Partagez | 
 

 Un roi n'est rien sans reine (pv Aurore)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Famille royale
Messages : 84
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Un roi n'est rien sans reine (pv Aurore)   Lun 10 Oct - 21:10

Un roi n'est rien sans reine

Ces derniers temps, le roi de Féerie ne consacrait que peu de temps à son propre sommeil, chaque instant d'inactivité lui paraissait être un instant perdu. Il s'était toujours consacré corps et âme à son travail, à son devoir de souverain, une tâche que certains pouvaient lui reprocher de mener de la mauvaise manière (l'emploi du conditionnel n'était même pas vraiment nécessaire ici, d'ailleurs, il est certain que nombre de personnes, les évadés de l'île pour commencer, avaient des reproches à lui faire sur sa manière de régner), mais qui lui tenait à coeur malgré tout. Mais ces derniers temps, il ne devait pas se contenter de mener à bien sa politique usuelle, il devait également parvenir à contrer un ennemi d'autant plus difficile à combattre qu'il ignorait tout de ses prochains mouvements autant que de l'endroit où il se trouvait à l'heure actuelle. Il savait que le meilleur moyen pour lui de s'en sortir était de parer les actions de Nathaniel avant qu'il ne les exécute, mais ses plans n'étaient pas si simples à deviner que ça. C'était bien le problème, avec un homme aussi inconstant (et fou) que son rival de toujours : imprévisible comme il l'était, Edgar n'était même pas sûr que Nathaniel ait conscience de ses propres plans. Mais en attendant, il était sûr et certain que le fugitif agissait dans l'ombre, et lui ne savait plus quoi entreprendre pour que le mur d'illusion qu'il avait bâti autour de Féerie ne se fissure pas définitivement, d'autant qu'il sentait bien que certaines choses étaient en train de totalement lui échapper. À commencer par Gabriel, de plus en plus défiant et distant à son égard.

Alors le sommeil et le moindre instant de repos étaient finalement toujours relégués à plus tard, si bien que le roi de Féerie ne savait plus exactement depuis combien de temps il n'avait pas apprécié une nuit complète de sommeil. Bien trop longtemps, c'est tout ce qu'il pouvait assurer. La fatigue le rattrapait progressivement, d'autant qu'il n'avait plus une énergie aussi grande que celle qu'il pouvait dépenser il y a une vingtaine d'années de cela, quand il faisait déjà face à la même personne pour menacer un trône qu'il convoitait autrefois, qui lui appartenait aujourd'hui. Cette nuit ne faisant pas exception aux autres, ce fut très tard qu'il rejoignit sa chambre, s'attendant à y retrouver son épouse déjà assoupie, à simplement s'allonger auprès d'elle, avec la satisfaction de sa présence apaisante, mais malheureusement pas de sa conversation (ce qui était de sa faute, bien évidemment). Sauf que quand il rejoignit ses appartements, et bien qu'il fût tard, il y découvrit une Aurore encore bien réveillée. Un sourire sincère comme on lui en voyait pas s'afficha sur ses lèvres lorsqu'il la vit : Aurore détenait sans doute à elle seule tout ce qu'il lui restait encore d'humanité.

"Tu ne dors pas encore ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille royale
Messages : 46
Date d'inscription : 30/09/2016

Message#Sujet: Re: Un roi n'est rien sans reine (pv Aurore)   Dim 22 Jan - 21:13

Un roi n'est rien sans reine
 
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Aurore avait un mauvais pressentiment depuis quelques temps. Elle n’aurait pas pu dire exactement ce que c’était ni d’où ça venait exactement mais c’était ainsi. Ne disait-on pas que les femmes étaient dotées d’un sixième sens de toute façon ? Enfin peu importe, cela n’était pas une information des plus capitales. La seule chose était qu’elle avait un mauvais pressentiment qui persistait et ne voulait pas se défaire. Elle ne savait pas bien s’il fallait en parler ou bien garder ça pour elle. Et puis à qui le dire de toute façon ? Edgar ? Il avait bien assez de contrariétés comme ça pour le moment, elle n’allait pas aller l’embêter avec un simple pressentiment. Il avait mieux à faire ou penser. Et puis il ne pouvait pas vraiment dire qu’elle le croisait à chaque croisement de couloir.

Cela ne lui plaisait pas plus que ça, de ne presque jamais le voir. Mais bien sûr elle ne pouvait pas vraiment lui en vouloir. Elle savait bien qu’il était le roi de Féerie et qu’il avait tout un tas de choses à régler. Elle n’était pas en colère ou fâchée contre lui, juste un peu… triste. Il lui manquait assurément. Elle ne pouvait pas le nier, d’ailleurs elle ne voyait pas pourquoi elle le ferait. Mais c’est vrai que parfois elle s’ennuyait dans ce grand château et elle aurait aimé pouvoir le trouver pour profiter un peu de sa présence et sa compagnie mais elle craignait de le déranger en affaire importante et qu’il lui en veuille par la suite. Elle préférait encore espérer l’apercevoir plutôt que cela. Bien sûr elle pourrait essayer de lui en parler mais elle n’avait pas non plus envie qu’une dispute entre eux se forme, ils n’avaient pas vraiment le temps pour ça.

Elle essayait de se trouver des occupations pendant la journée, sans que cela ne demande trop d’efforts non plus. Elle s’était il y a peu mis en tête de recadrer un peu son fils. Elle craignait un peu quant à sa succession, qu’il n’ait pas les épaules assez robustes pour reprendre le trône. Non pas qu’elle doutait de lui mais bon… Il ne ressemblait pas tellement à son père alors elle s’inquiétait un peu. Mais elle était certaine que Gabriel pourrait faire un bon roi avec un peu plus de plomb dans la cervelle et elle comptait bien lui en donner. Mieux valait tard que jamais après tout.

Elle soupira doucement. Assise dans le grand lit royal et fixant la lune par la fenêtre pensive. Elle ne se rendait pas du tout compte de l’heure, perdue dans ses pensées. D’habitude elle s’endormait assez vite et seule mais ce soir-là, le sommeil ne semblait pas enclin à se montrer. Elle revient doucement à elle en entendant la porte s’ouvrir pour voir son mari entrer.

"Tu ne dors pas encore ?"

Elle le fixe un instant puis lui rend doucement son sourire. Elle aimait le voir plus doux et sincère avec elle, c’était son petit privilège qu’elle n’avait pas du tout envie de partager.

« Non. C’est toi qui rentre plus tôt ou moi qui veille plus tard ? »

Avec tout cela, elle n’avait pas vraiment la notion de l’heure qu’il pouvait être même si elle pencherait plus pour la seconde option.

« Cela m’étonnerait tout de même que tu aies fini plus en avance que les autres soirs. »

black pumpkin


HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille royale
Messages : 84
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Un roi n'est rien sans reine (pv Aurore)   Jeu 2 Fév - 0:28

Un roi n'est rien sans reine

Était-ce elle qui veillait plus tard ou lui qui la rejoignait plus tôt ? La question était assez légitime, car il est vrai que ces derniers temps, il était rare qu'il rejoigne le lit conjugale et qu'Aurore ne soit pas déjà endormie. Ce qu'il ne lui reprochait pas, bien sûr, elle n'avait aucune raison de l'attendre, surtout quand ses obligations le retenaient jusqu'à une heure indue de la nuit, pour ne pas dire de la matinée, mais il regrettait réellement qu'ils trouvent de moins en moins de temps pour eux. Malheureusement, pour le moment, il n'avait pas vraiment de solutions à cela. Son trône était plus en danger que jamais, l'équilibre de son règne était précaire au possible et son empire pourrait bien s'effronter à tous moments. S'il ne faisait pas tout le nécessaire, il n'aurait décidément plus de temps à accorder à son épouse parce qu'il ne serait plus de ce monde. Alors il préférait sacrifier un peu de leur intimité pour pouvoir se rattraper plus tard, quand la situation serait rétablie... Sauf qu'en attendant, Aurore Basiel faisait les frais de sa négligence, et si une femme en ce bas monde ne méritait pas d'être négligée, c'était bien elle, pourtant, splendide qu'elle était. La reine n'attendit pas sa réponse, elle la devinait forcément déjà. Les horaires affolantes du roi n'avaient en rien varié, elle avait seulement veillé plus tard qu'à l'accoutumée, et malgré la fatigue accumulée, Edgar comptait bien profiter du fait qu'elle soit encore debout, et ne semblait pas encore trop en proie au sommeil pour savourer sa présence. Le peu d'humanité qu'elle savait insuffler en lui serait peut-être le remède nécessaire à ses trop nombreuses interrogations ainsi qu'à ses perpétuelles remises en question.


"Est-ce un reproche ?"
demanda-t-il sans perdre son fin sourire.

Ce pouvait bien en être un, et ce serait en soi compréhensible. De la part d'Aurore, Edgar était prêt à accepter tout reproche et tout conseil d'ailleurs. Elle était la seule à pouvoir bénéficier de ce privilège. Comme de beaucoup d'autres, au final. Le roi s'assit sur le lit, poussa un soupir mêlé d'un grognement, satisfait de pouvoir tout simplement se poser un peu, à l'abri de la situation qui était en train de l'oppresser, de tous les démons du passé qui se précipitaient à sa porte. Ils allaient bientôt forcer l'entrée, et s'il ne jouait pas serré, il ne pourrait rien faire contre ça.


"Je ne sais pas si je vais y arriver..."
admit-il alors, qui pour la première fois faisait preuve d'une faiblesse peu commune. Il craignait l'effondrement de son royaume. Il n'y avait qu'à Aurore qu'il pouvait se confier à ce sujet.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille royale
Messages : 46
Date d'inscription : 30/09/2016

Message#Sujet: Re: Un roi n'est rien sans reine (pv Aurore)   Mar 4 Avr - 14:42

Un roi n'est rien sans reine
 
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Aurore était un peu surprise de voir son époux dans leur chambre alors qu’il faisait encore nuit. Ce n’était pas une chose habituelle depuis quelques temps déjà. Les heures que les deux époux passaient ensemble dans une même semaine pouvaient se compter sur les doigts d’une seule main. Mais elle ne reprochait rien à Edgar. Gouverner n’était pas chose facile surtout quand des parasites faisaient tout pour tout détruire. Mais elle avait confiance en Edgar et en son pouvoir. Il saurait maintenir tout ce qu’il avait instaurer. Du moins elle l’espérait et elle ferait tout ce qu’elle peut pour l’y aider. C’était son rôle de reine et d’épouse en même temps.

"Est-ce un reproche ?"

Elle lève les yeux sur lui à sa question et sourit doucement. Elle ne pouvait pas vraiment lui reprocher son absence alors qu’elle savait à quoi elle était due. Si cela avait été autre chose elle ne se serait sûrement pas gênée pour lui en faire mais pas là. On avait beau lui trouver de nombreux défauts, elle avait quelques qualités tout de même. Et elle était plutôt compréhensive lorsqu’il s’agissait de son époux. Elle se contente de secouer doucement la tête de gauche à droite en signe de négation pour réponse.

« Tu sais bien que non. Je sais que les temps sont durs pour toi. »

Elle le regarde s’approcher et s’assoir sur le lit sans bouger. Elle le trouvait fatigué et préoccupé et elle n’aimait pas vraiment le voir comme ça. Cela l’inquiétait. Elle savait que les choses étaient difficiles et honnêtement elle n’avait aucune idée de ce qui pourrait arranger les choses. Quoiqu’il y avait toujours des solutions peu importe leur nature. Et elle soutiendrait et appuierait chaque décision du roi. Mais à le voir comme ça, cela lui brisait le cœur. Pourtant elle n’avait pas de solution miracle pour l’heure.

"Je ne sais pas si je vais y arriver..."

Elle fronce les sourcils en l’entendant dire cela. C’était encore pire que tout. Qu’il remette en doute ses capacités et ses compétences à gérer cette crise l’inquiétait d’autant plus. Surtout que cela n’était pas dans les habitudes de son mari. Il avait une force d’esprit de fer, ce n’était pas du tout bon signe qu’il émette ce genre de craintes. Et elle ne le laisserait pas continuer sur cette lancée. Il fallait qu’il reprenne ses esprits et confiance en lui. S’il y avait bien quelqu’un qui pouvait restaurer le calme à Feerie c’était lui et lui seul. Elle s’approche doucement de lui et se blottit contre son dos tendrement, entourant sa taille de ses bras.

« Ne dis pas ce genre de choses. J’ai conscience que tout ne va pas pour le mieux mais tu y arriveras. Tu y arrives toujours. Je serai toujours là pour te soutenir quel que soit tes décisions mais je ne peux pas te laisser remettre en cause tes capacités. Tout rentrera dans l’ordre. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille royale
Messages : 84
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Un roi n'est rien sans reine (pv Aurore)   Jeu 8 Juin - 21:34

Un roi n'est rien sans reine

Les temps étaient durs pour lui, c'était le moins que l'on puisse dire en effet. Les temps étaient durs pour lui, parce qu'ils l'étaient tout autant pour Féerie, ou en tout cas étaient en passe de le devenir s'il n'arrivait pas à temporiser la situation avant qu'elle ne s'envenime. Et pour cela, il n'y avait pas mille solutions, bien sûr, il fallait qu'il arrête Nathaniel. Mais chercher à l'arrêter, c'était comme vouloir se saisir de sa propre ombre : c'était là, tout proche, en apparence parfaitement accessible. Mais quand on s'y risque, les doigts saisissent du vent, l'ombre est là mais n'est pas palpable. Pour autant, cela ne voulait pas dire que le roi avait échoué. La dernière fois qu'ils s'étaient confrontés l'un à l'autre, c'était lui qui avait réussi, Nathaniel qui avait échoué. Son vieil ennemi (ou ami, cela dépendait du temps où l'on situait toute cette histoire) avait presque passé vingt ans de sa vie en prison, et lui sur le trône, on ne l'en délogerait pas. Mais ce n'était pas pour autant qu'il ne lui arrivait pas de douter. Il fallait bien qu'il doute, il se sentait désavantagé par les circonstances, et pendant ce temps, l'ombre gagnait du terrain. Il pouvait bien donner l'air de rien, prétendre savoir ce qu'il faisait, en présence de ses ouailles, mais pas en compagnie de sa femme. Si quelqu'un méritait de connaître le fond de sa pensée, c'était bien elle après tout.

Et puis, personne ne savait le rassurer comme elle en était capable. Par ses gestes, pour commencer, la douceur avec laquelle elle l'enlaçait et qui lui rappelait pourquoi il était capable d'amour, mais seulement envers elle, elle est personne d'autre. Pas même leur fils d'ailleurs, sans doute... Ou pas assez. Elle trouva les mots justes, et Edgar sentait la confiance lui revenir à mesure qu'elle parlait. Il ne suffisait pas d'entendre que l'on allait tout surmonter pour que ce soit vrai, bien sûr, mais parfois, un regain de motivation avait sa nécessité.


-Merci
, dit-il doucement en tournant la tête vers elle, une esquisse de sourire sur les lèvres. Je voudrais juste en avoir fini, dès maintenant. Enterrer le passé pour de bon. Mais il ne suffisait pas de le vouloir pour que cela se produise. Le chercher à l'aveuglette ne mène nulle part. Il va falloir que je l'attire jusqu'ici.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille royale
Messages : 46
Date d'inscription : 30/09/2016

Message#Sujet: Re: Un roi n'est rien sans reine (pv Aurore)   Sam 17 Juin - 19:16

Un roi n'est rien sans reine
 
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Aurore n’était pas naïve ou dupe, elle savait bien que les choses allaient bientôt se jouer. Que si Edgar était inquiet c’est qu’il y avait une raison solide et valable. Mais elle savait aussi que l’enfoncer dans ses inquiétudes n’avait rien d’intelligent, elle préférait l’aider à sortir la tête hors de l’eau. Lui dire qu’il était tout à fait capable de surmonter cela lui semblait être la bonne solution. Cela ne voulait pas dire qu’elle ne croyait pas en lui, pas du tout, elle le savait tout à fait capable de garder le trône intact et de repousser leurs ennemis. Elle reste tendrement blottie dans son dos, profitant de sa chaleur corporelle. Qui aurait pu croire que cet homme d’apparence si froide avec les autres soit en réalité capable de dégager autant de chaleur, mais cela ne la dérangeait pas d’être la seule à savoir ce genre de choses, au contraire. Après tout, quelques secrets ne devaient appartenir qu’au couple non ?

-Merci, Je voudrais juste en avoir fini, dès maintenant. Enterrer le passé pour de bon. Le chercher à l'aveuglette ne mène nulle part. Il va falloir que je l'attire jusqu'ici.

Aurore ne savait pas bien ce qu’il voulait dire par là, mais elle lui faisait confiance pour la suite des évènements, si son esprit avait déjà formulé un plan, alors il n’y avait pas à s’inquiéter plus. Et elle comptait bien mettre tout en œuvre pour qu’il y parvienne. Elle le soutiendrait quoiqu’il décide et quoiqu’il se passe. Elle l’avait toujours soutenu durant le début de son règne et cela n’allait pas changer dès aujourd’hui. Elle embrasse doucement sa joue.

« Comment comptes-tu t’y prendre exactement ? Je suis curieuse de savoir ce que ton esprit magnanime a imaginé pour finir le plus fort des deux.»

Elle était curieuse de savoir ce que son époux avait imaginé pour faire face aux nouveaux évènements. Edgar avait toujours eu le don d’imaginer de très bons stratagèmes. Peu importe que cela soit moral ou non, il fallait faire face comme on pouvait. Mais jusqu’ici il ne l’avait déçue sur ce point, Edgar était un homme intelligent, très intelligent. Il était toujours parvenu à ses fins malgré les évènements qui essayaient de se mettre en travers de son chemin, et pour tout avouer, elle était très heureuse d’être de son côté plutôt qu’ennemie. Si seulement cela pouvait en être de même avec Gabriel… Mais elle ne voyait pas comment réconcilier père et fils, un fossé semblait s’être creusé entre eux.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Un roi n'est rien sans reine (pv Aurore)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un roi n'est rien sans reine (pv Aurore)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arthémis - le corps n'est rien sans l'âme [Terminé]
» Camp argoseb - Hôtel lvl 9
» L'anniversaire de mon choupinet chou sans qui je ne seris rien ♥.♥ ! ♥
» Louise de La Vallière | Il existe des roses sans épines.
» Oscar - On peut être artiste sans être rien de particulier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: Le pays de Féérie :: Le grand château :: Les appartements royaux-