Partagez | 
 

 Rompre la malédiction ? (Thanil)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Famille royale
Messages : 218
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Rompre la malédiction ? (Thanil)   Jeu 1 Juin - 11:51


Il devenait de plus en plus difficile pour Gabriel de quitter le château en toute discrétion, et il devait redoubler de vigilance et de stratagèmes divers et variés pour tromper les gardes sûrement désignés à sa seule surveillance. Heureusement, la plupart du temps, il pouvait compter sur la complicité d'Anthony. Oui, il savait que ce dernier ne l'aidait pas toujours de gaité de cœur, sachant qu'il se mettait en danger, mais conscient de ce qu'il savait, le prince ne pouvait seulement se contenter d'attendre dans son coin qu'une révolte contre son propre père s'organise, qu'Eleonore se mette en danger, de rester dans l'ignorance... C'était impossible. Il devait faire quelque chose, même si où que ce soit, on lui refusait le moindre rôle, sous le prétexte, à chaque fois, de le protéger. C'était épuisant.

C'était presque miraculeux qu'il ait su s'extirper du lit conjugal sans réveiller Anna, dont il savait le sommeil léger, mais sa respiration profonde témoignait de son état de somnolence. Maintenant, il devait seulement espérer qu'elle ne se réveillerait pas avant son retour. Ce fut ensuite toute une expédition pour sortir par les écuries du domaine mais il y parvint sans se faire repérer. Malgré tout, il ne prit pas le risque de prendre son cheval avec lui, ce serait tout sauf discret.

Il décida de faire la route à pied, même si cela lui garantissait d'autant moins d'être rentré avant l'aube au château des Basiel. Il verrait bien, il était quoi qu'il en soit déterminé. Et au pire, si l'on remarquait son absence, au moins prêterait-on un minimum d'attention à lui, autre que pour tout lui interdire. C'était une chose que d'entendre de toute part qu'il deviendrait sous peu le nouveau souverain de Féerie, c'était une chose que de lui laisser, ne serait-ce qu'une fois prouver sa valeur.

Enfin, inutile de s'appesantir pour le moment, il était parti, c'était ce qui comptait, et il avait une raison d'être là. Pour une fois, il ne bravait pas la forêt et ses dangers dans l'espoir de retrouver le campement des rebelles, il avait une toute autre idée à l'esprit. Il se fiait à une rumeur, à quelques lignes lues dans un bouquin de la bibliothèque royale.

Son père lui en voudrait d'avoir déserté et d'être en contact avec la rébellion, c'est sûr, mais il lui reprocherait tout autant d'aller trouver le magicien Thanil Herendaliel s'il savait que c'était son intention. Lui ou n'importe quel magicien, d'ailleurs. Edgar Basiel avait la magie en horreur. Mais c'était la magie qui avait causé ses tourments premiers, alors le prince avait l'espoir que cette même magie pourrait au moins réparer cela. Il aimerait avoir une prise sur un seul aspect de sa vie. Mais comme bien souvent, il en demandait beaucoup trop.

Il se rendit au cœur de la forêt et jusqu'à la grotte où il pensait pouvoir trouver ce mystérieux magicien. Posté devant, il hésita, puis fit un pas à l'intérieur, avant de prendre la parole, sa voix se répercutant en écho contre les parois de la grotte.


"Il y a quelqu'un ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 303
Date d'inscription : 15/01/2015

Message#Sujet: Re: Rompre la malédiction ? (Thanil)   Jeu 1 Juin - 13:30

Rompre la malédiction ?



   La nuit était tombée depuis longtemps et Thanil avait déjà rejoint l’alcôve transformée en chambre depuis longtemps et dormait d’un sommeil paisible dans le silence de la grotte lorsque, soudainement, ses yeux s’ouvrir.

Une présence non-animale venait de franchir le périmètre invisible qui entourait son antre. Cela avait instantanément réveillé le magicien qui poussa un petit soupire. Durant des années, il n’avait presque jamais vu personne et voilà que depuis quelques semaines, cela ne semblait plus vouloir cesser. Et la journée passe encore, mais au milieu de la nuit ? Il se leva, s’enveloppa dans sa longue et imposante robe chambre brodée en satin et poussa la lourde tenture qui séparait l’espace nuit de la grotte.

La salle principale était plongée dans la nuit, seules quelques faibles et énigmatiques lumières dans les tons émeraudes éclairaient légèrement les lieux, donnant le sentiment de se trouver dans une grotte sous-marine. Thanil n’avait pas besoin de plus pour s’aventurer entre les étagères et les tables et il se dirigea directement vers la magnifique vasque sur pied en argent qui émettait une lumière argentée. Du bout des doigts, il caressa juste la surface de l’eau qui s’y trouvait et aussitôt apparu le visage d’un jeune homme se rapprochant de l’entrée.

Thanil s’était déjà retiré du monde des hommes à la naissance du jeune prince mais pourtant, il fut à même de le reconnaître aussitôt et l’instant suivant, il entendit sa voix résonner contre les parois quelques mètres plus loin.

Un simple geste de la main, et toutes les torches crochées aux murs menant de l’entrée à la caverne principale s’allumèrent instantanément ainsi que les innombrables bougies de la pièce et le feu dans l’âtre.

L’endroit perdit alors son aspect émeraude irréel, dévoilant tous les détails des très nombreux livres et fournitures rangés partout.

Thanil tourna alors le dos au passage menant à l’entrée pour jouer avec la flamme d’une des bougies et n’eut en premier lieu aucun geste quand il entendit les pas se rapprocher.

Laisse-moi deviner. Problèmes d’insomnies ?

La caverne avait beau être immense, sa voix ne produisit aucun écho contre les parois de pierres.

Ou alors, ajouta-t-il en jetant un coup d’œil pardessus son épaule pour regarder son visiteur d’un air amusé, est-ce votre Dame qui vous en demande trop pour que vous soyez en mesure de supporter la cadence ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille royale
Messages : 218
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Rompre la malédiction ? (Thanil)   Lun 3 Juil - 13:02


Le prince entendit le magicien avant de l'apercevoir, et il n'en fallut pas davantage pour qu'il regrette déjà son intrusion, la décision qu'il avait prise d'aller le trouver, de déranger cet homme dans sa demeure.

Tout à coup, ses revendications lui paraissaient absurdes, et le désir de prendre congé de Thanil avant même d'avoir prononcé un mot de plus se faisait irrésistible... Mais tout de même, il n'avait pas fait tout ce chemin pour rien, si ?

Et ce n'était par ailleurs pas comme si, à présent, il resterait logique et convenable de s'en aller, de rebrousser chemin. L'homme l'avait aperçu, et déjà il s'adressait à lui. Il fallait donc qu'il assume sa décision.

-Laisse-moi deviner. Problèmes d’insomnies ?

Des problèmes d'insomnie, ça, on pouvait le dire. Cela faisait bien longtemps maintenant que Gabriel ne dormait plus que d'un seul œil, qu'il n'était plus capable de rêver, de dormir d'un trait, de savourer un sommeil réellement réparateur.

Ce n'était malgré tout pas pour cela qu'il était ici. Ou alors c'était indirect. L'insomnie était une conséquence, pas une cause, et c'était les causes qu'il escomptait guérir, sans savoir si vraiment cela était possible.

Cela dit, la suggestion de son interlocuteur était proprement compréhensible, étant donné l'heure à laquelle il s'était décidé à cette visite impromptue, il y avait de quoi s'interroger...

Et de quoi admettre qu'il avait certainement été impoli de déranger cet homme au beau milieu de la nuit. C'était peut-être ce qu'il lui reprochait, d'ailleurs ? Est-ce que les magiciens avaient besoin de sommeil ? Le prince n'en savait rien, il serait incapable de le dire. Mais l'homme semblait moins fâché qu'amusé, il courait donc moins le risque de se faire rembarrer. Plus de se faire chambrer, par contre.

-Ou alors, est-ce votre Dame qui vous en demande trop pour que vous soyez en mesure de supporter la cadence ?

Cette remarque fut accueillie très froidement par le prince qui n'appréciait pas la plaisanterie. Le prince faisait preuve d'une pudeur affligeante, mais c'était ainsi, c'était là un sujet qu'il ne tenait pas à aborder avec un simple inconnu.

Pour ce qui était de sa Dame, d'ailleurs, son mariage, qui n'était jamais qu'une vaste escroquerie, n'avait jamais été consommé, et Gabriel ne souhaitait pas qu'il le soit.

"J'ignore si vous savez à qui vous avez affaire, mais j'apprécierais que vous fassiez preuve d'un minimum de respect envers votre prince." Mais il ne se montra pas plus virulent que cela, parce qu'il espérait vraiment pouvoir obtenir l'aide de son interlocuteur. "J'aimerais savoir si vous... hum..." Il se racla la gorge. "Si vous aviez le pouvoir d'annuler certaines malédictions."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 303
Date d'inscription : 15/01/2015

Message#Sujet: Re: Rompre la malédiction ? (Thanil)   Mar 18 Juil - 19:59

Rompre la malédiction ?



   Le prince semblait peu à l’aise. Il lui rappelait Eleonore le jour où elle-même était venue le voir. Les deux amoureux maudits se trouvant sans le savoir au même endroit mais à des moments différents, le destin était un vrai plaisantin parfois. Le magicien se doutait bien que le Prince ignorait tous des derniers visiteurs qu’il avait pu recevoir ici même.

Après l’avoir regardé pardessus son épaule, Thanil se retourna pour lui faire complètement face, rejetant machinalement sa longue chevelure blanche dans son dos alors qu’une mèche rebelle s’obstinait à rester devant son visage sans qu’il ne s’en soucie davantage.

De toutes évidences, le jeune prince n’appréciait guère les plaisanteries sur son étrange mariage. Mariage qui avait définitivement tout d’une mascarade compliquée d’ailleurs et dont Thanil connaissait les tenants. Le magicien eut un petit sourire amusé en voyant l’héritier le remettre en place. Ill n’avait pas encore la prestance de son père mais il était encore très jeune, il avait encore le temps de gagner en confiance en lui.

Je sais très bien qui vous êtes
, répondit-il tranquillement sans se laisser démonter. Toutefois, si le prince avait espéré une révérence, il pouvait encore attendre un moment. Ou plutôt éventuellement le jour où il monterait sur le trône. De toute son existence, Thanil ne s’était incliné que devant une seule personne, le père même de celui qui se tenait devant lui. Et vu les résultats à long terme, il en venait parfois à le regretter. Il ne pouvait qu’espérer que le fils ne suivrait pas les pas du père.

Il allait lui demander ce qui pouvait bien l’emmener dans son humble antre à une heure aussi tardive mais le prince le prit de vitesse et si l’idée d’un éventuel problème de performance pouvait être gênante, sa question semblait l’être tout autant à voir comment il hésitait à la formuler.

Thanil resta un instant silencieux à fixer Gabriel, statique, avant de finalement hausser légèrement des épaules.

Uniquement les miennes.


Il lâcha cela tel un couperet avant de se détourner pour aller se saisir de deux gobelets d’argent finement ouvrés et d’une bouteille emplie d’un liquide ambré qu’il versa dans les verres. Il revînt avec les deux coupes remplies d’hydromel et en tendit une au jeune homme tout en reprenant comme s’il ne s’était jamais interrompu.

Les malédictions ne peuvent être levées que par celui ou celle qui l’a prononcé. Et je puis vous assurer que quel que soit la malédiction dont vous pensez être victime, je n’en suis pas la cause. Mais les malédictions façonnent le destin et comme toutes choses, le destin peut être contrarié. Du moins on peut toujours essayer de le faire. Imaginez que vous soyez condamné à un sommeil éternel à cause de l’aiguille d’un rouet ou d’une pomme empoisonnée. Si vous le savez, vous pouvez toujours abandonné l’art de filer la laine ou éviter les pommiers… Avec plus ou moins d’efficacité, ajouta-t-il en buvant une gorgée de sa coupe.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille royale
Messages : 218
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Rompre la malédiction ? (Thanil)   Lun 31 Juil - 12:54


Je sais très bien qui vous êtes.

Donc il le savait (en même temps, s'il l'avait ignoré, son accoutrement aurait sûrement parlé pour lui) qui il était, ce qui excusait d'autant moins son attitude et ses propos. Gabriel était habitué à ce qu'on s'adresse à lui avec déférence, il avait toujours vécu ainsi, c'était toujours déstabilisant, de fait, de se retrouver face à quelqu'un que votre position ne savait émouvoir... Il avait déjà ressenti ça en compagnie de Nathaniel, et ça recommençait.

Mais il n'allait pas s'appesantir trop longtemps là-dessus, car il était là pour une raison précise, et c'était tout ce qui lui importait réellement, malheureusement, sur ce point également, il allait bien vite déchanter, car la réponse du magicien fut aux antipodes de ses attentes.


Uniquement les miennes. Les malédictions ne peuvent être levées que par celui ou celle qui l’a prononcé.

Un soupir s'échappa de ses lèvres en entendant cette réponse qui scellait aussitôt son sort. Il avait espéré pouvoir compter sur n'importe quel individu magique pour se débarrasser de la malédiction qui lui gâchait la vie, mais il allait devoir renoncer à cette possibilité.

Alors quoi ? Il allait devoir s'adresser directement à la fée qui s'était penchée sur son berceau et qui, pour punir ses parents d'une invitation jamais reçue, l'avait condamné à une idylle jamais partagée ? Mais il savait d'avance que cette fée, même s'il devait la retrouver, ne reviendrait pas sur sa malédiction. Il ne voulait pas être d'office défaitiste mais il n'arrivait pas à faire autrement.


Et je puis vous assurer que quel que soit la malédiction dont vous pensez être victime, je n’en suis pas la cause. Mais les malédictions façonnent le destin et comme toutes choses, le destin peut être contrarié. Du moins on peut toujours essayer de le faire. Imaginez que vous soyez condamné à un sommeil éternel à cause de l’aiguille d’un rouet ou d’une pomme empoisonnée. Si vous le savez, vous pouvez toujours abandonné l’art de filer la laine ou éviter les pommiers… Avec plus ou moins d’efficacité.

Gabriel savait très bien que l'homme n'était pas responsable de son sort, on lui avait raconté cette histoire, il savait à qui il devrait sans doute s'adresser, au vu des informations qu'il venait de découvrir (et dont il ne savait rien avant cela... en même temps, parler magie avec son père revenait à supporter sa plus crasse indifférence)... mais ce n'était pas gagné.

Il avait envie de trouver le propos suivant encourageant, mais comment allait-on à l'encontre de son destin dans son cas bien précis. Le destin était déjà marche, en ce qui le concernait. Lutter, à ses yeux, ce serait comme nager à contre-courant.


"Je crois qu'il est trop tard dans mon cas"
, constata-t-il donc amèrement. "De toute évidence, je vous ai dérangé pour rien."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 303
Date d'inscription : 15/01/2015

Message#Sujet: Re: Rompre la malédiction ? (Thanil)   Mar 8 Aoû - 20:30

Rompre la malédiction ?



   Thanil était presque désolé pour le Prince. Il avait eu vent de la malédiction planant sur lui depuis le berceau et il devait admettre qu’il la trouvait bien cruelle. Priver une personne de l’amour de l’être aimé était une punition lourde de conséquences qui se répercutait sur une vie entière. Et malheureusement, comme le magicien pouvait en être le témoin, pas uniquement sur la vie du Prince mais également, par ricochet, sur celles de deux jeunes sœurs jumelle et de leur famille. Maudire une personne était une chose mais il fallait toujours réfléchir aux conséquences sans quoi, des personnes innocentes finissaient aussi par souffrir dans l’histoire. Malheureusement, certaines personnes se fichait de ce genre de conséquences. Voilà pourquoi Thanil avait les malédictions en horreur.

Quand le prince, un brin défaitiste, lui fit remarquer qu’il l’avait dérangé pour rien, Thanil planta son regard dans le sien.

Sachez que quiconque venant me trouver pour des conseils ne me dérangera jamais pour rien, même si c’est au milieu de la nuit.


Il n’avait jamais rembarré qui que ce soit et ne comptait pas le faire un jour. C’était là, à ses yeux, l’un des devoirs des magiciens. Être au service des autres et à leur écoute le cas échéant.

Si vous savez qui est à l’origine de votre malheur, vous pouvez toujours tenter de la convaincre de vous libérer. Si non, vous pouvez toujours la tuer.

Gardant son verre en main, Thanil se dirigea vers deux fauteuils entourant une table basse et fit signe à Gabriel de le suivre.

Ma question va peut-être vous paraitre manquant de tact mais pourquoi ne pas simplement vos contenter de l’épouse que vous avez ? Après tout, il s’agit de la sœur jumelle de celle qui vous cause tant de tourments.

Tout en parlant, il jeta un coup d’œil au prince pour assister à sa réaction en découvrant que le magicien était au courant de son lourd secret.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille royale
Messages : 218
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Rompre la malédiction ? (Thanil)   Mer 16 Aoû - 12:40

Sachez que quiconque venant me trouver pour des conseils ne me dérangera jamais pour rien, même si c’est au milieu de la nuit.

Le prince affcha un fin sourire. Il continuait de penser ce qu'il disait, parce que de toute évidence, il s'était déplacé pour rien (enfin, au moins, maintenant, il savait qu'il devait directement trouvé la fée qu'il avait maudit, mais il doutait fort de la retrouver, autant qu'il craignait d'empirer les choses en allant la trouver).

Mais au moins, il n'était pas tombé sur le magicien le plus désagréable qui soit au monde. Le jeune homme n'avait pas eu une première bonne impression le concernant, parce qu'il avait l'habitude d'être traité avec bien plus de déférence, mais en soi, cet homme semblait sincère à son égard. C'était une qualité qu'il ne trouvait que trop peu chez les autres, encore moins ces derniers temps, où le mensonge se révélait de toutes parts.


Si vous savez qui est à l’origine de votre malheur, vous pouvez toujours tenter de la convaincre de vous libérer. Si non, vous pouvez toujours la tuer.
Gabriel se sentit frissonner en entendant son interlocuteur lui parler de tuer la fée qui l'avait maudit. Il savait son nom, parce qu'il s'était renseigné à son sujet, mais il ne savait pas où la trouver.

Et s'il la retrouvait, il était certain de ne pas réussir à la convaincre.. mais la tuer... Il commençait à comprendre que le meurtre était une solution facile que beaucoup employaient à tort et à travers. Mais lui n'était pas prêt à cela. Même s'il devait y être prêt, d'ailleurs, il était bien convaincu de ne pas en être capable. Même avec la personne qu'il haïrait le plus au monde, il ne voulait pas en arriver à de tels alternatives, qu'il considérait comme positivement inhumaines.

Non, il ne ferait pas cela, il préférait encore supporter son sort, quand bien même il n'était certainement pas en harmonie avec lui (sans quoi ils n'auraient pas cette conversation en même temps, de toute évidence).


Ma question va peut-être vous paraitre manquant de tact mais pourquoi ne pas simplement vos contenter de l’épouse que vous avez ? Après tout, il s’agit de la sœur jumelle de celle qui vous cause tant de tourments.

Gabriel écarquilla les yeux. Comment l'avait-il su ? Il n'en savait rien, mais découvrir que son interlocuteur savait tout de son secret le dérangeait terriblement. D'un autre côté, au moins, comme ça, il comprenait exactement les imbrications de l'affaire... même si ça n'arrangeait rien pour lui pour le moment. Parce que la solution proposée par le magicien ne lui plaisait tout bonnement pas.

"Vous avez raison", répondit-il pour commencer. "Votre question manque de tact." Il poussa un léger soupir. "Les avez-vous déjà rencontrées ? Elles pourraient être des copies conformes, c'est vrai, mais je n'ai jamais vu de caractères aussi opposés que les leurs."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 303
Date d'inscription : 15/01/2015

Message#Sujet: Re: Rompre la malédiction ? (Thanil)   Mar 29 Aoû - 13:25

Rompre la malédiction ?



   Le Prince eut enfin un semblant de sourire. A priori, il commençait à se détendre un peu ce qui n’était pas une mauvaise chose. Thanil avait l’habitude que l’on soit nerveux en venant demander son aide mais il n’était pas dans ses habitudes de laisser ses hôtes ainsi.

Mais quand il vit le Prince écarquiller des yeux, ce fut plus fort que lui et il se mit à rire. Comme il vivait couper loin des autres, tout le monde semblait s’imaginer qu’il n’était pas au courant des affaires en cours mais ils faisaient erreur. Non seulement il était au courant mais, de plus, il en savait bien plus que la majorité des gens justement. Notamment, il savait pour le secret entourant l’épouse du Prince et l’échange avec sa jumelle justement.

N’ayez donc pas l’air si surprit, expliqua-t-il en souriant. Les magiciens en savent toujours beaucoup plus que ce qu’ils devraient. C’est dans notre nature.

Sa coupe toujours en main, Thanil s’installa dans l’un des fauteuils du petit coin salon sans quitter le jeune prince de son regard perçant. Il semblait encore si jeune, un vrai gamin. À son âge, il aurait dû n’avoir en tête que l’amusement et non pas ce genre de tracas si compliqué.

En fait, Thanil en était désolé pour lui. Il se retrouvait à payer le prix des erreurs de son père alors qu’il n’y était pour rien. S’il avait pu lever la malédiction, il l’aurait fait sur le champ car le jeune homme lui était réellement sympathique mais hélas, il ne pouvait rien faire pour mettre fin à ses tourments.

Je n’ai pas eu le plaisir de rencontrer votre épouse mais j’ai déjà rencontré sa sœur. Elle est venue ici même, tout comme vous, il y a de cela plusieurs semaines pour également me demander conseils. Une demoiselle tout à fait charmante, je le reconnais. Et j’ai également eu le plaisir de rencontrer leur père.


Comme quoi, même cette forêt était petite finalement.

Mais je n’ai pas eu le privilège de rencontrer votre épouse. Pas encore du moins. Je ne peux donc que vous croire sur parole quand vous me parlez de leurs caractères opposés.

Même s’il s’en était déjà douté un peu. pour le peu qu’il avait parlé avec elle, Thanil n’arrivait pas à s’imaginer Eleonore acceptant de se faire passer pour sa sœur pour épouser un homme, même un prince, tandis que sa jumelle était fait prisonnière loin de tout.

Quelle et donc la nature de votre malédiction ? Elle doit être bien terrible pour toucher ainsi de plein fouet autant de monde autour de vous.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille royale
Messages : 218
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Rompre la malédiction ? (Thanil)   Mar 12 Sep - 11:47


N’ayez donc pas l’air si surprit. Les magiciens en savent toujours beaucoup plus que ce qu’ils devraient. C’est dans notre nature.

D'accord, maintenant qu'il le disait, ça semblait un peu plus évidente, et il ne devrait en effet pas être si surpris, en fin de compte. Mais pour tout dire, c'était la première fois qu'il avait affaire à un magicien, il n'avait jamais parlé à aucun d'entre eux avant cela. Et pour cause, son père préférait le tenir à l'écart de tout ce qui se rapprochait de près ou de loin de la magie. Et à mesure qu'il grandissait et comprenait le monde qui l'entourait, il ne devinait que trop bien pourquoi.

D'accord, il ne devrait donc pas être surpris, il n'empêche qu'il était quand même pris au dépourvu. Qui d'autre savait, si lui était au courant ? D'un autre côté, c'était sans doute mieux qu'il sache, il n'aurait pas à y passer par quatre chemins. Thanil aurait pleinement conscience de la situation et de ses implications. Même s'il ne pouvait évidemment rien faire, dans tous les cas.

Je n’ai pas eu le plaisir de rencontrer votre épouse mais j’ai déjà rencontré sa sœur. Elle est venue ici même, tout comme vous, il y a de cela plusieurs semaines pour également me demander conseils. Une demoiselle tout à fait charmante, je le reconnais. Et j’ai également eu le plaisir de rencontrer leur père.Mais je n’ai pas eu le privilège de rencontrer votre épouse. Pas encore du moins. Je ne peux donc que vous croire sur parole quand vous me parlez de leurs caractères opposés.

Gabriel ne pouvait s'empêcher de se sentir curieux en apprenant que Thanil avait fait la rencontre d'Eleonore. Que s'étaient-ils dit, est-ce que cette rencontre avait été fortuite ou avait-elle eu une motivation précise. Il ne releva pas quand il observa qu'elle était charmante. Clairement, il était le dernier qui pourrait contredire cela, même si ça n'apportait sans doute pas grand-chose à la conversation.

Il était tout aussi surpris d'apprendre qu'il avait rencontré Gwendall Odien, que le prince, par principe, imaginait être du côté du roi. L'un n'empêchait pas forcément l'autre, bien sûr, mais il trouvait l'information étonnante malgré tout.

Qu'il n'ait pas rencontré Anna, ce n'est sans doute pas plus mal... Au fond, Gabriel lui souhaitait de ne jamais rencontrer son épouse.

Quelle et donc la nature de votre malédiction ? Elle doit être bien terrible pour toucher ainsi de plein fouet autant de monde autour de vous.

"Terrible, peut-être pas", admit-il en haussant les épaules. Il se sentait presque ridicule à avancer les termes de sa malédiction. Il se disait que ça n'aurait l'air de rien. Mais pour lui, c'était beaucoup. "Je ne serai jamais aimé de qui j'aimerai, c'est tout."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Rompre la malédiction ? (Thanil)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rompre la malédiction ? (Thanil)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Drame haïtien: résultat de la malédiction ou de l'irresponsabilité
» Malédiction hollandaise ?!
» [S16] La Malédiction du Monastère de la Mort...
» Malédiction / Curse
» Malédiction ! (DC Lagon)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: Le pays de Féérie :: La forêt-