Partagez | 
 

 calice ♆ once the game is over, the king and the pawn go back in the same box.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Message#Sujet: calice ♆ once the game is over, the king and the pawn go back in the same box.   Dim 13 Juil - 22:19

Calice
I'm just the shadow of everyone. I am nothing. A fragile light would be extinguished...

Surnom ► Des surnoms ? J'en ais des tonnes... ! Qui sait si mon prénom "Calice" n'en est pas un également. Peut être en as-tu un toi-même à me donner, cela m'importe peu. Appelles-moi comme tu le veux, cela ne me gêne pas tant que cela te plaît. Mon ancien maître d'ailleurs appréciait me nommer de diverses manières.

Âge ► Personne ne sait vraiment, ni même moi, mon âge réel. On suppose à la vue de mon physique que je dois avoir au moins vingt trois ans, mais cela reste malgré tout un mystère. Beaucoup se sont demandés si je ne pouvais en avoir bien plus à la vue de quelques évènements... paranormales. Ma naissance et les conditions par laquelle je suis arrivé dans ce monde. Mais mon maître m'a pourtant vu grandir et peut parfaitement affirmer que je vieillis comme un humain. Mais peut être qu'un jour, je m'arrêterais de pousser...

Lieu de Naissance ► L'endroit semble incongru pour mettre bas et pourtant, c'est dans l'eau d'une fontaine dans un village non loin de celui de Piquiel que je pris conscience. Une eau complètement gelée, lors d'une nuit d'hiver, lorsque la lune se trouva à son point le plus haut... Néanmoins je vous arrête tout de suite. Je ne suis pas une créature humaine... Vous comprendrez sans doute mieux en parcourant les lignes qui suivent.

Sexe ► Tu dois alors te demander si mon apparence est-elle trompeuse ou alors suis-je réellement un homme ? Et bien la seule chose que tout le monde peut aisément affirmer, c'est que je suis véritablement une créature de sexe masculin... Même s'il m'est possible de revêtir par moment diverse apparences - souvent hybride -, je reste constamment un grand garçon.

Race ► Je suis une créature oui, mais laquelle ? Et bien je suis un hybride semi-lorialet semi-ondin, fils d'un rayon de lune et d'une ondine... Je revêts des attraits de chacun de mes parents, même si cela ne se voit pas forcément. D'ailleurs, je suis considéré pour la plupart des mortels comme un simple humain, puisque je n'ai d'ailleurs eus l'occasion d'user de mes capacités de ondin. Seul légèrement mon apparence physique et mon caractère pourrait laisser penser que je suis différent des créatures mortelles, et encore...

Groupe ► J'aspire aujourd'hui à retrouver une vie prospère comme le désire les maîtres de notre pays. Être en paix avec tout le monde, être heureux et vénérable pour les rois et reines qui gouvernent. Je suppose qu'il me sera à nouveau dur de m'intégrer parmi la société avec un passé tel que le miens, mais j'espère vraiment être à nouveau un Féerien comme tout les autres.

Caractère
Progéniture de la Nature, mère aussi bien de vie que de mort, on pourrait s'attendre à la créature, peut être la plus terrifiante de tous. On devrait me craindre et fuir dès que l'on m'aperçoit, ne désirant goûter aux tempêtes de neiges ou aux vagues d'eau. Peut être même mon charme commun aux Odins. Mais nan. Au lieu de cela, on m'aperçoit puis on passe son chemin comme si de rien n'était. Comme si je n'étais qu'un simple être humain parmi tant d'autre. Un pion situé dans la hiérarchie la plus basse. Une créature misérable voir même détestable, ayant toujours vécu dans la crasse et la boue. Oui, pour beaucoup, alors que je pourrais aisément m'imposer, je fais pourtant peine à voir... Tout simplement parce que je ne suis pas de ceux qui recherche le pouvoir. Rêveur et par moment mélancolique, comme la plupart des Lorialets, je ne suis pas de ceux qui ferait du mal à qui que ce soit. Entre ceux qui mangent et ceux qui se font mangés, je fais partis des proies les plus faciles à capturer. Et cela ne se voit sans doute pas que dans mon physique, bien que de ce côté là joue aussi, mais aussi dans ma bonté facile et mon innocence que l'on attribuerait à un enfant, n'ayant que de peu conscience du mal qui l'entoure... Presque naïf, je vois les premiers venus comme la plus merveilleuse des personnes avant de me rendre compte qu'il est loin d'être ce qu'il aspire... Je ne dis pas là que je suis sot non plus, bien au contraire. Je suis quelqu'un cependant d'intelligent, rusé pour parvenir à m'extirper de nombreuses situations dangereuses, avec une planification ingénieux ou un fin calcul. De même que la comédie ou l'hypocrisie peut avoir son rôle bien que je suis en général une créature fidèle sur laquelle on peut pratiquement toujours compter. Plus fidèle même que le chien lui-même, suivant les ordres de son maître comme j'ai pu le prouver dans mon passé, lorsqu'un homme me recueilli. Et pour le remercier, je m'étais affiché sous mon attitude la plus douce et la plus docile. Parce que s'il y a un gros défaut chez moi, c'est la soumission. Moi-même, je n'ai pas conscience des pouvoirs dont je suis doté et je crois en les rumeurs qui court sur moi. Plus encore en la société de Féérie ; S'il y a un roi qui domine de cette manière, c'est que cela doit être forcément juste. Si je mérite la prison ou l'exil, c'est que cela doit l'être aussi. Aussi donc, je cherche toujours à trouver une bonne raison pour une acte faite avant de chercher à la blâmer. Comme je le disais, pour moi, tout le monde est gentil et je le suis aussi...

Ne suis-je donc pas la personne la plus attachante de tout le royaume, ou du moins, de tout le village ? Personne n'oserait porter la main sur ma pauvre joue creuse. Non, il faudrait être un véritable monstre pour oser une chose pareille... Et pourant, il a fallut que des rumeurs horribles courent sur ma personne pour que je ne soit mis au fer, comme un terrible fugitif. Bien sûr, il y a de ceux qui profite de ma faiblesse pour me faire du mal, parmi toutes ces personnes dominantes, qui ne se voient en tant que tyran et rien d'autre, mais moi aussi pourtant, minable monstre, j'ai réussis à briser le cœur de plus d'un. En tant que naïade ou odin, j'ai le trait d'être plutôt charmeur. Certain sont attiré par mon aspect surnaturel et beau, et je le sais. Alors croyez moi que j'ai profité de ce point là pour pouvoir profiter la compagnie de quelques personnes. Pas forcément dans le seul but de passer des nuits avec des tonnes de mortels, mais parce que c'est dans ma nature de nymphe. Je ne peux m'y empêcher et à côté de cela, je brise le cœur de quelques personnes. Comme ma franchise en fit troublé, si ce n'est blessé, plus d'un. Et croyez moi que cela suffit pour considérer un mortel "d'imparfait". Et je suis et je me considère comme l'être le plus imparfait qui soit. Si à l'habituel, je ronronne à la moindre caresse, je suis tout l'inverse lorsque je rentre dans une colère des plus noirs. Expressif, mon visage d'ange se transforme soudainement en quelque chose de beaucoup plus sombre et croyez moi qu'il ne vaudrait mieux pas m'embêter. Je ne suis pas humain après tout. Et il m'arrive même par moment de me comporter comme un animal. Bref, c'est un conseil à suivre, comme on vous dira sûrement de ne pas trop approcher un petit ourson, surtout si la mère est pas loin. Comme il ne faudra d'ailleurs faire de mal à mes proches.. ! Je me battrais bec et ongle, poussé par une énergie incontrôlable et envahissante me donnant soudainement le courage d'affronter l'ennemi, quitte à y perdre la vie. Le respect envers mes proches est plus que primordiale, c'est un mot d'ordre, même si étrangement, je n'en est aucun envers moi-même. La vie passant avant l'honneur...

Vous voulez un dernier défaut ? En voilà un. Comme je ne cesse de le répéter, dans le village où j'habitais, il n'étais pas rare d'entendre des murmures lors de mon passage, sans aucun doute moqueurs. C'est que tellement de mystère planent sur moi. Et mon attitude considéré comme étrange peut également jouer. On a du mal à me comprendre, comme un poète maudit ou un artiste déchu. Il faut dire par la même occasion que je suis sensible à ce domaine, amateur de lecture, de musique ou de théâtre et de bien d'autres encore. J'ai jamais pu réellement m'y exercer, mais je suppose que si j'ai la chance de pouvoir reconstruire ma vie alors sans doute me dirigerais-je vers ce monde là.
Physique
En me voyant avec un tel gabarit, on penserait loin de là que je suis une créature. Des bras, des pieds, des jambes, une tête et un tronc. Je n'ai tout ce qui est de plus normal. Peut être ma pâleur presque maladif pourrait faire douter sur ma nature de Lorialet, et encore, il arrive à certains humains d'être aussi pâle que moi, bien que cela ne soit pas les plus vivaces, ce qui est pourtant mon cas. De même, je suis également capable de changer l'apparence de mes jambes en les liant pour qu'il y est à la place, un appendice pourvu d'écailles vertes et bleues semblables aux tritons. Mais je n'eus réellement l'occasion de me transformer bien que je fréquente les eaux, à vrai dire, cela se déroule si je le désire, j'ai donc le contrôle total dessus, néanmoins comment le vouloir lorsque l'on a pas encore conscience soit même que l'on est une créature magique ? On ne peut pas.

Sinon, pour revenir à ma forme normal, et bien c'est simple. Même si je prétends être beau, cela ne veut pas dire que je suis le meilleur des Apollon. Beaucoup passeraient leur chemin sans même faire attention à moi car, même si je dégage une part de mystère, la plupart des simples mortels songeront que cela est dû à cause de toutes ces rumeurs qui parlent de moi, rien de plus. Pour d'autre encore, je dégage quelque chose de misérable ; après tout, je vivais dans le dénuement, ne mangeant point forcément à ma faim, aussi bien dans ma jeunesse que lors de mes séjours en prison. Et je suis devenu un homme qui ne quémande pas forcément le pain. Il suffit alors d'apercevoir les côtes qui bossent mes vêtements pour affirmer que je suis plus que maigre, sans parler de ma taille élancée qui appuie encore cet aspect pauvre. Pourtant, il y a quelque chose chez moi qui donne l'impression que je ne suis pas aussi malheureux que cela. En effet, je n'ai pas le dos courbé par la fatigue comme tout ces villageois qui rentrent après une dure journée de labeur, mais j'erre d'un pas gracile, presque dansant et silencieux de la même manière qu'un chat. Et puis il y a cette clarté pétillant de malice dans mon regard, semblable à ceux qui ont les enfants vivant encore dans leur monde magique, toujours accompagné d'un sourire en coin, qui fait penser que je suis au moins heureux de ma condition actuelle, et du coup, peut être ne suis-je donc pas forcément aussi ruiné que je puisse paraître...

Parlons de mes yeux et de tout le reste de mon visage, tient. S'il y a bien une chose qui fait ma beauté, ce sont mes prunelles bleutés aux parcelles vertes, si expressif. Le reste de mon visage n'est pas mal non plus malgré mes joues creuses. Je possède des lèvres légèrement rosée faisant ressortir un peu plus ma pâleur et au-dessus de mon crâne, une crinière brune coiffée de manière point vraiment commune, avec une grosse mèche retombant sur le visage.
HISTOIRE
C'est non loin d'une fontaine gelée par un hiver rude, que je poussais mes premiers cris dans la neige, au cœur d'un village. Déjà dès tout petit, hybride semi-Odin semi-Lorialet, j'étais destiné en tant qu'humain sans âme à défendre ses eaux durant tout le long de mon existence. Je devais, malgré ma pâleur incroyable, être capable normalement de survivre malgré mon tout jeune âge mais aussi et surtout, malgré la température assez basse à cause de la saison et de la nuit... Mais allez dire cela à un pauvre villageois ? Qui irait croire à cette histoire ? Lorsque l'un d'eux passa de façon hasardeuse et me trouva avant de se baisser pour venir me cueillir, il se dit bien un instant que c'était étrange qu'un bambin puisse réussir à survivre dans de tel conditions. Que les parents qui l'avaient abandonnés, avaient sans doute vu en ce geste, l'horrible idée de le laisser mourir, mais qu'il avait eut beaucoup de chance alors que lui, le trouva là, dans la neige... Beaucoup de chances... Chose qu'il me répéta pendant très longtemps, si ce n'est tout le temps.

Et qui était c'est homme ? Gideon Merrill Harland. Le forgeron le plus acharné de tout le village. Un homme qui a déjà bien vécu mais qui ne compte pas s'arrêter là. Parce qu'il est persuadé qu'il peut toujours faire mieux, et cela pour satisfaire un maximum ses clients. Les plus nobles, bien évidemment. Il ne se permettrait pas de vendre ses outils forgés aux plus démunis, ceux qui ne peuvent se permettre d'acheter ses œuvres à un prix minimum. Parce que Gideon est un simple Féérien humain qui n'avait que de l'amour pour ses maîtres. Et il fit passer cette passion à son "fils adoptif", soit moi. Dès mon plus jeune âge, il me parlait des  bienfaits des actes des dirigeant de notre monde. Et même il me parla de la guerre en bien ! Une guerre que je ne vivais que dans les dires de Gideon et des autres citoyens puisqu'elle se déroulait à travers les océans. Trop jeune pour la comprendre exactement, je suivais tout les propos de mon "père" au pied de la lettre et moi aussi alors, je croyais en la prospérité du pays grâce aux actes justes que pourraient commettre nos maîtres. Le monde était si merveilleux et puis, comme il le disait tout le temps ; qu'elle chance j'avais eus qu'il m'est recueillit au lieu de m'abandonner à une mort certaine. Si d'autres mourraient de faim dans la fange, moi, j'étais un être comblé.

Et pourtant, Gideon n'était pas aussi héroïque qu'il ne donnait l'impression. Non, comme toute créature dans ce monde malgré tout mauvais, il était de ce qui avait vu en moi, la possibilité d'avoir à disposition un être qu'il pouvait malmener et utiliser à ses fins personnels. Après tout, ce n'était pas si difficile de manipuler un petit garçon. Il suffisait de lui répéter ce que l'on voulait qu'il croit et c'était amplement suffisant. Donner des coups aussi, s'il le fallait et dire des mots injuste tel que ; "Tes parents t'aimaient pas et ils t'ont abandonnés, et moi j'ai pris la décision de te sauver.. Tu crois pas que d'autre n'aurait rien fait pour toi ? [...] Tu peux donc me rendre un petit service !". Ainsi, Gideon était dur avec moi. Il pouvait me frapper et m'insulter. Alors que ce fut lui-même qu'il me nomma Calice, c'était d'autre sobriquet tel que Minou, Esclave ou Imbécile qui revenait dans ses paroles, pour me nommer, m'appeler et me donner des ordres... Alors que la Nature avait décidé que je serais un gardien de la fontaine du village, Gideon lui, voulait que je sois son assistant, l'aidant dans sa tâche de forgeron. Celle-ci aurait du se révolter pour qu'un mortel puisse ainsi rabaisser une créature et pourtant, jamais elle ne réagissait comme si, je fus un oisillon tombé du nid et condamné, à moins qu'elle me considérait assez grand pour que je puisse me gérer tout seul ? En tout cas, Gideon avait raison sur ce point, c'était comme si mes parents m'avaient réellement abandonné, même si on ne penserait vraiment pas que je sois le fruit d'un rayon lunaire et d'une magnifique Ondine...

Les temps passèrent et Gideon, homme seul depuis bien trop longtemps, décida que je devrais assurer un tout autre poste. Vraiment pas celui qu'un enfant devrait assurer à cet âge là et pourtant, il n'avait d'autre créatures sur laquelle compter pour assouvir, diront nous, ses pulsions animales. Ces premiers instants me choquèrent avant que cela ne devienne quelque chose de tout à fait banale tout le long de ma vie, jusqu'à même accepter le fait qu'il désirait vendre mon corps salit et maigrichon aux plus offrants, aux Nobles. Je commençais à devenir un beau garçon néanmoins et il ne fut pas bien difficile d'accepter aux draps magnifiques des plus grands, aux mœurs légères. Jamais je n'allais plus loin qu'une relation physique, bien que quelques unes désiraient devenir des prétendantes, dans le plus grand des secrets. Après tout, j'avais beaucoup de qualités que d'autres hommes n'avaient pas ; les nuits durant à mes côtés, elles admettaient qu'il y avait quelque chose d'excitant, bravant l'interdit en trompant leurs hommes avec une tapin. Et j'étais si doux, si attentif envers elles. Bien plus attentif sans doute, que leur mari qui les mettaient sur le derrière de la scène... Et puis après tout, elles n'avaient pas choisies pour la plupart de se lier à tout jamais avec eux, victimes du mariage arrangé... Alors peut être que, même si elles n'étaient pas toute forcément en mal d'amour, mais qu'elles désiraient passer du temps avec moi dans le seul but d'être avec quelqu'un qu'elles apprécient un tantinet soit peu, je devais bien avouer que j'aurais peut être finalement accepté la proposition de fuir avec l'une d'entre elles, loin du pays pour pouvoir vivre une aventure romantique.

Et d'ailleurs, je savais déjà avec qui. Une magnifique jeune femme, amie du roi même et descendante d'une lignée noble, je pensais qu'il me serais aisé de la combler et de la faire rêver de péripéties trépidantes en fuyant loin du château pour aller à endroit où personne ne nous trouvera. Une idée qui aurait dû lui plaire, elle qui adorait lire les histoires de capes et d'épées. Pourtant, elle affirmait que sa place ne pouvait être autre part qu'aux côtés de son prince et rien d'autre. Puis les choses commencèrent à se compliquer alors que des rumeurs sur ma personnes se mirent à courir. D'abord on affirma que je fus toujours un pauvre garçon sans parent, puis maltraité et violé... Et qu'en plus de cela, je venais chercher la tendresse auprès des femmes du château. Trop de mauvaises choses qui faisaient de moi, et ironiquement, une erreur de la nature selon les dirigeants du pays. Peut être que l'on me prendrait en pitié, si ce n'est du dégoût. Mais dans ce monde faussement utopique, je n'étais pas l'être parfait pour assurer le bon vivre de ce monde et de ses habitants. Qui plus est, mes nombreuses aventures avec les femmes - et même quelques hommes - de la Haute Noblesse, aurait pu créer un véritable chaos. On ne pouvait tout de même pas se permettre de laisser de tels rumeurs circuler. Aussi, les gardes ne mirent pas plus de temps pour venir me capturer et m'emmener loin du pays de Féérie. Entassé avec d'autre sur un navire et enchaînés comme des bêtes, on navigua plusieurs heures. Des heures et des heures d'inquiétude. Pour quelle crime nous étions coupable ? Nous en savions rien. Et l'endroit où nous nous rendions ? Encore moins... Au départ je pensais qu'ils allaient nous bannir pour finalement nous exiler dans le royaume du bout de l'océan, puisqu'il nous était normalement interdit de nous y rendre, il n'y avait pas meilleur endroit en tant que Terre de désolation. Du moins, c'est ce que je pensais...

En réalité, il y en avait un autre ; L'Île des Soupirs comme on l'appelle. Un titre à peine joyeux et cela se comprend. Des gens se font enterrer, et d'autre comme moi se font emprisonnés, gardant pour seul compagnie l'incompréhension qui nous ronge. Pourquoi nous voir comme des animaux et nous garder entre quatre murs de barreaux ? Qu'est ce qu'on avait tous de si mauvais au fond ? Je ne demandais en rien à être libre, si tel était ma destinée, mais au moins à comprendre la raison. Ou peut être justement étais-je assez bête pour pouvoir admettre ma situation. Je devais accepter telle qu'elle se présentait, c'est tout. Et je me croyais condamné, alors que je me voyais dépérir chaque jours. On venait me rendre couramment visite pour un peu de pain et un peu d'eau, mais il y avait tellement de pensionnaires dans ce château que par moment, ils oubliaient de passer dans mon coin pour que je puisse me nourrir. Et c'était la même chose pour à peu près tout le monde. Mais après tout, personne ne pouvait pleurer notre perte ici. Qu'elle importance pour eux que l'on puisse vivre ou mourir ? Même Gideon, mon ancien maître était mort, il y a de cela, bien longtemps, alors donc... Je n'avais plus de famille pour m'aimer. Là alors, je compris qu'en réalité, la vie n'était pas aussi magnifique comme Gideon l'avait affirmé. Elle était même horrible et injuste.

Mais heureusement néanmoins qu'il y a aussi des jours de chance et que justement, l'un d'eux arriva lors d'une rébellion. Une planification ingénieuse pour me sortir de là, moi et mes confrères prisonniers, nous permettant alors de prendre la fuite. Et croyez moi, je n'attendis pas qu'on me le dise pour que je prenne la poudre d'escampette et rejoindre Féérie, espérant aujourd'hui, m'intégrer à nouveau.
IRL

Votre nom/pseudo ► Margaux // Kattja ou La P'tite Mouette.
Votre âge : Dix huit ans.
Fréquence de connexion ► Cinq jours sur Sept.
Comment avez vous connu le forum ? ► Top-Site.
Avatar ► Matt Smith
Un petit mot pour la fin ? ► Nyoup !


Dernière édition par Calice le Ven 18 Juil - 8:00, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Twilight Princess
Messages : 197
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: calice ♆ once the game is over, the king and the pawn go back in the same box.   Lun 14 Juil - 11:32

Bienvenue à toi Calice ! Very Happy
Bonne chance pour ta présentation et n'hésite pas à me MP si tu as des questions.
C'est un bon choix d'avatar, au fait Wink

_________________
Dreams are for babies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebelle
Messages : 3844
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: calice ♆ once the game is over, the king and the pawn go back in the same box.   Lun 14 Juil - 20:21

Bienvenue parmi nous
Bon courage pour ta fiche ! Si tu as là moindre question, n'hésite pas Wink

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse déchue
Messages : 1749
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: calice ♆ once the game is over, the king and the pawn go back in the same box.   Lun 14 Juil - 21:09

Bienvenue sur le forum

_________________
Ouvre-moi la porte toi qui as la clef de la grande école du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: calice ♆ once the game is over, the king and the pawn go back in the same box.   Mar 15 Juil - 10:25

    Merci à vous trois ! <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Twilight Princess
Messages : 197
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: calice ♆ once the game is over, the king and the pawn go back in the same box.   Mer 16 Juil - 20:04

J'adore l'idée de la créature née de la lune et de l'eau *-*
J'ai hâte de lire cette fiche en entier !

_________________
Dreams are for babies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: calice ♆ once the game is over, the king and the pawn go back in the same box.   Ven 18 Juil - 8:01

    Hawwn Merci *^*
    D'ailleurs, j'ai finis ma fiche ! <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 10/01/2014

Message#Sujet: Re: calice ♆ once the game is over, the king and the pawn go back in the same box.   Ven 18 Juil - 19:12

J'ai pris un immense plaisir à lire ta fiche, vraiment bien écrite. Tu as bien cernée l'esprit et le contexte du forum, je suis ravie de te valider
Et j'espère de tout coeur que tu te plaira parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feerie-tales.forumactif.fr
avatar
Princesse déchue
Messages : 1749
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: calice ♆ once the game is over, the king and the pawn go back in the same box.   Ven 18 Juil - 21:01

Bravo pour ta validation

_________________
Ouvre-moi la porte toi qui as la clef de la grande école du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: calice ♆ once the game is over, the king and the pawn go back in the same box.   Ven 18 Juil - 21:32

    Hawwn, un grand merci à vous deux ! *^*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: calice ♆ once the game is over, the king and the pawn go back in the same box.   Lun 4 Aoû - 10:25

A la la, il suffit que je parte trois semaines en vacances et on a un nouveau ! C'est pas sérieux ça, vous auriez pu m'attendre !  
Plus sérieusement, je te souhaite la bienvenue ! Et félicitations pour ta fiche  (j'adooooore l'avatar  /sbam)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: calice ♆ once the game is over, the king and the pawn go back in the same box.   

Revenir en haut Aller en bas
 
calice ♆ once the game is over, the king and the pawn go back in the same box.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» Eyeshield 21 saison 2 Sur Game One en mai
» Game of Thrones
» Segment Triple H , Undertaker , Dead Game !
» lion king spirit of war

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: En dehors du jeu... :: Les archives-