Partagez | 
 

 Le respect est le lien de l'amitié. (Jocaste)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Féeriens
Messages : 91
Date d'inscription : 05/06/2018

Message#Sujet: Le respect est le lien de l'amitié. (Jocaste)   Jeu 7 Juin - 11:09

Le respect est le lien de l'amitié.
Comme à son habitude, Abygaëlle avait fait le chemin de Piquiel afin de se rendre au château des Basiel. Elle passait son temps à y faire des aller-retour, parce qu’elle ne se voyait pas ne pas profiter pleinement de sa fille. Il n’y avait aucune raison pour qu’une mère ne passe pas tout le temps qu’elle voudrait avec sa fille, qu’elle chérissait tant (sans oublier qu’elle en avait une autre bien sûr, de fille). Abygaëlle avait envie de passer le plus de temps possible avec Anna, et elle n’avait pas l’intention de se retenir (et le fait qu’elle soit la princesse de Féerie jouait évidemment sur ce détail). Mais elle savait aussi que la situation n’avait rien de simple pour elle. Anna devait prendre la place de sa sœur jumelle aux yeux de tous, ça n’avait rien d’évident. Elle s’en sortait à merveille et Abygaëlle était d’avis qu’elle s’en sortait mieux que Eleonore aurait fait à sa place, parce que Anna était bien plus vive que sa sœur. Mais ça n’avait rien d’évident pour autant, surtout que ce n’était pas inconnu que Gabriel n’aimait pas vraiment son épouse et qu’il chérissait plus sa sœur. Abygaëlle ne le comprenait pas vraiment. Maintenant, il n’y avait plus réellement de comparaison possible entre les jumelles, même si autrefois il était évident qu’elles étaient déjà fortes différentes. Mais pour des parents, c’était facile de voir des différences, même physique. Dans leur manière de se tenir par exemple. Maintenant, c’était encore plus flagrant sans doute, même si Abygaëlle n’avait pas eu l’occasion de voir sa fille depuis qu’elle avait subitement quitté le château.

N’allez pas croire qu’elle ne se faisait pas du souci pour Eleonore, bien au contraire. Elle aimerait savoir où elle se trouvait et savoir si elle allait bien tout de même. Sauf qu’en même temps, elle ne pouvait pas aller à l’encontre des choix de sa fille, ces choix qui avait mis en péril des années d’accord. Ils avaient accueillit Victoria dans leur foyer, ce n’était pas pour rien. Eleonore avait eu une chance inouïe, mais elle ne l’avait pas attrapé. Abygaëlle venait donc voir Anna, comme à son habitude. Elle était d’ailleurs près des appartements royaux, dans le but de pouvoir rejoindre ceux de la princesse. Sur le chemin, elle croisa cependant la servante de la reine. Une femme que Abygaëlle appréciait énormément, de part son caractère, de part ce qu’elle représentait aussi. C’était tout à fait le genre de personne que la mère de famille n’aurait pas pu côtoyer si elle était une simple paysanne de Piquiel, comme cela aurait dû être le cas normalement.

« Bonjour Jocaste. »
La salua-t-elle en lui montrant tout le respect qu’elle lui devait. Elle était la dame de compagnie de la reine Aurore tout de même. Et même si elle, elle était la mère de la princesse et une personne de confiance pour Aurore (suffisamment pour avoir eu Victoria dans sa famille), elle ne pouvait que lui donner du respect. « Comment allez vous ? » Lui demanda-t-elle sincèrement. « J’ai appris pour le retour de votre époux. C’est une magnifique nouvelle. » Retrouver l’époux perdu oui, c’était forcément une bonne nouvelle.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 423
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: Le respect est le lien de l'amitié. (Jocaste)   Ven 8 Juin - 22:00

Le respect est le lien de l'amitié.
C

ela faisait plusieurs semaines maintenant que Geoffroy était de retour au château, et pour Jocaste, c'était comme une renaissance, tout simplement. Elle avait dû mal à se figurer aujourd'hui le fait que, pendant presque deux décennies, elle avait vécu sans lui. A présent qu'il était de retour, elle ne savait pas comment cela avait été possible. Son coeur n'avait-il battu qu'à moitié ? N'avait-elle respiré qu'à demi ? Elle ne savait vraiment pas quoi en penser... Elle avait presque honte d'avoir osé vivre en son absence, ceci dit, s'il avait fallu celle-ci pour la convaincre de la puissance de ses sentiments, c'était chose faite. Elle n'avait jamais été aussi heureuse de toute sa vie. Elle se sentait comme sur un nuage, et elle refusait que qui que ce soit l'en fasse redescendre. Son âme soeur se trouvait une fois de plus à ses cotés, et à présent, eh bien c'était tout simple, elle se sentait complète, elle ne s'était jamais à ce point sentie elle-même, et à présent, elle se sentait capable de conquérir le monde, tout simplement. Elle se sentait plus confiante, sûre d'elle (non pas qu'elle ait manqué d'assurance avant tout ça, mais elle avait le sentiment que celle-ci était décuplée), et elle avait le sentiment que ça se ressentait au quotidien, elle faisait son travail avec d'autant plus de zèle et de sérieux. Elle voulait prouver à la reine qu'elle lui restait dévouée quoi qu'il arrive, et à Geoffroy qu'elle l'aimait toujours quoi qu'il puisse advenir. Elle se sentait pousser des ailes. Et elle était donc d'excellente humeur alors qu'elle quittait tout juste les appartements royaux et croisait la route d'Abygaëlle, la mère de la princesse. Ce fut elle qui, la première, prit la parole.

-Oui,
répondit-elle, son sourire s'élargissant alors que son interlocutrice abordait directement le sujet de Geoffroy. Ce qui lui convenait bien. Concernant son époux, Jocaste serait toujours intarissable, il ne pouvait en être autrement, c'est l'évidence. Je ne l'espérais plus, et depuis longtemps. Je n'ai jamais été aussi heureuse de toute ma vie.

Elle se permettait de dire les choses telles qu'elles étaient, parce qu'elle savait qu'elle pouvait avoir confiance en son interlocutrice. Toutes deux faisaient preuve l'une envers l'autre de la déférence liée à leur rang, mais cela ne changeait rien au fait qu'elles étaient amies, qu'elles s'entendaient à merveille, et quoi de plus normal ? Elles partageaient les mêmes valeurs, et leurs caractères n'avaient absolument rien d'incompatibles, bien au contraire. Cela leur arrivait régulièrement de bavarder ainsi toutes les deux, alors c'était tout à fait logique. Et elle n'avait pas encore eu l'occasion de parler de tout ça avec elle, alors.

-Et vous, comment allez-vous ?





code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 91
Date d'inscription : 05/06/2018

Message#Sujet: Re: Le respect est le lien de l'amitié. (Jocaste)   Sam 11 Aoû - 16:17

Le respect est le lien de l'amitié.
Abygaëlle n’avait pas tardé à mettre le sujet de l’époux de Jocaste sur la table, parce que mine de rien c’était quand même une sacrée nouvelle. Personne ne s’attendait au retour de Geoffroy Wincane, tout le monde le pensant évidemment mort, même sa femme en personne. Après tout, Jocaste portait quand même le deuil depuis toute ses années, sans avoir envisagé de refaire sa vie, ce que Abygaëlle ne pouvait que comprendre. Autant dire que la mère de la princesse de Féerie ne pouvait pas s’empêcher d’en parler, parce qu’elle était réellement ravie pour son interlocutrice. Même si Jocaste et elle ne venaient pas du même monde – par la force des choses, Abygaëlle venait du peuple quand même et elle se trouvait donc dans le château parce que Anna la faisait monter dans les échelons de la société de Féerie – elles étaient quand même amies et elles s’entendaient vraiment bien. Quand Jocaste affirma que le retour de son mari était effectivement une très bonne nouvelle et qu’elle n’avait jamais été aussi heureuse dans sa vie, Abygaëlle était sincèrement heureuse pour elle.

« Comme je vous comprends, je suis heureuse pour vous. » Et elle le pensait vraiment.

Bon, est-ce qu’elle la comprenait vraiment ? Elle osait croire oui, quand bien même elle ne pouvait évidemment pas se mettre à la place de Jocaste. Parce que Abygaëlle n’avait jamais passé autant de temps loin de son époux, même si en quelque sorte on ne pouvait plus dire qu’elle et Gwendall étaient proches en ce moment. Ils l’étaient physiquement (quoi que même physiquement, puisque Abygaëlle passait le plus clair de son temps au château plutôt que chez eux, c’était quand même un peu le cas), mais ce n’était plus le cas mentalement, concernant leurs idées. Mais bon, ce n’était pas la question pour le moment.

« Je me porte bien. » Dit-elle dans un sourire. C’était le cas, elle se portait bien. Bon, elle ne pouvait pas nier que tout n’était pas parfait, quand même, et pour cela il suffisait de revenir sur Gwendall. Et sur Eleonore bien sûr, parce que même dans ces conditions, Abygaëlle ne manquait pas de penser à Eleonore tout de même. Quand bien même elle regrettait évidemment les choix de sa fille et qu’elle aimerait bien qu’elle soit restée à leur côté, même si par conséquence Anna n’aurait peut-être pas épousé Gabriel. « C’est toujours un plaisir pour moi de venir ici, rendre visite à ma fille. » Précisa-t-elle parce que c’était effectivement le cas.

Dans tous les cas, elle n’allait pas se plaindre à Jocaste. Et vu la bonne humeur de son interlocutrice, elle n’avait aucune envie de gâcher quoi que ce soit ses états d’âmes. Dans tous les cas, la situation était telle qu’elle était, elle n’avait aucune raison de se plaindre. Bon, tout n’était pas parfait, mais ça ne voulait pas dire qu’elle ne pouvait pas apprécier la situation quand même. Anna était princesse, c’était tout ce qui comptait (ou presque).
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 423
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: Le respect est le lien de l'amitié. (Jocaste)   Sam 11 Aoû - 16:47

Le respect est le lien de l'amitié.
J

ocaste afficha un sourire ravie quand son interlocutrice affirma être heureuse pour elle. Sans pouvoir en avoir la garantie, elle était tout de même convaincue du fait qu'Abygaëlle était totalement sincère avec elle, et ça lui faisait du bien. Elle savait que certaines personnes émettaient des réserves concernant le retour de Geoffroy. Et au fond, elle ne pouvait pas blâmer celles et ceux qui se comportaient de la sorte et observaient la situation d'un oeil à ce point suspicieux. Elle aussi serait certainement sceptique si elle devait observer la situation de l'extérieur. Après tout, son mari et elle ne s'étaient pas vus depuis près de vingt ans, et il était difficile de savoir ce que l'homme avait vécu de l'autre côté de l'océan. D'ailleurs, Jocaste, pour avoir finalement su lui tirer les vers du nez, savait qu'il n'avait pas mené une vie irréprochable et qu'il y avait des zones d'ombre dans son histoire... Mais elle savait que leur amour était vrai, que leur lien n'avait pas changé, que ce qui les unissait était incontestable. Aussi pouvait-elle supporter le scepticisme d'autrui, mais aurait-elle été déçue d'en discerner chez son interlocutrice. C'était agréable de se sentir entourée, et ça, ça n'avait pas de prix.

Par ailleurs, Abygaëlle lui répondit qu'elle se portait bien. La servante de la reine n'avait aucune raison de remettre le discours de son amie en question, de fait, elle fut complètement satisfaite de cette réponse, sans se douter du fait que la situation de la mère de la princesse était en réalité bien plus complexe qu'il n'y paraissait et demandait d'y porter un tout autre regard. Elle ajouta que c'était toujours un plaisir pour elle que de venir rendre visite à sa fille. Là-dessus, elle s'en doutait. Elle savait qu'Abygaëlle était très attachée à sa fille, et elle devait l'être d'autant plus qu'elle n'avait plus qu'elle sur qui veiller et de qui prendre soin. Et puis, sa fille était une princesse, rien que ça, il y avait de quoi en faire jalouser plus d'un. Même si, de son côté, elle n'éprouvait pas spécialement de jalousie, seulement de l'estime et de l'admiration, tout ce que l'on devait à la famille royale.

-Vous devez être si fière d'elle,
dit-elle en le pensant réellement. Voilà longtemps que je n'ai pas eu l'occasion de croiser Eleonore, d'ailleurs. Puisque c'était officiellement le nom de Anna, mais Jocaste ne savait rien de ces manigances. Est-ce qu'elle va bien ?

Elle se posait sincèrement la question, d'autant plus qu'elle savait par l'intermédiaire d'Aurore que Gabriel posait quelque difficulté à ses parents, dernièrement... allez savoir si elle en posait à son épouse également par la même occasion.




code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 91
Date d'inscription : 05/06/2018

Message#Sujet: Re: Le respect est le lien de l'amitié. (Jocaste)   Sam 13 Oct - 11:27

Le respect est le lien de l'amitié.
Abygaëlle afficha un sourire quand Jocaste affirma qu’elle devait être fière de Anna (officiellement Eleonore aux yeux des personnes de ce château, en dehors des quelques rares éléments dans la confidence), et c’était bel et bien le cas. La femme n’avait même pas besoin de forcer son sourire ou quoi que ce soit, elle était particulièrement fière de sa fille. Après toutes ces années, après ces épreuves, au final elle était simplement à la place où elle devait être. Après tout, ce n’était pas pour rien que la famille Odien avait accepté d’élever Victoria comme leur fille… même si bien sûr, Abygaëlle aurait aimé que les événements se passent différemment en fin de compte. Mais elle ne reprochait rien à Anna, non, elle se contentait d’être fière d’elle, parce qu’elle avait fait ce qu’elle devait faire. Ce n’était pas forcément une bonne chose qu’elle ait du sang sur les mains, mais ce n’était pas comme si elle pouvait revenir en arrière. Ce n’était pas comme s’ils pouvaient revenir en arrière. Alors oui, Abygaëlle était fière de sa fille et elle ne s’en cachait pas une seule seconde.

Jocaste précisa qu’elle n’avait pas eu l’occasion de voir la princesse depuis un moment d’ailleurs, avant de lui demander de ses nouvelles. Abygaëlle savait que la servante de la reine se souciait réellement du bien être de sa fille, qu’elle ne posait pas ses questions simplement pour se montrer agréable, qu’elle avait vraiment à cœur d’en obtenir la réponse. C’était ce qu’elle appréciait chez Jocaste d’ailleurs, elles avaient lié une certaine relation bien proche de l’amitié. Malgré le fait qu’elles ne venaient pas du même monde, bien au contraire, elles étaient devenues amies.

« Elle se porte bien. » Répondit-elle, en souriant, même si elle édulcorait un peu la vérité. Non pas que Abygaëlle avait envie de mentir, mais il était évident qu’il y avait certaine chose qu’elle ne pouvait pas dire. « Sa vie a énormément changé, alors forcément elle doit s’y faire et j’ai le sentiment que ce n’est pas tous les jours évident. Mais elle se porte bien. » Dans l’idéal, Abygaëlle aimerait que sa fille comprenne pleinement la chance qu’elle avait et qu’elle profite de sa nouvelle position. Mais elle était jeune, elle avait encore beaucoup de chose à apprendre. Abygaëlle ne se faisait pas de soucis, Anna allait réussir à prendre vraiment sa position en main et se rendre compte qu’elle n’avait aucun souci à se faire. « Et je ne sais pas si… je ne suis pas certaine que ça se passe très bien avec Gabriel. »

Abygaëlle ne devrait pas aborder ce sujet, mais elle n’y pouvait rien. Et en un sens, elle pourrait peut-être glaner un peu d’information auprès de Jocaste. La femme ne parlait que peu souvent à son beau-fils, et elle avait conscience que sa fille ne lui disait pas tout. Quand bien même, Abygaëlle n’ignorait pas les sentiments du jeune homme pour son autre fille, ce qui n’arrangeait pas leurs situations.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 423
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: Le respect est le lien de l'amitié. (Jocaste)   Sam 13 Oct - 12:03

Le respect est le lien de l'amitié.
J

ocaste sourit avec un hochement de tête approbateur quand son interlocutrice lui apprit que sa fille se portait bien. Même si elle ne connaissait pas encore très bien la princesse, cela ne l'empêchait pas de se sentir concerné par son sort. D'une part parce que sur le principe, Eleonore était une Basiel, ce qui faisait qu'elle ne pouvait que lui témoigner tout le respect du monde, mais surtout, elle était la fille d'Abygaëlle. Jocaste aurait voulu devenir mère, et à ce titre, elle éprouvait toujours de l'affection, instinctivement, pour ceux qui auraient pu être ses enfants : Eleonore, Gabriel, tous les deux dans le même panier. Aussi était-elle heureuse de savoir que la fille d'Abygaëlle se sentait bien et était heureuse dans sa nouvelle vie. Apparemment, l'adaptation n'était pas toujours très simple... c'était compréhensible. Même si Jocaste oubliait aisément le statut paysan d'Abygaëlle, elle venait tout de même d'un milieu très modeste. Eleonore se débrouillait comme un charme et faisait une princesse magnifique, il n'empêche qu'il avait vraiment fallu qu'elle s'adapte à la situation, et c'était forcément logique qu'elle se sente déphasée, à certains moments, qu'elle s'interroge sur sa légitimité et sur sa vie d'avant. L'essentiel était simplement qu'elle ne perde pas pied, et à ce sujet, il n'y avait pas vraiment de garantie... Il était sans doute impossible qu'il y en ait, même... Malgré tout, la princesse s'en sortirait forcément très bien, Jocaste avait su se convaincre de cela. Et Abygaëlle s'en convaincrait aussi, forcément, au fil du temps. Il ne pouvait en être autrement. Et une femme aussi digne et charismatique tirerait toujours le meilleur parti de n'importe quelle situation.

Mais ce n'était pas seulement le changement de milieu et de responsabilités qui causait souci à Abygaëlle, il y avait également autre chose, et cette autre chose n'était pas forcément une surprise pour Jocaste, parce que dernièrement, il semblerait bien que le nom de Gabriel était sur toutes les lèvres. Abygaëlle n'était en effet pas la première à confier ses préoccupations concernant le prince. A ce titre, la reine l'avait devancé, et c'était définitivement la preuve que ce que Jocaste n'avait pu que deviner pour sa part avait un réel fondement : quelque chose n'allait définitivement pas avec Gabriel, et cela allait finir par devenir un souci d'ordre général si le jeune homme ne se ressaisissait pas bien vite.

-J'ai cru comprendre que le prince n'était pas vraiment... dans son état normal, ces derniers temps. Je pense que votre fille n'a rien à se reprocher, en tout cas.

Ce qui ne voulait pas dire que tous les reproches devaient incomber au prince pour autant, bien sûr, mais il était grand temps de comprendre ce qui arrivait au jeune homme avant qu'il ne soit trop tard. Elle déplorerait, pour sa part, de le voir poursuivre sur cette pente descendante.

code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Le respect est le lien de l'amitié. (Jocaste)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le respect est le lien de l'amitié. (Jocaste)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» Un Peu Plus de Respect Pour les Bienfaits Reçus !
» L'amitié d'Herbert Pagani.
» Le mal d'Haiti: le non-respect de ses semblables
» ce merveilleux mot Amitié

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: Le pays de Féérie :: Le grand château :: Les appartements royaux-