Partagez | 
 

 Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables. (Nathaniel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Rebellion
Messages : 817
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables. (Nathaniel)   Mer 3 Aoû - 23:41

Nathaniel & Anthony
Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables.
Pour sur cet île, pourquoi dans ce cimetière, Anthony n’en avait aucune idée. Mais c’était ici que le serviteur du roi avait rendez-vous avec son vieil ami et leader de la rébellion contre son maître. Une fois n’était pas coutume, le vieil homme avait pris la peine de rassembler quelques vivres, quelques vêtements abandonnés dans un sac afin de les faire passer aux rebelles. Il ne verrait pas les autres, il allait se contenter de Nathaniel aujourd’hui. Ce n’était pas très grave en soit, puisque le vieil homme se doutait qu’il allait avoir énormément de sujet à aborder avec le rebelle. Cependant, Anthony préférait toujours quand il pouvait rendre une petite visite à Eleonore et Daphnée en passant, puisqu’il ne savait jamais quand il allait pouvoir se libérer encore une fois (même si ces derniers temps, il s’efforcer de venir le plus possible). Les deux enfants devaient traverser des épreuves un peu compliquées. Eleonore était au courant maintenant pour Victoria, Anthony savait qu’elle le saurait une fois qu’il en aurait parlé à son vieil ami. En réalité, s’il en avait parlé, c’était un peu dans le but qu’il lui en parle quand même. Sinon, il ne lui aurait rien dit du tout. Pendant un moment, le serviteur avait gardé ce secret, il aurait pu continuer un temps encore. Mais la vérité avait fini par éclater et maintenant la rebelle savait que sa propre sœur jumelle avait tué sa petite sœur. Anthony se faisait donc du souci pour Eleonore, mais cela n’avait rien à voir avec le souci qu’il pouvait se faire pour la petite muette (qui n’était muette que quand elle le voulait).

C’était l’un des sujets qu’Anthony avait envie d’aborder avec Nathaniel, puisqu’il avait découvert que son vieil ami avait passé un marché avec la sorcière qui s’en était pris à la jeune fille pour ouvrir le passage vers l’autre royaume. Le serviteur du roi aurait dû se douter que l’homme avait dû promettre quelque chose en échange de ce service, mais il n’avait pas envisagé une seule seconde qu’il offre la vie de Daphnée sur un plateau. Il n’était, évidemment, pas question qu’il laisse une chose pareille arriver. Des sacrifices pouvaient être nécessaire pour la cause, Anthony avait parfaitement conscience (et il se doutait que le sien arriverait un jour, le libérant peut-être), mais il ne laisserait pas Nathaniel sacrifier Daphnée. Ce n’était pas possible. En attendant, il se trouvait là, devant les nombreuses tombes du cimetière en attendant le rebelle. Son regard se perdait sur les centaines de tombe qui se dressaient là, il y en avait tellement. Certain avait eu la chance d’avoir une belle vie, d’autre non. Certain était des inconnus pour Anthony, d’autre non…

« Tu me fais toujours attendre. »

Dit-il dans un soupir en entendant des pas derrière lui, reconnaissant la démarche de Nathaniel avant même de se retourner. Il la connaissait à force, il n’avait pas besoin de se retourner pour savoir que c’était lui. Ce qu’il ne fit pas donc, se contentant d’observe encore ces tombes.
Code by Gwenn

_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 4118
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables. (Nathaniel)   Sam 6 Aoû - 16:54


Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables.
N

athaniel ne sut pas exactement combien de temps il demeura ainsi, le regard fixe posé sur la cage qui lui avait été destinée. Elle était plus étroite encore que dans son souvenir. Impossible de s'y allonger complètement sinon en étant totalement recroquevillé, le plus confortable était encore d'y demeurer assis, les genoux rabattus contre la poitrine, et d'attendre, se lever de temps à autres quand un gardien était de passage... Il avait presque passé plus de temps dans cette cellule que nulle part ailleurs au cours de sa vie. Ce lieu l'avait privé d'une identité concrète, son nom s'effaçait sur la porte de sa prison personnelle, mais il avait totalement forgé qui il était, d'une manière contradictoire. Il avait tout haï de cet endroit, et il lui était en même temps redevable. Il avait occasionné en lui une dualité de pensée qui n'avait de cesse que de le surprendre. Ainsi, maintenant, les mains serrant les barreaux de sa cage ouverte, il se sentirait presque chez lui. Mais là n'était pas sa place, elle était sur le trône qui aurait dû toujours lui revenir, et cette cage, qui sait, trouverait bien vite de nouveaux locataires, qui pour leur part n'en sortiraient jamais.

Néligeant finalement sa cellule, il se dirigea, les mains dans les poches, jusqu'au cimetière où Anthony l'attendait sans doute déjà... Être en retard était une habitude, chez Nathaniel, il aimait faire attendre les autres, et ce n'était pas parce qu'il constatait qu'on devait l'attendre depuis un moment qu'il faisait l'effort de presser le pas. Ce fut pour cette raison d'ailleurs qu'il s'approcha très nonchalamment du serviteur du roi, sans s'excuser un seul instant d'avoir pris tant de temps. Pourquoi lui avoir donné rendez-vous à cet endroit tout particulier ? Parce qu'il était sur le chemin, tout simplement. Les trajets pour se rendre de Féerie au royaume du bout de l'océan (et inversement) étaient toujours assez éprouvants. Il n'était pas conséquent pas désagréable de faire l'une de ces pauses dites nostalgiques, dans cet endroit où il n'aurait jamais dû passer tant d'années de sa vie. Et puis, il aimait bien rappeler de temps à autres à Anthony pourquoi ils faisaient tout cela et pourquoi il avait résolument choisi le bon camp. Les tombes qui s'alignaient en masse dans le cimetière de l'île étaient une piqûre de rappel assez significative.

-Je n'ai pas vu le temps passer
, affirma-t-il, l'air de rien, tout en lui adressant l'un des grands sourire dont il avait le secret. Comment vas-tu ?

Ils pourraient rentrer directement dans le vif du sujet, bien évidemment, mais Nathaniel préférait largement prendre son temps, et au fond, il aimait donner parfois à ses conversations avec Anthony un semblant de normalité. Parce qu'elles en avaient eu, autrefois. Il y a très longtemps, certes, mais malgré tout...

code by Mandy

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 817
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables. (Nathaniel)   Ven 23 Sep - 20:46

Nathaniel & Anthony
Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables.
Est-ce que Nathaniel n'avait effectivement pas vu le temps passer ou avait-il délibérément décidé d'arriver en retard ? Anthony ne le savait pas et honnêtement, il n'avait pas spécialement envie de savoir. Parce que dans tous les cas, les choses ne changeraient pas. Comme d'habitude le serviteur du roi avait attendu son ancien ami et comme d'habitude il avait eu énormément de temps pour réfléchir à cette situation. En soit, ce n'était pas une mauvaise chose. Parce qu'on ne pouvait pas dire que d'ordinaire, Anthony avait vraiment beaucoup de temps à lui. Quand il se trouvait au château, il était constamment débordé afin de répondre aux exigences du roi. Quand il n'était pas au château, il s'occuper des rebelles. Autant dire qu'il n'avait vraiment pas du temps pour lui et il ne cherchait pas vraiment à en avoir. C'était sa punition après tout, c'était son fardeau, sa propre prison que de l'extérieur semblait plus belle que celle qui se trouvait sur l'île où il était avec Nathaniel. Ce dernier était enfin là et Anthony n'en était pas mécontent en réalité. Comme à son habitude, le "jeune" homme lui adressa un sourire de sa panoplie et comme à son habitude, Anthony ne répondit pas à ce sourire.

Est-ce qu'il allait bien ? Bonne question... Il allait bien, c'était ce qu'il aurait répond à cette question dans n'importe quelle circonstance, même si on ne pouvait pas vraiment dire qu'on lui donnait beaucoup l'occasion d'y répondre, puisqu'on ne lui posait pas souvent la question (ce qui l'arrangeait pas mal quand même au final). Alors oui, il allait bien, c'était sa réponse, quand il en donnait une. Mais il ne le fit pas avec Nathaniel. A quoi bon ? Ne mentait-il pas à chaque fois qu'il affirmait aller bien ? Il n'était pas au trente-sixième dessous, il avait connu pire, sa santé n'était pas trop mal, son corps lui faisait mal partout mais à force il avait l'habitude. En soit, il n'allait pas mal. Mais finalement, cela faisait des années qu'il n'allait pas bien non plus. Et Nathaniel le savait, il ne pouvait que le savoir. Au fond, malgré les années, c'était sans doute avec Edgar l'homme qui le connaissait le mieux.

« C'est pour vous. » Dit-il alors, ne prenant pas la peine de répondre à la question du "jeune" homme, posant à ses yeux le sac de ravitaillement qu'il avait emmené comme à chaque fois. Il aurait pu lui retourner la question, lui demander comment il allait, mais il ne le fit pas encore une fois. A quoi bon, il se doutait de la réponse. Même si... par moment, Anthony aimerait retrouver un peu de normalité dans ses conversations avec Nathaniel. Cette époque lui semblait si lointaine et c'était de pire en pire au fil des années, quand bien même le visage du rebelle sous ses yeux ne manquait pas de lui rappeler de nombreux souvenirs. « Ca comment à être compliqué pour moi de vous ramener des affaires. »

Il se contenta de cela, avant d'entrer dans le coeur des sujets qu'il avait l'intention d'aborder avec Nathaniel. Il pourrait se contenter juste de foncer droit au but, de ne pas tourner autour du pot. Mais en même temps, il se demandait ce que Nathaniel pourrait bien lui dire, si tout cela venait d'abord de lui. Et puis... au fond, il avait quand même un peu de temps et ça ne lui faisait pas de mal de souffler un peu.
Code by Gwenn

_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 4118
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables. (Nathaniel)   Ven 23 Sep - 20:48


   
Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables.
   
À

   
vrai dire, Nathaniel aurait réellement voulu qu'Anthony réponde à sa question, et s'il ne l'avait pas fait sincèrement, il l'aurait contraint de lui révéler réellement le fond de sa pensée (d'un autre côté, si on lui posait, à lui, la question, il ne répondait jamais sincèrement). Parce qu'il voulait vraiment savoir comme Anthony supportait la situation. Par pure stratégie ou par sincérité ? Je ne trancherai pas pour vous, peut-être un subtil mélange des deux. Mais le serviteur du roi ne répondit pas, il faudrait donc, pour le fugitif, se contenter de deviner, et il supposait que la réponse qu'il attendait mais n'obtiendrait pas serait "non". Difficile pour lui d'aller bien, sans doute, alors que la défiance d'Edgar augmentait de jour en jour, qu'il était constamment sous pression, qu'il était sans cesse entre deux feux, soumis à un stress constant en même temps que confronté à un passé qu'il aurait voulu croire enterré. Mais non, pas de réponse. Nathaniel aurait bien voulu. Sincèrement, il aurait aimé avoir avec Anthony une conversation qui ne tourne pas seulement autour des rebelles et de leurs projets, mais c'était sans doute trop demandé. D'autant qu'il ne pouvait pas réellement s'en plaindre. C'était lui qui avait provoqué cette situation. Et il recommencerait mille fois s'il le fallait. Même si, s'il avait l'opportunité de recommencer, il éviterait très clairement de passer par la case prison.

   Le serviteur du roi déposa entre eux un sac de ravitaillement. Nathaniel n'en examina pas le contenu comme il avait pu avoir pour habitude de le faire au tout début. Nathaniel avait confiance à Anthony. Si ce dernier avait peut-être des raisons de l'insatisfaire lui, ce n'était pas le cas pour les autres résistants, c'était eux qu'il aidait avant de le soutenir lui (et il le regrettait quelque peu). Il précisa que ses absences pour les ravitailler devenaient de plus en plus difficiles à mettre en œuvre. L'ancien prisonnier comprenait très bien cela, il s'était douté que le double-jeu d'Anthony, s'il pouvait tenir la distance, ne tiendrait pas la route trop longtemps pour ce qui était de ces missions spécifiques. Il était plus important que jamais qu'Anthony ne doute pas, pas une seule seconde, de sa loyauté factice. Nathaniel hocha la tête.
   
   -Je comprends, nous nous arrangerons autrement,
affirma-t-il sans se départir de son sourire. Tout ça ne va plus durer très longtemps, de toute manière, affirma-t-il tout en regardant autour de lui. En ces lieux étaient nés ses projets de vengeance, et pourtant, il n'y avait pour l'heure sans doute pas terrain plus neutre au monde. J'aimerais tout de même te demander une dernière faveur, ajouta-t-il, comme si Anthony ne pouvait pas douter du fait qu'il y en aurait d'autres tout de même, quand bien même il disait que c'était la dernière. Crois-tu que tu saurais trouver un prétexte auprès d'Edgar pour t'absenter plusieurs jours ?
   

   
code by Mandy
   
   

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 817
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables. (Nathaniel)   Mar 22 Nov - 22:20

Nathaniel & Anthony
Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables.
Anthony n’avait pas envie d’arrêter de ravitailler les rebelles, bien au contraire. Le vieil homme avait à cœur de continuer de venir en aide au groupe, puisqu’il savait parfaitement que ce n’était pas évident pour eu de trouver des ravitaillements. Sauf que, le serviteur du roi devait bien reconnaître que cela devenait de plus en plus difficile pour lui d’aider les rebelles. Même si pour l’heure Edgar ne se doutait pas de son rôle dans la rébellion, qu’il ne se rendait pas encore compte de sa trahison, il n’avait aucune envie que le roi se rende compte de ce qu’il faisait dans son dos. Il n’avait aucune envie qu’Edgar se rende compte de quelque chose, même si Anthony se montrer vraiment prudent. Et au vu des évènements, au vu du temps qui filait depuis que Nathaniel et les autres avaient quitté la prison, il était évident que le roi était de plus en plus sur les nerfs. La moindre petite erreur pouvait lui être fatale et il était évident que l’homme n’avait pas envie de perdre sa place, il n’avait pas envie d’être découvert puisqu’il ne pourrait plus venir autant en aide à ceux qu’il tentait de protéger le plus possible. Nathaniel sembla comprendre la situation, affirmant qu’ils allaient s’arranger autrement. Cela rassurait un peu le serviteur du roi, mais en même temps il aurait aimé pouvoir continuer de les aider. Le serviteur du roi ne sût pas vraiment comment interpréter les propos de son ancien ami, quand il affirma que cela n’allait plus durer bien longtemps de toute façon. Est-ce que Nathaniel considérait que bientôt Edgar allait tomber de son trône ? Sans doute, le vieil homme devait bien avouer qu’il n’avait pas spécialement envie de rentrer dans l’esprit et les pensées de celui qui ne faisait pas du tout son âge. Anthony était prêt à poser la question à son vieil ami, quand ce dernier reprit la parole.

Evidemment, le serviteur du roi ne pouvait pas croire une seconde que Nathaniel lui demande une dernière faveur. Il savait parfaitement que ça ne serait pas la dernière et en même temps, Anthony savait que ce n’était pas la dernière qu’il accorderait à son vieil ami. Tant que le « combat » ne serait pas terminé, il était évident que l’homme allait rendre de nombreuses faveurs à l’homme sous ses yeux. Même si la faveur que ce dernier lui demandait était particulièrement surprenante.

« Je peux toujours essayer. » Cela n’était évidemment pas facile pour Anthony de prendre congés pendant plusieurs jours. Il n’était déjà pas évident pour lui de le faire pour quelques heures, alors quelques jours c’était encore plus difficile. Il faudrait qu’Anthony trouve un bon prétexte, mais rien n’était impossible. Cela dépendait, évidemment, du temps qu’il faudrait qu’il s’absente et de la raison aussi. « Pour quelle raison ? »

Demanda-t-il alors, espérant une réponse franche et honnête de la part du rebelle. Ce qu’il savait ne pas être forcément évident de sa part, mais l’espoir faisait vivre.
Code by Gwenn

_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 4118
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables. (Nathaniel)   Mar 22 Nov - 22:46


   
Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables.
   
N

athaniel savait très bien que la faveur qu'il demandait à son interlocuteur n'était pas des moindres, mais il n'éprouvait pas le moindre scrupule à le faire pour autant, non, aucun. Le fugitif avait ses caprices, plus ou moins fondés, et il veillait toujours à ce que l'on y cède, car dans le cas contraire, il supportait très mal le refus, le rejet et la vexation. Le fait est que cette situation pourrait bel et bien leur causer du souci si Edgar devait en venir à trouver trop suspecte l'absence de son serviteur. Le mettre en danger si près du but, ce n'était vraiment pas son intention, mais il était convaincu que sa requête porterait des fruits importants, qu'elle était nécessaire, utile, qu'il ne fallait pas passer outre. C'était un caprice en grande partie, oui, mais c'était très important également. De cela, l'ancien prisonnier de l'île des soupirs en était certain, et le lieu précis où ils se trouvaient en donnait encore une preuve certaine à ses yeux. Ça avait du sens, et si ce n'était pas évident encore, ce sens se ferait jour avec une implacable certitude quand ils auraient atteint cette première étape. Le sourire (permanent) de Nathaniel s'élargit en entendant son interlocuteur affirmait qu'il ferait de son mieux pour satisfaire à sa demande. Tant mieux, il essuyait très difficilement les refus en règle général, mais plus encore en la circonstance, ils lui étaient alors proprement insupportables. Évidemment, Anthony demanda à en savoir plus, il voulait savoir pour quelles raisons son interlocuteur attendait de lui une telle disponibilité. Nathaniel attendait une telle question, et il appréciait de pouvoir lui dévoiler sa réponse.

-Je veux que tu m'accompagnes... de l'autre côté de l'océan
, lui apprit alors Nathaniel qui prit grand soin de ne pas lui en apprendre plus.

Il pourrait bien sûr directement lui expliciter le pourquoi de cette requête (pour peu qu'il y en ait vraiment un, ce que l'on pouvait toujours remettre en question dans une telle situation), mais il aimait, comme à son habitude, ménager autant que possible le suspense. En l'occurrence, il était par ailleurs complexe que d'expliciter entièrement la situation, sachant qu'une grande partie de son argumentaire reposerait sur un constat unique : il faut que tu ailles au royaume du bout de l'océan, parce que je veux y aller avec toi. Au-delà encore de ça, je pense que c'est important. C'était maigre, surtout dans une situation qui pouvait remettre en cause la position actuelle d'Anthony et le compromettre auprès du roi. Oh, compromis auprès d'Edgar, Anthony finirait par l'être, mais quand ce moment serait venu, leur ancien ami ne serait plus roi. Ils n'y étaient pas encore, mais ils s'en approchaient, et pour clôturer cette histoire, leur histoire, il avait conviction qu'il fallait revenir à ses origines, et nul ne devait échapper à cela.

   
code by Mandy
   
   

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 817
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables. (Nathaniel)   Ven 20 Jan - 19:30

Nathaniel & Anthony
Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables.
Anthony ne voyait pas encore vraiment comment il allait faire pour s’absenter du service d’Edgar. Depuis près de vingt ans, il était au service de son « ami » sans aucune pause. Il ne s’était jamais vraiment absenté, il n’avait jamais arrêté de servir le roi. En soit, le vieil homme pourrait donc effectivement mériter des vacances, mais il était évident que les choses ne se passeraient pas comme ça avec Edgar. En tout cas, il ne savait pas encore comment, mais il avait l’intention de tenter de parvenir à s’absenter pendant un temps, même s’il ne savait pas encore pourquoi. Il ne savait pas, mais il se doutait que son ancien camarade n’allait pas tarder à le lui dire. Il le connaissait quand même à force et il savait que Nathaniel avait surtout besoin de ménager le suspense mais qu’il désirait tout le temps dire ce qu’il avait en tête. Du moins, quand il lançait un sujet, il avait envie d’aller jusqu’au bout. Anthony se doutait donc que son ancien ami allait lui dire la raison de cette demande et en fonction de ça, le serviteur du roi allait pouvoir voir s’il devait se donner du mal pour obtenir une absence. Si ce n’était pas suffisamment intéressant, Anthony ne prendrait peut-être pas autant de risque. Il attendait donc de savoir, et Nathaniel reprit la parole.

Anthony tourna vivement son regard vers Nathaniel quand ce dernier précisa alors qu’il envie qu’il l’accompagne de l’autre côté de l’océan. Le vieil homme s’était préparé à tout et n’importe quoi, connaissant parfaitement la manière qu’avait son vieil ami de réfléchir, mais il ne pensait quand même pas qu’il allait lui dire ça. Il voulait sérieusement qu’il l’accompagne ? Anthony se contenta d’observer le jeune homme (qui n’avait pas réellement l’âge qui semblait avoir) pendant quelques secondes, sans aucun mot.

« Je ne pense pas que ça soit une bonne idée… »

Dit-il finalement dans un souffle, pensant vraiment les paroles qu’il venait de prononcer. Parce qu’il ne pensait pas que ça soit une bonne idée. Sans doute qu’il devait retourner de l’autre côté, que ça pourrait être bien qu’il fasse le voyage (après tout, il avait vu avec Emma pour qu’elle fasse le voyage pour eux deux, parce qu’il ne pouvait pas se déplacer), mais Anthony devait bien avouer qu’il craignait de retourner là-bas. C’était comme ça, il n’arrivait pas à se dire qu’il devait faire la traverser de nouveau, qu’il devait voir ce qu’était devenu le royaume du bout de l’océan depuis leur départ… ce qu’ils avaient fait. Parce que c’était bien ça. Anthony ne pouvait pas s’empêcher de se sentir coupable, de se sentir responsable de ce qui était arrivé, parce qu’il n’avait rien fait pour l’empêcher.

Alors non, il n’avait pas spécialement envie de voir ce que ce royaume était devenu. C’était lâche de sa part, il le savait bien, mais c’était un sentiment qui se trouvait au fond de lui. Il ne comprenait pas en plus pourquoi Nathaniel voulait qu’il l’accompagne…
Code by Gwenn

_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 4118
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables. (Nathaniel)   Ven 20 Jan - 22:20


   
Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables.
   
N

athaniel avait pertinemment conscience du fait que la proposition (si tant est qu'on puisse l'appeler ainsi) qu'il allait faire à son interlocuteur n'allait pas le laisser indifférent. Pas au sens où il serait en quoi que ce soit tenté par cette dernière, mais au sens où il ne pourrait certainement pas approuver une chose pareille. À vrai dire, Nathaniel avait même eu l'espoir que cette suggestion scandaliserait son interlocuteur. Il ne savait pas s'il était parvenu à ses fins, mais il observa en tout cas que son propos avait fait une forte impression sur le serviteur du roi. Et c'était tant mieux. Car ce qu'il souhaitait avant tout, c'était faire réagir son interlocuteur... même si en soi, il espérait bien parvenir réellement à ses fins et obtenir d'Anthony qu'il se rende avec lui au royaume du bout de l'océan, au nom de motifs qui ne convaincraient certainement pas Anthony, d'autant plus que Nathaniel lui-même n'était pas très clair avec lui-même quant à ce qu'il cherchait à obtenir avec cette proposition. Mais c'était un fait, il cherchait bel et bien à obtenir quelque chose. Et quand Nathaniel voulait quelque chose, il se pliait en quatre pour l'obtenir, c'était un fait avéré qui ne devait plus échapper à grand monde à ce stade. La réponse d'Anthony était en apparence sans appel, mais le fugitif était convaincu qu'il pouvait le faire changer d'avis. Après tout, il n'avait pas dit "non", il avait seulement dit que c'était une mauvaise idée... même pas, qu'il ne pensait pas que ce soit une bonne idée. Ce n'était pas un non. Ou un non changeable en oui, tout du moins.

-Trahir Edgar non plus n'était pas une excellente idée, pour ta sécurité, du moins
, répliqua Nathaniel, se permettant bel et bien de plaisanter sur la situation. Mais en effet, si Anthony n'avait voulu prendre que des décisions avisées et se protéger, il aurait certainement continué ce qu'il faisait et n'aurait pas prêté main forte à Eleonore, puis à Nathaniel. Il marqua une pause, toute calculée, avant de daigner reprendre la parole. Ce n'est peut-être pas une bonne idée, mais je pense que c'est important. Je veux que tu voies cet endroit tel qu'il est maintenant, affirma-t-il avec une douceur qui lui était plutôt inhabituelle. Je veux y retourner avec toi, parce que je pense que c'est important qu'on le fasse ensemble. C'est ensemble qu'on a découvert ce royaume, après tout. Il marqua une pause. Et ce sera sans doute la dernière occasion que tu auras de revoir cet endroit. Tu n'es pas intrigué à l'idée de voir de tes propres yeux ce qu'il est devenu... Même pas un tout petit peu ?

Il tentait de toucher une corde sensible. Il y aurait bien un mot ou l'autre qui trouverait écho dans l'esprit de son interlocuteur.
   
code by Mandy
   
   

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 817
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables. (Nathaniel)   Ven 10 Mar - 23:39

Nathaniel & Anthony
Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables.
Anthony était bien placé pour savoir que quand Nathaniel voulait quelque chose, il faisait tout pour obtenir ce qu’il désirait. Mais le vieil homme espérait quand même pouvoir s’opposer à son vieil ami. En quelque sorte, il connaissait sans doute mieux que personne le « jeune » homme, quoi que depuis tous ces évènements, ce n’était plus le cas. Anthony savait que son ami – si tant est qu’on puisse encore le considérer comme tel – n’allait pas lâcher l’affaire. Mais Anthony n’avait pas envie de céder non plus. Parce qu’il considérait vraiment que ce n’était pas une bonne idée. Bon, en même temps, le serviteur du roi n’avait pas vraiment de raison de considérer que c’était une mauvaise idée, plus mauvaise qu’une autre, plus que ce qu’il faisait déjà. Mais il ne pensait pas que ça soit une bonne chose qu’il traverse de nouveau l’océan. Au fond… peut-être que c’était surtout parce qu’il n’avait pas envie de le faire, pas envie de revoir ce royaume, de refaire ce voyage, de revivre ça, de voir ce qu’ils avaient fait du royaume du bout de l’océan. Ce qu’ils en avaient oui, tous ensemble. Anthony savait qu’il avait sa part de responsabilité, parce qu’il n’avait rien fait pour empêcher ce qui était arrivé.

Nathaniel n’avait pas tort cependant en affirmant que trahir Edgar n’était en soit pas une bonne idée et qu’Anthony se mettait en danger en le faisant. Mais ce n’était pas pareil, ça n’avait rien à voir même. Nathaniel considérait que c’était important, qu’ils devaient faire ça ensemble. Parce qu’ils l’avaient fait autrefois, parce qu’ils avaient découvert ces terres ensemble. Anthony ne pouvait pas nier le fait qu’il était un peu curieux et Nathaniel savait parfaitement qu’il avait raison. Ce n’était pas pour rien que son vieil ami en parlait, il savait comment le toucher, il savait où appuyer pour le faire céder. Anthony y avait déjà pensé, mais il ne pensait pas en avoir le courage.

« Nous n’étions pas seuls quand nous l’avons découvert. »
Dit-il finalement, en revenant seulement sur un point précis des arguments de son vieil ami. En soit, Anthony savait qu’il devrait peut-être quand même faire le voyage, qu’il devrait voir ce monde avant la fin. Parce qu’il savait bien que les années passées, que la fin était de plus en plus proches. Que si Edgar découvrait quelque chose, il ne pourrait plus rien voir. Mais en même temps… Anthony poussa un soupir. « Je n’ai pas envie d’y retourner. » Reprit-il alors, se montrant plus sincère encore. « Je ne veux pas voir ce qu’on en a fait. » Parce qu’il culpabilisait, énormément. Comme sur beaucoup de sujet d’ailleurs, les années de vie de Nathaniel dans la prison, l’enfermement de beaucoup d’autres d’ailleurs, ce qui était arrivé à Eleonore, à Gabriel… il culpabilisait énormément pour beaucoup de chose. « J’ai trop de mauvais souvenir là-bas. »

Et c’était vrai. La découverte du royaume du bout de l’océan avait scellé le destin de beaucoup d’entre eux, il avait pris beaucoup d’entre eux.
Code by Gwenn

_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 4118
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables. (Nathaniel)   Sam 11 Mar - 9:43


   
Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables.
   
N

athaniel savait qu'il ne serait pas des plus simple de convaincre son interlocuteur de l'accompagner de l'autre côté de l'océan, mais il avait espérait, tout de même, que ses arguments feraient mouche... mais il semblait qu'il se soit trompé, et son "ami" lui opposa un refus qui ne fut pas du goût du fugitif. Il faut dire qu'il n'aimait pas spécialement qu'on réfute ses idées et qu'on contrevienne à ses idées. D'un autre côté, il n'avait pas l'intention de lâcher l'affaire tout de suite. Etait-ce si important, pourtant, qu'Anthony accompagne Nathaniel dans l'autre monde ? Non, pas du tout, ce n'était pas le moins du monde une étape obligatoire. Mais il y tenait malgré tout. Et quand il tenait à quelque chose, il avait tendance à insister jusqu'à obtenir gain de cause. En l'occurrence, donc, oui, il ne considérait véritablement pas d'avoir dit le dernier mot. Il l'observa un instant, en quête de nouveaux arguments. Est-ce qu'il comptait vraiment obliger Anthony à faire une chose qu'il n'avait pas envie de faire. Bon, ce ne serait pas la première fois, mais là, les circonstances étaient différentes. Ceci dit, il continuait de penser que l'homme devait voir le royaume du bout de l'océan, les mots ne suffisaient pas pour comprendre ce qui se passait là-bas. Et donc, il allait aborder les choses sous un autre angle. Il poussa un léger soupir avant de reprendre non plus.

-Je n'avais pas vraiment envie d'y retourner non plus, tu sais,
répliqua-t-il alors, ce qui logiquement devait être le cas, même s'il en avait forcément eu envie quand même, étant donné tout ce qu'il avait mis en place pour pouvoir accéder de nouveau à son royaume, malgré toute la misère qu'il y avait engendrée, et malgré les vieilles connaissances qu'il devrait retrouver et qui mouraient forcément d'envie d'en finir avec lui. Ce n'est pas en ignorant la réalité qu'elle s'évapore, ajouta-t-il ensuite, mais ça, tu le sais déjà. Il ne pouvait pas l'ignorer, puisque c'était exactement la méthode d'Edgar, mettre les problèmes à l'écart et ne pas s'y confronter directement, mais Anthony avait dépassé ce stade, en fait, il ne l'avait jamais vraiment connu. Parce qu'il savait tout. Mais ce n'est pas grave, je comprends. Et oui, il comprenait bel et bien, il ne cautionnait pas pour autant, parce qu'il avait égoïstement envie qu'Anthony l'accompagne, mais il ne pouvait que comprendre malgré tout. Il était bien placé pour savoir ce que ces lieux représentaient pour son interlocuteur. Il était normal qu'il ne veuille pas revenir. Il fallait être fou pour s'y risquer. Fou... Écoute, Anthony... Il marqua une légère pause, choisit très précautionneusement ses mots. Je suis désolé.

Oui, c'était bel et bien ce qu'il venait de dire. Sincérité ou pure manipulation ? Ça, c'était une autre affaire.
   
code by Mandy
   
   

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 817
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables. (Nathaniel)   Sam 6 Mai - 12:21

Nathaniel & Anthony
Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables.
Anthony n'était pas sûr de pouvoir croire Nathaniel quand ce dernier lui affirma qu'il n'avait pas eu envie de retourner de l'autre côté. Avec tous ses plans, il y avait peu de chance en fait pour qu'il n'ait vraiment pas eu envie d'y aller, parce qu'il avait plus d'un intérêt à y retourner. Malgré le fait qu'il y prenait vraiment de grands risques. Anthony avait été étonné d'ailleurs qu'il en revienne en un seul morceau, surtout qu'il avait pris la peine de croiser de vieilles connaissances. Cependant, il ne pouvait vraiment pas lui donner tort quand il affirma que ce n'était pas ignorant la vérité qu'elle s'évaporait. Bien sûr que ça n'était pas le cas, malgré les efforts d'Edgar les soucis ne s'étaient jamais éloignés, il les avait simplement mis de côté pendant un temps et ils étaient revenus en force ensuite. Anthony ne cherchait pas vraiment à ignorer la vérité, il savait ce qui se passait de l'autre côté de l'océan. Nathaniel lui avait raconté, Eleonore aussi lui avait raconté ce qu'elle avait vu, il en avait conscience et en même temps il ne pouvait que se douter de l'état dans lequel ils avaient laissé le royaume du bout de l'océan en partant. Il n'y avait aucune raison qu'ils s'en sortent bien, puisqu'ils leur avaient tout pris. Mais bon...

Sans doute qu'Anthony devrait faire l'effort de voir tout cela de ses propres yeux, mais il ne s'en sentait sincèrement pas la force. C'était ramener de vieux souvenirs à son esprit, qui n'avaient clairement pas besoin de ça pour revenir. Et il y avait tant à faire à Féerie. Il ne pouvait pas s'éloigner trop longtemps d'Edgar, il ne voulait pas s'éloigner non plus de Gabriel qui était en train de subir tout cela alors qu'il n'avait rien demandé. Et les rebelles, s'ils partaient tous les deux, qui allait veiller sur eux ? Anthony avait tout un argumentaire de bonne raison pour ne pas faire ce voyage, mais surtout il n'avait pas envie de le faire. Non, vraiment, il n'en avait aucune envie. Il s'apprêtait à le dire, encore une fois, quand Nathaniel reprit la parole. Après son « Écoute », Anthony s'était attendu à ce qu'il trouve un nouvel argument pour le pousser à accepter, mais ce ne fut pas le cas. Du moins, ça n'en donnait pas l'air. Il était désolé. Le vieil homme ne répondit pas tout de suite, se contentant de toiser son ancien ami pendant quelques secondes. Il était bien placé pour savoir qu'on ne devait pas vraiment lui faire confiance. Mais en même temps...

« Désolé pour quoi ? »

Se contenta-t-il de dire donc. Ce n'était sans doute pas ce que Nathaniel attendait de sa part, mais il ne pouvait pas s'empêcher de vouloir pousser un peu plus les choses. Qu'il soit désolé, d'accord, mais pourquoi ? Anthony avait sa petite idée, il savait pourquoi il avait envie que son ancien ami le soit, mais en même temps il avait envie de l'entendre le lui dire.
Code by Gwenn

_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 4118
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables. (Nathaniel)   Sam 6 Mai - 12:39


   
Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables.
   
R

ares étaient les occasions d'entendre Nathaniel s'excuser, et si ce dernier le faisait, il fallait toujours se montrer très défiant avec ces excuses, car si cela était arrivé à plus d'une reprise, c'était rarement parce que Nathaniel avait voulu faire preuve d'une sincérité qui le mettait en posture d'infériorité. Le plus souvent, c'était parce qu'il avait une idée derrière la tête. Et qu'en était-il en cet instant ? Anthony fut surpris de l'entendre lui demander pardon, évidemment, le fugitif se doutait qu'il réagirait de la sorte, c'était bien la première fois qu'il s'excusait auprès de lui depuis toutes ces années où ils se connaissaient. Nathaniel avait même tendance à penser que des deux, c'était lui qui méritait des excuses de la part de l'autre, parce que si Anthony était intervenu à l'époque, il aurait peut-être pu éviter toutes ces années d'emprisonnement (qui auraient bien pu être éternelles pour lui), même si ça n'avait rien de certain. Mais oui, pour une fois, c'était lui qui s'excusait... et il se pouvait bien que ce soit uniquement parce qu'il tenait à voir Anthony l'accompagner la prochaine fois qu'il se rendrait de l'autre côté de l'océan, mais il se pouvait tout autant qu'il s'agisse d'autre chose. Finalement, plutôt que d'accepter ou de refuser ses excuses telles quelles, Anthony pencha pour une troisième option. Nathaniel ne s'y était pas vraiment attendu mais il ne comprenait que trop bien l'attitude de son interlocuteur. Et il l'appréciait, même. Elle lui décocha d'ailleurs l'un des nombreux sourires de sa panoplie, même si la situation ne devait vraiment pas prêter à sourire, bien au contraire. Le fugitif se prêta au jeu quoi qu'il en soit.

-Je suis désolé de ce que j'ai fait à Dorian. De ce que je t'ai fais en trahissant ma promesse.


Il n'avait pas directement tué Dorian, mais il ne pouvait prétendre ne pas être responsable de ce qui lui était arrivé. Il voulait croire que l'ancien roi de Féerie était mort en grande partie par la faute d'Edgar, mais il y avait sa part de responsabilité. Cela dit, il ne cherchait pas tant à s'excuser de la mort de ce dernier que des conséquences que cela avait eu sur Anthony. En condamnant Dorian, c'était surtout lui qu'il avait condamné. Regrettait-il ? Oui. Parce que ses priorités avaient changé, et parce que sa manoeuvre malhabile l'avait conduit en prison. Mais il fallait quand même qu'il reconnaisse que, si les choses étaient à recommencer, il était probable, très probable même, que ce qu'il ferait de différent ne serait pas pour autant dans l'intérêt de Dorian. Il s'était joué de lui dès le départ. Et il ne s'en cachait même plus. C'était du passé. Mais du passé fraîchement déterré.
   
code by Mandy
   
   

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 817
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables. (Nathaniel)   Mer 28 Juin - 20:56

Nathaniel & Anthony
Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables.
C’était surprenant en effet que Nathaniel s’excuse, mais en même temps Anthony n’avait pas envie de se laisser avoir par des belles paroles. Parce qu’il savait que son ancien ami était un spécialiste dans la matière. Parce qu’il savait qu’il fallait toujours mettre en doute les propos du « jeune » homme. En même temps, Anthony s’était fait avoir souvent. De son côté aussi, Anthony avait son lot de mensonge. Mais bon, il ne pouvait pas vraiment se contenter donc d’accepter (ou refuser) les excuses de Nathaniel, sans savoir ce qu’il avait en tête. Parce que quelque chose lui disait qu’il avait forcément quelque chose en tête. Surtout qu’à l’instant, il venait quand même de lui demander de venir de l’autre côté de l’océan avec lui et qu’il avait refusé. Anthony ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’il cherchait simplement à lui faire changer d’avis. Mais puisque le « jeune » homme s’excusait, le serviteur du roi ne pouvait pas laisser passer ça, laisser passer une occasion de le questionner un peu plus. Ce qu’il fit donc, attendant patiemment sa réponse.

Qui ne tarda pas d’ailleurs et surtout, qui ne manqua pas de surprendre un peu Anthony. Quoi qu’en même temps, le vieil homme ne pouvait pas nier que c’était en grande partie ce qu’il avait eu envie d’entendre. Il était désolé pour Dorian et pour ce qu’il avait fait en trahissant sa promesse. Anthony ne pouvait pas nier qu’il tenait Nathaniel (et Edgar aussi, évidemment) pour responsable de la mort de Dorian. Même s’il n’avait pas tout de suite compris les choses, avant de le revoir toutes ces années après, sans qu’il n’ait changé d’un pouce. Anthony ne savait pas tout, il ne se rendait pas compte de tout, mais il pensait donc que Nathaniel avait enlevé la chance à Dorian de s’en sortir. Qu’il ait été trahi c’était une chose, mais il en était mort. Anthony avait sa part de responsabilité bien sûr, il aurait dû se rendre compte que ses anciens amis avaient l’intention de trahir leur roi. Et au fond, il ne pensait même pas que c’était foncièrement ce que regrettait Nathaniel, ce pour quoi il était désolé. Mais tout de même, il apprécia ses propos. Dorian était… il aurait tant aimé qu’il ne meurt pas.

« Et je suis désolé de ce que je t’ai fait. »
C’était une manière pour lui d’accepter les excuses de son ancien ami, en présentant les siennes. Parce qu’Anthony n’était pas non plus sans erreurs de son côté, il était loin d’être parfait. Vraiment loin. « J’aurais dû agir autrement. »

Il aurait dû empêcher à Nathaniel toutes ces années de prison. Mais bon… les choses étaient ainsi, ils ne pouvaient pas vraiment revenir en arrière. Dorian ne pourrait pas revenir à la vie, Nathaniel ne pourrait pas rattraper toutes ces années en prison (quand bien même, il avait eu de la chance dans son malheur de ne pas voir son corps vieillir comme ceux de ses amis).

« Très bien, tu as gagné, je t’accompagne là-bas. »
Code by Gwenn

_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 4118
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables. (Nathaniel)   Mer 28 Juin - 21:33


   
Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables.
   
N

athaniel savait qu'Anthony aurait l'intelligence de reconnaître ses excuses pour ce qu'elles étaient (le fugitif le considérait comme le plus intelligent d'entre tous, plus que lui et Edgar réuni, parce que son intelligence était humaine, malheureusement, on ne gouverne pas le monde à grand renfort d'humanité, malheureusement), c'est à dire qu'il ne faisait pas tant acte de repentance vis-à-vis de Dorian que vis-à-vis de son ancien ami qui, lui, était encore là pour les entendre. Le passé ne pouvait être effacé, le passé ne pouvait être oublié, il est certain qu'il continuerait de les hanter quoi qu'il arrive. A plus forte raison à présent d'ailleurs qu'il leur revenait à tous en pleine figure alors qu'ils n'y avaient pas pensé, ou du moins pas de cette manière, pendant presque vingt ans. Les regrets devaient venir de toute part, ils étaient plus ou moins importants, plus ou moins honnêtes (encore qu'ils restaient à déterminer du point de vue d'Edgar), mais ils existaient bel et bien, et il serait proprement inutile de le nier, de prétendre le contraire. Depuis le temps qu'Anthony et Nathaniel s'étaient retrouvés, ils auraient sans doute dû aborder ce sujet beaucoup plus temps, mais pour chaque situation, il y a un moment propice. Le leur était arrivé. Et les excuses étaient finalement à double sens. Anthony s'excusait d'avoir laissé Nathaniel croupir en prison toutes ces années. Et oui, c'étaient des excuses que l'ancien prisonnier avait attendues. Même s'il ne tenait plus réellement de rancoeur à l'égard du serviteur du roi devenu espion. Cette haine ne devait connaître qu'un seul objet, et cet objet était roi. Ils auraient dû agir différemment, c'est certain, la différence résidait certainement dans le fait qu'Anthony le ferait bel et bien si l'occasion devait se présenter et que Nathaniel, lui, réitèrerait sans doute les mêmes exactes erreurs, c'était dans son tempérament. Un tempérament sur lequel il ne fallait pas prendre exemple. Le sourire de Nathaniel s'agrandit quand son interlocuteur lui fit comprendre qu'il avait obtenu gain de cause : il l'accompagnerait. C'était tout ce qu'il demandait.

-Merci,
répondit-il, et une fois encore, à la mesures de ses excuses précédents, c'était un remerciement pour le moins honnête, si étrange celui puisse-t-il paraître. De sa part, du moins. Tu sais quoi ? reprit-il d'un ton plus léger, oubliant à présent tout de la pesanteur et de la gravité de la situation et de la conversation qu'ils venaient d'avoir. Je pense que ce petit voyage va nous faire du bien. Je regretterai presque de ne pas pouvoir convier Edgar à ce petit "retour aux sources".

Et au fond, oui, ça ne lui aurait pas déplu qu'ils se retrouvent là-bas tous les trois. Mais bien évidemment, il n'en était pas question.
   
code by Mandy
   
   

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 817
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables. (Nathaniel)   Mar 15 Aoû - 20:11

Nathaniel & Anthony
Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables.
Anthony savait bien qu’il aurait sans doute dû s’excuser bien avant de ce qu’il avait fait à Nathaniel, mais en même temps il fallait attendre surement l’occasion propice. Et ce moment l’était sans aucun doute. Nathaniel s’était excusé, pour ce qu’il avait fait à Dorian et non à lui directement… mais en même temps, c’était plus ce qui comptait pour le vieil homme. À son tour, Anthony s’était excusé de ne pas avoir agis autrement, d’avoir baissé les yeux devant Edgar. S’il pouvait revivre ces événements, le serviteur du roi ferait sans doute autrement. Est-ce que ses anciens camarades le feraient aussi ? Peut-être pas, mais cela n’empêcherait pas Anthony de le faire. Parce que de son côté, le serviteur du roi était quand même déçu par son propre comportement. Il ne pensait pas forcément qu’à Nathaniel d’ailleurs dans l’histoire, même s’il regrettait quand même de l’avoir laissé croupir en prison toutes ces années. Enfin, les choses étaient faites malheureusement et ils ne pouvaient pas revenir en arrière. Ils n’avaient aucun moyen de le faire non, mais ils pouvaient quand même s’assurer de changer le futur afin de le rendre meilleur. Même si leur vision du futur meilleur était parfaitement subjective.

Quand Nathaniel reprit la parole, d’un ton beaucoup plus léger, Anthony leva les yeux vers lui. Il ne savait pas non, mais quelque chose lui disait qu’il allait bientôt le découvrir. Parce que son ancien ami (qu’il pouvait quand même reconsidérer comme un ami quand même) n’allait pas se retenir de le lui dire. Ce qu’il ne fit pas d’ailleurs, affirmant qu’il regretterait presque de ne pas confier Edgar à leur petit voyage. Presque oui, il valait mieux pour tout le monde que le roi n’imagine pas qu’ils allaient se rendre tous les deux de l’autre côté de l’océan. Plus longtemps il ignorait que la barrière était tombée, plus longtemps ils allaient bien se porter. Anthony ne retint pas pour autant un léger sourire à la remarque de son ancien camarade.

« En même temps, si tu décidais d’inviter Edgar, nous n’aurions pas encore eu le temps de monter dans la barque qu’on se retrouverait dans un bain de sang. »

Ses propos étaient dits sur un ton léger, mais en même temps Anthony était parfaitement sérieux. Il ne payait pas cher de leurs vies si jamais Nathaniel devait s’amuser à inviter Edgar à leur petite excursion. Mais en un sens, ce n’était pas complètement idiot. Du moins, Anthony se disait que tant qu’à retourner là-bas, après toutes ces années, autant qu’ils soient tous les trois présents. Même si bien sûr, ça ne permettrait pas pour autant Dorian d’être présent. Un petit retour en arrière ne serait pas si désagréable que ça en fait. Même si pour le moment, le vieil homme appréhendait simplement de traverser l’océan, de revoir ce royaume qu’il n’avait pas vu depuis tant d’année et qu’aucun féérien n’aurait dû revoir d’ailleurs. Et ce n’était pas seulement parce qu’il allait devoir s’absenter du service d’Edgar pendant un long moment.
Code by Gwenn

_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 4118
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables. (Nathaniel)   Mar 15 Aoû - 20:37


   
Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables.
   
B

ien sûr, il était hors de question que l'actuel roi de Féerie soit du voyage, de même qu'il était hors de question qu'il ait vent de la situation. Pour autant, Nathaniel devait bien reconnaître que cette perspective lui plaisait tout de même. Pour ce voyage-ci, cela ne se ferait pas, c'est certain... mais pour un suivant, qui sait... tout était encore possible. Le fugitif recherchait encore les meilleures conditions dans lesquelles il retrouverait son vieil ennemi (et nul doute qu'il était impatient de pouvoir enfin le rejoindre et de "bavarder" un peu avec lui. Un jour, oui, qui sait, mais dans ce cas, il faudrait prendre grand soin de fermement attacher Edgar avec des liens solides, sans quoi cela avait bien peu de chances de se dérouler à sa convenance. De toute évidence, sa nostalgie ou allez savoir quoi d'autre ne serait pas partagé par son ancien ami, qui ne devait pas accorder à leur passé commun la même valeur... ce qui était en soi logique, bien évidemment. Parce que ceux qui avaient des regrets étaient toujours les plus nostalgiques. Edgar, lui, n'avait évidemment pas de regret, parce qu'il avait tout gagné, tout simplement. Et plus encore, même. Il avait tué un ami, condamné l'autre à la prison, exhorté le troisième à devenir son serviteur. Ce genre d'individu ne pouvait pas avoir de regrets... D'un autre côté, si Nathaniel avait été à sa place, il n'en aurait sans doute pas eu non plus, en fin de compte. Nathaniel apprécia de voir un sourire naître sur le visage d'Anthony à cette réflexion. C'était bel et bien l'attitude qu'il avait espérée, et c'était l'attitude qu'il avait obtenue. Il gageait qu'elle n'aurait pas été la même il n'y a pas si longtemps. Par conséquent, il était convaincu du fait que cette conversation leur avait fait du bien.

-Resterait à déterminer le sang de qui
, répondit-il alors avec un sourire égal sur les lèvres.

Les suppositions d'Anthony étaient difficilement contestables. Le jour où tous les trois se retrouveraient au même endroit, Anthony et Edgar, surtout, il était fort peu probable que le sang ne coule pas. La haine qui, à l'origine, les avait animés l'un vis-à-vis de l'autre, s'était changée en rancoeur, ni plus ni moins. Et la rancoeur était encore plus dangereuse que la haine elle-même. Dans tous les cas, Nathaniel voulait revoir le roi parce qu'il voulait voir le roi mourir, et la réciproque était très certainement vraie. Le jour venu, le sang coulerait, oui, mais Nathaniel était confiant, il était convaincu du fait que ce sang ne serait pas le sien.

-Mais oui.
Il poussa un léger soupir qui dissimulait à peine son impatience. L'heure n'est pas encore venue pour les grandes retrouvailles.

Mais bientôt, l'espérait-il. Bientôt...
   
code by Mandy
   
   

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 817
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables. (Nathaniel)   Ven 29 Sep - 21:33

Nathaniel & Anthony
Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables.
Il était clair et net en effet que si jamais Edgar, Nathaniel et Anthony se retrouvaient ensemble – en se doutant en prime que le roi saurait enfin le vrai rôle de son serviteur – le sang allait couler. Il ne pouvait pas en être autrement. Si à une époque, bien lointaine, le serviteur avait peut-être pu espérer voir la situation s’arranger (mais avec la mort de Dorian, ce n’était vraiment plus envisageable), il n’en était plus le cas maintenant. Il était clair et net qu’ils ne pourraient jamais se retrouver. Ou alors, la situation sera vraiment dramatique, comme ils venaient de le souligner donc. Nathaniel ne manqua pas de souligner qu’il fallait encore savoir de quel sang il allait s’agir, du sang de qui allait couler sur le sol quand ils allaient se retrouver tous les trois. Il était évident que le « jeune » homme sous ses yeux devait penser à Edgar, évidemment. Plus précisément, l’ancien prisonnier désirait tuer son ancien ami, l’homme qu’il n’acceptait évidemment pas en tant que roi, mais que Anthony avait servi fidèlement, pendant un temps. Anthony ne s’offusquait pas, il savait bien que son ancien ami avait envie de tuer le roi. Il n’y avait pas de raison de douter de cela, il en avait bien conscience avant même de le faire sortir de la prison de l’île du soupir. Et ce n’était pas un souci pour le serviteur, qui considérait que la mort d’Edgar ne serait pas une si mauvaise chose. Même si, en un sens, il aurait bien aimé que les choses se passent d’une autre manière.

« Non, évidemment. » Ce n’était pas le moment en effet pour les grandes retrouvailles, Nathaniel n’était pas près encore à retrouver Edgar. Mais cela viendrait bien un jour et quand ça allait être le cas, ça risquait d’être explosif. « Ne soit pas trop impatient. » Dit-il alors, quand bien même il savait que pour le coup, Nathaniel faisait vraiment preuve de patience. Pendant près de vingt ans, il s’était retrouvé dans cette prison sans pouvoir savoir quand il toucherait sa vengeance du bout des doigts, sans même savoir avant qu’il allait pouvoir la toucher. « Je suis certain que ça va venir bien assez vite. »

C’était le cas en effet, le vieil homme ne savait pas vraiment ce qu’il attendait de ce moment, s’il avait envie de le voir arriver, quand il aimerait le voir arriver. Anthony savait parfaitement au final qu’un jour son roi allait découvrir la vérité, découvrir sa traîtrise, mais il n’était pas si pressé que cela que ça arrive. Même si la situation ne pouvait pas continuer comme elle le faisait en cet instant précis, qu’il fallait bien qu’ils avancent d’une manière ou d’une autre.

« Mais je dois bien reconnaître que l’idée de fouler ces terres en ta compagnie et celle d’Edgar n’est pas entièrement désagréable. »

Si on partait du principe que l’idée même était plaisante, ce qui n’était pas le cas. Mais quitte à y retourner...
Code by Gwenn

_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 4118
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables. (Nathaniel)   Lun 2 Oct - 16:50


   
Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables.
   
L

a patience n'avait jamais fait partie du tempérament naturel de Nathaniel. Il préférait l'action directe, sans se soucier des conséquences. Il avait gardé de ce naturel, allant de paire avec sa nature pour le moins joueuse, certains de ses récents actes, qui ne semblaient pas forcément réfléchi et qui participaient e sa relative inconséquence. Mais il avait appris. Il avait compris qu'attendre pouvait avoir ses bienfaits. Il s'était précipité, pas Edgar, et présentement, c'était lui qui avait la couronne de Féerie sur la tête. L'impulsivité l'avait perdue, il devait donc en faire un atout plutôt qu'un défaut. Son attente forcée, presque vingt ans derrière les barreaux, y avait quelque peu aidé, c'est le moins que l'on puisse dire, mais il ne devait pas pour autant se précipiter maintenant qu'il était libre. Bien au contraire, il devait être d'autant plus vigilant. Les conseils d'Anthony, il devait les respecter au pied de la lettre, autant que faire se peut. Parfois, oui, il savait écouter les conseils des autres. Rarement, il faut bien l'admettre, mais incidemment, il savait garder le meilleur (et parfois le pire) de l'opinion d'autrui. Oui, il devait prendre son mal en patience, et sa récompense arriverait bien assez vite. Mais puisqu'il avait le sentiment de se trouver dans la dernière ligne droite, il lui devenait de plus en plus difficile de contenir son enthousiasme et sa volonté d'avancer le temps. Sa confrontation avec Edgar, il l'avait tant et tant imaginée qu'il ne vivait presque plus que pour elle. Mais pour que cet instant soit parfait, il fallait encore en passer par quelques étapes qu'il considérait comme cruciales et qu'il n'avait pas encor abordées. Certaines d'entre elles se joueraient seules, d'autres nécessiteraient l'appui de ses nouveaux alliés. Et, évidemment, Anthony aurait un rôle lus qu'important à jouer.

-Je ne suis pas sûr que ce sera réellement possible, malheureusement.

Ou bien, il faudrait entièrement réarranger ses plans, car pour l'heure, s'il avait planifié la mort d'Edgar, elle ne devait pas se passer de l'autre côté de l'océan. Il considérait, à vrai dire, qu'il était impératif qu'il meure à Féerie. Et de fait, comme il devinait qu'il n'aurait qu'une seule chance, il n'y aurait pas de temps pour une escapade à trois, tant pis. On ne pouvait pas tout avoir. Pour que tout soit parfait, en réalité, il faudrait ni plus ni moins que remonter le temps, ais c'était bien évidemment exclu... ou du moins impossible. Dommage, il se serait fait un plaisir de changer le cours des choses. Et ça n'aurait pas déplu qu'au fugitif, le pensait-il.

-Enfin, on pourrait toujours envisager de l'enterrer ici, je suis sûr qu'il adorerait
. Il marqua une légère pause, accompagnée d'un nouveau sourire, un rien malicieux. Encore que tu finiras sans doute par nous enterrer tous les deux.    
code by Mandy
   
   

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 817
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables. (Nathaniel)   Mer 22 Nov - 20:23

Nathaniel & Anthony
Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables.
C’était même évident que ça serait impossible, mais l’idée ne manquait pas d’avoir un côté… agréables. Enfin, c’était surtout l’idée d’avoir le sentiment de remonter le temps, comme s’il était possible de changer les choses, d’arranger les choses. Que tout ce qui soit arrivé ne soit pas arrivé. Mais c’était improbable. Comme le fait de réunir Edgar, Nathaniel et lui-même soit improbable aux yeux de Anthony. Le vieil homme savait parfaitement que les trois amis qu’ils étaient autrefois (ou semblaient l’être) ne se réuniraient jamais plus de l’autre côté de l’océan. Ils n’auraient pas commencé la traversé que la situation se sera transformée en bain de sang de toute façon. Parce qu’il ne fallait pas se faire d’illusion, ils ne s’en sortiraient pas tous les trois vivants. Si Nathaniel ne tuait pas Edgar, c’était ce dernier qui tuerait le premier et son serviteur puisqu’il aurait sans nul doute découvert son rôle dans l’histoire. Ce n’était donc pas possible, mais ça n’empêchait pas d’avoir envie de changer certaine chose.

Anthony ne répondit rien à la remarque de Nathaniel quand ce dernier – sûr de lui comme toujours – affirma qu’ils pourraient envisager d’enterrer Edgar ici, ce qui ne lui déplairait sans doute pas. Ou pas, justement. Au fond, Anthony devait bien avouer qu’il avait un peu de mal à imaginer comment les choses allaient se passer une fois tout cela terminé. Il tourna cependant son regard vers lui, vers ce sourire qui était apparu sur le visage du « jeune » homme, alors que ce dernier affirmait qu’il allait sans doute les enterrer tous les deux.

« Tous les deux ? » Demanda-t-il, pas parce qu’il n’avait pas compris qui était ces deux personnes que Nathaniel évoquait. Mais parce qu’il pensait plus au fait qu’il les avait enterrés tous les trois. Il ne prit cependant pas la peine d’expliquer un peu plus ses propos. « Tu as plus de chance que moi de nous enterrer. » Dit-il alors pour revenir plus concrètement aux propos du « jeune » homme. Nathaniel avait l’intention d’enterrer Edgar donc, parce qu’il savait bien qu’il avait envie de le tuer. « Tu as encore toute ta vie devant toi. » Soupira-t-il, avant de reprendre. « Ces dernières années ne t’ont pas du tout affecté. »

Contrairement à lui. Ces dernières années, ces vingt ans depuis la guerre, depuis la mort de Dorian, l’avaient forcément affecté. Il était bien plus vieux, tellement vieux même en un sens. Mais ce n’était pas que les années qui pesaient au final sur lui, qui faisait qu’il se sentait à ce point vieux. Il y avait tout autour, ce qu’il avait fait pendant tout ce temps pour Edgar, l’inquiétude qu’il avait eu pour Gabriel, celle qu’il avait maintenant pour Daphnée. Tout cela pesait quand même beaucoup sur ses épaules, sans compter le fait qu’il était stressé maintenant parce que beaucoup de chose lui revenait du passé, mais aussi parce qu’il craignait de se faire découvrir. Autant dire qu’il vieillissait donc, bien plus que Nathaniel de visu.
Code by Gwenn

_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 4118
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables. (Nathaniel)   Mer 22 Nov - 20:54


   
Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables.
   
I

l n'était pas rare que Nathaniel s'exprime différemment de ce qu'il pensait réellement, c'était même assez courant, à ses yeux, c'était un jeu, un exercice de style, et il aimait d'autant plus s'y employer qu'il s'amusait de découvrir la réaction de ses pairs en fonction de ce qu'il pouvait bien dire, mais cela dit, il avait dit exactement ce qu'il pensait en cet instant. L'un des trois était destiné à mourir dans des délais très brefs, et Nathaniel avait bien l'intention de tout mettre en oeuvre pour qu'il s'agisse d'Edgar, mais une fois le roi séparé de sa tête en même temps que de sa couronne, le destin de Nathaniel ne s'annonçait pas forcément très lumineux. Anthony sentait peut-être peser sur lui le poids des années, mais le fugitif restait convaincu qu'il les enterrerait tous, sans doute parce qu'il était le plus méritant. Non pas qu'il croie que les meilleures choses arrivaient à ceux qui le méritaient (il savait le contraire d'expérience, sans quoi Dorian serait toujours en vie), loin de là, même, mais il croyait tout de même qu'il y avait, en quelques rares circonstances, une certaine justice, et en l'occurrence, il l'imaginait assez bien pour cette fois. Sans rien pouvoir promettre, car le destin était facétieux, ça aussi, il l'avait appris d'expérience.

-Ces dernières années ne m'ont pas affecté ?
répéta-t-il avec, aux lèvres, un sourire qui ne faisait vraiment pas semblant d'être heureux, bien davantage douloureux, en fin de compte, comme si ces mots lui écorchaient les lèvres. Ce sourire tenait bien bien plus du rictus en fin de compte.

Il est vrai que physiquement, Anthony accusait le poids des âges, on lui donnait certainement plus que son âge réel, tant ces vingt dernières années devaient avoir eu raison de lui aussi bien moralement que physiquement. Nathaniel était amaigri, ses traits émaciés, son teint pâle, mais il gardait l'attrait de la jeunesse, mais il n'y avait bien que physiquement que ces années ne l'avaient pas affecté à ses yeux.

-Ces dernières années ont tout changé,
répliqua-t-il, catégorique, sans vouloir se montrer plus catégorique.

Ces années l'avaient transformé, d'une autre manière, oui, il n'avait pas perdu de qui il était autrefois, mais il n'était pas, autrefois, ce concentré d'amertume, cette soif de vengeance, tout ce qu'il faisait au profit d'un seule et unique chose, c'était loin de ce qu'il avait été à plus d'un titre.

-Crois-moi,
ajouta-t-il d'un ton plus léger, comme pour empêcher Anthony de revenir sur ce qu'il venait de dire exactement, quand tu auras été débarrassé de nous, tu retrouveras l'énergie de tes vingt ans. Il marqua une légère pause. On t'a toujours tiré vers le bas, c'est notre spécialité.

Il lui adressa un nouveau sourire, et celui-là était étrangement rayonnant.

code by Mandy
   
   

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables. (Nathaniel)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables. (Nathaniel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les cimetières sont des champs de fleurs! [Campagne]
» Les cimetières sont les vestiaires de la résurrection [Shizuru]
» Les gens sont fous
» "Tu sais que les bruits qui courent sur les gens sont pas toujours vrai."
» Ce n'est pas toi qui change, ce sont les gens qui te voient... ft. Dee

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: L'île des soupirs :: L'extérieur de l'île :: Le cimetière-