Partagez | 
 

 La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Jocaste <33333)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar
Féeriens
Messages : 217
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Jocaste <33333)   Dim 3 Sep - 10:29

La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles.
Geoffroy afficha un léger sourire quand son épouse affirma qu’il avait été courageux. L’homme ne voyait pas les choses de cette manière, il ne considérait pas qu’il l’avait vraiment été. Mais en même temps, cela lui faisait quand même plaisir que Jocaste le pense. Ou encore qu’elle pense qu’elle avait de la chance de l’avoir. Ce n’était pas grand-chose, mais après tant d’année c’était des paroles qui ne pouvaient que le toucher en plein cœur quand même. Ils n’avaient pas décidé de se marier à l’époque, ils avaient été promis l’un à l’autre par leurs familles, parce qu’ils étaient du même rang, par politique et autre chose de ce genre. Ils avaient été mariés, sans qu’ils ne le désirent, mais en même temps cela n’avait pas empêché leurs sentiments de naître et malgré les années, ils étaient encore bien présents.

« C’est moi qui suis chanceux. »
Dit-il en plongeant son regard dans celui de Jocaste.

C’était bel et bien ce qu’il pensait, parce qu’il savait que Jocaste aurait très bien pu ne pas l’attendre. Comme elle le précisa, elle le pensait mort. Elle pensait être veuve et dans ces cas, il était tout à fait naturel que les femmes se remarient. Sans pour autant aimer leur nouvel époux, mais en même temps ils ne s’aimaient pas quand ils s’étaient mariés. Jocaste était devenue « veuve » très jeunes, elle avait dû avoir de nombreux prétendants et Geoffroy savait qu’il avait énormément de chance qu’elle ne soit pas avec quelqu’un d’autre, qu’elle soit tout à lui encore. Qu’ils puissent donc se retrouver pleinement, comme ils venaient de le faire et comme ils allaient le faire au fil des jours qui leur appartenait. Parce que même si l’homme prévoyait de retourner de l’autre côté de l’océan dans le but de pouvoir récupérer ses affaires, mettre un terme à ses affaires également, il n’avait pas l’intention de rester là-bas. C’était un risque à prendre, parce qu’il pouvait très bien se retrouver coincé encore. Mais ce n’était pas quelque chose qu’il avait envie d’envisager. Il allait se contenter de faire l’allée retour. Il allait se rendre dans le royaume du bout de l’océan, avant de revenir auprès de Jocaste et de pouvoir reprendre la place qu’il avait perdu.

« Tu ne pouvais pas faire autrement. » Dit-il doucement, quand Jocaste se questionna sur le fait de l’avoir imaginé mort. C’était normal, il n’y avait aucune raison pour qu’elle devine qu’il n’était pas mort. Il n’y avait aucun signe sur le fait qu’il ait survécu à la guerre. Tout le monde le pensait mort, Jocaste ne pouvait donc pas savoir que ce n’était pas le cas. « J’ai bien cru être mort à un moment. » Avant d’être pleinement guéri de sa blessure, en fait, le jeune homme avait quand même vraiment cru qu’il allait mourir. Loin de son épouse. Mais finalement, c’était un peu comme si le destin avait décidé de leur permettre de se retrouver. « Je regrette tellement de ne pas avoir pu rentrer avant… »

Il se sentait coupable d’avoir été blessé, de ne pas avoir pu rentrer avec les autres, d’être donc resté bloqué de l’autre côté.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 286
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Jocaste <33333)   Dim 3 Sep - 13:37


La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles.
O

ui, effectivement, elle n’aurait pas pu le savoir, tout prêtait à croire que Geoffroy était bel et bien mort. Une tombe sans corps avait été érigée à son nom, tout le monde lui avait affirmé qu’il n’y avait aucune chance pour qu’il s’en soit sorti. Alors oui, elle ne pouvait pas savoir, mais elle aurait aimé le sentir, malgré tout, elle aurait voulu l’éprouver au plus profond d’elle-même. Parce qu’ils étaient liés, parce qu’il était l’homme de sa vie. Oui, elle regretterait toujours d’avoi douté, mais elle était heureuse de leur être restée fidèle malgré tout. S’il y avait eu un autre homme dans sa vie, de toute façon, elle le savait, elle l’aurait laissé tomber sans vergogne en retrouvant Geoffroy, parce que son cœur l’avait reconnu avant ses yeux. Ses sentiments inchangés lui faisaient simplement regretter qu’il ne soit pas revenu plus tôt. Mais bien sûr, lui non plus ni pouvait rien. Ils s’étaient laissés qballoter par de tragiques événements qui n’avaient tout bonnement pas été de leur ressort, et aujourd’hui, il devait faire avec, rattraper le temps perdu du mieux qu’ils le pouvaient. Ce ne serait jamais assez, mais maintenant qu’il était là, elle n’avait pas l’intention de le lâcher. C’était comme avoir vécu en apnée tout ce temps et de retrouver enfin son oxygène. Geoffroy était son oxygène. Jocaste tourna son regard vers son homme et déposa ses lèvres sur les siennes.

-Les regrets ne nous serviront à rien,
répondit-elle alors, même si elle ne pouvait pas, malgré tout, faire l’impasse sur ses propres regrets. Oui, les choses auraient peut-être pu se passer différemment, mais elles étaient ce qu’elles étaient, et au final, il y avait tout de même du bon dans tout ce qu’ils vivaient maintenant. Ils étaient ensemble, et ils s’aimaient plus que tout, c’était tout ce qui devait compter. Je ne veux plus penser au passé, affirma-t-elle. C’était facile à dire, moins simple à faire, parce qu’ils ne pouvaient pas non plus oublier près de décennie d’absence, de survie et de résignation. Seul notre avenir compte. Elle ferait en sorte que ce soit le cas. Quoi qu’il puisse en être, elle ferait de son mieux pour construire le meilleur futur possible avec Geoffroy. Elle se sentait maintenant prête à réenvisager son futur, à faire des projets, à réaliser certains rêves… même si certains, son désir d’enfant en tête, ne se réaliseraient très certainement jamais, malheureusement. Qu’est-ce que tu comptes faire à présent que tu es rentré ?

Est-ce qu’il comptait réclamer son ancien travail ? Est-ce qu’il avait autre chose à l’esprit ? Elle ne savait pas trop ce qu’il comptait faire ou même s’il y avait réfléchi. En tout cas, elle n’était pas vraiment sûr de vouloir le savoir à nouveau membre de la garde royale. Elle prendrait le risque de le perdre une fois de plus. Mais dans tous les cas, elle voulait rester à son côté, elle soutiendrait ses choix. Mais elle ne voulait pas prendre le risque de la perdre de nouveau.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 217
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Jocaste <33333)   Dim 10 Sep - 16:29

La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles.
Quand elle déposait ses lèvres sur les siennes, Geoffroy réalisait toujours un peu plus la bonheur qu’il ressentait en cet instant précis. Il n’en revenait pas encore complètement, qu’il se trouvait bel et bien en compagnie de Jocaste, que son épouse était tout contre lui, qu’il pouvait l’embrasser. Elle avait raison, ils ne pouvaient pas se permettre de se laisser envahir par les regrets constants, alors qu’ils avaient la chance de pouvoir se concentrer sur un avenir en commun. Mais Geoffroy ne pourrait pas s’empêcher de regretter d’avoir été blessé sur le champ de bataille, de ne pas avoir pu rentrer avec les autres et d’être resté bloqué pendant près de vingt ans de l’autre côté de l’océan. Il ne pourrait pas enlever ce sentiment, même si le fait de retrouver Jocaste lui permettait quand même de mieux aborder la situation. Parce qu’ils avaient un avenir ensemble. Bon, cela n’allait peut-être pas ressembler à ce qu’ils auraient désiré vivre autrefois, quand ils étaient encore deux jeunes gens. Parce qu’ils avaient perdu tout ce temps. Mais en même temps, c’était mieux que rien. À choisir, Geoffroy ne pouvait que décider de se réjouir de pouvoir enfin passer du temps en compagnie de son épouse, d’avoir pu enfin la retrouver.

« Notre avenir ensemble. » Ajouta-t-il alors, en déposant ses lèvres sur celles de son épouse. Il serait incapable de se passer de ce contact de nouveau. Quand bien même, il avait décidé de repartir un instant de l’autre côté de l’océan afin de régler ses affaires.

Mais ensuite, qu’allait-il faire ? Ça c’était la bonne question et Jocaste ne manqua pas de le lui demander. Qu’est-ce qu’il allait faire, à présent qu’il était rentré ? C’était la grande question, à laquelle l’homme n’avait pas du tout réfléchit en réalité. Quand il avait vu que son embarcation pouvait traverser l’océan et qu’il n’était plus bloqué par cette barrière magique, la première chose à laquelle il avait pensé c’était retrouver Jocaste. D’abord dans la maison qu’ils avaient partagés tous les deux, puis au palais. Et maintenant, il était avec elle et il s’était pleinement concentré sur leur retrouvailles. Autant dire qu’il n’avait pas du tout réfléchir à ce qu’il allait bien pouvoir faire. En dehors d’une chose.

« Je vais commencer par aller trouver le nouveau roi, je pense. » Nouveau roi, pour lui, même si cela faisait des années qu’Edgar se trouvait sur le trône de Féerie. Mais à l’époque, quand il était encore un membre de ce royaume et de la garde royale, c’était Dorian qui se trouvait sur le trône. Il allait donc parler à Edgar, parce qu’il devait lui parler du royaume du bout de l’océan, de la barrière qui s’était ouverte. Étant donné que c’était lui qui l’avait mise en place. « Une fois que j’aurais réglé mes affaires, je reviendrais m’installer avec toi. » Dit-il alors dans un sourire, quand bien même ce n’était pas une réponse bien précise. Et qu’à ses yeux, c’était simplement naturel. « Et je vais voir si on a encore besoin de moi. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 286
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Jocaste <33333)   Dim 10 Sep - 17:10


La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles.
P

our le moment, elle aimait vivre l’instant présent, profiter de la présence de son mari, enfin de retour, auprès d’elle, elle aimait sentir sa présence tout contre elle, ce sentiment de vivre à nouveau, bref, cet instant suspendu dans l’instant qui promettait d’être le plus beau et le plus fort de toute sa vie. Mais il fallait qu’ils songent à leur avenir (car oui, elle concernait que l’avenir de Geoffroy la concernait directement, car, comme son mari le disait si bien, ils le construiraient ensemble), car pour Geoffroy, tout était encore à reconstruire. Au vu de la situation plus rien n’était acquis, pour lui. Geoffroy avait donc l’intention de parler au nouveau roi. Oui, Jocaste était entièrement d’accord, c’était la meilleure manière de faire, d’ailleurs, peut-être aurait-il dû s’adresser directement à Edgar avant de se présenter à elle… mais elle était plus que ravie qu’il ait fait cette entorse à une démarche plus raisonnable. Mais oui, mieux valait qu’il agisse ainsi, ne serait-ce que pour montrer sa dévotion envers son nouveau roi. Ce serait une première étape, et ça lui permettrait de savoir sur quel pied danser pour la suite, c’est certain. Geoffroy était resté sûr de lui et pragmatique. C’étaient là des qualités qu’elle adorait chez lui, elle était très heureuse qu’il les ait gardées, en dépit des circonstances. Il irait régler ses affaires de l’autre côté de l’océan ensuite. Ça, elle s’y était résignée, même si ça ne lui plaisait pas du tout de le savoir repartir. Elle avait convenu qu’elle le laisserait faire, et qu’elle ne lui ferait pas de reproches… du moment qu’il lui revenait au bout du compte, c’était tout ce qui importait au bout du compte. C’était la suit qui importerait, ils vivraient de nouveau ensemble, et ça, c’était la plus belle promesse qu’elle pourrait bien lui faire. Elle ne s’imaginait en tous les cas pas une seconde vivre sans lui à présent qu’elle l’avait retrouvé. Il était son tout, son oxygène, sa raison d’être. Il l’avait toujours été… mais elle aurait pu l’oublier. Elle était heureuse de l’avoir retrouvé. Sa vie reprenait enfin tout son sens, absolument tout son sens.

-Tu… tu retournerais travailler pour la garde royale ?

Elle ne se voyait pas lui interdire quoi que ce soit, elle ne se voyait pas lui imposer ses choix à présent qu’il était de retour, mais à l’idée qu’il puisse reprendre ses fonctions d’autrefois… qu’il le souhaite… ça l’angoissait. C’était parce qu’il en avait fait partie qu’elle avait bien failli le perdre, qu’il avait été laissé pour mort. Elle savait que c’était certes un métier noble, mais plus dangereux encore, et elle préférerait qu’il fasse autre chose. Certes, la garde royale était plutôt tranquille depuis la fin de la guerre, mais qui sait si la destruction de la barrière entre les deux mondes n’allait pas raviver d’anciennes querelles que l’on pensait enterrées et éteintes. Cela restait son choix, mais elle ne pouvait taire sa crainte. Va savoir si la garde aurait besoin de lui. Mais elle en avait besoin.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 217
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Jocaste <33333)   Dim 8 Oct - 17:15

La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles.
Geoffroy arrivait un peu dans le tas, sans trop savoir comment les choses allaient se passer. Quand il avait reprit la mer, il avait espéré pouvoir traverser l’océan, mais il n’était clairement pas sûr que ça puisse arriver. Parce que toutes ses tentatives précédentes avaient échouées. Autant dire qu’il ne savait pas exactement comment les choses allaient se passer, mais il était évident qu’il allait reprendre son destin en main de ce côté de l’océan. Il était de retour à Féerie, il était heureux d’avoir retrouvé son épouse et de pouvoir reprendre sa vie maintenant ici. Il allait quand même devoir faire un allé retour afin de régler ses affaires dans le royaume du bout de l’océan, mais une fois qu’il allait revenir auprès de son épouse, il n’avait pas l’intention de perdre un seul instant avec elle. Autant dire qu’il était évident que l’homme ne pouvait qu’avoir envie de vivre avec elle, cela lui semblait couler de source. Bon, avant tout cela, il faudrait quand même qu’il parle au roi. Geoffroy n’avait aucun mal à se pencher sur son avenir, parce qu’il l’appréhendait d’une manière bien plus sereine, puisque maintenant il pouvait le voir de nouveau auprès de son épouse. Enfin. Le reste n’avait pas beaucoup d’importance à ses yeux, en dehors du fait qu’il allait pouvoir passer de nouveau sa vie au côté de Jocaste. Mais il était quand même évident qu’il n’allait pas se contenter de ne rien faire. Geoffroy n’y pouvait rien, il était quelqu’un d’actif, il ne pouvait pas rester sans rien faire. De l’autre côté de l’océan, l’homme avait travaillé. Certes, c’était en grande partie parce qu’il devait quand même survivre, mais aussi parce qu’il ne pouvait pas rester inactif. Et que pouvait-il faire ici ? Il avait l’intention de voir si on avait encore besoin de lui et bien sûr, Geoffroy pensait à la garde royale. Ce que Jocaste évoqua d’ailleurs.

Geoffroy voyait bien, à la manière dont elle lui posa la question, qu’elle n’était pas du tout emballé par la situation. L’homme ne pouvait que la comprendre. Après tout, la dernière fois qu’ils s’étaient vu, avant ces vingts longues années où Jocaste avait cru qu’il était mort, il faisait partie de la garde royale et partait pour la guerre de l’autre côté de l’océan. Il comprenait donc son inquiétude, mais il ne voulait pas qu’elle s’inquiète.

« C’est la seule chose que je sais vraiment faire. » Dit-il doucement, plongeant son regard dans celui de son épouse. Il n’avait pas l’intention de lui mentir, il envisageait vraiment d’intégrer de nouveau l a garde royale si jamais ils avaient besoin de lui. Si ce n’était pas le cas, il trouverait bien autre chose. « Mais tu n’as aucune raison de t’inquiéter. »

Geoffroy ne pouvait peut-être pas se permettre de dire cela à Jocaste, parce qu’il ne pouvait pas être sûr. Mais en même temps, il n’avait aucune envie que son épouse s’inquiète. Ce qu’elle faisait, il le savait. Il la connaissait assez – et il pensait que ces nombreuses années loin l’un de l’autre n’y changeaient rien – il le savait.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 286
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Jocaste <33333)   Dim 8 Oct - 17:37


La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles.
J

ocaste ne demandait qu'à voir Geoffroy se réintégrer au sein de Féerie, elle ne demandait qu'à le voir reprendre ses marques et s'épanouir sur les terres qu'il avait quitté durant beaucoup trop longtemps, au point qu'il avait passé presque la moitié de sa vie loin d'elle et loin de ses racines. Elle ne demandait qu'à voir les choses redevenir comme avant, mais dans cette vie d'avant, il n'y avait pas que leur mariage et leur vie de couple (même si c'était sur quoi elle ne pouvait s'empêcher de se focaliser), il y avait aussi le travail de Geoffroy. Déjà à l'époque, quand son époux partait au combat, Jocaste était toujours terriblement inquiète. Elle était fière de lui, bien sûr, parce qu'il défendait sa patrie comme elle méritait de l'être, mais elle avait toujours eu l'appréhension qu'il lui arrive quelque chose. Et, finalement il avait disparu. Disparu pendant deux interminables décennies. Elle n'avait pas envie de le voir partir au combat, la peur au ventre... Elle le supportait à l'époque, parce qu'il lui promettait que rien ne lui arrivait, et longtemps, il avait tenu sa promesse. Jusqu'au jour où il n'était plus revenu... Maintenant, elle ne pourrait plus le laisser partir sereinement. Oui, bien sûr, la cause qu'il défendait était noble, et son métier était prestigieux mais... Le perdre de nouveau serait insurmontable. Au fond d'elle, elle commençait déjà à sentir l'angoisse lui monter à la gorge, au point qu'elle en venait presque à espérer que le roi refuserait ses requêtes. Mais Geoffroy semblait décidé. Il affirmait que c'était la seule chose qu'il savait faire. C'était sans doute vrai. Mais elle avait si peur...

-Bien sûr que si, j'ai des raisons de m'inquiéter !
ne put-elle s'empêcher de répondre alors, parce que oui, il ne pouvait plus lui promettre à présent que rien ne lui arriverait alors que son métier aurait pu l'entraîner loin d'elle jusqu'à la fin de ses jours. Je veux pas te perdre de nouveau, tu comprends ?

Déjà, Jocaste acceptait qu'il aille récupérer ses affaires de l'autre côté, c'était une immense concession de sa part. Mais lui rendre son ancien travail, eh bien... Dernièrement, c'était une bonne planque, de faire partie de la garde royale, on s'entraînait quotidiennement, on gérait de menus larcins. Edgar avait si bien su préserver la paix que c'était amplement suffisant, et c'était là tout le talent du roi au pouvoir. Mais si la barrière avait été détruite, qui sait ce qui allait se passer à l'avenir ? Et maintenant, elle était inquiète. Vraiment, vraiment très inquiète.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 217
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Jocaste <33333)   Dim 29 Oct - 22:05

La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles.
Vraiment, Geoffroy avait dans l’idée de réintégrer la garde royale si c’était possible. Cela allait évidemment dépendre du roi Edgar et de la conversation qu’il aurait avec lui, une fois qu’il prendrait la peine d’aller le trouver. Ce qu’il ferait, une fois qu’il aurait bien profiter de la présence de Jocaste. C’était l’idée qu’il avait, mais l’homme voyait bien à quel point cette idée angoissait son épouse. Il ne pouvait pas vraiment lui donner tort, au vu de la situation, parce qu’elle avait quand même cru qu’il était mort à cause de la guerre et que pendant près de vingt ans, ils n’avaient pas pu se voir à cause de cette prétendue mort et de cette barrière qui avait été érigé entre les deux royaumes. Forcément, Jocaste avait donc toutes les raisons du monde de s’inquiéter. Parce qu’autrefois, il lui disait qu’elle ne devait pas le faire et finissait toujours pas rentrer. C’était le cas aujourd’hui, mais l’argument de collait pas vraiment. Geoffroy ne lui en voulait évidemment pas de s’inquiéter, bien au contraire, c’était la preuve qu’elle l’aimait toujours (et il le savait, même malgré les années, ce qui avait le don de rentre son retour encore plus beau). Geoffroy sentit son cœur se serrer quand elle lui affirma qu’elle n’avait pas envie de le perdre de nouveau. Évidemment que non, surtout pas alors que cela faisait seulement quelques heures qu’ils s’étaient retrouvés. L’homme caressa doucement la joue de son épouse, son regard ne quittant pas son visage qui avait forcément changé au fil des années, mais qu’il trouvait toujours parfait. Évidemment que de son côté, il n’avait pas envie de la perdre non plus, de prendre encore trop de risque. Même si définitivement, il ne savait vraiment rien faire d’autre.

« Je ne veux plus te perdre non plus. »

Plus jamais, l’homme n’avait aucune envie de passer de nouveau du temps loin de son épouse. Bon, il était décidé à faire l’allée retour tout de même entre les deux royaumes, mais une fois qu’il allait être de retour – et il sera de retour – il ne la quitterait plus. Pas au point d’être toujours collé l’un à l’autre non plus, mais il n’était pas question que Geoffroy s’éloigne de son épouse. Ce qui était peut-être contradictoire en effet avec son potentiel travail. Même s’il ne savait faire que ça, si sa vie avait été voué à cela.

« Si tu ne veux vraiment pas… je ne retournerais pas dans la garde royale. » Il ne pouvait pas nier que ça n’était pas une décision qu’il prenait par gaité de cœur, mais il ne voulait pas imposer de l’inquiétude à son épouse. Il ne voulait pas qu’elle se fasse un sang d’encre parce qu’il devait partir avec la garde royale. Quand bien même, visiblement, le royaume se portait très bien. Mais Geoffroy avait compris que la fin de cette barrière entre les deux mondes ne présageait absolument rien de bon. Donc, oui, il était prêt à ne pas chercher à y retourner pour la femme qu’il aimait.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 286
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Jocaste <33333)   Dim 29 Oct - 23:08


La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles.
J

ocaste savait que Geoffroy ne voulait pas la perdre non plus, ou, en tout cas, elle n'avait aucun mal à le croire au vu de tout ce qu'il lui avait appris. D'autres à sa place se seraient peut-être acharnés, au début, mais n'auraient certainement pas insisté après près de vingt ans pour chercher à traverser encore l'océan dans l'espoir de retrouver leur épouse. Tous ces autres hommes auraient refait leur vie selon les us et coutumes de cet autre pays... et toutes ces autres épouses auraient trouvé un autre mari et fondé une famille. Ils n'étaient pas comme tout le monde, Geoffroy avait tant espéré la retrouve (elle et sa terre d'origine, certes) qu'il n'avait pas hésité à persévérer près de deux décennies pour la retrouver enfin. Bien sûr qu'il ne voulait pas la perdre. Mais au-delà de cette décision, au-delà des sentiments forts qu'il avait pour elle, il y avait une vocation. Jocaste savait que Geoffroy avait été fier de servir la garde royale, elle savait qu'il avait considéré cela comme un véritable honneur, comme un métier valorisant, conforme à ses principes et à ses convictions. C'était ce qu'il avait toujours voulu faire et avait en définitive fait brillamment... jusqu'à ce qu'on lui fauche l'herbe sous les pieds. Jusqu'à ce que le destin, cruel qu'il était, se joue de lui. Alors elle comprenait que ça compte pour lui, mais elle avait si peur de le perdre.

-Je ne sais pas...

Elle savait pertinemment ce que son coeur lui dictait de lui ordonner, et sur-le-champ : quitter la garde royale et rester auprès d'elle sans plus jamais la quitter. Quel métier exercer alors ? Elle n'en savait rien, mais il existait bien des métiers qui ne nécessitaient pas de risquer sa vie, non ? Oui, elle savait ce qu'elle avait envie de répondre, mais elle comprenait aussi que ce n'était pas ce que son époux voulait. Elle se sentait réellement touchée par le fait qu'il veuille lui laisser le choix, sincèrement, mais elle savait aussi que s'il devait être malheureux de ce même choix, il le lui reprocherait. Sans forcément le vouloir, mais parce que la rancoeur ne choisit pas son objet, tout simplement.

-Tu y tiens vraiment ? demanda-t-elle alors.

Elle ne se voyait pas lui refuser quelque chose qui lui importerait tant. Ce serait cruel, et elle n'était pas capable de cruauté. Elle ne voulait pas le perdre mais elle ne voulait pas l'opprimer non plus, elle voulait rester auprès de lui et le laisser faire ce qu'il voulait malgré tout. Dommage, les deux n'étaient pas assez compatibles.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 217
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Jocaste <33333)   Dim 3 Déc - 14:43

La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles.
Geoffroy n’était au fond pas réellement préparé à penser à tout ce qu’il pourrait faire une fois qu’il serait de retour chez lui, parce qu’il n’avait pas vraiment été préparé au fait de rentrer. Quand bien même il avait tenté pendant toutes ces années de rentrer, il n’avait pas cru y parvenir. Et maintenant, il se trouvait là, auprès de Jocaste, la première personne qu’il avait eu envie de voir et il pensait à ce qu’il pourrait bien faire à présent. Sa vie au royaume du bout de l’océan était définitivement terminée – quand bien même, il prévoyait un ultime aller-retour dans le but de mettre vraiment fin à ses affaires – et il devait donc techniquement penser à celle qu’il allait reprendre auprès de Jocaste. La seule chose qui l’important vraiment, c’était d’être avec son épouse. En un sens, ce royaume avait complètement changé. Quand il avait quitté les terres de Féerie dans le but de se rendre de l’autre côté de l’océan, Edgar n’était pas le roi. Alors si son épouse ne voulait vraiment pas qu’il reprenne la même vie qu’avant, il ferait avec. Certes, Geoffroy ne savait pas vraiment ce qu’il pourrait faire d’autre, parce qu’on ne pouvait pas dire qu’il sache faire autre chose. Toute sa vie avait été construite sur l’idée qu’il se battrait pour son royaume. Il ne voyait pas vraiment ce qu’il pouvait faire d’autre, mais si Jocaste n’y tenait vraiment pas, il était prêt à y renoncer.

Et quelque chose lui disait que malgré le fait qu’elle lui dise ne pas savoir, elle avait envie de lui dire de ne pas y retourner. Ce qu’il ne pouvait que comprendre. Geoffroy avait envie de croire que puisqu’ils s’étaient enfin retrouvés après toutes ces années, rien ne pouvait à nouveau les séparer. Mais ils venaient quand même de passer presque vingt ans loin l’un de l’autre. Ils s’étaient cherchés, attendus, même si Jocaste ne savait pas qu’il était vivant, elle n’avait pas refait sa vie. C’était la preuve qu’ils étaient bel et bien fait l’un pour l’autre et qu’ils étaient destinés à se retrouver. Cependant, rien ne pouvait enlever les risques et Geoffroy savait qu’une nouvelle aventure de ce genre pouvait leur être fatale. Parce qu’ils avaient quand même perdu vingt ans de leur vie.

« C’est la seule chose que je sache réellement faire. » Répéta-t-il quand Jocaste lui demanda s’il y tenait vraiment. Il ne pouvait pas répondre non, mais en même temps il ne parvenait pas à juste dire oui. « Écoutes… » Dit-il doucement en plongeant son regard dans celui de son épouse pour qu’elle voit bien qu’il parlait sérieusement, qu’il était sincère. « Rien ne dit qu’ils auront besoin de moi et si ce n’est pas le cas, je ne chercherais pas à tout prix à les aider. » Quand bien même, Geoffroy devait bien avouer qu’il espérait au fond de lui qu’ils aient besoin de lui. « Je ne prendrais aucun risque inutile. »

Parce qu’il ne supporterait pas de son côte de perdre son épouse encore une fois.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 286
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Jocaste <33333)   Dim 3 Déc - 15:12


La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles.
G

eoffroy lui répéta une nouvelle fois que c'était bien là la seule chose qu'il savait faire, et Jocaste ne pouvait que lui donner raison... et lui donner tort en même temps. Avant que la vie ne les sépare, elle n'aurait pas douté une seule seconde de sa place dans la garde et l'aurait encouragée contre vents et marées, en dépit des risques, parce qu'elle était fière de son époux, parce qu'elle admirait sa loyauté et son courage, parce que des hommes tels que lui étaient beaucoup trop rares. Aujourd'hui, ce n'était que par pur égoisme qu'elle voulait lui demander de renoncer à ce qui était pourtant sa vocation. C'était tentant, c'était plus fort qu'elle. Elle ne voulait pas vivre avec la peur au ventre, elle voulait le garder pour elle et pour toujours, et ne l'autoriser à aller nulle part qu'au creux de ses bras. Mais ça n'aurait rien de juste ni de sain, et elle en avait pertinemment conscience. Jocaste avait beau aimer Geoffroy comme une folle et craindre pour sa vie, elle ne devait pas l'étouffer de cet amour mais le laisser vivre dans le respect de ses convictions. C'était juste... dur à accepter.

D'autant qu'elle pensait pouvoir en partie donner tort à son époux tout de même : faire partie de la garde royale n'était pas tout ce qu'il savait faire. Il savait aussi être un époux exceptionnel et aimant... et il aurait sans doute su être un père comme on en fait peu s'il avait eu cette chance. Malheureusement, c'était un rêve qu'il leur fallait abandonner, mais qui n'ôtait rien à tous les autres rêves qu'il leur était encore permis de réaliser. Du moins, s'ils survivaient, aussi bien l'une que l'autre. Quand il affirmait qu'on n'aurait sans doute pas besoin de lui, il en doutait fort, néanmoins. Le roi aurait grand tort de s'épargner ses services, à ses yeux, surtout qu'il avait vu ce qui se passait de l'autre côté, sans oublier que la barrière entre les deux royaumes avait de toute évidence cédé, ce qui semblait signifier que la paix pourrait trouver son terme.

-Je te fais confiance
, finit-elle par approuver d'une voix faible, dans un hochement de tête. Elle ne pouvait pas se permettre de lui refuser qu'il retrouve son nouveau poste si cela lui était permis. Le destin ne pouvait être cruel au point de les séparer deux fois, n'est-ce pas ? ... Rien n'était moins sûr. Mais si tu dois retourner de l'autre côté, qu'importe le motif, je veux partir avec toi.

Du moins, une fois qu'il y serait retourné pour mettre ses affaires en ordre. Il y avait des limites à ses concessions... Elle ne voulait plus jamais qu'une telle distance puisse les séparer.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 217
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Jocaste <33333)   Mer 24 Jan - 20:50

La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles.
Geoffroy voulait rassurer le plus possible son épouse, parce qu’il ne voulait pas qu’elle s’inquiète déjà pour lui alors qu’ils venaient à peine de se retrouver. Cela ne servait à rien de faire des plans sur la comète, sachant qu’au fond, l’homme n’avait aucune idée de ce qu’il allait bien pouvoir faire. Pour commencer, il allait déjà rencontrer le nouveau souverain de Féerie qu’il connaissait de réputation, mais qu’il ne connaissait pas du tout en tant que roi. Il ne savait pas si Edgar allait avoir envie qu’il entre de nouveau dans la garde royale et si ce n’était pas le cas, concrètement, Geoffroy ne savait pas du tout ce qu’il allait faire. Mais dans tous les cas, il ne voulait pas que Jocaste s’inquiète de trop. Et si c’était le cas, si jamais elle ne voulait définitivement pas qu’il entre dans la garde royale, alors il déciderait de ne pas le faire. Quand bien même, l’homme ne pouvait pas nier qu’il serait forcément frustré, mais il le ferait pour Jocaste.

Sauf que son épouse affirma qu’elle lui faisait confiance, ce qui signifiait quand même qu’elle acceptait quand même qu’il entre de nouveau dans la garde royale. S’il y arrivait donc, cela allait encore une fois dépendre de sa conversation avec Edgar, de la manière dont le roi prenait son retour à Féerie alors qu’il n’était pas censé pouvoir revenir à cause de cette barrière. Jocaste ne se contenta cependant pas de dire ça, puisqu’elle affirma ensuite que si jamais il lui devait de retourner de l’autre côté de l’océan – sans prendre en compte cette fois où il allait y retourner pour régler ses affaires sans doute, puisqu’elle était convenu et qu’il avait affirmé ensuite qu’il ne traverserait plus jamais l’océan – elle voulait l’accompagner. Geoffroy hésita à simplement lui dire que c’était hors de question, sans pour autant avoir d’argument pour l’empêcher de le faire (il savait que sa femme pouvait être têtue quand même quand elle le voulait, malgré les années il ne pensait pas qu’elle ait changé). Il pourrait lui dire que c’était trop dangereux, elle allait sans doute rétorquer que c’était justement pour cette raison qu’elle voulait venir avec lui.

« Je suppose que je ne pourrais pas réellement t’en empêcher. »
Dit-il alors, pour préciser à son épouse qu’il acceptait l’éventualité qu’elle puisse l’accompagner. Non, en réalité, il ne l’acceptait pas, mais il n’avait de toute façon pas l’intention qu’une telle situation puisse arriver. « Nous n’aurons pas à y aller. »

Il ne le disait pas comme ça dans le sens où il espérait qu’il n’y aurait réellement pas de raison pour eux de traverser l’océan pour se rendre de l’autre côté, il le disait comme une affirmation parce qu’il considérait réellement qu’il n’y avait aucune raison qu’ils y retournent. Geoffroy allait le faire, parce qu’il avait besoin de le faire, mais c’était tout. Juste une fois, une seule et unique fois avant de revenir pleinement auprès de Jocaste.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 286
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Jocaste <33333)   Ven 26 Jan - 18:53


La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles.
G

eoffroy ne lui opposa aucun argument, et c'était très avisé de sa part, car Jocaste n'en aurait pas toléré le moindre, certainement pas. Elle était bien déterminée à faire ainsi qu'elle l'aurait décidé du moment que cela lui permettait de ne pas perdre l'homme de sa vie (car oui, elle l'avait toujours ressenti au fond d'elle, mais à présent, les faits lui donnaient plus que jamais raison, Geoffroy, son époux, était bel et bien l'homme de sa vie - comme quoi les mariages arrangés font parfois bien les choses), et ce dernier ne pourrait certainement pas la retenir. S'il devait repartir de l'autre coté, parce qu'on l'y aurait contraint en tant que membre de la garde, par exemple, elle ne laisserait pas faire, elle défendrait bec et ongles ses intérêts, qu'elle voulait croire être aussi ceux de son mari. Elle était têtue, elle l'avait toujours été, elle n'avait pas changé. Manifestement, Geoffroy ne l'avait pas oublié, ce qui lui convenait très bien, car elle ne voulait certainement pas qu'ils se prennent la tête inutilement là-dessus alors que clairement, elle ne changerait pas d'avis. Elle se dissimulerait dans ses bagages s'il le fallait, mais plus jamais, quoi qu'il en soit, elle ne laisserait cet homme lui échapper, disparaître de sa vie si longtemps qu'elle aurait peur à nouveau d'oublier les traits de son visage, la saveur de ses baisers, la douceur de son regard, le son de sa voix... des choses qui comptaient beaucoup trop pour elle.

Alors, la seule solution pour qu'elle ne le suive pas là-bas, c'était tout simplement qu'il ne s'y rende plus, et elle avait comme le sentiment que, de ce point de vue-là, c'était réussi. Bien sûr, si son devoir devait l'y contraindre, il n'aurait tout simplement pas le choix, c'était le principe même de toute contrainte, n'est-ce pas, mais ils n'en étaient pas là, et ça rassurait Jocaste, du fond du coeur que de se dire que ce qui avait failli les séparer pour toujours ne les éloignerait plus jamais. Elle avait besoin de lui, c'était une certitude. Et maintenant, elle était convaincue du fait que lui aussi avait besoin d'elle, et ce constat la réconfortait, lui réchauffait le coeur.

-Nous n'avons pas le temps d'y aller,
confirma-t-elle dans un fin sourire. Nous avons une vie entière à rattraper. Il y a tant de choses que je veux vivre avec toi, tant de choses que j'aurais...

Elle s'interrompit. Elle ne voulait pas gâcher la douceur de leurs retrouvailles avec des regrets, même si forcément, ils étaient bel et bien présent et tenaces. Celui qu'elle éprouvait, par exemple, à l'idée de ne jamais pouvoir fonder une famille avec lui.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 217
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Jocaste <33333)   Sam 17 Mar - 15:21

La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles.
Cela ne servait à rien sans doute d’en discuter avec Jocaste, de vouloir lui faire changer d’avis. Parce qu’il savait parfaitement que son épouse était une femme têtue, il ne pensait pas que ces années avaient vraiment changer ça. Elle ne changerait pas d’avis donc, et il n’avait pas spécialement envie qu’elle change d’avis non plus. Parce qu’au final, ce qu’elle lui disait en cet instant précis, c’était quand même une preuve d’affection. Jocaste avait si peur de le perdre de nouveau qu’elle ne voulait pas le voir partir seul – après l’aller retour qu’il devait simplement faire prochainement, dans le but de terminer définitivement sa vie de l’autre côté – de l’autre côté de l’océan, qu’elle ne voulait donc pas prendre le risque qu’il ne puisse pas revenir. Alors oui, l’homme prenait ça comme une preuve d’amour, parce que c’en était une. Elle tenait encore à lui, malgré toutes les années, comme lui tenait à elle… comme lui l’aimait tout simplement. Ils ne s’étaient pas choisis, mais ils avaient réussi à s’apprivoiser le peu de temps qu’ils avaient vécu ensemble. Puisque malheureusement…. Ils avaient passé plus de temps loin l’un de l’autre qu’ensemble.

Jocaste ne manqua pas de le préciser d’ailleurs, en affirmant qu’ils n’auraient pas le temps d’aller de l’autre côté de l’océan en réponse à ses propos – parce qu’il était hors de question que Geoffroy laisse son épouse faire cette traversée. Ils avaient manqué de temps ensemble et ils avaient quand même énormément d’année à rattraper. Il y avait tellement de chose qu’ils n’avaient pas pu faire ensemble. Geoffroy sentit son cœur se serrer en entendant les propos de son épouse, comprenant parfaitement ce qu’elle voulait dire alors qu’elle ne terminait pas sa phrase. Il savait ce qu’elle pensait.

« Moi aussi… » Dit-il doucement, ne manquant pas de se sentir attristé par les propos de son interlocutrice. Il ne voulait pas que l’ambiance se retrouve plus pesante alors qu’ils venaient à peine de se retrouver et que Geoffroy était heureux de l’avoir retrouvé… mais forcément, ils ne pouvaient qu’avoir des regrets. Toutes ces années qu’ils avaient passé loin l’un de l’autre avait quelque peu décidé de leur destin, de leur vie. Geoffroy se doutait que jamais ils ne pourraient fonder une famille, ce qu’il aurait aimé. Dans l’idéal, il aurait fallu que Jocaste tombe enceinte avant qu’il ne parte en guerre pour le roi Dorian mais… en même temps, Geoffroy aurait eu le regret de ne pas connaître son enfant. Là, il en avait un concernant le fait de ne pas en avoir du tout. « J’aurais voulu être là pour toi toutes ces années. » Geoffroy n’y pouvait rien, il s’en voulait. Il aurait dû être plus fort, ne pas se faire blesser, pouvoir rentrer avec les autres et ne pas se retrouver coincé de l’autre côté de l’océan. Tout cela, c’était parce qu’il avait été faible. « J’aurais tant aimé pouvoir te rejoindre plus tôt. »

Leur vie n’était pas finie et concrètement, ils avaient encore du temps devant eux et ils allaient pouvoir rattraper ce temps. Mais certaines choses ne se rattrapaient pas.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féeriens
Messages : 286
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Jocaste <33333)   Sam 17 Mar - 15:42


La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles.
J

ocaste n'avait pas la moindre envie d'alourdir l'ambiance. C'est vrai, elle vivait avec ses appréhensions, ses regrets, ses doutes, ses peurs... mais elle vivait aussi avec une certitude à présent : l'homme face à elle était l'homme de sa vie. Elle avait su qu'elle n'aimerait jamais personne d'autre, mais elle n'avait pas su qu'elle aurait la chance de pouvoir l'aimer à nouveau, et de toutes ses forces, avec autant de justesse et d'assurance que dans sa jeunesse. Dans leur jeunesse. Elle avait ressenti le besoin d'exprimer à mi-mot ses regrets, parce qu'ils existaient bel et bien, et ce serait mentir que de les ignorer (elle ne voulait surtout pas lui mentir). D'autant que parler de ces regrets lui permettait d'entendre que Geoffroy en possédait également. Là-dessus aussi, maheureusement, ils étaient sur la même longueur d'ondes. Ils auraient voulu ne pas gâcher tout ce temps, être en mesure de fonder une famille... mais ils devaient se contenter de ce qu'ils avaient... Et ce qu'ils avaient n'était pas si mal en soi, surtout en comparaison de ce qu'ils avaient jusqu'alors. Les remords devaient être exclus, même s'ils étaient quelque part irrésistibles. Il ne pouvaient pas vivre au passé, mais ils pouvaient se construire au futur, et c'était tout ce qui importait. Quand elle entendait Geoffroy exprimait ses remords, Jocaste regrettait un peu d'avoir formulé les siens, mais il était trop tard pour faire marche arrière.

-Je sais
, répondit-elle dans un sourire qui ne cachait pas entièrement sa tristesse, parce que même si ce jour était sans doute le plus heureux de sa vie, il devait forcément se teinter d'un soupçon de nostalgie, qu'ils le veuillent ou non. Oui, elle savait que Geoffroy aurait tout donné pour pouvoir rentrer plus vite. Quand il affirmait n'avoir jamais cessé de tenter de lui revenir, elle était sûre et certaine que c'était totalement véridique, la volonté n'avait jamais manqué, mais les circonstances, elles, avaient tout bonnement été cruelles. Mais maintenant, la vie leur souriait enfin, alors il ne fallait pas passer à côté au nom de toutes les fois où la vie, en revanche, avait fait triste mine. Il y a des choses qu'on n'aura jamais l'occasion de vivre, toi et moi... mais ils nous en reste plein d'autres à apprécier. Elle déposa un baiser sur la joue de son époux retrouvé avant de lui glisser à l'oreille : Dis-moi à quoi tu rêves, et je t'exaucerais.

Bien sûr, elle ne pourrait pas réaliser le moindre de ses rêves, mais certains leur étaient peut-être encore accessibles, qui sait, et c'est sur eux qu'elle voulait se focaliser.
code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Jocaste <33333)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Jocaste <33333)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Des Retrouvailles inattendu...[PV Reve du passé]
» Des retrouvailles tragiques...
» BELLE TAPISSERIE
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: Le pays de Féérie :: Le grand château :: Les jardins-