer qu'il n'y avait pas un mot sur la guerre et les massacres que ma patrie avait engendré et dont je n'étais absolument pas fier. Cependant, selon moi, ça faisait parti de l'histoire et comment demander à la prochaine génération de ne pas répéter les erreurs de la précédente si on ne leur explique pas ces erreurs ? C'était complétement aberrant. Et c'était avec ça qu'on faisait l'éducation des enfants du palais ? Et bien oui. Étrangement, je préférais la bibliothèque des premières années où j'avais été engagé ici. Bien plus riche et diversifiée, elle abordait tout les sujets de la psychologie au jardinage en passant par la politique et l'histoire et ce, sous tout leurs aspects. Ah, qu'est ce que j'avais pu m'éclater à l'époque... Je pouvais passer des nuits entières le nez dans ces bouquins, à me perdre entre les lignes pour oublier mon passé. C'était bête, à l'époque, j'avais pas pensé à chercher ce que j'étais. Mais même si cette version de l'antre du savoir était bien moins riche, il devait bien y avoir un bestiaire quelque part ou autre. J'allais reposer le livre sur la dynastie que je feuilletais avant de me mettre en quête du sacro Saint-Graal qui pourrait peut-être enfin m'apporter les réponses que j'attendais tant.

J'avais enfin réussi à trouver plusieurs bestiaire et un livre de magie (j'y avais songé durant mes recherches). J'étais armé d'une plume, de plusieurs morceaux de parchemins et prêt à enfin trouver qui j'étais vraiment. J'avais commencé à lire le premier bestiaire il y a à peine une dizaine de minutes que je me fis déjà interrompre. Je levais la tête et souris en reconnaissant Minati. Ces derniers temps, on paraissait presque avoir le même âge. Bientôt elle semblerait plus vielle que moi... Étrangement, les gens ne me respecte plus dès qu'ils semblent plus vieux physiquement. J'espérais qu'il n'en serait pas de même avec la jeune fille que j'avais appris à apprécier au fil des années. Elle me demanda si j'avais du temps devant moi mais je connaissais Minati depuis qu'elle était toute petite, je savais que c'était un ordre qui se cachait derrière. Je refermais le bestiaire en soupirant. Tant pis je reprendrais mes recherches plus tard. De plus, si elle à une question à me poser, ça prime sur le reste. J'essayais tellement de l'intéresser quand elle était petite sans jamais y parvenir réellement. Faut dire que les sujets que le sultan me demandait de lui enseigner n'était pas des plus passionnants pour une enfant. Je rempilais les livres et parchemins et les décalais un peu plus loin sur la table avant de lui indiquer la chaise à mes côtés en souriant :

"-Bonjour. Que puis-je pour toi ?"

Hum oui le tutoiement. Vous êtes gentils, mais j'ai du changer ses couches une fois alors que c'était pas mon boulot, je me vois mal la vouvoyer (notez qu'elle le sait pas donc chut) ! Puis j'ai pris l'habitude au final.
     
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 815
Date d'inscription : 04/10/2014

Message#Sujet: Re: L’Histoire n’est qu’une histoire à dormir debout. [pv Isaac]   Mer 22 Juin - 21:09


L’Histoire n’est qu’une histoire à dormir debout.
M

inati se moquait bien de bouleverser les plans et la lecture de son précepteur, elle ne remarqua même pas son fin soupir quand elle lui demanda de prendre de son temps pour elle. Elle était habituée à ce que l'on accède à ses désirs sans qu'elle ait rien à faire pour ça, et plus encore l'habitude d'être prioritaire sur autrui. De très mauvaises habitudes, cela va sans dire, mais que son sultan de père lui inculquait depuis l'enfance, si bien qu'elle ne se rendait pas compte de l'impolitesse dont elle pouvait bien être capable. Et impolie, il est certain qu'elle l'était à plus d'un titre. Sa récente (et éprouvante) expérience aurait peut-être pu et dû l'assagir, mais il n'en était absolument rien.

Dans tous les cas, elle ne songea pas à s'excuser de son intrusion, elle était simplement ravie d'avoir trouvé Isaac, et plus ravie encore qu'il prenne du temps pour elle. Pour une fois qu'elle éprouvait un réel et sincère enthousiasme dans le fait de s'abreuver de savoir, on pouvait sans doute difficilement l'en blâmer. Elle choisissait de voir les choses ainsi, tout du moins. Minati n'attendit donc pas plus longtemps pour l'interroger sur le sujet qui ne cessait de lui tarauder l'esprit depuis que Latika avait évoqué le sujet avec elle, et plus encore depuis son excursion à l'extérieur qui avait viré au cauchemar.

-Je voudrais que tu me parles des Féeriens.

Elle avait intentionnellement décidé de ne pas lui en dire plus que ces quelques mots. Elle avait bien des questions plus précises et plus ciblées concernant la guerre, le rôle de son père, celui de son grand-père avant lui, à quoi l'on devait l'état désastreux des rues du royaume quand le palais dans lequel elle vivait depuis l'enfance se complaisait dans le faste et un luxe ce qu'il y a de plus certain. Quoi qu'il en soit, les questions plus ciblées finiraient bel et bien par faire irruption dans son propos, c'est une certitude.

Mais pour l'heure, elle tenait surtout à entendre le discours que son mentor, ou du moins la seule personne qui ait réellement été en charge de l'instruire au sein du palais, pourrait lui tenir au sujet de ce peuple lointain qui autrefois avait bouleversé la vie du royaume, à un point qu'elle ne réalisait vraiment que depuis peu, d'ailleurs, encore qu'elle ne fût pas certaine que ces gens soient les seuls à blâmer dans cette histoire. Mais quelle histoire ? C'était une notion très abstraite pour elle, puisque personne n'avait jamais jugé utile de la lui expliquer, peut-être était-il temps d'y pallier enfin ?

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: L’Histoire n’est qu’une histoire à dormir debout. [pv Isaac]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L’Histoire n’est qu’une histoire à dormir debout. [pv Isaac]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La plus grande fraude de l'histoire?
» AGATE ♣ L'histoire d'une vie, l'histoire d'une envie.
» Histoire sans queue ni tête
» L'histoire sans fin
» Ce sont les vainqueurs qui écrivent l’Histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: Le royaume du bout de l'océan :: Le palais de Barbãda-