Partagez | 
 

 Il faut douter de tout, même de ses soupçons [pv Anthony :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Féeriens
Messages : 206
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Il faut douter de tout, même de ses soupçons [pv Anthony :3]   Dim 6 Aoû - 20:55


Il faut douter de tout, même de ses soupçons
C

ela faisait plusieurs jours que Jocaste observait assidument les allées et venues du serviteur du roi. Il n'était pas dans sa nature d'espionner autrui, mais elle admettait que, dans certaines circonstances, savoir laisser traîner ses yeux là où il faut pouvait se révéler particulièrement utile et bénéfique. Elle n'avait jamais eu beaucoup de sympathie pour Anthony. Elle n'aurait trop su dire pourquoi, d'ailleurs, elle supposait que certains tempéraments n'étaient tout simplement pas compatibles, voilà tout. Elle savait que le roi lui faisait confiance, mais le fait qu'il l'ait rétrogradé au rang de serviteur quand il avait fait partie de son cercle intime en même temps que l'ancien roi et cet homme dont plus personne n'avait entendu parler après la guerre (enfin ça) la titillait quelque peu. Elle aurait pu passer outre ces considérations, et elle l'aurait longtemps fait d'ailleurs, si elle n'avait pas récemment soupçonné quelque chose chez cet homme. Elle était convaincue que cela allait au-delà de ses considérations précédentes, qu'il y avait autre chose. Et pour cause, les éléments étaient concrets. Ces derniers temps, elle avait constaté que l'homme disparaissait régulièrement, quittait le château à heures régulières quand il se pensait à l'abri des regards (et il l'avait longtemps été, jusqu'à ce que Jocaste se décide à épier ses moindres faits et gestes), un sac au dos, toujours. Il se trâmait quelque chose, elle en était convaincue, et en ces heures de tension grandissante, elle ne pouvait certainement pas le tolérer. Elle gardait donc l'homme à l'oeil, du moins quand elle le pouvait, car dernièrement, le serviteur du roi avait disparu un long moment, si longuement à vrai dire que Jocaste s'était demandée s'il reviendrait seulement. Certes, il avait su se justifier de son absence, mais la dame de compagnie de la reine n'était pas pour autant rassurée... Elle comptait bien poursuivre son investigation autant que faire se peut. Et c'est pour cette raison qu'elle ne manqua pas d'aller à la rencontre d'Anthony, ce jour-là, quand elle le vit traverser la cour à grande enjambée, une besace à la main, sans doute prêt à partir une fois de plus.

-Vous allez quelque part ?
demanda-t-elle avec la plus entière neutralité d'expres​sion(car c'était ainsi qu'elle fonctionnait).

Il n'y avait pas réellement d'animosité dans sa voix, mais son propos et leurs antécédents devaient déjà parler pour elle, et de très loin. Jocaste se doutait que Anthony n'éprouvait pas plus de sympathie pour elle que l'inverse (ce qui ne la dérangeait pas outre mesure, elle ne demandait pas spécialement à être aimée), ce qui était entièrement logique, et c'était d'ailleurs pour cette raison qu'elle n'éprouvait pas réellement de scrupules à le confronter, bien au contraire, même. Elle voulait comprendre ce qu'il cachait, et pour cela, il n'y avait pas mille manières de faire.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 817
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Il faut douter de tout, même de ses soupçons [pv Anthony :3]   Lun 18 Sep - 10:52

Il faut douter de tout, même de ses soupçons.
Depuis son petit voyage de l’autre côté de l’océan, dans ce royaume qu’il n’avait pas cru revoir de son vivant, Anthony avait le sentiment d’être encore plus en danger. Depuis le début de cette situation, Anthony ne pouvait pas s’empêcher d’être paranoïaque et c’était sans doute une très bonne chose en soit. Parce qu’il devait vraiment se méfier de tout, parce qu’il devait se montrer prudent. À force, le serviteur du roi jouait quand même grandement avec le feu. Si Edgar devait découvrir qu’il voyait Nathaniel, qu’il aidait les rebelles, le vieil homme ne donnait pas vraiment cher de sa peau. Il connaissait quand même très bien son ancien ami (parce que clairement, il ne pouvait pas considérer son souverain comme son ami maintenant, il était plutôt son roi, son maître…) pour savoir qu’il n’allait pas apprécier sa trahison et qu’il allait évidemment payer les conséquences. Donc, il ne fallait pas que Edgar le découvre, bien au contraire.

Alors, il se montrait prudent, il faisait vraiment attention à chaque fois qu’il devait quitter le château et d’autant plus depuis qu’il avait dû s’absenter quelques jours pour qu’il puisse se rendre de l’autre côté de l’océan. Et ce n’était pas parce qu’il avait quitté un instant son rôle de serviteur pour ce voyage, qu’il devait renoncer à aller rejoindre les rebelles. Il voulait s’assurer que le petit groupe aille bien, en partie Daphnée qu’il n’avait pas vu depuis un moment (ne se doutant pas qu’elle n’était plus là où il pensait). Il devait donc se rendre dans le nouveau camp des rebelles, une besace dans la main avec une quantité non négligeable de denrée afin qu’ils puissent se sustenter. Anthony savait qu’ils parvenaient à se débrouiller un peu par eux-mêmes, mais en même temps ils avaient quand même besoin d’aide. Ils avaient besoin d’aide oui. Mais alors qu’il était en train de traverser la cour, Anthony fut surpris par l’intervention de la dame de compagnie de la reine.

« J’allais me promener un peu. »

Dit-il d’une voix quelque peu tremblante, qu’il regretta immédiatement de sentir trembler. Il n’avait peut-être pas de raison de s’inquiéter, mais en même temps, Anthony n’avait clairement pas confiance en Jocaste Wincane. Sans grande raison en soit, c’était juste qu’il n’y parvenait pas. Il y avait quelque chose chez cette femme qu’il n’aimait pas, quelque chose dans la manière dont elle avait de le regarder. Comme maintenant, quand elle l’abordait, quand elle semblait le soupçonner en plus. C’était sans doute idiot, mais Anthony ne pouvait pas s’empêcher de se demander si la femme n’était pas en train de le soupçonner. Peut-être pas, mais en même temps, il valait mieux être trop prudent que pas assez.

« Je voulais profiter de ce beau temps pour prendre un peu l’air. »

Il chercha un moyen de se justifier, même s’il craignait de se retrouver au pied du mur. Et ce n’était pas possible, il ne pouvait pas laisser passer ce genre de chose. Personne ne devait se douter de quelque chose, sinon c’en était fini de lui.
Code by Gwenn


_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 206
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: Il faut douter de tout, même de ses soupçons [pv Anthony :3]   Lun 18 Sep - 17:20


Il faut douter de tout, même de ses soupçons
J

ocaste crut percevoir un léger tremblement dans la voix de son interlocuteur. Il se pouvait qu'elle se trompe, bien sûr, elle pouvait se laisse abuser par les soupçons qu'elle nourrissait à son égard, et voir des choses qui n'étaient pas, mais elle avait vraiment le sentiment qu'il n'était pas à l'aise, et qu'elle l'avait vraiment pris en flagrant délit. En flagrant délit de quoi ? Elle serait par contre bien incapable de le dire, mais c'était quand même le cas. Elle n'en était que plus déterminée à comprendre ce qu'il pouvait bien avoir en tête. Bien sûr, il avait le droit de se promener, et il n'y avait pas forcément grand-chose d'anormal au fait qu'il ait décidé de prendre un peu l'air, d'autant qu'il avait parfaitement raison : le temps était agréable et des plus cléments. Elle-même aurait pu se laisser séduire par une petite promenade. Oui, les excuses du serviteur du roi pouvaient tenir la route, mais les réserves de la dame de compagnie de la reine à son égard étaient telles qu'elle était bien loin d'accepter cette réponse sans sourciller et sans chercher à déterminer s'il ne pouvait pas aussi être question d'autre chose, quelque chose de plus insidieux, et qu'elle n'aurait pas tout de suite su comprendre. Elle était convaincue que l'attitude d'Anthony était suspecte, mais en même temps, elle ne pouvait pas exactement dire en quoi, et c'était bien le souci. C'était bien, d'avoir le sentiment qu'il était mal à l'aise, et que sa voix tremblait. Mais où est-ce que tout ceci allait la mener, elle n'en savait rien. Mais elle comptait bien le comprendre. Pour les Basiel.

-Il est vrai que le temps est particulièrement agréable, aujourd'hui,
répondit-elle en levant les yeux vers le ciel au bleu effectivement agréable et accueillant. C'était vrai, mais si elle avait choisi d'aborder Anthony, ce n'était certainement pas pour parler de la pluie et du beau temps. Ceci dit, elle ne tenait pas du tout à braquer son interlocuteur non plus. Elle se doutait que ce ne serait pas de cette manière qu'elle parviendrait à comprendre les éventuelles intentions de son interlocuteur. Pour le faire parler, elle avait le sentiment qu'elle devrait attendre sur la durée. Et c'est donc ce qu'elle fit, en ajoutant quelques mots. Vous savez quoi, j'ai bien envie de me promener, moi aussi. Puis-je me joindre à vous ?

A vrai dire, si elle lui posait la question, elle n'attendait pas de réponse de sa part. Aucune réponse, non, parce qu'elle l'accompagnerait, qu'il le veuille ou non. Il était hors de question qu'elle le laisse filer. Si cela pouvait contrarier ses projets et les raisons de sa sortie, c'était d'ailleurs encore mieux.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 817
Date d'inscription : 23/11/2014

Message#Sujet: Re: Il faut douter de tout, même de ses soupçons [pv Anthony :3]   Jeu 9 Nov - 21:35

Il faut douter de tout, même de ses soupçons.
Anthony afficha un sourire, qui n’avait rien de bien serein – mais en même temps, le vieil homme ne savait plus vraiment comment sourire sereinement depuis un moment maintenant – quand Jocaste confirma qu’il faisait beau. Le serviteur devait bien avouer qu’il trouvait ça parfait qu’il fasse beau, cela lui donnait quand même une sacrée excuse. S’il avait fait mauvaise, Anthony n’aurait pas pu donner l’excuse d’une simple promenade afin de profiter du temps. Et il n’avait aucune idée de s’il aurait trouvé autre chose pour justifier son départ. Anthony ne se sentait donc pas à l’aise en cet instant précis, mais il osait croire quand même qu’il pouvait s’en sortir. Avec un peu de chance, elle allait se contenter de lui souhaiter bonne promenade et le laisser tranquille. Avec de la chance oui, mais malheureusement Anthony n’en avait pas énormément en ce moment. Quoi qu’en même temps, il s’en sortait assez bien depuis que Nathaniel avait fait son grand retour dans sa vie, puisque Edgar ne se doutait pas – en tout cas, le serviteur ne pensait pas qu’il s’en doutait – qu’il était de mèche avec les rebelles. Il s’en sortait donc très bien, donc on pouvait quand même considérer qu’il avait un peu de chance. Mais ce n’était pas le cas tout de suite.

Parce que Jocaste ne se contenta pas – malheureusement – de lui souhaiter bonne promenade, ce qu’il aurait bien aimé. Elle lui affirma qu’elle avait envie de se promener également et pire encore, elle lui demanda si elle pouvait l’accompagner. Anthony pourrait tout simplement répondre que non, qu’il avait envie d’être seul, mais en fait ce n’était pas quelque chose qu’il pouvait se permettre de faire. Parce qu’il n’était pas en mesure de réellement lui refuser quelque chose. Anthony n’était que le serviteur du roi, Jocaste était quand même la dame de compagnie de la reine. Ils n’avaient pas les mêmes positions et dans tous les cas, le vieil homme savait que ça serait bien trop risqué pour lui de lui dire qu’il ne voulait pas qu’elle l’accompagne. Il y avait quelque chose qui ne lui plaisait pas dans la manière dont elle le regardait, comme si elle cherchait à tout prix à le faire tomber.

« Avec plaisir. » Mentit-il donc, parce qu’il ne se voyait pas du tout répondre quelque chose d’autre en cet instant précis. Il aimerait bien que Jocaste change d’avis et qu’elle se contente de rentrer pour tenir compagnie à la reine, mais malheureusement, il ne pensait pas que ça allait être le cas. « Vous avez bien raison de profiter du beau temps, c’est vraiment agréable. » Anthony aimerait tellement que ça ne se passe pas ainsi, mais il devait faire bonne figure. Comme si de rien n’était, comme si cela ne le dérangeait pas, comme si la situation était parfaitement normale. Sauf que ça n’avait rien de normal du tout, bien au contraire. Que Anthony était censé rejoindre les rebelles et qu’il ne savait pas du tout comment il allait faire.
Code by Gwenn


_________________
La moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 206
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: Il faut douter de tout, même de ses soupçons [pv Anthony :3]   Ven 10 Nov - 17:55


Il faut douter de tout, même de ses soupçons
L

a perspective de passer davantage de temps avec Anthony n'avait absolument rien pour l'enchanter. De manière générale, les deux n'avaient vraiment pas grand-chose à se dire, et au vu de tous les soupçons que la confidente de la reine nourrissait à l'égard du serviteur du roi, elle mettait de toute manière en doute tous ses propos, ce qui était loin d'engager à une compréhension mutuelle et à leur permettre d'engager un dialogue exempté de faux-semblants. Elle savait, d'ailleurs, que ce moment passé avec Anthony n'allait sans doute servir à rien, car en sa présence, il n'agirait pas naturellement, et s'il nourrissait quelque sombre dessein, il allait sans doute y renoncer en sa compagnie. Elle aurait certes la satisfaction de lui imposer sa présence de même que de contrarier ses projets, mais ça n'avait rien de suffisant... Peu importe, puisqu'elle était là, elle comptait bien aller jusqu'au bout, et elle était donc déterminée à rester avec elle. Anthony, avec sa fausse déférence et sa politesse de façade l'agaçait prodigieusement. Il pouvait bien être sincère, évidemment, mais Jocaste s'était fait sa propre opinion à ce sujet. Elle était convaincue que ça aussi, cette fausse déférence, c'était quelque chose qu'il servait à ses dirigeants, qu'elle soupçonnait de ne se douter de rien, en fin de compte. Dans tous les cas, elle allait jouer le jeu.

-N'est-ce pas ?
répondit-elle souriante.

Voilà à quoi ils devaient se résoudre à présent : à discuter de la pluie et du beau temps. Mais pas pour longtemps. Jocaste savait que si ils se contentaient de ce genre de sujets de conversation légers, ils n'arriveraient absolument à rien. Elle avait envie de le piéger, de le pousser dans ses retranchements. Bon, elle savait qu'il était loin d'être un idiot, contrairement à ce que son apparence l'avait laissé présumer la première fois qu'elle l'avait rencontré. Ce ne serait donc pas évident du tout que de réussir à le piéger de quelque manière que ce soit. Mais qui ne tente rien n'a rien, et Jocaste avait plus d'un tour dans son sac.

-Je ne vous connaissais pas cette passion pour les balades au grand air,
ajouta-t-elle alors, bien déterminée à ne surtout pas perdre le nord quoi qu'il en soit. Pourtant, je n'ai pu m'empêcher de constater que vous sortiez de plus en plus, dernièrement.

Oh, bien sûr, c'était son droit que de vouloir faire de belles promenades, de profiter du beau temps et de l'air frais, mais ces escapades lui paraissaient définitivement suspectes. Peut-être qu'elle ne prêtait tout simplement pas autant d'attention à ses déplacements avant, puisqu'elle avait décidé de le garder à l'oeil il y a peu. Mais elle n'en démordrait pas, il y avait quelque chose de suspect dans cette attitude. Et elle voulait comprendre quoi.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Il faut douter de tout, même de ses soupçons [pv Anthony :3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il faut douter de tout, même de ses soupçons [pv Anthony :3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour parler de soi, il faut parler de tout le reste. ♦ Jack&Aby
» [PV] Il ne faut pas croire tout ce qu'on dit... ni tout ce qu'on lit {Leevo}
» Il faut dérouiller tout ça !
» Faut-il, à tout prix, privilégier la politique sur l’économique en Haïti?
» L. CATALINA MEERY ✿ > Il faut dire à tout esprit naissant qu'aucune cause ne vaudra jamais la mort d'un innocent [100%]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: Le pays de Féérie :: Le grand château :: La cour-