Partagez | 
 

 Long live the queen [pv Aurore]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Féeriens
Messages : 144
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Long live the queen [pv Aurore]   Jeu 10 Aoû - 12:22


Long live the queen
I

l n'avait pas été simple pour Jocaste de consentir à laisser un temps son mari pour retourner à ses obligations. Il faut dire que, maintenant qu'elle l'avait retrouvé, elle n'avait pas la moindre envie de le voir lui échapper de nouveau. Elle avait le sentiment que ne serait-ce que détourner les yeux de lui, c'était courir le risque de le voir lui échapper une nouvelle fois, et pour de bon, cette fois. C'était étonnant de se dire que l'on a pu vivre si longtemps sans une personne et pourtant reconnaître, en la revoyant, qu'elle nous est indispensable. C'était néanmoins ce qui vivait Jocaste, mais elle s'était fait violence malgré tout. Elle savait où était sa place, elle savait ce qu'elle devait faire, et elle n'avait pas l'intention d'y disconvenir sous prétexte d'avoir été distraite. De toute façon, Jocaste savait bien que Geoffroy, de son côté, avait lui-même d'autres personnes à voir, à retrouver après tout ce temps d'absence. Et s'il devait traverser de nouveau l'océan, à sa plus grande angoisse, autant qu'elle se fasse directement à cette idée, elle n'avait pas vraiment le choix, quelque part. Par ailleurs, elle était impatiente de retrouver Aurore, ne serait-ce que parce qu'elle appréciait être sa dame de compagnie au quotidien, oui, mais également parce qu'elle éprouvait une certaine impatience à l'idée de lui révéler ces nouveaux remous dans son existence. Sans compter qu'elle espérait qu'elle saurait interférer en sa faveur vis-à-vis d'Edgar pour réhabiliter Geoffroy.

Elle avait donc repris ses fonctions comme à l'accoutumée, et à l'heure où elles convenaient bien souvent, sorte de plaisant rituel, de se retrouver ensemble autour d'une tasse de thé, elle était présente au rendez-vous, dans les appartements de la reine où elle avait pris grand soin de demander à faire installer un théière de thé fumant, deux tasses et les pâtisseries préférées de sa majesté. Même si Jocaste osait considérer Aurore comme son amie, elle savait qu'elle était avant tout sa souveraine, et elle la considérait avec tous les égards qu'elle méritait à ce titre. Quand Jocaste retrouva la reine, elle la salua avec une révérence, qui était un moindre luxe au vu de leur différence de rangs. Elle faisait preuve à son adresse de toute la déférence qu'un sujet doit à sa reine, elle osait seulement croire qu'elle était un sujet plus... privilégié, disons.

-Comment allez-vous aujourd'hui, majesté ?


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille royale
Messages : 68
Date d'inscription : 30/09/2016

Message#Sujet: Re: Long live the queen [pv Aurore]   Sam 19 Aoû - 20:00

Long live the Queen
 
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Aurore n’était pas encore d’accord pour décider si elle trouvait que les choses s’arrangeaient ou non. Il est vrai que depuis la conversation nocturne avec son époux, elle se demandait comme allaient évoluer les évènements. Elle avait toute confiance en Edgar, là n’était pas la question, et puis il semblait déjà avoir un plan d’action, ce qui la rassurait d’autant plus. Edgar avait toujours su gérer les crises et elle le savait capable d’en faire de même maintenant qu’une nouvelle menaçait d’éclater. Il ne l’avait jamais déçue sur ce point. Et elle espérait qu’il ne la déçoive jamais mais après tout, elle le connaissait mieux que personne. Edgar avait eu un petit coup de mou certes, mais elle avait réussi à le rebooster un tant soit peu. C’était toujours ça de gagner et elle détestait le voir en proie face au doute. Malheureusement, il n’y avait pas que cela qui préoccupait Aurore. Gabriel était tout aussi préoccupant que les actions de Nathaniel, car elle craignait qu’il en soit de mise. Elle n’avait pas beaucoup aimé ses questions et certaines réponses qui lui avaient fournies, elle ne voulait pas tirer de conclusions trop hâtives mais il n’avait rien fait pour la rassurer. Elle savait bien que ni elle ni Edgar n’avait plus d’emprises sur lui, il s’était détaché totalement de ses liens familiaux, et elle savait que s’il se greffait à toute trahison, Edgar ne l’épargnerait pas. Il avait toujours été dur avec Gabriel, il n’allait pas devenir plus laxiste maintenant, et c’est pourquoi elle hésitait à en parler à Edgar, Gabriel restait son fils et elle l’aimait malgré tout. Elle n’avait aucune preuve des agissements de Gabriel mais elle avait un mauvais pressentiment.

Elle restait songeuse par rapport à tout ceci, elle craignait que plus rien ne puisse arranger les relations entre le père et le fils, pourtant, il faudrait bien qu’Edgar lui laisse le trône à un moment ou un autre, étant donné qu’aucun autre héritier n’avait été donné à la couronne, et elle ne pensait pas qu’Edgar pourrait aller jusqu’à déshériter son fils. Ce serait assez stupide selon elle, mais elle ne voulait pas imaginer ce qu’il pourrait faire s’il les trahissait. Mais elle se demandait aussi ce que Gabriel pourrait leur faire s’il montait sur le trône. Tout ceci ressemblait fortement à un cercle vicieux, et Aurore ne savait pas comment en sortir. Elle entendit à peine la porte des appartements s’ouvrir sur sa dame de compagnie.

-Comment allez-vous aujourd'hui, majesté ?

Aurore appréciait beaucoup Jocaste, elle savait que c’était une femme en qui elle pouvait avoir confiance et sur qui elle pouvait compter. Elle ne craignait aucun couteau dans le dos de sa part et elle avait pris l’habitude de se confier à elle sur certaines choses, Jocaste en faisait de même. Elle n’aurait su dire si elles étaient amies, en raison de leurs classes respective mais Jocaste était pour Aurore ce qui s’en rapprochait le plus dans tous les cas.

« Jocaste, c’est toi. Je ne sais pas, je me pose beaucoup de questions ces temps-ci. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 144
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: Long live the queen [pv Aurore]   Dim 20 Aoû - 9:58


Long live the queen
J

ocaste avait cette chance qu'elle considérait comme un véritable privilège de ne pas seulement connaître les Basiel en tant que souverains, mais aussi en tant qu'humains, et elle savait que quand elle demandait à la reine comment elle se portait, elle ne se contenterait pas de lui rétorquer la réponse d'usage, mais s'exprimerait sincèrement à son adresse. Il était normal qu'Edgar et Aurore se montrent fermes et évitent toute transparence vis-à-vis de leurs réels sentiments. Si le roi et la reine exprimaient publiquement leur peur ou leurs doutes, ils pouvaient perdre l'estime du peuple, et ce serait une fatale erreur. Ils étaient intelligents, bien trop intelligents pour commettre une telle bévue. La dame de compagnie de la reine, ceci dit, appréciait d'être de ces rares personnes qui pouvaient connaître les états d'âme des puissants, et elle n'en jouait pas à leur désavantage, comme d'autres en profiteraient sans doute, c'était tout le contraire, en réalité. Cela n'avait que renforcé son estime à leur adresse, à vrai dire. Elle tenait à eux, elle les soutenait en tant que monarques et en tant qu'amis, c'était aussi simple que cela, et c'était pour cette raison, véritablement, pour qu'elle s'inquiéta sincèrement du propos de son interlocutrice quand celle-ci, en lieu et place de lui dire que tout allait bien, lui dit qu'elle ne savait pas. Ce que Jocaste ne pouvait s'empêcher de trouver alarmant.

-Des questions ?
demanda-t-elle alors, ne sachant taire sa curiosité. Puis-je vous demander lesquelles ?

Elle savait qu'elle se montrait peut-être trop présomptueuse en l'interrogeant ainsi, mais elle osait penser que son interlocutrice ne s'était pas exprimée ainsi sans raison, mais par besoin de se confier, et si tel était le cas, Jocaste était toute prête à lui accorder l'oreille attentive qu'elle méritait de trouver. Certes, Jocaste avait très envie d'abreuver la reine de ses propres confidences, mais en l'occurrence, elles lui apparaissaient bien secondaires. Elle voyait que Aurore était soucieuse, et elle n'aimait vraiment pas découvrir cela, elle doutait fort que ce puisse être bon signe, et cela corrélait avec l'impression diffuse qui se répandait au château dernièrement. Elle n'aurait su dire ce qui avait changé exactement, mais quelque chose était différent. Le comportement de Gabriel n'était plus le même, elle trouvait les agissements d'Anthony de plus en plus suspects, bref, il se passait quelque chose... Et le retour de Geoffroy, et donc l'effondrement de la barrière, ne devrait sans doute pas aider.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille royale
Messages : 68
Date d'inscription : 30/09/2016

Message#Sujet: Re: Long live the queen [pv Aurore]   Lun 28 Aoû - 19:03

Long live the Queen
 
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Les jours se succédaient, pourtant Aurore n’avait pas l’impression que de grand changement s’opéraient, pas en termes de faits, mais plutôt en termes d’hypothèses. Elle ne savait pas quelle était la marche à suivre entre Gabriel et Edgar. Non pas qu’elle avait un choix à faire, cela n’était pas cela du tout, mais elle ne savait pas si elle devait parler de ses craintes à Edgar au sujet de leur fils, ou si elle devait simplement garder tout cela pour elle, ne voulant pas le préoccuper davantage, ni mettre Gabriel dans un mauvais pas. Elle ne savait rien des agissements de Gabriel, ni de ses pensées, mais elle devait admettre qu’elle le trouvait un peu étrange ces derniers temps, rien qu’à leur entretien qui remontait il y a peu. Elle ne savait pas quoi faire, elle aurait aimé pouvoir demander conseil à quelqu’un mais le sujet était bien trop important et délicat, et Aurore ne faisait confiance qu’à Edgar. Et on ne pouvait pas dire qu’elle était entourée de gens qui lui étaient proches à part ceux de sa famille, bien entendu. Elle n’avait pas d’amies, ou très peu et ne se livrait pas facilement aux autres non plus. La seule personne de qui elle se sentait proche, c’était Jocaste, sa dame de compagnie, elle avait réussi à mériter sa confiance, après toutes ces années de loyaux services. Mais pouvait-elle se confier sur un sujet aussi complexe et délicat ? Elle n’en savait rien.

-Des questions ? Puis-je vous demander lesquelles ?

Mais avait-elle vraiment le choix à présent ? Maintenant qu’elle avait commencé, il serait difficile de faire marche à arrière, même si elle était la reine et que concrètement, elle avait tous les droits. Mais elle avait tout de même besoin de parler un peu à quelqu’un, quelqu’un d’autre qu’Edgar pour une fois, elle le laissait gérer la cause Nathaniel comme il l’entendait, elle lui faisait confiance sur ce point-là. Elle observa un instant la femme près d’elle, réfléchissant encore à ce qu’elle était censée faire à cet instant, sinon, elle n’était pas forcée de tout dire, elle pouvait juste parler un peu, cela ne causerait probablement aucun tort à personne, du moins l’espérait-elle mais elle s’inquiétait sûrement trop, après tout, elle connaissait Jocaste entièrement, elle n’avait pas besoin de douter d’elle. Elle savait que tout ce qui était dit ici ne quitterait pas ces murs et ne trouveraient d’autres oreilles que les leurs.

« A vrai dire, Gabriel m’inquiète un peu ces derniers temps. Je ne sais pas ce qu’il a dans la tête, mais cela ne me dit rien de bon. Peut-être que c’est juste une idée de ma part et qu’il n’y a rien mais… je ne sais pas. Je le trouve étrange. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 144
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: Long live the queen [pv Aurore]   Mar 29 Aoû - 18:13


Long live the queen
B

ien sûr, la reine n’avait pas la moindre obligation envers Jocaste (c’était évidemment l’inverse, et Jocaste avait toutes les obligations du monde envers Aurore, quand bien même elle voulait considérer cette dernière comme un membre à part entière de sa famille, une personne dont elle était fière d’être la confidente), si ses préoccupations avaient dû être d’ordre trop personnel et si elle n’avait pas voulu en discuter avec elle, la dame de compagnie aurait compris et n’aurait pas insisté, en dépit de sa curiosité et de sa considération… car ce n’était pas seulement une sorte de curiosité malsaine qui l’invitait à en savoir plus mais le désir d’écouter et conseiller Aurore si bénéficier d’une oreille attentive et compatissante pouvait lui être d’un quelconque secours. Mais elle fut tout de même heureuse de l’entendre se confier à elle, si vraiment quelque chose la minait, elle considérait qu’il était important qu’elle ne se renferme pas sur ses préoccupations. Non pas que Jocaste possède forcément l’ombre d’une solution à ses problèmes, mais parfois, une présence amie suffit à dissoudre légèrement, au moins pour autant des réflexions devenues beaucoup trop pesantes.

Il s’agissait donc de Gabriel. Quelque part, Jocaste aurait pu s’en douter. Quel plus grand souci une mère pourrait avoir que pour son fils ? Et au-delà de cela, la dame de compagnie de la reine avait bien constaté pour sa part également qu’en ce moment, le prince n’était plus fidèle à lui-même. Jocaste avait toujours eu beaucoup d’affection de Gabriel. Après tout, elle l’avait vu naître et grandir, elle l’avait vu se changer en jeune homme, et au fond, elle le considérait sans doute un peu comme le fils qu’elle avait renoncé elle-même à avoir… raison pour laquelle l’agressivité dont faisait preuve Gabriel à son égard dernièrement l’avait vexée et déroutée. Et visiblement, elle n’était pas la seule à avoir constaté de tels changements.

-Je dois reconnaître l’avoir remarqué moi aussi,
admit Jocaste, même si elle n’en avait jamais fait part jusqu’alors à Aurore. En même temps, comment aurait-elle pu lui dire qu’elle trouvait son fils changé, et pas forcément dans le bon sens du terme. On aurait toutes les raisons du monde de trouver cela injurieux. Peut-être est-ce seulement de son âge ? Il devient adulte, il prend sans doute conscience des responsabilités qui lui incomberaient bientôt. Elle voulait se montrer rassurante, mais la vérité, tout de même, restait qu’elle n’en savait absolument rien. J’aimerais affirmer que tous les jeunes hommes passent par cette phase au même âge, mais je n’ai jamais eu l’opportunité de le constater par moi-même… Parce qu’elle n’était pas mère. Ne le serait jamais du reste. Vous a-t-il dit quelque chose ? Avez-vous une idée de ce qui pourrait expliquer son comportement ?


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille royale
Messages : 68
Date d'inscription : 30/09/2016

Message#Sujet: Re: Long live the queen [pv Aurore]   Dim 17 Sep - 11:40

Long live the Queen
 
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Aurore n’était pas de nature à se confier facilement. De par sa méfiance naturelle envers tout le monde dans un premier temps. Ce n’était pas de la paranoïa, mais juste un moyen comme un autre de surveiller ses arrières, avec le statut qu’elle avait, il était évident que tous ne lui voulaient pas du bien. Mais dans tous les cas, elle ne voyait pas grand monde alors cela mettait fin à tout cela d’une certaine manière. Pourtant, elle ne pouvait nier le fait que parfois, une présence amicale et de confiance pouvait être réconfortant et apaisant. Même si cela n’avait pas été le cas aux premiers abords et au début du service Jocaste, Aurore avait appris à lui faire confiance et à lui parler librement, la considérant presque comme une amie. Ce qui était assez inespéré pour quelqu’un comme la reine. Néanmoins, il fallait bien avouer qu’Aurore était plutôt satisfaite de cette relation qui s’était instaurée au fil des ans. Il était toujours bon d’avoir quelqu’un sur qui l’on pouvait compter, en dehors des membres de sa famille, même si en ce moment elle doutait qu’elle puisse compter sur Gabriel.

Gabriel agissait étrangement, il lui posait des questions qui n’avaient rien d’anodine, Aurore s’inquiétait, et elle ne pensait pas que cela était vain. Il y avait une raison à cela. Mais elle n’avait aucune preuve de quoique ce soit, Gabriel ne voulait pas lui parler plus que ça, et elle ne savait pas de quoi il en retournait. Elle devait donc continuer à avoir cette appréhension sans pouvoir mettre un nom sur ce qui était dans les pensées de son fils, mais elle craignait le pire quant à ses futurs agissements. Elle n’y avait pas prêté plus d’attention que ça jusqu’ici mais elle aurait dû le faire. A présent, elle ne pensait pas pouvoir faire quoique ce soit pour adoucir son fils, il demeurait bien trop têtu, bien trop comme son père.

-Je dois reconnaître l’avoir remarqué moi aussi. Peut-être est-ce seulement de son âge ? Il devient adulte, il prend sans doute conscience des responsabilités qui lui incomberaient bientôt. J’aimerais affirmer que tous les jeunes hommes passent par cette phase au même âge, mais je n’ai jamais eu l’opportunité de le constater par moi-même… Vous a-t-il dit quelque chose ? Avez-vous une idée de ce qui pourrait expliquer son comportement ?

Peut être que Jocaste était dans le vrai, qu’elle se faisait de fausses idées et que ce n’était qu’une passade pour Gabriel qui était en proie avec lui-même. Mais quand elle voyait son regard, elle avait l’impression que c’était bien plus que ça. Mais ce n’était pas à lui qu’il parlerait à cœur ouvert, Aurore avait tristement compris que son fils n’avait pas confiance en elle plus que ça, ou ne désirait tout simplement pas s’entretenir avec elle.

« Peut-être que tu as raison. Ce n’est peut-être que le passage à l’âge adulte qui le tourmente. Mais… je ne sais pas, j’ai l’impression qu’il cache des choses. Il pose des questions étranges, aborde des sujets qu’il ne devrait pas aborder. Je ne sais pas ce qu’il prévoit ni avec qui. Et puis, la relation conflictuelle qu’il entretient avec son père n’arrange rien à la situation. Mais Gabriel semble s’être replié sur lui-même, j’ai essayé de lui parler, mais il n’a rien voulu dire, il a juste posé des questions asse déroutantes sur le passé. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 144
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: Long live the queen [pv Aurore]   Lun 18 Sep - 18:07


Long live the queen
M

ieux valait se convaincre, oui, que seul le passage à l'âge adulte tourmentait Gabriel, et que ce dernier finirait par se remettre de cette période toujours délicate pour les adolescents de son âge. Sa crise identitaire paraissait bien étrange, il est vrai, mais elle se justifiait peut-être par toutes les responsabilités qui promettaient de lui incomber et qui déposaient sur ses épaules une pression supplémentaire. Difficile, peut-être, de garder constamment la tête sur les épaules quand on vous promettait ni plus ni moins qu'au trône de Féerie. Mais Aurore ne semblait pas y croire complètement, et Jocaste se considèrerait mal avisée de la détromper, car l'attitude de son fils lui semblait décidément suspecte, et la dame de compagnie de la reine n'observait pas non plus du meilleur oeil les variations d'humeur du jeune prince, quand bien même elle était bien moins renseignée au sujet de ce qui pouvait bien tourmenter le jeune homme.

Apparemment, Aurore craignait qu'il lui cache des choses. Une fois encore, il était de son âge que d'être secret et de se montrer tout à coup plus réservé, y compris vis-à-vis de ses parents. Mais certains secrets pouvaient être plus nocifs que d'autres, et manifestement, la reine craignait que les informations détenues par son fils ne puisse leur porter préjudice à tous pour peu qu'il poursuive la mauvaise voie. Car il était, semble-t-il, de connivence avec d'autres personnes. Le propos de la reine rendait définitivement Jocaste curieuse, il semblait réellement que la conversation qu'ils avaient eue n'avait fait que semer le doute en elle. L'urgence semblait donc de savoir si le jeune homme faisait juste une crise d'adolescence ou s'il avait fait de mauvaises rencontres, choisi de mauvaises fréquentations... auquel cas, il serait urgent de le ramener sur le droit chemin afin de lui rappeler quelle était sa voie et quel était son destin, exactement.

-Des questions déroutantes ?


Jocaste savait bien que ses questions pourraient être mal prises, parce qu'elles étaient indiscrètes, mais elle voulait comprendre la situation dans toute son ampleur. Mais elle avait envie de comprendre bel et bien. D'autant que si Gabriel s'intéressait de trop près au passé, c'est à dire à ce passé lointain dont il n'était rien supposé savoir, ce pouvait être dangereux aussi bien pour lui que pour l'entièreté de la Couronne.
code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille royale
Messages : 68
Date d'inscription : 30/09/2016

Message#Sujet: Re: Long live the queen [pv Aurore]   Sam 7 Oct - 23:34

Long live the Queen
 
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Aurore ne savait plus trop quoi penser au sujet de Gabriel. Au final, elle ne savait absolument rien mais elle ne pouvait nier qu’il était étrange ces derniers temps. Il se comportait de façon à ce que cela amenait à se poser des questions. Elle ne l’accusait de rien, mais ce n’était pas non plus normal qu’il s’intéresse à Nathaniel et toute cette histoire qui appartenait au passé. Mais ce passé menaçait de refaire surface à tout moment… Mais elle faisait confiance à Edgar qui lui avait assuré avoir un plan, si quelqu’un pouvait arranger la situation en leur faveur, c’était bien lui. Mais il n’en restait pas moins que Gabriel semblait avoir emprunter un tout nouveau chemin, et qu’Aurore n’était pas certaine d’approuver ses choix. Mais pouvait-elle faire quelque chose maintenant ? Elle en doutait, elle l’avait bien ressenti lors de leur entretien, elle n’avait aucune emprise sur son fils, ou du moins, il n’avait aucune envie de se plier aux volontés de ses parents.

Mais il était également possible que ce ne soit qu’une passade. Comme le disait Jocaste. Tout semblait être possible, et elle aimerait qu’il ne soit seulement qu’en crise, éprouvant le besoin de se rebeller contre tout et tout le monde. Après tout, petit il n’avait jamais été turbulent ou doté d’un esprit de contradiction quel qu’il soit. Peut-être se faisait-elle trop de soucis, mettant cela sur le compte de la pression et de l’ambiance assez tendue qui régnait un peu dans le château en ce moment, mêlées à la fatigue. Peut-être. Cela l’agaçait d’être aussi peu renseignée sur les choses et en particulier, sur ce qui se passait dans la tête de Gabriel. Mais elle savait que si elle le questionnait, il ne lui répondrait pas. Elle ne pouvait donc qu’attendre que les choses se passent, elle savait qu’il parlerait encore moins à son père.

-Des questions déroutantes ?

Elle n’avait pas vraiment apprécié qu’il lui pose des questions sur Nathaniel. Il n’était pas censé s’intéresser à tout cela, et ça ne lui disait rien qui vaille. Mais elle avait tâché de lui répondre comme elle le pouvait, il n’était clairement pas questions d’entrer dans les détails ou de raconter tout ce qui s’était passé en ce qui concernait Nathaniel. Cet homme était bien trop dérangeant, mais si Edgar pouvait y faire quelque chose, ce serait une grande avancée pour eux.

« Il pose des questions sur le passé, sur des choses auxquelles il ne devrait pas s’intéresser. Et s’il s’interroge sur ce genre de choses, c’est qu’il y a sûrement quelqu’un qui lui en a parlé, mais je ne sais pas qui. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 144
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: Long live the queen [pv Aurore]   Lun 9 Oct - 17:54


Long live the queen
D

onc, c'était le passé, que Gabriel cherchait à déterrer. Au fond, c'était compréhensible, répréhensible oui, mais compréhensible tout de même. Il avait été entendu de lui cacher - à lui et à tous ceux de sa génération - un pan obscur de l'histoire, dont la connaissance ne lui aurait rien apporté. Aujourd'hui, sans doute, il était en âge de comprendre qu'il y avait des épisodes passés sous silence, et il n'aimait pas être dans l'ignorance. C'était donc bel et bien de son âge, mais complexe en de telles circonstances. Si Gabriel avait été préservé de ces informations, c'était pour une bonne raison, et Jocaste avait complètement approuvé la décision d'Edgar à l'époque. Elle avait béni, d'ailleurs, ceux qui auraient la chance de tout ignorer, car ceux qui savaient tout de la guerre et en avaient accusé les conséquences avaient à supporter un lourd fardeau. De ceux qu'elle ne voudrait voir personne porter. Et encore moins Nathaniel. Pourquoi avait-il fallu qu'il grandisse, et sa curiosité avec lui ? Enfin, tant qu'il n'était question que d'interrogations et non de réponses, ils étaient saufs quoi qu'il en soit.

-Je pourrais essayer de me renseigner à ce sujet, si vous le souhaitez,
répondit-elle, une offre totalement sincère. Mais je doute malheureusement d'obtenir quoi que ce soit de lui, il est... distant, ces derniers temps, y compris avec moi.

Et ça la blessait un peu. C'était une pensée qu'elle réfrénait en présence de la reine, car loin d'elle l'envie d'usurper un rôle qui ne lui appartenait pas, encore moins à une personne qu'elle estimait tant, mais elle considérait un peu Gabriel comme le fils qu'elle n'avait jamais eu l'occasion d'avoir, alors, forcément, quand il la considérait comme une étrangère, cela l'affectait. En attendant, elle aussi tenait à comprendre d'où lui venait cette soudaine curiosité liée à l'histoire. De toute évidence, le passé n'avait que trop tendance à refaire surface ces derniers temps, parfois pour le meilleur (Jocaste n'allait certainement pas s'en plaindre), d'autres fois pour le pire... comme dans le cas de Gabriel, donc... Tout ça n'était peut-être pas une coïncidence. Il se passait quelque chose. Mais quoi ? Jocaste serait bien incapable de le dire.

-Les questions qu'il vous pose, de quel ordre sont-elles ?

Elle-même en posait sans doute trop, des questions. Mais elle considérait cela comme nécessaire pour prendre une bonne mesure de la situation.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Long live the queen [pv Aurore]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Long live the queen [pv Aurore]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HWANG TASYR ✎ Long live the king
» long live of king $ fiches
» Arielle Queen, des années plus tard...
» Croisé pékinois poil long 5/6 ans orphelin Béthune (62)
» Sujet a long terme: ork sauvage.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: Le pays de Féérie :: Le grand château :: Les appartements royaux-