Partagez | 
 

 « Courbettes et savoir-vivre » | William & Abygaëlle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Féeriens
Messages : 30
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: « Courbettes et savoir-vivre » | William & Abygaëlle   Ven 22 Juin - 15:59

William aimait venir au château lorsque la météo et les occasions pouvaient le permettre. Sa femme en revanche demeurait chez eux en Alberry, sauf pour les grandes réceptions royales. Il fallait bien qu'une partie du couple reste à la maison pour veiller sur leur fils. Comme les leurs multiples serviteurs n'en étaient pas capables. Entre autres, cela donnait au baron une possibilité agréable de s'éloigner un peu d'une relation sans amour qui comprenait son lot de disputes en tous genres. C'est donc le cœur léger et un sourire sur les lèvres que William passa les lourdes portes du chateau de Feérie. Loin de l'inquiéter comme certains, il se sentait à son aise à la cour du roi. Il maîtrisait à haut niveau les potins et les mœurs nécessaire à la survie en haut lieu. Ici, les aristocrates et les nobles se poussaient les uns les autres avec des sourires hypocrites dans l'espoir d'attirer les faveurs de la famille royale. Il faut dire que jusque là William n'avait pas eu besoin de forcer pour être à sa place. Sa loyauté et sa réputation faisaient tout le travail à sa place. Une coupe de vin frais à la main, il aperçu du coin de l’œil un visage familier dans le brouhaha animé de la cour. Avec aisance, il traversa les petits groupes occupés à colporter des ragots pour rejoindre Abygaëlle Odien, la mère de la princesse Éléonore.

« Madame Odien, quelle vision rafraîchissante vous apportez à cette réunion. Comment vous portez-vous depuis notre dernière entrevue ? » Dit-il en s'inclinant respectueusement.

Même si cette femme était de basse naissance, il voulait la traiter comme l'une des leurs, puisque après tout elle était rattachée aux Basiel indirectement à présent. William l'avait rencontrée lors du mariage de sa fille avec le prince Gabriel de Feérie et avait trouvé sa présence surprenamment agréable étant donné sa position sociale. Comme quoi, apparemment les pauvres aussi avaient de quoi alimenter une discussion.

« Je ne crois pas avoir vu votre fille encore. La princesse se joindra-t-elle à nous aujourd'hui ? » Demanda-t-il poliment.

Bien sûr, cette question était plus qu'intéressée, mais il savait le dire avec tant de douceur et de charme qu'il était difficile d'imaginer de lui autre chose qu'un sincère désir de voir la princesse en bonne forme. William avait depuis sa naissance une aisance en public qui lui ouvrait bon nombre de portes. Une qualité que sa femme ne possédait pas, raison pour laquelle il se déplaçait et pas elle.

_________________

- Un Alberry respecte toujours ses engagements -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
« Courbettes et savoir-vivre » | William & Abygaëlle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etiquette et savoir vivre
» [Savoir Vivre] Les bonnes manières à table
» Il n'est pas roi mais il a du savoir vivre [Héra]
» Rappel: Le guide du savoir-vivre sur CB
» Charte du collège des citoyens Mainois (13 mai 1459) [abrogé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: Le pays de Féérie :: Le grand château :: La cour-