Partagez | 
 

 Quand le loup n'est pas là [pv Ele :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Rebellion
Messages : 3969
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Quand le loup n'est pas là [pv Ele :3]   Mer 22 Jan - 16:38


Quand le loup n'est pas là
Ç

a prenait forme, enfin. Enfin, oui. Comme si voilà une éternité qu'il avait quitté l'île. Cela ne faisait jamais que quelques semaines... Et pourtant, que le temps lui avait semblé long ! Et la raison en était simple. De la patience, Nathaniel savait en avoir pour cent homme. Il avait croupi au coeur de cette cellule pendant plus de temps qu'un homme est supposé pouvoir le tolérer, et il avait tenu bon, mu par une irrévocable soif de vengeance, il avait su attendre car sa condition n'était alors propice qu'à une capacité d'action limitée. À ce jour, ce n'était plus le cas, à ce jour, si étranges ces mots résonnaient-ils encore à son oreille, il était libre, et cela changeait la donne. Son plan, il en connaissait tous les tenants et aboutissants, en avait envisagé toutes les failles, et pensait les avoir comblé au mieux, il l'avait ourdi pendant dix-huit trop longues années, il avait tout prévu... Mais ce ne pouvait se faire en un seul jour. L'heure de la confrontation se laissait attendre encore, pour la plus grande frustration de Nathaniel qui était donc plus que satisfait, à cette heure, d'avoir enfin obtenu gain de cause. Il n'avait rien dit à ses camarades d'infortune du pacte qu'il avait pu passer avec Odelle Saurre, ni des implications que cela pourrait avoir sous peu, il s'était contenté d'en savourer le résultat. Dès demain, il mettrait les voiles en direction du royaume du bout de l'océan. Il y avait quelques "amis" de longue date auquel il convenait qu'il rende une visite en bonne et due forme. Mais pour ce point du processus, il ne pouvait se permettre de s'accompagner de ses habituels acolytes. Oh, c'était des plus tentants, évidemment. Mais quand bien même il était de nature à tenter le diable en toutes occasions, il savait tout de même qu'il valait mieux par moments tout simplement s'abstenir.

Il serait parti dès le lendemain, donc, et pour cette raison, il avait rapproché les pas de leur groupe d'éclopés de plus en plus à proximité de la plage, quand bien même ils étaient encore protégé par les arbres épais de la forêt. Si certains étaient débrouillards, on ne pouvait pas dire qu'ils formaient une fine équipe. Somme toute, il fallait qu'ils se trouvent un abri approprié le temps que Nathaniel parte et revienne de sa petite expédition. Car c'est que oui, il comptait bien en revenir, il ne doutait de rien. Il était parti en éclaireur en compagnie d'Eleonore. Finalement, leurs pas les avait mené jusqu'à cette maison, en apparence déserte. Nathaniel avait pénétré les lieux en premier, laissant à Eleonore le soin de le suivre. Une fois rentré, il laissa ses doigts glisser le long de la couverture de laine du premier lit. Petite taille, celui-là serait pour Daphnée, il appuya sur le matelas, le tapota du bout de l’index. Trop dur. Faisant quelques pas de plus, il se dirigea vers le second lit, répétant le même rituel que précédemment, prenant tout le temps qu’il fallait, même bien plus qu’il n’en fallait, pour le seul plaisir d’imaginer l’anxiété que devait ressentir la jeune fille qui l’accompagnait. Trop mou. Celui-ci serait pour Eleonore… à moins que le troisième soit encore moins confortable que les deux autres. Au moins le dernier de ces lits semblait-il un peu plus grand. Oui, en dépit des circonstances, il se permettait malgré tout de faire la fine bouche, comme si après dix-huit ans passés en prison, n’importe quelle paillasse ne faisait pas l’affaire pour dormir. Au moins échappait-on à l’odeur infecte d’urine et de moisissure, à la froideur de la pierre, aux cris… Mais la prison, c’était du passé, alors maintenant, il se permettait de chipoter. Le troisième était parfait.

Une fois confortablement installé, son regard s’attarda plus attentivement sur l’endroit où il se trouvait (oui, il aurait peut-être pu le faire avant, mais passons), car oui, c’était la première fois qu’il mettait les pieds dans cet endroit qu’il s’appropriait comme s’il lui avait appartenu. Où étaient-ils exactement? À qui appartenait cette bâtisse en bois, tapie au cœur de la forêt? Allez savoir… Une créature magique, sûrement. Un ogre, une sorcière? C’était souvent eux qui occupaient ce genre de lieux. Nathaniel s’en moquait royalement. Il s’avérait que, pour le moment, la maison était déserte, c’est tout ce qui importait, s’il devait advenir que l’habitant de ces lieux vienne dans l’intention de les déloger de son antre eh bien… il agirait en conséquences, voilà tout. Oui, comme toujours, Nathaniel se montrait plus instinctif que véritablement stratège. Ils avaient besoin d’un toit pour la nuit, cette maison s’était présentée, très opportunément, alors Nathaniel accaparait les lieux.

Après avoir balayé la pièce du regard (ce qui était plutôt rapide, puisqu’elle n’était pas très grande), il reposa son attention sur celle qui avait été la spectatrice de ce rituel absurde. Eleonore, jolie jeune fille, à la belle chevelure blonde (et bouclée, tiens donc), au teint de porcelaine… S'il se passait aisément de la compagnie de ses autres acolytes, celle de la demoiselle lui aurait singulièrement manqué en la circonstance. Les autres, eux, étaient plus accessoires... Victor n’était qu’un gamin arrogant et inutile, la petite Daphnée était loin d’être inintéressante, mais n’était qu’une enfant, Orianne était trop agaçante, Marianne et Ophélie, quant à elles, manquaient de ce qui ne faisait certainement pas défaut à son ancienne geôlière, ce reste de pureté et d’innocence, cette fragilité si séduisante… Il ne pouvait, qui plus est, résister à l’envie de goûter aux reproches que la jeune fille lui ferait sans doute à l’idée d’accaparer la demeure d’un inconnu potentiellement dangereux, susceptible, qui sait, de venir les assassiner dans leur sommeil. Si persuadé de ne pas pouvoir mourir (ce qui était idiot, bien sûr), cette pensée n’était pas venue ne serait-ce que frôler l’ancien détenu. Cet endroit tombait à pic, ils avaient passé la journée à marcher, à la recherche de quelque chose qu’ils n’avaient pas obtenu, ils avaient besoin de repos.

-Alors, t'en dis quoi, princesse ?
demanda-t-il à la jeune fille, comme si elle avait véritablement le choix de la réponse.

Le surnom « princesse » prononcé par Nathaniel n’était pas tant là pour être affectueux que pour rappeler fréquemment à Eleonore la vie qu’elle ne menait pas alors qu’elle l’aurait pu. Qu’elle ait pu se rapprocher du trône et y ait rechigné demeurait énigmatique, pour lui, et donnait surtout plus que jamais l’envie à Nathaniel de rencontrer ce garçon à qui la jolie blonde avait préféré ce chemin de vie peu recommandable qu’elle suivait aujourd’hui… ou qu’il la faisait suivre, plutôt.

code by Mandy


_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1804
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Quand le loup n'est pas là [pv Ele :3]   Sam 25 Jan - 18:05

Quand le loup n'est pas là.
Nathaniel & Eleonore
Cela ne faisait que quelques semaines qu'ils avaient quitté l'île des soupirs, mais Eleonore avait l'impression de revivre enfin. Elle avait passé beaucoup moins de temps dans cette prison que certain de ses camarades et n'était pas enfermé comme eux, elle avait été heureuse de pouvoir s'enfuir. Au moins, elle avait quitté cet endroit lugubre et puant. Le peu de temps qu'elle avait passé sur l'île l'avait complètement changé, ou presque. Elle avait surtout ouvert les yeux sur le monde qui l'entouré et la naïveté dont elle avait fait preuve. Croire que le monde de Féerie était si beau qu'il paraissait était idiot au fond, mais elle avait du attendre sa rencontre avec Nathaniel pour s'en rendre compte. Cet personne qui l’intriguait autant que l'agaçait. En parlant de lui, la jeune femme avait quitté le petit groupe qu'ils formaient avec les autres pour partir en éclaireur en sa compagnie. Ils avaient marché pendant toutes la journée et devaient trouver un endroit où ils pourraient tous se reposer, sans craindre pour leur sécurité. Eleonore n'avait aucune idée cependant de l'intention de son partenaire de partir le lendemain pour le royaume du bout de l'océan. Les pas des deux jeunes gens (jeune pour l'un d'entre eux en réalité) les menèrent devant une battisse en bois. Nathaniel entra en premier et Eleonore le suivit avec prudence. Elle n'aimait pas vraiment l'idée de rentrer dans une maison habité visiblement, sans savoir si le propriétaire serait présent ou non. Ce gene d'endroit était généralement habité par des créatures magiques, comme des sorcières, qu'il valait mieux éviter de contrarier. Alors qu'elle se tenait encore à l'entrée, venant simplement de fermer la porte, ses yeux se portèrent sur Nathaniel qui procédé à un rituel bien étrange sur les lits. Eleonore ne comprenait pas vraiment l'intérêt que l'homme avait de tester les matelas des lits présents, au final tout devrait lui aller après un passage en prison.

Eleonore quitta des yeux son partenaire pour parcourir la pièce assez petite. Ils pourraient en effet se sentir bien dans cet endroit, au moins le temps de la nuit, afin de se reposer avant de repartir dans leur périple. La jeune femme n'avait aucune idée de ce qu'ils devaient faire, où se rendre, elle se contentait de suivre les « ordres » de Nathaniel. Ce qu'elle savait par contre, c'était qu'ils avaient tous besoin de se reposer, ou presque. Orianne en tant que fantôme n'avait pas besoin de se reposer comme les autres. Cependant, Eleonore ne savait pas s'ils pouvaient prendre le risque de passer du temps dans cette maison. Pour le moment, elle semblait en effet vide ce qui était une bonne chose. Mais le propriétaire pouvait très bien revenir et vouloir les chasser voir pire. Quand Nathaniel lui parla, le regard de la « princesse » se porta sur son partenaire.

« Je ne sais pas... » Dit-elle dans un souffle. Elle savait bien pourquoi l'homme l'appelait princesse, cela faisait référence au fait qu'elle avait été à deux doigts d'épouser Gabriel. Ce fut quand elle avait fait marche arrière que son destin avait complètement changé et qu'elle s'était retrouvé gardienne sur l'île des soupirs. Nathaniel aimait bien pointer son doigt sur les choses qui pouvaient faire mal. Eleonore préférait ne pas relever cette petite pique habituel et se concentrer sur ce qui les intéressé pour le moment. « Je ne pense pas que cela soit raisonnable que nous accaparions un endroit comme celui ci. Que feront nous si le propriétaire des lieux décide de revenir ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 3969
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Quand le loup n'est pas là [pv Ele :3]   Dim 26 Jan - 15:52


Quand le loup n'est pas là
R

aisonnable. Comme il aimait à entendre ces mots de la bouche d'Eléonore. "Raisonnable". Quand bien même elle se départissait peu à peu de cette naïveté qui était sienne, ce genre de réflexions témoignaient encore d'une âme pure, qu'il n'avait pas encore su pleinement pervertir... et c'était tout ce qui faisait le charme de la jolie blonde, bien sûr. Évidemment, non, il n'était absolument pas raisonnable que de s'approprier la demeure de quelqu'un d'autre. C'était même parfaitement amoral. Mais au point où ils en était, ils n'en étaient plus à une infraction près des règles que ce cher Edgar avait imposé à Féerie. Leur simple existence, le simple fait qu'ils foulaient au pied ces terres, était un crime passible de la plus radicale des punitions, pour leur bon roi, alors non, il n'était définitivement plus temps de se soucier des lois que l'on bafouait, où des esprits que l'on pouvait heurter... Mais il était, au fond, normal qu'Eleonore s'en soucie encore. Ça lui passerait rapidement... mais pas trop vite quand même... Car si Nathaniel attendait impatiemment le jour où, sans plus l'ombre d'un doute, la jeune femme embrasserait sciemment sa cause, avec fermeté et volonté, elle pouvait bien garder cette part d'humanité qu'il trouvait finalement si attirante au moins encore un peu. Rien ne pressait. Son habituel sourire attaché à son visage, il répondit d'un ton parfaitement détaché :

-S'ils reviennent, on les accueillera comme il se doit.
dit-il, l'air de rien, d'un ton très innocent, innocence parfaitement démentie par le mouvement qu'il fit alors, ses doigts se serrant autour de la dague qu'il portait à sa ceinture. Ta raison te dicte peut-être de dormir à la belle étoile, princesse. Je n'y verrais pas d'inconvénient, mais je doute fort de pouvoir encore apprécier ton joli minois au lever du soleil. Avoue que ce serait dommage.

En effet, s'il était clairement risqué que de s'approprier une demeure qui n'était pas la leur (sachant quelle sorte de créatures avaient tendance à habiter des lieux tels que celui-ci), il l'était plus encore de ne pas s'offrir le luxe d'avoir un toit au-dessus de la tête. Cette forêt était leur meilleur refuge, car personne ne s'y aventurait jamais... Mais si personne ne s'y aventurait jamais, ce n'était pas pour rien. Toutes les entités les plus dangereuses et hostiles avaient élu domicile en ces lieux...

-Il nous faut un lieu où vous puissiez passer quelques jours. Je vais devoir m'absenter un temps.


Il avait prononcé ces mots l'air de rien, comme s'il venait d'évoquer le temps qu'il faisait. Pourtant, cette nouvelle ne pouvait pas être prise à la légère. La plupart des membres de la rébellion n'était guère coutumiers de cette endroit, et l'on comptait sur Nathaniel pour mener les opérations, et voilà qu'il s'éclipsait l'air de rien, et les laissait aux prises potentielles avec des créatures féroces.

-... J'aimerais tous vous retrouver entier à mon retour.

Toujours aussi rassurant, pas vrai ?






code by Mandy


_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1804
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Quand le loup n'est pas là [pv Ele :3]   Ven 31 Jan - 18:07

Quand le loup n'est pas là.
Nathaniel & Eleonore
Non, ce n'était clairement pas raisonnable de s'installer dans une maison vide au milieu des bois, même s'ils avaient besoin d'un toit pour se protéger pendant la nuit. Eleonore n'aimait pas l'idée de prendre possession d'une demeure qui ne leur appartenait pas. Ce n'était clairement pas moral, mais également très dangereux. Outre le fait qu'elle n'aimerait pas qu'on s'installe chez elle en son absence, la jeune femme savait qu'ils couraient le risque de se retrouver confronté à une créature dangereuse. La forêt était dangereuse, ce n'était pas n'importe qui qui vivait en plein milieu des arbres, sans aucune autre âme autour. Elle pensait donc, avec pertinence, que ce n'était pas un simple humain qui vivait dans cette cabane. Ce n'était donc vraiment pas raisonnable de penser à y passer la nuit. Elle ne tarda donc pour le faire remarquer à son partenaire, qui ne perdait pas son sourire. Cela avait le dont d'agacer la jeune femme, c'était à se demander s'il s'arrêtait de sourire parfois. L'homme lui répondit donc naturellement qu'ils accueilleraient le propriétaire des lieux si jamais il revenait. Ce n'était pas aussi simple que cela, mais que pouvait-elle dire ? Nathaniel avait parfaitement raison quand il affirmait, d'une manière détourné, qu'il était encore plus dangereux de dormir à la belle étoile. Eleonore le savait bien, la forêt les protégeait mais elle était également très dangereuse pour eux.

« Oui... »

Se contenta-t-elle de répondre aux paroles de l'homme. De toute façon, elle n'avait aucun argument à retourner contre ses paroles. Elle espérait simplement qu'ils n'auraient pas de souci lors de cette nuit qu'ils allaient passer dans cette maison. Seulement, elle ne savait pas encore qu'ils allaient passer plus d'une nuit ici. Eleonore, ainsi que les autres du groupe, suivait presque sans réfléchir les mouvements de Nathaniel. Il était devenu, à juste titre, le leader de cette rébellion. Tout le monde comptait sur lui pour les guider, il menait complètement les opérations. Alors quand Nathaniel annonça qu'il allait s'absenter quelques jours, Eleonore releva brusquement sa tête et son regard vers lui.

«  Pardon ? » Dit-elle d'une voix plus anxieuse que ce qu'elle désirait. « Qu'allons nous faire pendant ton absence ? »

Une pointe d'angoisse monta rapidement chez Eleonore, qui se demanda vraiment comment ils allaient s'en sortir pendant l'absence de l'homme. C'était lui qui géré toute la bande, ils allaient donc être complètement perdu sans lui. La jeune femme n'avait aucune idée de ce qu'ils pouvaient faire, mise à part se cacher des hommes d'Edgar et des créatures dangereuses, comme le propriétaire. Elle ne savait pas vraiment s'ils seraient capable de se défendre sans la présence de Nathaniel.

« Et tu te rend où ? »

Eleonore n'avait pas forcément besoin de poser cette question, au fond l'homme n'avait pas vraiment besoin de lui donner des comptes. Cependant, elle était curieuse et avait bien envie de savoir où se rendait le chef de leur petit groupe de rebelle. Dans un sens, sans elle, il serait encore en train de croupir dans la prison de l'île. Alors il pouvait bien répondre à cette petite question, ou pas.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 3969
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Quand le loup n'est pas là [pv Ele :3]   Mer 5 Fév - 12:28


Quand le loup n'est pas là
N

athaniel appréciait de voir le visage de son interlocutrice se décomposer légèrement, alors qu'il lui apprenait qu'il allait les laisser, elle et le reste de la rébellion pour plusieurs jours. Il aimait, c'est certain, à percevoir ce sentiment de dépendance que la jolie blonde pouvait avoir à son égard. Il aimait l'importance qu'elle lui octroyait, et qui venait flatter un égo qui, bien évidemment, n'avait guère besoin de l'être. Il n'en montra rien, laissant son habituel sourire de surface flotter sur son visage, il n'empêche que, au-delà de toute cette insouciance qu'il avait pour habitude de présenter, et que la plupart du temps il ressentait, il n'était pas parfaitement à l'aise avec l'idée de laisser le groupe seul sans lui. Pour cause, la plupart d'entre eux n'avaient qu'une connaissance limitée de la forêt, des pièges à éviter, ou des stratégies de combat. Lui-même, celui sur lequel tout le monde s'appuyait, n'était pas forcément le plus enviable des leaders. Presque vingt années passées en prison, voilà qui avait de quoi vous rouiller. Le seul avantage dont il disposait, et il en faisait sa force, c'était qu'il connaissait bien mieux Edgar que beaucoup d'autres, il était aux faits de la plupart de ses sombres secrets, et il n'hésiterait pas à les retourner contre lui le moment venu. C'est vrai, oui, si le petit groupe tombait sur l'un des sbires d'Edgar en son absence, les choses pouvaient très mal se passer... et ce n'était pas improbable, étant donné que depuis l'évasion massive des prisonniers de l'île des soupirs, les gardes du roi fouillaient tous les environs à la recherche des fugitifs. C'était en tous cas ce que lui avait appris Anthony. Et c'est d'ailleurs parce qu'ils avaient Anthony dans leurs camps que Nathaniel pensait pouvoir les abandonner et les retrouver à son retour. À la moindre tentative suspecte de la part du roi, son "serviteur dévoué" se chargerait de les prévenir. Et quand bien même ils se faisaient prendre, eh bien... ce serait un aléa nécessaire, alors. Il était primordial pour Nathaniel de se rendre de l'autre côté de l'océan. Sans cela, jamais il ne parviendrait à mener ce projet qu'il ruminait depuis si longtemps à terme. Oh, bien sûr, il supporterait très difficilement que son ennemi mette la main sur Eleonore, les autres à la limite. Mais sa soif de vengeance, de pouvoir et de liberté, allait au-delà des ces simples attaches.

-Tu n'auras qu'à prendre ma relève.
déclara-t-il dans un clin d'oeil.

Bien sûr, elle était loin d'être prête, mais peu importe, aucun d'eux ne l'était, et c'était normal. Comment affronter un monde que l'on avait si longtemps dissimulé à votre regard ? Personne n'était à blâmer. Ou du moins si. Une personne. Edgar, cela va sans dire.

-Je vais aller rendre visite à de vieilles connaissances.
répondit-il dans un sourire énigmatique. Puis, ancrant son regard dans le sien. Tes chers parents t'ont-ils déjà parlé du royaume du bout de l'océan ? Par là, bien sûr, j'entends, le royaume tel que nous, Féeriens, l'avons saccagé, pas celui qu'on aura sans doute sublimé à ton regard.

Ah, il ne se lasserait jamais d'asséner ses révélations gênantes à sa petite protégée.



code by Mandy


_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1804
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Quand le loup n'est pas là [pv Ele :3]   Ven 7 Fév - 23:22

Quand le loup n'est pas là.
Nathaniel & Eleonore
Apprendre que Nathaniel avait l'intention de partir en voyage était sans doute la goutte qui faisait déborder le vase d'angoisse qui submergé Eleonore. Le visage impassible de l'homme lui fit penser qu'il ne se rendait vraiment pas compte des conséquences que son départ pouvait avoir. Le petit groupe qu'il formait avait besoin de lui, il était devenu leur leader. Ils ne pouvaient pas s'en sortir sans ses conseils et sans son aide, du moins c'était ce que pensait la jeune femme. Et au fond, cela l'agaçait fortement de se sentir aussi dépendante de lui. Elle aimerait pouvoir penser qu'ils s'en sortiraient sans lui, mais elle n'arrivait pas à s'en convaincre. Tout comme elle n'arrivait pas à s'empêcher de s'inquiéter, alors que Nathaniel prenait tout à la légère. Du moins, c'était ce qu'elle pensait de lui avec son visage de façade et son sourire habituel. Franchement, elle ne voyait pas vraiment comment ils allaient s'en sortir sans l'homme. Eleonore ne fut que plus surprise, et le montra sans doute sur son visage, quand il lui annonça qu'elle pouvait prendre la relève.

« Moi ? »

Demanda-t-elle sous l'effet de la surprise et de l'énervement de le voir lui faire un clin d'oeil. Eleonore ne se sentait pas du tout capable de prendre la relève de Nathaniel, mais elle ne savait pas bien qui pourrait le faire. Elle ne voyait personne en fait et l'idée que Nathaniel parte quelque jour ne lui plaisait pas du tout. Surtout s'ils devaient passer ces quelques jours dans cette cabane au milieu de la forêt, avec un propriétaire qui pouvait débarquer à tout moment. Enfin, l'angoisse qu'elle pouvait ressentir n'allait pas stopper sa curiosité naturelle. Elle avait envie de savoir où son ami se rendait et en partie pourquoi, afin de justifier la raison qui le poussait à les quitter quelques jours. Elle l'écouta donc attentivement lui dire qu'il devait rendre visite à de vieilles connaissances, se doutant bien sûr qu'il n'en dirait pas plus. Cependant, il se mit à mentionner le royaume du bout de l'océan. L'homme parla évidemment du fait qu'une grande partie des choses racontés dans le monde de Féerie n'étaient que des mensonges afin de rendre le monde plus beau. Enfin, Eleonore ne voyait pas vraiment le rapport entre le voyage de l'homme et le royaume du bout de l'océan, il ne pouvait pas s'y rendre puisqu'il n'existait pas, du moins c'était ce qu'elle pensait.

« Oui ils m'en ont parlé... ma sœur était censé s'y rendre pour épouser un homme et vivre une vie merveilleuse. »

La jeune femme ne s’étendit pas sur le sujet, elle n'avait évidemment pas besoin d'expliquer que sa sœur n'était pas marié et heureuse dans ce monde de rêve puisque son corps se trouvait dans le cimetière de l’île des soupirs. Eleonore ne comprenait pas vraiment les paroles de Nathaniel, de quel royaume était-il en train de parler ? Finalement, comme à chaque fois qu'ils parlaient, elle se sentait de plus en plus perdu et de nombreuses question lui venait en tête. Elle avait tellement de chose à apprendre sur la vie en générale et tellement de mensonge à oublier. Heureusement que Nathaniel était là pour lui ouvrir les yeux et elle espérait bien qu'il allait se montrer plus explicite dans les secondes à venir.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 3969
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Quand le loup n'est pas là [pv Ele :3]   Sam 8 Fév - 12:23


Quand le loup n'est pas là
E

leonore était-elle vraiment la mieux placée pour prendre la relève de Nathaniel durant son absence ? De tout le groupe, oui. Bien sûr, il y avait bien des choses qu'elle ignorait, elle était à mille lieux d'être prête. Et s'il avait fallu qu'il les laisse seul, tous, avec la jeune femme à leur tête, Nathaniel aurait aimé pouvoir avoir encore dispensé quelques leçons à son interlocutrice, lui avoir appris l'essentiel. Mais il y avait trop à lui dire, à lui enseigner, et pas suffisamment de temps pour le faire (ni ce qu'il lui fallait d'envie, disons les choses telles qu'elles sont)... Nathaniel s'arrangerait à distance pour que la rébellion demeure protégée, il emploierait certainement Anthony, voire même Emma à cette tâche, eux qui étaient bien plus prompts, de manière générale, à palier aux dangers si la situation venait à l'exiger. Mieux valait, pour la sécurité de tous, qu'il ne soit pas question de tout cela, que cette maison soit inhabitée, comme d'autres de cette maison pouvaient l'être, mais il en doutait un peu. Les lieux étaient bien trop propres. Mais au fond, ça ne signifiait pas forcément grand chose. Il préférait voir en temps voulu. Se contentant de hocher la tête quand la joli blonde demanda, évidemment interloquée, s'il était véritablement sérieux lorsqu'il lui demandait de prendre la tête des opérations en son absence, il se concentra davantage sur la réponse qu'elle lui donna après qu'il lui ait demandé si elle avait déjà entendu parler du Royaume du bout de l'océan. Un sourire amusé orna ses lèvres lorsqu'il entendit la réponse de la jeune femme. Connaissant Edgar, et ses méthodes ce qu'il y a de plus... radicales, il s'était imaginé qu'il avait caché à tous l'existence de cet autre royaume que, jusqu'à il y a peu, on ne pouvait plus atteindre, tout comme il s'était bien gardé d'apprendre aux Féeriens l'existence de l'île des soupirs. Mais ce très cher roi avait poussé le vice plus loin encore, et Nathaniel s'étonna de ne pas avoir envisagé qu'il ait pu faire à ce point preuve de culot, alors que cela lui ressemblait si bien. Ainsi, il s'était servi de ce royaume comme d'un prétexte ? Le moyen de justifier les disparitions qui avaient lieu en Féerie. Pratique, vraiment... et tout à fait typique de son "ami" d'antan. Qu'aurait-il pu attendre d'autre de sa part ?

-Est-ce que tu l'avais cru ?
demanda-t-il d'un ton amusé. Quand on t'as apprit que ta soeur partait se marier là-bas, est-ce que tu l'as cru ?

Il le savait bien, ce n'était pas une série de questions qu'Eleonore voulait comme réponse à ses interrogations, mais il s'en moquait bien. Il savait parfaitement ce qu'elle attendait de lui, qu'il lui explique ce qu'était réellement ce royaume, si seulement il existait. Qu'il mette un terme à ces interrogations qui la perturbaient, mais il aimait ménager son suspens. Il aimait, oui, à la faire mariner, il faut dire ce qui est.

code by Mandy


_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1804
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Quand le loup n'est pas là [pv Ele :3]   Mar 11 Fév - 12:01

Quand le loup n'est pas là.
Nathaniel & Eleonore
En absence de réponse, Eleonore en déduit simplement que Nathaniel était bien sérieux. Il avait l'intention de la laisser prendre sa relève le temps de son voyage, ce qui n'était pas forcément pour lui plaire. Il y a peu, elle aurait pu prétendre vouloir diriger des opérations. Mais depuis quelques temps, elle découvrait de plus en plus à quel point elle était naïve, elle ne connaissait rien du vrai monde. Ce qu'elle prenait pour son royaume, pour sa vie, n'était qu'une illusion de ce roi qu'elle avait eu l'occasion de rencontrer. Edgar avait mis en scène tellement de chose que la jeune femme ne voulait plus croire que ce qu'elle voyait, où ce que Nathaniel lui disait. Il avait été celui qui lui avait ouvert les yeux, apprit en premier qu'elle se fourvoyait. Il avait été celui qui avait engendrait cette évasion de masse, la libérant du même coup que les prisonniers. Elle était une gardienne, possédant ce que nous pouvons appeler une chambre lui permettant de ne pas vivre derrière des barreaux. Elle était libre de ses mouvements, à la limite de l'île bien sûr, devant s'occuper de nourrir les pauvres âmes perdus dans les cellules. Au fond, elle s'en était pas trop mal tiré dans son sort, même si elle avait été tout aussi prisonnière que les autres. Sans Nathaniel, Eleonore serait encore sur cette île de malheur à donner cette bouillit aux prisonniers et à ruminer sur son sort. Il avait été le seul réellement capable de lui parler, même si au début elle aurait tout fait pour qu'il se taise. Elle lui devait beaucoup et lui faisait confiance, sans doute trop confiance.

Comprenant qu'il avait fait son choix et qu'elle aurait toute les peines du monde à le lui faire changer, même si elle n'aimait pas l'idée qu'il les abandonne quelques temps, Eleonore se concentra sur cette conversation qui avait le don de l'agacer. C'était comme ça avec l'homme, il posait des questions énigmatiques qui faisait réfléchir la jeune femme et attendait toujours le dernier moment pour lui ouvrir les yeux. Ce qu'elle désirait, c'était qu'il lui parle de ce royaume de l'autre bout de l'océan qu'elle croyait illusoire, non pas qu'il lui pose des questions sur sa soeur et ce qu'on lui avait raconté dans sa jeunesse. Elle attendait qu'il lui explique, qu'elle puisse comprendre un peu plus et perdre une once de naïveté de nouveau, mais il se contenta de la questionner.

« Bien sûr ! » Dit-elle dans un soupire avant de s'asseoir sur un des lits de la pièce, se doutant bien que cette conversation ne manquerait pas de prendre du temps. Nathaniel semblait prompe à jouer de nouveau. « Même si je trouvais cela étrange, surtout au vu de la manière dont cela c'est passé, j'ai vraiment cru que ma soeur était partie dans ce royaume pour épouser un homme riche et être heureuse. C'était sans doute ce que je lui souhaitait le plus. »

Eleonore baissa son regard vers le sol, repensant à cette période où elle ne savait rien encore du réel monde. Sa jeune soeur, elle avait été heureuse pour elle avant d'apprendre qu'elle était tout simplement morte. Cela aurait du lui sauter aux yeux que quelque chose n'était pas normal lorsqu'ils avaient eu la lettre de la jeune fille, mais son esprit s'était concentré sur cette rencontre nouvelle avec Gabriel.

« Mais j'en ai déduit donc que c'était de nouveau un mensonge d'Edgar, que ce monde n'existait pas et que c'était simplement une excuse. » Eleonore leva son regard vers Nathaniel, cherchant des réponses de sa part. Il parlait de se rendre dans ce monde, alors qu'elle pensait qu'il n'existait pas. Se trompait-elle de nouveau ? La jeune femme lui poserait bien la question directement, mais elle se doutait bien qu'il ne lui répondrat pas plus vite pour autant. Il avait ce don pour lui taper sur les nerfs. « Maintenant à savoir pourquoi ma soeur a bénéficier de cette excuse, je le découvrirais peut-être dans le futur. »

Cela aurait été merveilleux que l'homme présent puisse répondre à cette nouvelle interrogation qui trônait dans son esprit, mais il n'avait pas forcément réponse à tous. Même si Eleonore donnerait cher pour que cela soit le cas.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 3969
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Quand le loup n'est pas là [pv Ele :3]   Mer 12 Fév - 14:15


Quand le loup n'est pas là
I

l était difficile de le nier, Eleonore était plutôt naïve, mais Nathaniel ne lui en tenait pas le moins du monde rigueur, et ce pour plusieurs raisons. La première était qu'à ses yeux, quiconque était né à Féerie après la grande guerre ne pouvait qu'avoir été éduqué dans l'ignorance, éduqué dans la naïveté. C'était ainsi. Ceux qui contrevenaient aux règles sévères instaurées par ce "bon roi" Edgar finissaient enfermés sur l'île, ou pire... C'était ainsi, qu'Eleonore ait cru en ce qui semblait incroyable pour Nathaniel n'était pas surprenant, puisque tous ceux de sa génération avaient été conditionnés à y croire... et puis, cette naïveté était parmi ce qui plaisait le plus au fugitif. Il aimait la savoir indécise, consciente de tout ce qu'elle ne savait pas sans pour autant savoir se reposer sur autre chose que ses acquis, il aimait savoir qu'il pouvait si aisément influencer son jugement, il aimait l'idée de pouvoir la modeler comme de l'argile, à l'image qui lui conviendrait le mieux. L'inconvénient était, en vérité, que même si le résultat fini qu'il espérait obtenir lui serait plus utile que ce qu'était Eléonore pour l'heure, il lui trouverait sans doute bien moins d'intérêt une fois que tout cela serait passé. Il atteindrait à son but, mais il devait admettre que la création avait plus d'intérêt pour lui que le résultat, quelle que soit la fierté qui résulterait d'avoir atteint ses objectifs. Naïve, oui, Eleonore l'était, mais naïve ne signifie pas idiote pour autant. Elle avait comprit de quel mal souffrait Féerie, et bien avant qu'on ne lui en souffle quoi que ce soit, elle avait deviné que quelque chose n'allait pas. Rien d'autre ne justifiait qu'elle ait pu trouver certains détails de l'existence des Féeriens étrange, où ait choisi de s'enfuir loin de son "prince" à la veille de leur mariage.

-Qu'Edgar invente de toute pièce un monde merveilleux pour justifier la disparition de tous ceux dont il a voulu se débarrasser n'aurait rien eu de bien surprenant, en effet. Ce n'est pas loin d'être ce qu'il a fait, d'ailleurs...
Après tout, se servir d'un monde où - c'est commode - personne ne pouvait mettre les pieds comme de la justification à toute absence, ce n'était ni plus ni moins que créer une illusion d'Eden inexistant. Nul doute que le royaume du bout de l'océan, tel qu'il aurait sans doute été décrit par Edgar aux féeriens, ne devait pas avoir grand chose à voir avec ce que ce monde pouvait exactement être à l'heure actuelle, où il l'avait laissé dans le plus total état de misère, où même à l'époque où ils en avaient foulé le pied. Le royaume du bout de l'océan existe bel et bien, mais je doute fort qu'il corresponde à l'image que tu ai pu t'en faire. Je connais quelques personnes, là-bas, qui devraient nous être utiles. Une fois de plus, il demeurait énigmatique, pour le plaisir de l'être, oui, mais aussi pour que ses secrets, ceux-là même qui pourraient très sérieusement modifier le regard qu'Eleonore portait sur lui, ne soient pas révélés. Pas tout de suite en tous cas. Nathaniel planta son regard dans celui de la jeune femme. Je ne sais pas pourquoi c'est arrivé à ta soeur. Il ne se départissait pas de son sourire, en dépit de ce que son propos pouvait avoir de dramatique. Mais bientôt, nous demanderons au roi de te rendre des comptes en personne.



code by Mandy


_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1804
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Quand le loup n'est pas là [pv Ele :3]   Ven 14 Fév - 15:28

Quand le loup n'est pas là.
Nathaniel & Eleonore
Vive dans un monde remplit de mensonge et d'illusion n'était pas du plus grand plaisir d'Eleonore. En quelques semaines, elle avait découvert que toute sa vie n'était qu'une illusion. Sa décision de vouloir s'enfuir la veille de son mariage avec Gabriel avait scellé son destin, la menant sur cet île infernal où elle allait faire les rencontre qui changeraient sa vie. Elle ne s'était pas attendu à découvrir que le monde de Féerie reposait sur des mensonges, elle ne pensait pas avoir été aussi naïve. Et elle l'était toujours, même si elle ne s'en rendait pas encore compte. Elle savait bien maintenant qu'il y avait des choses qu'elles ne devaient pas croire aux mots, qu'elle devait se méfier. Cela ne l'empêchait pas pour autant de se perdre de nouveau dans les illusions. Eleonore tourna son regard vers l'âtre vide de la cheminée, alors que Nathaniel mentionnait les intérêt d'Edgar à créer de toute pièce se royaume du bout de l'océan. Le roi aurait très bien pu créer ce monde de toute pièce (qui existait si on en croyait les paroles de l'homme) afin de justifier la disparition des personnes dont il voulait se débarrasser. Cela la laissa songeuse, alors qu'elle pensait à sa jeune sœur Victoria. La famille avait trouvé cette lettre de sa part annonçant qu'elle partait se marier dans ce monde merveilleux, mais Ele savait bien qu'elle était morte et que son corps reposait dans le cimetière de l'île des soupirs. La jeune femme se demandait bien pourquoi sa sœur avait subi un tel traitement, pourquoi il y avait eu cette excuse de mariage dans l'autre monde. Pourquoi ferait-elle partie des personnes dont le roi de Féerie cherchaient à se débarrasser, elle ne comprenait vraiment rien.

La jeune femme poussa un long soupire avant de tourner de nouveau son regard vers son partenaire. Nathaniel lui annonça donc qu'effectivement, le royaume du bout de l'océan existait bien. Eleonore ne fut pas surprise qu'il mentionne le fait qu'il n'était sans doute pas comme on lui avait décrit. Elle n'imaginait pas une seule seconde qu'il puisse ressembler à ce royaume si beau qu'on lui avait décrit dans le passé, attirant les rêveries de toutes les jeunes filles (ou presque). Eleonore aurait aimé que l'homme lui en dise un peu plus sur ces personnes qu'il connaissait dans l'autre monde et qui pouvaient les aider, mais elle se doutait bien qu'elle n'aurait pas de réponse à ses questions. Il ne lui disait que ce qu'il voulait, rien de plus. Alors que leurs regards ne se lâchaient pas, Nathaniel parla de Victoria. Eleonore n'aimait pas le voir mentionner sa disparition avec son sourire sur le visage, celui là même qu'il ne quittait jamais.

« Oui... peut-être. »

Dit-elle lentement avant de détourner son regard de celui de Nathaniel. Elle doutait ? Bien sûr qu'elle doutait. Elle ne savait pas vraiment si ce qu'ils étaient en train de faire était une bonne chose. Elle était heureuse d'avoir quitté l'île des soupirs, cet enfer qui hantait encore ses cauchemars, mais elle se demandait quand même si leurs actions étaient justifiés.

« Tu sais dans combien de temps tu vas être de retour ? » Eleonore avait reporté son regard vers Nathaniel, changeant volontairement de sujet même si elle était quand même curieuse d'avoir cette réponse. Sa dépendance envers l'homme l'énervant légèrement.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 3969
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Quand le loup n'est pas là [pv Ele :3]   Sam 15 Fév - 16:26


Quand le loup n'est pas là
P

eut-être... Non, pas peut-être. Même si les projets de Nathaniel reposaient sur une grande part de hasard. Il croyait corps et âme en la cause qu'il défendait et en l'accomplissement de son grand dessein. Edgar lui avait fait vivre un enfer dans ces cages maudites, il ne devait son salut qu'à l'aptitude qu'il avait eu à dissimuler haine et rancoeur derrière un sourire conquérant, et à ce temps qu'il consacrait à ourdir sa vengeance à l'égard de celui qui lui avait fait subir tout ça. Il avait survécu à l'île des soupirs, il n'y avait rien qui puisse l'atteindre ou le réduire en miette. Quand vingt années dans l'ombre, les ténèbres, le silence et la douleur ne vous anéantissait pas, ils vous rendaient plus fort, et c'était son cas. Peu importait la méthode, il voulait la tête du roi de Féerie sur un plateau d'argent (et accessoirement lui dérober sa couronne) et il l'aurait, quoi que les autres puissent en dire. Et ce même si Eleonore, à juste titre, émettait quelques réserves. Il devait admettre que, s'il appréciait sa naïveté, il aimait moins ces moments où elle mettait sa parole en doute... Mais ça n'avait rien d'anormal, en définitive. Il s'était donné pour but de lui forger le caractère. Mais en lui forgeant le caractère, en soulevant le voile d'illusions qui recouvrait ce monde, il laissait également place au doute, un doute qui lui servait très bien à certains moment, mais qui, à d'autres, pouvaient parfaitement le desservir lui. Il ne se laissa pas pour autant démonter, et son éternel sourire resta sur son visage quand elle prononça ces mots qu'il ne trouva guère flatteurs.

-C'est que l'autre côté de l'océan, ce n'est pas la porte à côté.
Il marqua une légère pause. Je pense que j'en aurais pour deux... peut-être trois semaines.

Il répondait très légèrement et évasivement, mais le fait est qu'il espérait tout de même parvenir à y passer moins de temps que cela. deux semaine, voire trois, aux vues des circonstances, c'était un temps incroyable pour l'équipe de rebelles qui l'avait formé et qui, pour certains, n'avaient presque rien vu d'autre sinon l'obscurité de leurs cellules. Il avait beau être l'inconscience incarnée, il ne voulait pas non plus voir ce groupe être décimé à son retour, et en ce sens, il savait le temps jouer en sa défaveur. Si il ne faisait rien, néanmoins, alors ses beaux projets seraient tués dans l'oeuf. S'il fallait les sacrifier... s'il fallait même sacrifier Eleonore... alors il le ferait... quand bien même l'idée l'horripilait. Elle était certainement le seul individu dont la vie ou la mort avait de l'importance pour lui.

-Pourquoi cette question ? Tu as peur que je te manques ?
demanda-t-il très innocemment, avec cet taquinerie dans la voix qui laissait presque à penser que ce qui s'apprêtait à se passer était sans importance. Comme s'il y avait matière à uniquement plaisanter et rien de plus.

code by Mandy


_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1804
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Quand le loup n'est pas là [pv Ele :3]   Lun 17 Fév - 11:21

Quand le loup n'est pas là.
Nathaniel & Eleonore
Eleonore savait bien qu’Edgar n’était pas quelqu’un de bon, qu’il ne méritait pas vraiment d’être le roi de Féerie avec toutes les magouilles qu’il faisait pour préserver la beauté de son royaume. Les habitants de Féerie ne se rendaient pas compte pour la majorité que rien n’était comme il le pensait, que le monde dans lequel ils vivaient n’était qu’un leurre. La jeune femme l’avait compris maintenant et s’en rendait bien compte. Cependant, elle ne pensait pas que la mort du roi était le réel moyen d’arriver à arranger le monde. Du moins, il lui arrivait souvent d’avoir des doutes quand Nathaniel ne s’amusait pas à lui retourner l’esprit. Elle doutait bien sûr, mais il suffisait que l’homme lui dise quelque chose pour qu’elle oublie ses doutes. Quand elle n’avait pas la possibilité de se trouver avec Nathaniel, elle devait bien avouer qu’elle pensait qu’elle avait fait une erreur, mais elle ne pouvait rien faire contre l’influence qu’avait l’homme sur elle. Elle ne savait donc pas vraiment si Edgar devait mourir et encore moins s’il devait répondre de ses actes devant elle. Eleonore n’était pas la seule victime de l’homme, elle n’avait pas à passer avant les autres. Surtout qu’au final, elle s’en tirait quand même bien mieux que certain. Certes, elle avait perdu sa sœur sans savoir encore la raison de sa mort, elle avait été envoyée sur l’île des soupirs, mais elle n’avait pas vécu autant de chose que ses camarades de fortune. Après tout, elle était une gardienne dans cette prison et non une prisonnière coincée dans une cellule.

Nathaniel expliqua alors qu’il en aurait pour deux ou trois semaine. Le royaume du bout de l’océan était loin évidemment, puisqu’il se trouvait de l’autre côté de cet océan, mais elle avait espéré qu’il s’absente moins longtemps. Il ne fallait pas beaucoup de jour pour qu’une situation tourne complètement dans l’autre sens, même quelques heures pouvaient suffit aux rebelles pour perdre le peu d’avantage qu’ils avaient. Et puis, elle n’aimait pas l’idée de devoir rester dans cette cabane pendant tout ce temps. Enfin, elle savait bien que s’il le fallait, le groupe pourrait toujours déménager et Nathaniel trouverait bien un moyen de les rejoindre. L’homme avait de nombreuses relations comme il aimait s’en vanter. Quand ce dernier reprit la parole, la jeune femme sentit le rouge lui monter aux joues.

« Non, n’importe quoi ! » Dit-elle précipitamment, même si elle mentait légèrement. Ce n’était pas vraiment Nathaniel qui allait lui manquer, mais surtout le leader de ce groupe de fortune qu’ils formaient avec les autres. Ou du moins, c’était ce qu’elle essayait de se convaincre. « Je veux simplement pouvoir être un peu au courant des choses ! » Eleonore se leva d’un bon, époussetant ses habits d’un geste rapide. « Pour les autres… d’ailleurs ils doivent se demander ce que nous faisons. »

La jeune femme n’aimait vraiment pas quand l’homme la taquinait comme cela, surtout sur un sujet aussi sérieux que son départ. Ce n’était quand même pas rien qu’il s’en aille, le groupe avait besoin de lui. Nathaniel avait besoin d’eux aussi, tant qu’ils étaient utiles pour ses plans, mais cela Eleonore ne s’en rendait pas vraiment compte.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 3969
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Quand le loup n'est pas là [pv Ele :3]   Ven 21 Fév - 19:27


Quand le loup n'est pas là
N

athaniel sourit (fait habituel chez lui) de la précipitation avec laquelle Eleonore lui avait répondu, le rouge. S'il s'abstint - pour une fois - de tous commentaires, ils étaient nombreux, ceux qu'il s'imaginait pouvoir lui sortir. Mais il perdrait plus tard du temps en taquinerie. Pour l'heure, il aimait surtout à sentir cette angoisse poindre chez son interlocutrice, même si, à l'heure où il s'en irait bientôt, c'était peut-être malvenu. Même s'il prenait tout avec une affligeante et exaspérante légèreté, il n'empêche que la situation méritait tout de même que l'on s'y attarde, ne serait-ce qu'un peu. Et même quelqu'un d'aussi inconséquent que notre fugitif le savait. Il ne pouvait s'en aller sans donner un minimum d'explications à l'adresse de ce groupe qui l'avait suivi sans même savoir à quoi exactement s'attendre, avides de se venger pour ces années passées en prison, ou simplement incapables de savoir comment se reconstruire en dehors de cette communauté qui était désormais la leur. C'est sûr, il leur devait bien un semblant d'explication... Ou en tous cas à elle. C'est vrai que pour quelqu'un qui prônait le rétablissement de la vérité, il s'y entendait comme personne pour mentir à tour de bras. Nathaniel dans toute sa contradiction...

-Qu'ils s'interrogent... Je serais plutôt curieux de savoir ce qu'ils pourraient s'imaginer.
dit-il, son regard ancré dans celui de la jolie blonde. Tu leur trouvera bien une excuse, de toute manière. ajouta-t-il d'un ton léger... puisque je te laisse le soin de leur prévenir de mon départ. Lui ? Se délester de ses obligations ? À peine, pensez-vous ! Puis, le timbre de sa voix se revêtant tout à coup de quelque chose d'un peu plus sérieux, si sérieux que c'en était surprenant, de sa part. En mon absence, c'est toi qui prendra soin d'eux. Tu prends les décisions. Si vous devez lever le camp, faites-le, si tu dois sacrifier l'un d'entre nous pour la cause, fais-le. Il ne cillait pas. J'ai confiance en toi... Puis, baissant les yeux et dégainant la dague qu'il portait à sa ceinture, il la déposa entre les mains d'Eleonore. Tu risques d'avoir besoin de ça.

Il était peut-être un peu trop tôt encore. Elle avait encore ses illusions, ses lacunes, ses craintes, ses doutes, autant de défauts qui risquaient fort de mettre en péril tout projet qu'il pouvait nourrir pour elle... à l'heure actuelle, tout du moins. Mais sans lui, à la tête provisoire de la rébellion, elle serait à bonne école. Bien sûr, il demanderait à Anthony de veiller au grain avant son départ (Anthony qui ferait sûrement une maladie d'apprendre quels étaient ses projets et à la rencontre de qui il s'apprêtait à aller), mais il comptait bien tester ses limites, là, maintenant. Et c'était bien sûr d'autant plus commode qu'il ne pouvait pas vraiment faire autrement ... Il fallait que quelqu'un prenne sa relève, et il n'imaginait personne sinon Eléonore capable de cela... C'était dire, en définitive.

code by Mandy


_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1804
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Quand le loup n'est pas là [pv Ele :3]   Dim 23 Fév - 0:41

Quand le loup n'est pas là.
Nathaniel & Eleonore
Nathaniel avait vraiment le don pour toucher les cordes sensibles, sachant parfaitement comment taquiner Eleonore. La jeune femme ne manqua pas de réagir vivement aux paroles de l'homme, lui affirmant qu'il n'allait pas lui manquer. Elle n'allait pas lui avouer que sa présence allait lui manquer quand même, même si au fond c'était un peu vrai. C'était un tout en réalité, elle n'avait pas envie qu'ils se retrouvent dans une situation compliqué parce que le cerveau de leur groupe avait décidé de partir en voyage. Le fait qu'elle ne sache pas grand chose des plans de Nathaniel et des raisons de son voyage n'aidait pas non plus. D'ailleurs, elle ne manqua pas d'en faire la remarque à l'homme, mentionnant le fait qu'elle désirait le savoir pour les autres. Après tout, il venait de lui dire qu'elle devait prendre sa place le temps de son absence, il semblait logique qu'elle puisse savoir un peu plus sur la marche à suivre. Eleonore ne se faisait pas pour autant d'idée, Nathaniel n'allait sans doute pas lui dire grand chose. Mais quand elle pouvait avoir quelques réponses à ses questions, elle était déjà satisfaite.

La jeune femme fronça des sourcils quand Nathaniel mentionna ce que les autres personnes du groupe pouvait bien imaginer. Ainsi donc, il continuait de prendre les choses à la légère. Eleonore et les autres formaient un groupe qui suivait Nathaniel dans la rébellion contre Edgar. Tout le monde avait une raison pour faire cela, ils ne s'étaient pas trouvé sur l'île des soupirs pour rien d'ailleurs. Nathaniel leur devait donc un peu de respect, du moins aux yeux d'Eleonore. Celle ci tiqua encore une fois d'ailleurs quand elle comprit qu'il ne prendrait même pas la peine de leur annoncer son départ.

« Pardon... tu ne vas même pas leur parler de ton départ toi même ? »

Le ton de la jeune femme avait été accusateur, elle ne trouvait pas cela normal qu'elle se retrouve à annoncer à leurs camarades qu'il allait s'absenter quelques semaines. Eleonore n'avait pas vraiment une âme de leader, elle n'avait jamais eu à se retrouver confronter à ce genre de situation avant. Elle ne se voyait pas diriger ce groupe de rebelle sans l'aide de Nathaniel, même si elle se rendait bien compte que les autres membres n'étaient pas forcément à la hauteur non plus. En toute honnêteté, la jeune femme ne savait vraiment pas s'ils seraient capable de s'en sortir sans leur leader. Mais le pire était encore à venir. Eleonore fut surprise par le ton soudainement sérieux de son partenaire, alors qu'il n'avait pas vraiment l'habitude de l'être. L'homme lui expliqua alors qu'elle était entièrement maîtresse des décisions et que si elle jugeait qu'ils devaient bouger de camp, ils le feraient. La jeune femme sentit un frisson d'angoisse parcourir son échine quand elle entendit Nathaniel lui dire qu'elle devrait sacrifier l'un des leurs si la situation le demandait. Elle ne dit rien, serrant simplement des dents alors qu'une sueur froide coulait dans son dos et que l'homme lui confiait sa dague. Sa main qui tenait l'arme était tremblante, ses yeux étaient rivés dessus.

« Je... je ne vais pas pouvoir... »

Eleonore voulait être digne de la confiance que Nathaniel semblait lui porter, mais elle ne savait vraiment pas si elle serait capable.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 3969
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Quand le loup n'est pas là [pv Ele :3]   Dim 23 Fév - 1:07


Quand le loup n'est pas là
O

h, bien sûr, Nathaniel aurait pu annoncer lui-même et en personne au membre de leur petit groupe de rebelles qu'il allait s'en aller pour une durée indéterminée à l'autre bout du monde à la rencontre d'"anciens amis" qui chercheraient sûrement à lui faire la peau dès qu'il aurait fait un pas sur la plage de cette cité au soleil de feu. Il aurait pu, rien, concrètement, ne lui interdisait de dire les choses telles qu'elles étaient, puisque de toute façon, il pouvait très bien se montrer aussi laconique qu'il l'avait été auprès de la jolie blonde. Mais voilà, c'était un test, un de plus. Et un jeu avant tout, et puisque Nathaniel adorait les jeux, même les plus hasardeux, il remettait les dés entre les mains de celle qui ne connaissait pas encore toutes les règles, et qui, surtout, ne savait pas encore comment il convenait de tricher et de les enfreindre à la perfection. Ça aussi, c'était un jeu. Non, il ne leur dirait rien, qu'elle se débrouille, qu'elle apprenne à son tour à mentir. Dans un monde tel que le leur, la vérité était un idéal à atteindre, et le mensonge un moyen de survie. Il en serait ainsi, tout du moins, jusqu'à ce que ce bon roi Edgar soit détrôné, et le fugitif osait véritablement espérer que ce jour arriverait très vite. Le plus rapidement possible, même. En attendant, pour l'heure, il remettait temporairement les rennes entre les mains d'Eleonore, et cette dague déposé au creux de ses mains était un acte symbolique et représentatif. Tout comme l'était la façon dont la jeune femme fit preuve de réticence en acceptant ce présent. Mais le fait qu'elle l'ait accepté en disait déjà long. Elle pourrait, oui. Même si ses doutes était logiques et légitimes, elle pourrait. De toute façon, elle n'avait pas le choix.

-Eleonore...
dit-il tranquillement, son habituel sourire au coin des lèvres. Quand tu es arrivé sur l'île, désespérément naïve, comme tous les autres, j'aurais pu te tuer... En fait, pour ne rien te cacher, j'ai même songé à le faire. Oui, il lui apprenait les faits avec une décontraction qui manquait totalement de bienséance. Mais je ne l'ai pas fait, et nous sommes là. Et sais-tu pourquoi je ne l'ai pas fait ? Il se rapprocha d'elle. Parce que j'ai reconnu en toi quelque chose, quelque chose que tu ne dois même pas savoir posséder, alors que tu en as déjà fait usage, ne serait-ce qu'en nous faisant tous évader de ces cellules. Il marqua une légère pause. Tu en es capable. Puis, dans un haussement d'épaules. Et ça te fera un bon entraînement pour la suite.

Parce que même si Nathaniel avait envie d'en finir vite, il savait pertinemment que cela prendrait du temps, et que cette mise à l'épreuve arrivait sûrement trop tôt, mais ce n'était pas exactement comme s'ils avaient le choix de toute manière. Et puisqu'il n'y avait pas véritablement de choix, autant motiver au maximum la demoiselle, quitte à alérer peut-être quelque peu la réalité.


code by Mandy


_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1804
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Quand le loup n'est pas là [pv Ele :3]   Mer 26 Fév - 15:07

Quand le loup n'est pas là.
Nathaniel & Eleonore
Eleonore ne comprenait vraiment pas comment Nathaniel pouvait à ce point se séparer ainsi de ses responsabilités en la laissant annoncer aux autres qu’il partait. Cela ne lui prendrait pas plus de temps d’aller les trouver, leur dire qu’il s’en aller pour quelques temps, avant de prendre route vers le royaume de l’autre bout de l’océan. A la place, il laissait le petit bébé à la jeune femme, qui en plus sen retrouvait aux commandes du petit groupe. Et pire, il lui demandait de mentir. Même si Eleonore avait vécu dans un monde remplit de mensonge pendant toute sa vie, elle n’était pas maitresse en la matière bien au contraire. Elle était plutôt le genre de personne à dire la vérité, sans pour autant tous dire de ce qui lui passait par la tête. Mais elle ne mentait pas, du moins pas comme Nathaniel voulait qu’elle fasse. La jeune femme allait donc devoir se débrouiller, trouver une excuse à donner aux autres. Pourtant, ils ne devraient pas leur mentir, du moins c’était ce qu’elle pensait. Ils faisaient partit du même groupe, ils s’étaient enfui de la prison ensemble. Il n’y avait donc normalement pas de raison que certaines personnes trompent les autres, mais encore une fois Eleonore était bien trop naïve. Et il n’y avait qu’une seule personne capable de lui faire oublier un peu ses états d’âme, Nathaniel bien sûr.

La jeune femme avait pris la dague qui lui avait donné son partenaire, la serrant dans son poing. Elle n’apprécia pas d’entendre l’homme lui dire de tuer l’un des leur si jamais cela les aidé à avancer, elle ne s’en sentait pas capable. Elle ne pensait pas avoir les épaules pour s’occuper de ce groupe à la place de Nathaniel, encore plus si elle devait prendre ce genre de décision. Elle n’hésita pas à montrer ses doutes, affirmant qu’elle n’y arriverait pas. Elle le pensait vraiment, jusqu’à ce que l’homme revienne à la charge. Les yeux de la jeune femme remontèrent sur lui quand il prit la parole, lui annonçant qu’il avait pensé à la tuer en prison. Elle avala difficilement sa salive, mais ne dit rien, se contentant d’écouter les paroles de l’homme. Eleonore fit un signe de la tête quand Nathaniel lui demanda si elle savait pourquoi il ne l’avait pas tué, elle ne voyait vraiment pas la raison. La jeune femme sentit une légère pression dans son dos quand il s’approcha d’elle, avant de continuer son explication. Ses paroles ne voulaient pas dire grand-chose, Eleonore n’apprenait pas ce qu’il avait pu voir en elle à ce moment-là. Cette chose qu’elle possédait alors qu’elle ne s’en rendait pas compte, malgré qu’elle en avait fait usage pour les évader. Mais ce n’était pas l’information la plus importante des paroles de Nathaniel, ce qui comptait le plus c’était qu’il lui dise qu’elle en était capable. Eleonore s’en voudrait sans doute une fois le départ de l’homme, mais elle pensait pouvoir être capable, être digne de sa confiance.

« D’accord… »

Dit-elle simplement dans un souffle, en réponse aux longues paroles de Nathaniel. Ce qui se passerait ensuite ? La jeune femme se demandait bien, mais elle ne pensa même pas à poser la question. Bien trop naïve, bien trop influençable, Eleonore était sans doute déjà perdu avant même que les choses sérieuses commencent.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 3969
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Quand le loup n'est pas là [pv Ele :3]   Sam 1 Mar - 1:08


Quand le loup n'est pas là
V

oilà. Comme souvent, il avait suffi de peu de choses, et il avait obtenu ce qu'il voulait. C'était là la plus grande attribution de Nathaniel, sa plus grande force, il était un manipulateur hors pair, il savait adapter son discours aux circonstances et à son interlocuteur. Il avait su quoi dire pour mettre Eleonore dans sa poche. Évidemment, ce n'était pas la première fois qu'il le faisait, ce ne serait pas la dernière. Le principal était qu'il avait atteint son objectif (ce dont il n'avait jamais douté au demeurant), la dague maintenue à présent au creux de son poing en témoignait. Elle mènerait la rébellion en son absence, et le fugitif était convaincu qu'elle ferait sans doute mieux que ce dont chacun la soupçonnait, y compris lui. Alors soit, le sort en était jeté, les dés l'étaient également. Allez savoir ce que ça donnerait, allez savoir s'il aurait raison ou tort. Allez savoir... Plein de choses. Normal, il lançait une nouvelle partie, une partie dans la partie. Il corsait le jeu. Et s'il aimait laisser autant de place au hasard, s'il adorait l'esprit de ce genre de jeux, c'était bel et bien parce qu'il y avait des risques dans tout cela. Pendant plusieurs secondes, il ne dit rien, se contentant de fixer intensément la jolie blonde sans prononcer le moindre mot. Son visage n'était désormais plus qu'à quelques centimètres du sien. son souffle effleurant le moindre pore de sa peau.

-Brave petite.
lui sortit-il d'un ton légèrement condescendant avant de reculer de quelques pas.

Il jeta un oeil autour de lui, reprenant plus attentivement l'inspection de cette bâtisse qui devait servir de refuge à tout le groupe. Il fallait tout de même (c'était un minimum) s'assurer que s'y trouvait le minimum de confort. Et le minimum de confort était très peu, puisque la plupart des membres du petit groupe avait appris à dormir à même le sol, dans des cages étroites, glauques, puantes, humides, misérables. Ils pouvaient bien se contenter de peu. C'était un avantage non négligeable, bien sûr. Puis, après avoir inspecté chaque placard, chaque recoin, il cessa à nouveau d'observer les lieux de fond en comble, pour se concentrer sur sa "protégée" qui ne l'était pas tant en sa compagnie, en vérité.

-Dis moi, princesse...
Sachez que quand Nathaniel entamait l'une de ses phrases par "dis moi, princesse", ce n'était jamais bon signe. Il fallait s'attendre à une réflexion déplacée ou à une question gênante. Quoique Nathaniel dise, de toute manière, jamais on pouvait se sentir totalement rassuré quand il prenait la parole. Y'a-t-il quelque chose que tu avais particulièrement envie de faire, quand tu pourrais retourner en Féerie, quelqu'un que tu voudrais revoir ? Un lieu où tu voudrais te rendre ?

Quand Nathaniel posait des questions telles que celle-ci, nul doute qu'il fallait se méfier. Si Eleonore devait gagner encore en défiance, peut-être était-ce là une leçon qu'elle avait déjà apprise.




code by Mandy


_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1804
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Quand le loup n'est pas là [pv Ele :3]   Mar 4 Mar - 3:47

Quand le loup n'est pas là.
Nathaniel & Eleonore
Ainsi donc, Eleonore venait une nouvelle fois de se faire avoir par les manipulations de Nathaniel. Oh, elle ne s'en rendait pas compte encore mais cela ne serait tarder, elle finirait pas regretter d'avoir accepté de l'aider comme à chaque fois. Mais cela ne l'empêchait pas de foncer droit dans ses filets la fois suivante. L'homme était un manipulateur hors pair, il savait toujours parfaitement quoi dire pour se mettre la jeune femme dans sa poche. Alors qu'il venait de lui dire qu'elle devrait prendre les reines du petits groupes de rebelle en son absence, leur annonçant d'ailleurs au passage son absence, elle n'avait pu s'empêcher d'émettre des doutes. Elle ne se sentait pas capable d'être ce leader dont Nathaniel avait besoin pour le remplacer, elle ne s'imaginait pas avoir les épaules pour être digne de la demande de son partenaire. Mais il n'avait fallu que quelques mots à ce dernier pour la rassurer, du moins lui faire croire qu'elle serait réellement capable de le remplacer le temps de son absence. Elle ferait de son mieux, c'était une évidence, mais elle ne pourrait sans doute pas s'empêcher de pester contre ce lâche. Si au moins il avait le courage d'aller lui même informer les autres de son absence, mais non il allait prendre la poudre d'escampette.

Alors que la jeune femme venait d'accepter d'une manière toute simple la mission que lui confier Nathaniel, un silence lourd et gênant s'installa entre eux. Eleonore sentit son cœur s'accélérer dans sa poitrine alors que le souffle de l'homme caressait froidement son visage. Le temps qui passa dans le silence complet sembla durer une éternité, avant que Nathaniel ne reprendre enfin la parole. Eleonore resta un instant estomaqué devant les paroles de l'homme ainsi que son ton. Elle n'eut même pas le temps de réagir à ces mots qu'elle n'appréciait guère avant de reprendre ses esprits. La jeune femme détourna son regard de celui qui inspecté finalement la cabane, le reportant sur la dague qu'elle avait toujours en main. Au bout de quelques secondes, elle l'accrocha tout simplement à sa ceinture. Pour le moment, elle lui appartenait. Sans le moindre regard pour l'homme, Eleonore entreprit également de fouiller un peu les lieux. Elle n'aimait toujours pas l'idée de passer plusieurs jours dans cet endroit pour se protéger en compagnie des autres rebelles. Mais elle devait bien avouer que son camarade avait raison, ils ne pouvaient pas rester dans la forêt qui était sans doute encore plus dangereuse. Ils avaient le choix entre l'antre du dragon et celle de la sorcière, quel destin magnifique. En tout cas, elle espérait vraiment qu'ils n'auraient pas d'ennuis dans cette cabane.

Eleonore fut surprise en entendant Nathaniel s'adresser à elle, d'une manière qu'elle n'appréciait pas vraiment. Elle se méfiait toujours quand il l'appelait princesse de toute façon, même si généralement il ne lui fallait pas longtemps pour baisser les armes. La jeune femme se tourna vers l'homme, écoutant la suite de ses paroles. C'était une étrange question qu'il lui posait et elle ne voyait pas vraiment la raison de ce questionnement. Bien sûr qu'il y avait quelqu'un qu'elle voulait revoir en sortant de la prison, sa sœur Anna ou encore ses parents. Des lieux, il y avait bien son village. S'il y avait une chose qu'Eleonore avait apprit quand même au fil des jours qu'elle avait passé avec Nathaniel, c'était qu'il parlait rarement sans raison. Il pouvait tourner autour du pot, mais il y avait toujours quelque chose en dessous de ses paroles.

« Où veux-tu en venir ? »

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 3969
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Quand le loup n'est pas là [pv Ele :3]   Jeu 6 Mar - 17:54


Quand le loup n'est pas là
N

ouveau sourire, fin et amusé, sur le visage de Nathaniel, alors qu'Eleonore l'invitait, en quelques mots, à ne pas tourner autour du pot, comme il se plaisait maintenant (et les trois quart du temps, il n'irait jamais nier que c'était là l'une de ses activités préférée) à le faire. Il n'y a pas si longtemps, le fugitif en était intimement convaincu (ce qui ne signifiait en rien que ses convictions étaient justes), elle se serait sûrement contenté de répondre sans réfléchir. Quand on vous invite et encourage à ne voir que l'aspect positif de l'humain, quand on dissimule à votre regard son incontestable part d'ombre, ce qu'il a des plus bas (et même le plus pieux des hommes possède les plus bas des instincts), on oublie, ou du moins on ne songe même pas à gratter en-dessous de la surface. On se contente du faux, et on se complaît finalement dans le mensonge. C'était là toute la politique d'Edgar, et il leur serait plus simple de la contrecarrer en sachant voir sous l'infâme couche de vernis. Eleonore y parvenait de plus en plus facilement, preuve en était de ses propos, et le vagabond prenait plaisir à le contester, même si l'élève extrêmement douée qu'elle était, en dépassant le maître, pourrait bien finir par être sa perte. Mais ne nous avançons pas si loin, n'est-ce pas ? Oui, bien sûr, la jolie blonde avait tout à fait raison de se méfier. Et oui, évidemment, Nathaniel avait quelque chose en tête. Une pensée insidieuse, vicieuse, en rien positive, comme si on eût pu douter du contraire.

-Voyons, princesse, ne puis-je donc pas te poser une simple question ? La vie est triste sans l'ombre d'une conversation, tu ne trouves pas ?
Après tout, il lui avait permis d'échapper au silence, et leur relation étrange était née de cela, de son aptitude à parler, quand tous les autres se taisaient. Je t'apprends que je vais profiter de ma liberté pour retrouver un lieu qui me tient à coeur et des connaissances qui m'ont manqué. Je ne fais jamais que te rendre l'indiscrétion. Oh propos simpliste, évidemment. Son propos avait été si laconique, n'apprenant rien à Eleonore ni sur le royaume du bout de l'océan, ni sur ses habitants et les personnes qui s'y trouvaient (et à qui il n'avait très certainement pas manqué, au demeurant) qu'on ne pouvait en rien dire que la jeune femme lui doive quoi que ce soit de ce point de vue là (ou d'aucun autre d'ailleurs). Oh bien sûr, que ce n'était pas là où Nathaniel voulait en venir. Ce n'est qu'une simple question, tu sais ? Je suis curieux, voilà tout.

Et ça, ce n'était pas vraiment un mensonge, en effet. Eleonore, et ce depuis leur rencontre, lui avait inspiré une curiosité qu'il n'avait jamais dissimulé. D'autant moins, d'ailleurs, qu'il prenait un malin plaisir à voir à quel point ses questions pouvaient la déstabiliser. Douce créature, qui se muerait peu à peu en être sans naïveté.



code by Mandy


_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1804
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Quand le loup n'est pas là [pv Ele :3]   Lun 10 Mar - 0:16

Quand le loup n'est pas là.
Nathaniel & Eleonore
Nathaniel qui tournait autour du pot, Eleonore commençait à en avoir l'habitude. Elle avait remarqué qu'il faisait cela très souvent, posant des questions somme toute banale avant de pointer son doigt sur quelque chose de précis. La jeune femme était naïve, elle le savait et ne savait pas encore à quel point. Elle se laissait facilement berner par l'homme, surtout quand il trouvait les mots justes pour lui parler. Mais ce n'était pas pour autant qu'elle se faisait avoir constamment. Elle tentait de voir clair dans le jeu de son partenaire, quand elle le pouvait. Eleonore savait qu'il y a encore peu de temps, elle aurait sans doute répondu à la question de Nathaniel sans se poser plus de question que cela. Aujourd'hui ce n'était pas le cas et elle lui demanda simplement de venir aux faits. Il y a encore peu, la jeune femme ne savait même pas que son monde entier était un mensonge. Elle avait découvert, en grande partie avec Nathaniel, qu'elle ne devait pas se fier à tous ce qu'elle voyait et croyait. Il fallait qu'elle creuse un peu sur la surface, afin de voir à quoi ressemblait vraiment ce qu'elle avait sous les yeux.

Ses yeux ne quittait pas ceux de Nathaniel, alors qu'elle attendait une réaction de sa part. Avec un peu de chance, il viendrait directement au but. Eleonore ne savait pas vraiment quoi penser de sa réponse, sa façon de parler n'aidait en rien. Elle n'aimait vraiment pas quand il l'appelait princesse, elle savait que c'était simplement à cause de sa condition. Alors qu'elle avait frolé la vie royale, elle avait fini en prison simplement parce qu'elle avait eu des doutes. La jeune femme n'avait pas été la parfaite idiote qu'Edgar souhaitait comme belle fille, non pas qu'elle pensait que sa soeur l'était (du moins pas encore). On ne pouvait pas vraiment dire que Nathaniel avait réellement parlé dans les détails de son voyage au royaume du bout du monde. Eleonore ne savait rien à part qu'il avait l'intention de s'y rendre et de voir des personnes pour des affaires. Elle imaginait bien que le royaume du bout du monde n'était pas petit. Nathaniel ne s'était pas penché sur les identités des personnes qu'il avait l'intention de rencontrer non plus. Mais bon, c'était souvent le cas, Nathaniel ne donnait des détails que quand cela l'arrangeait. Eleonore fronça des sourcils, elle ne savait pas si elle pouvait vraiment croire l'homme quand il lui disait qu'il posait juste une simple question. En même temps, il semblait sincère, elle ne savait donc pas vraiment quoi en penser. Elle décida donc de lui faire confiance, ce qui n'était sans doute pas une bonne idée. Elle savait se méfier, mais pas complètement quand il s'agissait de Nathaniel.

« Et bien... il y a ma soeur évidemment ainsi que mes parents qu j'aimerais revoir. » Commença-t-elle a répondre à la question de Nathaniel. « Retourner dans mon village aussi j'aimerais mais... ce n'est pas vraiment aussi facile pour moi de m'y rendre que toi d'aller au royaume du bout du monde. »

Eleonore se doutait bien que les hommes d'Edgar la cherchait sans doute dans son village natale. Sa soeur vivait maintenant au château royal, elle ne savait pas si elle pourrait la revoir prochainement.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 3969
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Quand le loup n'est pas là [pv Ele :3]   Sam 22 Mar - 10:19


Quand le loup n'est pas là
É

videmment, la question que Nathaniel avait posé à Eleonore avait un  but, un intérêt précis... ou tout du moins, il en avait à ses yeux. Mais ce n'était pas quelque chose qu'il aurait admit ou éclairci auprès de la jeune femme. Il était bien plus plaisant de laisser planer un doute quant à ses intentions. Car là où était le doute, naissaient les interrogations, les suppositions... En bref, tout ce que le fugitif voulait voir son acolyte manifester, pour le plaisir évidemment de lui rappeler que le monde n'était jamais complètement à l'image que l'on s'en faisait. Il était nécessaire de se poser des questions sur tout, de ne jamais se reposer sur ses acquis, de tout remettre en question. Elle devait le remettre constamment en question lui, pour commencer... Elle commençait à le comprendre. Mais pas suffisamment pour refuser de lui répondre, évidemment. Il avait encore cette influence sur elle. Un jour, quand il l'aurait parfaitement façonné, cette influence disparaîtrait pour de bon. Impatience et total manque d'impatience de voir ce jour arriver. Enfin. Ils en étaient encore bien loin. La réflexion de la jolie blonde en était la preuve. Elle évoqua donc les personnes qu'elle voudrait revoir. Évidemment, elle évoqua immédiatement sa famille. Ah la famille ! L'attache la plus importante et la plus lourde de l'univers. Il ne pouvait pas la blâmer. Quand bien même Nathaniel n'avait jamais eu que la famille qu'il s'était façonné. Famille toute chancelante, où l'on se trahissait l'un l'autre sans le moindre scrupule... Cela étant, et s'il n'avait pas tout suivi de leurs histoires, les Odien ne semblaient pas particulièrement mieux dans leur domaine. Anthony ne lui avait-il pas appris en confidence qu'Eleonore était bel et bien, aux yeux des Féeriens, devenue princesse du royaume, puisque sa jumelle avait usurpé son identité.

-Crois-moi, il ne me sera pas si simple de retourner là-bas.
Il parlait de ce royaume avec légèreté, et des connaissances qu'il devait y retrouver en donnant l'impression que leurs échanges seraient des plus cordiaux. Bien sûr, la vérité était tout autre. Le royaume du bout de l'océan dans son entier, en vérité, avait d'excellentes raisons de lui en vouloir et de vouloir sa mort. Mais cela... c'était au nom de "détails" qu'il ne pouvait pas délivrer en ces termes à son interlocutrice. Pour cette raison, il se contenta de clore son propos par l'un de ses habituels sourires, sans rien expliciter. Si tu ne peux pas venir les voir, je peux toujours les mener à toi.

À vrai dire, il avait très envie de rencontrer la famille d'Eleonore. Il était convaincu qu'il saisirait bien des choses à leur contact, pour celles qui ne feraient pas seulement que se confirmer. Bien sûr, il n'était pas forcément plus prudent de sa part de partir à leur rencontre. Même si son signalement à lui devait demeurer flou, puisqu'en vingt ans, Edgar ne pouvait pas avoir idée de la façon dont il avait vieilli (donc pas vieilli du tout), ça ne rendait pas moins l'initiative dangereuse. Cependant, le danger n'avait jamais été une chose au-delà de quoi Nathaniel avait craint de se rendre.


code by Mandy


_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1804
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Quand le loup n'est pas là [pv Ele :3]   Mar 25 Mar - 12:22

Quand le loup n'est pas là.
Nathaniel & Eleonore
Eleonore avait changé depuis quelques mois, depuis toutes ces histoires en fait. Avant sa rencontre avec Gabriel, la jeune femme était bien différente de celle qu'elle était aujourd'hui. Elle avait ouvert les yeux sur ce monde où elle vivait, en grande partie grâce à son séjour dans la prison de l'île des soupires et Nathaniel. Cependant, même si elle mettait un peu plus en doute ce qu'on pouvait lui dire, elle n'était pas encore tout a fait au point. Elle commençait à connaître l'homme, à voir parfois où il voulait en venir. Elle savait qu'il était du genre à tourner autour du pot et à donner des informations que quand il en trouvait un intérêt. Elle devrait se méfier plus que cela de lui, mais elle n'y parvenait pas encore complètement. Elle avait douté un instant de la raison de Nathaniel à lui poser cette question, mais elle avait quand même fini par lui répondre. Il suffisait qu'il lui annonce qu'il faisait cela sans arrière pensé pour qu'elle baisse les barrières qu'elle commençait à ériger. Elle expliqua alors que c'était les membres de sa famille qu'elle aimerait pouvoir revoir, qu'elle n'avait eu l'occasion de voir depuis son départ du palais royale. Avant toutes ces histoires, il n'y avait eu que sa famille qui comptait pour la jeune femme. C'était un peu la seule chose qu'elle avait eu dans sa vie avant, dans ce petit village où elle avait grandit. Evidemment, elle n'avait aucune idée de toutes ces choses qui se cachait dans son histoire.

Quand Nathaniel remarqua qu'il ne serait pas simple pour lui d'aller au royaume du bout de l'océan, elle ne releva pas sa phrase. Quand il avait mentionné son voyage quelques minutes avant, cela avait semblait si simple à réaliser. Mais en même temps, le jeune homme donnait constamment l'impression qu'il ne prenait rien au sérieux. Eleonore se doutait bien que ce n'était pas le cas, c'était simplement sa façon d'être. Ce qui n'était pas évident pour elle, qui était incapable de savoir quand l'homme était sérieux ou non. Evidemment, la jeune femme n'eut aucune explication en plus de ses premières paroles et se retrouva face à son fameux sourire.

« Vraiment ? Tu ferais cela? »

Les paroles de Nathaniel surprirent énormément Eleonore. Il était évident que la jeune femme aurait beaucoup de mal à aller rendre visite à sa famille, après tout elle faisait partie du groupe de rebelle qu'Edgar voulait sans aucun doute attraper rapidement. Cependant Ele ne savait pas où voulait en venir de nouveau Nathaniel. Oh, elle était naïve mais elle se doutait bien qu'il y avait quelque chose qui fulminé dans l'esprit de l'homme. Il devait avoir une bonne raison de lui proposer cela. Encore une fois, elle le remettait en question mais cela n'allait sans aucun doute pas durer longtemps. Il y avait souvent des moments comme cela, où elle doutait de Nathaniel ou n'était pas d'accord avec sa façon de faire. Mais il trouvait toujours les mots pour lui faire changer d'avis, il l'avait prouvé il y a seulement quelques minutes.

« Pourquoi ? »

Le ton de la jeune femme était neutre, son regard toujours planté dans celui de Nathaniel.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 3969
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Quand le loup n'est pas là [pv Ele :3]   Ven 28 Mar - 10:54


Quand le loup n'est pas là
S'

il est une chose à savoir sur Nathaniel (parmi les nombreuses choses qu'il faudrait connaître sur lui, mais c'était de l'ordre de l'impossible que de parvenir à complètement le cerner), c'est que le fugitif agissait toujours par intérêt. La seule chose qui permettait, de temps à autres, d'en douter, c'était le fait que ses intérêts étaient loin d'être toujours très compréhensibles, ou accessibles au commun des mortels. Sa façon d'être et d'agir laissaient souvent perplexe. On avait l'impression qu'il ne suivait pas la moindre logique, qu'il se moquait très royalement de la cohérence. Mais non, c'est juste que, en lui-même, il était un être profondément incohérent. Il suivait sa propre logique, et cette-dernière échappait très clairement au commun des mortels. Là où il commençait son intérêt, le raisonnement le plus cartésien et raisonné semblait toucher à son terme. C'était à peine compréhensible. Pour les autres. Logique, donc, qu'Eleonore ne comprenne pas ses motivations, et son "pourquoi" était bien à propos. "Pourquoi". Ah ! Comme il adorait ce mot ! Où il se trouvait, siégeait une multitude de doutes, et le doute était une clé. Parmi d'autres, certainement, mais la plus importante, très clairement.

-Et pourquoi pas ?
répliqua notre amoureux de la rhétorique. Il ne la quittait pas des yeux, appréciant de voir ainsi ses prunelles soutenir les siennes. Si j'ai juste envie de te faire plaisir, hein, princesse ?

Mais si dupe Eleonore avait-elle pu l'être par le passé, avant de le rencontrer, en fait, elle avait déjà bien changé, il avait déjà bien fait son oeuvre. Elle ne pouvait pas croire que ce soit si simple, elle ne pouvait pas croire qu'il fasse tout cela pour elle. Et elle aurait évidemment raison de se méfier. Même si, en définitive, son propos était loin d'être entièrement mensonger, en définitive. Mais il se demandait si, en définitive, cela ne l'amusait pas plus de lui laisser croire un peu ce qu'elle voulait. La plonger dans un univers de questions, auquel il ne donnait jamais de réponses définitives, mais rien d'autre que des pistes, qui soulevaient alors encore plus de questions.

-Depuis le temps que tu me parles de ta famille, j'avoue que je suis curieux de pouvoir enfin la rencontrer. Il avait tendance à les imaginer comme de radicaux objets de leur époque, parfaitement forgés à l'image de ce que ce cher Edgar avait voulu faire d'eux. J'avoue que je suis particulièrement intrigué de faire la connaissance de ta soeur.

Ah, la fameuse Anna ! Qui avait rejeté jusqu'à son identité pour s'asseoir sur le trône aux côtés du prince Gabriel, Gabriel qui, lui aussi, avait été plutôt intéressant à rencontrer.
Rien que pour cela, oui, il voulait bien réunir Eleonore et sa famille. Que les membres de cette dernière ne soit plus des personnages anonymes de l'histoire, mais acquièrent bel et bien le statut de protagonistes.


code by Mandy


_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1804
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Quand le loup n'est pas là [pv Ele :3]   Lun 31 Mar - 14:15

Quand le loup n'est pas là.
Nathaniel & Eleonore
Eleonore se demandait bien souvent où Nathaniel voulait en venir dans ses propos ainsi que dans ses actions. Le pourquoi qu’elle prononça était pour savoir la raison qui le poussait à l’aider. Elle n’avait pas le sentiment qu’il soit réellement le genre de personne à aider les autres simplement pour leur donner un coup de main. Il y avait sans aucun doute une raison là-dessous, il devait y trouver un intérêt. Elle en était persuadée, il ne voulait pas faire cela simplement pour elle. Naïve oui, mais pas complètement idiote pour autant. Cependant, la jeune femme devait bien avouer qu’elle avait bien envie de revoir sa famille. Elle n’avait pas eu l’occasion de les voir depuis qu’elle avait quitté le palais royale pour se rendre dans cette horrible prison. Elle avait tellement de question à leur poser en plus, elle se demandait bien si ses parents étaient bien aussi ignorant qu’elle. Alors que leurs yeux ne se lâchaient pas, Eleonore fit une légère grimace quand Nathaniel lui répondit par un simple « pourquoi pas ». C’était le genre de réponse de sa part qu’elle détestait. Elle crut un moment qu’il n’allait pas poursuivre, mais il le fit. Cependant, les paroles qui suivirent ne lui allaient pas plus que cela.

« Je ne te crois pas. »

Dit-elle dans un souffle. Elle se laissait souvent berner par l’homme, mais ce n’était pas pour autant qu’elle n’avait pas sa propre façon de penser. La jeune femme ne pouvait pas croire qu’il faisait cela simplement pour lui faire plaisir. Cela ne lui ressemblait pas du tout, c’était un joueur avant tout. Eleonore ne pensait donc pas qu’il faisait cela simplement pour elle, afin de lui faire plaisir. Elle voulait bien croire que c’était une partie de la chose, elle l’espérait même un peu en réalité. Depuis sa rencontre avec Nathaniel, elle avait une vie et une vision complètement différente. Il y avait pris une certaine importance. Que Nathaniel soit curieux n’étonnait pas spécialement Eleonore, en effet elle parlait souvent de sa famille. En même temps, c’était la seule chose qui avait compté dans sa vie avant toutes ces histoires. Autrefois, la jeune femme n’avait vraiment pas une vie particulier, du moins elle n’en avait pas l’impression.

« Anna… » Les dernières paroles de l’homme furent un peu comme un électrochoc pour la jeune femme, alors qu’il mentionnait sa sœur. « C’est ça, Anna… la princesse, la femme de Gabriel, la belle fille de Edgar. C’est pour ça que ma famille t’intéresse, parce qu’il y a ce lien avec le roi. » Eleonore serra des dents avant de poursuivre. « Si tu souhaites faire la connaissance de ma sœur, tu n’as pas besoin de moi ! »

N’y avait-elle pas une pointe de jalousie dans la voix de la rebelle ? Si bien sûr, mais elle n’allait pas l’avouer. La jeune femme n’avait rien contre sa sœur, elle l’aimait toujours autant pour le moment. Elle n’avait pas eu l’occasion de lui reparler encore depuis son enfermement, cela aidait pas mal. Cela ne la gêné pas qu’elle soit l’épouse de Gabriel, même si pour cela elle se faisait passer pour elle. Cependant, cela semblait différent concernant Nathaniel. Elle détourna son regard de celui de l’homme, remettant un peu en place sa robe afin d’essayer de se donner un peu de contenance. Elle s’approcha même d’un placard, déjà ouvert, dans le but de le fouiller sans espoir de trouver quelque chose d’intéressant.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 3969
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Quand le loup n'est pas là [pv Ele :3]   Ven 4 Avr - 15:36


Quand le loup n'est pas là
E

lle ne le croyait pas. Elle s'autorisait à ne pas croire. Si Nathaniel aimait par dessus tout avoir le dernier mot, le fait qu'Eleonore lui oppose une certaine résistance n'était pas pour lui déplaire pour autant, loin de là. Il était la cause et la conséquence, et par son intermédiaire, elle se forgeait une vision du monde qui lui était propre, et qui n'appartenait jamais qu'à elle. Si pour l'heure, il pouvait encore y exercer une certaine influence, viendrait le jour où son esprit se verrait être parfaitement autonome. Elle n'aurait plus besoin de lui. Et lui qui aimait tant engendrer ce besoin n'en serait pas pleinement satisfait, mais accepterait cette éventualité, puisqu'elle était... indispensable, au fond. Elle ne le croyait pas. Et bien sûr, elle avait totalement raison de ne pas le croire, bien qu'il y avait peut-être plus de vérité dans son propos que ce qu'elle pouvait bien soupçonner. Oui, en effet, cette connivence qu'il y avait entre la fameuse Anna et la famille Basiel l'intéressait au plus haut point, comme il était de plus en plus impatient de pouvoir retrouver son "vieil ami", avec lequel il avait tant de comptes à régler... Mais il n'y avait pas que ça. C'était la situation dans son ensemble, qui lui plaisait, ce qui impliquait donc la relation d'Eleonore avec sa soeur. Ce n'étaient pas les fragments qui l'intéressaient, c'était bel et bien l'ensemble. Un ensemble fascinant. La vie avait suivi son cours d'une manière singulière, durant la période de son enfermement, il avait trop de choses à rattraper. Toutes plus fascinantes les unes que les autres.

-Non, en effet, je peux très bien la rencontrer sans toi...
Il se rapprocha d'elle. Le fait qu'elle ait détourné les yeux, qu'elle se soit écarté, et fasse mine maintenant de vaquer à une autre occupation, ne lui donnait que plus envie de se rapprocher. Il aimait ce léger malaise. Mais admets que ce serait bien moins amusant. Et puis, je veille sur tes intérêts. Il glissa une main dans sa chevelure blonde. C'est étrange, la vivacité de ta réaction laisserait presque supposer que tu es jalouse...

Réflexion prononcée d'un ton anodin, mais avec un léger sourire. Il ne pensait pas avoir totalement faux, sur ce point là. Il était plutôt curieux, d'ailleurs, de savoir la position de la jeune femme au sujet de sa soeur. Après tout, celle-ci avant, ni plus ni moins, usurpé son identité. La prison avait à jamais effacé le nom de Nathaniel, pour Eleonore, c'était sa soeur qui le lui avait dérobé, lui, ainsi que son époux, cette vie de château qui lui avait tendu les bras. La jalousie était un réflexe en soi parfaitement compréhensible.

code by Mandy


_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Quand le loup n'est pas là [pv Ele :3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand le loup n'est pas là [pv Ele :3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dans les bois quand le loup n'y est pas... |Trente-Six|
» Promenons-nous dans les bois, tant que le loup n'y est pas...
» Quand Le Loup Se Perd...
» Quand le loup a envie de dévorer l'agneau ... - Théa & Alex.
» Quand le loup est là ... les vampires courent. [Erwan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: Le pays de Féérie :: La forêt :: Des maisons tapies dans les bois-