Partagez | 
 

 La curiosité est un vilain défaut [pv Abygaëlle :33]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Rebellion
Messages : 4640
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: La curiosité est un vilain défaut [pv Abygaëlle :33]   Mer 6 Juin - 22:57


La curiosité est un vilain défaut
E

leonore le tuerait sans doute (encore qu'il ne l'imaginait pas capable d'une telle chose, à tort comme chacun sait) si elle découvrait qu'il se trouvait là, face à la porte d'entrée de la maison des Odien, mais justement, c'était ça qu'il trouvait amusant. Nathaniel prenait toujours un malin plaisir à se mêler de ce qui ne le regardait pas. Forcément, quand il était question d'Eleonore et de ses liens familiaux complexes et tordus, il ne pouvait qu'être aux aguets. Il commençait à bien connaître le père, il avait fait connaissance avec la soeur, il n'en manquait plus qu'une pour compléter le tableau, et c'était dans l'intention de la rencontrer qu'il se trouvait à présent là. Il est vrai que ce n'était pas une attitude très prudente, mais ce n'était pas comme si la prudence faisait réellement partie des attributions du fugitif, qui même s'il pouvait parfois se montrer stratège et calculateur, agissait le plus souvent à l'instinct. Il ne pensait pas risquer grand chose à provoquer cette rencontre dans tous les cas. Au pire, il se contenterait d'assouvir sa curiosité, au mieux il en tirerait d'autres bénéfices. Abygaëlle Odien était proche de la royauté, et ne faisait pas semblant de l'être. C'était ce qui rendait le pari risqué, mais aussi ce qui pouvait le rendre intéressant. A ce stade de sa stratégie, il trouvat ça plutôt amusant que de laisser sentir à Edgar qu'il rôdait autour de ceux qui se trouvaient dans son giron... Et qui sait, peut-être que cette femme n'était pas aussi irrécupérable que laissaient supposer les apparences ? Dans ce cas, l'affaire pourrait aussi être intéressante, pour une autre raison. L'ancien prisonnier de l'île des soupirs n'attendit pas une seule seconde, et hésita encore moins avant de frapper à sa porte, attendant qu'on lui ouvre. Il découvrit alors un visage où il reconnaissait les traits des jumelles Odien, le tout surmonté d'une tignasse rousse flamboyante.

-Bonjour,
dit-il, ravi d'être tombé sur elle, sachant qu'elle était de plus en plus rarement dans cette maison et passait le plus clair de son temps au château (mais en même temps, s'il avait décidé de frapper à cette porte, ici et maintenant, c'est qu'il avait su qu'il aurait de fortes chances de la croiser en cet instant précis). C'est vous, Abygaëlle ?

Tout en lui posant cette question, il la détaillait du regard sans la moindre discrétion, et pour cause, il était là pour jauger le personnage, et cela passait aussi, bien évidemment, par les apparences, par ce qu'elle pouvait dégager sans même ouvrir la bouche. Enfin, rien ne serait plus clair que quand elle se serait directement exprimée, et il avait hâte de déterminer son tempérament, sa manière de faire et de penser...






code by Mandy


_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 91
Date d'inscription : 05/06/2018

Message#Sujet: Re: La curiosité est un vilain défaut [pv Abygaëlle :33]   Sam 11 Aoû - 10:38

La curiosité est un vilain défaut.
Abygaëlle ne passait finalement plus beaucoup de temps chez elle, aux grands Dames de son époux. Ce n’était pas contre Gwendall qu’elle évitait par moment leur demeure, c’était simplement qu’elle avait le sentiment de ne plus y avoir sa place. Après tout, leur fille était quand même la princesse du royaume, ils méritaient bien mieux. Et ils avaient fait tout ce qu’ils avaient fait dans ce but. Enfin, c’était surtout dans le but que leurs jumelles ne manquent de rien et ça avait été le cas toutes ces années, où ils s’étaient occupés de Victoria comme de leur fille (en l’aimant comme une fille, Abygaëlle ne pouvait pas le nier, quand bien même sa mort ne l’attristait sans doute pas autant qu’il ne faudrait). Mais dans tous les cas, Anna vivait la vie qu’elle méritait de vivre, elle était la princesse de ce royaume, l’épouse de Gabriel – quand bien même tout le monde pensait que c’était Eleonore, mais ce n’était qu’un mal pour un bien, un grain de sable dans cette grande histoire – ils n’avaient aucune raison d’avoir la même vie qu’autrefois. Cette vie à laquelle son époux se raccrochait bien trop. Malheureusement. Abygaëlle aimerait bien que Gwendall parvienne à s’en détacher, à apprécier la situation autant qu’elle l’appréciait. Mais elle savait que ce n’était pas évident du tout.

Elle passait donc de moins en moins de temps chez eux, mais ce n’était pas pour autant qu’elle n’y passait jamais du temps. En cet instant, elle se trouvait chez eux donc, alors que Gwendall était dans leur champ. Ce champ qu’il n’avait pas besoin de continuer à entretenir évidemment, mais allez donc le lui dire, il n’écouterait pas. Elle avait tenté de lui faire entendre raison, il n’en était rien. Elle était affairée à ses affaires, quand on frappa à la porte. Abygaëlle fut surprise, évidemment, parce qu’elle ne s’attendait pas à recevoir de la visite. Quand elle ouvrit la porte, ses yeux se posèrent sur un jeune homme qu’elle n’avait encore jamais rencontré. Ce dernier la salua, lui demandant rapidement si elle était Abygaëlle et ne manquant pas en prime de la dévisager de haut en bas. La femme fut particulièrement agacée par le comportement de cet inconnu, qu’elle trouvait vraiment déplacé.

« C’est bien moi. » Confirma-t-elle d’un ton qui n’avait pas grand-chose d’aimable. « Que voulez-vous ? » Demanda-t-elle sans même prendre la peine d’envisager de l’inviter chez lui.

S’il se trouvait là et qu’il lui demandait si elle était Abygaëlle, c’était que d’une part il la connaissait – et elle n’aimait pas ça d’ailleurs – mais également qu’il avait sans doute une raison de se retrouver là. Sans cela, il ne serait pas là. Sa curiosité prenait le pas sur l’animosité qu’elle pouvait ressentir en cet instant précis pour cet homme, elle avait envie de savoir pour quelle raison il se trouvait là. Même s’il y avait peu de chance que ça lui plaise, ne se rendant pas compte qu’elle avait en face d’elle une personne majeure de cette histoire.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 4640
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: La curiosité est un vilain défaut [pv Abygaëlle :33]   Sam 11 Aoû - 13:58


La curiosité est un vilain défaut
A

bygaëlle n'avait pas forcément l'air bien aimable, mais le fugitif n'allait pas s'arrêter à cette simple considération, parce qu'il se outait bien que son interlocutrice était avant tout sur la réserve, et pour des raisons évidentes. Il se trouvait à l'heure actuelle face à une femme intriguée, qui était interpelée par son nom par un homme qu'elle ne connaissait ni d'Adam ni d'Eve, la mère d'Eleonore avait de quoi être intriguée, et plus qu'intriguée, même. Tant mieux, c'était bien le sentiment qu'il avait l'intention de lui communiquer à l'heure actuelle. Après avoir confirmé qu'elle était qui elle était (ce dont il n'avait pas douté, il lisait dans son visage et dans son regard quelques traits qui étaient totalement propres aux jumelles Odien et qui devaient forcément trahir leur lien de parenté, tout simplement). Nathaniel allait se faire un plaisir de lui répondre, et honnêtement tant qu'à faire, même s'il y avait certaines vérités qu'il se garderait bien, en revanche, de partager... pour des raisons parfaitement évidentes, au demeurant.

-Vous rencontrer, c'est tout,
répondit-il avec le sourire tout en n'oubliant pas de la dévisager, toujours. Et oui, c'était la vérité, c'était la curiosité qui, avant tout autre chose, l'avait poussé à se rendre à la rencontre de son interlocutrice. Il voulait la connaître et la comprendre, c'était ce qui l'intéressait avant tout, pour la peine. J'ai beaucoup entendu parler de vous, j'avais hâte de vous voir en personne.

Abygaëlle Odien, la fameuse Abygaëllle Odien qui avait eu le "mérite" de mettre au monde Anna et Eleonore, forcément qu'il avait eu envie de la rencontrer en personne. Dans tous les cas, il était sûr de lui et de sn initiative, même si on pourrait aisément la considérer comme parfaitement suicidaire. Alors même si elle n'était pas forcément disposée à échanger plus avant avec lui, il ne lui laisserait tout simplement pas le choix. Il savait pertinemment que cette conversation pourrait mener nulle part, mais il savait aussi qu'elle pourrait avoir des conséquences autres... Pour peu qu'Abygaëlle résume cet entretien au roi... enfin, sait-on jamais. Il ne pouvait pas vraiment présumer des conséquences de cette situation, mais ce qui est certain, en revanche, c'était qu'il voulait qu'il y en est, justement.

-Je m'appelle Nathaniel,
se contenta-t-il de se présenter, curieux de savoir si son interlocutrice ferait le lien ou non avec l'histoire de Féerie, curieux de savoir si Edgar l'avait évoqué auprès de cette femme.

Il y avait de fortes chances que non, à la vérité, mais il attendait de voir malgré tout. Il serait assez amusé de découvrir sa réaction si elle devinait qui il était. Difficile de savoir pour le moment, mais il se doutait bien qu'il aurait sa réponse très vite.





code by Mandy


_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 91
Date d'inscription : 05/06/2018

Message#Sujet: Re: La curiosité est un vilain défaut [pv Abygaëlle :33]   Ven 12 Oct - 19:13

La curiosité est un vilain défaut.
Abygaëlle n'avait aucune idée de qui se trouvait devant ses yeux, et forcément la femme ne pouvait pas s'empêcher d’être sur ses gardes. Non pas qu'elle ait forcément des raisons de l’être, mais elle n’y pouvait rien. Cet homme semblait la connaître, mais de son côté la femme ne le connaissait pas du tout. Ou en tout cas, son visage ne lui disait rien du tout. Même si en un sens, Abygaëlle croisait quand même beaucoup plus de personne maintenant que sa fille était la princesse du royaume, elle ne pensait pas avoir déjà croisé ce jeune homme sous ses yeux. Alors que ce dernier la connaissait bel et bien. L'homme affirma qu’il voulait simplement la rencontrer, sans que Abygaëlle ne sache pourquoi évidemment. Il précisa d’ailleurs qu'il avait beaucoup entendu parler d’elle.

La femme était de plus en plus surprise par les propos de son interlocuteur. Elle ne savait toujours pas qui il était, et elle n'était pas plus avancé sur ce qu'il voulait. En plus, il précisait qu'il avait entendu parler d'elle sans que de son côté elle ne sache qui il était. On ne pouvait pas faire plus étrange. Finalement l'homme fini par se présenter et affirma donc qu'il était Nathaniel. Abygaëlle réfléchi un moment, se demandant si elle devait connaître cet homme ou non et il ne lui semblait pas que c'était le cas. Elle avait beau réfléchir, elle ne se rappelait pas d'avoir entendu parler d'un jeune homme du nom de Nathaniel.

« Je suis censé vous connaître ? »
Demanda-t-elle alors, ne cherchant pas spécialement à se montrer agréable. Ce n'était pas contre lui réellement, mais elle avait du mal à savoir comment se comporter avec cet homme. « Qui vous a parlez de moi ? »

En un sens, il y avait plusieurs possibilité pour que cet homme puisse avoir entendu parler d'elle. Après tout Abygaëlle était quand même la mère de la nouvelle princesse du royaume et mine de rien ça l'avait fait monter en rang. Mais évidemment, la femme ne se doutait pas qu'il avait bien plus à faire avec son autre fille. Celle à qui elle pensait régulièrement bien sûr, mais qu'elle n'avait pas vu depuis un long moment maintenant.

Non elle ne se doutait de rien et elle se sentait perdue devant cet homme. En un sens ce n'était pas grand chose, mais elle était quand même perturbée de savoir que cet homme avait entendu parler d'elle, qu'il savait qui elle était sans que de son côté elle ait la moindre idée de qui il était. Ca n'était pas forcément grand chose, mais c'était quand même perturbant.

« Pourquoi voulez vous me rencontrer ? »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 4640
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: La curiosité est un vilain défaut [pv Abygaëlle :33]   Sam 13 Oct - 10:11


La curiosité est un vilain défaut
N

athaniel fut presque déçu, il est vrai, d'entendre, que son interlocutrice n'avait jamais entendu parler de lui, mais au final, ce n'était tout de même pas si surprenant. Même si la fragilité de cette dernière allait clairement se confirmer dans les temps à venir (c'était du moins l'intention du fugitif), la nécessité pour Edgar de garder ses secrets et de préserver les apparences allait jusque-là.. Il n'avait finalement dû parler de lui qu'au plus petit nombre, qu'à ceux qui le connaissaient déjà autrefois. Mais cela changerait, cela changerait forcément. Abygaëlle ne le connaissait pas encore, pour le moment, soit, mais ce n'était pas destiné à durer pour autant, bien au contraire. Elle allait très vite se rendre compte de l'importance qu'il devait jouer dans sa vie... De l'importance qu'il jouait déjà en gravitant autour d'Eleonore. Quoi qu'il en soit, il estimait que c'était une bonne chose que son nom ait été prononcé, et il espérait bien qu'elle s'en souviendrait et, qui sait, qu'elle déciderait d'en parler au roi en personne. ce dernier devait être assailli du témoignage de celles et ceux qui, d'une façon ou d'une autre, avaient croisé sa route et entendu son nom.

-Mais votre fille, bien sûr,
répondit-elle dans un de ses si nombreux sourires quand elle lui demanda qui lui avait parlé d'elle.

Il ne lui précisa pas s'il s'agissait d'Anna ou d'Eleonore, il avait envie de laisser son imagination partir dans toutes les directions possibles. En tout cas, Nathaniel était vraiment enthousiasmé par cette rencontre et avait vraiment hâte de découvrir la réaction de madame Odien. Il avait l'intention de ne pas en louper une miette, c'est certain.

-J'avais simplement hâte de rencontrer la mère d'une des femmes les plus intéressantes qu'il m'ait été donné de côtoyer depuis bien longtemps.


Et ça se réduisait plus ou moins à cela, effectivement. Nathaniel n'avait pas de raison vraiment légitime de vouloir rencontrer son interlocutrice, ça se résumait très clairement à cela. Quand bien même il aurait été question de cela (et c'était peut-être un petit peu le cas), il n'aurait de toute évidence pas craché le morceau pour autant. Il ne cherchait qu'à intriguer, à tâter le terrain, tout simplement. Et donc, il avait simplement envie de jauger le caractère de son interlocutrice, et de déterminer, peut-être, aussi, dans une certaine mesure, de quelle façon il pourrait précisément l'exploiter. Tout restait à découvrir, et le personnage qu'était Abygaëlle Odien n'oubliait pas de l'intriguer. Il était vraiment curieux d'en découvrir plus en tous les cas. Oui, il avait été impatient de rencontrer cette femme. Et il attendait toujours de découvrir au mieux son interlocutrice, et sur ce point, tout restait à faire. Et c'était un des intérêts de la situation.



code by Mandy


_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: La curiosité est un vilain défaut [pv Abygaëlle :33]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La curiosité est un vilain défaut [pv Abygaëlle :33]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La curiosité est un vilain défaut [Nicolas de Ruzé]
» La curiosité est un vilain défaut chère filleule [Fae]
» [Défi] La curiosité est un vilain défaut...
» La curiosité est un vilain défaut ! || PV Sapy
» O1 - La curiosité est un vilain défaut. | Allyson [TERMINER]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: Le pays de Féérie :: Le village Piquiel :: Les habitations-