Partagez | 
 

 A votre service. (Le sultan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 929
Date d'inscription : 14/10/2014

Message#Sujet: A votre service. (Le sultan)   Mer 21 Nov - 19:30

A votre service.
Gorav avait eu énormément de chance d'être encore au service du sultan après que Minati ait découvert qu'il avait un lien avec Clifford. Parce qu'il était évident que la jeune femme avait très mal pris cette nouvelle, et qu'elle aurait très bien pu en parler à son père. D'ailleurs, l'homme savait bien que ça pouvait encore arriver, donc il fallait bien reste prudent. Ce n'était pas le moment pour lui de perdre de nouveau sa place auprès du sultan, encore moins sa vie parce qu'il savait bien qu'il pouvait risquer pire. Techniquement, l'homme n'avait rien fait de vraiment répréhensible et il avait quand même permis à Minati de retrouver sa cage dorée. Mais forcément, il n'était pas autant le sauveur qu'il aurait aimé. Et même si le temps que la princesse avait passé en compagnie de Clifford n'était pas à cause de lui (même si au final, Gorav ne pouvait pas nier qu'il lui avait peut être donné le goût de s’en aller, avant qu'elle ne le perde avec Cliff), il ne pouvait pas s'empêcher de se sentir responsable et il se dit tait quand même que ça allait lui tomber dessus. Si Minati parlait. Il espérait vraiment que ça n'allait pas être le cas. Il avait suffi qu'il brise un vase une fois pour perdre son travail, il n'osait pas imaginer ce qu'il allait subir ailé sultan devait entendre l'histoire de sa fille. Et en même temps, le jeune homme ne parvenait pas à « reconquérir » la jeune fille. Alors qu'elle était évidemment un gros avantage, une carte maîtresse.

Mais bon pour le moment il semblerait que la jeune femme n'ait vraiment rien dit puisque il avait encore son travail. Ce n'était pas une joie en soit, Gorav ne prenait pas du tout plaisir à servir cet homme qui ne se rendait pas compte de la peine de son peuple, de la souffrance des personnes qui vivaient en dehors des murs de son palais. Mais en même temps, c'était l'homme lui même qui avait tout fait dans le but de retrouver son travail, son poste au sein du service du sultan, parce qu'il avait conscience sur c'était ce qu'il y avait de mieux pour lui permettre d'être proche de sa cible. Même si c'était difficile pour lui de faire comme si de rien n'était. Ce matin là , comme tous les matins, Gorav avait donc préparé le petit déjeuner de son maître en espérant sur ce dernier n'aurait rien à dire. Des fois, il se disait qu'il suffirait qu'il mette du poison dans sa nourriture pour s'en débarrasser, mais on remonterait forcément à lui. Et… l'homme serait associé à Nathaniel, il savait bien qu'il ne pouvait pas faire n'importe quoi non plus, qu'il ne pouvait pas juste agir seul.

« Avez vous tout ce qu'il vous faut ? »
Demanda-t-il à l'homme en espérant que ça soit le cas, qu'il n'ait vraiment rien à redire à son travail.
Code by Gwenn

_________________
La vengeance est un plat qui se mange froid, voir glacé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 19
Date d'inscription : 19/11/2018

Message#Sujet: Re: A votre service. (Le sultan)   Dim 9 Déc - 23:40

A votre service
 
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Le sultan ne connaissait pas tous ceux qui travaillaient au palais. Les visages changeaient pas mal, et il n’avait aucune envie de retenir les noms de tout le monde, ce n’était pas comme s’il n’avait que ça à s’occuper après tout. Mais il se souvenait de ceux qui ne faisait pas ce qu’il fallait. Enfin… le temps de leurs accorder leur punition. Ce n’était pas comme s’il continuait à en rêver la nuit. Il préférait rêver de choses bien plus douces. Bien plus chaudes aussi. Il pouvait se montrer dur avec ses sujets, c’était même souvent le cas. En même temps, si ces gens travaillaient pour lui, ils pouvaient bien faire en sorte que tout soit irréprochable, surtout en échange de la vie qu’ils pouvaient mener ici. Au final, Adarsh était un homme clément, mais qui avait ses limites en terme patience et de compréhension. Un tableau bien mélioratif de sa personne, mais il aimait se voir ainsi plutôt que comme certains le décrivaient. Bien que ces derniers n’aient pas le courage, ou l’insouciance, de le dire tout haut et de l’en faire profiter. Ils risqueraient gros s’ils le faisaient en même temps. Le sultan n’aimait pas qu’on se moque de lui, pas du tout. Il préférait qu’on lui mente et qu’on lui dise qu’il était un homme exceptionnel plutôt que l’inverse. Adarsh ne voulait pas voir les problèmes, il ne voulait pas y être confronté. C’est d’ailleurs pour cela qu’il n’était absolument pas au courant de la situation de son peuple. Ce n’était pas de la mauvaise volonté, juste, du manque d’information. Pouvait-on vraiment le lui reprocher ? Non, certainement pas.

Mais Adarsh était encore très loin de toutes ces réflexions. Il venait de se réveiller il y a peu de temps, et donc, son esprit était encore embrumé par sa nuit de sommeil. Il lui fallait tout de même un peu de temps pour émerger et avoir des pensées cohérentes. Ce qui était le cas de tout le monde en fin de compte. Mais pour un sultan, mieux valait qu’il prenne tout le temps qu’il lui fallait, afin de prendre les meilleures décisions qui soient, même si ce n’était pas la spécialité d’Adarsh, bien malheureusement. Une fois tout cela fait, il pouvait commencer sa journée plus sereinement. Et la commencer par prendre des forces et donc se sustenter. Adarsh était un bon vivant, et appréciait manger. Il ne sautait jamais de repas, et encore moins le premier. Il aimait avoir des assiettes et des saveurs variées, capables de combler son royal palais. Ce qui était plutôt le cas pour le moment. Une bonne chose donc pour la personne qui le lui avait apporté. Même si ce n’était pas la même personne qui avait cuisiné, si cela ne lui plaisait, c’était la première personne qui prenait tout son mécontentement.

« Avez vous tout ce qu'il vous faut ? »

Il leva les yeux vers l’homme qui lui parlait, et dont il avait oublié le nom d’ailleurs. Néanmoins, son visage lui était assez familier… il avait dû le croiser plus souvent que les autres sûrement. A dire vrai, il avait déjà oublié l’histoire du vase brisé… il n’allait pas s’encombrer de ce genre de souvenirs après tout.

« Oui, très bien merci. Quel est votre nom déjà ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
A votre service. (Le sultan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Ingénieur de Talent a votre service !
» Mellindra Road, à votre service !
» Ardro, Energiste à votre service... selon mon envie {Ayael}
» fargrim a votre service ?
» Frantz, LSM, à votre service.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: Le royaume du bout de l'océan :: Le palais de Barbãda-