Partagez | 
 

 Bien mal acquis ne profite jamais... ~ Clifford

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 53
Date d'inscription : 15/03/2016

Message#Sujet: Bien mal acquis ne profite jamais... ~ Clifford   Sam 19 Mar - 14:28



Bien mal acquis ne profite jamais...


 




Il n'était pas encore midi, mais les rayons du soleil étaient déjà atrocement chauds, et Lyhra cuisait sous ses manches longues. Heureusement que le tissu était fin, sinon elle se serait liquéfiée sur place. Mais bon, au moins ainsi on ne voyait la peau toute blanche de ses bras. Et ça lui évitait les coups de soleils ! Si seulement elle avait eu une peau plus foncée elle n'aurait pas eu ce problème ! Elle retint un soupir. De toutes façons ça ne servait à rien de se dire ça, elle ne pouvait pas changer son apparence. Reportant son attention sur la mer, elle observa l'horizon. De l'autre côté de cette étendue azur, il y avait un continent. Un continent dont étaient originaires ses parents... Peut-être avait-elle encore de la famille là-bas ? Des tantes ou des cousins... Mais les féeriens avaient causé la misère ici, elle n'était pas sûre de vouloir les connaître. Même si elle était bien placée pour savoir qu'ils n'étaient pas tous comme ça. Son père était mort alors qu'elle n'avait que cinq ans mais elle se souvenait encore très bien qu'il faisait toujours tout son possible pour aider les autres.  

Les pieds dans l'eau, la jeune fille fut tirée de ses réflexions par un gargouillement sonore qui lui tira une grimace. Son ventre lui rappelait douloureusement qu'elle n'avait rien avalé depuis la veille au soir, et contempler l'océan ne l'aidait pas vraiment à se nourrir. Enfouissant sa main dans sa poche elle en sortit les deux misérables pièces qui lui restait. Même pas de quoi s'acheter un fruit... Elle haussa les épaules. Ce n'était pas comme s'il était difficile de voler des choses sur le marché. Avec le temps, elle avait appris à devenir douée et maintenant elle ne se faisait plus prendre. Enfin, à part exceptionnellement. De toutes façons il fallait bien qu'elle mange ! Elle n'allait pas se laisser mourir de faim ! Et trouver un travail, c'était peut-être une bonne solution, mais tout le monde refusait de l'engager parce qu'elle était féerienne.

Enfilant ses chaussures, Lyhra se dirigea donc vers les quartiers plus animés. Sur l'avenue, de délicieuses odeurs montaient des échoppes, ce qui lui mit l'eau à la bouche. Qu'allait-elle manger ce midi ? Elle n'avait que l'embarras du choix... Elle tendit la main et attrapa furtivement une brochette de viande. En une seconde, la brune était déjà loin et personne n'avait rien vu. Un peu plus loin, elle se prit un bol de légumes à la vapeur, qu'elle avala avec appétit, et ne résista pas à la tentation des délicieux gâteaux de son échoppe préférée. Il y avait toujours des pâtisseries à se damner ! Et ses douceurs étaient tellement parfaites... ça faisait un dessert de rêve. Assise sur un petit muret pour savourer son gâteau, la demoiselle laissa vagabonder son esprit en regardant la rue.

Elle n'eut cependant pas le loisir de rêvasser longtemps, car une tête blonde qui émergeait de la foule attira son attention. Cet homme, elle l'avait déjà vu régulièrement. Et il l'intriguait. Il était forcément féérien ! Comme elle. Ça piquait sa curiosité. Que faisait un feerien ici ? Avait-il été coincé, comme elle ? Et comment vivait-il sa condition ? En tous cas on ne pouvait pas dire que ça semblait le déranger. Il avait l'air bien sûr de lui. Sautant de son muret en terminant son gâteau, Lyhra se fraya un chemin dans la foule pour le suivre de loin. Se faufilant entre les passants, elle en profita au passage pour délester une grosse bourgeoise de sa jolie barrette en argent, qu'elle fourra dans sa poche. Elle était trop belle pour une vieille obèse !

Elle suivit le blond pendant quelques minutes avant de s'approcher un peu plus près, curieuse de savoir quelle genre de personne il était. C'est alors que ses yeux se posèrent sur la bourse qu'il avait à la ceinture et qui semblait n'attendre qu'elle. Sérieusement ? Elle avait l'air bien remplie... Et puis il n'avait pas l'air assez pauvre pour en avoir réellement besoin alors qu'elle... Pourtant s'il ne prenait la peine de la cacher c'est qu'il devait y avoir un piège quelque part. Mais c'était trop tentant. Vraiment trop tentant. Se calquant sur sa démarche, elle se glissant dans son dos et posa ses mains sur la bourse, ses sens en alerte et prête à détaler.



© Aelyne


Dernière édition par Lyhra Felinyel le Sam 19 Mar - 22:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 159
Date d'inscription : 15/06/2015

Message#Sujet: Re: Bien mal acquis ne profite jamais... ~ Clifford   Sam 19 Mar - 18:19


Bien mal acquis ne profite jamais...




Une cigarette roulée figée au coin des lèvres, Clifford avançait à grands pas dans les rues proches du port à la recherche d'un personne bien précise, un homme plus exactement. Un homme qui ne se doutait pas encore qu'il allait passer un sale quart d'heure.

Plus tôt dans la journée, une des « filles » de Clifford était apparue à la demeure dans un sale état. Elle avait été violemment battue et clairement abusée. C'était une fille de joie, certes, payée pour se donner aux hommes mais Clifford ne tolérait pas pour autant que les clients se donnent le droit de violenter ses prostituées. Peu importait le travail pour lequel elles étaient payées, elle ne méritaient pas un tel traitement et c'était le genre de chose que Cliff ne laissait tout simplement jamais passer. C'était ce qui lui valait un réputation de proxénète « réglo » auprès des filles et beaucoup aux aboies au point d'en arriver à devoir vendre leur corps espéraient pouvoir travailler pour lui plutôt qu'un autre qui se moquerait de leurs conditions de travail.

Le nom du salopard donné, Clifford s'était aussitôt mit à sa rechercher, sachant d'avance où le trouver et cela ne manqua pas. En le voyant arriver sur les docks, l'homme comprit qu'il était là pour lui et avait tenté de filer mais en vain. Cliff l'avait rattrapé et emporté avec lui dans un cabanon isolé, les autres hommes présents détournant simplement le regard comme s'ils n'avaient rien vu.

Près de 45 minutes plus tard, quand Cliff quitta le cabanon, il essuyait le sang sur ses doigt à un vieux morceau de chiffon, ne se souciant pas des gémissements plaintifs à peine audible qu'il laissait derrière lui.

Tout en marchant, il se roula une nouvelle cigarette et se mit à arpenter les rues un peu au hasard. Mais très vite, il se sentit suivit. Il n'en fut pas sûr tout d'abord mais cela se confirma quand il tourna soudainement dans une ruelle. Du coin de l'oeil, il vit les petites mains féminines et pâles se poser sur sa bourse. Aussitôt, dans un geste rapide, il attrapa l'un des bras qu'il tordit sans ménagement, pivota, plaça sa main libre sur la gorge et l'enserra en plaquant violemment la jeune femme contre le mur, la soulevant par la gorge de telle manière qu'elle devait se tenir sur la pointe des pieds pour ne pas suffoquer.

Tu n’espérais quand même pas voler un voleur ?, demanda-t-il de cette voix grave et rauque qui, étrangement vu la situation, était presque douce et caressante alors qu'il était si proche qu'il avait posé sa question à son oreille tout en plaquant le bassin de la jeune femme du sien de sorte qu'elle ne puisse pas tenter un coup de genou trop bien placé.

Il observa alors la jeune femme. Ces cheveux châtains, ces magnifiques yeux bleus, ce teint de porcelaine... Elle n'était clairement pas native de la région et la vérité sautait aux yeux, elle était une Féerienne, tout comme lui.

Qui est-tu ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 53
Date d'inscription : 15/03/2016

Message#Sujet: Re: Bien mal acquis ne profite jamais... ~ Clifford   Sam 19 Mar - 22:12



Bien mal acquis ne profite jamais...


 




A peine ses doigts eurent-ils effleurés la bourse que l'homme se retourna brusquement et lui attrapa violemment le bras, lui tirant un « aieuuuuh ! » de protestation, qui se termina bien vite lorsqu'elle retrouva plaquée contre le mur. Et zut. Elle se doutait bien que c'était trop beau pour être vrai ! Mais bon pour une fois, ça aurait été tellement bien... Et voilà qu'elle se retrouvait encore avec des ennuis sur le dos. L'homme la souleva par la gorge et elle lui adressa un regard outré et noir alors qu'elle peinait à respirer. Cherchant un peu d'air, elle fut obligé de se hisser sur la pointe de ses doigts de pieds pour parvenir à retrouver un peu de souffle. Ce n'était pas parce qu'elle essayait de le voler qu'il fallait tout de suite la traiter comme ça ! Bon d'accord, elle semblait bien remplie cette bourse et elle pouvait comprendre qu'il y tienne, mais il n'avait pas l'air si pauvre ! Il pouvait bien faire un effort... Non ?

Pas du tout d'accord pour être ainsi tenue contre le mur, Lyhra se mit à gigoter dans le vain espoir de le faire lâcher prise. Humpf, elle allait être obligée d'utiliser les grands moyens. A l'époque où elle vivait encore avec Moussa, celui-ci, toujours exaspéré par sa faible force physique, lui répétait sans cesse de viser les parties fragiles... Il n'allait pas apprécier mais bon. Elle s'apprêta à soulever sa jambe quand bien sûr le blond choisit ce moment précis pour se plaquer contre elle, immobilisant son mouvement avant même qu'il ait commencé, comme s'il avait lu ses pensées.

-Et pourquoi pas ? Répondit-elle, une lueur de défi dans les yeux. Pour voler un voleur il suffit d'être meilleur que lui !

Ce qui n'avait pas été son cas. Mais bon. Si elle avait su que c'était un voleur aussi, elle aurait été plus prudente !! Coincée entre le mur et l'armoire à glace, la brune n'avait pas abandonné l'idée de le faire lâcher prise. Certes, ses chances étaient quasi inexistantes, mais qui n'essayait rien n'obtenait jamais rien ! Elle essaya de remonter sa jambe. Peut-être pourrait-elle poser son pied sur son torse et l'éloigner comme ça ? Mais non. Elle ne pouvait même pas bouger d'un millimètre. Irrité, elle lui lança un regard qui se voulait menaçant, mais étant donné qu'il la dépassait de plus d'une tête ça n'avait pas beaucoup d'effet. Lyhra en profita pour le détailler. Il était grand. Beaucoup trop grand. A moins que ce soit elle qui était trop petite... Ses mains étaient deux fois plus larges que les siennes, ses épaules beaucoup plus carrées, et il avait l'air terriblement musclé. Et surtout il était blond. Avec des yeux bleus ! Pas exactement comme les siens, mais bleus ! En d'autres circonstances, elle aurait probablement beaucoup aimé lui poser les questions qui lui brûlaient les lèvres, mais pour le moment elle était trop occupée à tenter de préserver sa dignité. Ou ce qu'il en restait. Elle peinait encore à croire qu'elle s'était fait avoir si facilement.

-Le sultan ! Railla-t-elle sans réfléchir avant de se mordre la lèvre.

Il fallait vraiment qu'elle surveille ses paroles si elle ne voulait pas s'attirer encore plus d'ennuis... Mais ça lui sortait tout seul ! Et puis elle n'avait jamais eu l'habitude de mâcher ses mots... Cependant elle se reprit rapidement, histoire de ne pas encourager son interlocuteur à tordre davantage son bras.

-Lyhra Felinyel...

Mais elle ne voyait pas vraiment en quoi ça allait l'avancer de savoir son nom. Personne ne la connaissait. Certaines rares personnes se souvenaient encore de son père et de ce qu'il avait fait pour aider son prochain, mais ces gens étaient rares et elle doutait que le blond en fasse partie.

-Et puis la politesse veut qu'on se présente aussi quand on demande le nom de quelqu'un, marmonna-t-elle, le souffle court à cause du manque d'oxygène.

Gigotant de plus belle pour au moins pouvoir mieux respirer, Lyhra avait l'impression que même si elle avait pu donner des coups à l'homme, ça ne lui aurait pas fait plus d'effet qu'un moustique sur un éléphant.




© Aelyne


Dernière édition par Lyhra Felinyel le Jeu 24 Mar - 23:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 159
Date d'inscription : 15/06/2015

Message#Sujet: Re: Bien mal acquis ne profite jamais... ~ Clifford   Mar 22 Mar - 12:34


Bien mal acquis ne profite jamais...




La fille n'était pas une froussarde en tout cas et elle ne semblait pas avoir froid aux yeux mais elle pouvait tenter de s'agiter tout ce qu'elle voulait, elle n'arriverait qu'à se faire mal et à manquer d'avantage d'oxygène. Elle avait meilleur temps d'économiser le peu d'air qu'il acceptait de laisser passer dans poumons.

La lueur de défi dans son regard ne lui échappa pas. Ce n'était pas le genre de chose qui énervait Cliff. Beaucoup d'autres hommes voulant assurer leur suprématie n'aimaient pas voir ce genre de lueur dans le regard de leur victime, surtout quand celle-ci était une femme mais Cliff avait toujours apprécié les femmes au fort tempérament.

Ce que tu n'es de loin pas, lui répondit-il du tac-au-tac. Elle avait été discrète, c'était un fait. Elle aurait probablement pu atteindre son but avec n'importe qui d'autre mais Cliff restait en permanence sur ses gardes, surtout quand il arpentait les rues de la ville. Il fallait dire qu'ils n'étaient pas rare ceux qui souhaiterait voir pourrir son cadavre, il était bien obligé de veiller à ses arrières.

Et elle continuait de s'agiter, il pouvait la sentir bouger contre lui. Alors, Cliff se plaqua d'avantage contre elle pour la maintenir immobile contre le mur. Même si l'insolence chez une femme pouvait amuser Cliff, il n'apprécia pas autrement sa réponse. Après tout dans l'immédiat elle restait la femme qui venait de tenter de le voler. C'est pourquoi il ne se gêna pas pour resserrer son emprise de ses doigts sur sa gorge, ne se souciant pas le moins du monde des marques bleues que ses doigts commençaient à laisser sur la peau si pâle.

Lyrha Felinyel... ce nom ne lui disait rien alors qu'il mettait un point d'honneur à tenter de connaître le noms de tout ses potentiels ennemis ou concurrent. Bien qu'après son piètre exploit, Cliff ne s'imaginait pas mettre la jeune femme dans une de ces deux catégories.

Ce ne fut qu'après qu'elle ait encore ouvert la bouche que Clifford la relâcha enfin, reculant d'un pas pour la laisser atterrir sur le sol avant qu'elle ne finisse par vraiment manquer d'air pour de bon.

J'ai jamais prétendu être poli, lui dit-il en la détaillant du regard. Maintenant qu'il avait reculé d'un pas, il pouvait la voir dans son ensemble. Elle n’avait définitivement rien des environs, elle n'était donc probablement même pas un métisse. Rien d'étonnant à ce qu'elle soit donc devenue une voleuse mais pour ce qui était de se défendre, il y avait encore beaucoup de boulot.

C'est à ce demander comment tu a réussis à survivre jusqu’à maintenant...

Cliff s'était fait la réflexion à haute voix tout en se massant machinalement le poignet de la main avec laquelle il avait enserré la gorge délicate et où il ressentait légèrement un engourdissement dû à cet exercice.

Tu travail pour qui ?

Non pas que Clifford puisse douter qu'une femme ne soit pas capable de se protéger seule mais en règle générale, elles travaillaient pour des hommes dans son genre. De leur plein gré ou non. Le plus souvent non d'ailleurs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 53
Date d'inscription : 15/03/2016

Message#Sujet: Re: Bien mal acquis ne profite jamais... ~ Clifford   Jeu 24 Mar - 23:23



Bien mal acquis ne profite jamais...


 




Lyhra tira une moue contrariée et adressa à son interlocuteur une regard qu'elle tenta le plus courroucé possible. Malheureusement, elle était en train de commencer à suffoquer, ce qui ne la rendait pas vraiment crédible. Elle était douée ! Pas de sa faute s'il l'avait pris au dépourvu en étant si rapide. A le voir comme ça, aussi musclé et grand, elle ne s'était pas attendue à ce qu'il réagisse si vite. Bon, elle s'était douté qu'il y avait anguille sous roche parce que franchement, qui se baladait avec une bourse aussi visible ? Mais bon, d'accord, il l'avait eu. Mais ça ne voulait pas dire qu'elle était nulle ! Elle se débrouillait très bien ! Elle était assez discrète pour ne pas se faire prendre, et en plus en cas de problèmes elle courait vite et savait se volatiliser dans la nature. Et elle était experte en crochetage de serrures ! Certes elle ne payait pas de mine mais se n'était pas une raison, pensa-t-elle en boudant intérieurement.

Et évidemment elle avait encore parlé trop vite. Il fallait toujours qu'elle dise ce qu'elle pense avant de passer par la case censure... Et d'ailleurs la réaction de son interlocuteur se fit sentir instantanément. Déjà qu'il la tenait fermement, ses doigts se resserrent douloureusement autour de son cou. N'arrivant plus à respirer la jeune fille peinait à retrouver son souffle, mais ce ne fut pas pour autant qu'elle lâcha l'affaire. Défiant du regard le grand blond, elle arrêta toutefois de se débattre. De toutes façons, elle était tellement serrée entre le mur et le corps de l'homme pour bouger d'un centimètre, et en plus elle était trop occupée à tenter de chercher un peu d'air.

Au bout de ce qui lui sembla être une éternité, il finit tout de même par la relâcher. Retrouvant enfin le sol sous ses pieds, Lyhra inspira une grande bouffée d'air frais. Qu'est-ce que ça faisait du bien ! Passant une main sur son cou, elle ne put retenir une grimace. Heureusement qu'elle n'était pas trop douillette, il n'y avait pas été de main morte, ce pignouf ! Toutefois elle était assez lucide pour savoir que dans son malheur, elle avait été quand même vraiment chanceuse. Elle avait parfaitement conscience que des grosses brutes, il y en avait plein le port, et qu'elle aurait pu tomber sur un homme capable de bien pire que de la malmener un peu.

-Ah ben ça j'avais remarqué... Grommela-t-elle, contrariée de ne pas avoir eu le nom de celui qui lui faisait face.

Elle jeta un coup d’œil rapide autour d'elle pour évaluer ses chances de s'échapper, se hissant sur la pointe des pieds et se dévissant le cou pour essayer de regarder derrière l'homme, histoire de repérer les lieux. A sa droite, il y avait une ouverture assez grande pour qu'elle s'y faufile en évitant le grand blond. Puisqu'il ne voulait pas lui donner son nom, ce serait Grand Blond, voilà. Pour le moment il n'avait pas l'air de lui vouloir du mal, mais si jamais elle pourrait toujours s'éclipser par là. Enfin elle l'espérait.

-Je me débrouille très bien ! Répondit-elle vexée.

A la manière dont il la regardait, il avait l'impression que sa présence ici tenait du miracle. D'accord elle était petite et faiblarde mais elle avait d'autres ressources !

-Je me fais jamais avoir ! Elle fit une courte pause et rajouta tout de même un peu à contrecœur : ...D'habitude.

Enfin presque jamais. Il lui arrivait en revanche régulièrement de s'attirer des ennuis à cause de sa grande gueule mais bon ça, c'était autre chose. Et elle s'en était toujours sortie jusqu'à présent.

-Et puis tout le monde ne peut pas être grand et musclé !

Ce qui était tout de même dommage parce que ça aurait été rudement pratique. Quoique pour voler c'était beaucoup moins discret. Mais elle n'eut pas le loisir d'aller plus loin dans ses réflexion car une nouvelle question la ramener à l'instant présent. Question qui la laissa complètement déconcertée. Pourquoi fallait-il qu'elle travaille pour quelqu'un ? Peut-être pensait-il que c'était un de ses concurrent qui l'avait envoyé le voler ? Mais elle n'avait besoin de personne pour survivre. Relevant la tête en espérant être un peu plus imposante -peine perdue d'avance- elle finit tout de même par répondre :

-J'travaille pour personne.

Elle savait bien que certains gros bras enrôlaient parfois des gens de force mais elle avait toujours rester à peu près assez discrète pour passer entre les mailles de leur filet. Elle tenait trop à sa liberté pour qu'on l'oblige à faire des choses qu'elle n'avait pas envie de faire.  




© Aelyne


Dernière édition par Lyhra Felinyel le Lun 18 Avr - 8:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 159
Date d'inscription : 15/06/2015

Message#Sujet: Re: Bien mal acquis ne profite jamais... ~ Clifford   Jeu 31 Mar - 12:59


Bien mal acquis ne profite jamais...




La jeune femme relâchée, Cliff la regarda reprendre son souffle. Elle avait des marques de ses doigts sur son cou mais il ne culpabilisait pas pour autant. Elle avait tenté de le voler, elle pouvait s'estimer heureuse d'être encore en vie. D'autres – ou même lui-même d'ailleurs – auraient tout aussi bien pu simplement lui planter un couteau dans le ventre et la laisser mourir là.

Mais il ne recula pas plus pour autant. Au contraire, il appuya sa main gauche sur le mur juste à hauteur de Lyhra et resta ainsi juste à quelques centimètres de son corps, prêt à pouvoir la retenir en cas de tentative de fuite l'air de rien. Il ne lui voulait pas autrement de mal. La situation lui donnait même plus envie de rire qu'autre chose à dire vrai mais il était intrigué par elle. Non pas parce qu'elle était une voleuse, enfin... parait-il, mais bel et bien parce qu'elle était une féerienne. Rare étaient les représentants de son monde d'origine dans les environs.

Quand elle lui affirma ne jamais se fait avoir, Cliff leva un sourcil en guise de réponse. Elle volait qui d'habitude ? Les personnes âgées ? Les bourrés ? Quoi que même ivre Cliff aurait sûrement pu l'arrêter mais en même temps, il était toujours sur ses gardes et menait ce genre de vie depuis de très nombreuses années, il était donc bien entraîné contrairement à beaucoup de gens.

La phrase suivante de la jeune femme fit apparaître un sourire moqueur sur les lèvres de Clifford.

Ça, c'est ce que j'appelle avoir le sens de la répartie, se moqua-t-il toujours sans bouger d'un centimètre, nullement dérangé par leur proximité. En vérité, Cliff avait même pour habitude de se tenir aussi prêt de ses « victimes » surtout féminine. Non pas par plaisir ou autre idées tordues mais uniquement parce qu'il savait qu'une telle proximité mettait généralement mal à l'aise et donc, cela avait tendance à déconcentrer et déstabiliser la personne en face de lui. Ce n'était donc pas sans raisons qu'il se tenait ainsi.

Il pencha la tête de côté quand elle lui annonça ne travailler pour personne, tentant de voir si elle lui mentait ou pas. Difficile à dire. Ceux qui travaillent pour eux-même ne faisait généralement pas long feu dans ce genre de carrière.

Tu dois être bien plus douée en survie qu'en vol alors, répondit-il de sa voix rauque. Qui t'as enseigné dans ce cas ? Les gentilles filles ne deviennent pas voleuses en se réveillant un beau matin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 53
Date d'inscription : 15/03/2016

Message#Sujet: Re: Bien mal acquis ne profite jamais... ~ Clifford   Lun 18 Avr - 8:54



Bien mal acquis ne profite jamais...


 




Le cou de Lyhra la lançait douloureusement, mais elle était bien trop fière pour montrer qu’elle avait mal et se fit donc un devoir de faire comme si de rien n’était. N’empêche qu’elle devait avoir des marques maintenant… Déjà que sa peau attirait l’attention, si en plus de gros bleus apparaissaient sur son cou là c’était clair, on allait la regarder ! Tout ça pour une malheureuse petite bourse… Qui continuait d’ailleurs à la narguer. Elle était là, négligemment pendue à la ceinture de son interlocuteur -et tortionnaire !- et semblait l’appeler. Le crime, ce n’était pas de s’en emparer, c’était de l’exposer ainsi à la vue de tous !! Dire qu’elle était à portée de main… Elle pourrait s’en saisir puis fuir en courant…

Mais comme s’il avait lu dans ses pensée, il fit exprès de poser sa main contre le mur, dans une posture qui disait clairement que si elle essayait de se faire la belle, il ne resterait pas les bras croisés. Pff. Rustre ! Pensa-t-elle très fort en lui lançant un regard contrarié. Pourquoi fallait-il qu’il soit si fort ? Pourquoi n’était pas tombée sur un maigrichon faiblard ? Elle n’aurait pas hésité à le mitrailler de questions sinon ! Elle le jaugea du regard. Décidément, il n’avait pas l’air commode… Mais peut-être répondrait-il à une ou deux petites questions innocentes ? Il semblait être assez âgée pour avoir connu l’époque où Féerie était encore accessible. Peut-être savait-il comment c’était ! Des rumeurs disaient que c’était très vert. Mais elle avait beaucoup de mal à imaginer un pays tout vert.

Elle en était là de ses cogitations lorsqu'elle avisa le sourcil sceptique de son interlocuteur. Laissant échapper une légère exclamation outrée, elle répliqua aussi sec :

-Je suis très douée je te dis !

Bon douée, oui. Très… Disons qu’elle n’avait jamais comparé son niveau avec celui d’un professionnel -elle refusait de se dire qu’elle venait d’en faire l’expérience, préférant associer cet incident malheureux à son manque d’attention. Sa remarque concernant sa répartie ne vint pas arranger son humeur et sans s’en rendre compte, elle remonta légèrement sa lèvre inférieure avec une moue boudeuse. D’accord elle n’était pas douée avec les mots mais elle n’avait jamais prétendu l’être !

-C’est malpoli de se moquer d’une femme ! répliqua-t-elle en sachant pertinemment que, comme il l’avait souligné, l’homme en face d’elle n’était justement PAS poli.

Coincé entre lui et le mur, Lyhra commençait à avoir envie d’un peu d’espace. Elle n’avait jamais aimé qu’on empiète sur son espace vital, et encore moins se sentir ainsi acculée. Elle tenta de se glisser sous son bras en faisant de petits pas sur le côté histoire d’avoir un peu d’air, quand même. Et puis il avait pas un peu fini de se moquer d’elle ? Ce n’était pas parce qu’il l’avait eu qu’il devait forcément en conclure directement qu’elle était nulle et le lui rappeler sans cesse, ce sagouin ! Elle allait lui répondre quand il demanda qui lui avait appris tout ça, ce qui la ramena plusieurs années en arrière.

Son “maître” n’avait rien eu d’un enseignant car il avait été insouciant et ne lui avait jamais réellement donné de leçons à proprement parler, mais elle avait énormément appris de lui, en regardant ses gestes, ou en étant confrontée à des situations qu’elle ne pouvait pas éviter -et souvent dans lesquelles il la mettait exprès d’ailleurs. Elle ne connaissait de Moussa que très peu de choses, et ignorait tout de son passé et de s’il était connu ou non. Tout ce qu’elle savait, c’était qu’il avait servi comme mercenaire pendant un moment, et qu’il avait été assez redoutable pour qu’une fois sa retraite prise, la plupart des brigands de la ville lui fichent la paix. Même si ça ne l’empêchait pas de se mettre dans des situations pas possibles parce qu’il adorait la baston. Penser à lui la rendait toujours un peu nostalgique. ça avait beau avoir été un gros bourrin la jeune fille l’avait vraiment adoré… Et lui serait toujours reconnaissante de l’avoir pris sous sous aile. Elle espérait vraiment que la prison n’aurait pas raison de lui.

-Moussa Moutakil. Mais j’vois pas ce que ça peut te faire et je te signale que parfois en se réveillant le matin on n’a pas vraiment le choix !

Elle croisa les bras et planta son regard dans le sien comme pour le mettre au défi de lui répondre que si, il y avait toujours le choix. Chose qu’on lui avait trop souvent répondu et qui était parfaitement faux !

-Et puis t’es qui à la fin ? T’es pas d’ici toi non plus !

Elle hésita un instant avant de poser la question qui lui brûlait les lèvres.

-T’as vécu à Féérie ?



© Aelyne


Dernière édition par Lyhra Felinyel le Ven 20 Mai - 10:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 159
Date d'inscription : 15/06/2015

Message#Sujet: Re: Bien mal acquis ne profite jamais... ~ Clifford   Mar 26 Avr - 15:11


Bien mal acquis ne profite jamais...




Le petit bout de femme tentait de s'échapper et cela n'échappait pas à Clifford qui continuait de la garder à l'oeil et emprisonnée contre le mur. Il fallait dire que Clifford mettait un point d'honneur à savoir qui tentait de le voler, surtout quand il s'agissait de quelqu'un qu'il ne connaissait pas. Il était important dans ce mode de vie de connaître ses ennemis, concurrents ou potentiels alliés.

Mais dans l'état actuel des choses, Cliff ne mettait la jeune femme sans aucune des 3 catégories. Elle n'était clairement pas assez dangereuse pour être son ennemie, pas assez douée – malgré ce qu'elle se fatiguait à répéter – pour être sa concurrente et quant à être son alliée... Disons qu'en général ce n'était pas ce genre de poste que Clifford offrait aux femmes et les rares qu'il prenait comme « femmes de mains » n'avaient absolument rien de comparable avec la jolie petite chose bloquée contre lui. Elle ne semblait même pas être en mesure de se défendre seule ! Sérieusement, c'était à ce demander comment elle s'en sortait et Cliff songeait qu'elle devait bien travailler pour quelqu'un qui assurerait sa sécurité en contrepartie mais si c'était le cas... En tout cas il ne voyait personne venant la sauver pour le moment.

Il finit par comprendre le pourquoi du comment quand il fut question de Moussa. Mais cela devait bien faire 10 ans ou presque qu'il était hors concours lui non ?

Et Moussa ne t'a pas apprit à te défendre au moins un minimum ?, demanda-t-il avec presque une pointe de curiosité. Il avait vaguement entendu dire à une époque lointaine qu'il avait prit une gamine sous son aile mais il n'avait jamais cherché à en savoir plus. Il fallait dire que Moussa n'était pas à proprement parlé un ami. Il le connaissait, certes, mais sans plus.

Certes, lui aussi n'était pas d'ici mais cela faisait plus de 20 ans qu'il vivait dans ce Royaume, il avait fini par y trouver ses marques avec le temps, même si Féerie, étrangement, continuait de lui manquer, parfois plus que d'autre. Malgré les années, il lui arrivait encore fréquemment de rêver de Piquiel et des forêts alentours qu'il n'avait pourtant pas revu depuis son enfance.

Clifford, lui répondit-il en lui apprenant donc enfin son identité. Et oui, j'ai vécu en Féerie mais je ne vois pas vraiment le rapport là...

Cliff devait avouer que sa manière de passer du coq à l'âne était plus efficace et déstabilisante que sa technique de vol. D'autant que la jeune femme semblait être jeune, elle ne devait encore être qu'un bambin ou presque lorsque les deux royaumes avaient été séparés par le mur magique.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 53
Date d'inscription : 15/03/2016

Message#Sujet: Re: Bien mal acquis ne profite jamais... ~ Clifford   Ven 20 Mai - 10:07



Bien mal acquis ne profite jamais...


 




Toujours coincée contre le mur -décidément, il ne pouvait pas lui laisser un peu d’air ce satyre ?- Lyhra eut une pensée pour son mentor, qui devait croupir en prison? S’il n’était pas mort… A sa place il aurait sûrement tenté de remettre le grand gaillard à sa place. Et s’il la voyait comme ça il rigolerait certainement beaucoup ! Mais elle n’avait pas leur carrure et encore moins leur force, à part répondre aux questions et chercher discrètement une échappatoire… Elle ne pouvait pas faire grand chose.

A la réaction dudit grand gaillard, la jeune fille conclut qu’il connaissait Moussa, ou du moins qu’il en avait déjà entendu parler. Elle espéra très fort qu’il ne faisait pas parti de la longue liste des gens à qui son mentor avait causé du tort au court de l’une de ses bastons et qu’il n’allait pas chercher à se venger sur elle pour ça. Parce qu’elle en avait déjà rencontré, des types comme ça ! Fort heureusement, ça ne fut pas le cas. Son interlocuteur se contenta de continuer son interrogatoire.

Et sa question, pour changer, eut l’effet de faire se faire renfrogner la jeune fille, encore vexée. La lèvre inférieure légèrement remontée, elle garda le silence quelques secondes. Bien sûr qu’il avait essayé ! Mais elle s’était montré tellement nulle qu’il avait fini par abandonner ses tentatives d’apprendre à se battre. Il lui avait donc appris l’art de l’esquive comme il l’appelait. Pour elle, le seul nom que ça pouvait avoir, c’était l’art de la fuite. Courir, disparaître, escalader tout ça, il n’y avait pas de problèmes ! Mais se battre… Non. Vraiment pas. Malgré tous ses efforts ses coups de poings n’auraient même pas pu faire pleurer un enfant.

-Il a essayé… Finit-elle par lâcher à contrecoeur. Mais il m’a apprit pleins d’autres choses !!


Comme se servir des faiblesses des hommes pour se carapater par exemple. Mais pour le coup elle préférait éviter de l’appliquer. Elle était certes suicidaire, mais pas à ce point.

Elle eut un air surpris en constatant que l’inconnu daignait enfin lui donner son nom. Pourquoi maintenant et pas avant ? Elle ne savait pas, mais en tout cas elle fut heureuse de ne pas avoir mis en application les cours de Moussa sur “la vulnérabilité des parties des mecs qui te permettra de fuir rapidement”. Oui, ça lui aurait permis de fuir, mais elle connaissait très bien le nom de Clifford -qui l’ignorait d’ailleurs ?- mais elle n’aurait pas pu fuir indéfiniment… Il faisait parti des gens à ne surtout pas contrarier. Enfin, d’après ce qu’elle avait entendu, parce qu’il existait toutes sortes de rumeurs à son sujet, dont certaines qu’elle aurait préféré ne pas connaître en cet instant précis. Toutefois, elle refusait de se laisser intimider.

-Oui ben, Clifford ou pas Clifford, tu peux arrêter de me coller maintenant, je vais pas m’envoler… marmonna-t-elle en essayant de repousser le bras musclé qui lui bouchait le chemin.

Elle se figea néanmoins lorsqu’elle entendit la suite de sa phase et tourna des yeux brillants de curiosité et d’admiration vers lui. Il avait vécu à Feerie ! Elle avait tellement envie d’en savoir plus sur ce pays qu’elle mourrait d’envie de s’asseoir dans le sable pour écouter tout ce qu’il avait à dire sur le sujet. Mais bon, il risquait de ne pas être vraiment d’accord, dommage. Pour une fois qu’elle tenait l’occasion d’en savoir plus sur son pays d’origine… Quoique Clifford n’était pas très dur à trouver. A atteindre, déjà plus mais bon, si elle voulait le questionner elle pouvait toujours le revercher… Non ? Bon ce n’était pas une très bonne idée mais elle s’en fichait, elle avait toujours vécu selon ses envies.

-Y’en a aucun, mais on s’en fiche non ? C’est comment ? C’est vrai que c’est vert ? Tout le monde a les yeux bleus ?

S’il ne voulait pas répondre, tant pis, au moins elle aurait essayé. Et puis elle n’était pas du genre à se retenir, ses mots sortaient toujours avant qu’elle puisse se censurer.



© Aelyne


Dernière édition par Lyhra Felinyel le Lun 15 Aoû - 12:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 159
Date d'inscription : 15/06/2015

Message#Sujet: Re: Bien mal acquis ne profite jamais... ~ Clifford   Jeu 9 Juin - 10:10


Bien mal acquis ne profite jamais...




Si dans un premier temps Clifford avait été agacé devant cette ridicule tentative de meurtre dont il avait été victime, il commençait à trouver la jeune femme de plus en plus amusante, aux dépends certes de cette dernière mais quand même, elle l'amusait. Elle lui semblait bien trop gentille et mignonne, dans tous les sens du terme, pour être une véritable voleuse. Elle ne tiendrait pas bien longtemps toute seule. Surtout avec de telles réponses !

Quand elle lui annonça que Moussa lui avait pleins d'autres choses, le sourire de Cliff traduisit parfaitement la pensée qui lui traversait l'esprit en cet instant. Se retenant de rire, il la détailla longuement de la tête au pieds avant de lui répondre avec un petit sourire moqueur.

Je n'en doute pas un seul instant là...

Il se doutait bien que ce n'était pas à ce genre d'enseignement qu'elle voulait faire référence mais il fallait avouer que cela portait quand même grandement à confusion dit comme ça. Et de toutes manières, Clifford préférait le prendre comme ça.

Mais une chose était sûre, elle ne manquait pas de cran la demoiselle. Ou alors elle était réellement suicidaire ou idiote. Cliff n'avait pas vraiment l'habitude que l'on lui réponde de cette manière mais par chance pour elle, dans le cas présent il ne le prenait pas trop mal.

Par contre, elle avait l'art de le surprendre et de passer du coq à l'âne. Cliff n'avait pas reparlé de Feerie depuis des années, facilement. Pourquoi l'aurait-il fait ? Il était coincé dans ce royaume-ci à présent et les féeriens exilés n'avaient pas pour habitudes de se retrouver entre eux pour évoquer le bon vieux temps.

Quand elle lui demanda si tout le monde y avait les yeux bleus, il manqua de peu de s'étouffer. C'était sérieux comme question ça ? A la regarder, oui, elle semblait sérieuse. Mais comment en était-elle arrivée à une telle réflexion ? Le fait qu'ils aient tous les deux les yeux bleus ne faisait pas une généralité. Mais peut-être que c'était également le cas de ses parents. Mais même si c'était le cas... D'accord, ici tout le monde ou presque avait les yeux noirs ou brun mais de là à en conclure que tous les féeriens avaient les yeux bleus.

Ta question est stupide, finit-il par lui dire mais, en même temps, il se recula jusqu'à s'adosser au mur face à elle, oubliant qu'un instant plus tôt il voulait l'égorger ou presque. On a pas tous les yeux bleus... Mais oui, là-bas les forêts s'étendent à perte de vue. Il y a autant de verdure qu'il n'y a de sable dans ce foutu désert. Tu ne t'en rappel pas ?

Malgré les années, Clifford s'en souvenait très bien lui. Ou alors son imagination compensait les souvenirs effacés avec le temps. Quoi qu'il en soit, il se souvenait encore très bien de la grande prairie verte colorée de milliers de fleurs champêtres derrière la maison, du ruisseau qui serpentait jusqu'à la forêt, de la fraîcheur de l'ombre et de la sensation d'humidité qui restait dans l'air.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 53
Date d'inscription : 15/03/2016

Message#Sujet: Re: Bien mal acquis ne profite jamais... ~ Clifford   Lun 15 Aoû - 12:51



Bien mal acquis ne profite jamais...


 




Ravie de voir que sa réponse lui clouait le bec, Lyhra eut un sourire satisfait... Qui se tordit vite en grimace de protestation en voyant l'air entendu de Clifford. Non mais c'était quoi cette expression là ? Il ne croyait quand même pas... Si, comprit-elle en l'entendant. Le regardant outrée, elle resta un instant sans voix tant elle était scandalisée. Non mais quel pignouf !! En plus il le faisait exprès, elle en était sûre ! En plus quand elle avait connu Moussa elle était encore une enfant ! Alors d'accord vers la fin elle n'était plus si petite que ça, mais son mentor n'avait jamais eu de gestes déplacés. Bon si, quelque fois, mais c'était surtout pour l'embêter et ça n'avait jamais été sérieux. Au contraire, elle lui devait beaucoup parce que sans lui elle aurait fini par n'avoir pas d'autres choix que de faire comme la plupart des femmes qui vendaient leur corps parce qu'elles ne pouvaient pas faire autrement. Heureusement que Moussa lui avait appris à survivre seule...

-Espèce de pervers ! Répliqua-t-elle en le foudroyant du regard, la lèvre inférieure légèrement remontée en une légère moue mécontente. Quand bien même il m'aurait appris ce genre de choses je t'en n'aurais pas fait profiter de toutes façons !!

Elle croisa ensuite les bras en levant le menton pour appuyer ses dires. Jusqu'à ce qu'il soit question de Féerie. Soudainement toute son envie de bouderie s'envola pour faire place à de la curiosité pleine d'entrain. L'avantage de la petite brune c'était qu'elle passait rapidement à autre chose. Mais elle était tellement avide d'en apprendre plus sur son pays d'origine qu'elle ne se souciait même plus de faire attention à tenir tête à Clifford. Tout heureuse, elle attendit sagement la réponse à sa question avec un air réjoui. Toutefois sa réponse ne fut pas vraiment celle à laquelle elle s'attendait. Stupide ? Pourquoi stupide ? Elle réfléchit en se creusant la tête mais elle ne voyait pas ce que sa question avait de stupide. Elle avait toujours pensé que les Féeriens avaient tous la peau claire et les yeux bleus à l'inverse des habitants du royaume du bout de l'océan qui avaient tous la peau brune et les yeux foncés.

-Pas tous les yeux bleus ? Ils sont de quelle couleur alors les autres ? Marrons ? Comme ici ?

Elle écarquilla ses yeux en entendant la suite. Non, pas possible. Il la faisait marcher ! C'était juste impossible d'avoir autant de verdure que de sable !!! Elle ne pouvait même pas l'imaginer. Elle le zyeuta, sceptique, pour essayer de lire dans ses yeux s'il disait la vérité ou non. Il avait pourtant l'air sincère ! Mais non elle ne pouvait pas le croire.

-Tu te moques de moi ? C'est juste pas possible ça. Tu as vu tout le sable ? Il peut pas y avoir autant d'arbre !

Profitant qu'il se soit éloigné, la brune alla s'asseoir dans le sable en calant son dos contre le mur et en ramenant ses jambes contre elle pour l'écouter confortablement.

-Bah non j'm'en souviens pas... Je suis née ici. C'est comment ?! Décris-moi !

Les yeux brillants, elle attendit que son interlocuteur lui réponde. Dommage qu'elle n'ait pas eu de quoi grignoter, ça aurait été parfait.



© Aelyne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Royaume du bout de l'océan
Messages : 159
Date d'inscription : 15/06/2015

Message#Sujet: Re: Bien mal acquis ne profite jamais... ~ Clifford   Sam 3 Déc - 20:51


Bien mal acquis ne profite jamais...




Quand elle le traita de pervers, Cliff leva un sourcil avec un petit sourire plein de nargue. Elle n'était pas la première à l'insulter, de loin pas, et ne serait très certainement pas la dernière. De plus, on l'avait déjà traité de choses bien pire que de simple pervers. Et de toutes manières, dans le fond, c'était plus une réalité qu'une insulte et il ne s'en cachait pas. Il n'était pas arrivé là où il en était en ayant passé une vie monacale. Et de plus, il avait bien le droit de profiter des rares plaisirs qu'il leur restait dans ce pays de misère non ?

Dommage, une Féerienne peut rapporter gros dans ce genre de commerce
, répondit-il en laissant bien volontairement son regard suivre les courbes du corps de la jeune fille. Oui, aucun doutes, certains pourraient payer cher pour passer un moment dans son lit. Il fallait juste qu'elle ne parle pas trop. Déjà parce que les clients ne payaient pas pour avoir une conversation et parce qu'elle n'avait pas l'air très futée la petite comme le prouvait le fait qu'elle avait naïvement cru que tous les féeriens avaient forcément les yeux bleus tout simplement parce que c'était son cas à elle... Et à lui.

Bleus le plus souvent mais sinon marron oui. Ou vert, gris... Il y a des centaines de nuances, répondit-il sans arriver à croire qu'il puisse avoir un jour une telle conversation. Sa soeur avait eut les yeux verts. Une vert lumineux.

Mais il comprit qu'il était coincé pour de bon au moment où elle s'asseyait sur le sol comme une gamine attendant que l'on lui raconte une histoire. Il n'avait pas que ça à faire lui, divertir une femme enfant ayant le mal d'un pays qu'elle n'avait jamais connu.

Il y a pas grand chose à dire. Il fait moins chaud, tout est vert. En hiver il y a la neige et les forêts sont quadrillées de rivières et de lacs.

En parlant, Cliff s'appuya de l'épaule sur le mur en face et sortit de quoi se rouler une cigarette.

Il fait rarement très chaud et c'est beaucoup plus humide qu'ici. On ne peut vraiment pas dire que l'on souffrait de la sécheresse là-bas.

Alors qu'ici, l'eau valait aussi cher que l'or suivant la période de l'année.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Bien mal acquis ne profite jamais... ~ Clifford   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bien mal acquis ne profite jamais... ~ Clifford
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bien mal acquis ne profite jamais [PV: Noa Shin]
» Bien mal acquis ne profite jamais ▬ Ginger
» Bien mal acquis ne profite jamais... ou pas! (PV Huntress)
» Ne jamais laissez le temps au temps. Il en profite.
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: Le royaume du bout de l'océan :: La plage :: Le port de Sundara Hõma-