Partagez | 
 

 Il faut douter de tout, même de ses soupçons [pv Anthony :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Féeriens
Messages : 401
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Il faut douter de tout, même de ses soupçons [pv Anthony :3]   Dim 6 Aoû - 20:55


Il faut douter de tout, même de ses soupçons
C

ela faisait plusieurs jours que Jocaste observait assidument les allées et venues du serviteur du roi. Il n'était pas dans sa nature d'espionner autrui, mais elle admettait que, dans certaines circonstances, savoir laisser traîner ses yeux là où il faut pouvait se révéler particulièrement utile et bénéfique. Elle n'avait jamais eu beaucoup de sympathie pour Anthony. Elle n'aurait trop su dire pourquoi, d'ailleurs, elle supposait que certains tempéraments n'étaient tout simplement pas compatibles, voilà tout. Elle savait que le roi lui faisait confiance, mais le fait qu'il l'ait rétrogradé au rang de serviteur quand il avait fait partie de son cercle intime en même temps que l'ancien roi et cet homme dont plus personne n'avait entendu parler après la guerre (enfin ça) la titillait quelque peu. Elle aurait pu passer outre ces considérations, et elle l'aurait longtemps fait d'ailleurs, si elle n'avait pas récemment soupçonné quelque chose chez cet homme. Elle était convaincue que cela allait au-delà de ses considérations précédentes, qu'il y avait autre chose. Et pour cause, les éléments étaient concrets. Ces derniers temps, elle avait constaté que l'homme disparaissait régulièrement, quittait le château à heures régulières quand il se pensait à l'abri des regards (et il l'avait longtemps été, jusqu'à ce que Jocaste se décide à épier ses moindres faits et gestes), un sac au dos, toujours. Il se trâmait quelque chose, elle en était convaincue, et en ces heures de tension grandissante, elle ne pouvait certainement pas le tolérer. Elle gardait donc l'homme à l'oeil, du moins quand elle le pouvait, car dernièrement, le serviteur du roi avait disparu un long moment, si longuement à vrai dire que Jocaste s'était demandée s'il reviendrait seulement. Certes, il avait su se justifier de son absence, mais la dame de compagnie de la reine n'était pas pour autant rassurée... Elle comptait bien poursuivre son investigation autant que faire se peut. Et c'est pour cette raison qu'elle ne manqua pas d'aller à la rencontre d'Anthony, ce jour-là, quand elle le vit traverser la cour à grande enjambée, une besace à la main, sans doute prêt à partir une fois de plus.

-Vous allez quelque part ?
demanda-t-elle avec la plus entière neutralité d'expres​sion(car c'était ainsi qu'elle fonctionnait).

Il n'y avait pas réellement d'animosité dans sa voix, mais son propos et leurs antécédents devaient déjà parler pour elle, et de très loin. Jocaste se doutait que Anthony n'éprouvait pas plus de sympathie pour elle que l'inverse (ce qui ne la dérangeait pas outre mesure, elle ne demandait pas spécialement à être aimée), ce qui était entièrement logique, et c'était d'ailleurs pour cette raison qu'elle n'éprouvait pas réellement de scrupules à le confronter, bien au contraire, même. Elle voulait comprendre ce qu'il cachait, et pour cela, il n'y avait pas mille manières de faire.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 925
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Il faut douter de tout, même de ses soupçons [pv Anthony :3]   Lun 18 Sep - 10:52

Il faut douter de tout, même de ses soupçons.
Depuis son petit voyage de l’autre côté de l’océan, dans ce royaume qu’il n’avait pas cru revoir de son vivant, Anthony avait le sentiment d’être encore plus en danger. Depuis le début de cette situation, Anthony ne pouvait pas s’empêcher d’être paranoïaque et c’était sans doute une très bonne chose en soit. Parce qu’il devait vraiment se méfier de tout, parce qu’il devait se montrer prudent. À force, le serviteur du roi jouait quand même grandement avec le feu. Si Edgar devait découvrir qu’il voyait Nathaniel, qu’il aidait les rebelles, le vieil homme ne donnait pas vraiment cher de sa peau. Il connaissait quand même très bien son ancien ami (parce que clairement, il ne pouvait pas considérer son souverain comme son ami maintenant, il était plutôt son roi, son maître…) pour savoir qu’il n’allait pas apprécier sa trahison et qu’il allait évidemment payer les conséquences. Donc, il ne fallait pas que Edgar le découvre, bien au contraire.

Alors, il se montrait prudent, il faisait vraiment attention à chaque fois qu’il devait quitter le château et d’autant plus depuis qu’il avait dû s’absenter quelques jours pour qu’il puisse se rendre de l’autre côté de l’océan. Et ce n’était pas parce qu’il avait quitté un instant son rôle de serviteur pour ce voyage, qu’il devait renoncer à aller rejoindre les rebelles. Il voulait s’assurer que le petit groupe aille bien, en partie Daphnée qu’il n’avait pas vu depuis un moment (ne se doutant pas qu’elle n’était plus là où il pensait). Il devait donc se rendre dans le nouveau camp des rebelles, une besace dans la main avec une quantité non négligeable de denrée afin qu’ils puissent se sustenter. Anthony savait qu’ils parvenaient à se débrouiller un peu par eux-mêmes, mais en même temps ils avaient quand même besoin d’aide. Ils avaient besoin d’aide oui. Mais alors qu’il était en train de traverser la cour, Anthony fut surpris par l’intervention de la dame de compagnie de la reine.

« J’allais me promener un peu. »

Dit-il d’une voix quelque peu tremblante, qu’il regretta immédiatement de sentir trembler. Il n’avait peut-être pas de raison de s’inquiéter, mais en même temps, Anthony n’avait clairement pas confiance en Jocaste Wincane. Sans grande raison en soit, c’était juste qu’il n’y parvenait pas. Il y avait quelque chose chez cette femme qu’il n’aimait pas, quelque chose dans la manière dont elle avait de le regarder. Comme maintenant, quand elle l’abordait, quand elle semblait le soupçonner en plus. C’était sans doute idiot, mais Anthony ne pouvait pas s’empêcher de se demander si la femme n’était pas en train de le soupçonner. Peut-être pas, mais en même temps, il valait mieux être trop prudent que pas assez.

« Je voulais profiter de ce beau temps pour prendre un peu l’air. »

Il chercha un moyen de se justifier, même s’il craignait de se retrouver au pied du mur. Et ce n’était pas possible, il ne pouvait pas laisser passer ce genre de chose. Personne ne devait se douter de quelque chose, sinon c’en était fini de lui.
Code by Gwenn


_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 401
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: Il faut douter de tout, même de ses soupçons [pv Anthony :3]   Lun 18 Sep - 17:20


Il faut douter de tout, même de ses soupçons
J

ocaste crut percevoir un léger tremblement dans la voix de son interlocuteur. Il se pouvait qu'elle se trompe, bien sûr, elle pouvait se laisse abuser par les soupçons qu'elle nourrissait à son égard, et voir des choses qui n'étaient pas, mais elle avait vraiment le sentiment qu'il n'était pas à l'aise, et qu'elle l'avait vraiment pris en flagrant délit. En flagrant délit de quoi ? Elle serait par contre bien incapable de le dire, mais c'était quand même le cas. Elle n'en était que plus déterminée à comprendre ce qu'il pouvait bien avoir en tête. Bien sûr, il avait le droit de se promener, et il n'y avait pas forcément grand-chose d'anormal au fait qu'il ait décidé de prendre un peu l'air, d'autant qu'il avait parfaitement raison : le temps était agréable et des plus cléments. Elle-même aurait pu se laisser séduire par une petite promenade. Oui, les excuses du serviteur du roi pouvaient tenir la route, mais les réserves de la dame de compagnie de la reine à son égard étaient telles qu'elle était bien loin d'accepter cette réponse sans sourciller et sans chercher à déterminer s'il ne pouvait pas aussi être question d'autre chose, quelque chose de plus insidieux, et qu'elle n'aurait pas tout de suite su comprendre. Elle était convaincue que l'attitude d'Anthony était suspecte, mais en même temps, elle ne pouvait pas exactement dire en quoi, et c'était bien le souci. C'était bien, d'avoir le sentiment qu'il était mal à l'aise, et que sa voix tremblait. Mais où est-ce que tout ceci allait la mener, elle n'en savait rien. Mais elle comptait bien le comprendre. Pour les Basiel.

-Il est vrai que le temps est particulièrement agréable, aujourd'hui,
répondit-elle en levant les yeux vers le ciel au bleu effectivement agréable et accueillant. C'était vrai, mais si elle avait choisi d'aborder Anthony, ce n'était certainement pas pour parler de la pluie et du beau temps. Ceci dit, elle ne tenait pas du tout à braquer son interlocuteur non plus. Elle se doutait que ce ne serait pas de cette manière qu'elle parviendrait à comprendre les éventuelles intentions de son interlocuteur. Pour le faire parler, elle avait le sentiment qu'elle devrait attendre sur la durée. Et c'est donc ce qu'elle fit, en ajoutant quelques mots. Vous savez quoi, j'ai bien envie de me promener, moi aussi. Puis-je me joindre à vous ?

A vrai dire, si elle lui posait la question, elle n'attendait pas de réponse de sa part. Aucune réponse, non, parce qu'elle l'accompagnerait, qu'il le veuille ou non. Il était hors de question qu'elle le laisse filer. Si cela pouvait contrarier ses projets et les raisons de sa sortie, c'était d'ailleurs encore mieux.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 925
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Il faut douter de tout, même de ses soupçons [pv Anthony :3]   Jeu 9 Nov - 21:35

Il faut douter de tout, même de ses soupçons.
Anthony afficha un sourire, qui n’avait rien de bien serein – mais en même temps, le vieil homme ne savait plus vraiment comment sourire sereinement depuis un moment maintenant – quand Jocaste confirma qu’il faisait beau. Le serviteur devait bien avouer qu’il trouvait ça parfait qu’il fasse beau, cela lui donnait quand même une sacrée excuse. S’il avait fait mauvaise, Anthony n’aurait pas pu donner l’excuse d’une simple promenade afin de profiter du temps. Et il n’avait aucune idée de s’il aurait trouvé autre chose pour justifier son départ. Anthony ne se sentait donc pas à l’aise en cet instant précis, mais il osait croire quand même qu’il pouvait s’en sortir. Avec un peu de chance, elle allait se contenter de lui souhaiter bonne promenade et le laisser tranquille. Avec de la chance oui, mais malheureusement Anthony n’en avait pas énormément en ce moment. Quoi qu’en même temps, il s’en sortait assez bien depuis que Nathaniel avait fait son grand retour dans sa vie, puisque Edgar ne se doutait pas – en tout cas, le serviteur ne pensait pas qu’il s’en doutait – qu’il était de mèche avec les rebelles. Il s’en sortait donc très bien, donc on pouvait quand même considérer qu’il avait un peu de chance. Mais ce n’était pas le cas tout de suite.

Parce que Jocaste ne se contenta pas – malheureusement – de lui souhaiter bonne promenade, ce qu’il aurait bien aimé. Elle lui affirma qu’elle avait envie de se promener également et pire encore, elle lui demanda si elle pouvait l’accompagner. Anthony pourrait tout simplement répondre que non, qu’il avait envie d’être seul, mais en fait ce n’était pas quelque chose qu’il pouvait se permettre de faire. Parce qu’il n’était pas en mesure de réellement lui refuser quelque chose. Anthony n’était que le serviteur du roi, Jocaste était quand même la dame de compagnie de la reine. Ils n’avaient pas les mêmes positions et dans tous les cas, le vieil homme savait que ça serait bien trop risqué pour lui de lui dire qu’il ne voulait pas qu’elle l’accompagne. Il y avait quelque chose qui ne lui plaisait pas dans la manière dont elle le regardait, comme si elle cherchait à tout prix à le faire tomber.

« Avec plaisir. » Mentit-il donc, parce qu’il ne se voyait pas du tout répondre quelque chose d’autre en cet instant précis. Il aimerait bien que Jocaste change d’avis et qu’elle se contente de rentrer pour tenir compagnie à la reine, mais malheureusement, il ne pensait pas que ça allait être le cas. « Vous avez bien raison de profiter du beau temps, c’est vraiment agréable. » Anthony aimerait tellement que ça ne se passe pas ainsi, mais il devait faire bonne figure. Comme si de rien n’était, comme si cela ne le dérangeait pas, comme si la situation était parfaitement normale. Sauf que ça n’avait rien de normal du tout, bien au contraire. Que Anthony était censé rejoindre les rebelles et qu’il ne savait pas du tout comment il allait faire.
Code by Gwenn


_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 401
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: Il faut douter de tout, même de ses soupçons [pv Anthony :3]   Ven 10 Nov - 17:55


Il faut douter de tout, même de ses soupçons
L

a perspective de passer davantage de temps avec Anthony n'avait absolument rien pour l'enchanter. De manière générale, les deux n'avaient vraiment pas grand-chose à se dire, et au vu de tous les soupçons que la confidente de la reine nourrissait à l'égard du serviteur du roi, elle mettait de toute manière en doute tous ses propos, ce qui était loin d'engager à une compréhension mutuelle et à leur permettre d'engager un dialogue exempté de faux-semblants. Elle savait, d'ailleurs, que ce moment passé avec Anthony n'allait sans doute servir à rien, car en sa présence, il n'agirait pas naturellement, et s'il nourrissait quelque sombre dessein, il allait sans doute y renoncer en sa compagnie. Elle aurait certes la satisfaction de lui imposer sa présence de même que de contrarier ses projets, mais ça n'avait rien de suffisant... Peu importe, puisqu'elle était là, elle comptait bien aller jusqu'au bout, et elle était donc déterminée à rester avec elle. Anthony, avec sa fausse déférence et sa politesse de façade l'agaçait prodigieusement. Il pouvait bien être sincère, évidemment, mais Jocaste s'était fait sa propre opinion à ce sujet. Elle était convaincue que ça aussi, cette fausse déférence, c'était quelque chose qu'il servait à ses dirigeants, qu'elle soupçonnait de ne se douter de rien, en fin de compte. Dans tous les cas, elle allait jouer le jeu.

-N'est-ce pas ?
répondit-elle souriante.

Voilà à quoi ils devaient se résoudre à présent : à discuter de la pluie et du beau temps. Mais pas pour longtemps. Jocaste savait que si ils se contentaient de ce genre de sujets de conversation légers, ils n'arriveraient absolument à rien. Elle avait envie de le piéger, de le pousser dans ses retranchements. Bon, elle savait qu'il était loin d'être un idiot, contrairement à ce que son apparence l'avait laissé présumer la première fois qu'elle l'avait rencontré. Ce ne serait donc pas évident du tout que de réussir à le piéger de quelque manière que ce soit. Mais qui ne tente rien n'a rien, et Jocaste avait plus d'un tour dans son sac.

-Je ne vous connaissais pas cette passion pour les balades au grand air,
ajouta-t-elle alors, bien déterminée à ne surtout pas perdre le nord quoi qu'il en soit. Pourtant, je n'ai pu m'empêcher de constater que vous sortiez de plus en plus, dernièrement.

Oh, bien sûr, c'était son droit que de vouloir faire de belles promenades, de profiter du beau temps et de l'air frais, mais ces escapades lui paraissaient définitivement suspectes. Peut-être qu'elle ne prêtait tout simplement pas autant d'attention à ses déplacements avant, puisqu'elle avait décidé de le garder à l'oeil il y a peu. Mais elle n'en démordrait pas, il y avait quelque chose de suspect dans cette attitude. Et elle voulait comprendre quoi.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 925
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Il faut douter de tout, même de ses soupçons [pv Anthony :3]   Mar 2 Jan - 21:04

Il faut douter de tout, même de ses soupçons.
Anthony aimerait bien que Jocaste décide finalement de ne pas se promener en sa compagnie, malheureusement il ne pouvait pas le lui dire. Il aimerait bien, mais il ne pouvait pas prendre un tel risque. S’il le faisait, le vieil homme craignait justement qu’elle comprenne que cela le dérange et il ne pouvait pas se le permettre en ce moment. Il devait se montrer le plus prudent possible, afin que les souverains ne se doutent pas une seule seconde de son implication dans le rôle des rebelles. Quand bien même, concernant la souveraine, c’était une autre paire de manche. Mais en tout cas, Anthony n’avait pas envie de perdre la confiance de Edgar, du moins pas tout de suite. Cela allait forcément arriver et le vieil homme avait bien conscience que c’était d’ailleurs plus proche d’arriver maintenant, parce que la situation s’accélérait quand même Mais bon, Anthony n’avait aucune envie de provoquer les choses en se mettant à dos la dame de compagnie de la reine.

Anthony adressa un léger sourire à la femme quand elle confirma le fait qu’il faisait beau. À choisir, le vieil homme devait bien avouer que ça lui convenait très bien de se concentrer sur le temps qu’il faisait. S’il ne pouvait que parler de cela, ça lui irait. Sauf que quelque chose lui disait que ça n’allait pas être le cas. D’ailleurs, Jocaste ne manqua pas de reprendre la parole en affirmant qu’elle ne lui connaissait pas une passion pour les balades, même si elle l’avait vu souvent s’absenter. Heureusement que Anthony commençait à avoir l’habitude de mentir et de jouer le jeu, parce qu’il fut surpris par les propos de la dame de compagnie de la reine. Elle avait vu qu’il s’absenter souvent ? Le surveillait-elle ? Elle savait donc qu’il sortait de plus en plus souvent. Ce qui ne manquait pas de préciser qu’il devait se montrer plus prudent, surtout s’il ne voulait pas que les rebelles paient les conséquences.

« C’est que vous n’aviez pas remarqué que j’aimais me promener. » Dit-il alors en tentant de garder du mieux possible contenance, parce qu’il n’avait pas envie de se faire découvrir par la servante de la reine. « Même si je n’ai pas toujours beaucoup de temps. » Il poussa un soupir, comme s’il était tout simplement un serviteur fatigué. « Je ne peux pas me permettre de sortir quand notre roi a besoin de moi. »

Ce qui était le cas, en plus, il ne mentait pas. Anthony ne pouvait pas se permettre de partir si le roi avait besoin de lui, surtout parce qu’il était évident qu’il se ferait découvrir si Edgar devait se poser des questions. Il espérait que ce n’était pas le cas d’ailleurs, parce qu’il ne payait pas cher de sa tête. Edgar ne faisait pas réellement dans la demi-mesure et s’il devait se douter de sa trahison, il ne s’en sortirait pas du tout en effet.

« Mais j’aime beaucoup ça oui. » Ou pas, mais il n’avait pas le choix de toute façon.
Code by Gwenn


_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 401
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: Il faut douter de tout, même de ses soupçons [pv Anthony :3]   Mar 2 Jan - 21:34


Il faut douter de tout, même de ses soupçons
J

ocaste adressa un regard des plus sceptiques à son interlocuteur quand ce dernier observa qu'elle n'avait tout simplement pas constaté son amour pour le grand air avant. Elle était bien incapable de le croire... Il est vrai qu'il n'y avait que très récemment qu'elle avait choisi de s'intéresser aux faits et gestes du serviteur du roi, mais elle s'estimait suffisamment observatrice pour avoir véritablement constaté un changement chez son interlocuteur, qui ne soit pas le seul fruit de son imagination... Et pour la peine, elle ne comptait pas lui lâchait la bride. Dans tous les cas, elle était convaincue du fait que son interlocuteur adoptait un comportement plus suspect que d'ordinaire, et elle était bien tentée de comprendre de quoi il pouvait bin retourner précisément. Les doutes de Jocaste étaient tels qu'Anthony pouvait bien lui dire tout ce qu'il voulait, son opinion était faite. Ce n'était peut-être pas la bonne, elle devrait peut-être accepter de mettre de l'eau dans son vin. Mais en réalité, il était trop tard pour cela. Elle était obstinée, bien trop obstinée. C'était même un de ses plus grands défauts.

L'homme ajouta qu'il n'avait pas toujours l'occasion de se promener autant qu'il le voudrait... Ben tiens. Evidemment qu'il n'avait pas le temps, le roi ne le payait pas à humer le grand air et à cueillir des pâquerettes. Et justement, la camériste de la reine considérait que le serviteur du roi trouvait bien trop de temps à consacrer à... se dégourdir les jambes. Pour elle, c'était complètement louche. Et ce n'était pas du tout le propos d'Anthony qui allait le convaincre. Mue par ses soupçons, elle avait vraiment le sentiment que l'homme se plaignait presque du travail auquel il avait consacré tant d'années de sa vie. Oui, il ne pouvait pas se permettre de sortir quand le roi avait besoin de lui, c'était la moindre des choses, c'était très logique. En ces temps troublés, le roi devait d'ailleurs avoir plus que jamais besoin de son conseiller fidèle. Encore fallait-il qu'il soit aussi fidèle qu'il le prétendait. Et ça, Jocaste demandait à en avoir la confirmation.

-Je vous ai longuement observé,
affirma Jocaste, qui choisissait pour la peine de ne pas nier l'attention particulière qu'elle lui portait ces temps derniers... Si cela pouvait lui mettre un coup de pression supplémentaire, ce n'était peut-être pas si mal. Quoi qu'elle n'en était pas du tout certaine. Pour quelqu'un qui manque de temps, je trouve que vous savez beaucoup vous en ménager. Elle marqua une légère pause. C'est regrettable, à l'heure où le roi a plus que jamais besoin du soutien de ses proches.

Bon, elle en rajoutait volontairement, mais faute d'avoir une autre méthode à l'esprit, elle songeait que la culpabilisation serait peut-être efficace.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 925
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Il faut douter de tout, même de ses soupçons [pv Anthony :3]   Mar 27 Fév - 14:16

Il faut douter de tout, même de ses soupçons.
Anthony n’apprécia pas spécialement d’entendre Jocaste affirmer qu’elle prenait la peine de l’observer, longuement. Le vieil homme ne savait pas vraiment comment prendre les choses, il n’appréciait pas de savoir que la servante de la reine puisse prendre à ce point le temps de le regarder, de le filer, de le suivre… parce que ça le mettait évidemment dans une position plus que délicate. Anthony n’avait aucune envie que la servante de la reine découvre quoi que ce soit, qu’elle se rende compte qu’il aidait les rebelles. Parce qu’il était évident que si Jocaste le découvrait, Anthony allait se retrouver dans une très mauvaise position vis-à-vis du roi, parce que la jeune femme ne prendrait pas la peine de garder cela pour elle évidemment. Il ne savait pas donc, si elle savait déjà quelque chose, si elle se contentait d’avoir des soupçons ou autre. Mais visiblement, elle s’intéressait quand même énormément à son cas. Bien trop, ce qui ne lui plaisait pas du tout.

Jocaste affirma que pour quelqu’un qui n’avait pas beaucoup de temps, puisqu’il devait du mieux possible servir son roi, il parvenait quand même énormément à s’en ménager. Anthony était loin d’être serein en cet instant précis, parce qu’il n’aimait pas du tout la manière dont Jocaste avait d’analyser sa situation, de sous-entendre qu’il se prenait beaucoup de temps alors que le roi avait plus que jamais besoin de soutien. Est-ce qu’elle savait quelque chose ? C’était ce que Anthony se demandait oui. Mais en même temps, il espérait qu’elle se contente simplement d’avoir des soupçons – parce qu’elle devait quand même croire quelque chose, sinon elle ne lui parlerait pas de cette manière – et qu’elle n’avait rien de concret, sinon elle aurait déjà parlé au roi ou à la reine. Et si elle l’avait fait, ils ne seraient pas là tous les deux.

« Le roi a toujours eu tout mon soutien. » Dit-il alors, cherchant à se montrer le plus convainquant possible. Parce qu’il était effectivement difficile pour lui de dire tout cela en cherchant à prouver qu’il le pensait, parce que cela faisait quand même un moment maintenant que Edgar n’avait plus réellement le soutien de Anthony. Le vieil homme aurait bien aimé que les choses ne se passent pas comme ça, qu’ils n’en soient pas là, mais en même temps, il y avait énormément de chose qu’il aurait aimé voir se passer différemment. S’ils en étaient là, si Anthony trahissait Edgar, c’était parce que le roi n’avait pas pris le bon chemin. « Il n’a pas à s’en faire de ce côté-là. » Anthony mentait effrontément bien sûr, mais en même temps il n’avait pas d’autre choix.

Le vieil homme n’allait pas commencer à laisser courir l’idée qu’il ne soutenait pas à cent pour cent le roi, puisque c’était quand même sa vie entière qui était en jeu. Et il se doutait que Jocaste n’aurait vraiment aucun scrupule à le jeter dans la gueule du loup, il ne s’en faisait pas d’illusion.
Code by Gwenn


_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 401
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: Il faut douter de tout, même de ses soupçons [pv Anthony :3]   Mer 28 Fév - 19:08


Il faut douter de tout, même de ses soupçons
A

nthony assura que le roi avait toujours eu son soutien... en même temps, que pourrait-il dire d'autre ? Il avait tout intérêt à tenir ce discours, et plus encore en présence de la servante de la reine qui n'hésiterait pas une seule seconde à rapporter leur conversation dans le moindre détail au monarque. Elle devrait se fier à la parole d'Anthony, peut-être, mais elle n'y arrivait pas. Que ce soit parce qu'il n'avait pas toute la confiance d'Auror ou simplement parce qu'elle décelait quelque chose dans son comportement, subtil, discret, mais bien présent qui ne lui disait rien qui vaille. Sans oublier qu'elle se laissait également abuser par le climat de tension ambiante qui, forcément, invitait à une certaine défiance. Alors non, elle n'était pas décidée à le croire pour si peu... même si elle n'avait concrètement aucune preuve pour l'incriminer de quoi que ce soit. Anthony servait le roi depuis son accession au trône, ce qui équivalait donc à presque deux décennies. De toute évidence, s'il ourdissait quoi que ce soit contre son roi, il était particulièrement patient... pourtant, on ne saurait ôter de l'esprit de Jocaste que le comportement de son pendant masculin était suspect. A quel titre ? C'était ce qu'il lui restait à déterminer, justement. Elle avait espéré que pousser l'homme dans ses retranchements comme elle tentait de le faire maintenant l'aiderait à y voir plus clair, mais elle devait bien reconnaitre que ce n'était pas si efficace que cela, bien au contraire, même. Clairement, Anthony ne donnait pas l'air de mentir... il n'y avait jamais que ses convictions pour lui souffler le contraire, et elles étaient seulement dictées par un instinct qui parfois pouvait la tromper, après tout.

-De ce côté-là ?
répéta Jocaste qui escomptait bien tourner à son avantage n'importe quelle remarque d'Anthony qui pourrait potentiellement prêter à confusion. En l'occurrence, elle savait bien qu'il ne pouvait bien s'agir que d'un tic de langage sans réelle importance, sans véritable incidence, mais elle ne savait que rester sur ses gardes. Et elle voulait déterminer au plus vite l'implication ou la non-implication de cet homme pour pouvoir protéger son roi du mieux possible. De quel côté devrait-il donc s'en faire, alors ? demanda-t-elle, jouant les fausses ingénues (un rôle qui ne lui allait guère) dans l'intention d'obtenir une réponse plus claire cette fois de la part de son interlocuteur.

Bien sûr, une fois encore, il n'avait pas la moindre raison de se montrer honnête à son adresse, mais cela ne changeait rien à son optique. Cette conversation prenait peut-être des allures de véritable interrogatoire, mais ça lui était bien égal. Il lui fallait avoir le coeur net sur la situation, et c'était à ses yeux la meilleure manière de faire encore.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 925
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Il faut douter de tout, même de ses soupçons [pv Anthony :3]   Lun 30 Avr - 18:02

Il faut douter de tout, même de ses soupçons.
Anthony aurait bien aimé que la jeune femme sous ses yeux – qui n’était pas si jeune que cela en réalité, mais l’homme ne pouvait que la considérer comme jeune à ses côtés… surtout qu’il ne manquait pas d’avoir le sentiment d’être plus vieux que ce qu’il n’était en réalité – ne répète pas les mots qu’il venait de prononcer. Il avait bien conscience qu’il devait faire attention à tout ce qu’il disait, parce que Jocaste manquait justement de confiance à son sujet. Et au vu de la situation, dans tous les cas, le serviteur du roi devait se montrer particulièrement prudent. Il l’était depuis le début de l’affaire, mais ce n’était pas pour autant que c’était évident à cent pour cent. Et Anthony avait bien conscience qu’il était quand même sur une corde raide, qu’il risquait gros et que ces derniers temps, le couperet se rapprochait de plus en plus. Bref, la conversation avec Jocaste ne le mettait pas du tout à l’aise, bien au contraire et ce n’était pas près de s’arranger au vu de la situation.

Elle le questionna d’ailleurs sur quel côté le roi devait donc se méfier, ce qui n’arrangeait pas spécialement ses affaires. Anthony avait surtout parlé comme ça, dans le but de justifier le fait que son souverain n’avait rien à craindre de lui. Quand bien même, tout cela c’était des purs mensonges. Mais Anthony n’avait pas d’autre choix, il était obligé de mentir comme un arracheur de dent, afin de ne pas se faire découvrir trop rapidement. Parce qu’il était évident qu’il risquait sans doute de se faire découvrir un jour, en espérant cependant que ça n’allait pas être trop tôt afin qu’il puisse avoir la possibilité de s’en sortir quand même…

« Je n’ai pas d’idée précise. »
Précisa-t-il alors, en tentant de garder le plus de contenance possible, le plus de sérénité. Même si ce n’était clairement pas évident quand même. « Mais vous vous doutez bien que dans notre situation, il vaut mieux se montrer prudent. »

Parce que Féerie était dans une situation compliquée, depuis que les prisonniers de l’île des soupirs s’étaient enfuit. Raison pour laquelle, Edgar ne pouvait qu’être sur les nerfs. Anthony était bien placé pour le savoir, et il était bien placé aussi pour surtout être en parti responsable de tout cela. Il devait se sentir responsable et en un sens, c’était bel et bien le cas. Même si Anthony considérait quand même qu’il avait bien fait de le faire, qu’il faisait bien de trahir son roi… qu’il aurait même dû le faire plus tôt d’ailleurs.

« J’espère que c’est ce que vous êtes, que vous êtes bien prudente. Nous ne pouvons rien laisser passer. » Ajouta-t-il alors pour la forme, dans le but de continuer sur une lancée qu’il espérait voir tourner en sa faveur. Il avait déjà la reine sur le dos par moment, il n’avait aucune envie d’avoir en prime sa servante. Mais il savait que ça allait de pair, parce qu’il savait que Jocaste était proche de la reine.
Code by Gwenn


_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 401
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: Il faut douter de tout, même de ses soupçons [pv Anthony :3]   Lun 30 Avr - 19:03


Il faut douter de tout, même de ses soupçons
A

nthony n'avait pas son pareil pour jouer les innocents, ça, Jocaste ne pouvait pas le nier, et si ses soupçons n'étaient pas si nombreux et si tenaces, elle s'y laisserait prendre sans l'ombre d'un doute... mais peut-être était-il vraiment innocent ? Non, impossible, ou du moins, elle n'en croyait rien, il avait juste le répondant nécessaire et jouait son rôle depuis bien assez longtemps pour éloigner de lui toute défiance... à l'exception des plus pérennes, qui étaient certainement celles de la reine et de sa servante. Il assura ne pas avoir d'idée précise, Jocaste n'en était pas le moins du monde convaincue, elle était même certaine que son interlocuteur avait vraiment conscience de ce qui se tramait, il en savait peut-être plus qu'eux tous, et il faisait de la rétention d'information... Mais comment lui tirer les vers du nez ? Qu'elle utilise un discours subtil ou la manière forte, elle avait l'intime sentiment que cela ne changerait rien, parce qu'il restait cantonné à son rôle, coûte que coûte. Il était borné, tenace. Mais bornée et tenace, Jocaste aussi savait l'être... et en ces heures sombres, elle se promettait de l'être plus encore qu'autrefois... parce que la moindre négligence pourrait leur coûter cher. A l'heure où la Couronne pourrait bien être menacée, elle était fermement décidée à la défendre coûte que coûte. Intention louable, qu'elle ne songeait pas un seul instant à prêter à son interlocuteur en dépit de ses dires. Et quand il lui conseillait de se montrer prudente, elle avait envie de rire jaune. Comme si elle avait quelque conseil que ce soit à recevoir de sa part. Prudente, elle l'était, oui, ce n'était pas pour rien qu'elle lui tenait la jambe comme maintenant. Parce que c'était prudence que de l'avoir à l'oeil.

-Oh mais je suis prudente. J'observe, je guette le moindre détail... Je n'ai rien l'intention de laisser passer.

Et ce n'était pas pour rien qu'elle se trouvait là, et qu'elle ne voulait pas le lâcher... Le laisser agir, quelles que soient ses intentions, sans le garder à l'oeil, c'était prendre des risques incroyables, et il n'était vraiment pas question de laisser une telle choses se produire. Elle devait tant à ce royaume, au roi et et à la reine. Elle les défendrait bec et ongles quoi qu'il puisse advenir.

-Je ferai tout pour protéger nos souverains, et je crains fort ne pas pouvoir en dire autant de vous, malheureusement.

Des accusations sans fondement réel, ou du moins sans fondement suffisamment solide pour qu'elle puisse discréditer le serviteur et conseiller d'Edgar. Quoi qu'il arrive, elle comptait bien se fier à son instinct, il était hors de question de faire autrement, elle se le reprocherait toujours dans le cas contraire.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 925
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Il faut douter de tout, même de ses soupçons [pv Anthony :3]   Ven 6 Juil - 11:52

Il faut douter de tout, même de ses soupçons.
À chaque fois que Jocaste reprenait la parole, Anthony sentait quand même une pression supplémentaire. La servante de la reine affirma qu’elle était prudente, qu’elle observait, qu’elle guettait le moindre détail. Le vieil homme osait croire comprendre ce qu’elle voulait dire par là. Il était évident qu’elle ne lui faisait pas confiance – au même titre que la Reine, deux soucis pour le serviteur – ce qui mettait forcément Anthony mal à l’aise, mais il ne devait rien en montrer. C’était justement en cet instant précis que Anthony devait faire preuve du plus de sang froid possible, de plus de comédie possible. Il ne pensait pas réellement être bon comédien, mais il espérait quand même s’en sortir un minimum. Ce n’était pas la première fois qu’il mentait après tout. Même autrefois, dans sa jeunesse, avec Dorian, il avait menti plusieurs fois pour Nathaniel et Edgar. Maintenant, il continuait de le faire, mentant à Edgar pour Nathaniel entre autre.

Les accusations de Jocaste furent plus direct en cet instant précis, alors qu’elle affirmait tout faire pour protéger ses souverains mais qu’elle craignait fort que ça ne soit pas son cas. Elle était direct oui, mais en un sens, Anthony se disait que si elle avait quelconque preuve de sa trahison envers la couronne, elle n’en parlerait pas à lui, elle aurait été voir directement la reine ou le roi même. En un sens, Anthony se disait donc que c’était bon signe pour lui, même s’il ne devait évidemment prendre aucun risque. C’était sans doute en cet instant précis que le vieil homme devait convaincre la servante de la reine de sa fidélité. Même si ce n’était pas évident et qu’il se doutait que quoi qu’il dise, elle ne changerait pas d’avis à son sujet. Mais qui ne tentait rien n’avait rien. Dans tous les cas, Anthony ne pouvait pas se permettre de perdre la face. Même si Jocaste continuait d’avoir des soupçons contre lui, il ne devait pas aller dans son sens. Afin d’avoir un peu de crédibilité encore.

« Je ne comprends pas pourquoi, mon existence à été voué à servir convenablement la couronne. » Il ne disait pas Edgar directement, parce qu’en réalité il n’y avait pas eu que cet homme pour porter la couronne. « La seule chose qui a toujours compté pour moi est mon roi. » Lequel ? C’était une bonne question. « Cela fait des années que je sers et conseil notre roi, ses intérêts ont toujours passé avant les miennes ou celles des autres. » Il mentait un peu là, mais il devait bien le faire. « Je ne vous permet pas de douter de mon envie de protéger le trône et le royaume. »

Le trône parce qu’il était une placé sacré qu’une personne digne devait occuper, afin que les horreurs de Edgar ne se répande plus dans Féerie. Même si Anthony devait reconnaître qu’il avait fait beaucoup pour leur royaume, il était bien trop extrême. Il était temps que ça change. Mais ça, il ne pouvait évidement pas le dire.
Code by Gwenn

_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 401
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: Il faut douter de tout, même de ses soupçons [pv Anthony :3]   Ven 6 Juil - 17:53


Il faut douter de tout, même de ses soupçons
A

nthony avait à sa disposition tous les arguments nécessaires pour taire ceux de son interlocutrice, mais cela ne suffisait pas à convaincre Jocaste. C'était vrai, pourtant, qu'Anthony servait la couronne depuis bien longtemps, depuis bien plus longtemps qu'elle, même, puisqu'il était déjà au château du temps de Dorian, et avant même que ce dernier ne devienne roi. Et pourtant, la servante de la reine ne se sentait pas rassurée malgré tout quant aux intentions de son homologue. Son intuition pouvait la tromper, au fond, elle espérait que ce soit le cas (car la dernière chose qu'elle puisse souhaiter à Edgar était qu'un homme si proche du trône mette à mal son règne)... mais en attendant, elle comptait bien rester sur ses gardes. Si Anthony n'avait rien à se reprocher, alors il serait incommodé par sa présence et ses soupçons, tant pis, et si vraiment, il n'était pas net, alors elle aurait fait son devoir. Dans tous les cas, ils n'avaient jamais été les meilleurs amis au monde, alors cela ne changerait pas grand chose à sa situation quoi qu'il en soit.

-Que vous me le permettiez ou non, je crains fort que cela n'y change pas grand-chose,
répondit posément Jocaste, qui n'avait pas l'intention de se laisser incommoder par le discours d'Anthony. Elle l'examina avec intensité, comme si elle pouvait, en un regard, sonder son esprit. Malheureusement, ce n'était pas le cas, sans quoi il lui serait bien plus simple d'agir au mieux pour défendre ses souverains du danger potentiel qu'il représentait. Je ne peux m'empêcher de trouver votre comportement quelque peu... suspect.

Cela ne se fondait pas sur grand-chose, ou pas sur suffisamment d'éléments pour qu'elle puisse vraiment l'accuser de trahison. Elle manquait d'élément, et cela avait de fortes chances de rester le cas, car sous ses airs soumis, Jocaste le considérait comme plus malin qu'on ne pourrait le penser. Il fallait se méfier des apparences, et en ce qui le concernait, elle était sûre et certaine du fait qu'il cachait très bien son jeu. Trop bien... C'était peut-être aussi le climat ambiant qui la rendait paranoïaque, ce n'était pas à exclure, car clairement, la situation, de ce que Jocaste en connaissait (car on ne lui disait malheureusement pas tout) renfermait des enjeux terribles s'ils n'étaient pas pris en mains rapidement.

-Tenez-vous à carreaux, prouvez-moi que j'ai tort, et alors, je cesserai peut-être de surveiller vos faits et gestes avec autant d'assiduité.

Mais ce n'était pas garanti du tout. Car elle n'aurait jamais de cesse que de vouloir défendre la couronne et à l'heure où elle éprouvait le diffus sentiment que celle-ci était en danger, elle comptait bien faire preuve de toute la vigilance dont elle était capable pour empêcher le pire de se produire.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 925
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Il faut douter de tout, même de ses soupçons [pv Anthony :3]   Lun 10 Sep - 13:28

Il faut douter de tout, même de ses soupçons.
Anthony se doutait bien que quoi qu’il puisse dire, ça n’allait pas réellement convaincre son interlocutrice. Ce n’était pas faute de vouloir la convaincre, pourtant, mais il n’avait pas grande possibilité de le faire malheureusement. Il n’avait aucune preuve irréfutable qu’il ne trahissait pas la couronne et pas seulement parce qu’il le faisait bel et bien. La seule chose qui pouvait réellement compter pour lui sauver la mise, c’était sa bonne foi. Et il osait croire que Edgar lui faisait suffisamment confiance pour ne pas remettre sa dévotion en cause, quand bien même il aurait raison de le faire. Mais après tout ce temps, Anthony espérait que le roi n’avait aucune raison de se douter de lui, qu’il ne l’imaginerait pas capable de le trahir. Après tout, Anthony lui-même ne s’imaginait pas à l’époque capable de trahir Edgar, et pourtant c’était bel et bien ce qu’il faisait.  

Jocaste ne manqua donc pas de préciser que même s’il ne lui permettait pas de douter de son implication dans la sécurité de la couronne, elle le faisait quand même, sans que Anthony n’en soit vraiment étonné. Il savait bien que ce n’était pas avec quelque mot qu’il allait convaincre la femme, même s’il aurait bien aimé quand même. Elle précisa qu’elle ne pouvait pas s’empêcher de trouver son comportement suspect et forcément, elle avait bien raison de se dire qu’il était suspect. À sa place, il se méfierait de lui-même également. Anthony ne savait pas exactement où se mettre, quoi penser des propos de Jocaste. Il était évident qu’ils ne s’entendaient pas, c’était le cas depuis toujours (du moins depuis le jour où la femme était arrivée au service de la reine), mais ce n’était pas pour autant qu’il appréciait d’entendre ces mots. Tout simplement parce qu’il n’avait pas envie qu’elle se méfie de lui.

« Ça ne devrait pas être difficile alors, puisque vous avez tort. » Il était évident que Anthony ne devait pas se laisser démonter.

Il n’aimait pas le fait que Jocaste décide de surveiller ses faits et gestes, mais en un sens il se disait que c’était une bonne chose qu’il en ait conscience. Le serviteur du roi se montrait prudent dans tous les cas, parce qu’il ne pouvait évidemment pas prendre de risque. Mais il se rendait bien compte qu’il devait se montrer le plus prudent possible,  parce que Jocaste avait des doutes et il était évident qu’il ne devait en aucun cas lui donner des raisons de douter encore plus. Qu’elle ne puisse pas un jour aller voir Edgar afin de lui prouver qu’il le trahissait, ce qui ne manquerait pas de tirer un trait sur sa possibilité de garder sa tête sur les épaules.

« Vous aurez bientôt de nouveau plus de temps pour vous. »

Anthony n’était pas si serein qu’il voudrait être, mais il espérait que ça ne se voyait pas. Il se devait de garder le plus de contenance possible.
Code by Gwenn

_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 401
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: Il faut douter de tout, même de ses soupçons [pv Anthony :3]   Mar 11 Sep - 16:36


Il faut douter de tout, même de ses soupçons
J

ocaste retint un soupir d'exasperation quand son interlocuteur s'obstina à affirmer qu'elle pourrait bien insister encore et encore, elle ne trouverait rien sur lui, puisqu'il était innocent. Il se pouvait qu'il le soit en effet, après tout, elle n'avait aucune preuve concrète contre lui et ne savait même pas vraiment de quoi elle l'accusait précisément, mais ça ne l'empêchait pas de ne pas apprécier le ton que le serviteur du roi osait adopter envers elle. De toute façon, c'était bien simple, elle détestait par-dessus tout qu'on lui tienne tête, alors forcément, elle ne pouvait pas être insensible au comportement de son homologue masculin. Impossible pour elle de ne pas s'en agacer. Elle n'aimait pas qu'on lui donne tort, mais de toute façon, elle continuait de ne pas se sentir dupe. Anthony avait du répondant, c'est vrai, plus qu'elle ne lui en aurait soupçonné, mais ce n'est pas pour autant qu'elle comptait lâcher l'affaire. Elle se devait, de toute manière, de demeurer aux aguets... Si quoi que ce soit devait arriver au roi et à la reine, une chose qu'elle aurait pu empêcher si elle n'avait pas manqué de vigilance, il était plus qu'évident qu'elle serait bien incapable de se le pardonner... bien au contraire, même, elle s'en ferait éternellement le reproche, c'était évident.

-Contrairement à vous
, répliqua-t-elle tout de même d'un ton sévère, il n'y a pas une seule seconde de mon temps que je ne consacre pas à mes souverains plutôt que pour moi-même.

Ce pourrait sembler exagéré, bien évidemment, mais Jocaste pensait évidemment le moindre mot qu'elle prononçait, et elle reflétait bel et bien tout ce qu'elle pensait. Elle ne vivait plus que pour le rôle qu'elle endossait auprès de la reine... et par extension auprès du roi. En même temps, pourquoi se concentrerait-elle sur elle-même ? Sa vie se résumait à sa tâche... parce que la seule personne qui aurait pu la pousser à un peu d'égoïsme avait disparu de sa vie... mais pas pour longtemps. Elle réviserait peut-être son opinion au retour de Geoffroy. Ou pas, cela ne changerait malgré tout rien à son dévouement envers la Couronne de Féerie, et ça ne changerait rien non plus à l'opinion qu'elle avait d'Anthony. D'autant plus qu'elle ne comprenait toujours pas. Après tout, Anthony non plus n'avait pas d'épouse (en même temps, les épouses ne l'intéresseraient pas, mais Jocaste l'ignorait) ni d'enfants. Rien ni personne qui l'attende. Alors à quoi consacrait-il le temps qu'il prenait pour lui ? Elle serait assez curieuse de le découvrir, pour tout dire. Convaincue que la réponse ne la rendrait pas plus tolérante quoi qu'il en soit... Non, elle n'était pas prête de le lâcher.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 925
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Il faut douter de tout, même de ses soupçons [pv Anthony :3]   Lun 12 Nov - 15:13

Il faut douter de tout, même de ses soupçons.
En un sens, ils avaient peut-être une conversation qui ne pouvait que tourner en rond, mais Anthony n’avait de toute façon pas l’intention de changer son discourt ou de laisser Jocaste avoir la confirmation de ses soupçons. Puisqu’elle avait bel et bien des soupçons fondés, mais ce n’était pas pour autant que l’homme avait envie de les confirmer, bien au contraire, il devait faire en sorte qu’elle n’ait aucune preuve de son implication avec la résistance. Avec tous les efforts qu’il faisait, Anthony n’avait aucune envie de se faire avoir de cette manière, même s’il ne pouvait pas forcément empêcher Jocaste de penser ce qu’elle pensait. Il aimerait bien lui faire changer d’avis, mais Anthony n’était pas optimiste à ce sujet.

Encore moins alors qu’elle reprenait la parole pour affirmer que contrairement à lui, il n’y avait pas une seule seconde de son temps qu’elle ne consacrait pas à ses souverains. En un sens, Anthony ne pouvait pas vraiment lui donner tort. Il aimerait bien, vraiment, mais en même temps il savait bien que Jocaste n’avait pas vraiment de vie personnelle. Depuis la disparition de son mari, la femme se donnait corps et âme au service de la reine, il le savait bien. Même si ça n’arrangeait pas du tout sa situation, bien au contraire.

« Alors, vous aurez plus de temps pour être au service de la couronne. » Répliqua-t-il, parce qu’il n’avait donc pas l’intention de se laisser démonter non plus. Il était important qu’il ne perde pas contenance, parce qu’il ne voulait pas laisser croire à la femme sous ses yeux qu’elle avait le dessus et surtout qu’elle avait de bonne raison de le soupçonner. Quand bien même, c’était évidemment le cas. « Vous devriez vous consacrer à eux, plutôt que de perdre du temps avec… moi. »

Parce que mine de rien, à l’espionner, à le surveiller, à le questionner, Jocaste perdait du temps. À raison, elle allait peut-être finir par découvrir quelque chose et c’était la dernière chose que Anthony avait envie, autant dire qu’il préfèrerait vraiment qu’elle décide de consacrer son temps à autre chose que de vérifier s’il n’était pas louche. Ça arrangerait grandement ses affaires, ça lui enlèverait un poids de ses épaules. Mais bon, Anthony n’était pas idiot, il avait bien conscience que ça n’allait pas être aussi facile que ça de l’arrêter, de faire en sorte qu’elle ne se concentre plus sur lui. Ce n’était pas l’envie qui manquait à Anthony.

« Je suis certain que Aurore ne s’en portera que mieux. » Comme si Anthony en avait quelque chose à faire de la reine. Bon, en soit, il n’avait rien contre elle non plus, mais… eh bien, il était évident qu’ils n’avaient pas du tout d’atome crochu tous les deux.
Code by Gwenn

_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 401
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: Il faut douter de tout, même de ses soupçons [pv Anthony :3]   Lun 12 Nov - 18:00


Il faut douter de tout, même de ses soupçons
A

u fond, Jocaste était partagée. Elle voudrait, sincèrement se méprendre sur le compte de son interlocuteur et ainsi perdre effectivement son temps. Cela signifierait que la menace ne s'était pas directement infiltrée au sein du château et que le couple Basiel pouvait se rassurer... Mais en même temps, une part d'elle ne s'était que trop convaincue de la malignité d'Anthony pour que sa fierté n'en prenne pas un coup si elle devait découvrir s'être totalement fourvoyée depuis le tout début. Elle devait bien reconnaître que si l'information ne devait pas être engageante pour la Couronne, elle éprouverait une certaine forme de satisfaction personnelle si l'on devait découvrir qu'Anthony était en fait mal intentionné. Le voir chuter dans l'estime d'Edgar serait très clairement un spectacle dont elle ne pourrait que se délecter, et à pluxs d'un titre. Mais ils n'en étaient pas là. Pour l'heure, tout ça n'était qu'un jeu de dupe, et ce jeu, Jocaste voulait y gagner. Peu importe ce qu'Anthony ferait ou dirait, il ne saurait endormir sa défiance, c'était impossible, et en attendant, tout ce qu'elle voulait, tout ce qu'elle espérait, c'était trouver une preuve, n'importe laquelle, qui éloigne une bonne fois pour toutes Anthony des Basiel. Malheureusement, Anthony Sarvie était du genre tenace. En même temps, une mauvaise herbe telle que lui, qu'on avait tranquillement laissé se propager pendant près de deux décennies, ne pouvait certainement pas s'arracher en l'espace de quelques secondes.

-Mais c'est parce que je me consacre à eux que je m'intéresse à vous,
répliqua d'office Jocaste, rejetant au passage les derniers propos de son interlocuteur.

Elle ne pensait pas qu'il soit nécessaire d'évoquer plus largement la reine Aurore en ces circonstances. Aurore se porterait mieux quand elle n'aurait plus à s'embarrasser de parasites tels que lui, et en attendant, elle n'aimait pas qu'il parle ainsi d'Aurore. C'était bien sûr excessif et exagéré, mais dans ces circonstances, elle était tout bonnement incapable de ne pas y lire une sorte de menace, qui lui déplaisait forcément profondément. Et elle ne pensait pas nécessaire non plus de préciser au serviteur du roi que, dans tous les cas, la reine n'avait pas attendu après ses soupçons à elle pour ne pas le porter dans son coeur. Le jugement de l'une avait d'ailleurs certainement influencé celui de l'autre, et par retour constant de bâtons, elles avaient fini par être parfaitement d'accord sur ce sujet très spécifique.

-Aurore et Edgar me remercieront plus tard d'avoir veillé à écarter toute menace qui pouvait peser sur eux.

Mais c'était se donner bien trop de pouvoir, évidemment. Les menaces envers la Couronne étaient effectivement nombreuses, et à son échelle, Jocaste n'y pouvait sans doute pas grand-chose. Ce qui ne l'empêcherait pas d'essayer malgré tout.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Il faut douter de tout, même de ses soupçons [pv Anthony :3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il faut douter de tout, même de ses soupçons [pv Anthony :3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lorsqu'on peut tout savoir, il faut savoir aussi tout taire ▬ Heather
» Pour parler de soi, il faut parler de tout le reste. ♦ Jack&Aby
» [PV] Il ne faut pas croire tout ce qu'on dit... ni tout ce qu'on lit {Leevo}
» Il faut dérouiller tout ça !
» Faut-il, à tout prix, privilégier la politique sur l’économique en Haïti?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: Le pays de Féérie :: Le grand château :: La cour-