Partagez | 
 

 Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Princesse déchue
Messages : 1755
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Jeu 4 Déc - 0:31

Nathaniel & Eleonore
Ne ferme pas les yeux.
Eleonore savait bien que c’était un peu surprenant qu’elle demande ainsi à Nathaniel de lui raconter quelque chose, pas au hasard, elle voulait apprendre de nouvelles choses sur le monde dont elle ignorait tout. Depuis le premier jour où elle avait croisé la route de Nathaniel, l’homme avait pris un malin plaisir à raconter plein de chose à la jeune femme. Cette dernière n’était pas toujours réceptive, jamais réellement en fait. Elle avait longtemps cherché à éviter les histoires de l’homme et même maintenant cela continuait bien souvent à l’agacer, mais la curiosité était toujours plus forte. Même quand elle n’avait pas envie d’entendre les récits de Nathaniel, elle finissait toujours pas lui poser des questions afin d’avoir plus de détails. Elle s’était complètement fait prendre au jeu de Nathaniel au final, sans réellement s’en rendre compte malheureusement. Elle ne quitta pas du regard l’homme, qui se contentait de souriait au lieu de reprendre la parole. Elle n’aimait pas quand il faisait cela, quand il prenait son temps afin de mettre sa patience à mal. Il savait parfaitement que ça l’agaçait, mais il le faisait quand même. Parce qu’il prenait un malin plaisir à jouer avec ses nerfs. Au final, il finit par prendre la parole.

Eleonore ne s’était pas réellement attendu à ce qu’il mentionne la personne qui régnait sur le royaume avant le roi actuel. La jeune femme savait qu’il y avait quelqu’un qui régnait avant Edgar, mais elle ne s’était jamais posé la question sur son identité et la manière dont il avait disparu. En même temps, personne n’en parlait dans le royaume. Et jamais elle ne s’était montrée curieuse à son sujet non plus, parce qu’autrefois elle ne savait même pas ce que c’était que d’être curieuse. Nathaniel aurait très bien pu se lancer directement dans le récit sur l’homme en question, mais il ne le fit pas se contentant de survoler le début. Forcément, il ne fallait pas plus pour qu’Eleonore désire en savoir plus sur cet homme en question.

« Je n’ai jamais entendu parler de lui. » Ce qui n’était évidemment pas étonnant en réalité, Nathaniel devait connaitre la réponse à sa question avant même de la poser. « Je ne me suis jamais posé la question de qui se trouvait sur le trône avant le roi. »

Elle n’avait pas réellement honte de l’avouer, après tout c’était l’histoire de sa vie. Elle vivait dans le mensonge et l’ignorance. Et encore, même si elle savait qu’elle était loin de tout connaitre, elle n’imaginait pas une seule seconde ce qu’elle avait encore à apprendre. Elle était bien loin de se douter de la vérité, qu’elle concerne Nathaniel ou non. Pour l’instant, elle n’apprenait que ce que l’homme désirait qu’elle apprenne, afin qu’il puisse la modeler à son image. Eleonore se doutait bien que l’histoire qu’il avait l’intention de lui raconter allait lui montrer une nouvelle part noire d’Edgar. Si cela avait un rapport avec sa monté sur le trône, elle n’avait aucun doute là-dessus. Et ça avait forcément un rapport avec le Royaume du bout de l’océan, au vu des paroles de Nathaniel.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebelle
Messages : 3851
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Jeu 4 Déc - 20:30


Ne ferme pas les yeux
É

trange, comme quelqu'un qui avait pu avoir une importance fondamentale dans votre existence pouvait ne pas en avoir la moindre pour quelqu'un d'autre. Eléonore n'avait jamais entendu parler de Dorian Lydre, le roi qui avait précédé ce cher Edgar. Et ça n'avait rien de très surprenant. Edgar, en dissimulant au monde la guerre et le passé le plus néfaste qui puisse être, avait détruit la notion même d'Histoire, avait réduit à néant cette identité que l'on peut construire à partir de son passé. Et bien sûr, Nathaniel se donnait pour rôle de palier à ses carences, et d'augmenter sa culture historique. Même si, comme toujours, il racontait les choses à sa sauce, et appréciait insister sur les points qui l'intéressaient véritablement.

-Ça n'a rien d'anormal, princesse
, remarqua-t-il doucement. On t'a privé d'Histoire. Mais je vais y remédier. Il marqua une pause intentionnelle, laissant un instant le bruit des vagues, remplacer son discours. Une pause volontaire, pour augmenter la curiosité déjà grande de son interlocutrice, bien sûr, mais également pour se laisser le temps de sélectionner les informations qu'il communiquerait et celles qu'il garderait pour lui. Celles qu'il enjoliverait, et celles qu'il dégraderait, le tout le plus intentionnellement du monde, bien évidemment. Il s'appelait Dorian Lydre. Un roi bien plus sage et compatissant que n'a jamais pu l'être Edgar mais... il n'avait sans doute pas la trempe d'un véritable chef... ou en tous les cas, il avait tendance à faire confiance aux mauvaises personnes. Et il faisait partie de ces mauvaises personnes, certes. Mais étrangement, c'était là un point de l'histoire qu'il avait la ferme intention de lui dissimuler. Autant qu'il le pourrait. Jusqu'à ce qu'il trouve de l'intérêt à tout lui dire... Ce qui n'était pas encore pour aujourd'hui. Edgar était son conseiller et... son meilleur ami, du moins c'est ce qu'il avait su lui faire croire. Quand le royaume du bout de l'océan a été découvert, il a envoyé des colons rejoindre ce monde... Il marqua une pause. Il n'a jamais voulu la guerre. Mais il n'a jamais eu le plein contrôle sur sa propre couronne. En définitive, Edgar a initié la première guerre dans le seul but d'accéder au trône. Ô comme il prenait grand soin de négliger quelques aspects essentiels de cette histoire. Je veux lui nuire par là où il a nui. Je veux sa défaite par où il a usurpé sa victoire.

Employer les mêmes méthodes que l'ennemi, ce n'était pas forcément être plus glorieux. Mais il n'utilisait les armes d'Edgar que pour leur offrir l'emploi qu'il aurait dû avoir dès le départ.

-Dorian Lydre était mon ami..
dit-il, le ton sombre. Et il l'a condamné...

Et là, il était difficile de savoir s'il mentait ou s'il était effectivement sincère. Peut-être que lui-même ne le savait pas, en réalité. À force de réinventer les choses à sa guise, il était certains détails qu'ils tenait peut-être pour de bon pour acquise quand elles ne l'étaient en rien. C'était la malédiction des plus grands menteurs, finir par croire en leurs propres mensonges. Mais c'était aussi leur bénédiction. Comment pourraient-ils sembler plus crédibles encore.







code by Mandy

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse déchue
Messages : 1755
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Mar 23 Déc - 12:36

Nathaniel & Eleonore
Ne ferme pas les yeux.
Eleonore n’avait jamais entendu parler de Dorian Lydre, l’ancien roi de Féerie. Ce n’était pas étonnant, Edgar prenait soin d’effacer l’histoire. Tout comme la jeune femme ignorait tous de la guerre, elle ne savait rien de ce qu’il y avait avant. Elle apprenait tous de l’Histoire que depuis qu’elle connaissait Nathaniel. L’homme ne tarda d’ailleurs pas à lui dire qu’il allait remédier à ses lacunes. Eleonore ne dit rien pendant sa pause volontaire, elle savait qu’il faisait exprès. Au fil des secondes qui s’écoulaient, sa curiosité montait en flèche. Finalement, Nathaniel reprit et Eleonore se montra plus que concentré sur ses paroles. Depuis le temps, la jeune femme avait compris qu’Edgar était une personne mauvaise, qu’il n’était pas un homme bien. Cependant, elle ne s’était pas imaginé qu’il était à ce point un homme horrible. Ainsi, le roi actuel du royaume était le conseillé, mais aussi l’ami de l’ancien détenteur de la couronne. La jeune rebelle fut outrée d’apprendre qu’Edgar avait à ce point manipulé Dorian pour le trône. Il s’était donc montré si horrible que cela ? Eleonore n’avait toujours rien dit jusqu’à ce que Nathaniel mentionne son lien avec Dorian. Ils étaient amis, l’homme l’avait perdu à cause d’Edgar.

« Je suis désolée… »

Dit-elle d’un ton sombre également. Elle était sincèrement désolée d’apprendre que l’homme sous ses yeux avait perdu un ami à cause d’Edgar. Eleonore savait depuis leur rencontre que Nathaniel avait des raisons pour détester le roi de Féerie, elle commençait seulement à comprendre par contre. Evidemment, comme bien souvent, la jeune femme était tout simplement en train de se faire berner par l’homme. Depuis le temps, elle aurait dû apprendre à ne pas se fier à cent pour cent aux histoires du rebelle, mais il était un menteur hors pair. Eleonore s’était peut-être fait des idées, mais elle avait cru percevoir de la peine quand il avait prononcé ces mots. Tant de monde souffrait à cause d’Edgar, tant de monde avait perdu des proches à cause de lui. Eleonore avait perdu sa sœur, ignorant encore les raison et ne se rendait pas compte qu’elle était bien loin de la vérité, Nathaniel son ami. Même si Féerie semblait vivre dans un conte de fée, ce n’était qu’une façade. Le monde était loin d’être aussi beau qu’on pouvait le croire.

« Edgard va payer pour ce qu’il a fait. »

Elle prononça ces mots avec une grande conviction. Même si elle avait tendance à douter des raisons qui poussaient les rebelles à agir contre Edgar, des biens faits de ces actions, il y avait des moments où elle ne doutait pas une seule seconde. Bien souvent, c’était dans ce genre de moment, quand elle était en pleine conversation avec Nathaniel, qui se jouait si habillement d’elle. Il savait comment relancer son désir d’agir contre le roi. Il semblait clair qu’ils devaient faire quelque chose de toute façon, ils ne pouvaient pas laisser tous ces crimes impunis. Cependant, ce n’était pas une raison pour provoquer une guerre. Du moins, Eleonore ne voyait pas les choses comme cela (pour l’instant).

« Mais, je suis sûr qu’on peut arriver sans guerre. »

Beaucoup de personne souffrait à cause d’Edgar, ils ne devaient donc pas causer encore plus de ravages pour l’arrêter. Ce n’était pas la bonne manière d’air à son avis. Mais on ne pouvait pas vraiment dire que l’avis d’Eleonore pesait lourd dans la balance.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebelle
Messages : 3851
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Dim 28 Déc - 22:12


Ne ferme pas les yeux
V

isiblement, son petit récit, qui par endroits avait frôlé le mélodrame, avait su faire son effet, et bien sûr, Nathaniel s'en satisfaisait avec un doux contentement. Avait-il menti ? Oui bien sûr, mais pas complètement, il ne comptait pas seulement se venger lui-même. Il espérait de la même manière venger Anthony et Dorian, qui eux-mêmes auraient sûrement voulu se venger de lui si les choses s'étaient déroulées à l'époque d'une façon différente, selon ses plans à lui. Visiblement, il avait su toucher la corde sensible chez Eleonore... qui était justement sa sensibilité. Elle était bien plus altruiste, douce, et soucieuse du genre humain qu'il pouvait l'être lui-même, sans doute parce qu'elle n'avait pas encore eu complètement l'occasion de constater combien noir pouvait être le cœur de la plupart des hommes. Il semblait, grâce à ce simple ajout à son « histoire », à pour de bon orienter le cœur et la loyauté de sa protégée. Voir l'horreur dissimulée par Edgar, observer ces prisonniers évoluier dans la misère la plus totale, constater toute cette misère, c'était une chose, mais les doutes n'avaient pas complètement disparu. Cette fois, et alors qu'elle assurait que le roi de Féérie allait payer pour ce qu'il avait fait, Nathaniel lisait dans son regard quelque chose qu'il voulait prendre pour une détermination inaliénable. Il y était parvenu. Il y était parvenu... Et son brave petit soldat était prêt à partir en guerre. Enfin presque. Car à la guerre en elle-même, celle qui devait opposer le royaume du bout de l'océan à Féerie, elle paraissait toujours profondément réticente. Mais pour cela comme pour le reste, Nathaniel considérait que ce n'était jamais qu'une question de temps. Ni plus ni moins qu'une question de temps.

-Tu as peut-être raison, princesse
, sembla-t-il admettre, après un instant de silence qu'il faisait bien sûr passer pour un moment de réflexion. Pour lui, cependant, c'était tout réfléchi. Tout réfléchi. Cette guerre aurait lieu parce qu'il n'y avait pas d'autre alternative, et parce qu'il ourdissait cette vengeance depuis bien trop longtemps, derrière les barreaux de sa cellule, il était hors de question pour lui de changer à présent son fusil d'épaules... Quand bien même Eleonore était peut-être la seule personne en ce bas monde qui pourrait bien avoir le pouvoir de le faire changer d'avis... Enfin, pour espérer le voir se raviser, il fallait véritablement lui offrir une alternative plus que séduisante, exceptionnelle. Non, ils n'y arriveraient pas sans guerre. Peut-être que le genre humain retrouvera la raison, peut-être que le monde, les mondes, sauront prendre conscience sans qu'on les aide... « Peut-être » signifiait bien sûr, ici, « c'est impossible ». Quelles alternatives proposerais-tu, toi ?

Allez savoir pourquoi, il était convaincu que la réponse de la jeune femme allait le fasciner, quelle que soit la direction qu'elle déciderait de prendre. Ce serait dans tous les cas et quasi certainement très révélateur de ce qui se passait et elle à l'heure actuelle, et de ces changements de moins en moins minces, qu'il avait initié, et qu'il appréciait de voir évoluer, plus que jamais évoluer.







code by Mandy

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse déchue
Messages : 1755
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Jeu 8 Jan - 16:57

Nathaniel & Eleonore
Ne ferme pas les yeux.
Entendre Nathaniel lui dire qu’elle avait raison, Eleonore ne s’était vraiment pas attendu à cela. C’était sans doute la première fois qu’il semblait aller dans son sens. Bien sûr, cela ne dura que quelques secondes, jusqu’à ce qu’il reprenne la parole. La jeune femme n’était pas d’accord avec cette guerre et elle le lui disait clairement, elle ne voulait pas que des innocents paient pour les erreurs des autres. La rebelle n’avait pas envie de voir le sang couler parce qu’ils devaient arrêter Edgar, même si pour l’heure elle désirait sincèrement l’arrêter. Le roi ne pouvait pas rester sur son trône, mais il y avait forcément d’autre solution que causer une guerre. Nathaniel affirma alors que le cœur des hommes pouvait « peut-être » changer et Eleonore comprenait bien le sous-entendu. Nathaniel ne semblait pas croire cela possible d’y arriver sans guerre. Mais pour l’heure, la rebelle n’avait aucune envie d’envisager cette poussée de violence comme la seule solution. Evidemment, Eleonore était bien placée pour changer d’opinion sous l’influence de Nathaniel, c’était déjà arrivé après tout. Il avait une influence certaine sur elle, mais elle en avait aussi une d’influence. S’il y avait bien quelqu’un capable de faire changer d’avis à l’ancien prisonnier, c’était elle. Mais elle ne s’en rendait pas encore compte et elle ne savait pas encore qu’elle devrait agir d’une manière qu’elle n’aimait pas spécialement, comme l’homme qu’elle avait sous les yeux. Elle était encore trop pure.

« Moins de violence. » Commença-t-elle par dire, répondant à la question de l’homme. Evidemment, il se demandait quelles alternatives elle proposait. Elle n’avait pas l’intention de se défiler, elle allait évidemment répondre à la question de l’homme. Parce qu’elle ne disait pas refuser la guerre pour rien, elle n’avait vraiment pas envie de la voir se produire. Elle laissa simplement le silence s’installer un peu, parce qu’elle était en train de réfléchir. Elle n’était pas comme Nathaniel, elle n’avait pas toutes les réparties en tête. « Il suffit d’ouvrir les yeux aux autres, aux habitants. » Elle disait cela comme si c’était facile, comme si ce n’était pas soulever des montagnes. Mais au final, ça valait bien mieux qu’une guerre. « Si on leur dit, si on montre à tout le monde le visage d’Edgar, ils comprendront et ils vont le destituer. » Oui, elle croyait vraiment à ses paroles, elle pensait réellement que c’était possible. Après tout, elle avait bien ouvert les yeux sur le monde et les mensonges assez facilement (non sans passer par des moments difficiles cependant). « Il nous suffit d’être écouté. »

Eleonore s’imaginait déjà parlant avec ses parents, expliquant tous ce qui se passait dans le royaume et les mensonges du roi. Bien sûr, elle ne pouvait pas se douter que les mensonges étaient parfois partagés par d’autres personnes et qu’il lui restait encore d’autres horreurs à découvrir. Elle n’était pas au bout de ses surprises, mais elle l’ignorait encore. Pour l’instant, elle était suffisamment naïve pour croire qu’il y avait encore un peu de bon dans le monde.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebelle
Messages : 3851
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Ven 9 Jan - 16:00


Ne ferme pas les yeux
C

hacun des mots qu'elle prononçait faisait naître sur le visage de Nathaniel un nouveau sourire, chacun avec un sens un rien différent (il en avait tant à son pannel, il faut dire, lui qui semblait tout simplement incapable de ne pas sourire). Il appréciait tout dans ce qu'elle disait, quand bien même elle le contestait. Parce qu'elle le contestait, peut-être, d'ailleurs, mais de cette manière qui poursuivait de lui donner raison sans même qu'elle s'en rende compte. Il semblait que, dans son initiative de la modeler à son image, il faisait des merveilles. C'était bien loin d'être acquis, elle était bien loin d'être une copie conforme de lui-même, et avait toujours pour elle cette douceur, cette candeur, cette naïveté, qu'il avait abandonné depuis bien longtemps... pour peu que ces qualités (qui étaient autant de défauts) aient fait partie de sa vie un jour.... et on pouvait en douter. Quand bien même cela paraissait impossible, ceux qui le connaissaient le mieux pourraient aisément soutenir que Nathaniel était né monstrueux, mais sa monstruosité, par instant, savait être séduisante. Comme on sait parfois être fasciné par ses propres peurs. Il attendit soigneusement qu'elle ait présenté le moindre de ses arguments avant de reprendre la parole... En fait, il laissa même s'écouler plusieurs secondes, au cours desquelles on entendit plus que le clapotis des vagues frappant les rames de leur barque solitaire, avant de s'exprimer à son tour, fixant Eleonore intensément, ne demandant qu'à ce qu'elle soutienne son regard.

-Il nous suffit d'être écoutés...
répéta-t-il, avec un sourire un rien charmé. Quelque part, il aurait aimé être à même de pouvoir encore raisonné comme le faisait Eleonore. C'était sans le moindre doute dans des moments tels que celui-là qu'elle lui plaisait le plus. Toi et moi, on recherche la même chose, tu sais. Mais penses-tu qu'aucun d'entre eux se contentera de nous croire sans broncher, crois-tu que nous saurons regrouper un auditoire suffisant avant que cet auditoire ne subisse un sort pire que l'emprisonnement ? Il marqua une pause. Il aimait à ménager son effet à chaque discours qu'il prononçait. C'était plus fort que lui, ça avait toujours été plus fort que lui. Au fond, il aurait peut-être pu convaincre un auditoire, il avait bien convaincu Eleonore... mais il n'oubliait pas qu'en matière de rhétorique, il avait un adversaire redoutable. Crois-le ou non, princesse, je n'ai pas la moindre envie qu'une guerre éclate. Et tu n'as pas idée des risques que je prends en revenant dans ce monde. Sur ce dernier point au moins, il était profondément sincère. Il y en avait, des individus pour vouloir sa mort en Féerie, mais quasiment tout le peuple du royaume du bout de l'océan avait une raison plus que légitime de vouloir lu faire la peau. Je ne désire pas moins que de mettre un terme à toute cette violence... Mais il arrive un moment où les mots ne suffisent tout simplement plus. Certains maux ne peuvent se résoudre que par un mal plus grand encore.

C'est tout du moins ce qu'il pensait.





code by Mandy

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse déchue
Messages : 1755
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Mar 20 Jan - 0:46

Nathaniel & Eleonore
Ne ferme pas les yeux.
Eleonore n’avait jamais été réellement une femme d’esprit, celle à qui on demande d’exprimer ses opinions et d’avoir de la répartie. Des pensées, elle en avait énormément. Elle n’avait jamais trop parlé dans sa vie, mais elle était bien souvent plongée dans ses pensées. C’était une chose de penser à quelque chose, c’était autre chose que de l’exprimer. Elle n’était donc pas réellement douée pour exposer ses idées et encore moins pour le faire à Nathaniel. Lui était complètement différent d’elle, il n’avait aucun mal avec la discussion, avec les histoires. Ce n’était pas pour rien que la plupart des personnes qui l’écoutaient, buvaient ses paroles (dont faisait partie Eleonore). Il avait cette capacité de captiver les esprits ainsi que la curiosité. Avant de le rencontrer, la jeune femme ne s’était jamais montrée aussi curieuse. Elle n’avait jamais ressenti autant le besoin de découvrir la vérité sur son monde et sur les gens qui le peuplaient. Eleonore était donc persuadé que Nathaniel était capable d’attirer l’attention de nombreuses personnes, si seulement il prenait un peu la peine de le faire. Elle n’avait aucune envie de cette guerre, mais l’homme était déterminé. Il ne pensait pas qu’il y avait d’autre solution. Comme bien souvent, Nathaniel laissa un temps de silence avant de reprendre la parole, sous l’attention intense de la jeune femme. Quand il lui annonçait qu’il n’avait pas envie de cette guerre, elle désirait le croire. Elle doutait bien sûr, elle ne pouvait pas être certaine qu’il dise la vérité, mais au fond elle avait envie que cela soit le cas. Ainsi, il semblait plus… humain.

« Pourtant tu maitrise les mots comme personne. » Ses yeux ne quittaient pas le regard intense de l’homme, alors qu’elle lui adressait ce compliment. Cela en était un oui, c’était assez rare qu’elle lui en fasse. Il n’y avait aucun sourire qui apparaissait sur son visage, contrairement à Nathaniel qui ne perdait jamais le sien. « Si tu ne veux vraiment pas de cette guerre, pourquoi tu n’essaie pas de l’empêcher ? »

La jeune femme peinait à voir la subtilité de la situation, elle ne détectait pas toutes les nuances de gris. Le monde n’était pas juste blanc ou juste noir, il n’y avait pas les méchants contre les gentils. Elle avait envie de croire que les gentils (eux donc, ce qui dépendait quand même du point de vue finalement) puissent se contenter d’user de méthode douce. Eleonore voulait laisser les horribles méthodes, les mensonges, les guerres, la souffrance pour Edgar. Ils valaient mieux que lui.

« A moins… que tu ais peur de l’affronter directement. »

Lui, Edgar évidemment. Nathaniel avoir peur ? La jeune femme peinait à réellement le considérer. Elle peinait de toute façon à le cerner tout simplement, il était un grand mystère pour elle. Mais, vicieusement (ce qui était une première pour elle quand même), elle avait eu envie de le confronter à son ennemi juré. Cela n’avait pas été dur pour la jeune femme de comprendre que l’ancien prisonnier avait des choses personnelles à régler avec le roi. Son regard ne le quittait pas, sondant sa réaction. Comme jamais ça ne lui été vraiment arrivé avant, elle jouait des mots.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebelle
Messages : 3851
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Sam 24 Jan - 19:10


Ne ferme pas les yeux
C

l maîtrisait les mots comme personne, hein ? Un sourire sans doute plus sincère que tous ceux qu'il avait l'habitude d'afficher remplaça le sourire précédent quand il entendit son interlocutrice lui faire cette réflexion, un compliment qu'il aurait accepté de tous, mais qui, venu d'Eleonore, prenait une saveur bien distincte et profondément agréable. Il est vrai que parmi les talents que Nathaniel se reconnaissait sans la moindre humilité, celui qu'il préférat était bel et bien celui-là. La rhétorique était un art à nul autre pareil, qui apportait à son esprit plus de satisfaction que bien d'autres choses. Il aimait se jouer du verbe autant que des vies humaines dont il se plaisait à se faire le marionettiste. Il est clair qu'Eleonore soulevait un point important. Pourquoi ne pas tout simplement utiliser ces voies détournées et “pacifiques” qui l'avaient tirées d'affaire jusque là, au lieu de déclencher une guerre aux conséquences forcément néfastes, même si son but serait atteint? Les mots peuvent avoir bien plus d'impact et de force que l'épée, c'est un fait qu'il ne niait pas. Mais un simple discours galvanisant pourrait peut-être convaincre les foules. Mais pas Edgar. L'actuel roi de Féerie et Nathaniel se ressemblaient bien plus que ce que le fugitif acceptait d'admettre. Ce n'est pas pour rien qu'il lui en voulait tant. Si lui n'avait pas été enfermé par Edgar, l'inverse aurait tout à fait pu se produire. Tous les deux ne faisaient que peu de cas des vies autour d'eux, et les instrumentalisait plus qu'autre chose. Certes, Nathaniel n'avait pas eu l'intention de (complètement) trahir Edgar, lui, et leurs méthodes étaient divergentes, mais quand bien même, Edgar était tout aussi beau parleur qu'il pouvait l'être lui-même, et il avait en plus du reste, de son côté, la confiance et l'asujetissement d'un peuple aveugle et domestiqué qui avait depuis longtemps oublié que la misère existe, même si on la leur cache. Il fallait une révélation frontale. Il n'y avait pas le choix. Avait-il peur d'affronter directement Edgar ? Le sourire de Nathaniel s'élargit quand Eleonore osa émettre cette hypothèse. Pourtant, il se pouvait qu'elle n'ait pas complètement tort. Oh, il brûlait d'impatience de revoir celui qu'il avait hissé au rang de pire ennemi, mais il savait bien que c'était à l'heure de l'affrontement final que le risque d perdre la partie serait le plus fort. Edgar était le seul adversaire que le vagabond pensait capable de gagner face à lui. La perspective d'un nouvel échec n'était pas plaisante, c'est certain.

-Dis moi, princesse... Qu'est-ce qui t'as convaincu que les choses devaient changer, que le monde tel que le roi le régit n'était pas celui dans lequel il fallait accepter de vivre ? Est-ce avoir vu la prison, ses occupants, avoir entendu leur histoire, avoir éprouvé cette violence qu'on t'avais si longtemps caché... Est-ce avoir appris la mort de ta sœur ?...
oui, il appuyait là où ça faisait mal. Ou est-ce seulement ce que j'ai pu te dire depuis ma cellule ? Les mots ne valent parfois pas leur démonstration. Il marqua une légère pause, et, comme pour ne pas se défiler. Crois bien que j'ai l'intention de revoir Edgar. Je compte être aux premières loges quand son univers s'effondrera, et lui porter le coup fatal après m'être délecté du spectacle de sa déchéance. Il marqua une légère pause. Mais chaque chose en son temps.





code by Mandy

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse déchue
Messages : 1755
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Lun 9 Fév - 19:58

Nathaniel & Eleonore
Ne ferme pas les yeux.
Quand Eleonore avait prononcé ce compliment à l’adresse de Nathaniel, puisqu’évidemment c’était une forme de compliment, elle le pensait sincèrement. Elle en faisait rarement, parce que l’homme avait quand même peu souvent l’occasion de pousser les autres à le complimenter. Le fait qu’il maitrisait les mots comme personne était plus que vrai, même si ce n’était pas toujours une qualité. Quand la jeune femme l’avait rencontré, ses mots avaient eu tendance à lui taper sur les nerfs. Cependant, dans certain cas, c’était un talent vraiment utile que l’homme possédait. Même si cela lui faisait sans aucun doute très plaisir de l’entendre le dire, elle ne pouvait pas nier qu’il avait quand même un grand talent. C’était pour cette raison qu’Eleonore pensait qu’ils étaient capables de faire changer l’avis des habitants du royaume rien qu’avec la parole, ils n’avaient pas besoin de la guerre que Nathaniel cherchait à provoquer. Elle se trompait sans doute, il y avait de forte chance pour que ça soit le cas, mais elle n’y pouvait rien, elle pensait cela. Elle avait tendance à se montrer encore bien naïve, il était difficile de changer les mauvaises habitudes. Cependant, elle avait beau être naïve, elle savait qu’il y avait un très grand conflit entre Nathaniel et Edgar. Cela n’était pas juste le combat d’un homme cherchant à montrer la vérité à un peuple, c’était surtout celle d’un homme voulant se venger. Le roi de Féerie avait commis d’horrible chose dans le passée (elle n’avait eu que la version de l’ancien prisonnier et elle avait tendance à le croire malheureusement), Nathaniel avait souffert à cause de lui. C’était normal qu’il cherche la vengeance, comme il était normal qu’elle en fasse de même. C’était donc une histoire entre les deux hommes et la jeune femme ne put s’empêcher de tenter de piquer son camarade au vif. Une chose qu’elle apprenait petit à petit à son contacte. Evidemment, elle n’aurait pas la réponse à sa question tout de suite. Cependant, elle l’oublia bien vite quand l’homme mentionna sa sœur.

Nathaniel était en train d’appuyer exactement où cela faisait mal. Evidemment, ce n’était pas les paroles de Nathaniel qui lui avait prouvé que le monde dans lequel elle vivait, n’était que mensonge. C’était quand elle avait eu le malheur de découvrir l’horreur, de voir la prison, de voir les prisonniers et surtout de découvrir la vérité sur Victoria. Elle n’avait pas la belle vie qu’elle était censée avoir en disparaissant pour rejoindre ce royaume du bout de l’océan qui n’avait rien à voir avec la vérité semble-t-il. Oui, clairement, c’était le moment où Eleonore avait vu le corps de sa jeune sœur qu’elle avait pris pleinement confiance de l’horreur du monde. Nathaniel marqua donc un point, elle ne pouvait rien rétorquer sur ce détail. Il le savait d’ailleurs sans doute. Quand l’homme reprit la parole pour se justifier concernant la dernière remarque de la jeune femme, cela passe clairement au-dessus de sa tête. Eleonore se sentait perdu, comme très souvent quand elle discutait avec son partenaire.


« Oui… tu as sans doute raison. »

Pour l’heure, elle envisageait qu’il avait raison. Cela serait différent quand cette conversation allait s’arrêter.

_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rebelle
Messages : 3851
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Mer 11 Fév - 22:01


Ne ferme pas les yeux
Q

uand Eleonore disait tantôt que Nathaniel n’avait pas son pareil pour manier les mots, elle avait manifestement raison. Et ce qui venait à l’instant de se passer en était une preuve assez évidente. Il avait suffi de quelques minutes, et d’un léger discours pour qu’il parvienne à ranger la demoiselle de son côté, et lui faire admettre que sa prise de position était la plus judicieuse. Bien sûr, elle aurait encore tout le temps de changer d’avis, et Nathaniel se doutait qu’elle le ferait. C’était tout de même d’une guerre qu’il était question. Eléonore n’en ayant jamais connu, elle ne mesurait peut-être pas l’importance et la violence de ce qui les attendait… L’évadé d prison se promettait à cet instant qu’elle l’apprendrait (c’était forcé), mais trop tard pour pouvoir faire marche arrière ou arrêter ce qui avait été commencé. De toutes les manières, il était déjà trop tard. La première visite (ou du moins la première depuis son évasion) de Nathaniel dans le royaume du bout de l’océan avait déjà permis d’insuffler quelques idées, de troubler quelques esprits, et il n’en fallait parfois pas davantage. C’est là le grand miracle des idées, elles naissent de votre fait, mais elles grandissent et s’amplifient sans que vous ayez forcément eu votre rôle à jouer… Finalement, elles vous survivent. Du plus profond de son être, le vagabond espérait que c’était ce qui adviendrait cette fois-ci… Allez savoir. En attendant, l’approbation ponctuelle d’Eléonore était à ses yeux une victoire qu’il savourait en tant que telle, et qui lui décocha l’un de ses sourires victorieux, sûrement le genre de sourire le plus sincère de sa panoplie plus que complète, mais qui tenait plus souvent du jeu de comédien que de toute autre chose. Que rajouter à cela ? Tout propos supplémentaire tiendrait certainement du superflu, à ses yeux tout du moins, autant ne pas verser de l’huile sur le feu (comme il aimait si souvent le faire) alors que cette note finale était si positive. Pour l’heure. Et qu’importe qu’il y ait encore des doutes, ou que le silence prête à réfléchir, le trajet était encore long, et cela faisait un long moment que la jeune femme sillonnaient l’immensité de l’océan à bord de leur barque de fortune… Et il leur restait encore bien du chemin à faire. Dans tous les sens du terme.

-Tu ferais bien de te reposer, princesse,
se contenta-t-il de répondre, sans être intervenu sur ce qui avait été dit précédemment (en même temps, ses sourires en disant souvent bien plus long que les propos qu’il pouvait tenir, même si ces derniers avaient le mérite d’endormir plus aisément la défiance des plus influençables). Le trajet est encore long.

Pour sa part, et quad bien même la compagnie d’Eléonore lui était toujours agréable et lui permettait de demeurer plus aisément éveillé, il maintiendrait sans mal le navire sur le bon cap. À l’heure actuelle, il serait bien incapable de fermer l’oeil, il faut bien le dire. La perspective de retrouver un nouvelle fois ces terres familières et étrangères à la fois saurait bien éloigner de lui l’étreinte de Morphée.






code by Mandy

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse déchue
Messages : 1755
Date d'inscription : 21/01/2014

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   Mer 4 Mar - 12:38

Nathaniel & Eleonore
Ne ferme pas les yeux.
Eleonore n’était pas naïve au point de ne rien voir, mais elle ne se rendait quand même pas compte à quel point Nathaniel était capable de lui retourner le cerveau. Elle était contre sa position concernant la guerre, mais il ne manquait pas de lui mettre le doute. Est-ce qu’elle allait accepter cette guerre pour autant ? Non bien sûr, même si elle était loin de réaliser encore l’impact d’une telle chose. Cependant, elle ne pouvait pas nier le fait que Nathaniel avait raison, parce qu’il avait parfaitement touché ses sentiments en mentionnant sa sœur. C’était comme ça, l’homme avait l’art des mots, il savait s’y prendre pour retourner les esprits parce qu’il connaissait les points faibles de ses interlocuteurs. Et même si Eleonore montrait de plus en plus de résistance, elle était incapable de résister à l’influence de l’homme. Pour le moment, il viendrait sans doute un jour où il serait incapable de lui retourner le cerveau de cette manière, ou il aurait dépassé la limite de l’acceptable. Nathaniel avait donc raison et cela lui plaisait, la jeune femme pouvait le lire sur le sourire qu’il afficha. Elle poussa un soupire, détournant son regard vers l’eau pour ne plus le voir sourire. Il était particulièrement énervant.

Le silence revint entre les deux partenaires, Eleonore ne quittait pas du regard l’eau. Cela faisait un moment déjà qu’ils se trouvaient dans cette barque et elle commençait à en avoir marre. Mais elle se doutait bien que le trajet allait encore être long, bien long. Ce n’était pas pour rien que le voyage vers l’autre monde était à ce point fastidieux. Et puis, leur embarcation n’était pas des plus efficaces non plus. Ils se trouvaient dans une simple barque, on pouvait faire largement mieux pour aller plus rapidement. Nathaniel reprit la parole, invitant la jeune femme à se reposer. Cette dernière se sentait affectivement fatiguée, les vagues avaient un effet berceur assez difficile à contrer. Elle tourna son regard vers l’homme, ne répondant rien à ses paroles. Parler n’était pas un souci, mais elle appréciait de temps à autre économiser sa salive. Evidemment, elle était loin de le faire comme pouvait le faire Daphnée, la jeune fille était une championne dans ce domaine.

Eleonore ne pensait pas trouver facilement le sommeil, après tout elle était en train de se rendre dans un endroit complètement inconnu pour elle et plein de surprise, mais finalement ce dernier arriva bien rapidement. Elle était tellement fatiguée qu’une fois qu’elle décida d’accepter de se reposer, elle ne tarda pas à plonger dans un sommeil, certes léger, mais un sommeil quand même. Au moins, ce dernier allait lui permettre de voir le temps passer plus rapidement. Et quand elle ouvrirait de nouveau les yeux, elle serait peut-être arrivée pour cette nouvelle aventure et ce nouveau monde. Autant dire que le sommeil qu’elle pouvait avoir était plus qu’utile pour lui permettre de reposer son esprit et être en forme pour affronter ces nouvelles découvertes. Elle n’avait jamais eu autant le sentiment d’apprendre que depuis qu’elle avait fuis son mariage avec Gabriel.


_________________
Peut importe ce qu'on fait, l'histoire fini toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ne ferme pas les yeux [Ele d'amour :3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Melvin ▬ ferme les yeux et imagine que je suis là près de toi
» L'amour est aveugle. L'amitié ferme les yeux. • Rubis
» « L'amour ne voit pas avec les yeux, mais avec l'âme. » ♥ Alienor
» Loin des yeux, près du coeur [Aurore]
» Euphrasie ► ferme les yeux... les plus beaux rêves sont en toi. [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: L'île des soupirs :: L'océan-