Partagez | 
 

 Anywhere you go, let me go too - Orianne (fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Message#Sujet: Anywhere you go, let me go too - Orianne (fini)   Mer 22 Jan - 11:31

Orianne Dolle
L'amour est le moyen inventé par la nature pour vaincre la mort
Surnom : Ori
Age : 19 ans de vies + 17 ans de morts
Lieu de naissance : Piquiel
Sexe : Femme
Groupe : La Rebellion
CARACTERE
Orianne est un fantôme plein de vie ! Espiègle et curieuse, elle adore embêter son monde. Elle n’est pas méchante mais peut être épuisante sans le vouloir. En vérité, elle est tellement heureuse d’avoir enfin de la compagnie qu’elle a tendance à oublier que les vivants ont parfois besoin de se reposer ou de tranquillité. Ainsi, elle est toujours quelque peu survoltée. Elle adore faire des farces des autres, son statut de fantôme et les pouvoirs allant avec l’aidant grandement pour cela. De son passé d’artiste, elle a aussi gardé son amour pour le chant avant tout mais aussi pour la danse et la comédie.

Malgré cette première apparence de femme-enfant peu sérieuse, elle est loyale et courageuse. Elle se montre très sérieuse quand la situation l’exige et peu même devenir redoutable.

Ainsi, Orianne peut aussi avoir un côté vengeresse quand on s’en prend à ses nouveaux amis. Déjà morte depuis longtemps, elle n’a plus peur de ce qui pourrait lui arriver, d’ailleurs une de ses phrases fétiche est « Je suis morte, que veux-tu qu’il m’arrive de pire ? ». Ainsi, elle n’a pas peur de venger ses amis dans la mesure de ses capacités. Elle a d’ailleurs un caractère bien trempé et n’hésite pas a donner des coups à ceux qui la contrarierait.

A côté de cela, Orianne à une face plus secrète qu’elle garde pour elle, un cœur brisé par le chagrin et la mort. Malgré les années, elle n’a pas oubliée son grand amour, lui aussi décédé. Ainsi, il lui arrive de s’isoler et, même si près de 20 ans se sont écoulés, de verser encore des larmes pour lui. C’est d’ailleurs cet amour inconditionnel qui fut la cause de sa condition de fantôme, l’empêchant de quitter le monde des vivants et donc de rejoindre enfin celui qu’elle aime, pour son plus grand malheur.
PHYSIQUE
Pour le physique, Orianne ne ressemble en rien aux fantômes que l’on peut s’amuser à décrire pour se faire peur. Pas de draps blanc et de chaines. Pas plus une apparence de vieille femme maigre et effrayante hurlant dans la nuit. Non, au premier regard, Orianne est une jeune femme comme les autres, si on oublie le fait qu’elle peut se rendre invisible.

Bien qu’il soit difficile de lui donner clairement un âge, elle est décédée peu de temps avant son 20ème anniversaire, à l’âge donc de 19 ans. Elle a de longs cheveux brun bouclés qui lui arrivent au bas du dos et d’immenses yeux bruns rieurs. Sa peau est de porcelaine ce qui, combiné à sa chevelure et à ses yeux, lui a valu le surnom de « la poupée » dans la troupe dont elle faisait partie.

Elle est de taille moyenne, n’atteignant juste pas le 1m70 et est toute en jambes, qu’elle a très longues, mais est de corpulence très fine avec une taille très marquée et des formes appréciables là où il les faut. Ainsi donc, on peut dire d’Orianne qu’elle a été une très jolie jeune femme, très appréciée de la gente masculine et parfois jalousée par les femmes, et même morte, elle reste un fantôme séduisant.
HISTOIRE
Orianne est née à Piquiel, un charmant village où il faisait bon vivre. Sa famille n’était pas fortunée mais n’était pas pauvre non plus. Son père avait une ferme où il travaillait du matin à la nuit tombée pendant que sa femme s’occupait de leurs 6 enfants, 3 garçons puis 3 filles. Orianne était l’avant dernière de la famille et très vite elle se distingua par ses talents artistiques. Alors que tout le monde dans la famille prévoyaient de travailler à la ferme une fois l’école finie, Orianne, elle, s’imaginait une vie de bohème sur les routes. Elle se voyait déjà parcourant le monde avec une de ses troupes de spectacle ambulant comme elle en voyait parfois s’installer quelques jours au village. Quand ils venaient, c’était toujours avec émerveillement qu’elle admirait les cracheurs de feu, les magiciens et les belles acrobates dans leurs tenues brillantes.

Ainsi, en grandissant, Orianne prit l’habitude de s’entrainer au chant et à la danse dans la grange familiale où elle avait installé le vieux miroir fendu de sa grand-mère décédée. Ces parents, amusés la laissèrent faire pendant qu’il ne s’agissait là que d’un rêve d’enfant qui lui passerait avec le temps. Mais cela ne lui passa jamais.

Ainsi, l’été de ses 16 ans, alors qu’Orianne termina sa scolarité, une nouvelle troupe s’installa à Piquiel. C’était la plus grande et la plus merveilleuse troupe qu’Orianne ai jamais vu de sa courte existence. Dans la troupe se trouvait une chanteuse, une femme d’une bonne cinquantaine d’années dont la voix commençait à fatiguer. Sentant là arriver sa chance, Orianne s’entretint alors avec le Directeur de la troupe et ce dernier, sous le charme de cette ravissante jeune fille à la voix cristalline, lui offrit une place dans « sa famille ».

Apprenant son départ imminent, ses parents la supplièrent de rester auprès d’eux mais, sachant que là avait toujours été le souhait de leur enfant, ils finirent par la laisser s’en aller et se fut le cœur lourd qu’Orianne leur fit ses au revoir en leur promettant de leur donner de ses nouvelles.

Orianne s’épanouit très vite au sein de sa nouvelle famille. La troupe était heureuse et tous ses membres étaient soudés. Loin de prendre ombrage de la nouvelle chanteuse, l’ancienne vocaliste la prit sous son aile et lui donna de précieux conseils. Quand elle ne chantait pas, Orianne dansait et sur scène, elle se sentait enfin pleinement à sa place.

Mais l’ancienne chanteuse ne fut pas la seule à se montrer particulièrement protectrice avec la petite nouvelle. En effet, très vite, Orianne se rapprocha de Rodrick, le magicien de génie de la troupe. Bien que 10 ans les séparaient, il ne fallut pas plus de quelques mois pour qu’un amour intense et passionné ne naisse entre eux et après un peu plus d’un an de romance, alors qu’Orianne avait 17 ans, ils devinrent mari et femme, mariés par le prêtre d’une ville où ils étaient installés pour quelques jours et prenant pour témoin leur famille du spectacle.

Leur vie conjugale fut heureuse, emplie de rire et de tendresse. Malgré les tensions commençant à se faire ressentir dans le royaume, l’arrivée de la troupe dans les diverses villes et villages étaient toujours un moment très attendu.

Puis la guerre éclata.

La troupe s’efforça alors plus que jamais à donner des moments de joies et d’insouciance autour d’eux mais les choses devinrent difficiles et prirent une tournure dramatique peu avant le 20ème anniversaire d’Orianne.

Alors que les spectacles battaient leurs pleins, les ennemis attaquèrent, mettant le feu aux scènes extérieur et à diverse tentes faisant offices de chapiteaux et semant la panique générale.

Ce fut impuissante qu’Orianne vit la tente où elle se trouvait avec Rodrick s’écrouler en flammes. La poutre porteuse, en tombant, percuta son époux de plein fouet, le tuant sur le coup. Eprise de douleur et malgré les flammes dévorant tout autour d’eux, Orianne se précipita vers lui, passant les bras autour de corps de son défunt mari et, pleurant sa douleur, ne cessa de se répéter qu’elle ne partirait pas, qu’elle resterait sachant que cela signait ainsi sa propre mort mais ignorant encore que cela signerait sa damnation.

Morte en s’accrochant fermement à l’idée de « ne pas partir », son âme fut incapable de quitter le monde des mortels, la condamnant ainsi a errer sur terre, séparée de celui qu’elle n’avait justement pas voulu quitter.

Durant un temps qui lui sembla interminable, Orianne resta au cimetière de l’Île des Soupirs jusqu’à ce que des événements inattendus viennent la sortir de son ennuyante routine. Voyant là une occasion en or de se sentir à nouveau « vivante » Orianne aida Eleonore a retrouver le corps de sa sœur puis elle suivit alors les rebelles lors de leur évasion et, depuis, les hantent tout en tentant tant bien que mal de se faire une petite place parmi eux, ne s’étant jamais demandée s’il était permit à un fantôme de se lier ainsi avec les vivants.
IRL
Votre nom/pseudo : heytoilàbas
Votre âge : majeur
Fréquence de connexion : le plus possible
Comment avez vous connu le forum ? : Des ptites fées venues m'en causer XD
Avatar : Emmy Rossum
Un petit mot pour la fin ? :   


Dernière édition par Orianne Dolle le Mer 22 Jan - 13:42, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Princesse déchue
Messages : 1751
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Anywhere you go, let me go too - Orianne (fini)   Mer 22 Jan - 11:35

Bienvenue ici !
Je suis contente que tu te sois inscrite

_________________
Ouvre-moi la porte toi qui as la clef de la grande école du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Anywhere you go, let me go too - Orianne (fini)   Mer 22 Jan - 11:39

merciiiiiiiiiii   
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Anywhere you go, let me go too - Orianne (fini)   Mer 22 Jan - 11:53

Bienvenue
Et bon courage pour la fin de ton histoire   
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Anywhere you go, let me go too - Orianne (fini)   Mer 22 Jan - 12:01

Merci beaucoup !   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rebelle
Messages : 3848
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Anywhere you go, let me go too - Orianne (fini)   Mer 22 Jan - 13:55

Ta fiche est parfaite
Tu es bien sûr validée Merci de t'être inscrite ici
Et bon jeu parmi nous Very Happy

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Anywhere you go, let me go too - Orianne (fini)   Mer 22 Jan - 13:56

  Merciiiiiiiiiiiiiii !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Famille royale
Messages : 186
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Anywhere you go, let me go too - Orianne (fini)   Mer 22 Jan - 15:16

Bienvenue ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Anywhere you go, let me go too - Orianne (fini)   Mer 22 Jan - 15:39

merci   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Twilight Princess
Messages : 200
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Anywhere you go, let me go too - Orianne (fini)   Jeu 23 Jan - 8:48

Bienvenue sur le forum Orianne ! <3
Au plaisir de te croiser dans Féerie Wink

_________________
Dreams are for babies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Anywhere you go, let me go too - Orianne (fini)   Jeu 23 Jan - 9:46

Merci beaucoup !   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Anywhere you go, let me go too - Orianne (fini)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anywhere you go, let me go too - Orianne (fini)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fini pour moi
» Lè yo touye ti kochon kreyòl yo, yo fini ak klass peyizan yo.
» Un diner presque parfait [Agni et Cassi] [fini]
» La folie des BAM ! [FINI]
» Sur les traces d'une BSH {PV Yuki} (FINI)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: En dehors du jeu... :: Les archives-