Partagez | 
 

 Après tout ce temps (pv Eleonore)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Famille royale
Messages : 218
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Après tout ce temps (pv Eleonore)   Dim 9 Fév - 11:52

Jamais, de lui-même, Gabriel n'aurait eu l'idée de s'aventurer en un tel lieu. À vrai dire, jamais il n'aurait même eu véritablement l'idée de quitter le château et ses alentours, d'aller au-delà de la forêt et de Piquiel, si les circonstances avaient été différentes.

Mais il y a peu, la donne avait très nettement changée. Depuis le départ d'Eleonore, à vrai dire, tout avait changé. Il avait cru, dans un premier temps, que cela ne venait que de lui, d'une imagination trop fertile. Son départ l'avait fragilisé, il le vivait terriblement mal et donc, de fait, il transposait son angoisse sur tout et tout le monde. C'était absurde. Ou du moins, il avait cru que c'était absurde.

Mais à force d'observer ceux qui l'entouraient au château : ses parents, Anthony, et même Anna, il avait dû se faire une raison. Très clairement, on lui cachait des choses, et il voulait à présent savoir de quoi il était question.

Il était convaincu que s'il était une personne qui disposait d'une partie des réponses qu'il désirait (en plus de ceux qui se trouvaient au château, et s'obstinaient à ne rien vouloir lui dire), c'était bien ce Nathaniel, cet homme étrange qui l'avait rencontré, qui lui avait dit savoir où se trouvait Eleonore, et lui avait promit de l'aider à y voir plus clair en temps voulu.

Pouvait-il vraiment lui faire confiance ? Il en doutait. Après tout, il ne savait absolument rien de cet homme, rien à part son prénom (il ne lui avait même pas donné son nom de famille) et il était tout à fait possible qu'il lui ait menti, sur ce point. Il lui paraissait étrange. Dans ses mots, son attitude... mais c'était la seule piste qu'il possédait.

... Et surtout, après des jours et des jours à traverser l'île de part en part à la recherche de celle pour qui il nourrissait des sentiments que le temps n'avait su faire taire, il était le seul à avoir seulement daigné prononcer son nom en sa présence, et rien que cela lui faisait déjà immensément de bien, à un point à peine concevable, à vrai dire.

Il lui avait dit, dès leur première rencontre, savoir où elle se trouvait et comment elle allait. Il était resté réticent, bien sûr, il ne croirait en ses folles théories que dès lors qu'il aurait eu la confirmation formelle que celle qu'il aimait était toujours en vie...

Apparemment, il allait obtenir satisfaction. Nathaniel lui avait fait parvenir une lettre, dans laquelle il lui avait demandé de se rendre dans ce petit village éloigné de Piquiel, au centre d'une placette, aux abords d'une fontaine, lui ayant promis qu'Eleonore se trouverait là.

Il avait voulu y croire, même s'il flairait le piège. Même si piège il y avait, il fallait qu'il en ait le coeur net. Alors, il avait fait le chemin jusqu'au village en question, et à présent attendait, fébrile, la venue de sa belle, tandis que son cheval s'abreuvait à l'eau de la fontaine. Les secondes lui semblèrent des minutes tant il craignait qu'elle ne vienne pas, mais finalement, elle arriva. Figure familière et pourtant presque inconnue.


"Eleonore..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1829
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Après tout ce temps (pv Eleonore)   Mer 12 Fév - 0:19

Après tout ce temps
Gabriel & Eleonore
Nathaniel avait demandé à Eleonore de se rendre dans un petit village, alors la jeune femme prenait la direction de ce lieu. Évidemment, l'homme ne lui avait pas (et n'avait surtout pas voulu) lui expliquer la raison de ce voyage. Elle avait pourtant tenté d'en savoir plus, mais il n'avait rien voulu lui dire. Elle s'était donc contenté d'accepter la situation avant de simplement se rendre dans ce village isolé. Le voyage ne fut pas très compliqué, simplement un peu long. Mais on pouvait dire qu'elle avait l'habitude de marcher ces derniers temps, puisqu'elle n'avait pas arrêté depuis sa sortie de l'île des soupirs. En même temps, c'était normal puisqu'elle était en cavale avec les autres membres de la rébellion. D'ailleurs, cela lui faisait bizarre de ne pas se trouver avec eux. Depuis qu'elle avait quitté la prison, elle n'avait pas passé un jour loin d'eux. Elle ne comprenait vraiment pas pourquoi Nathaniel l'envoyer dans ce village, mais il devait y avoir une bonne raison. La jeune femme faisait confiance à l'homme, sans doute un peu trop par moment puisqu'elle n'avait aucune idée du « piège » qui lui était tendu. Elle se contenta de poursuivre son voyage sans penser trop à la destination et à ce qu'elle allait découvrir. Autrefois, elle ne se serait sans doute jamais baladé dans un tel endroit, en même temps elle ne sortait pas vraiment de son village natale. La seule réelle fois où elle était sortie, c'était pour se rendre au château royale juste avant son « mariage » avec Gabriel.

La jeune femme n'imaginait pas une seule seconde poser ses yeux sur le prince en ce moment même, mais l'homme se trouvait bien en face d'elle. Prononçant son prénom, près de cette fontaine à l'endroit même où elle devait se rendre. Eleonore comprit donc que sa présence était une trop belle coïncidence pour être honnête et que Nathaniel avait forcément quelque chose à voir là dedans. Elle ne savait pas pourquoi et elle n'avait pas forcément le temps de se poser la question. Eleonore resta figé pendant quelques secondes ne sachant pas vraiment comment réagir à l'instant présent, alors qu'elle se trouvait en face du prince de Féerie.

« Gabriel... »

Parvint-elle à prononcer, se demandant si elle ne devrait pas fuir en courant, reculant tout de même d'un pas. Elle était un rebelle, une échappée de l'île des soupirs et recherchée par Edgar. Se retrouver en face du fils du roi lui-même n'était vraiment pas une bonne chose pour sa situation, mais en même temps elle n'arrivait pas à fuir. Ses yeux se contentaient de rester poser sur l'homme, sans une once de sourire sur le visage, dans ce silence qui s'était installé entre eux. Il n'avait pas changé, du moins elle n'avait pas l'impression. Il restait ce prince charmant qu'elle avait rencontré à Piquiel et qui l'avait demandé en mariage. C'était assez étrange de le rencontrer de nouveau alors qu'ils auraient du être mari et femme, si elle n'avait pas eu envie de s'enfuir et de se faire prendre par Edgar. Mais en même temps, comment aurait-elle pu l'épouser alors qu'elle n'avait jamais rien ressentit pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille royale
Messages : 218
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Après tout ce temps (pv Eleonore)   Dim 23 Fév - 13:06

Le temps aurait pu estomper ses sentiments, lui laisser se rendre compte, après cette rencontre, qu'il avait couru après une chimère inaccessible, qu'il avait inventé son amour avorté, et qu'il avait eu tort. Ne dit-on pas loin des yeux, loin du coeur, après tout, non ?

Mais il n'en était rien. Quand son regard croisa le sien et que sa voix s'éleva dans le silence, les battements de son coeur s'accélérer, ce coeur qui cognait contre sa poitrine avec une force incroyable. Il ressentait la même chose que la première fois qu'il s'était vu.

Elle était amaigrie, elle semblait plus faible, mais il la trouvait malgré tout toujours aussi belle, et cette affection pour lui n'allait qu'en se confirmant.

Quand ils s'étaient rencontrés, la première fois, il avait eu la profonde certitude que la jeune femme était son âme soeur, la femme de sa vie. Même si le temps qu'ils avaient passé ensemble avait été fugace, elle ne quittait pas son esprit. Apprendre que la jeune femme avait disparu, ne pas avoir la moindre idée d'où elle se trouvait... ça lui avait été insupportable.

L'amour pouvait naître d'un seul regard, il en était certain, et se trouvant à présent face à celle qui, si le destin avait voulu faire son bonheur, aurait dû être sa femme, il restait convaincu de ce qu'il avait toujours pensé et su au fond de lui. Mais elle, partageait la même chose.

Se rapprochant d'elle avec un peu de brusquerie mais bien plus de bonnes intentions, il lui adressa l'un de ses sourires ô combien charmants avant de serrer ses mains dans les siennes. Ce n'était sans doute pas un geste convenable, c'est vrai. Il était marié, à présent, à une jeune femme qui ressemblait comme deux gouttes à celle qu'il aimait. ll ne devrait pas. Mais il ne pouvait pas s'en empêcher. Il l'avait tant espéré, tant attendu, tant aimé, et craint de la perdre.

"Je t'ai cherché partout."
C'était extrêmement sincère. Il y avait employé toutes ces dernières semaines, jusqu'à devenir complètement fou. Qu'était-elle devenu ? Pourquoi était-elle partie sans lui donner la moindre explication ? Les questions étaient trop nombreuses. Et il espérait qu'elle répondrait à chacune d'entre elles en toute sincérité. "Où étais-tu tout ce temps ?"

C'était la question la plus importante qu'il lui posait. Les autres viendraient plus tard. Beaucoup d'autres, si du moins, il supportait le poids de toutes ces questions. Si.... Si elle le supportait, elle aussi.

Elle n'imaginait même pas tout ce par quoi il était passé, tous les tourments qu'avait engendré son départ. D'un autre côté, lui-même n'imaginait pas tous les tourments qu'elle avait traversé, elle.

La concernant, il avait vraiment imaginé le pire. Songé, notamment, qu'elle était peut-être morte, que son père le savait, et qu'il lui cachait la vérité pour le préserver... Peut-être que cette théorie aurait mieux valu pour lui.

Si Eleonore se sentait prête à lui avouer la vérité sur ce qui lui était arrivé, Gabriel n'était pas sûr qu'il était, lui, capable de véritablement l'entendre. Cette vérité risquait fort de le détruire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1829
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Après tout ce temps (pv Eleonore)   Ven 28 Fév - 15:07

Après tout ce temps
Gabriel & Eleonore
Eleonore n'aurait vraiment pas pensé se retrouver de nouveau en face du prince de Féerie, pas après tout ce qui s'était passé. Alors qu'ils étaient censé se marier, la jeune femme avait tout simplement disparu la veille de cette union, mais non pas vraiment de sa volonté. Du moins, elle n'avait pas prévu de se retrouvé sur l'île des soupires avec ses nouveaux compagnons de fortune. Elle avait cependant bien essayé de s'enfuir du château, ne se sentait vraiment pas prête pour s'unir ainsi avec un homme qu'elle ne connaissait pas. Puisqu'en effet, elle ne connaissait rien de ce Gabriel. Ils ne s'étaient vu que quelques jours avant la date de la cérémonie, elle ne savait rien de lui et n'était clairement pas amoureuse. Elle ne l'avait pas comprit de suite, elle avait pensé avant qu'il était peut-être son âme sœur, mais elle avait comprit ensuite que ce n'était pas le cas. Pourtant, Eleonore devait bien avouer qu'il avait tout d'un prince charmant. Pour l'heure, la seule chose qui lui traversé l'esprit c'était le danger de cette rencontre. La jeune femme était en cavale, le père de Gabriel était sans doute à sa recherche (ainsi que celle des autres membres des rebelles), il était trop dangereux pour elle de s'entretenir avec son propre fils. Et puis, elle devait bien avouer ne pas aimer se retrouver berner. Elle se rendait bien compte que Nathaniel l'avait fait venir ici pour cette raison.

Quand l'homme s'approcha un peu brusquement d'elle, la jeune femme eut un léger mouvement de recule avant qu'il ne lui prenne ses mains. Ce geste la mettait très mal à l'aise, tant il était remplit d'affection. Eleonore savait bien que Gabriel avait des sentiments pour elle, elle n'en avait pas en retour malheureusement. Du moins, pas comme elle aurait du en avoir pour son fiancé. Elle avait beaucoup d'affection pour lui, mais cela n'allait pas plus loin. Si elle avait accepté de se marier, c'était parce qu'elle n'avait pas eu le choix. Eleonore n'osait même pas imaginer les réactions si sa réponse à sa demande avait été non. Et puis, aujourd'hui, Gabriel était marié. Elle le savait, elle l'avait apprit quand elle avait quitté la prison et sa femme n'était pas n'importe qui. Elle aurait pu sentir de la jalousie envers cette sœur qui s'était uni avec l'homme qui lui était promis, mais cela n'était pas le cas.

« Vous n'auriez pas dû ! » Dit-elle précipitamment en réponse aux paroles de l'homme, reprenant ses mains. Elle savait que Gabriel était quelqu'un de bien, du moins elle le pensait, et ne le voyait pas en alliance avec les coups bas de son père. Cependant, elle devait se montrer prudente, ils n'auraient jamais du se revoir. « Je ne le peux... »

Eleonore pourrait très bien raconter au prince tous ce qui lui était arrivé depuis son départ du château, elle se doutait bien qu'il n'était pas au courant des agissements de son père. Peu de monde l'était dans ce monde si merveilleux, si plein de magie. Cependant, elle se doutait bien qu'il ne pourrait la croire. Il ne l'imaginait pas plus douter de la bonté de son père, il avait sans doute du lui raconter une bonne excuse pour son départ. Au final, elle était passée pour la méchante de l'histoire.

« Disons simplement que votre père m'a fait payé les doutes que j'avais. »

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille royale
Messages : 218
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Après tout ce temps (pv Eleonore)   Lun 3 Mar - 19:16


« Vous n'auriez pas dû ! »

Bien sûr qu'il le devrait. S'il comprenait bien, à son grand regret, que la réciproque n'était pas vraie, c'était tout de même un fait, il n'aurait pas pu continuer à vivre normalement (quoiqu'il n'était pas sûr qu'il sache vivre normalement à aucun moment de sa vie, désormais) en ne sachant pas où se trouvait celle qu'il aimait, en ne sachant même pas si elle était encore en vie.

Elle ne l'aimait pas. Il le comprenait par ses gestes et cette distance qu'elle maintenait avec lui. Mais ça n'empêchait pas du tout ses sentiments, bien au contraire.

Alors si, ça avait été un devoir pour lui, et si c'était à refaire, il le referait, il ne voyait pas d'autre issue à cette histoire, même si elle était clairement à sens unique et le serait peut-être à tout jamais. C'était même certain.


« Je ne le peux... »

Ne pas pouvoir... quoi ? Lui dire la vérité sur son départ ? Lui expliquer où elle avait disparu et pourquoi elle avait disparu. Apparemment, c'était bel et bien cela. Que s'était-il donc passé de si grave pour qu'elle ait choisi de s'enfuir après avoir, pourtant, accepté sa main, et pour disparaître si longtemps d'une existence qu'elle monopolisait pourtant, puisque le prince Gabriel ne pensait jamais qu'à elle ?

La réponse avait toutes les chances du monde de lui déplaire. En tous cas, les propos énigmatiques d'Eleonore n'étaient pas là pour le rassurer.


« Disons simplement que votre père m'a fait payé les doutes que j'avais. »

"Disons simplement" ? Mais ça ne semblait pas simple du tout. Comme il s'en était douté, son père était bien en cause dans toute cette affaire. Dernièrement, son attitude lui semblait de plus en plus suspecte. Il s'en rendait compte, bien sûr, qu'on lui cachait des choses, que quelque chose se tramait dans l'ombre, et bien sûr, qu'il était le seul à ne pas être mis au parfum.

Eleonore en avait clairement trop dit, ou pas assez. Sans vouloir exiger quoi que ce soit d'elle, il espérait de plus amples explications. Il ne pouvait se contenter de celles qu'il avait pour l'heure. Elles soulevaient plus d'interrogations qu'elles ne fournissaient de réponses. Et lui, il était complètement torturé à l'idée de ce qu'on pourrait lui révéler.

"Quels doutes ? De quoi parles-tu ?"


Il n'était pas sûr que ses interrogations servent à quoi que ce soit. Si elle ne voulait rien lui dire, c'était peut-être qu'elle n'en avait pas le droit, ou que la vérité lui ferait beaucoup trop de mal.

S'il devait avoir mal, il s'en fichait. Bien sûr, ça risquait d'être douloureux, mais il voulait en finir une fois pour toutes avec les mensonges. C'était trop difficile pour lui. Il était convaincu qu'il souffrirait moins, une fois le pansement arraché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1829
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Après tout ce temps (pv Eleonore)   Ven 7 Mar - 11:24

Après tout ce temps
Gabriel & Eleonore
Tous ces sentiments que Gabriel semblait lui porter la mettait très mal à l’aise. Elle savait depuis le début qu’il l’aimait, mais cela n’était pas réciproque. Elle avait fini par vraiment se rendre compte qu’elle ne ressentait rien pour le prince de Féerie, qu’il n’y avait que du vide à la place de l’amour qu’elle aurait dû lui porter. Et puis, même si jamais elle avait eu une once de sentiment pour lui, c’était trop tard maintenant. L’homme avait épousé une femme après son départ et pas n’importe qui, sa propre sœur jumelle. Eleonore n’aimait pas l’idée de se retrouver en présence de Gabriel en ce moment même, sans être certaine d’être en sécurité. Rien ne pouvait lui assurer que l’homme n’était pas suivi par les hommes de son père, à la recherche des rebelles dont elle faisait partie. Le prince semblait vraiment sincère dans ses paroles, elle ne pouvait donc imaginer qu’il l’a conduise de lui-même dans un piège. Cependant, son père était très fourbe.

En toute évidence, l’homme demanda des explications sur son absence. Cependant, la jeune femme ne pouvait pas vraiment lui raconter la vérité. Elle le pouvait bien sûr, il lui suffisait d’articuler les mots adéquats, mais elle n’imaginait pas qu’il puisse comprendre. Gabriel comme toutes personnes vivants à Féerie, se retrouvait dans ce conte de fée sans voir la véritable image de l’histoire. Eleonore ne l’avait pas vu avant d’atterrir sur l’île des soupirs et même arrivée là-bas elle avait mis du temps avant d’ouvrir les yeux. Elle y avait été envoyé en tant que gardienne, mais la jeune femme avait bien comprit que c’était une manière comme une autre de se débarrasser d’elle. Edgar devait sans doute penser qu’elle serait tuée en quelques jours seulement par l’un des prisonniers, qui avait eu la fâcheuse habitude de s’en prendre aux gardes. Mais le roi n’avait pas pensé qu’elle pourrait s’allier à eux pour les aider à s’enfuir et entamer ensuite une rébellion. Eleonore tenta une petite vrille en expliquant rapidement la situation à Gabriel, mais évidemment il ne semblait pas s’en contenter. La jeune femme ne pensait pas que cela soit une bonne idée, mais il ne reculerait sans doute devant rien pour obtenir des explications. Explications qu’elle lui devait bien au fond.

« Et bien… » Eleonore se mit à jouer avec ses mains, se mordant un peu les lèvres pour trouver le courage de poursuivre. « J’avais des doutes sur notre union, tout allait bien trop vite pour moi et je ne me sentais pas à ma place. » C’était une manière simple d’expliquer, elle avait aussi eu un très mauvais pressentiment. « J’ai voulu prendre la fuite pour rentrer chez mes parents, mais votre père m’a découvert. »

Ce fut à ce moment-là que les choses avaient pris ce tournant étrange et que le récit devenait plus difficile à raconter. Eleonore se doutait bien que l’homme aurait toutes les peines du monde à la croire, c’était tellement incroyable comme histoire. Elle-même n’y aurait pas cru sans doute si elle s’était trouvée à une autre place.

« Il a donc décidé de me donner une bonne leçon et m’a fait conduire jusqu’à la prison, sur l’île des soupirs pour que je devienne une gardienne. Ce n’était qu’un prétexte et il voulait simplement m’éloigner. J’y serais d’ailleurs encore si je ne m’étais pas évadé avec quelques prisonniers… » Eleonore baissa son regard vers ses mains, avant de les relever vers Gabriel. « Je suis recherchée par votre père et il va se débarrasser définitivement de moi s’il me trouve. »

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille royale
Messages : 218
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Après tout ce temps (pv Eleonore)   Jeu 13 Mar - 11:28

Quand elle se mordillait ainsi la lèvre inférieure, et déviait légèrement le regard, il la trouvait toujours adorable, toujours ravissante. Cela même si elle se laissait envahir par la gène. Et même si cette gène lui était toute orientée.

« Et bien… J’avais des doutes sur notre union, tout allait bien trop vite pour moi et je ne me sentais pas à ma place. J’ai voulu prendre la fuite pour rentrer chez mes parents. »


Cette part du récit était malheureusement fidèle à ce qu'on lui avait rapporté. Sa future épouse, s'enfuyant le jour du mariage.

Ça lui faisait énormément de mal. Lui, avait su dès le premier regard, lui, n'avait jamais eu le moindre doute. Il la voulait elle et personne d'autre. Absolument personne, même si le destin avait décidé à sa place. Elle avait donc bel et bien fui. Et à cette pensée, le prince se rembrunit.

Eleonore devait tout de même lui apprendre une information qu'on s'était bien abstenu de lui apprendre.

« ...mais votre père m’a découvert. »

Ça, c'était une version de l'histoire qu'il n'avait jamais entendu. On lui avait toujours dit qu'Eleonore s'était enfuie, qu'elle était partie, et que personne ne l'avait jamais retrouvé, mais ce n'était visiblement pas ce qu'avançait celle qui avait été sa promise et qu'il voulait toujours voir l'être, même si il était à présent l'époux d'une autre.

Son père était tombé sur elle ? Il aurait voulu dire qu'elle divaguait, que jamais son père ne serait tombé sur elle sans chercher à la rassurer et à la convaincre de l'épouser quand même... mais le fait est qu'il n'était plus sûr de vraiment connaître son géniteur.

« Il a donc décidé de me donner une bonne leçon et m’a fait conduire jusqu’à la prison, sur l’île des soupirs pour que je devienne une gardienne. Ce n’était qu’un prétexte et il voulait simplement m’éloigner. J’y serais d’ailleurs encore si je ne m’étais pas évadé avec quelques prisonniers… »


Là, ça faisait énormément d'informations d'un coup. Le jeune homme pâlissait, tremblant. Une île ? Une prison ? Une évasion ? ...Il n'avait jamais entendu parler de cette île, croire encore moins comment son père était capable de tout ça. Oh, d'elle, il ne voulait pas douter, jamais, sa parole était d'or. Et quel intérêt aurait-elle eu à lui mentir ? Mais elle ne voulait malgré tout pas croire que tout ça ait vraiment lieu. On lui laissait choisir entre la peste et le choléra. Elle ne voulait ni de l'un, ni de l'autre.

« Je suis recherchée par votre père et il va se débarrasser définitivement de moi s’il me trouve. »
Elle semblait véritablement honnête, sincèrement inquiète. Il se sentait mal, perdu, trahi. Il n'y comprenait plus rien. La terre tournait tout autour de lui, tout autour de ses pieds. C'était tout simplement horrible.

"C'est... c'est impossible..."
Et en même temps, il ne voyait pas quoi faire d'autre que de la croire. Qui monterait un mensonge aussi gros, et avec tant de verve ? Son père. "Je vais lui parler, il y a forcément un malentendu... je suis sûr que quand il sera levé, tu pourras venir t'installer au château, et tout se passera bien."

Ce qu'il était naïf et idylliste ! C'était à vomir. Mais l'on ne peut pas changer notre prince charmant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1829
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Après tout ce temps (pv Eleonore)   Mer 19 Mar - 20:47

Après tout ce temps
Gabriel & Eleonore
Cela n'avait rien de facile pour Eleonore de raconter à Gabriel ce qui lui était arrivé, elle se doutait bien sûr qu'il n'était au courant de rien. Autrefois, la jeune femme n'aurait pas pensé comme cela, mais aujourd'hui elle avait une vision bien différente de la vie. Elle n'avait aucun espoir qu'Edgar ait raconté la vérité à son fils sur ce qui lui était arrivé, surtout que ce n'était pas une belle histoire. Edgar n'allait pas se dévaluer en expliquant à son fils qu'il y avait une île avec une prison où il envoyait toutes les personnes qui pouvaient ternir son paradis. Les personnes qui se trouvaient dans cette prison ne méritait clairement pas d'y être, quoi que pour Nathaniel, Eleonore ne pouvait pas le jurer. Mais de nombreux camarades n'avaient aucune raison d'avoir passer ces mois ou années en prison, tout simplement parce qu'ils ne ressemblaient pas à la perfection qu'il s'était imaginé. Eleonore aurait préféré ne pas avoir besoin de raconter cela à Gabriel, mais elle n'avait pas le choix à présent. Il demandait des explications, juste devant elle, la jeune femme lui devait bien ça. Alors, elle lui raconta, comme les choses s'étaient passés.

Le début de son récit était assez simple, les doutes qu'elle avait eu sur leur mariage. Cette union qui se passait tellement rapidement, en quelques jours seulement ils étaient fiancés et sur le point de s'unir pour la vie. Cela s'était passé bien trop vite pour elle, entre autre. Eleonore entama ensuite la partie de l'histoire concernant le roi de Féerie. L'homme l'aillant envoyé sur cette île, son erreur la plus grande finalement. Il aurait sans doute du enfermer Eleonore plutôt que de la mettre gardienne, elle n'aurait pas eu autant de liberté pour faire sortir ses camarades, grandement aidé par Nathaniel. Une fois que la jeune femme eut terminé son récit, elle ne dit plus aucun mot, attendant une réaction de la part Gabriel. Elle pensait bien qu'il devait être perturbé par ses révélations. Les premiers mots du prince ne rassura pas vraiment la rebelle, mais cela ne fut rien comparé à ce qui suivait.

« Non, je vous en pris ne faites pas ça ! » S'était-elle écrier à peine l'homme avait-il fini ses paroles. C'était de la peur qu'on pouvait lire dans sa voix, puisqu'elle savait parfaitement que si Edgar mettait la main sur elle, elle ne s'en sortirait pas. « Vous ne devez pas parler de moi à votre père, ne lui dites pas que vous m'avez vu je vous en supplie ! »


Elle n'aimait pas non plus l'idée de revenir vivre au château, elle n'y avait pas sa place surtout maintenant que Gabriel avait épousé sa sœur. Mais clairement, ce que la jeune femme craignait, c'était la réaction du roi s'il apprenait que son fils lui avait parlé. Il n'y avait aucun mal entendu, Gabriel était naïf comme elle l'était autrefois et l'était encore un peu, Edgar n'allait clairement pas l'accueillir les bras ouverts.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille royale
Messages : 218
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Après tout ce temps (pv Eleonore)   Sam 5 Avr - 13:43


« Non, je vous en pris ne faites pas ça ! »


Le ton de la voix d'Eleonore était virulent, et le moins que l'on puisse dire, c'est que sa réaction avait vraiment été violente. Suffisamment pour que le prince de Féerie accepte de changer son fusil d'épaule et de réviser son jugement.

Il ne connaissait pas vraiment Eleonore, c'est un fait. En tout et pour tout, ils n'avaient jamais eu que deux conversations, et elles n'avaient jamais été complètement privés. Pourtant, il avait vraiment l'impression de la connaître depuis toujours, et il lui accordait une confiance démesurée, convaincu qu'il était qu'elle ne pourrait jamais lui faire volontairement du mal, ce qu'elle avait pourtant fait en quittant le château royal en catimini la veille de leur présumé mariage.

À son père qu'il connaissait pourtant depuis sa plus tendre enfance (allez savoir pourquoi) , il accordait bien moins de confiance, et se sentait plus prompt à douter, douter sans cesse. Il faut dire que l'attitude du roi était vraiment équivoque, ces derniers temps, et ses décisions étaient souvent contestables à son regard, ces derniers temps.

Alors entre Eleonore et Edgar, entre sa famille et son coeur, il sentait ce dernier faire très clairement pencher la balance en faveur de la jolie blonde. Il était aveuglé, bien sûr, mais il ne voulait pas croire qu'elle puisse ainsi feindre la crainte qu'elle manifestait. Son père lui faisait vraiment éprouver de la père. Est-ce qu'il devait donc tenir pour vrais tous les propos qu'elle tenait ? Il le voulait, et cela même si cela remettait tout en cause, absolument tout.


« Vous ne devez pas parler de moi à votre père, ne lui dites pas que vous m'avez vu je vous en supplie ! »

À ces suppliques, il lui était incapable de résister. Il l'avait su dès que leurs regards s'étaient croisé pour la première fois. Pour elle, il aurait consenti à absolument tout. Il aurait fait tout les sacrifices... Et c'était encore le cas, même s'il était à présent marié, même si tout cela ne semblait pas avoir beaucoup de sens.


"D'accord, d'accord... Je ne lui dirais rien, si vous insistez."
Ce n'est pas pour autant qu'il abandonnait l'idée de lui venir en aide. Au contraire. À présent qu'il l'avait trouvé, et après l'avoir cherché si longtemps dans tous les recoins de Féerie, il n'avait pas l'intention de la laisser partir sans savoir exactement où elle se rendrait et comment la joindre à nouveau. "Mais je ne renoncerai pas." Pas à elle, pas à lui apporter son soutien. "Dites moi ce que je peux faire pour vous. Je suis prêt à tout."

Et c'est vrai. Il avait beau ne presque rien savoir d'elle, pour elle, il voulait bien consentir à tous les sacrifices. Il lui semblait qu'elle les méritait tous. Il voyait bien qu'elle avait besoin d'aide, et quelle qu'en soit la nature, il serait là pour la lui apporter. Cela même si dans ce but, il devait tenir tête à son père, même si dans ce but, il devait renier des convictions qui lui avaient tenu à coeur toute sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1829
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Après tout ce temps (pv Eleonore)   Jeu 10 Avr - 14:20

Après tout ce temps
Gabriel & Eleonore
Ce n'était pas autre chose que de la peur qu'Eleonore exprimait dans les paroles qu'elle adressait à Gabriel. Elle ne voulait vraiment pas que le prince parle à son père de la conversation qu'ils venaient d'avoir. C'était une bonne chose que l'homme puisse connaître la vérité de l'histoire de la jeune femme, qu'elle s'était retrouvée enfermé dans une prison sous les ordres d'Edgar, raison pour laquelle elle n'avait pas donné de nouvelle pendant quelques temps. Elle était passé pour morte pour ses proches, alors qu'Anna prenait sa place aux yeux du peuple. Gabriel savait la vérité maintenant, mais ce n'était pas une raison pour en parler au roi. Si jamais il faisait cela, ce dernier allait comprendre qu'elle était dans le coin et augmenterait les recherches. Peut-être qu'il espérait qu'elle soit morte dans sa tentative d'évasion, ne se doutant pas qu'elle avait réussit à partir avec les autres prisonniers de l'île des soupirs. La jeune femme savait que sa réaction était sans doute trop forte, mais elle avait vraiment peur d'avoir des ennuis si jamais l'homme parlait à son père. Et puis, ce dernier pouvait avoir des soucis aussi. Même si ce n'était pas forcément évident, Eleonore avait vraiment de l'affection pour le prince. Elle ne l'aimait pas comme ce dernier l'aimait, elle ne partageait pas ses sentiments, mais elle l'appréciait quand même. Elle ne voulait pas qu'il lui arrive quelque chose à cause d'elle. Eleonore savait qu'en suppliant l'homme, elle avait une chance de lui faire changer d'avis. Elle avait une sorte d'influence sur lui, comme Nathaniel en avait sur elle. Elle en profitait en ce moment même, sans réellement s'en rendre compte.

La jeune femme ne put s'empêcher de soupirer de soulagement quand Gabriel lui annonça qu'il ne dirait rien à son père. C'était une bonne chose pour tout les deux, Edgar ne devait pas être au courant qu'ils s'étaient revus, du moins pas pour l'instant. Sans doute que dans le futur, cela pourrait être utile que le roi apprenne que son fils l'avait revu et voulait l'aider, puisqu'il était têtu au point de ne pas vouloir renoncer. Eleonore se demandait de quoi il parlait exactement quand il affirmait qu'il ne voulait pas renoncer. Sans doute à elle dans un sens, malgré qu'il soit l'époux de sa sœur. Gabriel tenait à l'aider encore, lui demandant même ce qu'il pouvait faire pour elle. En réalité, Eleonore ne savait pas vraiment ce qu'il pouvait faire, pour le moment elle ne savait pas trop où son groupe de rebelle allait.

« Je ne sais pas vraiment Gabriel. » Pouvait-elle vraiment lui demander quelque chose ? Elle ne savait pas vraiment, ce n'était pas très correct de se servir de lui. Pourtant, il était quand même le prince de Féerie, c'était donc une bonne chose de l'avoir de son côté. « Je vous le direz si j'ai besoin de votre aide, je vous remercie. » La jeune femme marqua une courte pause, avant de changer complètement de sujet. « Est-ce que... est-ce que ma sœur se porte bien ? »

Eleonore n'avait pas encore eu l'occasion de voir Anna, pour le moment en tout cas. Cela n'allait pas tarder, elle allait bientôt la revoir et découvrir qu'elle était bien différente. Pour le moment, elle s'inquiétait sincèrement de son état.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille royale
Messages : 218
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Après tout ce temps (pv Eleonore)   Mar 20 Mai - 13:17

« Je ne sais pas vraiment Gabriel. Je vous le direz si j'ai besoin de votre aide, je vous remercie. »

Et voilà ce qu'Eleonore, la femme qu'il aimait par dessus tout (même s'il ne la connaissait pas vraiment, en vérité, et pourrait bien être surpris de ce qu'il finirait par apprendre sur elle) lui répondait. C'était tout sauf ce qu'il avait envie d'entendre.

Il avait eu peur, vraiment peur de la perdre, de ne plus jamais la revoir, il s'était maudit de ne pas être là pour l'aider et la protéger, et il se maudissait encore d'être si impuissant face à son malheur.

C'est vrai, elle l'avait fui, parce qu'elle n'avait pas voulu de lui pour époux, mais avec le temps, elle aurait su l'aimer. Personne au monde, en tous cas, ne mettrait jamais autant de soin et d'acharnement à veiller à son bien être.

Ses efforts ne semblaient pas vraiment récompensés, à en juger par la situation, c'est vrai, mais au moins, il s'acharnait à vouloir l'aider. Il ne fallait pas s'étonner qu'il peine à y parvenir quand on voyait avec quelle acharnement elle s'obstinait à refuser la main qu'elle lui tendait, avec pourtant beaucoup d'amour, de tendresse et de respect.




« Est-ce que... est-ce que ma sœur se porte bien ? »

Il s'attendait à une question telle que celle-ci. Il n'avait jamais su se faire une idée véritable de la nature de la relation qui pouvait exister entre Anna et Eleonore, mais puisqu'elles étaient soeurs, qui plus est jumelles, il y avait forcément de l'amour entre elles... non ?

Les liens du sang ne peuvent être si aisément ignorés, ils ne peuvent l'être du tout, en vérité. Lui-même savait bien qu'il ne saurait jamais cesser de totalement aimer son père, même s'il apprenait les pires horreurs sur lui. Et il devinait complètement qu'il allait en apprendre de vertes et des pas mûres.


"Elle va... bien."
Son ton n'était pas convaincu, et ce n'était pas pour rien, il savait bien qu'Anna avait déjà été mieux... avant de devenir son épouse. La situation n'était idéale pour personne, elle devenait l'épouse d'un homme qui ne parvenait pas à lui accorder l'affection qu'elle méritait, devait se faire passer pour une soeur avec laquelle elle avait perdu tout contact. "La situation lui père, je pense... Et tu lui manques." Là-dessus il s'avançait peut-être, mais il voulait la rassurer. "Je suppose que tu es au courant de la situation..."

En somme que sa soeur usurpait son identité.


"Eleonore... si tu ne veux pas de mon aide, laisse moi au moins savoir où tu vis, comment tu vis..."
Il marqua une pause. "Cet homme qui m'a parlé de toi, Nathaniel... qui est-ce ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1829
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Après tout ce temps (pv Eleonore)   Ven 23 Mai - 13:29

Gabriel & Eleonore
Après tout ce temps.
Eleonore appréciait le fait que Gabriel tienne à l'aider, même si elle ne pouvait rien lui demander. Non pas qu'elle ne voulait pas, elle savait bien que toute aide était la bienvenue et avoir un coup de main de la part du prince de Féerie était un chose très positive. Cependant, la jeune femme ne voyait pas vraiment ce qu'elle pouvait bien demander pour le moment à l'homme, elle avait un peu de scrupule à le faire d'ailleurs. Elle pouvait se servir de lui, elle avait la chance de pouvoir demander ce qu'elle voulait à Gabriel. Mais elle n'osait pas le faire, pas encore du moins. Le monde dans lequel il vivait était mauvais, la situation dans laquelle elle se trouvait était mauvaise, elle devait sans aucun doute agir parfois sans scrupule. Mais la jeune femme n'était pas vraiment prête à réellement le faire, à ne pas avoir d'état d'âme. Elle n'aimait pas Gabriel, elle n'avait aucun sentiment pour l'homme, mais ce n'était pas pour autant qu'elle le détestait. Ce n'était pas une personne désagréable, bien au contraire. Elle l'aimait bien, même si elle n'avait aucun sentiment amoureux pour lui. Il lui faisait un peu pitié en réalité.

Eleonore avait changé de sujet, demanda à Gabriel des nouvelles de sa sœur. Evidemment, elle était au courant que sa jumelle était devenue l'épouse du prince, même si elle n'avait pas encore eu l'occasion de lui parler. Elle avait bien l'intention de le faire, elle voulait la voir parce qu'elle l'aimait et qu'elle lui manquait. Elle avait hâte de la voir, de pouvoir constater d'elle même comment elle allait. Quand Gabriel lui répondit, elle remarqua aisément que son ton n'était pas convaincu. Oui, elle se doutait bien que la situation ne devait pas être vraiment facile pour sa jumelle. Même si elle ne se doutait pas une seule seconde de la réalité des choses, que sa sœur n'était plus celle qu'elle avait connu autrefois, à moins qu'elle n'ait jamais été ce qu'elle croyait. Eleonore sourit en entendant Gabriel lui annoncer qu'elle manquait à Anna, cela lui faisait plaisir. Elle s'en voulait de ne pas avoir pu donner de nouvelle à sa sœur, malheureusement la situation était plus que délicate.

« Oui je suis au courant. » Eleonore marqua une pause, elle n'avait rien raté de ce qui s'était passé. Une fois qu'elle avait quitté la prison, elle avait découvert tous ce qui s'était passé en son absence. « Je l'ai compris quand j'ai appris que vous aviez épousé Eleonore Odien. »

Elle n'avait pas mis longtemps à le comprendre, une fois qu'elle avait apprit pour le mariage du prince. Rien n'avait changé avec son départ, il n'y avait donc qu'une seule personne qui avait pu se faire passer pour elle. Quel chance pour Edgar que la promise de son fils ait une sœur jumelle. Eleonore ne savait pas vraiment ce qu'elle ressentait par rapport à cette histoire, il se passait tellement de chose qu'elle n'arrivait pas à se poser pour se fixer. Elle aimait sa sœur bien sûr, elle n'avait jamais voulu épouser Gabriel, mais elle devait bien avouer qu'elle ressentait une pointe de jalousie. Gabriel se montra curieux, voulant savoir un peu plus sur la façon où elle vivait et surtout qui était Nathaniel. La jeune femme n'avait aucune envie de parler de l'homme, elle n'appréciait guère le tour qu'il lui avait joué en lui demandant de venir ici sans lui préciser qu'elle allait rencontrer son ancien fiancé.

« Ici et là, on bouge beaucoup pour ne pas être remarqué par les hommes de votre père. Parfois on monte un campement, parfois dans une cabane vide. Mais on ne sort pas vraiment de la forêt. » La jeune femme marqua une pause, elle n'avait pas le choix et ne pouvait pas éviter la question de Gabriel. « C'est un des prisonniers, le seul qui me parlait quand je m'y trouvais. C'est grâce à lui que nous avons pu sortir et il nous guide maintenant. » Du moins, elle l'espérait. La jeune femme était incapable de réellement cerner l'homme, mais il semblait toujours sûr de lui. « C'est un ennemi de votre père. » Avait-elle vraiment besoin de préciser un tel élément ? Elle ne savait pas trop, mais cela lui était venu comme cela.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille royale
Messages : 218
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Après tout ce temps (pv Eleonore)   Dim 22 Juin - 16:49

-Oui je suis au courant. Je l'ai compris quand j'ai appris que vous aviez épousé Eleonore Odien.

Bien sûr, elle avait compris. La situation n'était pas difficile à comprendre pour qui savait ouvrir les yeux sur la terrible imposture. Eleonore Odien n'était qu'officiellement la personne que le prince avait épousé, mais officieusement la femme qu'il aimait et ne cesserait jamais d'aimer, serait bien incapable d'arrêter d'aimer un jour, c'est certain.

Il aurait aimé savoir quelle était son opinion sur la situation, savoir si elle était attristée, soulagée, indifférente, jalouse, mais il ne pouvait pas lui demandait si directement si elle avait au moins été intéressé par son sort. Qu'elle se soucie de celui de sa soeur était tout naturel, mais le sien... Il avait beau l'aimer comme un fou, elle s'était toujours montré d'une froideur douloureuse à son égard, et sa décision de fuir leur mariage lui avait donné le coup de grâce.

Finalement il se garda pour lui ses questions, même si c'était loin d'être simple. Il y avait tant de choses qu'il avait envie de dire, tant de déclarations à faire. Il l'avait aimé, cherché, espéré si longtemps, il s'était imaginé toutes les façons de la retrouver, toutes les manières dont leur conversation pouvait se dérouler. La réalité avait quelque chose de bien moins fantastique et romanesque, malheureusement. À force, il devait bien comprendre la grande vérité. La réalité n'est jamais aussi belle que le voile d'illusion, mais il se sentait encore bien à l'abri derrière ce dernier.


-Ici et là, on bouge beaucoup pour ne pas être remarqué par les hommes de votre père. Parfois on monte un campement, parfois dans une cabane vide. Mais on ne sort pas vraiment de la forêt.

Il lui était toujours étrange d'entendre parler de son père avec une telle animosité, mais il allait devoir s'y faire, il l'avait bien compris. Son père était visiblement l'ennemi. Il allait vraiment lui falloir avoir une conversation avec lui.

Sa réponse n'était pas bien satisfaisante, mais elle était plutôt logique et sûrement honnête, s'ils étaient bel et bien des fugitifs aux yeux du roi, il était normal qu'ils établissent un campement après l'autre sans jamais s'attarder trop longtemps au même endroit.

Et pour ce qui était de l'homme qui avait organisé leur rendez-vous...

-C'est un des prisonniers, le seul qui me parlait quand je m'y trouvais. C'est grâce à lui que nous avons pu sortir et il nous guide maintenant. C'est un ennemi de votre père.

Un guide, il voulait bien, c'était ce qu'il avait imaginé aussi, et d'une certaine manière, il se disait qu'il devait lui être reconnaissant, pour avoir délivré sa belle d'un sort peu enviable, là où le bas blessait davantage, c'était la fin de sa phrase.

"Un ennemi de mon père ? ... Je ne comprends pas. Pourquoi m'aurait-il accordé de vous voir, dans ce cas ?"


Il était le fils d'Edgar, rien ne disait qu'il n'irait pas tout balancer à son père dans l'instant où il retournerait au château !


C'est vrai, il n'en avait pas l'intention, mais comment ce Nathaniel pourrait-il savoir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1829
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Après tout ce temps (pv Eleonore)   Ven 27 Juin - 11:56

Gabriel & Eleonore
Après tout ce temps.
Eleonore ne savait vraiment pas quoi penser de cette situation entre sa sœur et Gabrielle. Elle n'avait pas vraiment eu le temps de se poser pour y réfléchir depuis qu'elle avait découvert que le prince s'était bien marié, même si elle était absente. Mais elle aurait sans aucun doute la possibilité d'y penser bien plus une fois qu'elle allait revoir Anna, une rencontre qu'elle attendait mais qui n'allait pas se passer comme elle le pensait. Elle allait être étonnée de ce qu'elle allait découvrir, mais n'avait encore aucune idée de ce qu'elle allait apprendre. Enfin, le sujet du mariage de Gabriel ne s'étendit pas dans le temps. Les deux jeunes gens changèrent finalement de sujet, parlant maintenant de l'endroit où vivait Eleonore. Cela n'était pas facile pour la jeune femme d'expliquer sa situation, qui n'était pas du tout stable. Ils ne restaient pas longtemps au même endroit, au risque de se faire attraper par les gardes d'Edgar. En tout cas, ils restaient toujours dans la forêt, ils savaient qu'ils avaient plus de chance de s'en sortir comme cela. Eleonore savait qu'elle devait éviter normalement de donner trop d'information sur les rebelles et leur localisation, mais elle se doutait bien qu'elle pouvait quand même faire confiance à Gabriel, même s'il était le fils du roi. D'ailleurs, Gabriel mentionna ce détail quand elle expliqua que Nathaniel était un ennemi de son père.

« Sans doute parce qu'il sait que vous n'êtes pas votre père. » Commença-t-elle. Elle ne comprenait pas toujours les actions de l'homme, ainsi que ses décisions. Il semblait bien souvent agir sans réfléchir, mais elle se doutait qu'il avait toujours un coup d'avance. Elle ne savait pas pourquoi il avait arrangé cette rencontre, mais il devait avoir une idée derrière la tête. Comme d'habitude. « Il ne faut pas essayer de trop comprendre ce qu'il peut faire ou non. Mais je suppose qu'il doit avoir confiance en vous. »

Nathaniel devait se doutait que Gabriel n'avait pas l'intention de donner à son père ce qu'il pouvait apprendre en discutant avec Eleonore. Ce qu'elle pensait aussi, pour cette raison qu'elle répondait franchement aux questions qu'il pouvait lui poser. La jeune femme ne connaissait pas vraiment le prince, ils ne s'étaient vu qu'un peu avant d'être fiancés. Mais elle pensait vraiment pouvoir lui faire confiance, sinon il ne serait pas là devant elle en train de discuter simplement. Peut-être qu'elle se trompait, mais elle ne pensait pas le faire quand même. Et puis, elle croyait autant en Nathaniel qu'en Gabriel, même si elle n'allait pas l'avouer. Si l'homme l'avait fait venir ici pour rencontrer le prince de Féerie, c'était qu'il ne pensait pas que cela allait mettre en danger les rebelles. Il avait encore besoin d'eux pour le moment.

« Et vous Gabrielle, vous allez bien ? »

Ils parlaient beaucoup d'elle, mais peu du prince. Même si Eleonore n'était pas amoureuse de l'homme, qu'elle n'avait pas eu envie de l'épouser, elle avait quand même un peu d'affection pour lui. Alors naturellement, elle s'intéressait à son état.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille royale
Messages : 218
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Après tout ce temps (pv Eleonore)   Ven 4 Juil - 11:21


Cet homme qui était venu à lui pour lui proposer de retrouver la femme qu’il aimait, et qu’il cherchait désespérément lui apparaissait de plus en plus comme un être insondable et mystérieux. Pourquoi avait-il pris la peine de venir à sa rencontre ? Pourquoi le mener droit à Eleonore alors que le prince aurait très bien pu la dénoncer à son père ? Pourquoi avoir pris autant de risques s’il haïssait à ce point le roi son père ? Il était perdu. Il avait le sentiment d’avoir filé droit dans un piège et s’être laissé manipuler... Et en même temps, où était la faille ? Rien ne leur était arrivé, ni à lui, ni à elle jusqu’ici, s’il avait dû lui arriver malheur, ce serait déjà fait non ? En toute logique...


« Sans doute parce qu'il sait que vous n'êtes pas votre père. »

Non, il n’était pas son père, c’est certain, ce dernier le lui rappelait suffisamment pour qu’il puisse penser le contraire. Mais c’était la première fois qu’on le lui disait et qu’il l’entendait comme une sorte de compliment.

Quand on lui faisait remarquer qu’il était différent de son père, lui entendait surtout qu’il n’était pas aussi brave, courageux, stratège, droit, ambitieux que son géniteur. Pas que lui au moins n’était pas froid, cruel, calculateur, et avait un coeur, un coeur trop grand pour ce fichu monde, d’ailleurs.


« Il ne faut pas essayer de trop comprendre ce qu'il peut faire ou non. Mais je suppose qu'il doit avoir confiance en vous. »

Se pouvait-il qu’elle pense honnêtement ainsi, que les faits et gestes d’un homme, incompréhensibles au demeurant, n’aient ni importance, ni incidence ? Rien de tel puisque le chemin qu’il traçait semblait juste. Gabriel était quelqu’un de curieux, et plus encore, il aimait comprendre, le mystère de la situation n’épargnait de fait vraiment pas son propre cerveau pragmatique, naïf, désespérément romantique, mais pragmatique malgré tout.

Non, pour lui, il restait des choses à tirer au clair, et il espérait qu’Eleonore l’y aiderait. Trop d’informations d’un coup peuvent aisément nuire. Nuire à lui-même et nuire aux autres. Il ne serait plus exactement le même après cette conversation.


« Et vous Gabriel, vous allez bien ? »

Il ne s’était pas attendu à une telle question après les mots qu’ils venaient d’échanger, mais elle ne lui déplaisait pas. Ça voulait dire qu’elle se souciait au moins un peu de lui, que son sort ne le laissait pas complètement indifférent.


« Je... je ne sais plus trop à vrai dire... Les choses ont beaucoup changé après votre départ... pour moi en tous cas. »
Perdre de vue celle qu’il aimait, épouser son portrait craché, qu’il n’aimait pas, rien de tout cela n’était simple. Et ajoutez à cela ce qu’il venait juste d’apprendre... Il se sentait perdu. Il baissa les yeux, un peu dépité. « Je ne sais plus du tout où j’en suis ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1829
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Après tout ce temps (pv Eleonore)   Lun 7 Juil - 21:38

Gabriel & Eleonore
Après tout ce temps.
Eleonore ne comprenait pas plus les intentions de Nathaniel que Gabriel. Mais elle avait l'habitude de ne pas comprendre ce qu'il faisait et ce qu'il avait en tête. Elle commençait à le connaître un peu, elle savait que cela ne servait pas forcément à grand chose de tenter de le comprendre. Il se passait des choses dans sa tête et il était très difficile de tout cerner. La jeune femme ne savait vraiment pas pourquoi l'homme avait arrangé cette rencontre, à quoi cela pouvait-il bien servir son plan. Elle le découvrirait sans doute dans le futur, quand elle parviendrait à rassembler les pièces de puzzle qu'elle avait en sa possession ainsi que les manquantes, pour reformer toute cette histoire. Pour le moment, elle se trouvait tous simplement là devant le prince de Féerie. Et elle n'avait pas vraiment peur. Elle avait suffisamment confiance en Gabriel pour ne pas craindre être dans un piège. Après tout, s'il était sincère dans ses sentiments, il ne lui ferait pas de mal. Ses sentiments, ce lien qui les unissait finalement. Le fait que l'homme l'aimait, c'était pour ce qu'ils étaient « proches ». Eleonore avait de la pitié pour le prince, parce qu'il souffrait à cause d'elle au final. Et ce dernier était prêt à tous pour l'amour qu'il portait. Il ne fallait pas essayer de comprendre les attentions de Nathaniel, mais la jeune femme se doutait bien qu'il cherchait à obtenir quelque chose du prince. Cet homme si proche de son ennemi et si amoureux d'elle, ce n'était pas une coïncidence. Le rebelle avait un plan en tête et Eleonore commençait déjà à ne pas aimer cela. Elle le suivait dans sa recherche de pouvoir, elle voulait faire tomber Edgar au nom de la justice. Il avait enfermé des personnes innocentes, comme Marianne, Victor ou même Daphnée. Mais, Eleonore ne savait pas vraiment si Nathaniel était vraiment meilleur. Enfin, elle ne pouvait pas prédire le futur malheureusement.

Eleonore prit finalement le temps de s’enquérir de l'état du prince. Ce dernier s'était inquiété pour elle, mais elle devait bien avouer qu'elle n'avait pas spécialement pris le temps de penser à lui. Après tout, il avait quand même plus de chance que ceux qui s'était retrouvé en prison. Mais il devait quand même souffrir, à cause d'elle en plus. Puisqu'il prenait à ce point le temps de s'inquiéter pour elle, puisqu'il l'avait cherché pendant ces longs mois, elle pouvait bien lui accorder un peu de compassion. Eleonore baissa un instant ses yeux aux paroles de Gabriel, elle se sentait vraiment coupable.

« Pardonnez-moi, tous cela est de ma faute. Je ne désirais pas vous faire souffrir en partant. »
Ce n'était pas dans son intention non, elle n'avait pensé qu'à elle en agissant de la sorte. Elle n'imaginait pas que le prince pourrait être à ce point touché par son absence. Cependant, même si cela la peiné de lui avoir fait du mal, elle ne reviendrait pas en arrière. Malgré la prison, malgré la rébellion maintenant, elle savait qu'elle avait bien fait de quitter ce château cette nuit la. « J'aimerais pouvoir vous aider. »

Elle disait vrai, parce qu'elle se sentait coupable et qu'elle n'aimait pas se sentir coupable.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille royale
Messages : 218
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Après tout ce temps (pv Eleonore)   Mer 9 Juil - 10:09

« Pardonnez-moi, tous cela est de ma faute. Je ne désirais pas vous faire souffrir en partant. »

Gabriel sourit. Ça, elle n’avait pas vraiment besoin de le lui dire, il le savait, il en avait parfaitement conscience. Il ne savait rien d’elle, mais il pensait en connaître suffisamment. Suffisamment pour savoir qu’elle était une bonne personne, le genre à ne clairement pas vouloir faire souffrir intentionnellement.

Elle avait suivi son coeur, lui cherchait à suivre le sien, ce n’était pas de sa faute, ni de la sienne du reste, s’ils n’allaient pas dans la même direction. Il était apparemment condamné à aimer sans l’être.

Et en fait, ce n’était pas que des apparences, une fée s’était bel et bien penchée sur son berceau pour lui refuser un jour le moindre bonheur en amour, mais ça il n’en savait rien. Et mieux valait pour lui, son romantisme invétéré ne s’en était pas remis.

Déjà qu’une part de lui continuait d’espérer... Elle le voyait bien, évidemment, qu’elle ne l’aimait pas, qu’elle aurait pu se forcer des siècles, et qu’elle n’aurait pas plus de sentiments, que c’était pour ça qu’elle s’était enfuie.

On ne force pas les élans du coeur. Il était bigrement bien placé pour le savoir. S’il avait pu en être autrement, il aurait tout fait pour aimer Anna, Anna qui subissait le même calvaire que lui, en vérité. Ou même un calvaire pire encore. Mais qui sait, elle le méritait sûrement un peu.

« J'aimerais pouvoir vous aider. »

De nouveau, il savait pertinemment qu’elle était sincère. Elle cherchait à se racheter d’une faute qu’elle n’avait pas commise. D’accord, ce n’était pas bien avisé de sa part que d’avoir pris le large et d’avoir laissé en plan son fiancé, mais c’était une chose qu’il comprenait, en vrai. Il aurait peut-être fait pareil à sa place. S’il n’était pas aussi lâche. En le fuyant, elle avait fait preuve d’un certain courage.

Mais pour l’aider, il ne voyait pas ce qu’elle pourrait fait. L’idéal aurait été qu’elle devienne folle d’amour dans la seconde pour lui, et qu’elle lui dise vouloir reprendre sa place, le titre qui lui avait été usurpé... Là il aurait été le plus heureux des hommes. Mais s’il était naïf, il n’était pas complètement idiot non plus. Il savait bien qu’il n’espérait jamais que dans le vide. Elle avait choisi. Et ce n’était pas lui qu’elle avait choisi.


-Vous êtes là, vous êtes en vie. C’est le mieux que vous puissiez faire pour moi.
Il marqua une pause. Et me promettre de ne pas me laisser sans nouvelles.

Même si c’était terriblement dangereux, en vérité, si son père avait vent de cette conversation, il ne serait pas le seul à en payer le prix fort. S’il était prêt à l’assumer pour elle, elle ne méritait pas de l’assumer pour lui.

Mais il avait à peine survécu à son absence, et à la crainte de l’avoir perdue pour toujours. Il ne voulait plus jamais, non plus jamais revivre une telle chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1829
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Après tout ce temps (pv Eleonore)   Ven 18 Juil - 10:38

Gabriel & Eleonore
Après tout ce temps.
Eleonore n'avait pas voulu faire du mal à Gabriel quand elle avait décidé de quitter le château la veille de leur mariage. Ce n'était pas dans ses intentions, en réalité elle n'avait même pas pensé au prince au moment de son départ. Elle s'était contentée de penser à elle, à la situation dans laquelle elle se trouvait, sans se préoccuper des sentiments de l'homme. C'était évidemment égoïste, mais elle n'y pouvait rien. Elle n'avait eu aucune pensée pour Gabriel et se rendait compte aujourd'hui de ce qu'elle avait provoqué chez l'homme. Il l'avait cherché depuis son départ, pendant qu'elle était dans cette horrible prison. Forcément, maintenant, elle s'en voulait. Mais si elle avait le choix en revenant en arrière, la jeune femme ne changerait sans doute pas ce qui s'était passé. Certes, ce n'était pas l'idéal, elle se retrouvait fugitive et incapable d'avoir une vie normale pour le moment. Elle avait traversé des choses difficiles, elle avait découvert d'horrible révélations. Mais elle ne regrettait rien, parce qu'elle ne s'imaginait plus vivre dans les mensonges, dans les faux semblants. Et puis, cela ne changeait rien au fait qu'elle ne s'était jamais vu devenir la princesse de Féerie. Eleonore voulait donc faire quelque chose pour l'homme, pour essayer de se racheter de ce qu'elle avait fait. Elle ne pouvait pas s'empêcher de se sentir un peu coupable, même si elle ne changerait rien, elle voulait se rattraper. Sauf qu'elle ne voyait effectivement pas ce qu'elle pouvait faire pour le prince, elle ne pouvait rien lui apporter dans un sens. Mais elle était plus que sincère, vraiment.

Eleonore attendit la réaction de l'homme, qui ne tarda pas à arriver. Sans surprise, Gabriel faisait preuve encore de bonté envers elle, montrant rien qu'avec des mots qu'il tenait trop à elle. La jeune femme se sentait toujours un peu mal à l'aise de sentir à ce point les sentiments qu'il avait pour elle, parce qu'elle savait qu'ils étaient fort. Ce qu'il voulait, ce n'était rien d'autre que de la savoir en vie. Il avait vraiment souffert de son absence, elle avait une trop grande place dans son cœur. Ainsi, la rebelle ne pouvait pas s'empêcher d'avoir une pensée pour sa sœur, qui devait souffrir de cette situation également. Evidemment, elle ne se rendait pas encore compte qu'au fond, elle n'avait que ce qu'elle méritait. Enfin donc, Gabriel voulait simplement que la femme ne le laisse pas sans nouvelle. Au fond, ce n'était pas grand chose, mais cela avait une grande importance.

« Je vous le promet. »

Oui, elle était sincère. Ce n'était pas rien, c'était dangereux même. Si jamais Edgar apprenait que son fils avait eu l'occasion de rencontrer Eleonore, s'il découvrait ensuite qu'il avait régulièrement de ses nouvelles, ils allaient avoir tous des ennuis. Gabriel ne pourrait sans doute pas cacher longtemps la façon dont il rentrait en contact avec la jeune femme et les rebelles. Ces personnes qu'il désirait sans doute plus que tout voir mort, puisqu'ils menaçaient l'équilibre qu'il avait mit en place. Mais elle allait assumer les risques, parce qu'elle souhaitait se racheter auprès du prince. Ça et puis, au fond, elle devait bien avouer qu'elle savait que cela était une bonne chose pour les rebelles d'avoir de bons contacts avec une personne si proche de la royauté. Elle culpabilisait déjà d'avoir de telle pensée, ne sachant même pas d'où cette manipulation pouvait lui venir.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille royale
Messages : 218
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Après tout ce temps (pv Eleonore)   Mer 13 Aoû - 14:55

« Je vous le promet. »

Rien ne garantissait qu'Eleonore ne lui mente pas. Après tout, ne lui avait-elle pas affirmé qu'elle l'épouserait ? Ce premier mensonge avait été la pierre sur laquelle s'était fondé l'édifice - chambranle devenu l'antre de son esprit. Et pourtant, malgré le mal qu'elle lui avait fait, alors qu'il l'avait là, en face de lui, il était toujours autant fou d'elle, désespérément accro, bêtement amoureux.

Et chaque mot qu'il entendait de sa part se muait en vérité absolue et indéniable. Il ne craignait plus l'erreur, ni plus la faute. Il entendait juste sa promesse, et même si elle ne savait pas comment elle pourrait bien l'honorer, il voulait penser une tonalité sincère dans absolument chaque inflation de sa voix.

Sa voix mélodieuse, à la fois tendre et cruelle, car un mot d'elle pouvait avoir le don de faire s'effondrer son univers tout entier ou, tout au contraire, pouvait le consolider comme jamais. Là, maintenant, il se sentait capable de soulever des montagnes, juste parce qu'elle promettait de ne plus complètement le fuir, et de garder contact avec elle.

"Merci."
dit-il doucement avant d'oser s'approcher un peu plus d'elle et de s'aventurer à déposer un chaste baiser sur sa joue.

Ce n'était pas le genre d'attitude qu'il devrait adopter, clairement pas. Ce n'était pas ce qu'un époux aimant, marié à sa future reine, devait faire. Il n'en faudrait pas davantage pour qu'on le qualifie d'adultère.

Mais il l'aimait, profondément, alors il s'en fichait. Il n'y avait de toute façon aucun témoin, et même s'il y en avait eu, il n'y avait jamais que ses guenilles pour différencier la princesse qu'il avait épousé de la fugitive à qui il parlait. Après tout, n'était-ce pas à Eleonore Odien, qu'il était marié ? Eh bien, c'était à elle qu'il demeurait fidèle, envers et contre tout.


"Comment puis-je faire pour avoir des nouvelles de vous ?"


C'est qu'il ne se leurrait pas, une fois qu'elle aurait quitté son regard, il ne saurait de nouveau plus où elle se cachait, ni ce qu'elle ferait.

La vie qu'elle s'était choisie, ou qu'on l'avait forcé à choisir, était une vie dangereuse, et il savait d'avance que, de ne rien savoir, il n'en fermerait pas l'oeil de la nuit. Pourtant, il était plus qu'évident qu'on ne lui dirait rien et qu'on lui cacherait tout d'où elle se rendait.

Et lui, pauvre indolent, n'aurait plus qu'à prier pour elle, dans l'espoir de la revoir. Si elle pouvait lui donner une façon, n'importe laquelle (et qui ne soit pas trop dangereuse) pour ne jamais rompre le contact...

C'était peut-être fantasmer que de croire que la jeune femme pourrait si aisément garder le contact sans que cela n'éveille les soupçons de son père, mais si le prince de Féerie n'avait plus cela, que pouvait-il bien lui rester ? Si peu de choses... trop peu de choses.

Il y avait une solution. Il devait y avoir une solution…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1829
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Après tout ce temps (pv Eleonore)   Mar 19 Aoû - 21:11

Gabriel & Eleonore
Après tout ce temps.
Eleonore était partagée entre plusieurs sentiments vis à vis de Gabriel et de la promesse qu'elle venait de lui faire. La jeune femme se voulait sincère, afin de se racheter du mal qu'elle lui avait causé. Elle ne s'était pas attendu à cela, mais elle voyait bien aujourd'hui que l'homme avait souffert de son départ. Evidemment, la rebelle n'avait rien su avant de le revoir, elle ne s'était pas imaginé que le prince puisse à ce point être attaché à elle. Ainsi donc, elle souhaitait faire une bonne action envers lui. Elle savait bien qu'elle serait incapable de lui offrir le même amour qu'il avait pour elle, elle ne pouvait pas forcer son cœur à battre pour quelqu'un. Et cela serait parfaitement inutile, jamais elle ne pourrait vivre aux bras de Gabriel, même si elle en avait eu envie. Anna, sous son identité, était son épouse. C'était ainsi. Alors, elle pouvait se contenter d'arrondir un peu les angles. Si pour son bien, il souhaitait simplement avoir de temps à autre des nouvelles de sa part, alors elle le ferait. Mais il y avait autre chose qui tournait dans son esprit, une autre raison qui la poussait à faire cette promesse. C'était mal, Eleonore s'en voulait déjà pour cela. Mais elle savait que pour les rebelles, c'était un avantage d'avoir des liens avec des proches d'Edgar. Et il n'y avait sans doute pas plus proche que son propre fils. Est-ce que cela allait leur servir ? Elle n'en savait rien et au fond, elle espérait que ça ne soit jamais le cas. Mais au cas où, elle avait donc ce lien qui l'unissait avec le prince de Féerie.

Mais Gabriel leva le problème de cette promesse. Eleonore ne savait pas non plus comment elle allait pouvoir donner de ses nouvelles au prince sans que cela ne soit dangereux pour l'un d'entre eux. Evidemment, elle pouvait oublier le fait d'envoyer un courrier à l'homme. Elle ne pouvait pas non plus lui dire où elle se cachait avec les autres. Outre le fait qu'ils voyageaient beaucoup et ne restaient pas souvent au même endroit, elle ne pouvait pas lui faire entièrement confiance. Eleonore savait bien que Gabriel ne la trahirait jamais, parce qu'il l'aimait trop, mais elle savait qu'Edgar pouvait se montrer persuasif. Et il suffisait que le prince soit un peu trop bavard pour mettre la puce à l'oreille de son père, non elle ne pouvait rien lui dire du lieu où elle vivait. Alors, ils devraient trouver un autre moyen, ce qui n'était pas chose aisée. La jeune femme garda le silence pendant sa réflexion, avant de finalement prendre la parole.


« Nous pourrions nous retrouver ici de temps à autre, comme aujourd'hui. Et quand je le pourrais, je déposerais un message au niveau de la fontaine, que vous pourrez récupérer plus tard. »


Eleonore ne savait pas si c'était la meilleure solution, mais c'était la seule chose qu'elle avait trouvé. Après tout, ils étaient bel et bien en train de discuter tranquillement aujourd'hui. Alors, ce n'était sans doute pas parfait mais c'était le mieux qu'elle avait trouvé. A moins que Gabriel ait une autre idée, ils pourraient faire ainsi.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille royale
Messages : 218
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Après tout ce temps (pv Eleonore)   Mar 26 Aoû - 10:45

Il aurait été prêt à soulever des montagnes, à prendre tous les risques pour elle. S'il avait fallu affronter les pires intempéries pour les beaux yeux de sa princesse, qui au final ne n'était pas vraiment (et ce n'était certainement pas le fruit de sa volonté), il l'aurait fait. Oui, il était bel et bien l'archétype du prince charmant candide et irrévocablement amoureux. Elle lui demanderait la lune, il la décrocherait pour elle. Elle lui demanderait de renoncer à Anna, il le ferait.

…Elle lui demanderait de trahir son père.. Il était fort probable qu'il le ferait. N'était-ce pas déjà une trahison, d'ailleurs, que la façon dont il se tenait là, en face d'elle. Sans aucune intention de la dénoncer, juste celle de faire durer ce moment de crainte qu'il ne se représente jamais. Si il la perdait, il se perdait. Pour lui, c'était évident, ça ne faisait même aucun doute. Il se moquait bien que l'on trouve cette vision des choses simpliste et qu'on finisse par le lui reprocher (pour ceux qui ne le lui reprochaient pas déjà).

Alors même s'il s'agissait d'une erreur, de tourments dignes d'un adolescent, ça n'avait guère d'importance. Il voulait bien braver l'interdit, puisqu'il ne connaissait pas, en ce qui le concernait, de meilleures causes à défendre que la belle Eleonore Odien, la vraie. Pas celle qu'il était supposé avoir épousé, et qui n'avait que l'aspect de sa belle. Eleonore, la vraie.

Et finalement, cette dernière leur trouva une parade qui n'avait pas grand chose de dangereuse. Enfin si, un peu, mais ce n'était pas grand chose en comparaison de ce qu'ils pourraient encourir.


« Nous pourrions nous retrouver ici de temps à autre, comme aujourd'hui. Et quand je le pourrais, je déposerais un message au niveau de la fontaine, que vous pourrez récupérer plus tard. »

C'était complètement jouable, en effet. Et pas si risqué, en fait. Le coeur du prince s'emballa à la seule idée de pouvoir ainsi revoir Eleonore régulièrement. Il le voyait bien, qu'elle ne l'aimait pas. Mais qu'elle accepte de le retrouver, ça en disait tout de même long. Il était suffisamment candide pour y entrevoir une chance. L'assiduité de ses sentiments finiraient peut-être par payer.

…d'accord, il était marié. Normalement, ce genre de pensée ne devrait pas l'effleurer. Mais c'était plutôt la pensée qu'il agissait à l'encontre complète de la morale qui lui échappait complètement.

Gabriel hocha vivement la tête à sa proposition. Il aurait été fou, complètement fou, de ne pas y trouver son compte (autant qu'il était fou de l'y trouver).


"Très bien. Vous n'êtes pas encore partie qu'il me tarde déjà vous retrouver."


Sa naïveté sans borne était des plus consternantes, mais il en jouait avec une candeur presque touchante.

Dans une époque comme la sienne, avec un père comme le sien, aimant une femme comme Eleonore, il semblait bon pour enchaîner les souffrances les pires et les coups du sort les plus redoutables. Le pire, c'est qu'il en souriait.


"Eleonore…"
Il marqua un pause, gêné. "Pourrais-je, seulement, vous serrer dans mes bras ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1829
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Après tout ce temps (pv Eleonore)   Lun 1 Sep - 21:14

Gabriel & Eleonore
Après tout ce temps.
Eleonore se rendait bien compte du « pouvoir » qu'elle avait sur Gabriel, sur cet homme qui était fou amoureux d'elle. Il l'était depuis le premier jour, depuis ce jour où ils s'étaient rencontrée dans son village natale. Jour funeste en réalité pour la jeune femme, celui où elle avait croisé la vie du prince de Féerie et qui avait fini par la conduire en prison sur l'île des soupires. Tous étaient partit de là, de ce moment où leur destin c'était croisé. Si seulement elle savait, elle ne se rendait pas encore compte qu'elle ne connaissait qu'une infime partie de la vérité. Tellement de chose lui restait à découvrir, tellement de détails qui allaient se révéler à elle alors que ses yeux allaient s'ouvrir de plus en plus. Pour le moment, elle ne voyait que peu de chose et se contenter de croire que son destin c'était lié à celui de Gabriel quand ils s'étaient rencontrés dans son village. L'homme ne voulait pas perdre de nouveau le contact avec elle, il voulait continuer à obtenir des nouvelles d'elle. Et elle avait accepté, elle ne pouvait pas refuser de toute manière. Parce qu'au fond, il lui faisait pitié. Ce n'était pas vraiment un sentiment positif, mais elle n'y pouvait rien. Le prince portait tellement d'amour pour elle qu'il était prêt à tout, à la plus dangereuse des actions. Eleonore savait bien que si elle demandait à l'homme de trahir son père, il le ferait sans doute. Parce qu'elle avait sans doute plus de pouvoir sur lui que n'importe qui, parce qu'elle faisait battre son cœur.

Elle lui explosa alors un plan pour qu'ils puissent garder contact, puisqu'elle savait aussi qu'elle ne pouvait perdre la possibilité de garder contact avec le fils d'Edgar. Elle s'en voulait de penser cela, mais ce lien qu'elle avait avec Gabriel se révèle très utile. L'homme accepta ce plan, qui n'était pas trop dangereux. S'ils s'en sortaient bien, ils ne se feraient pas remarquer. Eleonore avait apprit à se monter discrète depuis qu'elle avait quitté l'île des soupires pour suivre cette rébellion. Ainsi donc, les choses étaient convenues entre eux. Ils allaient pouvoir se tenir informer l'un sur l'autre sans souci. Du moins, Eleonore pourra donner de ses nouvelles à Gabriel, la jeune femme se doutait bien que c'était surtout dans ce sens que le prince voulait que les choses se passent.


« Moi aussi. »
Dit-elle doucement, mentant ouvertement.

Elle ne savait même pas pour quelle raison elle mentait, sans doute pour faire plaisir à Gabriel. Mais cela ne lui expliquait pas tout, elle n'aimait pas vraiment cela. Cependant, la jeune femme n'eut pas le temps de trop se morfondre dans sa culpabilité, puisque le prince reprit la parole, la surprenant énormément. L'homme lui demandait s'il pouvait la serrer dans ses bras. Non, elle ne le voulait pas, mais elle se savait pas si elle pouvait réellement refuser cela au prince. Il restait quand même le fils de son ennemi, de celui qui voulait la tuer. Cela n'était pas une bonne idée de trop le contrarier. Et puis de toute manière, elle n'avait jamais réussit à lui refuser quoi que soit en face (après tout elle avait fuit du château loin de son regard).


« Et bien... je... » La jeune femme ne pouvait pas cacher une certaine gène. Le prince était marié après tout, à sa sœur en plus. « D'accord, vous le pouvez. »

Et suite à ces mots, Eleonore laissa tout simplement Gabriel la serrer dans ses bras, non sans se sentir particulièrement mal à l'aise.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille royale
Messages : 218
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Après tout ce temps (pv Eleonore)   Ven 5 Sep - 9:56



« Moi aussi. »

Ce qu’il pouvait être naïf, tout de même, pour entendre chacun des mots qu’elle prononçait, et ne pas y lire le plus évident des mensonges. Il croyait, et il la croirait toujours, elle pourrait lui servir la plus terrible des énormités sur un plateau d’argent, il ne lui viendrait pas à l’esprit de la remettre en cause. Il tiendrait le tout pour argent comptant.

Il y avait deux raisons plus que manifestes à cela. Déjà, il aimait Eleonore. Comme un fou, comme un damné, et cet amour pour elle le rendait aveugle à l’évidence même. Ensuite, il n’était que peu familier avec l’idée de mensonge. Il ne réalisait pas que, pourtant, le mensonge était constitutif de son être et de toute son existence, du monde qui était son environnement. Il croyait encore en la pure honnêteté humaine, crédule et bête, et il était convaincue que la belle Eleonore était dénuée du moindre vice.

Lui, par contre, s’en découvrait un qu’il se serait bien épargné. Une propension claire et nette à l’adultère. Il aurait bien voulu lutter contre cette tare, aimer sa femme comme tout époux avait l’obligation morale de le faire. Mais il ne le pouvait pas. Son affection pour Eleonore occultait tout le reste, alors, quand il lui demanda s’il pouvait la serrer dans ses bras...

Elle ignorait peut-être que c’était, pour lui, comme lui demander s’il pouvait être heureux, ne serait-ce qu’une fraction de seconde.  Même pour accéder au bonheur, il pensait devoir demander l’autorisation. Il en était à ce triste état de fait. Et il en souffrait certainement moins qu’il ne le devrait, s’il prenait pleinement conscience de son ô combien triste condition.


« Et bien... je...  D'accord, vous le pouvez. »

C’était un sourire éclatant qui accueillit cette réponse, exactement celle qu’il avait espéré. Ni une ni deux, il vint donc serrer Eleonore dans ses bras. Dans une étreinte qui aurait pu durer toute l’éternité, il ne s’en serait pas lassé. Il profita de l’avoir tout contre elle, conscient que, même s’ils s’étaient promis de se revoir, il ne pouvait savoir combien de temps se déroulerait entre le moment de cette promesse, de cette entreinte, et le moment où ils auraient le plaisir (ou en tous cas, il y aurait du plaisir de sa part) de se revoir. Dans tous les cas, ce serait beaucoup trop long à ses yeux.

Il laissa s’écouler les secondes, peut-être même les minutes, ses doigts glissant contre la longue chevenure d’or de la belle fugitive. Puis, daignant enfin s’écarter, il la regarda dans les yeux. Il se lisait un peu de tristesse dans son regard, en vérité.


« Je suppose que nous allons nous dire au revoir. »


C’était une perspective qui ne l’enchantait guère mais qui, malheureusement, devait bien lui sauter aux yeux. Ces retrouvailles étaient brêve, mais Eleonore était en fuite, elle ne pouvait pas rester trop longtemps exposer, surtout auprès du fils d’Edgard. Qui était apparemment l’ennemi juré. Cela, Gabriel commençait à le comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebellion
Messages : 1829
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Après tout ce temps (pv Eleonore)   Ven 12 Sep - 11:22

Gabriel & Eleonore
Après tout ce temps.
Eleonore n’aimait pas mentir, mais elle ne pouvait pas non plus dire la vérité à Gabriel. Il lui faisait de la peine, elle ne pouvait pas le nier. Il était tellement attaché à elle, qu’il semblait être prêt à tout pour la revoir et lui venir en aide. La jeune femme savait bien qu’elle ne devrait pas en profiter, qu’elle ne devrait pas jouer ainsi avec les sentiments du prince. Mais elle ne pouvait évidemment pas lui dire qu’elle n’avait pas spécialement hâte de le revoir. Cela n’allait pas la gêner de le revoir, au contraire cela lui ferait même sans doute plaisir au fond. Cependant, elle n’allait pas pour autant attendre avec impatience le moment où ils allaient se revoir. Enfin, maintenant que c’était fait, Eleonore n’allait pas pouvoir revenir en arrière. Elle avait mentit ouvertement et n’avait plus que sa culpabilité. Pour l’instant, elle avait autre chose à penser. La rebelle accepta que Gabriel le prenne dans ses bras, même si elle savait que c’était une très mauvaise chose. L’homme était marié (à sa sœur en plus), il ne pouvait évidemment pas prendre une autre femme dans ses bras de cette manière. Sauf que la rebelle ne pouvait pas refuser cela au prince, elle préféra se dire que ce n’était pas grand-chose au final.

Ce fut avec un grand sourire lumineux que Gabriel accueillit ses paroles, mettant malheureusement mal à l’aise la jeune femme. Et le prince ne perdit pas de temps avant de s’approcher complètement d’elle et de la prendre dans ses bras. Eleonore se laissa faire, sans opposer la moindre résistance. Elle trouva le moment long, mais elle ne dit rien et ne bougea pas. Tant qu’à faire, elle préférait le laisse lui-même décider de quand cette étreinte allait prendre fin. Après plusieurs minutes donc, Gabriel finit par s’écarter. Ils allaient devoir en effet se séparer, ils ne pouvaient pas rester trop longtemps ensemble. C’était dangereux pour Eleonore d’être exposée de la sorte


« En effet, il est temps pour moi de partir. »

Eleonore n’allait pas avoir trop de mal à quitter Gabriel, mais elle n’avait pas spécialement envie de trop brusquer l’homme tout de même. Cela était plus difficile pour le prince et la jeune femme savait parfaitement pourquoi. Elle avait donc l’intention de prendre son temps tout de même, de ne pas partir trop brusquement. Même si heureusement, le prince se faisait déjà à l’idée qu’ils allaient devoir se dire au revoir. Ils se reverraient bien sûr, bientôt sans doute. Peut-être même plus tôt que ce que la rebelle imaginait. Mais pour l’instant, ils devaient commencer par se quitter.

« Portez-vous bien Gabriel… »

Lui dit-elle, lui adressant un grand sourire. Cela ne lui servait à rien de rester plus longtemps dans le coin. Elle salua donc une dernière fois l’homme en face d’elle, dans les convenances correctes avant de finalement s’en aller.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Après tout ce temps (pv Eleonore)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Après tout ce temps (pv Eleonore)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après tout, c'est juste un café.
» j'ai tout mon temps
» Ludmilla ♣ Vous n’êtes, après tout, qu’un minuscule individu dans le vaste monde...
» Vouloir oublier quelqu'un, c'est y penser tout le temps + Alice.
» "Un génie sommeille en moi. Malheureusement, il dort tout le temps"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: Le pays de Féérie :: Le reste du pays :: Les villages & habitations-