Partagez | 
 

 Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Rebelle
Messages : 3851
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Mer 27 Aoû - 20:08


Ne ferme pas les yeux
S

on escapade lui avait prit moins de temps que ce qu'il avait présumé, mais pour une raison qui n'était pas complètement à son goût, pour tout dire. Il avait bel et bien cheminé jusqu'au royaume du bout de l'océan. Il en était sorti parfaitement indemne (ce qui, quand on savait ce que bien des habitants de ce "monde" avaient de raisons de détester Nathaniel, pour ne pas dire qu'ils auraient plaisir à avoir sa mort sur la conscience, était un exploit en soi), c'était déjà une excellente chose, il avait revu Latika (et, une fois de plus, le fait qu'il en soit sorti totalement sans dommages était parfaitement surprenant), c'en était une autre qui n'avait pas manqué de lui servir, mais il n'avait pas pu aller bien plus loin. La jeune femme n'était pas de celles que l'on peut convaincre trop aisément, et il savait qu'il allait lui falloir la poursuivre de nombreuses assiduités pour qu'elle cède finalement à sa volonté, et à ses grands projets, loin pour beaucoup d'être complètement à son avantage. Ce qui signifiait bien d'autres voyages, longs et fastidieux, tel celui qu'il venait tout juste de faire. Cela n'était pas pour le déranger en soi, le jeu, à ses yeux (car une fois de plus il considérait que c'en était un) en valait très clairement la chandelle. Et chaque moment qu'il y consacrait était à ses yeux source de pur divertissement. Bien sûr, il aurait été plus aisé et plus rapide que de rester sur place, mais il y avait sur Feerie cette poignée de rebelles qui comptaient sur lui et, que ce soit parce qu'il aimait les voir dépendre de lui, la voir dépendre de lui, ou avait tout simplement besoin d'eux sur la durée, le fait est qu'il n'avait pas la moindre intention de les abandonner.

Il était donc revenu de son périple avec l'intention de retourner rapidement où il était parti, mais pas seul, cette fois. Non, la fois prochaine (et quand bien même cela pouvait tout à fait contrarier Latika, ce qui l'amusait plutôt), il comptait bien emmener avec lui Eleonore.
Si elle avait été celle qu'il avait voulu voir en priorité avant que de retourner sur l'île de Feerie, ce n'était pourtant pas elle qu'elle était venu voir, mais Anthony. Anthony à qui, sans que les autres (et surtout pas Eleonore le sache), il avait confié la mission de veiller de loin sur ses rebelles. Visiblement, tous étaient toujours en vie, c'était déjà un exploit en soi, il lui fit son rapport, Nathaniel lui fit tenir une nouvelle promesse qui, le fugitif le réalisa immédiatement, fit serrer le dent du serviteur d'Edgar, même s'il ne s'y opposa pas (quel choix avait-il ? ). En fait, il lui avait fait tenir deux promesses. Et la seconde était d'aller trouver la jeune femme pour lui demander de retrouver Nathaniel au bord de la place, où il se trouvait exactement. La barque encore amarrée, comme prête à repartir. Et elle se présenta bel et bien au rendez-vous. Nathaniel esquissa l'un des nombreux sourires de son panel alors que sa silhouette lui apparaissait à la pâle lueur de la lune.

-Je t'ai manqué, princesse ?



code by Mandy

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse déchue
Messages : 1755
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Lun 1 Sep - 22:21

Nathaniel & Eleonore
Ne ferme pas les yeux.
Finalement, ils ne s'en étaient pas trop mal sortit. Mise à part quelques petites choses, ils n'avaient pas rencontré de problème. Les rebelles étaient tous vivant et ils avaient même réussit à rester dans cette cabane qu'Eleonore avait visite en compagnie de Nathaniel, avant son départ. La jeune femme était donc assez satisfaite d'elle, elle devait bien l'avouer. Cependant, la jeune femme ne savait guère si cela allait durer bien longtemps, l'absence de Nathaniel se faisait ressentir. Pas simplement chez Eleonore, qui préférait cacher le fait qu'il puisse lui manquer, mais surtout dans le petit groupe. Ils ne tenaient plus en place dans cette cabane, comme un besoin soudain d'action. Sauf, que ce n'était pas le moment d'agir d'une quelconque manière. Tant qu'ils restaient en vie, c'était une bonne chose pour la rebelle. Comme d'habitude, la jeune femme tenu à faire une petite ronde autour de la cabane qu'ils exploitaient afin de s'assurer qu'aucun garde ne se trouvait dans le coin. Cela arrivait de temps à autre malheureusement. Mais alors qu'elle marchait dans la forêt, la jeune femme fut surprise par des bruits de pas. Et elle eut la surprise de tomber sur Anthony, qu'elle avait eu l'occasion de rencontrer quand elle était encore la fiancée de Gabriel. L'homme annonça à la rebelle qu'il était venu la voir de la part de Nathaniel.

Elle ne s'y était évidemment pas attendu, alors qu'elle découvrait le retour de l'homme au royaume. Il était de retour, plus tôt qu'elle ne l'aurait cru. Et alors qu'elle apprenait cela, la jeune femme voyait naître en elle une certaine impatience, dû au fait qu'elle avait hâte de le retrouver. Ce qu'elle allait faire d'ailleurs, puisqu'il lui demandait de le rejoindre. Eleonore ne put s'empêcher de se demander pourquoi Nathaniel ne venait pas les voir tous, ne venait pas directement à cette cabane qui leur servait de domicile pour l'instant. Et comme souvent, elle n'aurait pas rapidement de réponse à ses questions. Elle savait bien qu'elle n'avait pas le choix, qu'il ne viendrait pas à elle et qu'elle allait donc devoir le rejoindre. Sans doute fit-elle trop rapidement confiance à Anthony, mais elle écouta ses paroles et suivit ses instructions, ne pensant pas une seule seconde que cela puisse être un piège. Et alors que la nuit était tombée, que la lueur pale de la lune éclairait l'horizon, Eleonore retrouva Nathaniel au bord de la plage. Le regard de la jeune femme s'attarda quelques secondes sur la barque encore amarrée, alors qu'elle continuait s’avançait pour se rapprocher de l'homme.


« Non, pas du tout. » Dit-elle, d'une voix qui se voulait clair et sérieuse. Sauf que le mensonge n'était pas sa spécialité et toute personne la connaissant un minimum pouvait rapidement deviner qu'elle mentait, nul doute que Nathaniel la connaissait assez bien. Il était peut-être même celui qui la connaissait le mieux finalement dans ce monde « Tu as fais bon voyage ? »

Il semblait aller bien, à première vu. Eleonore ne s'inquiétait pas pour lui, elle le savait suffisamment habile pour se sortir de toute situation.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebelle
Messages : 3851
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Sam 6 Sep - 7:24


Ne ferme pas les yeux
E

leonore, c'était évident, ne savait toujours pas mentir, c'était le moindre défaut de la jeune femme, un défaut qu'il ne savait toujours pas s'il devait l'entretenir ou tout simplement le supprimer. Parce que mentir si mal pourrait bien les trahir auprès d'autres personnes... Mais dans un même temps, elle adorait pouvoir lire en elle comme dans l'eau la plus claire et la plus limpide... Comme maintenant, où il décelait clairement l'absence d'honnêteté et de franchise de la jolie blonde, et pour une raison qui lui plaisait bien plus que n'importe laquelle. Oui, il appréciait ce sentiment de dépendance vis à vis de lui qu'il avait su faire naître en elle, et pour rien au monde il ne troquerait cela contre autre chose... sauf peut-être, bien sûr, la couronne qu'il convoitait tant. Puisque celle-ci ne l'avait visiblement pas empêché de très bien se débrouiller en son absence, selon les dires d'Anthony, dans lequel il avait une totale confiance, et que pour autant, elle n'abandonnait pas son sentiment vis à vis de lui, il se sentait gagnant sur absolument tous les tableaux. Pour un joueur tel que Nathaniel, être à ce point victorieux ne pouvait que lui procurer un sentiment des plus... jouissifs. Un sentiment de contrôle, un sentiment de confiance, de fierté, de plaisir. Et tout cela, si l'on avait appris à y lire, se découvrait dans le sourire qu'il affichait à l'instant présent, peut-être l'un des plus perturbants de son panel.

-Excellent voyage, même. Merci de t'en soucier.
Il marqua une pause. Laissa le silence planer quelques secondes, prenant le temps au passage d'examiner son interlocutrice de haut en bas. Bien que je n'ai pas eu le temps encore de faire tout ce que j'avais l'intention de faire. Il marqua une pause. Il me reste des personnes à voir, quelques détails à régler... de toute évidence, cela va nécessiter que je m'en aille plus longtemps. Il laissa une fois de plus un autre sourire venir orner son visage, et un nouveau silence planer au-dessus d'eux, encore plus long que le précédent, et qu'il se plut à faire durer, laissant à son interlocutrice tout le temps de s'imaginer que, à peine revenu, il s'en allait de nouveau, et pour une durée plus longue encore. Sauf que, si c'était bel et bien son plan, il y avait une variable de taille, cette fois, et il ménageait son effet, en prenant tout son temps pour l'annoncer. Je repars, ce soir. Nouveau silence, ses yeux toisaient ceux de son interlocutrice, cherchant certainement à y sonder le fond de ses pensées. Même s'il le targuait de les deviner avant même qu'elle-même n'ait su mettre des mots sur ces pensées en question. Bon, allez, il l'avait suffisamment fait mariner, et surtout, lui avait laissé se faire suffisamment d'idées. J'aimerais que tu viennes avec moi, cette fois.

Et s'il utilisait le conditionnel, il n'avait pas pour autant l'intention de lui laisser le choix. Il avait décidé qu'elle viendrait avec lui, alors elle viendrait avec lui.

code by Mandy

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse déchue
Messages : 1755
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Mer 10 Sep - 22:51

Nathaniel & Eleonore
Ne ferme pas les yeux.
Cela ennuyait Eleonore, elle ne parvenait malheureusement pas à mentir comme elle aimerait le faire. Quand il s’agissait d’une personne qui ne l’a connaissait pas vraiment, elle pouvait réussir son coup. Gabriel par exemple, mais ce n’était pas vraiment quelqu’un de très difficile à berner pour elle. Nathaniel par contre, elle ne parvenait pas à se jouer de lui, même quand elle souhaitait simplement lui faire croire qu’il ne lui avait pas manqué. Elle aurait aimé que cela soit le cas, qu’elle n’ait ressentit aucun manque vis-à-vis de l’homme. Mais elle ne pouvait pas se cacher la vérité à elle-même, elle avait énormément pensé à l’ancien prisonnier pendant son voyage. Parfois c’était simplement parce qu’elle pestait contre lui de l’avoir laissé seule pour s’occuper des rebelles, d’autres fois c’était en se demandant si tous se passait bien pour lui. Et bien souvent, c’était quand elle se questionnait du moment de son retour. Retour qui avait fini par arriver, même si cela semblait être plus tôt que prévu. Alors, non, elle fut incapable de faire croire à Nathaniel qu’il ne lui avait pas manqué. Elle comprit à son sourire qu’il avait deviné, ce qui l’ennuyait profondément. La jeune femme demanda alors à son camarade s’il avait fait un bon voyage et il ne tarda pas à répondre. Eleonore ne savait pas vraiment si elle devait se réjouir ou non qu’il ait passé un bon voyage, un excellent voyage même. La rebelle ne répondit rien à ses paroles, laissant le silence s’installer jusqu’à ce qu’il le brise de nouveau. Nathaniel expliqua alors qu’il n’avait malheureusement pas eu le temps de faire tous ce qu’il avait l’intention de faire et qu’il allait devoir repartir, afin d’effectuer un voyage plus long encore. La jeune femme ne savait pas trop comment prendre cette nouvelle, elle n’avait pas spécialement envie que l’homme reparte de nouveau. Mais s’il s’en allait dans quelques jours, cela pouvait encore passer.

Le silence s’installa de nouveau, sans que l’homme ne perde son sourire. Cela aurait pu durer plus longtemps encore, sans qu’Eleonore ne réagisse, mais il reprit finalement la parole. La jeune femme ne put s’empêcher de sursauter presque en apprenant que Nathaniel avait l’intention de repartir le soir même. Si tôt ? Il ne pouvait quand même pas repartir de suite. A quoi bon revenir quelques heures et lui demander de le rejoindre si c’était pour repartir aussi rapidement. Eleonore ne dit rien pour autant, se contentant d’observer l’homme en face d’elle en sentant son cœur battre la chamade. En un sens, elle savait déjà qu’elle ne pourrait pas le retenir. Elle avait déjà tenté de le faire quand il avait décidé de s’en aller la première fois. Et puis, combien de temps allait-il partir de nouveau ? Son affaire ne semblait pas prête à être réglée. Et puis, alors qu’elle s’apprêtait à poser quelques questions à Nathaniel, ce dernier reprit la parole.


« Pardon ? » Dit-elle sans réellement se rendre compte de la force de sa voix alors qu’elle prononçait ce simple mot. Elle était surprise, étonnée, énervée et même flattée d’entendre les paroles de Nathaniel et sans savoir vraiment ce qu’elle devait ressentir ou non normalement. « C’est impossible, je ne peux pas les laisser seuls. »

C’était justement l’argument que Nathaniel lui avait avancé la dernière fois qu’ils s’étaient vu, expliquant qu’elle ne pouvait pas le suivre jusqu’au royaume du bout de l’océan. Argument qu’elle avait évidemment accepté et qu’elle n’avait pas l’intention de lâcher, même si au fond elle devait bien avouer être tenté de suivre l’homme à travers les mers.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebelle
Messages : 3851
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Mar 16 Sep - 20:13


Ne ferme pas les yeux
N

athaniel s'était amusé à tenter de décrypter toutes les émotions qui avaient bien pu être transmise par l'intermédiaire d'un seul mot. C'était un jeu comme un autre, mais l'un de ses préférés. Il n'y avait que deux syllabes dans le "pardon" qu'elle avait prononcé, mais il semblait à Nathaniel qu'il était possible de l'interpréter d'au moins mille manières. Et bien sûr, parmi toutes ces manières, il choisirait de garder seulement celles qui l'arrangeaient et qui lui plaisaient le plus. Au-delà de la surprise, il aimait lire un semblant de fierté dans son attitude, parce qu'il lui accordait le privilège de lui offrir de l'accompagner, un pari risqué, mais dont il se satisfaisait par avance, puisqu'il devinait sans le moindre mal que cette situation aurait de quoi le distraire plus que jamais, même s'il allait avoir quelques explications à donner, et, qui sait, quelques pans de son passé à éclairer (et lui qui aimait bien trop le mystère comptait bien assaisonner le tout de mensonge). Le prétexte qu'elle utilisait afin de lui refuser sa proposition (ce qui ne durerait pas bien longtemps, il le gageait) amusait d'autant plus Nathaniel que c'était celui-là même qu'il avait utilisé la dernière fois qu'il s'était absenté pour que la jeune femme ne la suive pas. Ce qui avait changé depuis ? Eh bien... il était revenu vivant, alors Eleonore pouvait bien revenir vivante aussi. De fait, cette fois, il la voulait avec elle. D'autant plus que le voyage était bien longuet sans l'ombre d'une compagnie. La dernière fois, déjà, il aurait pu faire appel aux services d'Anthony... C'est juste que, la dernière fois, il comptait effectivement cheminer seul. Plus maintenant.

-Ton dévouement à la meute est tout à fait admirable.
dit-il, et le sourire qu'il avait sur le visage était sybillin. Mais ne t'en fais pas, les louveteaux s'en tireront à merveille.

Il ne comptait pas lui donner plus d'explications, non. Parce qu'il aimait à penser qu'elle imaginait le pire, parce qu'il guettait sa réaction, et parce que, comme souvent, il aimait à mettre à vif sa curiosité. Et il savait qu'il ne fallait pas grand chose pour piquer cette dernière. Il aimait par ailleurs l'idée qu'elle le suive au risque d'abandonner les autres, de les laisser à leur triste sort. Concrètement, sans ne rien risquer, ils devraient être en sécurité, mais c'était une assurance qu'il ne comptait pas communiquer à son interlocutrice. Au contraire.

-On a pas de temps à perdre.
dit-il en lui attrapant la main pour la diriger vers la barque qui devait les entraîner tous les deux vers des horizons que la belle blonde n'avait jusqu'alors jamais exploré. Pas besoin pour elle de rassembler ses affaires, de toute façon elle n'en avait pas... Quand on ne possède rien, on ne craint pas de s'en aller où que ce soit les mains vides. Suis-moi.

Et le ton de sa voix, bien qu'étrangement tendre, ne semblait pas tolérer le moindre refus.

code by Mandy

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse déchue
Messages : 1755
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Mer 24 Sep - 7:03

Nathaniel & Eleonore
Ne ferme pas les yeux.
Eleonore commençait à avoir l'habitude de se retrouver surprise par Nathaniel. Elle n'arrivait jamais à deviner à l'avance ce qu'il allait lui réserver. Alors qu'elle pensait à son retour en apprenant qu'il se trouvait sur cette plage, il lui apprenait son nouveau départ. Et alors qu'elle s'imaginait déjà devoir encore une fois attendre sur le quai en compagnie des "louveteaux", elle découvrait qu'il la voulait auprès de lui. La jeune femme ne savait trop comment réagir aux paroles de l'homme, si elle devait réellement se laisser convaincre. Elle avait tendance à toujours aller dans le sens inverse de ce qu'on lui disait ces derniers temps, ou du moins d'essayer d'opposer une résistance. Elle ne se voyait donc pas accepter comme cela la proposition de Nathaniel (qui au fond n'en était pas une), elle refusa donc. Du moins, c'était ce qu'elle pensait faire. Au fond, elle n'avait aucune envie de refuser, elle avait bien envie de partir à l'aventure avec lui. Sauf qu'elle ne pouvait pas laisser les autres rebelles, ils avaient besoin d'elle et en réalité elle avait besoin d'eux aussi. Pendant toute sa vie la jeune femme s'était sentit inutile et elle avait finalement découvert la dépendance d'un autre envers elle, c'était plaisant. Ils avaient besoin d'elle et cela lui plaisait, mais en réalité elle avait également besoin de l'homme qui se tenait en face d'elle. Il ne tarda pas à réfuter son argument d'ailleurs, celui-là même qu'il avait donné la dernière fois qu'ils s'étaient vue. Elle ne parvenait réellement pas à le suivre, à le comprendre. Et elle ne pouvait pas s'empêcher de se demander ce qui avait changé pour qu'il désir à ce point la voir le suivre. Eleonore s'apprêtait à répondre quelque chose sur les autres rebelles, afin de justifier son hésitation. Elle savait que la logique voudrait qu'elle ne parte pas, mais avait-elle réellement envie d'être logique ? Au final, elle essayait surtout de se convaincre elle-même que ce n'était pas une bonne chose de partir. Sauf que Nathaniel n'avait visiblement pas l'intention de lui laisser le choix et il l'a pressa, prenant même sa main pour la conduire à la barque. Ils devaient donc partir maintenant ? C'était bien trop rapide. Certes, Eleonore n'avait aucune affaire à préparer, mais elle aurait au moins aimé pouvoir prévenir les autres.

« Je n'ai donc pas mon mot à dire ? C'est encore toi qui décide de tout alors ? » Dit-elle principalement par souci de contradiction. Il décidait de tous en effet et elle avait tendance à le suivre finalement, même quand elle osait poser une petite résistance. Cela s'était vu de nombreuses fois avant et se verrait sans doute encore beaucoup ensuite. Il ne fallait généralement pas longtemps à Nathaniel pour parvenir à convaincre la jeune femme. Et alors qu'ils se trouvaient à côté de cette barque qui devait les mener dans ce voyage, la rebelle planta son regard dans celui de l'homme. « Dis-moi pourquoi tu veux que je vienne avec toi et j'accepterais ou pas. »

Comme si elle avait réellement le choix. Elle ne pouvait cependant pas taire cette curiosité nouvelle qui la rongeait de plus en plus, qu'elle avait découverte et qu'elle avait envie d'étancher encore et encore. Elle avait vraiment envie de savoir pourquoi soudainement l'homme avait besoin d'elle dans son voyage, ce qui avait pu changer de la dernière fois. Parce qu'au fond, elle aurait sans doute apprécié de pouvoir le suivre dès le premier voyage.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebelle
Messages : 3851
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Mar 30 Sep - 21:02


Ne ferme pas les yeux
E

lle n'avait pas son mot à dire ? Oui et non. C'était plus ambigu (et donc plus tordu, cela va de soi) que cela. Disons clairement que oui, quand bien même elle lui opposerait la moindre résistance, cela n'enlèverait rien au fait qu'elle l'accompagnerait, parce qu'il l'avait décidé, et que pour l'heure, il pensait avoir suffisamment d'influence sur elle pour lui faire faire tout ce qu'il désirait, quand bien même elle ferait mieux de ne pas lui obéir une seule seconde. Qu'elle lui oppose de la résistance, Nathaniel n'y voyait pas l'ombre d'un problème. Après tout, c'était ce qui faisait le sel et l'intérêt de leur conversation. Donc parlait, elle pouvait, décider, par contre... pas en sa présence. Un jour, elle pourrait bien gouverner l'univers, il voyait en elle une carrure qu'elle ne devinait pas, mais il voulait être celui qui gouvernerait malgré tout son coeur et son esprit. Il avait besoin de cette influence qu'il avait sur elle. Et au final, il voulait croire qu'elle en avait besoin, elle aussi. Dans tous les cas, la discussion pourrait bien durer, c'était même séduisant. Mais très prochainement, rien n'empêcherait le fait qu'il marcherait tous deux dans les paysages chauds et dorés du Royaume du bout de l'océan. Et il avait hâte de la voir s'émerveiller et s'inquiéter d'une situation et d'un endroit dont elle ne savait rien, et à mille lieux de ce qu'avaient pu être ses présomptions quand on avait daigné lui parler de cet endroit. Est-ce qu'elle n'avait pas envie de venir avec lui ? Ou le faisait-elle seulement mariner ? Qu'importe, il n'était pas pressé, il avait tout son temps. Et en fait, il appréciait plutôt qu'elle attende de lui qu'il lui donne de plus amples explications. Même si, comme à chaque fois, ses explications seraient vagues et ne lui apprendraient finalement rien.

-Soit... J'ai des amis à retrouver là-bas, et j'aimerais te les présenter.


"Amis"... Quand Nathaniel utilisait ce mot, il fallait clairement, et pour sa propre sécurité, l'entendre au sens le plus large possible. Nathaniel avait eu des amis, en avait-il encore ? Rien n'était moins sûr. Ses prétendus amis, il n'hésitait pas à les trahir à la moindre occasion, et affection n'était pas à ses yeux signe de loyauté. En l'occurrence, le terme "ami" ne pourrait pas être plus mal employé... puisque la plupart des gens qui se trouvaient au royaume du bout de l'océan ne demandaient rien mieux que de le tuer et de le détruire. Pas moins que cela. Et pour des raisons qu'il ne se sentait pas de révéler à la jeune femme. Même si le jour viendrait sans doute.

-On a un trône à récupérer, princesse, on va avoir besoin de soutien.

Oui, c'était peut-être le propos le plus honnête et le plus vrai qu'il ait jamais adressé à son interlocutrice, puisque c'était bel et bien ce qu'il attendait de ces gens qui n'étaient pas ses amis. Et il avait pourtant l'infini certitude que tout se déroulerait ainsi qu'il l'avait décidé. Sans anicroches. Ce ne serait pas une mince affaire, mais après tout, pourquoi n'y parviendrait-il pas ?

code by Mandy

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse déchue
Messages : 1755
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Jeu 2 Oct - 22:07

Nathaniel & Eleonore
Ne ferme pas les yeux.
Eleonore n’avait très certainement pas son mot à dire dans l’histoire, comme à chaque fois. Parce que Nathaniel arrivait toujours à la convaincre de faire comme il l’avait décidé. Quand l’homme lui avait annoncé qu’il partait en voyage et qu’elle devait s’occuper du groupe de rebelle, elle avait accepté la mission parce que c’était lui qui lui avait demandé. La jeune femme ne se rendait malheureusement pas réellement compte de l’influence qu’il pouvait avoir sur elle. Un peu, en partie. Mais il avait un tel pouvoir sur elle, qu’il parvenait à lui faire oublier ses soupçons même s’il faisait en sorte de toujours titiller sa curiosité. Et maintenant qu’il avait décidé de l’emmener avec lui en voyage, elle opposait une bien veine résistance. Eleonore savait qu’au fond, elle avait très envie de le suivre. Parce qu’elle n’avait en partie pas envie de rester de nouveau sur le quai toute seule. Elle n’était pas toute seule bien sûr, il y avait les autres. Mais ce n’était pas pareil, parce qu’il n’était pas là (mais n’allait pas lui répéter !). Alors, Eleonore savait déjà qu’elle allait céder de toute manière et accompagner l’homme dans son voyage. Mais ce n’était pas une raison pour autant de se montrer trop conciliante. Elle avait envie de le faire mariner un peu, parce qu’en réalité elle adorait cela. Leurs conversations étaient toujours palpitantes, même s’il avait le don de la faire sortir de ses gonds. Mais au moins, c’était une manière pour elle d’en apprendre un peu plus sur le monde dont elle ignorait encore tout. La jeune femme demanda donc à l’homme les raisons qui le poussait à vouloir qu’elle l’accompagne. Il lui répondit donc, il avait des amis à lui présenter.

Etrangement, cela lui faisait bizarre quand Nathaniel mentionnait des amis. Eleonore ne savait même pas si l’homme avait réellement des amis. Après tout, les personnes qui lui semblaient être le plus proche de cette définition étaient les autres membres de la rébellion. Et pourtant, la jeune femme savait parfaitement que Nathaniel n’hésiterait pas à s’en débarrasser si jamais il trouvait cela nécessaire. La blonde ne réagit pas spécialement à la première phrase de l’homme, mais ce qu’il ajouta ensuite raisonna un peu plus dans son esprit. Ils avaient un trône à récupérer en effet, du moins normalement, et c’était pour cette raison qu’ils avaient besoin de soutient. Comme s’ils étaient en train de se préparer pour une guerre.

« Tu prépares quoi là ? Une sorte… d’armée ? »

La jeune femme suivait Nathaniel dans son projet pour détrôner Edgar. Mais elle n’était pas prête à tout faire tout de même et l’idée de rentrer dans une bataille de ce genre. Edgar ne méritait clairement pas de continuer à être sur le trône, mais ce n’était pas pour autant qu’ils devaient mettre la vie d’innocent en danger. Peut-être qu’Eleonore se faisait des idées, qu’elle envenimait les choses. Mais elle craignait que Nathaniel ait des projets bien trop dangereux. Edgar devait être le seul à payer après tout.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebelle
Messages : 3851
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Sam 4 Oct - 9:08


Ne ferme pas les yeux
E

leonore, décidément, l'impressionnait. Elle parvenait à le surprendre un peu plus à chacune de leurs conversations, et c'était peut-être pour cela, en fait, qu'il appréciait tant sa compagnie... C'était pour cela, sans peut-être, qu'il appréciait sa compagnie. Entre autres choses. Il y a quelques mois, elle ne savait sans doute même pas ce que le mot guerre pouvait bien signifier, représenter, et englober, et voilà qu'aujourd'hui, elle lui parlait d'armée. Elle était maligne. Et nettement plus intelligente que ce beaucoup voulaient penser d'elle. D'autres, dans cette situation, après tout ce qu'Eleonore avait vécu, découvert, enduré, auraient tout simplement baissé les armes, auraient abandonné, n'auraient pas même cherché à lutter. Pas elle, pas Eleonore. Et c'était bien sûr la raison pour laquelle elle lui plaisait, et un peu plus à mesure que passaient les jours. Son intention était-elle de fonder une armée, de déclencher une nouvelle guerre ? Hum... il n'était pas complètement décidé, mais peut-être bien oui. La perspective d'une guerre pouvait affoler, alarmer certaines personnes, il n'en était rien, pour Nathaniel. D'une part parce qu'il en avait déjà vécu une, de guerre, et il s'était même trouvé aux premières loges, d'autre part parce que, faute de se contenter de le soulever, déchirer brutalement le voile de l'illusion, et révéler à tout un chacun ce que violence pouvait être. Parfois, il n'existait pas d'autres moyens d'ouvrir les yeux à autrui que de le faire en toute brutalité. Eleonore n'en était-elle pas la preuve, elle qui avait eu besoin d'un séjour sur l'île des soupirs pour comprendre le jeu d'Edgar ? Donc une armée, peut-être, oui... Tout dépendrait de ce qu'il parviendrait à obtenir de Latika, et de ce que Latika elle-même parviendrait à obtenir du sultan. Autant dire que, pour l'heure, les négociations promettaient encore d'être particulièrement longues et fastidieuses. Ceci dit, Eleonore parviendrait peut-être à faire pencher la balance du bon côté.

-Tout dépend...
dit-il dans un haussement d'épaules, se donnant un air profondément évasif (parce que oui, pour l'heure, il préférait ne rien dire ou en dire le moins possible, et parce que, tout simplement, il adorait créer du mystère à partir de rien). Ces gens là sont comme nous. Ils ont des comptes à régler avec ce bon vieil Edgar.

...Et avec lui, accessoirement. Mais cela aussi, bien sûr, c'était une chose qu'il s'abstenait d'apprendre à la jeune femme... Même si elle finirait certainement par l'apprendre, d'une manière ou d'une autre. Et très tôt, à présent. Dans tous les cas, il comptait sur le fait que la haine commune de chacun envers Edgar les pousse à orienter leur ire contre le roi de Féerie plutôt que contre lui. Et pourquoi pas, après tout ? C'était dans leur intérêt. Et c'était dans le sien aussi, bien évidemment.

-Tu comprendras mieux quand nous serons sur place.


Et réaliser ne devrait pas lui prendre longtemps. Cette terre que Nathaniel avait connu opulente et riche était à présent en ruine et profondément misérable. Même un oeil qui n'avait jamais eu l'occasion d'observer cette gloire passée devait forcément comprendre ce qui se tramait là, et dans quelle misère vivaient ces gens-là.

code by Mandy

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse déchue
Messages : 1755
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Lun 6 Oct - 13:54

Nathaniel & Eleonore
Ne ferme pas les yeux.
Eleonore avait encore tellement de chose à apprendre, tellement de noirceur du monde à découvrir. Elle avait vécu dans une bulle pendant un long moment, quand elle avait encore la chance de vivre avec ses parents à Piquiel. Depuis son séjour en prison, elle se rendait bien compte qu’il y avait tellement de chose qu’elle ignorait. Elle ne voyait pas encore le monde avec son vrai visage, elle avait encore bien trop de bonté dans ses visions. Mais à côté de cela, elle apprenait très vite. La jeune femme qu’elle était aujourd’hui ne ressemblait pas à celle qu’elle était autrefois, elle n’avait pas la même façon de penser. Jamais encore elle n’aurait pu envisager seulement une guerre entre deux peuples, jamais encore elle n’aurait pu penser à une armée. Et pourtant, lorsque Nathaniel lui parla de la raison qui le poussait à repartir dans ce pays dont elle ignorait tout, elle avait cru comprendre qu’il cherchait à fonder une armée contre Edgar. Cette idée ne lui plaisait pas malheureusement, elle n’aimait pas la violence. Elle savait bien que part moment, il n’y avait pas d’autres solutions. Mais ce n’était pas pour autant qu’elle adhérait à ce genre de pratique. Une guerre… c’était une façon de faire des victimes innocentes. Nathaniel, comme à son habitude, ne confirma pas réellement la question de la jeune femme. Il se contenta de rester évasif, de ne pas entrer dans les détails. Eleonore ne pouvait pas savoir s’il avait réellement une idée derrière la tête, s’il avait vraiment envie de fonder cette armée, ou s’il cherchait encore ce qu’il allait pouvoir faire. D’expérience, la jeune femme préférait croire qu’il avait un plan bien garni en tête. Et comme d’habitude, une vague de questions trottait à présent dans la tête de la jeune femme. Elle se demandait ce qui poussait à ce point les habitants de l’autre bout de l’océan à avoir des comptes à régler avec Edgar. Pourquoi Nathaniel tenait à ce point à ce qu’elle l’accompagne. Et la dernière phrase de l’homme la poussa à taire ses questions. Elle comprendrait sur place ? Soit, elle voulait bien le croire.

« Bien… emmène-moi avec toi alors. »

Comme si elle avait eu réellement le choix. Evidemment, Nathaniel avait déjà décidé pour elle. Mais Eleonore avait envie d’avoir l’impression de choisir, d’accepter ce voyage. Voyage qu’elle n’aurait pas refusé de toute manière. La curiosité qu’elle apprenait à assouvir ces derniers temps se faisait de plus en plus forte. Elle avait envie de voir cet endroit qu’elle croyait être beau et merveilleux, cet endroit où sa sœur était censé avoir épousé quelqu’un (quand on voit où son corps se trouvait, il était évident que ce n’était qu’un odieux mensonge). Elle avait eu envie de suivre Nathaniel lors de son premier voyage, mais l’homme avait décidé qu’elle ne la suivrait pas. Aujourd’hui, la situation avait changé apparemment puisqu’il voulait qu’elle vienne. Et Eleonore avait vraiment hâte de découvrir ce monde, de voir ce que Nathaniel voulait qu’elle voit.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebelle
Messages : 3851
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Lun 6 Oct - 17:34


Ne ferme pas les yeux
L

e sourire usuel de Nathaniel se fit satisfait quand son interlocutrice céda pour de bon à sa demande et daigna accepter pour de bon de l'accompagner. Il n'avait pas douté un seul instant, pas la moindre seconde, qu'elle le ferait, mais au moins en avait-il la pleine confirmation, à présent. Il se sentait à la fois fier d'être une fois de plus parvenu au but qu'il s'était fixé (et donc d'avoir gagné), même s'il n'avait jamais véritablement douté qu'il n'y parviendrait pas (cela ne faisait jamais que le conforter dans la certitude qu'il avait bel et bien le plein contrôle sur Eleonore, sur ses gestes et sur sa pensée), et impatient, car il avait grand hâte de découvrir sur le vif les réactions d'Eleonore, quand bien même il se doutait que certaines d'entre elles ne seraient pas là pour lui faire honneur. Il ne pouvait la faire venir avec elle et s'attendre à avoir le beau rôle tout du long. Il le savait, et il l'assumait avec une nonchalance extrême. Ce n'était jamais là qu'un jeu de plus, après tout. Et s'il fallait accepter de perdre quelques manches pour gagner la partie, alors il n'y voyait pas la moindre malice. Juste quelques obstacles pour pimenter son chemin. Les lignes droites n'avaient pas sa préférence, de toute manière, il leur préférait, et de loin, les routes longues et sinueuses, celles où l'inattendu pouvait guetter à chaque virage, pour peu que cet inattendu soit toujours susceptible, à un moment ou à un autre, d'être vaincu. Nathaniel attrapa le poignet d'Eleonore :

-Dans ce cas, en route, princesse.

Et il l'entraîna jusqu'à l'intérieur de la barque où il avait, bien sûr, entreposé suffisamment de vivres pour eux deux. Le trajet serait long, et l'embarcation ne payait pas de mine, mais pour avoir déjà fait le trajet sur ce même rafiot de fortune, il tenait la route, et ça ferait l'affaire. Il n'y avait de toute façon rien de mieux à se mettre sous la main, Edgar n'autorisait plus l'autorisation que de bateaux de pêche qui ne pouvaient s'aventurer bien loin. Si Eleonore avait pu voir à bord de quel imposant et majestueux bâtiment il avait mit les pieds la première fois qu'il s'était rendu en direction du royaume du bout de l'océan, il ne l'aurait pas cru. Au rythme des rames, la barque avançait lentement, mais sûrement. Souvenirs... Tiens, peut-être feraient-ils un détour par l'île des soupirs. L'on ne se remémore jamais assez le "bon vieux temps".
Plusieurs secondes s'écoulèrent, au cours desquels on entendit plus que le clapotis de l'eau et le souffle du vent. Progressivement, le rivage disparaissait à la vue de chacun. Ce ne fut qu'une  fois qu'ils furent, semble-t-il, au milieu de nulle part, qu'il n'y eut plus la moindre terre à l'horizon, que Nathaniel choisit sciemment de rompre le silence.

-Que dirais-tu d'entendre une histoire ?
l'interrogea-t-il, énigmatique, s'amusant dors et déjà de ce qui se tramait dans son esprit.

code by Mandy

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse déchue
Messages : 1755
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Ven 10 Oct - 14:30

Nathaniel & Eleonore
Ne ferme pas les yeux.
Eleonore avait presque l’impression d’avoir eu le choix dans l’histoire, qu’elle avait décidé elle-même de suivre l’homme jusqu’à cette barque, qui allait les conduire dans un nouveau monde. Cependant, au fond, elle n’avait pas eu le choix. Elle s’était contentée de suivre ce que Nathaniel avait prévu pour elle. Sauf que le fait qu’elle ait donné son accord, la réconforté. Elle avait de toute manière eu envie de le suivre depuis le début, parce qu’elle avait envie de découvrir ce monde. Mais elle n’aimait pas quand Nathaniel décidé à sa place (ce qu’il faisait en réalité constamment). Depuis le départ de l’homme, la jeune femme ne pouvait pas s’empêcher de se demander à quoi ressemblé cet endroit. Edgar avait vendu ce lieu comme un paradis où des jeunes filles se rendaient parfois pour épouser des princes et vivre heureuses. Elle avait cru que ce sort avait été celui de sa jeune sœur, avant de tomber de haut. Ce monde ne devait donc pas être féérique comme il le prétendait, surtout que ce peuple semblait avoir une dent contre le souverain également. Elle avait donc grand hâte de s’y rendre et de le découvrir par ses yeux. Eleonore ne dit rien quand son camarade lui attrapa le poignet pour la conduire à la barque, où ils s’installèrent. La jeune femme sentit son cœur s’emballer alors que l’embarcation s’éloignée de la rive au coup de rames. La dernière fois qu’elle était montée de la sorte dans une barque, c’était pour se rendre sur l’île des soupirs. La rebelle se doutait bien que le voyage qu’ils commençaient allait être long et donc, elle était quelque peu angoissée. Elle espérait vraiment que le trajet allait bien se passer, qu’il n’y aurait pas de souci en route.

Le regard de la jeune femme se perdait sur l’horizon, alors que le silence s’était installé. Il n’y avait que le bruit des vagues pour couper le silence, pour mettre un peu de mouvement dans l’atmosphère. Eleonore frissonnait par moment, elle avait le sentiment que la température descendait énormément. Enormément de questions traversaient l’esprit de la rebelle. Elle se demandait comment allait s’en sortir les autres pendants leurs absences, ils n’avaient même pas pris le temps de les prévenir. Est-ce qu’ils allaient s’inquiéter quand ils ne la verraient pas revenir. Son esprit s’attarda un instant sur Daphnée avant de se porter sur ce monde qu’elle allait découvrir au bout de ce voyage. Comment était-il ? Qui elle allait rencontrer là-bas ? La jeune femme sortit de ses pensées que quand Nathaniel reprit la parole, lui demandant si elle voulait entendre une hist
oire. Elle fit une moue septique, se demandant bien ce qu’il avait encore dans la tête.

« Je t’écoute. »

De toute manière, qu’elle le veuille ou non, elle savait qu’il raconterait son histoire. Et puis, ils n’allaient pas passer leur temps à écouter les vagues et le vent. Alors, autant qu’il raconte son histoire et que le temps passe un peu plus vite de cette manière. Et comme toujours, Eleonore au fond avait bien envie de l’entendre. Elle avait encore tellement à apprendre.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebelle
Messages : 3851
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Dim 12 Oct - 21:23


Ne ferme pas les yeux
B

ien évidemment, lorsque Nathaniel faisait une proposition à quelqu'un, ce n'était jamais qu'une façon dissimulée (ou à peine) d'imposer à ce quelqu'un sa décision. Il ne laissait jamais véritablement de choix à qui que ce soit, sauf en ces rares exceptions où il acceptait que le destin se joigne à la partie. Nathaniel était un joueur, et un joueur assidu, mais il n'aimait jouer que du moment qu'il décidait des règles, pour mieux s'octroyer le droit de les contourner et de tricher allègrement, cela va de soi. Donc, quand il proposait à Eleonore de lui conter une histoire, c'était tout sauf une suggestion. Dans tous les cas, la jeune femme serait contrainte d'entendre ce qu'il avait à dire, ce qu'il avait envie de dire. Il devina qu'elle en savait suffisamment sur lui désormais (bien qu'elle en savait, au final, si peu) pour ne pas se laisser abuser par les atours d'une proposition, et savoir que son histoire, elle l'entendrait qu'elle le veuille ou non. Elle aurait répondu par un “non” franc et massif, cela n'aurait en rien arrêté le fugitif. Cela étant, il était inutile d'en venir à de tels extrêmes. Nathaniel en était convaincu, quand bien même elle tenterait de faire mine du contraire, elle avait envie d'entendre ce qu'il pouvait bien avoir à lui raconter. Et en l'occurrence, ce que l'évadé avait décidé de conter à Eleonore était tout trouvé. Un conte comme tous les autres, mais avec les accents les plus criants de la vérité.

-Il était une fois...
Toutes les histoires commencent ainsi, après tout. Un roi certes réspécté et apprécié de ses condisciples, mais d'une naïveté dépassant l'entendement humain. De toute part, on le manipulait. Sa famille, ses amis, invariablement, il ne voyait rien. Il esquissa un fin sourire, comme si lui-même était en train de se remémorer un moment de sa propre existence. Un jour, l'on découvrit l'existence d'autre terre, d'un autre monde, de l'autre côté de l'océan. Pas juste un autre monde, un autre peuple, une autre civilisation. Ce roi innocent mena plusieurs de ces hommes en ces terres pour étudier l'autre, celui qui vivait de l'autre côté de l'océan... Il laissa s'écouler un instant du silence, au cours duquel l'on entendit plus que le mouvement des vagues contre l'eau de l'océan. La situation dégénéra rapidement, on voulut ces individus sous un joug qu'il n'avait pas décidé. La Guerre éclata. Trahi par son ami le plus proche, le roi mourut. Cet ami le remplaça. Il condamna l'autre royaume à la misère et à la pauvreté... et quand il eût parfaitement dénaturé ces terres, une fois qu'il en eût dérobé toutes les richesses, il retourna sur ses terres. Aidé d'une sorcière très puissante, il érigea une barrière entre les deux mondes, pour qu'ils ne puissent jamais se rejoindre. Le nouveau roi, le traître, le héros, érigea sa politique de l'illusion, et la Guerre fut oublié. Il marqua une pause. Tu auras peine à le croire, princesse, mais le royaume du bout de l'océan était riche et prospère, autrefois.

Bien sûr, Nathaniel arrangeait ce récit comme il lui plaisait. Mais qui irait lui reprocher ses détours scénaristiques. Il n'y avait qu'eux sur cette barque, de toute façon.

code by Mandy

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse déchue
Messages : 1755
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Jeu 16 Oct - 14:17

Nathaniel & Eleonore
Ne ferme pas les yeux.
Les histoires, Nathaniel lui en avait tellement souvent raconté. Au début, Eleonore avait tout fait pour ne rien entendre, pour ne pas écouter ses récits. Mais elle n’avait jamais réellement le choix quand il avait décidé de lui dire quelque chose. Bien souvent, la jeune femme était obligée de lui tirer les vers du nez, sauf quand il avait décidé de parler. Disait-il toujours la vérité ? La jeune femme se posait la question bien souvent, mais une part d’elle ne pouvait pas s’empêcher de le croire tout simplement. Il avait cette manière de parler, de tourner les choses pour qu’on le croie à coup sûr. Eleonore savait donc que quoi qu’elle réponde, elle entendrait cette histoire. Son esprit de contradiction aurait pu essayer de l’envoyer balader, mais elle se contenta de l’inviter à parler. Et au fond, elle avait envie de connaitre cette histoire. S’il la lui racontait maintenant, c’était que cela devait avoir son importance. Elle l’écouta donc, sans dire aucun mot. Elle mit du temps à comprendre la raison qui poussait Nathaniel à lui parler de cette histoire, avant qu’elle ne fasse le rapprochement avec le monde qu’ils allaient découvrir à leur destination. L’ami le plus proche du roi était sans aucun doute Edgar, celui qui dirigeait le monde de Féerie maintenant. Cette guerre était la raison qui poussait ce peuple qui lui était inconnu encore à avoir une dent contre le roi actuel. Et la barrière, l’illusion, tous ces détails qui faisaient que les personnes comme Eleonore ne connaissait pas la vérité. Tout le monde vivait dans l’illusion d’un conte de fée, parce qu’Edgar avait décidé que son monde devrait être parfait. Eleonore n’avait rien dit pendant tout le récit de Nathaniel, son regard n’avait pas bougé non plus. Pendant quelques secondes elle laissa le bruit des vagues reprendre le dessus, sans qu’elle ne baisse ses yeux de Nathaniel. Il y avait tellement de chose qu’elle ne comprenait pas, qu’elle ne cernait pas. Tellement de questions qui tournaient dans sa tête, comme à chaque fois que Nathaniel lui parlait.

« Pourquoi ? » Commença-t-elle doucement, réfléchissant à la manière de formuler réellement sa question. Elle réfléchit pendant quelques secondes, avant de reprendre. « Pourquoi il y a eu cette guerre ? »

Eleonore ne comprenait pas comment deux peuples pouvaient se faire la guerre de cette manière. Mais elle était sans aucun doute trop bonne, trop naïve. Elle peinait encore à sortir complètement de ce conte de fée où elle avait vécu pendant toute sa vie. L’histoire que Nathaniel venait de lui raconter était horrible à ses yeux, c’était même inhumain. Comment pouvait-on faire autant d’horrible chose. Avec cette histoire, Eleonore devait bien avouer qu’elle était encore plus impatiente de voir ce monde qu’elle allait bientôt découvrir. Elle tentait d’imaginer à quoi il ressemblait, mais elle se doutait bien qu’elle était bien loin de la vérité.

« Elle est devenue quoi cette barrière ? »

Nathaniel avait bien parlé d’une sorcière qui avait érigé une barrière entre les deux mondes, afin qu’ils ne puissent pas se rejoindre. Comment cela se faisait-il donc qu’ils puissent s’y rendre alors ?

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebelle
Messages : 3851
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Dim 19 Oct - 9:00


Ne ferme pas les yeux
C'

est évident, le récit que Nathaniel venait de faire à Eleonore l'avait été à sa sauce, et n'était pas complètement respectueux de la réalité... Surtout, il avait très largement simplifié les faits, pour dresser à la jeune femme un tableau plus manichéen d'une situation à laquelle il fallait, en réalité, bien sûr, voir plus de nuances... Et dans laquelle il avait très clairement sa part de responsabilité. Alors qu'elle demandait "pourquoi ?", il aurait certainement dû répondre, ou en tous cas en partie "parce que j'étais là". Mais non, bien sûr, ce n'était pas là la réponse qu'il allait formuler... D'une part, parce qu'il considèrerait que ce n'était pas complètement correct, d'autre part, bien sûr, parce qu'il n'était pas le temps de lasser Eleonore lui échapper (quoiqu'il serait amusant de la voir tenter de fuir sur une barque au beau milieu de l'océan)... Et parce qu'une part de lui, aussi, avait su depuis très longtemps... se voiler la face. Se voiler la face, oui. Comme quoi, il n'était pas à l'abri des préceptes contre lesquels il luttait. Bref, non, la réponse de Nathaniel avait peu de chances d'être parfaitement honnête, Eleonore allait devoir faire avec. Lui, il appréciait de voir que son récit avait su trouver suffisamment écho en elle pour éveiller manifestement cette curiosité qu'il appréciait tant en elle, et qu'il voulait faire naître, voir croître, et alimenter, encore et encore. Pourquoi et qu'était devenu devenue la barrière ? Autant de questions dont il ne valait mieux pas qu'elle connaisse très exactement la réponse. La vérité, oui, mais pas toute la vérité, bien sûr.

-Pendant un long moment, les féériens se sont accaparés ces terres plus qu'ils ne les ont étudié, il ne fallait pas grand chose pour mettre le feu au poudre. Quand le roi s'est accaparé le bien le plus précieux de ce royaume étranger, pour le sultan, ça a été une déclaration de guerre.
Bien sûr, Nathaniel omit, avec application, de mentionner ce que pouvait bien être la nature de cet objet, et encore plus de lui apprendre qu'il avait participé au vol de l'objet en question, et en avait très largement profité. Quant à la barrière. Un fin sourire - que l'on pouvait aisément qualifier de malsain quand on connaissait les tenants et aboutissants qu'il ne comptait pas, une fois de plus, mentionner - s'afficha sur son visage. Elle était dressée entre nos deux mondes il n'y a pas si longtemps encore. J'ai pu convaincre la sorcière qui l'avait érigé d'annuler son sort. Et une fois de plus, il comptait bien ne pas apprendre en détails à Eleonore le marché qu'il avait passé avec cette sorcière en question (et qu'il n'avait pas respecté encore... cela finirait peut-être par venir)... Il savait (et sans craindre de se tromper) qu'elle n'apprécierait pas outre mesure. Surtout la partie qui concernait ce chantage odieux, qu'il n'avait pas encore décidé d'exécuter, et qui pourrait bien coûter la vie de l'un des membre de la résistance.


code by Mandy

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse déchue
Messages : 1755
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Sam 25 Oct - 13:07

Nathaniel & Eleonore
Ne ferme pas les yeux.
L’histoire de Nathaniel avait évidemment poussée la curiosité d’Eleonore. C’était comme cela bien souvent, la jeune femme ne retint donc pas ses questions. De toute manière, ils allaient avoir un long moment de voyage. Ils étaient donc mieux de ne pas passer ce moment dans le silence. De toute façon, la jeune femme avait envie de connaitre un peu plus les détails de cette histoire. Elle ne se doutait pas une seule seconde que Nathaniel avait pu éluder certains détails, qu’il avait pu arranger l’histoire à son goût. Eleonore ne connaissait rien de la vie, elle apprenait petit à petit à ouvrir les yeux, elle n’avait aucune idée donc de la vérité de l’histoire. Son seul repère n’était autre que Nathaniel et il en profitait grandement. Même si elle apprenait petit à petit à se méfier, elle ne pouvait pas s’empêcher de suivre l’homme les yeux fermés. Elle comptait bien trop sur lui pour lui apprendre la vérité, grosse erreur. Et en même temps, il était le seul capable de lui apprendre quelque chose. Elle en avait assez de vivre dans l’illusion, elle n’avait donc pas réellement le choix. Eleonore se demanda donc pourquoi cette guerre avait eu lieu entre les deux royaumes, ce n’était pas logique. Du moins de son point de vue, elle ne comprenait pas comment on pouvait se montrer à ce point dur avec les autres. La guerre était un concept qu’elle ne cernait réellement pas. Et quand Nathaniel commence à lui expliquer pourquoi la guerre avait éclaté, elle ne comprenait toujours pas. Certes, elle arrivait à comprendre que le sultan de l’autre royaume puisse avoir désiré de se venger concernant le vol de cet objet auquel il tenait (et dont elle ignorait complètement la nature), mais ils avaient entraîné des innocents pour rien dans cette histoire.

« Quel était ce bien du sultan ? »

Encore une fois, la jeune femme se doutait bien qu’elle devait poser les questions pour obtenir les réponses à ses questionnements. L’homme n’entrait jamais assez dans les détails, elle devait constamment chercher à aller plus loin elle-même. Même si ce n’était qu’un petit détail au final, elle avait bien envie de savoir ce qu’était cet objet auquel le sultan tenait au point de pousser son peuple à la guerre. Concernant la barrière, Nathaniel avait donc demandé à la sorcière qui l’avait érigé de l’annuler. Eleonore se demandait bien comment il pouvait à ce point arriver à ses fins. Au moins, il était clair que Nathaniel obtenait toujours ce qu’il voulait. Il avait eu envie de se rendre dans le royaume du bout de l’océan, alors il s’était donné les moyens d’y parvenir. Sauf, qu’Eleonore commençait à savoir qu’on n’obtenait rien sans rien. L’homme avait sans aucun doute dû donner quelque chose à cette sorcière pour qu’elle accepte d’annuler la barrière. A moins qu’elle puisse également avoir une dent contre Edgar, comme la majorité des personnes qu’elle croisait ces derniers temps.

« Comment tu as fait pour la convaincre ? »

Encore des questions, elle avait vraiment l’impression de passer son temps à questionner son interlocuteur.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebelle
Messages : 3851
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Sam 25 Oct - 14:12


Ne ferme pas les yeux
L

a salve de questions ne tarda pas à arriver, pour le plus grand plaisir de Nathaniel qui, bien sûr, n'avait jamais attendu que cela. Il aimait attiser la curiosité de son interlocutrice, et faisait toujours de son mieux pour qu'elle n'ait d'autres choix, si elle voulait en apprendre davantage, que de l'interroger encore et encore. C'était en partie pour cela qu'il se montrait à ce point énigmatique (même si, par ailleurs, il y avait bien des informations qu'il tenait au secret, parce qu'il n'aurait tout simplement pas été avisé qu'Eleonore apprenne quoi que ce soit sur le sujet)... Bien sûr, elle choisit exactement de lui poser les questions auxquelles il ne pouvait pas apporter de réponses qui soient parfaitement honnêtes, au risque de ternir l'image qu'elle pouvait avoir de lui et qui, si elle n'était pas toujours glorieuse, restait idéalisé. Dans un cas comme dans l'autre, il ne pourrait nier une large part de responsabilité, et avoir fait des choix plus que contestables par pur égoïsme. Un jour, elle saurait, un jour il faudrait bien qu'elle sache (et se jour là, il se viderait de son sang dans la neige, mais ça il ne le savait pas encore), mais il lui restait encore du temps. En tous cas, ce n'était pas maintenant, et encore moins sur cette barque qui semblait tout bonnement dériver au milieu de l'océan qu'il allait se permettre de lui donner un prétexte de le jeter à l'eau. Il y a certaines choses qu'elle risquait fort de faire plus que ne pas apprécier, c'est le moins que l'on puisse dire.

-Ce bien n'était pas seulement au sultan, il appartenait au royaume entier. Il garantissait sa pérennité, son équilibre.


Véridique. Mais ce n'est clairement pas là ce qui allait aider son interlocutrice à y voir plus clair, et il le savait parfaitement. Au-delà de cette information (qui en soi était cruciale, à vrai dire), il ne pouvait pourtant rien dire. La nature de ce bien, sa forme, son pouvoir, son usage... C'était à l'imagination d'Eleonore que d'imaginer de quoi il pouvait s'agir. Elle avait, pour l'aiguiller, un indice flagrant sous les yeux en la personne du fugitif, mais cela ne suffirait sans doute pas à lui mettre la puce à l'oreille, et tant mieux.

-Pour ce qui est de la sorcière.
Il marqua une pause, plus dramatique qu'autre chose, comme s'il réfléchissait à la réponse à lui formuler... Je lui ai tout simplement promis qu'elle obtiendrait ce qu'elle convoite depuis des années, ce que j'ai en ma possession.

"Ce" pouvait laissait supposer qu'il s'agissait d'un objet, mais c'était bel et bien de la vie d'une personne qu'il était question, une vie qu'il daignait sacrifier au besoin, même s'il la gardait pour le moment sous son aile. Il n'avait rien contre cette enfant, après tout. Et même, dans une certaine mesure, il l'appréciait... Enfin, selon ses critères bien à lui. Enfin, c'état bel et bien une guerre, qui se tramait, et en ce nom, il fallait savoir faire des concessions, c'était ainsi... Enfin, les concessions venaient tout de même, il faut le reconnaître, bien plus souvent des autres que de lui-même.

code by Mandy

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse déchue
Messages : 1755
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Sam 1 Nov - 16:02

Nathaniel & Eleonore
Ne ferme pas les yeux.
Eleonore ne pouvait pas s’empêcher de poser des questions à Nathaniel, chose qu’il avait sans aucun doute cherché à faire. A chaque fois qu’il lui racontait quelque chose, et cela depuis le début de leur rencontre, il se montrait toujours discret sur certains points. Points que la jeune femme avait envie de comprendre et cela de plus en plus. Même si la rebelle avait voulu taire un peu une curiosité au début, elle ne pouvait pas nier le fait qu’elle avait envie de connaitre bien plus de chose sur le monde. Elle avait vécu dans un conte de fée, elle avait cru aux belles histoires inventées de toute pièce avant de se rencontre que tous cela n’était que mensonge. Elle avait découvert au fur et à mesure des jours dans cette prison que son monde et sa vie tout entier n’était que mensonge, elle avait tout à apprendre. Et Nathaniel semblait apprécier d’être un professeur, il attisait toujours la curiosité comme il le fallait. La jeune femme ne tarda donc pas à questionnait son camarade de barque sur l’objet que le roi avait bien pu voler au sultan. Sans grande surprise, il n’apporta aucune réponse à sa question. La seule chose qu’Eleonore apprit, ce fut qu’il appartenait au royaume et garantissait sa pérennité. Ainsi donc Edgar n’avait pas eu honte de voler un objet d’une telle valeur ? Cela n’étonna même pas la rebelle, qui apprenait à voir un monstre dans le rôle d’Edgar. Ce que Nathaniel cherchait sans aucun doute à obtenir. Eleonore ne s’amusa pas à questionner plus son « camarade » concernant cet objet, parce qu’elle se doutait bien que cela serait tout simplement inutile. Et puis, elle était finalement bien plus intéressée par les révélations suivantes. Nathaniel mentionna donc la manière dont il avait réussi à convaincre la sorcière de briser la barrière, en lui promettant de lui donner ce qu’elle convoitait depuis des années. Evidemment, la jeune femme imaginait que ce qu’il avait en sa possession était un objet et non une personne, elle était à mile lieu d’imaginer la réalité. Même si elle ne voyait pas spécialement ce que pouvait être cet objet, elle n’avait pas souvenir que Nathaniel avait vraiment beaucoup de chose en sa possession comme tous les autres rebelles.

« C’est quoi que tu dois lui donner ? »

Est-ce qu’il allait lui répondre, elle n’en avait aucune idée. Si Nathaniel avait décidé de ne rien dire de cet objet qu’il devait donner à la sorcière en échange de ce service, il ne le ferait pas. Eleonore savait bien qu’il prenait toujours les décisions, qu’elle ne pouvait jamais le convaincre de changer d’avis. Elle était peut-être naïve, mais pas complètement idiote non plus. Même si bien souvent, elle ne voyait pas réellement la manipulation de l’homme sur elle. Elle avait encore tellement de chose à apprendre, tellement de nuance à découvrir. Et nul doute que cela n’allait pas toujours être agréable à découvrir, surtout concernant l’homme qui se trouvait devant elle.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebelle
Messages : 3851
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Sam 1 Nov - 22:38


Ne ferme pas les yeux
I

l savait bien que ses réponses d'à l'instant ne répondaient, en vérité, à rien, et ne faisaient qu'apporter des questions supplémentaires... Il en avait eu pleinement conscience, et outre le fait qu'il ne pouvait pas se montrer franc à l'égard de son interlocutrice, à moins de lui apprendre des choses qu'il valait mieux qu'elle ignore pour le moment (même si elle finirait sans doute par l'apprendre, d'une manière ou d'une autre - elle n'était pas encore prête, c'est tout), il avait aimé titiller sa curiosité naturelle. C'était si simple, en même temps. Eleonore en avait apprit beaucoup en peu de temps, mais il lui en restait beaucoup à savoir, encore. C'était un plaisir que de la placer face à cet imparable constat. Il y avait bien des questions, qu'elle pouvait poser, et il les avait tous anticipé, prévoyant dors et déjà quelques unes des réponses de circonstances, d'ailleurs. Elle aurait pu s'attarder plus longtemps sur cet "objet" dérobé au royaume du bout de l'océan, demander ce que pouvait bien être sa spécificité... Mais elle n'en fit rien. Cela viendrait sans doute plus tard, en fait. Ce royaume qu'ils s'apprêtaient à découvrir ensemble était encore une chose très abstraite à ses yeux. Ce deviendrait plus clair, bientôt, et à ce moment là, elle aurait certainement d'autres questions pour lui... En attendant, elle s'attardait sur ce qu'il y avait de plus concret, et de plus proche d'elle également.

Il comprenait aisément que ce soit cette question-ci qui lui soit venue tout d'abord. Il parlait d'une chose qu'il avait en sa possession, et avait promis à la sorcière pour que s'abatte la barrière entre les deux mondes ennemis. Quand on savait l'enjeu, on devinait tout aussi bien qu'il n'avait pas dû lui promettre n'importe quoi, et que cette chose avait forcément de la valeur. Le problème ? Il ne possédait rien. Il avait été envoyé en prison sans qu'on lui laisse le moindre bien, et depuis son évasion, il n'avait rien d'autre que ces éternelles frusques qu'il portait actuellement. Il y avait donc peu d'options. Soit il avait menti à la sorcière (et en soi, étant donné son caractère, c'était envisageable), soit, elle ne parvenait pas à savoir ce qu'il avait promis, et elle supposait devoir s'inquiéter. Elle ne croyait pas si bien penser. Bien sûr, qu'il y avait matière à inquiétudes. Et il allait lui laisser craindre le pire encore un peu. À l'heure actuelle, en fait, il ne savait pas vraiment s'il allait pousser le vie jusqu'à lui apprendre la vérité. Il serait quand même dommageable que l'un des deux finisse noyés... avant même qu'ils ne soient arrivés à destination.

-Pas quoi, princesse, qui. Je lui ai promis la personne qu'elle recherche depuis des années.

Promettre, ce n'était pas livrer, après tout. Il y avait bien des promesses que Nathaniel avait faites au cours de sa vie et qu'il n'avait jamais tenues. Qu'en était-il de celle-ci ? Il n'en avait tout simplement pas décidé encore. Il avait bien l'intention de prendre sa décision au gré des circonstances. Et tant pis pour la vie qu'il devrait sacrifier, de fait.

code by Mandy

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse déchue
Messages : 1755
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Dim 9 Nov - 19:51

Nathaniel & Eleonore
Ne ferme pas les yeux.
Eleonore avait tellement vécu dans l’ignorance, qu’elle passait son temps à apprendre des choses maintenant. A chaque fois qu’elle discutait avec Nathaniel de toute manière, elle découvrait quelque chose. La dernière fois qu’ils avaient parlé, la jeune femme avait appris que le royaume du bout de l’océan n’était pas qu’une légende, qu’il existait réellement. Aujourd’hui, elle se rendait dans ce fameux royaume. Eleonore peinait encore réellement à croire qu’elle allait s’y rendre, elle s’en rendrait vraiment compte quand elle l’aura sous ses yeux. En attendant, elle se contentait de découvrir le marché que Nathaniel avait passé avec cette sorcière, afin de briser la barrière entre les royaumes. Sans grande surprise, l’homme avait promis de faire quelque chose pour la femme. Soit, cela semblait honnête. Evidemment, la jeune femme avait bien envie de savoir ce que cette sorcière cherchait à obtenir, que l’homme avait en sa possession. Sauf qu’on ne pouvait pas vraiment dire que Nathaniel avait grand-chose en sa possession, il n’avait même rien en réalité. C’était pour cette raison qu’Eleonore tourna sa curiosité vers ce sens, parce qu’elle ne voyait vraiment pas ce que l’homme pouvait bien offrir à cette sorcière.

« Une personne ? »
Demanda-t-elle, sans avoir réellement besoin de réponse, elle avait bien compris ce qu’il venait de lui dire. Il avait donc l’intention de donner la vie d’une personne en échange de la destruction de cette barrière ? Comme bien souvent, Eleonore n’arrivait pas à comprendre son interlocuteur. Il ne semblait vraiment pas avoir de cœur. « Tu es prêt à lui donner quelqu’un ? » Une nouvelle fois, la jeune femme n’attendait pas réellement de réponse. Elle parlait principalement pour elle, réfléchissant à haute voix. « Qui ? »

C’était cependant la question à laquelle elle attendait une réponse maintenant. Nathaniel était prêt à tout, Eleonore l’avait bien compris depuis le temps. Elle se demandait bien qui était donc cette personne que la sorcière cherchait depuis toutes ces années. Au final, la réponse à la question n’allait sans aucun doute pas lui plaire dans tous les cas. Parce qu’Eleonore avait réellement du mal avec l’idée de sacrifier une personne pour une cause, même si elle savait bien maintenant que le monde n’était pas tout rose. Elle savait qu’ils devaient agir contre Edgar, mais elle n’aimait pas l’idée d’une guerre. Elle ne voulait pas que d’autres personnes souffrent, même si c’était pour la bonne cause. Qu’elle apprécie donc ou pas la personne que Nathaniel avait promis de donner à la sorcière, elle se doutait qu’elle n’allait pas aimer. Elle n’avait pas le même caractère que l’homme, elle avait un cœur. Eleonore avait envie de se dire que Nathaniel en avait un également, mais elle devait bien avouer qu’elle n’aimait vraiment pas ses façons de faire. Plus le temps passait, moins elle appréciait ses méthodes. De là à se rebeller ? Non, elle en était parfaitement incapable. Parce qu’au fond, elle n’avait plus rien dans sa vie en dehors de ce combat qu’elle menait à ses côtés. On lui avait tout pris, on lui avait tout enlevé.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebelle
Messages : 3851
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Lun 10 Nov - 15:41


Ne ferme pas les yeux
C

omprendre que ce n'était pas un objet, mais bel et bien un être humain, de chair et de sang, que Nathaniel mettait en jeu, devait forcément faire réagir Eleonore. Elle n'était pas comme lui, par plus d'un aspect et notamment celui-ci : la vie avait de la valeur à ses yeux, même celles qui ne lui appartenaient pas, et elle ne supportait pas l'idée de sacrifice. Pis encore, quand Nathaniel était prêt à sacrifier la terre entière tant qu'il ne se sacrifiait pas lui-même, il était convaincu qu'Eleonore, elle, serait plutôt de nature à bien vouloir se sacrifier elle-même si cela pouvait éviter de faire des autres de la chair à canon. Deux mentalités irrésistiblement opposées. Et c'était bien parce qu'elles l'étaient à ce point que Nathaniel n'avait de cesse que de tester les limites d'Eleonore, de jouer avec ses nerfs, et de la mener, un pas après l'autre, vers une horreur qu'elle n'aurait jamais pu concevoir et qui finirait par lui être naturelle. Il savait, cependant, qu'il devait se montrer extrêmement précautionneux s'il ne voulait pas perdre son ancienne gardienne dans le processus. Il ne fut donc pas bien pressé de lui apprendre l'identité de celle qu'il avait promis à la sorcière afin qu'elle brise la barrière entre les deux royaumes. Il était plus qu'évident que cette révélation ne serait pas à son goût, et même s'il était plutôt curieux de la voir réellement en colère, le lieu n'était pas le moins du monde approprié, pas plus que l'instant. Quand bien même il savait qu'elle ne se contenterait sans doute pas de l'une de ses réponses évasives, il s'y risqua malgré tout.

-Je n'ai jamais dit que j'allais vraiment le faire.
dit-il, de l'amusement dans le ton de sa voix, comme si prendre la décision de sacrifier ou non une vie humaine n'était qu'un simple jeu pour lui (mais en même temps, c'était bel et bien ainsi qu'il voyait les choses). Cette sorcière m'a permis d'obtenir ce que je désirais avant même d'avoir récupéré son dû. Grossière erreur.

Mais que cette sorcière n'avait clairement pas commise par naïveté ou stupidité. Car stupide et naïve, elle était bien loin de l'être. Elle n'était pas seulement l'une des sorcières les plus puissantes de Féerie, elle en était également l'une des plus intelligentes. Il suffisait de voir comment, grâce à sa simple magie, elle avait pu dresser une barrière invisible entre deux mondes pour comprendre qu'elle ne se contentait pas de petits tours de passe-passe à la portée du premier venue. Si Nathaniel tardait trop à lui offrir en pâture celle qu'il lui avait promis, il risquait bien d'en subir les conséquences, et face aux foudres d'une sorcière aussi puissante, il avait beau dire, il n'était pas de taille. À force de se jouer de tout avec inconséquence, venait forcément un moment où il convenait de payer le prix fort, c'était par exemple ce qui lui arrivait à chaque fois qu'il retrouvait certains de ses vieux "amis" du Royaume du bout de l'océan, c'est ce qui lui arriverait également quand son chemin recroiserait Odelle Saurre. Et pas sûr que sa sacrifiée en sursis s'en sortirait indemne, alors.

code by Mandy

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse déchue
Messages : 1755
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Jeu 13 Nov - 17:06

Nathaniel & Eleonore
Ne ferme pas les yeux.
Eleonore n’en revenait toujours pas d’entendre Nathaniel parler aussi facilement du sacrifice d’une vie humaine. La jeune femme n’avait clairement pas la même vision que lui sur ce sujet. Alors qu’elle se doutait qu’il était capable de sacrifier n’importe qui pour sa personne (une fois qu’il n’était plus utile), même si elle n’imaginait pas être dans le lot malheureusement. Eleonore était plus proche de l’idée de se sacrifier elle pour la bonne cause. En tout cas, elle n’aimait pas le fait que l’homme avait décidé de donner une vie humaine en échange de la destruction de la barrière. Même si elle se doutait bien que c’était quelque chose d’important, qu’il était utile de l’avoir brisée pour pouvoir passer, elle n’aurait pas pour autant donner une vie en échange. N’importe quelle vie. Elle craignait cependant d’entendre l’identité de la pauvre victime. C’était quelqu’un que Nathaniel pouvait offrir normalement, quelqu’un de proche sans doute. Evidemment, elle imagina un instant à l’un des membres de la rébellion, mais elle préféra taire rapidement cette idée. Elle n’avait pas envie de croire que l’homme était à ce point capable de d’un tel vice, grosse erreur. Elle fut cependant plus que soulagée en comprenant qu’il n’avait pas réellement l’intention de respecter sa promesse. Cela la soulageait en un sens parce qu’une vie ne serait pas sacrifier, du moins c’était ce qu’elle croyait, mais ça montrait également la partie obscure de Nathaniel. Eleonore laissa le silence prendre un peu place dans cette barque, laissant seulement le bruit de vague. Et finalement, elle reprit la parole.

« Tu es vraiment un manipulateur Nathaniel, ça va finir par se retourner contre toi. »

Elle ne savait pas à quel point elle pouvait avoir raison. Evidemment, à choisir, Eleonore préférait largement qu’aucune vie ne soit sacrifiée. Mais en même temps, elle ne pouvait pas s’empêcher de penser à cette sorcière à qui l’homme venait bel et bien de jouer un tour. Elle avait fait l’erreur de faire trop confiance à Nathaniel, il se jouait d’elle par conséquence. L’homme semblait habile pour tous cela, et Eleonore commençait à se demander si finalement elle avait raison de lui faire confiance aussi. Parce que ce qu’il faisait aux autres, il pouvait très bien finir par le lui faire. La jeune femme laissa un instant son regard se perdre sur l’eau, elle frissonna à cause de la fraicheur de ce voyage. Elle avait du mal à croire qu’elle se rendait actuellement dans un pays chaud.

« On arrive quand ? »

Ce n’était pas qu’elle n’aimait pas ce voyage dans cette barque clairement pas rassurante, mais elle n’aimait en réalité. Elle avait envie d’arriver sur le terre ferme, la mer ce n’était pas réellement son truc. Et puis, elle devait bien avouer qu’elle était impatience de voir ce qu’il y avait au bout de tous cela. Le royaume du bout de l’océan était un réel mystère pour elle, elle avait hâte de voir ce que cela donnait de ses propres yeux. De découvrir ce monde si obscur.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebelle
Messages : 3851
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Ven 14 Nov - 19:17


Ne ferme pas les yeux
D'

aucun se seraient peut-être offusqués de s'entendre ainsi qualifiés de manipulateurs, ce n'était pas le moins du monde le cas de Nathaniel, qui préférait entendre dans les propos de son interlocuteur un compliment, quand bien même il avait bien conscience qu'Eleonore n'avait pas prononcé ces mots pour se montrer flatteuse. La manipulation était une vile occupation pour certains, de laquelle on ne pouvait rien tirer de bon, pour Nathaniel, la manipulation était un art. N'y avait-il pas quelques choses de beau, de grandiose, dans le fait de se jouer ainsi de l'esprit humain, d'en disposer à sa guise, d'en faire ce qu'il voulait. C'était un jeu dangereux, mais un jeu qu'il considérait à sa hauteur, et il le trouvait profondément délectable, quand bien même, effectivement, les risques étaient nombreux. Oui, les propos d'Eleonore ne manquaient à la vérité pas de sagesse, à force de manipuler tout le monde, de ne se soucier de personne sinon de soi-même, on risquait fort de supporter le retour de bâton... En fait, il s'avérait que Nathaniel avait dors et déjà essuyé les conséquences de sa tendance bien trop grande à se jouer de la vie des gens pour satisfaire son seul intérêt. C'était pour cette raison qu'il avait été enfermé toutes ces années sur l'île des soupirs.. Triste châtiment, qui aurait peut-être dû l'inciter à ne jamais réitérer... mais il n'en était rien. Certes, le fugitif se serait très largement épargné toutes ces années gâchées, mais il ne regrettait clairement pas les raisons pour lesquelles il en était arrivé là. Et au fond, puisque tout cela l'avait mené à cet instant précis, il regrettait encore moins. Ce n'était pas demain la veille qu'on le changerait, et penser que c'était l'enfermement qui l'avait rendu fou était s'exposer à de graves désillusions. À la réflexion de la jeune femme, Nathaniel choisit donc de ne pas répondre, se contentant de l'un de ses habituels sourires énigmatiques qu'il déposa l'air de rien sur son visage. Au moins, elle avait renoncé à en apprendre plus sur l'identité de la personne qu'il avait ni plus ni moins "vendu" à la sorcière. Il préférait ne pas avoir de réponses à formuler et de détours à faire, tant qu'à faire. Alors il ne reprit la parole que lorsqu'elle s'interrogea sur le temps qu'ils passeraient encore sur ce navire de fortune avant d'atteindre la terre ferme.

-Le trajet va être encore long, princesse. Si tu es fatiguée, tu peux te reposer... je te réveillerai quand nous serons arrivés.


C'est que l'océan mettait un bon moment à se traverser, surtout sur une embarcation aussi fragile et peu perfectionnée que celle à bord de laquelle ils se trouvaient. Oui, le trajet allait être encore long, mais le jeu en valait la chandelle, très clairement... Si Eleonore voulait prendre son mal en patience, ou au moins se trouver un prétexte pour ne plus l'écouter, c'était le mieux à faire, sans l'ombre d'un doute.


code by Mandy

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse déchue
Messages : 1755
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Sam 22 Nov - 12:51

Nathaniel & Eleonore
Ne ferme pas les yeux.
Quand Eleonore disait à Nathaniel qu’il était manipulateur, elle était parfaitement sincère. Concernant leurs conversations, elle préférait effectivement qu’aucune vie ne soit sacrifiée, mais cela n’empêchait pas de trouver que l’homme jouait bien trop avec le feu. Ce n’était pas juste pour cette sorcière au final, elle n’avait sans doute pas méritait cela. Evidemment, comme souvent, la jeune femme avait tendance à voir les choses bien plus belles qu’ils ne l’étaient en réalité. Elle se disait que cela n’avait peut-être pas été utile de faire une promesse en l’air de cette manière, la sorcière aurait pu comprendre. Mais en même temps, la rebelle ne connaissait rien au monde finalement. Ce qu’elle connaissait depuis peu, elle l’avait appris parce que Nathaniel avait décidé de lui ouvrir les yeux, de lui montrer le monde tel qu’il était. Elle ne s’en rendait pas compte, mais elle était clairement dépendante de ce qu’il se permettait de lui dire ou non. Il la manipulait comme il parvenait à manipuler n’importe qui d’autre, mais elle ne l’avait pas encore compris. Du moins, elle pensait avoir une main sur son destin, mais les choix qu’elle faisait étaient toujours ceux que Nathaniel avait décidés de faire. Cela n’allait pas pouvoir durer éternellement, il y avait forcément un moment où les plans de l’homme allait se retourner contre lui. Evidemment, Eleonore en disant cela ne se doutait pas une seule seconde que c’était déjà arrivé dans le passé. Elle ne connaissait rien en fait de sa vie, alors que lui semblait tout connaitre d’elle.

Le temps était long lors de ce voyage et Eleonore devait bien avouer qu’elle avait hâte d’arriver à destination. On ne pouvait pas vraiment dire que c’était agréable de voguer ainsi dans les mers, traversant cette océan qui était bien plus étendu qu’elle ne le pensait. La jeune femme ne s’était jamais finalement demandé où pouvait se trouver le Royaume du bout de l’océan, s’il était loin ou non. Elle découvrait qu’il était loin et ils n’étaient pas encore prêts d’arriver d’après les dires de Nathaniel. D’ailleurs, l’homme lui proposa même de dormir un peu afin que le temps passe plus rapidement. Eleonore ne pouvait pas nier le fait qu’elle se sentait effectivement fatiguée, mais elle n’avait pas non plus envie de dormir. Elle ne répondit rien au début avant de finalement reprendre, posant sa tête dans ses mains sans pour autant lâcher du regard l’homme qui se trouvant devant elle.


« Raconte-moi autre chose. »

Evidemment, ce que la jeune femme attendait ce n’était pas des histoires, c’était L’Histoire. Elle avait tellement soif d’apprendre, elle désirait découvrir ce monde qu’elle n’avait pas connu tout le long de sa courte vie. Même si bien souvent la jeune femme s’était vu râler parce que Nathaniel s’amusait à lui raconter des brides, à lui révéler des choses, elle devait bien avouer qu’elle avait besoin de ces conversations avec lui. Elle n’avait pas spécialement envie de le lui montrer, mais elle aimait bien quand il lui apprenait des choses.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebelle
Messages : 3851
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Dim 23 Nov - 15:22


Ne ferme pas les yeux
E

leonore semblait fatiguée, mais quand Nathaniel lui proposa de faire un somme, elle s'obstina à refuser. Tant mieux... pour elle, déjà, parce que pas sûr que s'endormir dans une barque au beau milieu de l'océan quand on se trouvait seulement en compagnie de Nathaniel soit une situation d'avenir, et pour lui, car il préférait très largement l'avoir éveillée auprès de lui. Elle égayerait un trajet qui autrement aurait été terriblement morose. Si elle avait l'intention de ne pas dormir, oui, cela l'arrangeait amplement. Et le sourire qui s'était affiché sur son visage à l'idée de la voir lutter contre le sommeil augmenta quand il l'entendit reprendre la parole. Parce que les mots qu'elles prononça étaient parmi ceux qu'il aimait le plus entendre chez elle. Il ne s'y était pas attendu, mais qu'il avait aimé l'entendre dire cette simple phrase ! C'était ce sur quoi leur relation s'était fondée dès le départ : il lui ouvrait les yeux à chaque histoire qu'il prononçait, à chacun de ces contes qui n'en étaient pas qu'il lui narrait, et elle, souvent, se montrait réfractaire, mais finalement, elle goûtait à ces histoires jusqu'à la dernière miette et, curieuse, demandait toujours plus de détails et de précisions, soucieuse de savoir plus tout en prétendant le contraire. C'était la première fois qu'elle lui demandait si frontalement de lui raconter une histoire, de lui raconter l'"Histoire". Nathaniel allait-il se priver de lui offrir ce qu'elle lui demandait ? Certainement pas, bien sûr, il était au contraire impatient d'accéder à sa requête. Il ne répondit pas immédiatement, cependant, lui offrant son sourire pour seule réponse, pas tant pour la faire patienter (même s'il adorait ça) que parce qu'il songeait à l'histoire savoureuse qu'il pourrait lui apprendre. Bien sûr, il y avait ces récits dont il était le héros, mais ce qu'il considérait comme ses faits d'armes glorifiants et ses gestes les plus héroïques ne seraient pas forcément du goût d'Eleonore.... Certes, Nathaniel avait bien l'intention de TOUT lui apprendre un jour, mais elle n'était pas encore prête. Il préférait y aller progressivement, et pour le moment, il devait donc se montrer sélectif dans ce qu'il daignait lui montrer ou non. Sélectif, donc... mais pas trop tout de même. Finalement, il décida de s'aventurer tout de même vers un terrain glissant et dangereux.

-As-tu déjà entendu parler de l'homme qui régnait sur Féerie avant qu'Edgar n'usurpe sa place ?

Il savait qu'il prenait là des sérieux risques. Certes, cette histoire pouvait sans mal achever de détruire l'image déjà bien altérée qu'Eleonore se faisait du roi de leur royaume, et qui avait bien failli être son futur beau-père... mais elle pourrait bien écorner également son image à lui s'il n'y prenait pas garde. Pour le moment, c'était bien sûr, hors de question.

-Si tu ne veux pas être pris au dépourvu lorsque nous arriverons sur place, il est important que tu en saches davantage sur lui, et sur la façon dont Edgar s'est imposé sur le trône.


Et bien sûr, pour le moment, il n'en disait pas davantage. Il attendait d'attiser la curiosité de son interlocutrice.




code by Mandy

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Melvin ▬ ferme les yeux et imagine que je suis là près de toi
» L'amour est aveugle. L'amitié ferme les yeux. • Rubis
» « L'amour ne voit pas avec les yeux, mais avec l'âme. » ♥ Alienor
» Loin des yeux, près du coeur [Aurore]
» Euphrasie ► ferme les yeux... les plus beaux rêves sont en toi. [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: L'île des soupirs :: L'océan-