Partagez | 
 

 La mère d'un homme assassiné dort ; mais non pas la mère d'un assassin. (Abygaëlle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Rebellion
Messages : 1804
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: La mère d'un homme assassiné dort ; mais non pas la mère d'un assassin. (Abygaëlle)   Jeu 2 Juin - 9:57

Eleonore & Abygaëlle
La mère d'un homme assassiné dort ; mais non pas la mère d'un assassin.
La situation d'Eleonore n'était vraiment pas plaisante depuis qu'elle avait rencontré Gabriel Basiel, celui qu'elle aurait dû épouser normalement. Tous les évènements s'étaient enchaînés et c'était un peu comme si c'était de pire en pire. Par moment, la jeune femme se demandait vraiment comment elle parvenait à tenir la route, à rester debout. Et en ce moment plus qu'avant encore. Son moral était vraiment en berne, depuis qu'elle avait découvert la vérité sur la mort de Victoria. Le fait qu'elle ne soit pas vraiment sa soeur était également une surprise, mais elle parvenait sans mal à pardonner ce détail. Quand elle en avait parlé avec son père, elle avait bien vu que Victoria était comme une fille pour lui. Elle savait que ce n'était pas évident de s'opposer à Edgar, surtout il y a plusieurs années maintenant. Après tout, quand Eleonore avait voulu aller contre ses décisions, elle avait été envoyée sur l'île des soupirs. Ses parents n'avaient voulu qu’offrir une belle vie à leurs filles, ils avaient simplement pactisé avec le diable pour cela. Mas la main de ce dernier était bel et bien Anna. Eleonore ne se sentait pas mieux depuis qu'elle avait parlé avec sa soeur jumelle - qu'elle n'avait plus du tout envie de considérer comme tel en réalité - elle ne se sentait pas soulagé comme elle avait cru cela possible. Sans doute parce qu'elle n'avait aucune raison d'être soulagée. Est-ce qu'elle pourrait l'être un jour ? Elle doutait fortement. Peut-être quand tout cela allait être terminé, peut-être quand Edgar aurait perdu son trône et qu'elle pourrait envisager un futur plus agréable.

En attendant, Eleonore savait qu'elle devait tenir la barque, même si ce n'était vraiment pas facile. Elle s'efforcer de ne pas craquer, parce qu'on comptait sur elle. La jeune femme ne savait pas vraiment ce qu'elle faisait autour de son ancien village, mais elle avait comme besoin de retrouver un semblant d'ancienne vie. Elle était prudente, elle l'était toujours, mais elle avait juste besoin de venir. Et peut-être aussi de parler avec son père. Maintenant qu'elle savait la vérité, il y avait tellement de chose qu'elle avait à lui dire. A lui et à sa mère également, même si pour cette dernière c'était différent. Eleonore ne savait pas vraiment d'où cela venait, mais elle avait plus d'inquiétude à l'idée d'aller voir sa mère. Peur qu'elle finisse par tout avouer à Edgar, qu'elle se range du côté d'Anna. Alors pour le moment, elle ne l'avait pas du tout revu encore. Mais le destin allait lui jouer des tours. Parce que quand elle frappa à la porte de son ancienne demeure - qu'elle avait l'impression d'avoir abandonné depuis une éternité - elle ne vit pas son père ouvrir comme d'habitude, mais sa mère. En la voyant, la jeune femme sentit son coeur manquer un battement. C'était tellement étrange de la revoir, de l'avoir sous ses yeux, c'était comme si elle l'avait vu pour la dernière fois dans une autre vie. Ce qui était un peu le cas en réalité.

« Maman... »

Souffla-t-elle, ne cherchant même pas à se cacher d'elle. Malgré sa tenue de camouflage pour ne pas être repéré, il était évident que sa mère allait la reconnaitre puisqu'elles étaient l'une en face de l'autre.
Code by Gwenn


_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La mère d'un homme assassiné dort ; mais non pas la mère d'un assassin. (Abygaëlle)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (#23) on trinque ensemble, on baise ensemble , mais on va pas tomber amoureux quand même. :: Maël
» Les dents d'ta mère
» Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais. [Arhan ♥]
» Les oiseaux ne laissent qu'un chant éphémère ; l'homme passe, mais sa renommée survit. [FANFICTION]
» si tout homme ment, toute femme ment, mais beaucoup mieux [Cain N. Scott]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: Le pays de Féérie :: Le village Piquiel :: Les habitations-