Partagez | 
 

 Le monde n'a jamais été un océan de paix. (Clifford)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Féeriens
Messages : 234
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Le monde n'a jamais été un océan de paix. (Clifford)   Mer 9 Aoû - 11:05

Le monde n'a jamais été un océan de paix.
Ce n’était pas spécialement une partie de plaisir pour Geoffroy de refaire le travers vers le royaume du bout de l’océan. À choisir, il aurait clairement préféré rester sur Féerie plutôt que de traverser de nouveau cet océan. C’était sans doute idiot, mais l’homme ne pouvait pas s’empêcher de craindre de ne pas pouvoir revenir. Il n’y avait aucune raison à cela, la barrière était ouverte et elle le resterait, au moins le temps pour lui de rassembler ses affaires et de rentrer. Parce qu’évidemment, le trajet qu’il avait fait la première fois, il n’avait pas spécialement prévu son grand retour. Qui aurait pu croire qu’il allait réussir à traverser ? Certaine personne oui, mais pas lui. Parce que pendant des années et des années, l’homme avait tenté plusieurs fois, toujours en vain, de retourner à Féerie. Il n’y avait pas réellement cru, du coup, cette fois-ci où son bateau ne s’était pas arrêté à la barrière. Il avait donc des affaires à récupérer au royaume du bout de l’océan, quelques petites choses à régler, ce genre de chose. Avant de revenir vivre définitivement à Féerie, avec l’espoir de ne plus jamais avoir besoin de traverser l’océan. Parce que c’était particulièrement angoissant pour lui de le faire maintenant, d’avoir dû de nouveau dire au revoir à Jocaste, même si cette fois ci, il n’y avait aucune raison qu’ils ne puissent pas se revoir rapidement.

Geoffroy retourna donc dans la maison qu’il avait occupé pendant toutes ces années, rassemblant les quelques affaires qu’il allait ramener chez lui. Son réel chez lui, cet endroit où il allait passer à présent la fin de ses jours. Où il allait surtout pouvoir passer le reste de ses jours en compagnie de son épouse, vieillir avec elle comme cela avait été décidé au moment de leur mariage. Avant de repartir, Geoffroy décida de faire un petit détour pour aller voir Clifford. Leur situation respective les avait poussés à s’entendre, puisqu’ils s’étaient retrouvés tous les deux coincés de l’autre côté de l’océan par la barrière magique, sans pouvoir rien y faire du tout. Ils avaient vécu la même chose, quand bien même Clifford avait réussi à s’accommoder bien plus avec leur nouveau lieu de vie. Alors que Geoffroy n’avait eu qu’un seul et unique désir, rentrer. Mais bon, cela ne les avait pas empêchés de s’entendre réellement et c’était parce qu’ils s’entendaient bien que Geoffroy avait l’intention de voir son ami. Quand il arriva au repère de l’homme, les gardes le laissèrent passé parce qu’ils le connaissaient bien. Outre le fait que Geoffroy et Clifford étaient amis, ils avaient travaillé ensemble aussi par moment. Il fallait bien se serrer les coudes dans ce genre de moment. Il alla donc trouver l’homme dans ses appartements, attendant d’être invité à entrer pour y entrer, trouvant l’homme en parfaite compagnie.

« Je vois que tu travailles beaucoup. » Dit-il dans un sourire en coin en désignant de la tête la jeune femme présente dans ses appartements, très légèrement vêtue.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 169
Date d'inscription : 15/06/2015

Message#Sujet: Re: Le monde n'a jamais été un océan de paix. (Clifford)   Mer 9 Aoû - 17:41


Le monde n'a jamais été un océan de paix




DDe garde derrière la porte de leur chef, les deux mercenaires se jetaient de temps en temps des coups d’œil en se retenant de rire aux bruits des gémissements de moins en moins discret et des plus explicites de la femme se trouvant derrière la porte close. Ils ne parvinrent à reprendre leur sérieux qu’à la fin des ébats.

Dans la chambre, Clifford s’étirait de tout son long avant de rouler une cigarette et de l’allumer tout en restant allongé dans l’amas de coussins et de couvertures qui lui servait de lit. A ses côtés, la fille lui parlait mais Clifford n’écoutait pas un mot de ce qu’elle pouvait bien raconter. Ses pensées étaient déjà largement ailleurs, de retour sur les affaires qu’il avait en cours entre-autre. Il fallait qu’il envoi un message à l’un de ses partenaires, il enverrait Daphnée. Contre toutes attentes, la gamine s’avérait être l’une des meilleures messagères qu’il ait eu jusqu’à présent. Elle était rapide, discrète et efficace. Avec le temps, et si elle décidait de rester à son service, il pourrait peut-être la former à des tâches plus complexes donnant plus de responsabilités. Et qui seraient bien loin du genre de travail qu’effectuait la jeune femme allongée à côté de lui.

Des coups à la porte sortirent Clifford de ses pensées et firent taire sa compagne de l’instant. Un garde passa la tête et lui annonça que Geoffroy voulait le voir. Cliff l’invita à entrer et se releva aussitôt pour enfiler un pantalon tandis que la jeune femme faisait pareil. Elle n’avait enfilé que sa jupe et sa poitrine était à découvert, juste masquée très légèrement par les colliers qu’elle portait autour du coup. Nudité qui ne semblait pas la déranger plus que Clifford.

Au commentaire de son ami, Cliffor le regarda droit dans les yeux, une lueur d’amusement dans le regard.

Plus que toi en tout cas. Je te rappel qu’on avait rendez-vous pour une affaire. Alors je veux bien que tu sois pas toujours ponctuel mais 4 jours de retard…

Restant torse nu, il se dirigea vers la table et déboucha une bouteille de rhum dont il remplit deux verres.

Au fait, Geoffroy je te présente Aïsha. Aïsha, Geoffroy.

La jeune femme, qui avait reprit sa tunique m’avait ne l’avait pas enfilée émit un petit rire.

Moi c’est Kayla. Aïsha c’est ma sœur.


Mais elle ne semblait pas offusquée et prit la direction de la porte, toujours qu’à moitié vêtue, tout en s’arrêtant un instant vers Geoffroy pour caresser sa joue du bout des ongles.

Enchantée. Si tu as un peu de temps, je suis en bas.

Elle sortit alors et laissa seuls les deux hommes.

Elles se ressemblent beaucoup, se justifia vaguement Clifford avant de boire une gorgée et de tirer à nouveau sur sa cigarette.

Alors ? Tu étais passé où ? J’espère qu’elle était sacrément jolie pour que tu oublies carrément de venir l’autre jour.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 234
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: Le monde n'a jamais été un océan de paix. (Clifford)   Jeu 21 Sep - 15:57

Le monde n'a jamais été un océan de paix.
Geoffroy ne pouvait pas nier que la jeune femme en compagnie de Clifford était physiquement intelligente (si je peux me permettre de dire les choses comme ça), mais ce n’était pas le genre de chose qui intéressait l’homme. Bien sûr, il ne pouvait pas entièrement être insensible à la beauté d’une jeune femme, il savait reconnaître qu’une personne était belle. Mais cela ne changeait rien, dans son esprit il n’y avait définitivement que Jocaste et Clifford le savait bien (parce qu’il lui avait souvent parlé de son épouse à son ami quand même, il ne faisait que ça par moment), et encore plus maintenant qu’il l’avait retrouvé. Geoffroy se contenta d’adresser un sourire en coin quand Clifford affirma qu’il travaillait plus que lui, parce qu’ils avaient quand même rendez-vous il y a quatre jours et que ça faisait beaucoup de retard quand même. L’homme ne pouvait pas le nier. Il l’avait complètement oublié, mais à ses yeux, il pensait qu’il avait quand même une sacrée excuse.

Geoffroy ne réagit pas réellement quand Clifford se trompa de nom pour la jeune femme qui lui avait tenu compagnie, pas plus quand celle-ci, avant de partir, lui caressa la joue et l’invita à la rejoindre si jamais il s’ennuyait. Évidemment, il ne le ferait pas du tout. Il n’avait déjà pas de raison de le faire avant, il ne le ferait pas maintenant. Geoffroy sourit un peu plus quand son ami tenta de se justifier en affirmant que les deux sœurs se ressemblaient énormément. Soit, mais quand même. Il ne pourrait vraiment pas avoir une vie comme Clifford. Même s’il ne le jugeait pas et qu’il faisait comme il voulait, ils n’avaient vraiment pas la même vision de « l’amour ». Geoffroy n’avait connu qu’une seule et unique femme dans sa vie, il n’en connaîtrait jamais qu’une. Même s’il n’avait pas dû la retrouver, même s’il n’avait jamais pu rentrer. Après tout, depuis ces vingt années, il n’avait pas approché la moindre femme (alors qu’avec Clifford, il avait eu l’occasion d’en rencontrer souvent).

« La plus belle d’entre toute. » Dit-il après avoir bu une gorgée du rhum que son ami lui avait servi. Et oui, Geoffroy avouait bel et bien avoir passé du temps en compagnie d’une femme au lieu de venir au rendez-vous qu’il avait normalement avec Clifford. Mais ce n’était pas n’importe qui après tout. D’ailleurs, l’homme n’avait pas l’intention de maintenant le suspense. « C’est Jocaste. »

Jocaste que Clifford ne pouvait que connaître, parce que Geoffroy lui avait souvent parlé d’elle. Toutes ces fois où il lui avait dit qu’elle lui manquait, qu’il rêvait de rentrer afin de la retrouver. De rentrer chez lui, oui, mais surtout de rentrer auprès de celle qui faisait battre son cœur. Et c’était fait.

« Clifford. » L’ancien membre de la garde royale de Féerie prit un ton sérieux, parce que c’était quelque chose de vraiment sérieux. « Je suis rentrée en Féerie. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 169
Date d'inscription : 15/06/2015

Message#Sujet: Re: Le monde n'a jamais été un océan de paix. (Clifford)   Sam 4 Nov - 8:55


Le monde n'a jamais été un océan de paix




Sans s’en cacher, Cliff suivit des yeux la silhouette avantageuse de la fameuse Kayla alors qu’elle quittait la chambre avant d’enfin être en mesure de porter toute son attention à son ami qui avait enfin décidé de réapparaitre après plusieurs jours sans donner aucuns signes de vie.

Il était en train de porter son verre une nouvelle fois à ses lèvres lorsqu’il suspendit son geste, fixant Geoffrey. Clifford avait plaisanté en le sous-entendant avec une femme. Ce type était plus chaste qu’un homme d’Eglise ! Pourtant, Clifford lui avait proposé plus d’une fois l’une des filles mais il n’y avait rien à faire. Et voilà que maintenant il prétendait avoir passé les derniers jours en galante compagnie ? Cliff n’y comprenait plus rien. Mais peut-être que Geoffrey avait soudainement eu le coup de foudre pour une femme, qui sait ? Ce qui frôlerait l’exploit vu la manière dont il s’accrochait fermement à son serment de fidélité envers son épouse, la fameuse et célèbre Jocaste dont il parlait tant.

Ainsi, quand Geoffrey précisa qu’il s’agissait de Jocaste, Clifford passa par plusieurs conclusions. Tout d’abord que son ami avait fait une sérieuse chute sur la tête, puis qu’il plaisantait et, enfin, que cette chasteté qu’il s’imposait depuis des années avait finalement eut raison de sa santé mentale.

Les doutes se lisaient très clairement dans le regard de Clifford qui en oublia même de finalement boire avant de reposer son verre sur le premier meuble venu sans cesser de fixer Geoffrey, clairement prêt à l’interroger comme il se doit. Cependant, son ami prit les devant.

Sa révélation fit l’effet d’un coup violent à Clifford qui en restait sans voix, presque le souffle coupé. Féerie… Il avait trouvé le moyen de rentrer à Féerie ? Et de revenir visiblement.

Comment ?, fut la seule chose qu’il parvint finalement à articuler dans un souffle, comme s’il n’osait pas trop y croire. Il fallait dire que ce n’était pas rien. Si Geoffrey avait trouvé un passage et qu’il était venu le lu dire, c’était certainement pour lui proposer d’en profiter lui aussi. Clifford n’avait attendu que ça durant près de 20 ans ! Un moyen de rentrer, enfin ! Mais maintenant que c’était à portée de sa main, il hésitait. Son pays natal lui manquait mais quelle vie l’attendait là-bas ? Il n’était plus rien ni personne à Féerie…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 234
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: Le monde n'a jamais été un océan de paix. (Clifford)   Sam 30 Déc - 12:36

Le monde n'a jamais été un océan de paix.
Sans grande surprise, de son côté, Geoffroy vit la surprise se lire sur le visage de son ami, alors qu’il découvrait qu’il avait passé du temps en compagnie d’une femme. L’homme n’avait jamais caché l’amour inconditionné qu’il ressentait encore et toujours pour Jocaste, la femme de sa vie, la seule et unique capable de faire battre son cœur. Il avait toujours refusé les propositions de son ami de passer du temps en belle compagnie, parce qu’il était bien trop amoureux de son épouse, qu’elle soit à ses côtés ou non. Non pas qu’il ne soit pas capable de constater la beauté d’une femme, mais ça n’avait aucun rapport avec celle qu’il avait épousé, celle qui portait son nom, celle qu’il n’avait pas pu voir pendant près de vingt ans. Clifford était surpris donc, et ce ne fut pas pour rien que l’homme précisa rapidement qu’il avait pu rentrer dans leur pays natal. Parce qu’il ne pouvait pas réellement ménager encore plus le suspense. Il avait besoin de faire comprendre à Clifford qu’il avait pu rentrer chez eux, dans leur royaume, dans leur foyer, et qu’il avait bel et bien passé ces derniers temps auprès de celle envers qui son cœur allait constamment.

La surprise que Clifford montra en découvrant que Geoffroy était rentré chez eux sembla plus grande que celle qu’il avait montré quand il avait parlé de Jocaste. Sans grande surprise pour l’ancien garde royale, qui devait bien avouer ne pas être mécontent de son petit effet. Son ami lui demanda alors comment il avait pu y retourner, encore une fois sans que cela ne le surprenne.

« J’ai traversé l’océan. » Dit-il alors, comme si c’était d’une logique sans nom. Effectivement, c’était bel et bien ce qu’il avait fait, mais Geoffroy savait aussi qu’il ne pouvait pas se contenter de dire cela, que Clifford allait avoir d’autres questions. Parce qu’ils savaient tous les deux que ce n’était pas possible, normalement, de traverser l’océan. Si Clifford n’avait pas tenté de le faire aussi souvent que Geoffroy (qui avait quand même passé des années à faire des tentatives pour enfin retrouver son épouse), il était au courant pour cette barrière. Il ne pouvait qu’être au courant. « Il n’y a plus de blocage. J’ai pris un bateau et j’ai réussi à traverser l’océan, comme autrefois. Il n’y a plus de barrière. »

Et à ces mots, Geoffroy ne put s’empêcher d’afficher un sourire, parce que ça avait signifié qu’il avait bel et bien retrouvé Jocaste. Et qu’il allait de nouveau la retrouver, parce qu’il n’était pas question pour lui de rester au royaume du bout de l’océan.

« Je suis venu ici pour récupérer mes affaires et te prévenir. Tu peux rentrer chez toi Cliff. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 169
Date d'inscription : 15/06/2015

Message#Sujet: Re: Le monde n'a jamais été un océan de paix. (Clifford)   Sam 21 Avr - 11:28


Le monde n'a jamais été un océan de paix




Clifford écoutait son ami avec la plus grande attention du monde et quand il lui annonça qu’il avait tout bêtement traversé l’océan, Cliff en resta littéralement bouche bée. La bouche entrouverte, il fixait Geoffroy sans cligner. Il était clairement sous le coup de cette si simple révélation et attendait la suite ans sortir le moindre son.

Et ce ne fut pas le reste des explications qui le rendirent plus loquace. Réfléchissant à cette révélation, Cliff était dans ses pensées, le regard perdu dans le vague. Le blocage était tombé ! Cela n’était à priori pas une décision officielle si on quoi, tout le monde serait déjà au courant. Mas peu importait du comment de la chose, la barrière n’était plus. Cette frontière magique qui l’avait condamné à rester ici, qui avait pesé sur son existence entière, qu’il avait apprit à haïr avec force n’était plus.

Clifford n’était pas du genre très démonstratif et masquait parfaitement ses sentiments en toutes circonstances. Mais là, devant son ami de longue date, il avait tombé le masque et son expression n’aurait pas été plus stupéfaite si Geoffroy lui avait balancer soudainement un coup de poing dans l’estomac.

Ce ne furent que les derniers mots de Geoffroy qui semblèrent ramener Clifford à cette chambre et il releva les yeux sur lui. Cela devait probablement être la seule et unique fois où Geoffroy pouvait clairement voir une lueur d’hésitation dans son regard.

Rentrer à Féerie, il en avait rêvé toute sa vie. Plus exactement, il avait rêvé pouvoir y rentrer avec sa mère et sa sœur. Puis seulement avec sa sœur… Il s’était imaginé prendre soin d’elle, dans la magnifique demeure qui était la leur et qui les attendaient de l’autre côté de l’océan. Puis Christelle était décédée à son tour et Clifford avait mené sa vie. Résigné à devoir toujours rester ici, il avait mené son existence en sorte que cela en vaille la peine. De sorte que tout le monde connaisse un jour le nom de Clifford, juste Clifford, à défaut d’avoir pu devenir Christopher Clifford, de l’autre côté de la frontière magique.

Il avait commencé à atteindre son but. Sa vie n’avait rien d’un conte de fée et il n’était de loin pas le meilleur des hommes mais il avait réussi à se faire une place dans ce monde hostile et à se faire un nom. De l’autre côté il était qui ? Le fils de 8 ans d’Abraham Clifford, parti 25 ans plus tôt et probablement mort depuis longtemps.

Wow… fut la seul chose qu’il parvint à articuler en posant son regard sur Geoffroy. Lui, il avait tout à y gagner. Il avait une vie qui l’attendait toujours à Feerie. Mais en cet instant, Cliff ressentit un petit pincement au cœur en réalisant que son ami allait s’en aller. Rentrer chez moi… Il émit un petit ricanement hésitant avec un sourire en coin. Je ne suis même pas sûr d’avoir encore un chez moi quelque part.

Il avait attendu la majorité de sa vie ce moment, cet instant où il pourrait revoir les forêts de son enfance et maintenant que cela devenait réel, Clifford se retrouvait démunit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Le monde n'a jamais été un océan de paix. (Clifford)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le monde n'a jamais été un océan de paix. (Clifford)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce que personne ne sait, ce que personne ne saura jamais.
» Tous les matins du monde ne reviennent jamais ...
» N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force, ou tu t’en repentiras comme d’une faiblesse. Fais-t-en une armure, et nul ne pourras l’utiliser pour te blesser.
» Un jour, les sucreries domineront le monde et je serai leur plus fidèle serviteur [en cours]
» De toi naîtra un poulain qui n'aurait jamais dut venir au monde... [PV Fouganzy] A archiver !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: Le royaume du bout de l'océan :: La plage-