Partagez | 
 

 Mettons nous d'accord sur notre désaccord [Calice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Rebelle
Messages : 3844
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Mettons nous d'accord sur notre désaccord [Calice]   Dim 23 Nov - 17:10


Mettons nous d'accord sur notre désaccord
L

a place du marché était de loin l'endroit le plus bruyant, le plus oppressant, et le plus fréquenté de Féerie. C'est bien simple, tout le royaume s'y donnait rendez-vous, et, de fait, toutes les classes sociales s'y fréquentaient, dans un désordre bienheureux. Tous les matins, à heure fixe, une centaine d'étals étaient disposés sur le sol dallé de cette place gigantesque. On vendait de tout, du plus pratique (linge, vêtements et nourriture) au plus inutile (fleurs et quelques grigris, qui bien sûr n'avaient pas de pouvoir). Jour après jour, ce n'étaient pas les même personnes (vendeurs mis à part) qui s'y rendaient, mais la place était malgré tout constamment noire de monde... Donc, autant le dire, ce n'était pas l'endroit idéal, pour un fugitif par le roi lui-même... et pourtant, vous l'aurez compris, c'était là que Nathaniel se trouvait à cet instant précis. Au milieu de la foule, au regard de tous, susceptible à tous moments d'être repéré et arrêté.

… Et Nathaniel souriait. Comme d'habitude. La situation l'amusait, et il prenait le plus malin des plaisirs à évoluer au milieu de tous ces gens pour qui il n'était rien d'autre qu'un visage inconnu. Que voulez-vous, le fugitif aimait le danger... ou plutôt, il aimait cette sensation singulière qui l'accompagnait toujours dans les moments où il franchissait les limites du répréhensible... c'était grisant. Un jeu de plus pour l'ancien prisonnier dont le mot « prudence » n'avait jamais été le maître mot. Et à cette intense satisfaction qu'il n'était possible d'atteindre que dans des situations de ce genre s'ajoutait le plaisir d'imaginer qu'Edgar et ses sbires devaient l'imaginer partout sauf ici.

Nathaniel prit une grande inspiration, le temps de s'imprégner de l'atmosphère du lieu. Voilà tellement longtemps qu'il n'avait plus mit les pieds ici ! Une éternité. Aucun autre endroit n'agressait autant vos sens tant il y avait à voir, à sentir, à entendre... Pour certains, ce pouvait être incommodant... pour Nathaniel, qui avait passé tant d'années dans un quasi silence qu'il était le seul à troubler, dans le noir, et dans la plus putride des odeurs, retrouver d'un coup tant de sensations était infiniment agréable.
Il se perdait au milieu de la foule… Car oui, Nathaniel avait beau être fou et imprudent, il lui restait un minimum de bon sens, bon sens qui l'avait invité à se vêtir de la tenue la plus discrète possible. La foule était un inconvénient, mais un avantage aussi. Personne ne se préoccuperait de lui tant il y avait de monde.

Que faisait-il là ? Eh bien c'est simple. Voilà plusieurs jours que leur groupe rôdait dans la forêt, et les vivres commençaient à manquer. Il fallait donc refaire leurs provisions... malhonnêtement, cela va de soi, aucun d'eux n'avait d'argent... à part le peu qu'Anthony pouvait leur fournir sans éveiller les soupçons. Il allait voler. Et sans l'ombre d'un regret, manifestement... C'était en tous cas son intention, mais il changea son fusil d'épaule quand, alors qu'il balayait les étals du regard, ce dernier tomba sur un silhouette familière. Calice.

-Que fais-tu ici ?



code by Mandy

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Mettons nous d'accord sur notre désaccord [Calice]   Mar 25 Nov - 10:59




mettons nous d'accord sur notre désaccord.







nathaniel



&



calice


(le reste du pays) le grand marché.



Regarder. Sourire. S'approcher. Murmurer quelques mots doux... Autrefois, cela était un jeu d'enfant. On disait du château et des créatures les plus nobles comme étant inaccessible mais il suffisait en réalité d'avoir de beaux vêtements et d'être un minimum entretenu et de plaire pour attirer toute la galerie et pour ma part, gagner un tant soit peu d'argent. Mais à présent c'était différent. La prison m'avait plus amaigri que je ne l'étais autrefois à tel point que je faisais peine à voir. Ma peau se supportait sur mes os aisément identifiable et lorsque je cherchais l'attention ou la tendresse de quelqu'un, il me repoussait sans honte, m'abandonnant seul avec mes attentes... Aussi, il m'était à peine possible de récolter quelques sous pour me payer à manger et repartir comme j'étais venu, me poussant plusieurs fois à songer s'il ne valait pas mieux pour moi de voler avant d'abandonner l'idée. Oh que non. Je n'étais pas à nouveau libre pour commettre des crimes alors que je désirais proclamer mon innocence... On ne me croirait pas et, s'il fallait pour cela avoir un métier, même le plus humiliant qu'il soit et bien tant pis, j'exploiterais ce que je sais faire le mieux soit, vendre mon corps. Je n'abandonnais donc pas, déambulant avec la chemise ouverte et m'adressant au plus parfait des inconnus, lançant des sourires aguicheurs, proposant de passer quelques temps avec moi contre quelques pièces sans jamais répondre au moindres coups ou rejet, mais gardant encore et toujours un visage illuminé bien qu'appauvrit. Malgré tout, je m'étais fais une raison. Peut être ne réussirais-je à obtenir ce que je désire de cette manière et c'est en visitant les stands que je m'étais dis que si je devrais revenir une prochaine fois, cela serait en vendant des fleurs ou des coquillages que j'aurais trouver quelques part dans la nature. Pourquoi pas ce genre d'objet mais customisé afin de m'assurer une clientèle... En tout cas, jamais, ô grand jamais je n'oserais commettre un délit, même le plus petit soit-il...

Que fais-tu ici ?

Un instant, je me tendis en entendant cette voix familière mais dont je ne su y mettre un visage dessus. Je croyais que peut être allais-je tomber sur un des souverains ou des gardes, mais lorsque je fis volte-face, c'est sur Nathaniel que j'aperçus. Je rougis de honte avant de détourner le regard en reboutonnant ma chemise, ne désirant pas à ce qu'il devine mes réelles intentions en fréquentant ce marché plutôt que de jouer les touristes même s'il n'était pas dur de le deviner. Néanmoins, j'en fis abstraction...

Et bien j'essaye de me réintégrer en société ! Je joue les citoyens modèles ! Je viens, j'achète et je vends... C'est moi qui devrais te retourner la question...

En effet, lui qui était peut être le leadeur même des rebelles, il était clair qu'il n'était pas venu pour venir acheter son pain, mais plutôt pour le voler... Au vu de sa maigreur, on pouvait aisément affirmer qu'il ne mangeait certainement pas à sa faim, tout comme moi d'ailleurs.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rebelle
Messages : 3844
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Mettons nous d'accord sur notre désaccord [Calice]   Mer 26 Nov - 18:01


Mettons nous d'accord sur notre désaccord
S

e réintégrer en société, il semblait à Nathaniel n'avoir jamais rien entendu de plus absurde, et il ne manqua pas d'y sourire avec ce qui ressemblait à un peu de mépris au coin de ses lèvres (mais en même temps, le fugitif passait son temps à sourire, il était difficile de savoir, donc, ce que le mouvement de ses lèvres pouvait bien signifier). Il avait été prisonnier de l'île des soupirs au même titre que lui, il en avait vu l'horreur, il connaissait la supercherie qu'instaurait Edgar, il savait que cette vie en apparence idyllique sur Féerie n'était qu'un tissu de mensonge, et malgré tout, il acceptait de se mêler à la population, de faire comme si de rien n'était ? Fallait-il être fou... Et oui, c'était bien le plus fou de tous qui observait les choses sous cet angle. Que la plupart des évadés aient décidé de ne pas rejoindre le petit groupe des rebelles n'avait guère dérangé Nathaniel en soi, et il n'avait rien reproché à ceux qui ne les avait pas suivi. Il comprenait que l'on veuille ne pas se mêler au combat... mais réintégrer tout simplement la foule des Féeriens comme si de rien n'était ? Ça, il ne pouvait très clairement pas le cautionner. Manifestement, leurs points de vue à tous les deux devaient diverger, et comme le fugitif ne tolérait pas qu'une opinion autre que la sienne prenne l'ascendant sur l'autre... Nathaniel toisa son interlocuteur du regard une fraction de secondes avant de finalement prendre la parole.

-Alors tu auras enduré toutes ces souffrances dans ce but ? Revenir, te plier à son jeu absurde et fermer les yeux à tout ce que ce monde a de plus abominable ?
demanda-t-il d'un ton étonnamment posé pour cette sorte de dédain qu'il éprouvait pour autant. Voir un autre aller à ce point à l'encontre de ses convictions, c'était en rien pour lui plaire. D'autant qu'il aimait à passer le plus clair de son temps à insuffler ses idées dans l'esprit d'autrui et à manipuler son monde. Quand ce talent n'opérait pas sur quelqu'un, forcément, ça l'agaçait... Cela étant, Calice ayant connu la prison au même titre que lui, Nathaniel ne désespérait pas de le ramener sur la bonne voie. Si tu penses que tu peux te mêler à la masse des ignorants et t'en sortir indemne, tu te trompes. Ton passé te rattrapera tôt ou tard, et à ce moment là, tu regretteras le camp que tu t'es choisi.

On ne pouvait pas espérer réintégrer la société comme ça, Edgar devait être sur ses gardes, et tout signalement suspect remonterait forcément jusqu'à lui. Tant qu'il ne serait pas privé de son trône (et Nathaniel mettait toute l'énergie possible à ce qu'il le soit), aucun des évadés ne seraient en sécurité.

-Je serais curieux de savoir comment tu comptes t'en tirer.


Et non, il ne répondait pas à la question de son interlocuteur. À quoi cela pouvait-il bien servir, dans tous les cas.






code by Mandy

_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Mettons nous d'accord sur notre désaccord [Calice]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mettons nous d'accord sur notre désaccord [Calice]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mettons nous d'accord sur notre désaccord [Calice]
» Nous avions créé notre monde. C’était nous contre eux. - EZRA'
» Défions les lois et mettons nous à poil ! • {PV • Himiko}
» NOUS LIER Φ devenir notre ami
» Sommes nous trop nombreux pour notre planète ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: Le pays de Féérie :: Le reste du pays :: Le grand marché-